Rapport moral sur l'activité de l'April en 2008

Mots-clefs

Période du 01/01/2008 au 31/12/2008

Sommaire 
  1. Bref rappel
  2. Contexte de l'année
  3. Bilan de l'année concernant les membres
    1. Nombre d'adhérents
  4. Campagne d'adhésion
    1. Interviews suite au lancement de la campagne d'adhésion
    2. Roman photo de la campagne d'adhésion
    3. Causerie April sur la campagne
  5. Évolution du nombre d'adhérents
  6. Typologie des adhérents
  7. Répartition géographique des adhérents
  8. Adhérents personnes morales
  9. Bénévolat valorisé
  10. Composition du conseil d'administration
  11. Développement de l'association
  12. Équipe des permanents
  13. Local de travail
  14. Administration du serveur
  15. Site web
    1. L'April change de moteur pour son wiki et passe à Mediawiki
  16. Nouveau logo
  17. Gestionnaire des Tâches Courantes
  18. Groupes de travail
    1. Revues de presse
    2. Sensibilisation
    3. Causeries April
    4. Traduction de la philosophie GNU
    5. Traductions en français des licences GNU
    6. Traductions
    7. Libre association
    8. Transcriptions
    9. Animation
  19. Libre en Fête
  20. Dossiers
    1. Relations avec les pouvoirs publics
    2. Assises du numérique
    3. Candidats.fr
    4. Entreprises, économie
    5. Rapport Attali : le développement du Logiciel Libre est stratégique pour la croissance française
    6. Racketiciel - vente liée
    7. Éducation nationale
    8. DADVSI/DRM : le Conseil d'État rétablit le contournement à des fins d'interopérabilité
    9. Les députés ratifient les traités OMPI, mais les débats ne font que commencer
    10. Projet de loi Hadopi / riposte graduée
    11. Brevets logiciels
    12. OOXML, normalisation, la suite du feuilleton
    13. ACTA / ACAC - Accord Commercial Anti-Contrefaçon
    14. Fonds de Solidarité Numérique
    15. Plan Ordi 2.0
    16. Abus de position dominante
    17. Interopérabilité
    18. L'April répond à la consultation de la Commission européenne sur les contenus créatifs en ligne
    19. Retours d'expérience de députés suite à la migration de leur poste de travail en logiciel libre
    20. Soutien à la pétition Open Parliament
    21. L'April appelle à soutenir la déclaration visant à la migration du Parlement européen vers le logiciel libre
    22. Accessibilité
    23. Informatique déloyale
  21. Forum des Droits sur l'Internet
    1. Réaction de l'April à la recommandation vote électronique du FDI
    2. Commission de déontologie, cybercriminalité...
    3. Conférence de presse pour le rapport annuel 2007 du FDI
  22. Contacts et rendez-vous
    1. Rendez-vous avec le responsable de la DUI
    2. Rendez-vous avec l'ARMT
    3. Rencontre avec l'EFF
    4. Rendez-vous avec le conseiller technique TIC du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche
    5. Rencontre avec le conseiller TIC du Premier ministre
    6. Réunion au cabinet du ministère de l'intérieur
    7. Rendez-vous avec la DGE
    8. Réunion cabinet d'avocats
    9. Musée de l'informatique
    10. Rendez-vous avec le cabinet de Jean-Louis Missika
  23. Déplacements en région
    1. Présence à Rennes
    2. Déplacement à Nantes du délégué général de l'April
    3. Déplacement à Lyon du délégué général de l'April
    4. Déplacement à Lille du délégué général de l'April
    5. Présence de l'April à Strasbourg les 18 et 19 novembre 2008
    6. Présence de l'April à Saint Étienne les 26 et 27 novembre 2008
    7. Présence de l'April à Clermont Ferrand le 27 novembre 2008
  24. Autres actions
    1. L'April partenaire du portail gouvernemental de la sécurité informatique
    2. Label Villes Internet
    3. Présentations vidéos de membres de l'April et de projets
    4. L'April fête ses 12 ans, l'occasion d'organiser des soirées et de faire connaître l'association
    5. Remise de l'ordre du mérite à Florence Devouard par Éric Besson
    6. Calendrier libre 2008
    7. Parution du livre « La démocratie à l'épreuve de la société numérique »
    8. Rétrospective 2007 de l'April sur le logiciel libre et les sujets afférents
    9. Sensibilisation au logiciel libre des policiers chargés de la contrefaçon
    10. Participation de l'April à un atelier de l'ARDEVA sur les échanges de pratiques
  25. L'April reçoit le prix spécial du jury des Lutèce d'Or 2008
  26. Conférences
  27. RMLL
    1. RMLL 2008
    2. Conférence de presse RMLL 2008
  28. Forum Mondial du Libre
    1. Contexte
    2. FML
    3. Feuille de route « 2020 FLOSS Roadmap »
  29. Présence lors de manifestations
    1. Café numérique du 9 septembre 2008 consacré au logiciel libre
    2. Présence au Festival des usages numériques à Athis Mons
    3. Soirée pour les 10 ans de Mandriva
    4. Journées du Libre à Bruxelles
    5. Libre Accès
    6. Présence de l'April à l'Ubuntu Party Intrepid Ibex à Paris en novembre 2008
    7. Deuxièmes rencontres nationales de la communication associative 2008
    8. Journée Démocratie en Réseau du 17 novembre 2008
    9. Présence de l'April aux journées du logiciel libre à Reims les 21 et 22 novembre 2008
    10. Intervention de l'April dans un Master 1 Management des innovations en communication
    11. la Journée méditerranéenne du logiciel libre le 15 novembre 2008
    12. Participation de l'April au Forum National des Associations et Fondations 2008
    13. Édition 2008 du Salon Professionnel des Logiciels Libres et Open Source à Marseille
    14. Interventions de l'April lors des 10es journées du logiciel libre de Lyon
    15. Participation au forum des associations parisiennes 2008
    16. « Journée dématérialisation » de l'AMGVF
    17. Présence de l'April au village du logiciel libre de la Braderie de Lille
    18. Présence au Village du Logiciel Libre de la Fête de l'Huma 2008
    19. « Solutions Linux 2008 »
    20. « Solutions Linux 2009 »
    21. L'April était présente à Paris Capitale du Libre 2008
    22. L'April au FOSDEM
  30. Médias/presse
    1. Émission France Inter « Service Public » sur la vente liée avec l'April et l'UFC-Que Choisir
    2. Videos Chat JDN : Le logiciel libre : pourquoi séduit-il ?
    3. Interview pour Mediapart
    4. Participation de l'April à l'émission « Le téléphone sonne » sur France Inter
    5. L'April au journal télévisé de France 2
    6. Intervention dans l'émission Traffic de Radio Libertaire
    7. Interview Écrans : « Le grand public prend conscience des enjeux du logiciel libre »
    8. Interview vidéo de Frédéric Couchet, délégué général de l'April
  31. Communiqués de presse
  32. Actions internes April
    1. Carte de vœux
    2. Assemblée générale de l'April
    3. Un enrouleur/totem pour les stands April
    4. Appel à don d'ordinateur
    5. Téléphonie IP au nouveau local de travail
    6. Stagiaires en droit
  33. Partenariats
    1. Master I2L
    2. Signal Spam
    3. Wikimédia
    4. ODF Alliance
    5. ASTI
    6. AFUL
    7. FPH
    8. OFSET
    9. Scideralle
    10. CPCA
    11. Forum des Droits sur l'Internet
  34. Merci

Bref rappel

Note : Un certain nombre des groupes ou évènements cités dans ce rapport concernent le système d'exploitation GNU/Linux mais le nomment « Linux ».

Créée en novembre 1996, l'April a pour but de promouvoir les logiciels libres auprès d'une large audience, incluant le grand public, des professionnels et des institutionnels (en France et en Europe). L'association a donc soufflé ses 12 bougies fin novembre 2008.

L'April est un acteur majeur du logiciel libre en France, et participe à la démocratisation et à la diffusion du logiciel libre et des standards ouverts dans l'espace francophone soit par des actions de terrain (colloques, journées d'installation et de formation, rencontres, débats), soit par des actions de portée plus générale (rencontres avec des responsables politiques, publication régulière d'articles dans divers médias, actions communes avec d'autres associations contre les brevets sur les algorithmes, etc.). Elle veille aussi, dans l'ère numérique, à sensibiliser l'opinion sur les dangers d'une appropriation exclusive de l'information et du savoir par des intérêts privés.

L'utilité et l'importance des logiciels libres sont aujourd'hui largement reconnues, tant par le grand public que par les professionnels et les institutionnels. Bien sûr, cette réussite n'est pas à attribuer exclusivement à l'association, mais nous y avons grandement contribué.

La banalisation du libre continue son chemin ; pour autant il reste bien évidemment du travail à faire à la fois pour promouvoir et pour défendre le logiciel libre..

Autrefois confidentiels, les logiciels libres sont à présent au cœur des stratégies d'évolution des systèmes d'information. Cette nouvelle situation appelle à d'autres formes de promotion et à un développement de l'association.

L'April a su s'adapter aux enjeux et est aujourd'hui forte de plus de 4 000 membres et d'une équipe de trois permanents.

Contexte de l'année

D'un point de vue interne, 2008 a été une année de profonds changements pour l'association.

  • l'équipe de permanents (trois actuellement) est désormais entièrement directement financée par l'April ;
  • le nombre d'adhérents a considérablement augmenté notamment en raison de la campagne d'adhésion lancée le 12 novembre 2008. Fin décembre 2007, l'April comptait 1 796 adhérents (individus, associations, entreprises, collectivité). Au 31 décembre 2008, l'association comptait 3 848 adhérents. La Région Île de France a été la première collectivité régionale adhérante en janvier 2008, et récemment la ville d'Yerres a rejoint Pierrefitte-sur-Seine parmi les villes membres. Un nouveau type d'adhérents est apparu avec 2 départements universitaires (Colibre et Le2i) ;
  • la visibilité de l'association dans les médias (web, papier, radio ou télé) a encore augmenté, y compris dans des médias grand public ;
  • l'activité institutionnelle de l'association s'est très largement amplifiée. La lettre d'information fait régulièrement état des rendez-vous ayant eu lieu et des courriers envoyés ou reçus sur ces sujets ;
  • le prix spécial du jury des Lutèce d'Or 2008 a été attribué à l'association, reconnaissance du travail passé et présent et encouragement à poursuivre en 2009 et après ;
  • les campagnes de l'association ont bien fonctionné : par exemple la poursuite de Candidats.fr ou le questionnaire Libre Association (plus de 350 réponses) ;
  • ...

2009 ne sera pas en reste, avec le prolongement de Candidats.fr lors des élections européennes, le dépouillement des questionnaires Libre Association, les suites de l'examen du projet de loi Hadopi/Création et internet, etc. ; n'en doutons pas, les projets législatifs qui s'annoncent nécessiteront de poursuivre le combat pour les libertés informatiques et de sensibiliser nos élus. Les 4 dangers (vente liée, brevets logiciels, informatique déloyale, DRM) seront toujours présents. D'où l'intérêt d'une structure de promotion et de défense du logiciel libre dotée des moyens à la hauteur des enjeux. Merci à tous les adhérents et permanents qui rendent cela possible et contribuent à la vie d'une telle structure (et de quelle façon ! Voyez le bénévolat valorisé et l'activité des salariés !).

À très bientôt, en particulier lors du FOSDEM à Bruxelles les 7 et 8 février 2009, de la réunion des membres à Paris les 14 et 15 février 2009 (avec assemblée générale de l'association le samedi 14) et puis pour les 10 ans du salon Solutions GNU/Linux du 31 mars au 2 avril 2009.

Bilan de l'année concernant les membres

Nombre d'adhérents

Fin décembre 2007 l'association comptait 1 796 adhérents qui se répartissaient comme suit :

  • 1 676 personnes physiques
  • 65 entreprises
  • 1 réseau de 15 entreprises
  • 1 collectivité
  • 53 associations

Fin décembre 2008 l'association compte 3 848 adhérents qui se répartissaient comme suit :

  • 3 558 personnes physiques
  • 170 entreprises
  • 112 associations
  • 3 réseaux d'entreprises
  • 3 collectivités
  • 2 départements universitaires

L'année 2007 avait vu l'arrivée de plus de 1 300 nouveaux adhérents. Nous voulions confirmer et amplifier ce résultat en 2008. Ce qui a été fait. Le nombre des adhérents de l'April a en effet doublé au cours de l'année 2008. En deux ans le nombre d'adhérents a été multiplié par huit. Ceci est une marque de reconnaissance pour le rôle et les actions de l'April.

Fin 2007 nous disions que nous avions déjà un poids plus important à 1 500, mais que nous serions encore mieux écoutés à 2 500 ou 5 000 et ceci était un objectif raisonnable au vu des enjeux (la campagne d'adhésion 2008 l'a montré par la suite).

L'une des difficultés d'une association comme la nôtre est la dispersion physique des membres. L'April est quelque fois taxée de « parisianisme », à tort : 30 % de ses membres sont en région parisienne, et 70 % dans le reste de la France et du monde. Jusqu'en 2006 la croissance des adhérents parisiens et non parisiens était la même ; en 2007 et 2008 il y a eu deux fois plus de nouveaux adhérents non parisiens que parisiens.

Nous réussissons à gérer correctement les actions que nous entreprenons grâce aux différents outils (listes de discussion, wiki...) et aux réunions physiques.

L'intégration de nouveaux adhérents semble se passer en général de manière satisfaisante. C'est dû en partie à la mise en place d'un « système d'information » : coin adhérents sur le web (avec archives des listes de discussion, documents décrivant l'architecture logicielle de la machine, des guides (« howto »), le WikiWikiWeb, une gestion automatique des adhésions avec notamment envoi d'un courriel de présentation complet permettant au nouvel adhérent de savoir à peu près exactement où en est l'association.

Notons l'arrivée continuelle de membres pas forcément issus du monde du Libre, mais dont l'activisme profite à l'association.

Campagne d'adhésion

Pour encore mieux promouvoir et défendre le logiciel libre, l'April a lancé le 12 novembre 2008 une campagne d'adhésion qui a pour objectif de renforcer l'April dans sa représentativité et dans ses moyens d'actions.

Forte de milliers de membres, l'April obtiendra plus facilement l'audience des élus et du gouvernement. Grâce aux cotisations (qui sont notre principale source de financement) l'April pourra financer ses permanents et embaucher les personnes qu'exigent ses actions et les dossiers de plus en plus complexes qu'elle traite.

Les objectifs de la campagne d'adhésion sont

  • financer nos actions ;
  • embaucher d'autres permanents ;
  • augmenter la représentativité de l'April et donc son influence auprès des pouvoirs publics.

L'April comptait au lancement de la campagne d'adhésion 2 500 adhérents dont plus de 100 entreprises, 80 associations et 2 collectivités. L'objectif chiffré de la campagne est d'atteindre dans un premier temps les 5 000 adhérents.

Au 31 décembre 2008 c'est donc déjà plus de 1 200 personnes, 70 entreprises, 32 associations, 1 collectivité et 2 départements universitaires qui ont répondu présents à l'appel de l'April.

La campagne d'adhésion a reçu de nombreux soutiens dont :

Des adhérents de longue date et des adhérents qui viennent de rejoindre l'April ont également relayé la campagne sur leurs blogs en expliquant l'importance de soutenir l'April.

Interviews suite au lancement de la campagne d'adhésion

Au niveau relais presse, Benoît Sibaud, président de l'April, et Alix Cazenave, chargée des affaires publiques, ont répondu à des interviews pour Écrans, PC INpact et Le Monde Informatique, voir : http://www.april.org/fr/interviews-suite-au-lancement-de-la-campagne-dadhesion-ecrans-pc-inpact-lmi

La campagne d'adhésion a été annoncée dans l'édition papier de Libération du 12 novembre 2008 par une interview de Benoît Sibaud intitulée « C'est un enjeu philosophique » (page 24).

Roman photo de la campagne d'adhésion

Pour illustrer notre campagne d'adhésion de manière humoristique, nous avons réalisé un roman photo en forme de questionnaire à choix multiple. Nous espérons ainsi expliquer de manière ludique les raisons de notre campagne.

Causerie April sur la campagne

Les « Causeries April » sont des interviews ou des discussions d'une durée d'une à deux heures, sur un sujet donné. La causerie du mardi 9 décembre 2008 a eu lieu de 21h à minuit sur le thème «Causerie sur l'April, sa campagne d'adhésion, ses actions passées et à venir», avec l'équipe de l'April dont Benoît Sibaud, président, Frédéric Couchet, délégué général, et Alix Cazenave, chargée des affaires publiques.

Le compte-rendu est disponible.

Évolution du nombre d'adhérents

Une petite statistique de l'évolution du nombre d'adhérents  :

 
    Date     Adhérents  Personnes physiques  Personnes morales  
    01/07/2004    192            189                      3  
    01/01/2005    208            204                      4  
    01/07/2005    253            242                     11  
    01/01/2006    280            264                     16  
    01/07/2006    343            320                     23  
    01/01/2007    449            404                     45  
    01/07/2007  1 485          1 395                     90  
    31/12/2007  1 796          1 676                     120 
    31/12/2008  3 848          3 558                     290

Typologie des adhérents

Fin décembre 2008, une recherche portant sur 3 700 fiches d'adhérents (personnes physiques) révélait les résultats suivants  :

  • 1 196 informaticiens
    • 448 informaticiens, ingénieurs en informatique (spécialité non précisée)
    • 190 développeurs, analystes programmeurs, analystes
    • 175 administrateurs sécurité, systèmes et réseaux
    • 10 administrateurs de bases de données
    • 120 consultants en informatique, systèmes d'information, sécurité et réseaux
    • 43 webmestres, concepteur web, réalisateur multimédia
    • 24 architectes logiciel, systèmes et réseaux
    • 72 ingénieurs et techniciens support, assistance et dépannage
    • 54 chefs de projet
    • 49 responsables et coordinateurs informatique, technique
    • 8 responsables systèmes et réseaux, sécurité
    • 3 directeurs de projet
  • 444 personnes en formation initiale
    • 418 étudiants (domaines très variés)
    • 22 lycéens
    • 4 apprentis
  • 374 personnes travaillant dans la recherche, l'enseignement et la formation
    • 198 enseignants
    • 127 chercheurs / enseignants-chercheurs
    • 40 formateurs
    • 7 éducateurs
    • 2 directeurs d'école
  • 231 ingénieurs dans d'autres secteurs d'activité que l'informatique
  • 32 cadres d'autres secteurs d'activité (ou de secteurs inconnus)
  • 112 personnes exerçant des fonctions de direction
    • 50 chefs d'entreprise, gérants
    • 17 directeurs d'établissement
    • 8 directeurs commerciaux
    • 4 directeurs administratifs et financiers
    • 33 directeurs techniques et responsables R&D
  • 88 techniciens, employés, ouvriers
  • 132 retraités
  • 44 personnes travaillant dans le monde associatif ou des structures à but non lucratif
    • 33 animateurs multimédia, scientifique, socio-culturel
    • 3 membres de conseils d'administration d'association
    • 3 directeurs, délégués généraux d'association
    • 1 coordinateur d'EPN
    • 1 coordinateur de programme humanitaire
    • 3 bénévoles
  • 38 membres du corps médical et para-médical (chirurgiens, médecins, dentistes, pharmaciens, infirmiers, aides-soignants)
  • 44 artistes (graphistes, infographistes, peintres, sculpteurs, comédiens, intermittents du spectacle, musiciens, compositeur, cinéaste, designer)
  • 12 écrivains publics, correcteurs, rédacteurs, traducteurs
  • 6 personnels techniques dans le milieu artistique (opérateur de prise de vue, prise de son, etc.)
  • 7 personnes travaillant dans le domaine de l'édition
  • 16 documentalistes, bibliothécaires, libraires
  • 9 journalistes
  • 1 animateur radio
  • 4 conservateurs de musée, de bibliothèque, botanique
  • 2 luthiers, facteurs d'orgues
  • 2 élus (conseiller régional, maire)
  • 10 juristes, avocats et magistrats
  • 3 architectes DPLG, urbanistes
  • 18 conseils en communication, attachés de presse, responsables marketing
  • 6 conseils en entreprise, gestion et patrimoine
  • 14 responsables de service, d'atelier, d'équipe
  • 16 ingénieurs d'affaires, ingénieurs et agents commerciaux
  • 6 ingénieurs financiers, analystes financiers, fundraisers
  • 6 comptables et experts-comptables
  • 8 agents administratifs, assistantes de direction et commerciales
  • 8 projeteurs et dessinateurs de bureau d'étude
  • 14 chargés de mission, de développement, d'étude
  • 18 électriciens, électroniciens, électromécaniciens, automaticiens
  • 4 militaires
  • 4 personnes travaillant dans l'hôtellerie et la restauration (restaurateurs, réceptionnistes)
  • 5 pompiers, marins-pompiers, agents de sécurité incendie
  • 1 aiguilleur du ciel
  • 1 pilote
  • 3 conducteurs de train
  • 1 marin
  • 8 chauffeurs poids-lourds et taxis
  • 14 commerçants et artisans
  • 5 agriculteurs, apiculteurs, jardiniers et forestiers
  • 7 personnes travaillant dans la logistique
  • 3 mécaniciens
  • 15 professions variées n'entrant pas dans les catégories précédentes
  • 696 personnes n'ayant pas indiqué leur profession

Cette diversité est un grand enrichissement pour l'association, apportant au passage d'autres compétences, d'autres expériences et d'autres points de vue.

Les membres de l'April sont majoritairement des individus, de l'utilisateur au meilleur technicien. L'association n'est pas réservée aux experts du logiciel libre : bien que les informaticiens y soient très bien représentés, l'association (en tout cas une partie de ses membres) suit et participe à l'évolution du logiciel libre (au niveau technique, juridique, politique...).

L'April compte des membres d'horizons très divers, et c'est ce qui fait sa richesse. Ce qui regroupe les membres de l'April c'est l'importance accordée aux libertés. L'association, pour ses actions, a besoin des compétences les plus variées, et notamment celles qui ne sont pas du domaine informatique : communication, organisation, logistique, capacité de conviction...

Notons d'ailleurs que dans leur très grande majorité les nouveaux adhérents de l'April de 2008 ne sont pas des informaticiens mais des utilisateurs.

Répartition géographique des adhérents

Fin 2008, l'April était présente à travers ses adhérents sur tout le territoire français (excepté la Creuse) et dans 50 pays à travers le monde. Les cartes suivantes permettent de mieux visualiser cette répartition des membres « personnes physiques » :


    Répartition des membres physiques dans le monde


    Répartition des membres physiques en France

Adhérents personnes morales

Concernant les adhérents personnes morales il y a eu une forte augmentation en 2008, à la fois en ce qui concerne les entreprises et les associations car il y a une volonté de l'April de s'associer aux groupes d'utilisateurs notamment.

En 2007 nous étions passés de 35 à 65 membres entreprises et de 9 à 53 membres associations, dont de nombreux groupes d'utilisateurs.

En 2008 nous sommes passés de 65 à 173 membres entreprises (ou réseaux d'entreprises), de 53 à 112 membres associations, de 1 collectivités à 3 collectivités.

Les nouvelles associations qui nous ont rejoint en 2008 sont :ADELLA, ADJEODA-IVON, ALLIANCE LIBRE, ALOLISE, ANNEXE 21, ARKETYP, Association des technologies de l'internet et du logiciel libre ou alternatif, Association des Utilisateurs Francophones de Mandriva Linux, association idées, Association pour le développement des entreprises, ASSOCIATION RADIO-LOISIRS, BREIZHTUX, BSD France, Capripot.info, Cenabumix, CHASSEUR DE BOTS, CLIC COOL, club associatif de services informatique en milieu rural perigourdin, CRANS, DÉFIS, Digital Athanor, Dojo d'Aïkido de La Houssaye en Brie, DOMINO PANDA, EducOOo, EPPLUG, ESPACE MULTIMÉDIA ATHÉGIEN, EUSKALUG, Groupement réunionais des amis du libre, I-PAD, Indepnet, Informatique Libre en Ardenne, INFOTHEMA, kernel, L'ATRIUM, L'ORDI DU COEUR, LABFREE-EPITECH, LE GARAGE, Le Libre Vanvéen, LES COMPLEXES, LES GENS LIBRES, LIBERTIS, Logiciels libres pour Tous, LOLICA, LOLITA, METS TES CHAUSSETTES, MIRABELLUG, Olympe Network, OMDAC, OXYRADIO, Peuple Loup, PLUME ET BUVARD, Quarante-Deux, RUBY FRANCE, Sésamath, SELF-RELIANCE, SEQUANUX, TUVB Escalade, Ubuntu-Dijon, WEBATLAS.

Les nouvelles entreprises qui nous ont rejoint en 2008 sont :2I2L, ACIPIA, ACISIA, AFFINEA, AIC Solutions Informatiques, AKLIO WARE, ALCHIMIE, AlgoSecure, ALIXEN, ALTIC, ANAKEEN, APITUX, ARIES COMPUTING, ARTEFACT, ASPerience, Atomes, AUGURIA, AXOLYS, AXUPTEAM, AZAPTEC, ÉCHOLOGOS, ÉCHOLOGOS AUVERGNE, B&H Informatique 37, BIBLIBRE, Blue note systems, Bureau Cornavin, CAMPTOCAMP, CANONICAL, CO LIBRI, COGIVEA, CONCEPT ECO-INFORMATIQUE, CRONOS TECHNOLOGIES, Cybelia, DATA ACCESS, Data Management & Computing Systems, deciBI, DEVINSY, Dhooges.net, DIX-NEUF SEPT SARL, DL CUBE, ECREALL, ELYAZALÉE, EMA TECH, ERASYS, EVOLIATIS, EXOSEC, FLOUZO, FO-DESIGN, Hansei-Kaizen, Hervé ZARAGOZA, Hybird, IDEGermignac, Ingénierie et Services, Innovortex, Intelligence Service 001, INTERNETHIC, JCOS-Technologies, KALPC, KEY BLOX, Les Editions Diamond, LibrA-LinuX, LIRIS TECHNOLOGIES, LORELIN, MAARCH, MAKINA CORPUS, MDSI, media-tips, MEDIATUX, MICROCOST, MILLIWEB, NETADVICE, Next Wave Media, NFRANCE CONSEIL, Novelys, OBJIS CONSULTING SAS, OCTOLYS, OCTOPUCE, OPENDOOR, OrdiLem, OSIELL, OUVANOUS, PC IDEAL SARL, PLAINE INFORMATIQUE, PROLOGIN, PYTHAGORE FD, Résaction, Refuznik, SAINT-FRUSQUIN EURL, SENGENA, SENSIO LABS, SIMIA, SIMPLE-SYSTEM, SMILE, SMRC SERVICES, Soleoweb, STARTX, Sylëam Info Services, Sylvain Philip, Synbioz, TECHNOFIL, THE MARQUEE BLINK, TYPHON, Uperto (groupe Devoteam), VIGNES-CONSEIL, Webpulser, Winux SARL, World Events Agency, XnView, XWIKI.

Nous avons eu le plaisir d'accueillir deux nouvelles collectivités :

La grande nouveauté de l'année est l'arrivée d'un nouveau type d'adhérent personne morale à savoir deux départements universitaires :

  • la licence professionnelle « Communication, Logiciels Libres et Sources Ouvertes » qui est une formation universitaire professionnalisante qui s'adresse aux communicant(e)s ou aux personnes qui recherche à compléter une compétence initiale avec des connaissances et des savoir faire des métiers de la communication
  • Le laboratoire LE2I (Laboratoire d'Électronique, Informatique et Image), qui est associé au département STIC du CNRS depuis Janvier 2001 (FRE CNRS 2309 puis UMR CNRS depuis janvier 2003). Il est composé d'enseignants-chercheurs provenant des sections 27, 61 et 63 du CNU, de collaborateurs techniques et administratifs et de doctorants répartis sur quatre sites géographiques.

Retrouver la liste complète des adhérents personnes morales (avec description des structures et liens vers les sites internet).

Bénévolat valorisé

Le bénévolat valorisé consiste à intégrer dans les comptes les « coûts » des bénévoles. Exemples :

  • quand un bénévole utilise sa voiture pour un projet, l'association économise de l'argent ;
  • quand quelqu'un héberge un invité, conférencier, etc., l'association économise une nuit d'hôtel ;
  • quand un bénévole passe x heures sur un projet, l'association économise le prix de quelqu'un payé pour ça ;
  • ...

Le bénévolat valorisé permet de voir les vrais coûts d'un projet associatif, en dehors des simples flux financiers. Cela permet d'avoir aussi une idée des différentes tâches effectuées dans l'association, et donc d'évaluer la possibilité de répartir ou non les tâches entre bénévoles et permanents en fonction de la valeur ajoutée de chacun.

Et cela permet aussi d'augmenter de façon légale le budget de l'association, ce qui peut être utile notamment pour des recherches de subventions.

En 2007 le total du bénévolat valorisé était de plus de 3 200 heures.

En 2008 le total du bénévolat valorisé est de plus de 3 500 heures.

Composition du conseil d'administration

Suite à l'Assemblée Générale du 26 janvier 2008 et la réunion du conseil d'administration, le conseil d'administration de l'April  au 31 décembre 2008 est composé de :

  • Président : Benoît Sibaud
  • Vice-présidents
    • Collectivités : Loïc Dayot
    • Communautés : Jérémie Zimmermann
    • Éducation populaire : Jean-Christophe Becquet
    • Entreprises : Christophe Le Bars
    • Relations internationales : Nicolas Pettiaux
  • Trésorier : Benjamin Drieu
  • Secrétaire : Sébastien Dinot
  • Administrateurs :
    • Lionel Allorge
    • Tony Bassette
    • Estelle Falcy
    • Jérémy Monnet
    • Tangui Morlier
    • Philippe Pary
    • Thomas Petazzoni
    • Thomas Séchet

    Développement de l'association

    L'actualité et les différents dossiers impliquent de plus en plus des moyens d'action professionnels. Dans l'objectif du développement des actions de l'association en faveur du logiciel libre, l'April s'est mobilisée depuis fin 2004 pour se doter de nouveaux moyens financiers et humains (recours à des permanents notamment).

    Il faut en effet mettre en œuvre des moyens adaptés pour, par exemple, lutter efficacement, et sur le long terme, contre le lobbying financé (et permanent) de nos adversaires. Avoir des moyens accrus et des chargés de mission à plein temps nous permettra d'être encore plus efficaces dans nos actions, notamment pour :

    • lutter contre les dérives juridiques et législatives ;
    • lutter contre les campagnes de manipulation médiatique (FUD pour « fear, doubt, uncertainty ») ;
    • sensibiliser les différents acteurs au libre et les aider à passer au libre ;
    • démultiplier les actions et diversifier les angles d'attaque (conférences, marketing, communication...) ;
    • recourir à des spécialistes (payés) pour sous-traiter des missions ponctuelles quand le besoin s'en fait sentir (juristes, rédacteurs, ...) ;
    • superviser le suivi des projets financés (manifestations, développement, ...).

    Disposer de permanents nécessitait un budget important (par rapport au fonctionnement antérieur). Un travail conséquent a été fait avec succès depuis 2005 pour essayer de constituer le budget nécessaire à la phase de démarrage et pouvoir constituer une équipe de base.

    La principale partie des sources de revenus en 2008 provient des cotisations personnes physiques et morales.

    Équipe des permanents

    L'équipe des permanents de l'April est actuellement constituée de

  • Frédéric Couchet, délégué général depuis le 1er mars 2005. La mission du délégué général est d'assurer l'exécution des décisions du conseil d'administration et de l'assemblée générale, ainsi que la gestion quotidienne de l'association, sous la responsabilité du conseil d'administration.
  • Éva Mathieu, assistante de direction depuis le 9 octobre 2006. Outre les tâches de gestion et d'organisation de l'association, Éva Mathieu intervient comme support au développement de l'association. Diplômée d'une maîtrise de philosophie, trilingue, Éva a assumé depuis vingt ans diverses fonctions telles que chargée de projet, assistante de direction et documentaliste, dans des contextes humains et professionnels variés.
  • Alix Cazenave chargée des affaires publiques depuis le 1er octobre 2007. Après l'École internationale de commerce et développement 3A (EICD 3A), elle a complété sa formation par un master Ingénierie de l'information, de la décision et de la connaissance. Dans son parcours professionnel elle a notamment été chargée de veille technologique à SOITEC, leader mondial du silicium sur isolant (SOI), avant de devenir assistante parlementaire de 2005 à 2007. À ce poste, elle a notamment travaillé sur les dossiers brevets logiciels, référentiel général d'interopérabilité (RGI) et DADVSI. Ce poste de chargé de mission a été dans un premier temps financé avec l'aide de la FSF France en attendant d'avoir un financement interne April (notamment par l'augmentation du nombre d'adhérents). L'April a procédé à l'embauche définitive en mai 2008 dans le cadre de l'augmentation prévue de l'activité de l'association.
  • Local de travail

    L'association occupait depuis janvier 2006 un espace gracieusement mis à disposition par la société Alcôve à Colombes (92700).

    Le local est avant tout le lieu de travail de nos permanents. Il permet également à des adhérents ayant du temps de se réunir et de travailler en commun, et d'accueillir des stagiaires potentiels. Le matériel de l'association est regroupé dans le local. La proximité physique facilite le travail au quotidien.

    L'April a emménagé le 1er octobre 2008 octobre dans un nouveau local chez Ardeva. L'Ardeva (Association Régionale pour le Développement de la Vie Associative) est une coordination de 29 fédérations et associations régionales d'éducation populaire et d'utilité sociale.

    L'adresse du nouveau local est :

    April
    c/o ARDEVA
    40 bis, rue du Faubourg-poissonnière
    75010 PARIS
    M° Bonne Nouvelle
    escalier B en fond de cour, 3ème étage

    Nous remercions la société Alcôve qui nous hébergeait gracieusement depuis janvier 2006.

    Administration du serveur

    Le groupe de travail « Admins » a pour but de fournir et de gérer l'infrastructure technique des serveurs de l'April. Ses missions sont donc l'installation et le paramétrage des services fournis aux permanents, membres du conseil d'administration et membres de l'association. Cela va du site internet officiel de l'April aux listes de diffusions en passant par l'hébergement de projet connexes à l'association.

    Olivier Bery a rejoint l'équipe des administrateurs système. Hervé Eychenne a été nommé admin sys en chef pour prendre la responsabilité sur la gestion globale de l'admin sys April.

    L'April possède deux serveurs qui sont hébergés gracieusement par la Fondation Free.

    Site web

    Au niveau du site web il y avait le constat récurrent d'un manque criant de ressources et disponibilités pour la mise en ligne de pages. Ceci était sans doute dû à l'utilisation de technologies pas forcément simples à mettre en œuvre. Le site était généré à partir de fichiers WML (Website Meta Language) stockés dans un référentiel Subversion (SVN). Des réflexions ont commencé courant 2007 concernant le projet de refonte du site web de l'April (pour notamment faciliter sa mise à jour). Le choix pour le nouvel outil de gestion du site s'était porté sur Drupal.

    Après plusieurs mois de déploiement, impliquant une dizaine de membres de l'April, le nouveau site internet de l'association, basé sur la technologie Drupal, a été mis en ligne en septembre 2008.

    L'April change de moteur pour son wiki et passe à Mediawiki

    L'April a changé de moteur pour son wiki. Le wiki était jusqu'à présent propulsé par Phpwiki (qui a été l'un des premiers moteur de wiki), il est maintenant propulsé par MediaWiki (connu notamment pour être le moteur de wiki utilisé par Wikipédia) qui est plus riche fonctionnellement.

    L'ensemble des pages ont été importées dans le nouveau wiki et une redirection des adresses a été mises en place permettant normalement d'avoir une conservation des anciennes adresses des pages du wiki.

    Courant septembre, le site web de l'April était passé au moteur de site web (CMS) Drupal. Le passage de Phpwiki à Mediawiki s'inscrit dans la suite de la mise à jour des outils web de l'association dans le but de permettre une plus grande participation des adhérents aux projets en cours.

    Le wiki permet notamment de faciliter le travail sur des documents communs, la prise de notes, la conservation des références, etc.

    Le wiki de l'April est disponible à l'adresse wiki.april.org.

    En 2008 l'April s'est doté d'un nouveau logo pour accompagner le changement de site internet.

    A gauche l'ancien logo et à droite le nouveau logo.

    Image de l'ancien logo
    Image du nouveau logo

    Gestionnaire des Tâches Courantes

    Le système interne de gestion des adhérents de l'April avait été redéveloppé en 2007 avec pour objectifs de :

    • simplifier le travail d'intégration des nouveaux adhérents ;
    • simplifier le travail du secrétaire ;
    • permettre un travail collaboratif du secrétaire, du trésorier et de l'assistante de direction ;
    • structurer et partager de l'information pour mise en place d'indices ;
    • permettre aux adhérents une autonomie dans la gestion de leurs informations personnelles.

    L'outil appelé Gestionnaire des Tâches Courantes (gDTC) a été mis en production fin août 2007. Il est accessible à l'adresse : http://www.april.org/my. Cet outil est un logiciel libre diffusé sous la licence GNU GPL et le code est disponible sur Gna!.

    Ce système a été développé principalement par Benjamin Drieu.

    Après s'être identifié, l'adhérent accède à sa page d'accueil personnelle où on trouve les onglets suivants : « Infos personnelles », « Infos administratives », « Annuaire », « Avis sur l'April », « Cotisations », « Bénévolat valorisé », « Carte de membre ».

    L'outil a évolué en 2008 et s'est enrichi, mais de nombreux points restent à améliorer. Parmi les fonctionnalités ajoutées 2008 :

    • développement d'une passerelle vers l'outil de comptabilité Grisbi pour limiter les saisies ;
    • gestion et calcul du bénévolat valorisé ;
    • intégration d'un module de paiement en ligne simplifié (CB).
    • carte de membre

    L'outil a de plus été intégré au nouveau site web basé sur Drupal.

    L'outil est en cours de déploiement par une autre association (Picardie Nature).

    Groupes de travail

    Une partie du fonctionnement de l'association repose sur la notion de groupes de travail. Ils sont chargés de mettre en œuvre les actions susceptibles d'entrer dans l'objet de l'association et ne sont généralement pas limités dans le temps. Certains groupes de travail sont réservés aux membres mais la plupart sont ouverts aux non adhérents. Les différents groupes de travail sont décrits ici : http://www.april.org/groupes.

    Revues de presse

    La revue de presse de l'April se propose de faire une liste d'articles ayant un lien avec le logiciel libre. Cette revue de presse est diffusée sur le site de l'April et sur la liste de diffusion principale normalement chaque semaine.

    La page des revues de presse : http://www.april.org/fr/revue-de-presse

    Un Petit guide revue de presse est disponible pour ceux qui souhaitent contribuer.

    Une centaine d'articles « revue de presse » ont été publiés en 2008.

    Sensibilisation

    L'April a lancé en octobre 2007 un groupe de travail « Sensibilisation » destiné à inventorier, améliorer et compléter les supports de sensibilisation au logiciel libre. Ce groupe est ouvert aux personnes non membres de l'association.

    Le lancement du groupe de travail sensibilisation témoigne de la volonté de l'April de faire connaître le logiciel libre et ses enjeux au plus grand nombre. Notre objectif à travers ce groupe est d'inventorier, d'améliorer et de compléter nos supports de sensibilisation au logiciel libre.

    Une première phase d'inventaire a permis de dresser une liste de ressources existantes : affiches, flyers, articles, mais aussi ressources multimédia (animations, vidéos...). Une page sur le wiki de l'April nous sert à garder une trace de ces travaux. La liste de discussion compte une soixantaine d'abonnés à ce jour. N'hésitez pas à nous rejoindre.

    À l'occasion du Libre en fête 2008, le groupe sensibilisation de l'April a publié en mars 2008 une nouvelle version d'Expolibre, une collection de panneaux d'information autour du Logiciel Libre, utilisable notamment par les associations d'utilisateurs de logiciels libres lors d'événements publics. Cette nouvelle version, encore plus didactique et attrayante, peut être modifiée par tous : la collection de panneaux Expolibre est disponible à un format ouvert et sous une licence autorisant la redistribution de versions modifiées.

    En 2009 l'ExpoLibre devrait être disponible en version accessible. L'association Icom'Provence avec La Luciole contribue actuellement à l'Expolibre en réalisant une version accessible.

    Causeries April

    Les « Causeries April » sont des interviews ou des discussions organisées régulièrement (avec un objectif d'une par semaine ou quinzaine), d'une durée d'une heure ou plus, sur un sujet donné. Les comptes-rendus sont publics ou privés suivant les sujets abordés.

    Elles ont été lancées le 25 mars 2007 par Benoît Sibaud, avec les objectifs suivants :

    • permettre des discussions sans avoir à réunir tout le monde physiquement, et permettre des discussions régulières
    • permettre de poser facilement des questions sur les sujets retenus
    • voir quelles sont les questions que se posent les adhérents ou le public
    • avoir des comptes-rendus écrits sur divers sujets (en particulier sur l'actualité ou les groupes de travail)
    • de manière générale, faire circuler l'information

    Causeries de 2008 :

    L'activité du groupe est très ralentie, il n'y a eu que deux causeries en 2008 contre onze en 2007. L'animateur du groupe Benoît Sibaud (président de l'April) étant déjà très occupé il a été décidé de trouver un nouveau responsable ou au minimum un suppléant. Ludovic Fauvet s'est occupé de la modération de la seconde causerie de 2008 et devrait donc devenir suppléant du groupe.

    Traduction de la philosophie GNU

    Le groupe de travail « Traduction de la philosophie GNU » a pour but de traduire la philosophie GNU en français. Ce groupe de travail est animé par Cédric Corazza depuis 2007.

    Les pages sont mises en ligne directement sur le site de GNU. Ce groupe de travail n'est pas réservé aux membres de l'association, toute personne extérieure peut y participer. Les membres peuvent y participer en tant que traducteur (anglais -> français), relecteur orthographique, relecteur sémantique. Ce groupe existe depuis 1997.

    Le rapport moral 2007 faisait état de 202 documents traduits en ligne. À ce jour, 272 documents traduits en français sont en ligne sur gnu.org.

    L'objectif initial du groupe de travail (la traduction des documents majeurs du site gnu.org) est en passe d'être atteint. Il ne reste plus que 8 documents à traduire dans les répertoires choisis.

    Les objectifs pour 2009 seront la traduction de fichiers pris dans de nouveaux répertoires et la poursuite de la conversion des fichiers déjà traduits au nouveau format utilisé par les webmestres de gnu.org. En 2007, 142 de ces fichiers ont été convertis dans ce nouveau format sur les 223 modèles fournis en anglais. Ce travail de conversion n'est pas encore terminé pour l'anglais et devrait s'achever fin 2009.

    Pour toute information supplémentaire visitez la page d'accueil du groupe.

    Traductions en français des licences GNU

    Sur sollicitation d'un des membres de ce groupe de travail, le groupe de travail « Traductions » a relu et corrigé une version française de la GPLv3. Une nouvelle relecture est en cours par un groupe d'avocats, animé par Benjamin Jean, afin d'assurer que le résultat sera aussi proche que possible de l'original d'un point de vue juridique.

    Traductions

    Sébastien Blondeel a créé ce groupe en octobre 2007 et en était depuis le responsable. Ayant moins de temps maintenant pour s'occuper de cette tâche, il a passé le relais en septembre 2008 à Marc Chauvet, qui est donc devenu responsable du groupe. Un grand merci à Sébastien pour avoir assuré la création de ce groupe puis son animation.

    À ne pas confondre avec les groupes traduction de la philosophie GNU et traduction des licences libres l'objectif du groupe « Traductions » est de traduire dans différentes langues le site web de l'April et divers documents utiles, notamment des communiqués de presse.

    Les membres du groupe ont déjà traduits certains documents :

    Les travaux en cours :

    • la traduction du « chapo » de présentation de l'association en allemand, catalan, arabe, espéranto & portugais. Les traductions ne sont pas encore en ligne car il faut étudier la façon la plus simple et efficace de le faire via Drupal.
    • la traduction de plusieurs documents de Candidats.fr

    Les différentes personnes qui ont été impliquées dans la traduction des en-têtes et du livre blanc : Joloko, Serge Leblanc & Markovo Vinko pour l'esperanto ; Mehdi Badreddine pour l'arabe ; José Vicente Mondejar pour le catalan ; Odile Bénassy pour l'allemand ; Thibaut Boyer, Elisa («  co-traductrice » de FramaLang) & Geraldo pour le portugais ; José Fournier, Christian Ko, Éva Mathieu et Marc Chauvet pour la version anglaise du Livre blanc sur les modèles économiques du logiciel libre; Thibaut Boyer pour candidats.fr.

    Ce groupe de travail est ouvert aux non adhérents de l'April.

    Voir http://www.april.org/groupes/traductions/

    Libre association

    Ce groupe de travail a été lancé le 7 octobre 2006. Il est animé par Vincent Calame et Laurent Costy. Ce projet est soutenu par la Fondation pour le Progrès de l'Homme (FPH).

    Ce groupe de travail est ouvert aux non adhérents de l'April. La liste de discussion de ce groupe de travail regroupe 140 personnes.

    Le logiciel libre, porteur d'une idéologie de partage, devrait se poser comme une réponse naturelle dans la société civile, pour les activistes sociaux et les acteurs de l'éducation populaire qui souhaiteraient étendre leur éthique à l'usage informatique. Paradoxalement, alors que le monde du logiciel libre et le monde associatif ont de nombreuses valeurs communes (partage, volontariat, bénévolat, passion), le logiciel libre est peu diffusé dans le milieu associatif. La distance actuelle entre le monde associatif et le logiciel libre ne nous semble cependant pas infranchissable. L'importance grandissante des outils informatiques et d'internet pour la société civile et le monde associatif donne l'intuition que le moment est maintenant venu d'une coopération plus étroite. L'idée de ce groupe de travail est de « jeter des ponts entre le logiciel libre et le monde associatif ».

    Un site ressource opérationnel a été ouvert en janvier 2007. Il est à l'heure actuelle très peu rempli (21 fiches). Ce bas chiffre s'explique par plusieurs raisons : les difficultés d'écrire sur sa propre expérience : il est plus facile de réagir à une actualité que de prendre le temps d'analyser son activité, d'autant plus que le monde associatif et le monde du logiciel libre sont des mondes de militants peu habitués à ce genre d'exercice et disposant de peu de temps pour le faire ; le faible nombre d'expériences à recenser : même si on ne peut prétendre avoir fait le tour de la question, les expériences ne sont pas légion.

    L'année 2008 a cependant été l'occasion d'un certain nombre d'avancées de l'April sur la question.

    Le groupe de travail s'est attaché cette année à consolider un réseau de structures (évidemment majoritairement associatives étant donné l'objet du groupe) susceptibles d'être intéressées, à un moment ou à un autre, par les logiciels libres ou de diffuser les informations dans leurs propres réseaux.

    Pour cela, les membres du groupe se sont relayés pour être présents lors de plusieurs rendez-vous propres aux associations. On retiendra donc les présences et interventions suivantes : forum des Francas le 1er juillet 2008 à Tours, atelier Ardeva le 25 septembre 2008 aux Murs à pêches, Forum des associations parisiennes les 17 et 18 octobre 2008 sur la place de l'hôtel de ville de Paris, 3ème Forum des associations et fondations le 30 octobre au Palais des congrès à Paris, journée « Démocratie en réseau » le 17 novembre 2008 à la Cité des Sciences et de l'industrie.

    Dans cette logique d'appréhension et de tissage de réseaux associatifs, une rencontre a eu lieu avec les membres de la Fonda et un partenariat fort s'est instauré entre l'April et la CPCA. À noter aussi l'implication « discrète » mais extrêmement importante pour le groupe, de la Fondation pour l'Homme (FPH). Enfin, les multiples rencontres avec l'AILL (Association Internationale du Logiciel Libre) laissent entrevoir des coopérations riches dans les mois à venir, en particulier sur les domaines de l'économie sociale et solidaire.

    L'action notable du groupe cette année restera, en partenariat avec la CPCA (la CPCA réunit seize coordinations d'associations, représentant près de 500 000 associations en France) l'enquête ayant pour objet de mieux cerner les usages et les pratiques des associations françaises vis-à-vis de l'informatique en général et de l'informatique libre en particulier. L'idée est de mieux cerner les besoins pour prioriser ensuite les outils à développer ou à soutenir dans l'écosystème des logiciels libres. l'enquête, restée ouverte du 17 octobre au 20 décembre 2008 a permis de récolter environ 380 réponses pour un objectif initial de 500. Ce nombre sera sans aucun doute suffisant pour avoir une première « photographie » des pratiques et publier, dans le courant du 1er trimestre 2009, une analyse de ces réponses. Un observatoire permettra, dans les mois à venir, de continuer à récolter des informations.

    Transcriptions

    Ce nouveau groupe de travail a été lancé le 7 octobre 2006. Il est animé par Sébastien Blondeel.

    Le groupe de travail « Transcriptions » vise à recenser, annoter et transformer au format texte brut (ou HTML) des documents sonores ou vidéo présentant un intérêt pour l'objet de l'association.

    La page d'accueil du groupe : http://www.april.org/groupes/transcriptions/

    Ce groupe de travail est ouvert aux non adhérents de l'April.

    Animation

    Groupe créé en 2008 pour travailler à l'animation de la communauté des membres de l'April. Les responsables de ce groupe sont Xavier Antoviaque et Lionel Allorge. Libriste depuis une dizaine d'années et professionnel des communautés en ligne, Xavier Antoviaque était l'initiateur de la campagne Ryzom.org. Il est le créateur de Flouzo, une plateforme libre de campagnes de don en ligne.

    Depuis 2007, le nombre d'adhérents de l'April a considérablement augmenté : les campagnes d'adhésion ont été un succès, et de 450 adhérents au 1er janvier 2007, l'association en compte désormais près de 4000 .Ce brusque changement d'échelle appelle une réflexion sur l'organisation de la communauté des adhérents, afin de faciliter l'implication dans la réalisation des objectifs de l'association, à savoir promouvoir et défendre le logiciel libre. Il s'agit donc d'étudier la structuration des échanges entre les adhérents eux-mêmes, ainsi qu'entre les adhérents et l'équipe constituée des permanents et du CA.

    Page du groupe : http://www.april.org/groupes/animation

    Le premier travail a consisté à dresser l'état des lieux du fonctionnement actuel, et à ébaucher des propositions et établir un plan d'action. Cela a donné lieu à un document de travail très complet (présenté notamment lors de la réunion du 11 octobre 2008) qui passe en revue les différents outils de communication mis à disposition des adhérents (listes, wiki, site April...), les modes de participation (groupes de travail notamment) ainsi que les dysfonctionnements, carences et /ou améliorations possibles (forums, base de compétences, système de gestion de tâches accessible à tous...).

    Le document se trouve dans le wiki : http://wiki.april.org/w/DocumentDeReferenceCommunaute

    Actions mises en place ou en cours : création de la liste « animation@ » ; réflexion sur le remaniement de la liste de diffusion « april@ ». Sondage sur le site ; valorisation des groupes de travail : définition claire des rôles, investiture du ou des responsables, création de binômes (CA, remplaçants) ; rédaction en cours d'une charte pour la création et l'animation de groupes de travail.

    Libre en Fête

    L'April a lancé en 2001 l'initiative Libre en Fête, qui consiste en l'organisation d'évènements de promotion du Logiciel Libre à l'échelle nationale, dans une dynamique festive et conviviale. Chaque année, cette initiative a lieu autour du 21 mars, pour accompagner l'arrivée du printemps.

    En 2008, pour sa huitième édition, l'initiative a été animée par un équipe de deux bénévoles de l'association April, Loïc Dayot et Thomas Petazzoni.

    Pour la seconde fois, une collaboration entre l'Agenda du Libre avait été mise en place, cet agenda étant utilisé pour recenser tous les évènements organisés dans le cadre du Libre en Fête.

    Pour la première fois Libre en Fête était organisée en partenariat avec la DUI (Délégation aux Usages de l'Internet).

    « La Délégation aux Usages de l'Internet s'associe avec plaisir à Libre en Fête 2008. Les logiciels libres sont en effet à l'origine des créations majeures de l'Internet et contribuent aujourd'hui à la démocratisation de la culture numérique. Grâce aux outils de travail collaboratif, ils favorisent la création et le partage de ressources sur Internet. La Délégation invite l'ensemble des lieux d'accès public à l'Internet à participer à cet événement », a déclaré Bernard Benhamou, délégué aux usages de l'Internet auprès de la ministre de la Recherche et de l'Enseignement Supérieur. Grâce à ce partenariat, de nombreux espaces publics multimédias se sont joints aux groupes d'utilisateurs locaux pour l'organisation des évènements.

    Voir http://www.april.org/articles/communiques/pr-20080312.html.

    L'annonce de ce Libre en Fête a été reprise par la presse Internet :

    Pour l'édition 2008 de Libre en Fête 148 évènements ont été organisés, contre 94 en 2007, soit une progression de +57%. En 2008, 18 régions étaient couvertes avec des évènements contre 17 régions en 2007, avec de nombreux évènements organisés par des espaces publics numériques, signe du succès du partenariat avec la Délégation aux Usages de l'Internet.

    Vous pouvez consulter bilan complet de Libre en Fête 2008.

    Pour l'édition 2009, les coordinateurs de l'initiative sont Thomas Petazzoni et Erwan Léherissé. Vous pouvez les contacter à l'adresse contact@libre-en-fete.net.

    Dossiers

    Relations avec les pouvoirs publics

    Lors de ses différents rendez-vous ces dernières années avec des responsables politiques, l'April a défendu la nécessité qu'un ministère en charge du « développement numérique » soit créé pour pouvoir traiter politiquement l'ensemble des enjeux du numérique et mettre en place une véritable politique publique du numérique.

    En mars 2008, le Président de la République a élargi au « développement de l'économie numérique » les compétences d'Éric Besson, déjà secrétaire d'État chargé de la prospective et de l'évaluation des politiques publiques. L'April a déploré la réduction des problématiques du numérique aux seuls aspects économiques, et s'est inquiétée de cette nomination au regard des positions passées d'Éric Besson sur ces sujets.

    L'April a demandé rendez-vous à Monsieur Besson pour aborder l'actualité du Logiciel Libre, les dispositions problématiques comme la loi DADVSI, mais aussi la place du Logiciel Libre dans la politique publique du numérique. Bien que cette première demande de rendez-vous n'ait pas été satisfaite, Éric Besson a reçu l'April ultérieurement, en juillet 2008,suite aux Assises du numérique.

    Assises du numérique

    Début avril 2008 le Président de la République et le Premier Ministre ont demandé à Éric Besson (secrétaire d'État chargé chargé de la prospective, de l'évaluation des politiques publiques et du développement de l'économie numérique) de présenter avant le 31 juillet 2008 un plan de développement de l'économie numérique.

    L'organisation « d'assises du numérique », ouvertes à toutes les parties concernées et d'une durée suffisante est une demande récurrente l'April.

    L'April a pris part aux Assises du Numérique chaque fois qu'elle a jugé sa contribution utile, bien qu'elle regrette la façon dont elles ont été mises en œuvre, voir notre page consacrée à ce dossier.

    Lors de la journée de lancement du 29 mai 2008 Benoît Sibaud, président de l'April, a participé à la table ronde n°6 « La modernisation administrative et les TIC : Administration électronique » : l'introduction a été faite par André Santini, secrétaire d'État chargé de la fonction publique, le président de séance était Patrice Martin-Lalande, Député du Loir et Cher. Les autres intervenants étaient : Éric Boustouller, Président, Microsoft France ; Dominique Caillaud, Député de Vendée, Président de la Commission TIC de l'AMF ; Thierry Carcenac, Député du Tarn, Président de la Commission TIC de l'ADF ; François-Daniel Migeon, Directeur Général, DGME; Jean Mounet, Syntec.

    Notons qu'avec le WWF l'April était la seule ONG invitée à participer à cette journée de lancement.

    Deux documents faisant partie de la brochure du colloque :

    Le texte ayant servi de support à l'intervention de Benoît Sibaud a été publié sous forme de tribune par le Journal du Net : « Logiciels libres et standards ouverts pour une administration électronique efficace et durable »

    Lors de cette journée Éric Besson, secrétaire d'État en charge de l'économie numérique, avait présenté « les 27 pistes de travail ouvertes à la concertation pour préparer le plan de développement de l'économie numérique ».

    L'April a participé activement aux débats concernant ces 27 pistes de travail.

    L'April a par exemple participé à des tables rondes organisées par l'Afdel. Christophe Le Bars, vice-président de l'April, a participé le 11 juillet 2008 à une table ronde intitulée « Propriété intellectuelle : socle de l'économie numérique« ? ». Une vidéo de la table ronde est en ligne. Alix Cazenave, chargée de mission à l'April, a participé le 16 juin 2008 à une table ronde intitulée E-administration.

    L'April a surtout communiqué mi juillet 2008 une contribution écrite qui aborde de manière synthétique les questions du cadre juridique et de l'intervention des pouvoirs publics et les pistes proposées pour renforcer la concurrence du Logiciel Libre face au logiciel propriétaire.

    Afin d'approfondir les questions soulevées dans cette contribution, l'April a eu une entrevue avec Éric Besson et deux de ses conseillers pour échanger plus largement sur la politique publique du Logiciel Libre que l'April appelle de ses vœux. Vous pouvez lire un compte-rendu ainsi que la revue de presse.

    Finalement le plan « France Numérique 2012 » a été présenté par Éric Besson en octobre 2008.

    Le 16 octobre 2008 l'April publiait un communiqué de presse Logiciel Libre : le grand absent du plan Besson dont le chapô était « L'April a pris connaissance de la version de travail du plan "France Numérique 2012" du secrétaire d'État Éric Besson, qui doit être officiellement présenté lundi prochain au Président de la République. Il soutient une demande importante de l'April et du groupe Racketiciel sur la vente liée en plaidant pour une réelle optionnalité des offres. Mais l'association de promotion et de défense du logiciel libre dénonce l'entêtement du gouvernement à faire l'apologie des DRM, et s'insurge contre un rapport qui occulte totalement le logiciel libre ».

    Le 20 octobre 2008 le plan «  France Numérique 2012 » était présenté par Éric Besson à l'Élysée (Frédéric Couchet et Alix Cazenave représentaient l'April). La version finale avait subi quelques retouches.

    Le 21 octobre 2008 l'April publiait alors un second communiqué de presse Plan Besson : quelle politique pour le Logiciel Libre ? dont le chapô était « L'April a pris connaissance de la version définitive du rapport d'Éric Besson, secrétaire d'État en charge de l'Économie numérique, intitulé "France Numérique 2012". L'association de promotion et de défense du Logiciel Libre se félicite d'une meilleure prise en compte du Logiciel Libre dans ce rapport, mais déplore le flou de certaines mesures et l'obstination du gouvernement sur les DRM. »

    Nous avons mis en ligne une petite revue de presse « Logiciel Libre : le grand absent du plan Besson » et « Plan Besson : quelle politique pour le Logiciel Libre ? »

    Candidats.fr

    L'April avait lancé début 2007 l'initiative Candidats.fr qui a pour objectif de faire du sujet « Logiciel Libre » un sujet des campagnes électorales. L'initiative Candidats.fr s'est inscrite dans les campagnes présidentielle et législative de 2007, et a poursuivi son action lors de la campagne des municipales et des cantonales en 2008.

    En 2007, Candidats.fr avait réalisé des cahiers thématiques à l'intention des candidats à l'élection présidentielle. Les candidats étaient appelés à se prononcer sur diverses problématiques directement liées au Logiciel Libre, et à prendre un certain nombre d'engagements de nature à créer un écosystème favorable à son développement. Huit candidats sur douze ont répondu à ce questionnaire, notamment les candidats des partis représentés à l'Assemblée nationale (UMP, PS, PCF, Verts, MoDem). Lors des élections législatives 2007, l'initiative a demandé aux candidats, via ses responsables locaux partout en France, de prendre un engagement simple et clair en faveur du Logiciel Libre en signant le Pacte du Logiciel Libre. 72 signataires siègent aujourd'hui à l'Assemblée nationale.

    La campagne 2008 de Candidats.fr a été annoncée par un communiqué de presse le 29 janvier 2009 intitulé Candidats.fr 2008 : Logiciel Libre et standards ouverts au programme.

    Les signataires du pacte législatif, élus et non élus, ainsi que les députés qui avaient été sollicités pendant la campagne, ont été informés de la campagne Candidats.fr pour les municipales et les cantonales. Ils ont tous été invités à signer et/ou faire signer le pacte des élus locaux. C'est l'occasion pour certains députés de signer le pacte législatif si ce n'était pas déjà fait, mais aussi de parler du Logiciel Libre et faire connaître autour d'eux l'initiative Candidats.fr. Ainsi plusieurs députés ont rejoint les signataires qui siègent à l'Assemblée nationale.

    En 2008, deux scrutins avaient lieu les 9 et 16 mars : les élections municipales (mairies), et pour un canton sur deux les élections cantonales (Conseillers généraux - Département). L'April, avec l'initiative Candidats.fr, a mis à disposition des outils pour sensibiliser les candidats aux enjeux du Logiciel Libre et des standards ouverts : un cahier d'information spécifique (Enjeux pour les collectivités, un Pacte du Logiciel Libre adapté et un outil de campagne en ligne.

    Le succès de Candidats.fr ayant donné des idées à d'autres structures, l'AFDEL (Association française des éditeurs de logiciel), en réalité un lobby créé en 2005 par Microsoft et un petit groupe d'éditeurs français de logiciels propriétaires, a lancé un Pacte France Numérique. Cette initiative est sans conteste une réaction au succès du Pacte du Logiciel Libre et plus largement de l'initiative Candidats.fr. Dans un communication l'April a appelé les candidats à la vigilance : L'Afdel confond 'candidat' et 'idiot du village'.

    Le site Candidats.fr recense tous les signataires du Pacte du Logiciel Libre. Parmi les signataires élus, on note notamment Patrick Bloche (PS, Député-maire de Paris XIème), Denis Baupin (Paris XXe et tête de liste des Verts pour Paris), Martine Lignières-Cassou (PS, Pau) et Michel Destot (PS, Grenoble, Président de l'Association des Maires de Grandes Villes de France). Cette campagne a également été l'occasion de recueillir de nouvelles signatures du pacte législatif.

    Municipales à Paris et logiciels libres

    Dans le cadre des municipales à Paris, Altern, Bellinux, Copyleft Attitude, Dogmazic, FDN, FLOUZO et Parinux associations parisiennes autour logiciel libre et du numérique, ont adressé aux candidats aux élections municipales une liste de questions permettant d'analyser leur programme dans des domaines aussi variés que : la politique municipale sur l'équipement en logiciels libres ; les choix en matière de développement du réseau et de la fibre optique ; le rapport avec l'art libre ; les choix en matière d'éducation scolaire et populaire aux technologies numériques.

    Les candidats ont été interviewés par Alix Cazenave et Benoît Sibaud (April), Jérémie Nestel et Norbert Borgel (Bellinux), Antoine Moreau (Copyleft Attitude), Rico da Halvarez (Dogmazic), Benjamin Bayart (FDN), Éric Aounes (Musique Libre) et Emmanuel Seyman (Parinux). Des enregistrements audio et vidéos sont disponibles.

    Ces actions locales sont complémentaires de l'initiative Candidats.fr et ont permis de plus la signature de pactes du logiciel libre.

    Entreprises, économie

    2008 a été une année charnière dans le Logiciel Libre. « Depuis 2008, les DSI ne se demandent plus s'ils vont intégrer du Logiciel Libre mais quand ils vont le faire » est sans doute la phrase qui résume le mieux ce changement. Le logiciel libre est passé d'une phase de développement à une phase d'adoption.

    Livre blanc des modèles économiques du Logiciel Libre

    L'April a publié le 11 décembre 2007 un livre blanc des modèles économiques du Logiciel Libre, réalisé par des entreprises membres de l'association. Représentatifs de tout l'écosystème, éditeurs, consultants, SSLL, sociétés de service, industriels et utilisateurs s'y sont réunis pour recenser et expliquer les modèles économiques du Logiciel Libre. Ils expliquent pourquoi ces modèles, où édition et service se mêlent dans des modèles hybrides, répondent mieux aux attentes des entreprises. Enfin ils esquissent les évolutions possibles de ces modèles. En 2008, l'April a diffusé lors de divers évènements environ 200 exemplaires du livre blanc. Grâce à cette publication, l'association a été régulièrement invitée à intervenir sur le thème des modèles économiques.

    Interventions publiques autour de l'économie et du Logiciel Libre

    • Christophe Le Bars et Jérôme Dumonteil sont intervenus le mercredi 20 février 2008 à PORT PARA//ELE (Coopérative d'activités et d'emploi dédiée aux métiers des nouvelles technologies de l'information et de la communication) pour présenter le logiciel libre et ses différents modèles économiques.
    • L'April a organisé le 9 avril 2008 une conférence « Le logiciel libre : perspectives professionnelles à 5 ans » à l'EFREI - Ecole d'ingénieurs en informatique, à Villejuif.
    • Le 11 juillet 2008, Christophe Le Bars, vice-président de l'April, a participé à une table ronde organisées par l'Afdel intitulée « Propriété intellectuelle : socle de l'économie numérique ».
    • Le 25 septembre 2008, Valérie Dagrain représentait l'April lors de la table ronde finale du séminaire « L'économie du libre » organisé à Bruz (Bretagne) par le club des responsables informatiques du Grand Ouest et l'Association des professionnels des Technologies de l'Information et de la Communication (Granit).
    • Le 22 octobre 2008, Frédéric Couchet est intervenu à la table ronde « Le Libre, un nouveau modèle économique en fort développement » lors du salon SPLOSS de Marseille.
    • Le 11 décembre 2008, Tangui Morlier est intervenu à la conférence organisé par l'EPITECH « Est-ce que le Logiciel Libre est une réalité économique à long terme ? ».

    Présence dans des salons professionnels

    Comme chaque année, l'April est présente dans la majorité des évènements professionnels liés au Logiciel Libre. Cette année, nous avons été :
    • au Salon « Solutions Linux/Open Source » qui a eu lieu au CNIT de La Défense du 29 au 31 janvier 2008 ;
    • à Paris Capitale du Libre qui s'est tenu du 24 et 25 septembre 2008 à la Maison Internationale de Paris ;
    • au Salon Professionnel des Logiciels Libres et Open Source (SPLLOS) de Marseille (22 et 23 octobre 2008) ;
    • au Forum Mondial du Libre qui a eu lieu les 1er et 2 décembre à la Maison de la Chimie à Paris.
    Ces rendez-vous nous ont permis de retrouver de nombreux entrepreneurs, utilisateurs et éditeurs de Logiciel Libre.

    Rendez-vous institutionnels liés aux entreprises et au Logiciel Libre

    Cette année a été également riche en rendez vous institutionnels touchant aux entreprises et au Logiciel Libre.
    • Frédéric Couchet a rencontré le 07 avril 2008 une chargée de mission à la DRIRE Île-de-France pour discuter des modèles économiques du Logiciel Libre.
    • Frédéric Couchet et Loïc Dachary ont rencontré Mathieu Poujol, consultant au cabinet Pierre Audoin Consultants qui réalise actuellement une étude sur les métiers autour du logiciel libre pour le compte de l'OPIIEC (organisme paritaire).
    • Alix Cazenave et Frédéric Couchet ont été reçus le 29 avril 2008 par deux fonctionnaires de la Direction générale des entreprises (DGE) pour aborder les politiques de l'INPI en matière de délivrance de brevets, celle de l'innovation et du soutien aux PME innovantes.
    • Le 9 Juillet, Frédéric Couchet a rencontré, à Lyon, Stéphane Sacquepée, directeur du Programme Lyonnais pour la Société de l'Information, pour discuter de l'installation de producteurs de logiciels libres dans la région Rhône-Alpes.
    • Sur les mêmes thèmes, Frédéric a également rencontré Cédric Grignard, conseil en Implantation/Prospection à l'ADERLY (Agence pour le Développement Économique de la Région Lyonnaise).
    • Le 10 juillet, Tangui Morlier et Frédéric Couchet ont rencontré Frédéric Hélin, chargé de mission à l'ARDI Rhône-Alpes Numérique (Agence Régionale du Développement et de l'Innovation).
    • Le 19 novembre, Frédéric Couchet a rencontré Xavier Pillods et Fabien Koehren, représentants du Club Informatique de l'Est, une association des DSI du Grand Est.
    • Ce même jour, il a rencontré Pierre Roth délégué général de CRESS d'Alsace (Chambre régionale d'économie sociale et solidaire) et Xavier Boos, de la préfecture de la région Alsace.

    Actions dédiées aux adhérents entreprises

    Enfin, l'activité entreprises de l'April permet également aux entreprises du Libre de communiquer à travers une liste de diffusion dédiée et de se rencontrer physiquement lors de réunions spécifiques. Le 12 décembre 2008, 20 représentants de nos membres entreprises se sont retrouvés dans les locaux d'Adacore. Cette réunion a été l'occasion d'informer nos membres de l'actualité de l'April impactant les entreprises et d'échanger sur les futurs travaux de l'April dans ce thème. On peut noter que le travail de l'April dans le domaine des entreprises et de l'économie est soutenu par de plus en plus d'adhérents « personnes morales » : 108 entreprises ou groupements d'entreprises supplémentaires ont adhéré à l'association en 2008, ce qui porte à 173 le nombre de nos « membres entreprises ».

    Rapport Attali : le développement du Logiciel Libre est stratégique pour la croissance française

    Paris, le 28 janvier 2008. Communiqué de presse. Dans son rapport, la Commission pour la Libération de la Croissance Française consacre un chapitre aux « révolutions à ne pas manquer ». Pour ne pas rater le train du numérique et renforcer le secteur du logiciel, la Commission préconise de soutenir le Logiciel Libre comme concurrent des technologies propriétaires extra-européennes. L'April se félicite qu'un nouveau rapport institutionnel explique les avantages stratégiques objectifs du Logiciel Libre pour la compétitivité de la France dans les nouvelles technologies.

    La suite sur http://www.april.org/articles/communiques/pr-20080128.html

    Racketiciel - vente liée

    2008 a été une année riche pour le combat contre la vente liée.

    Le 28 février l'AFUL, l'April, l'UFC-QueChoisir et la CLCV appelaient dans un communiqué de presse à la multiplication des procédures de remboursement des logiciels imposés à l'achat d'un ordinateur neuf.

    Vous trouverez une petite revue de presse à l'adresse suivante : http://www.april.org/articles/communiques/revue-presse-pr-20080228.html.

    Les offres de matériel informatique vendu avec du Logiciel Libre commencent à pénétrer le marché grand public. Toutefois, dans un communiqué du 3 mars 2008 l'April rappelle que force est de constater que les fabricants et les vendeurs ne respectent toujours pas leur devoir légal d'information, et cherchent par tous les moyens à éviter de respecter la loi tout en se servant des Logiciels Libres comme d'une caution morale.

    En juin 2008 la vente liée et l'action de groupe se sont invités dans les débats sur le le projet de loi de modernisation de l'économie. Des députés de plusieurs groupes ont déposé des amendements relatifs à la vente liée de matériel informatique et de logiciels et à l'action de groupe.

    L'April, qui agit contre la vente liée depuis plusieurs années et souhaite qu'un dispositif d'action de groupe soit intégré à notre droit, a invité les parlementaires à soutenir ces différents amendements. Vous retrouverez les extraits pertinents des débats sur la page suivante : http://www.april.org/groupes/institutions/pjl-modernisation-economie/

    Le jugement du premier procès de l'UFC-QueChoisir, contre Darty, a été rendu le 24 juin 2008. Dans un communiqué de presse l'April se félicitait de la condamnation de Darty pour non respect du code de la consommation. Cette condamnation marque un grand progrès pour les consommateurs mais aussi pour la concurrence sur le marché des logiciels grand public, avant l'étape suivante qui est l'affichage des conditions d'utilisation des différents éléments logiciels et l'optionalité des offres.

    L'April a publié une analyse du jugement : http://www.april.org/groupes/vente-liee/analyse-jugement-ufc-darty.html

    Une revue de presse, avec une quinzaine d'articles, avec des interviews de l'April : http://www.april.org/actions/medias/#20080624-ufc-darty

    Notons en particulier la dépêche de l'AFP « Darty condamné à afficher le prix des logiciels pré-installés sur les PC », un article en anglais de l'« Open Source Observatory and Repository for European public administrations » « FR: Judge orders PC chain to display price of operating system » et un article, également en anglais, « Windows price ruling not enough, says French consumer group ».

    Le 3 juillet 2008 était organisée la réunion de synthèse qui devait clore le cycle de concertations de la DGCCRF sur la vente liée ordinateurs/logiciels. Lors de la réunion étaient présents les représentants des consommateurs, des auteurs et utilisateurs de logiciels libres, des constructeurs et des distributeurs. Jérémy Monnet, membre du conseil d'administration, Frédéric Couchet, délégué général, et Bénédicte Pascal, stagiaire juriste, étaient présents à cette réunion. L'April a mis en ligne un petit compte-rendu et une revue de presse.

    Quatre mois après la dernière réunion à la DGCCRF et l'interview du Secrétaire d'État à la consommation Monsieur Luc Chatel, les décisions annoncées sur l'affichage détaillé des prix et l'expérimentation de solutions de découplage des offres sont restées sans effet. Benoît Sibaud, Président de l'April, a écrit à Luc Chatel pour lui demander comment il comptait, avant la période des fêtes de fin d'année, faire appliquer ces mesures essentielles pour le respect des droits des consommateurs et l'ouverture du marché.

    Malgré plusieurs déclarations de responsables politiques (Luc Chatel, Éric Besson) la situation n'a pas beaucoup évolué. Le 18 décembre 2008 l'AFUL, l'April, l'UFC-QueChoisir et la CLCV, ont co-signé un communiqué de presse pour demander que le Père Noël soit généreux pour 2008. Malheureusement, il semble que le Père Noël ait été très occupé cet hiver.

    Éducation nationale

    Analyse du rapport de la mission E-educ

    Xavier Darcos, Ministre de l'Éducation Nationale, a confié à Syntec informatique le 23 janvier 2008 une mission de 3 mois pour le développement des Technologies de l'Information et de la communication dans le monde éducatif.

    L'April a été auditionnée le 21 mars 2008 par les membres du groupe de travail n°1 « La définition et le développement d'une offre logicielle adaptée aux préoccupations de la communauté éducative : ressources numériques pour la classe, l'accompagnement éducatif, l'orientation, la lutte contre l'illettrisme et la difficulté scolaire, l'assistance et l'aide aux élèves handicapés. ». Alix Cazenave, chargée de mission, Philippe-Charles Nestel, professeur de technologie et Frédéric Couchet, délégué général étaient présents lors de cette audition.

    L'April a publié une analyse du rapport de la mission E-educ : http://www.april.org/groupes/educ/mission-e-educ.html.

    Présence de l'April au salon Educatice 2008

    Le salon Educatice 2008 se tenait les 27, 28 et 29 novembre 2008 à Paris Expo Porte de Versailles Hall 7.2. L'April a été présente dans le village du pôle de compétences logiciels libres du SCEREN.

    Vous pouvez lire un petit compte-rendu de la participation de l'April.

    Rendez-vous avec Catherine Gabay

    Alix Cazenave et Frédéric Couchet ont rendez-vous le 9 janvier 2009 avec Catherine Gabay, conseillère Nouvelles technologies, éditeurs, multimédia au cabinet de Xavier Darcos. Ils aborderont ensemble la place du logiciel libre dans l'Éducation nationale, avec notamment le programme du B2i (brevet informatique et internet), le rapport du BECTA traduit par Framasoft (voir le billet d'Alexis Kauffmann à ce sujet sur le Framablog), et plus largement la diversité et la neutralité dans l'enseignement de l'informatique.

    DADVSI/DRM : le Conseil d'État rétablit le contournement à des fins d'interopérabilité

    Le 21 février 2007 l'April avait déposé au Conseil d'État une requête en annulation contre le décret du 23 décembre 2006 « relatif à la répression pénale de certaines atteintes portées au droit d'auteur et aux droits voisins ». Le Conseil d'État a rendu le 16 juillet 2008 sa décision sur la requête en annulation. L'April a publié une analyse de cet arrêt qui lève une insécurité juridique sur le logiciel libre.

    L'April se félicite de la décision du Conseil d'État sur sa requête en annulation contre le décret du 23 décembre 2006, qui sanctionne le contournement des DRM. Cette décision rétablit dans les faits l'exception de contournement à des fins d'interopérabilité que le Conseil Constitutionnel, dans une décision très controversée, avait censurée.

    Lire le communiqué de presse de l'April.

    Les députés ratifient les traités OMPI, mais les débats ne font que commencer

    L'ordre du jour de l'Assemblée nationale amenait en avril 2008 les députés à examiner la ratification de deux traités OMPI (Organisation mondiale de la propriété intellectuelle). La loi DADVSI de 2006 (droit d'auteur et droits voisins dans la société de l'information) découle de ces traités. Le vote se voulait être une formalité pour le gouvernement qui souhaitait voir ces projets de loi votés en procédure d'examen simplifiée, sans débat. Heureusement des députés ont insisté pour qu'un débat minimal ait lieu.

    Alix Cazenave avait rencontré plusieurs députés en vue de l'examen de ce projet de loi.

    Voir la page  : http://www.april.org/groupes/dadvsi/ratification-traites-ompi-france.html

    Alix Cazenave a rencontré notamment Nicolas Dupont-Aignan, député-maire de Yerres (Essonne) et président du mouvement Debout la République. Nicolas Dupont-Aignan était déjà intervenu lors des débats sur le DADVSI, et avait reçu Richard Stallman lors de sa venue en France en juin 2006. Les traités OMPI, et au-delà le droit à l'interopérabilité et le projet de loi Olivennes en préparation, étaient au cœur de la discussion. Nicolas Dupont-Aignan, qui a signé en tant que député et maire le Pacte du Logiciel Libre, a rappelé son intérêt pour ces sujets et son engagement contre les DRM et leur protection juridique.

    Pour lire les interventions de Didier Mathus, Martine Billard et Nicolas Dupont-Aignan, consulter le compte-rendu des débats à l'Assemblée nationale

    Projet de loi Hadopi / riposte graduée

    Dans le cadre de la préparation du projet de loi Hadopi Alix Cazenave a rencontré des sénateurs courant octobre 2008 et par la suite des députés qui travaillent d'ores et déjà sur le projet de loi transmis par le Sénat. Elle s'est attaché notamment aux aspects relatifs aux « moyens de sécurisation de la connexion », qui peuvent induire une discrimination envers les utilisateurs de logiciels libres. Elle s'est également intéressé à la protection juridique des DRM et aux amendements Vivendi à porter à la très décriée loi DADVSI.

    Avant-projet de loi Olivennes

    Numerama (ex Ratiatum) a publié le 21 février 2008 le projet gouvernemental de transcription dans la loi de l'accord Olivennes (voir la version PDF).

    Christophe Espern (représentant de l'April au Conseil d'orientation du Forum des Droits sur l'Internet) a répondu à une interview de PC INpact sur la future loi Olivennes.

    Dès la prise de connaissance de l'avant-projet de loi, l'April avait pris contact avec les services du Premier ministre et le ministère de la Culture.

    Frédéric Couchet, Christophe Espern (présent en tant que conseil bénévole) et Alix Cazenave ont été reçus par Laurent Ladouari, conseiller TIC de la ministre de la Culture, et Olivier Henrard, conseiller juridique de la ministre de la Culture. Monsieur Ladouari souhaitait savoir si la loi DADVSI posait problème au Logiciel Libre en-dehors des logiciels multimedia ou d'échange (P2P). Malgré les multiples arguments et exemples qui lui ont été présentés, le conseiller technique considère que la loi DADVSI ne pose pas de problème majeur. En particulier, il ne voit pas le problème de marché qui découle de cette loi (Mandriva contraint de livrer sa distribution avec un lecteur multimedia propriétaire, Ubuntu proposant par défaut des lecteurs multimedia sans DeCSS), ni les problèmes engendrés par la menace qui pèse sur le peer-to-peer pour les projets libres en général.

    Le conseiller juridique, Olivier Henrard, a botté en touche au sujet des « moyens de sécurisation » de la connexion Internet, se contentant d'affirmer : « une bonne loi est une loi ouverte et le ministère de l'économie publiera ultérieurement un arrêté listant les dispositifs de filtrage présumés efficaces par l'État ». Dans le cadre de la « lutte contre le téléchargement illicite », la loi DADVSI et le projet de loi Olivennes créent en effet une nouvelle obligation pour l'abonné - celle de sécuriser sa connexion - et pour les FAI - celle de fournir aux abonnés les moyens de sécurisation. Le ministère de la Culture ne sait actuellement pas répondre sur la nature et le fonctionnement de ces moyens de sécurisation, et plus largement sur leurs conditions de mise en œuvre pour s'exonérer pénalement dans le cadre du dispositif de riposte graduée.

    Alix Cazenave et Christophe Espern ont également rencontré Julien Dourgnon, directeur des études et de la communication à l'UFC-QueChoisir, et Edouard Barreiro, chargé de mission. Ils ont échangé au sujet des problèmes posés par la loi DADVSI, les DRM et le projet de loi Olivennes en préparation. De nouvelles rencontres sont prévues en fonction de l'actualité.

    L'April signataire de l'appel de SVM contre l'avant-projet de loi Olivennes

    L'April fait partie des premiers signataires de l'appel du magazine SVM contre l'avant projet de loi Olivennes : « Plus de 50 personnalités signent avec nous un appel contre le projet de loi né de la « mission Olivennes ». Cette loi va instituer une autorité de surveillance et de répression dans l'espoir d'enrayer l'échange non autorisé et massif d'œuvres culturelles par Internet.
    SVM dévoile dans son grand dossier les points clés de ce projet et pointe du doigt certaines mesures très contestables : coupure de l'accès à Internet dans les foyers, création d'un fichier des internautes sanctionnés et interdiction pour eux de se réabonner, stockage des données de connexion pendant 1 an, surveillance assurée par des entreprises privées... »

    L'April soutient La Quadrature du Net

    La Quadrature du Net est un collectif de citoyens français qui informe sur des projets législatifs menaçant les libertés publiques et le développement économique et social à l'ère du numérique. La Quadrature du Net sensibilise les citoyens, les pouvoirs publics, les associations, les entreprises sur ces menaces. Elle travaille sans exclusive à l'élaboration de solutions alternatives équilibrées.

    L'April soutient La Quadrature du Net. Voir la liste des soutiens : http://www.laquadrature.net/fr/soutiens-internationaux-pour-la-quadrature-du-net

    Brevets logiciels

    L'année 2008 aura été, en ce qui concerne les brevets logiciels en Europe, celle du statu quo. En effet, l'Europe était sous la menace d'une légalisation des brevets logiciels via le projet d'unification des juridictions liées aux litiges sur les brevets, susceptible de valider les dizaines de milliers de brevets logiciels accordés par l'Office européen des brevets. La France, assurant, la présidence de l'Union européenne avait confirmé sa détermination à voir ce projet aboutir, et certains commentateurs y voyaient là une dernière chance pour qu'un système des brevets unifié puisse être mis en place dans les dix ans à venir. Cependant, les négociations n'ont toujours pas abouti et la recherche d'un consensus entre les États membres de l'Union européenne se poursuit durant la présidence tchèque. Il faudra bien entendu rester vigilant sur l'état d'avancement de ce projet.

    L'April a suivi de près ces discussions. À l'occasion de plusieurs rendez-vous avec des interlocuteurs institutionnels français l'April a rappelé l'impact que pourrait avoir la légalisation des brevets logiciels sur le logiciel libre et le tissu économique des PME/PMI.

    Alix Cazenave et Frédéric Couchet ont notamment rencontré en avril 2008 Pierre Cunéo, directeur adjoint de cabinet de Jean-Pierre Jouyet, secrétaire d'État chargé des affaires européennes et Lisa Bellulo, conseillère technique, pour discuter du brevet européen et du projet EPLA.

    Le cabinet de Jean-Pierre Jouyet a confirmé que la position du secrétaire d'État sur la brevetabilité des logiciels était celle qu'il avait exprimée dans le rapport Lévy-Jouyet sur l'économie numérique. Les affaires européennes relevant directement de la diplomatie, les membres du cabinet ont expliqué que les discussions à ce sujet étaient sensibles, et qu'il ne serait pas opportun actuellement de rouvrir le dossier de la définition des logiciels (ou « programmes d'ordinateur ») dans la Convention sur le Brevet Européen. Le dossier à l'ordre du jour est le projet d'accord sur le règlement des litiges en matière de brevets, suite à l'échec du projet EPLA, qui prévoyait une cour unique contrôlée par l'OEB.

    Le projet actuel prévoit, en l'état, une cour centrale pour les actions en invalidité, et des cours décentralisées au niveau national pour les actions en contrefaçon (avec un juge national et deux juges européens). L'April est opposée à cette séparation des actions : la logique qui prévaut en matière de contrefaçon, à savoir commencer par définir le champ des revendications, devrait être la même pour les actions en invalidité et la délivrance de brevets, car c'est la seule démarche qui permette de vérifier que les revendications correspondent au champ du brevetable défini dans la CBE - et donc d'écarter les brevets logiciels.

    L'April a également soutenu la journée mondiale contre les brevets logiciels du 24 septembre 2008.

    Une coalition de plus de 80 sociétés du secteur informatique, associations et développeurs a déclaré le 24 septembre 2008 « Journée mondiale contre les brevets logiciels ». L'April a soutenu et participé à cette initiative et a notamment le point le 24 septembre 2008 sur la situation aux États-Unis et en Europe dans une conférence « Brevets logiciels : les combats d'aujourd'hui » lors de l'évènement Paris Capitale du Libre.

    Voir la page L'April soutient la journée mondiale contre les brevets logiciels du 24 septembre 2008.

    Suite à un communiqué inquiétant de la FFII (McCreevy wants to legalise Software Patents via a US-EU patent treaty), Alix Cazenave s'est intéressée au pouvoir de la Commission européenne et au statut du TEC (Transatlantic Economic Council). Un des buts du TEC étant l'harmonisation des systèmes de brevets européen et américain, cette question méritait une réponse. En réalité, la Commission négocie sur un domaine où elle n'a aucun pouvoir : le système de brevets relève de la compétence exclusive des États membres, et aucune décision ne peut être prise sans leur avis unanime. De plus, un profond désaccord subsiste sur les brevets depuis le rejet de la directive en 2005. La remise en cause de notre législation sur les brevets, à savoir la convention sur le brevet européen, est donc loin d'être d'actualité.

    OOXML, normalisation, la suite du feuilleton

    Le débat autour de la normalisation des formats de documents révisables (formats bureautiques) s'est poursuivi tout au long de 2008. Le point d'orgue a été le vote conduisant à la normalisation de Office Open XML (OOXML, ou ECMA-376) du 29 mars 2008 ; OOXML est devenu officiellement la norme ISO/IEC 29500 le 17 août 2008. Cette normalisation obtenue à l'arrachée a fait apparaître un certain nombre d'éléments.

    Elle a notamment mis en évidence la détermination de Microsoft à se battre sur tous les fronts pour assurer la défense de sa position dominante sur les logiciels bureautiques. Rappelons que OOXML vise à concurrencer l'autre format bureautique OpenDocument format (norme ISO/IEC 26300), qui a comme caractéristiques d'être un format ouvert utilisé par de nombreux logiciels libres, dont OpenOffice.org.

    Cette normalisation met également en péril la crédibilité de l'ISO quant à son action dans le domaine des normes informatiques. Au-delà des critiques techniques mettant en cause la qualité de OOXML, de nombreuses irrégularités ont émaillé la procédure.

    L'April, membre de commission « Formats de documents révisables » de l'Afnor, a participé à la réunion du mardi 25 mars 2008 qui avait comme objectif d'évaluer si les résultats du BRM (Ballot Resolution Meeting), qui s'était déroulé à Genève fin février 2008, étaient susceptibles de changer la position française exprimée l'été 2007 sur le projet de norme international concernant OOXML (position de « non avec commentaire »). Voir la page pour l'historique du dossier.

    Lors de cette réunion aucun consensus ne s'en est dégagé, hormis sur un point : l'abstention n'était pas envisageable. La Direction Générale des Entreprises et la Direction Générale de la Modernisation de l'État s'étaient alors exprimées en faveur du non, rejetant elles aussi l'abstention. Tout semblait donc indiquer un maintien de la position « non avec commentaires ».

    Et pourtant l'Afnor a pris finalement la décision de s'abstenir, facilitant ainsi le vote positif à l'ISO pour la normalisation d'OOXML. Cette décision soulève une fois de plus la question des pressions et du respect du processus démocratique. L'Union européenne a d'ailleurs décidé, suite à de nombreuses allégations de pression et notamment à la révélation du cas édifiant de la Norvège. Voir à ce sujet l'article de l'Express.fr : Normalisation OOXML : l'UE enquête sur le vote de l'ISO

    L'ISO a approuvé début avril 2008 le projet de normalisation du format OOXML de Microsoft. Dans un communiqué de presse l'April a expliqué que que l'ISO, dans un vote sous influence, a donné son tampon à un format dont les spécifications sont très loin d'être finalisées.

    Dans un communiqué de presse du 18 avril 2008 l'April a expliqué que les récentes décisions concernant la normalisation des formats de documents bureautiques sont purement politiques et font abstraction de toute réalité technique et de la distorsion de concurrence associée, et s'est inquiété des relations hors-normes de l'État français et Microsoft.

    Frédéric Couchet, délégué général de l'April, a été interviewé par Groklaw concernant les récents évènements en France sur OOXML, AFNOR et le RGI. L'interview est disponible en anglais et en français :

    « The AFNOR Affair: Interview with Frédéric Couchet, Ex. Dir. APRIL, on OOXML in France » : http://www.groklaw.net/article.php?story=20080419005201783

    La normalisation a été également le thème du poisson d'avril 2008 de l'April. Chaque année le 1er avril, selon la tradition du poisson d'avril, l'April publie un communiqué. Le 1er avril 2008, au regard du scandale que constitue le vote de l'AFNOR sur le dossier OOXML, et puisqu'il faut céder à la pression et sortir de la norme, nous avons opté nous aussi pour une œuvre incomplète et sentant mauvais.

    Concernant OOXML et le RGI on lira avec intérêt un article de CIO Online concernant une note qui aurait été remise par la direction de Microsoft au gouvernement français à l'automne dernier et qui serait au moins partiellement à l'origine du recul de la France face à l'éditeur américain : « Exclusif : les dessous du scandale du RGI ». Lire aussi l'article de VNUnet « Comment Microsoft impose son format OpenXML à l'administration française » qui contient des citations de l'April.

    Concernant l'Afnor et OOXML on lira avec intérêt la question écrite que le député Nicolas Dupont-Aignan a adressée à M. le secrétaire d'État chargé de l'Industrie et de la Consommation concernant le revirement de position de l'Afnor et de la France sur dossier OOXML. On notera les passages suivants :

    « L'AFNOR, la DGE et la DGME ont justifié ce changement de cap non pas par des raisons techniques mais par des assurances données par le fournisseur dominant, sans aucun élément concret, privilégiant ainsi l'avis d'un acteur commercial particulier. » « En outre, il laisse s'instaurer un conflit de normes qui compromet, au détriment des administrations, des entreprises et des consommateurs, et au seul avantage du fournisseur dominant, la perspective d'une mise en concurrence équitable des fournisseurs sur la base d'un format d'échange commun. »

    ACTA / ACAC - Accord Commercial Anti-Contrefaçon

    Alertée par la FFII (Fondation pour une Infrastructure Informationnelle Libre) et le TACD (TransAtlantic Consumer Dialogue), l'April s'est saisie du dossier ACTA. Ces accords anti-contrefaçon, dans la droite lignée des traités OMPI ayant donné lieu à la directive EUCD et au DADVSI (2006), et des accords sur les ADPIC (TRIPS en anglais) ayant donné lieu à la directive IPRED et à la loi française de lutte contre la contrefaçon (2007), sont négociés actuellement dans le plus grand secret. Seules des fuites via Wikileaks ont permis à la société civile de prendre connaissance du projet d'accord en préparation.

    L'April a adressé un courrier aux députés concernés pour les alerter et leur demander d'exiger la publication des documents de travail d'ACTA.

    Plus d'information :

    Fonds de Solidarité Numérique

    Le Fonds de Solidarité Numérique, présidé par Alain Madelin, est une fondation mondiale de financement œuvrant pour la réduction de la fracture numérique. Il intervient en priorité dans les pays les moins avancés, par l'intermédiaire de différents programmes, notamment éducatifs. Plusieurs réunions avec l'April ont été organisées en 2008.

    Dans le cadre du programme « Éducation Numérique pour Tous », le Fonds mondial de solidarité numérique et l'Association pour le développement de l'éducation en Afrique ont organisé du 25 au 28 août 2008 « L'Université numérique d'été de Tunisie » sur le thème de la solidarité au service de l'espace numérique méditerranéen. Organisée en marge de la 9ème édition du festival International d'été de l'Internet, l'université contribue aux objectifs d'éducation pour tous dans le cadre du développement des ressources pédagogiques numériques. Plus d'informations et le programme.

    Alix Cazenave, chargée de mission à l'April, a participé à cette Université Numérique d'été. Elle y est notamment intervenue pour expliquer les licences libres, et leur apport aux ressources pédagogiques, tant logicielles que documentaires. Elle a également insisté sur l'importance des formats ouverts, en particulier dans les logiciels de tableaux blancs interactifs, et contribué à la prise de conscience des décideurs présents au sujet des enjeux de l'interopérabilité. Elle y a également établi de nombreux contacts avec des responsables et des enseignants africains, qui ont pour beaucoup découvert à cette occasion que « libre » signifie bien plus que « gratuit ».

    Jean-Pierre Archambault, du Centre Régional de Documentation Pédagogique de Paris, et Aurélien Goll, de Mandriva, ont respectivement contribué aux discussions sur les contenus collaboratifs et les logiciels libres pour l'éducation. La présence de ces trois défenseurs du Logiciel Libre a permis une prise en compte, dans les travaux de ce séminaire, d'enjeux que de nombreux participants ignoraient auparavant.

    Voir notre page consacrée à ce dossier.

    Conférence de Lyon pour la Solidarité Numérique

    Alix Cazenave était présente le 24 novembre à Lyon pour assister à la conférence pour la solidarité numérique, en présence notamment de son excellence Maître Abdoulaye Wade, Président du Sénégal et fondateur du Fonds de Solidarité numérique ; Éric Besson, secrétaire d'État à la prospective, à l'évaluation des politiques publiques et au développement de l'économie numérique ; Gérard Collomb, maire de Lyon et Président de l'Agence Mondiale pour la Solidarité Numérique ; Jean-Jack Queyranne, président du conseil régional Rhône-Alpes ; Alain Madelin, Président du Fonds de Solidarité Numérique - et de nombreuses autres personnalités françaises et étrangères.

    Les participants ont été invités à échanger, dans différents ateliers, sur quatre principaux sujets :

    • Connectivité universelle
    • Télésanté
    • Éducation numérique
    • Réemploi et recyclage

    Ce sont ces deux derniers sujets auxquels l'April s'intéresse plus particulièrement. Les travaux sur l'éducation numérique, relatifs au projet « Éducation Numérique pour Tous », s'inscrivent dans la continuité de l'université numérique d'été de Tunisie organisée par le Fonds de Solidarité Numérique. Quant aux travaux sur le reconditionnement et le recyclage, ils sont à rapprocher du programme « Ordi 2.0 ». Plus d'informations sur l'April et la solidarité numérique.

    Rencontre avec l'agence mondiale de la solidarité numérique

    Jérémy Monnet, membre du conseil d'administration de l'April, a rencontré avec l'Aldil (groupe d'utilisateurs de Lyon) l'Agence mondiale de la solidarité numérique lundi 2 juin 2008 à Lyon.

    Plan Ordi 2.0

    Jérémy Monnet, Administrateur de l'April, a assisté au conseil stratégique du plan de reconditionnement des PC appelé «  Ordi 2.0  ». Cette réunion s'est tenue à Lyon le 9 octobre 2008 au matin sous l'égide de l'Agence Mondiale de Solidarité Numérique et de la Délégation aux Usages de l'Internet. Le plan 2.0 a pour vocation de fédérer une filière de recyclage des ordinateurs, des grands comptes (capables de fournir plusieurs milliers d'ordinateurs suffisamment récents) aux recycleurs - notamment des associations ou entreprises faisant travailler des personnes handicapées. Les ordinateurs recyclés seront destinés à des personnes en difficultés ou à l'équipement des écoles.

    L'après-midi du 9 octobre le plan d'agglomération était présenté au Grand Lyon. Le Grand Lyon sera la première agglomération d'importance à tester le plan Ordi 2.0. La place du Logiciel Libre dans le recyclage des ordinateurs a été évoquée, comme solution aux problèmes de transfert des licences, mais aussi pour ses vertus écologiques (un ordinateur peut être utilisé plus longtemps avec des Logiciels Libres) ou encore parce qu'ils sont multilingues et permettraient d'avoir plusieurs profils utilisateurs dans des langues différentes, et ainsi aider dans l'apprentissage des langues, ou à sauvegarder des langues régionales tels que le corse et le breton.

    Voir notre page consacrée à ce dossier.

    Abus de position dominante

    L'April suit activement les sujets liés aux abus de position dominante et notamment celui de la société Microsoft dont le quasi-monopole et ses abus nuisent au logiciel libre et à l'interopérabilité.

    Cette année l'April a notamment réagi suite à l'annonce de la Commission Européenne d'une amende de 899 millions d'euros infligée à Microsoft pour non-respect de la décision de mars 2004.

    Interopérabilité

    Microsoft a annoncé en février 2008 une nouvelle stratégie concernant l'interopérabilité qui marque la reconnaissance par Microsoft que l'interopérabilité est un besoin fondamental pour les utilisateurs de solutions informatiques. Malgré quelques avancées, l'April a toutefois dénoncé cette nouvelle stratégie qui continue d'exclure le monde du Logiciel Libre de l'accès aux formats et aux protocoles des solutions de l'éditeur de Redmond.

    La communication presse de l'April a eu un très bon écho auprès des journalistes : bonne reprise de notre communiqué, souvent mis en comparaison avec la réaction de l'Afdel, articles dans Le Monde et Libération version papier (les courtes citations ne reflétant pas évidemment le temps passé avec les journalistes) ; la dépêche de l'AFP France compare les réactions de l'Afdel et de l'April.

    Vous trouverez une petite revue de presse à l'adresse suivante : http://www.april.org/articles/communiques/revue-presse-pr-20080221.html.

    L'April répond à la consultation de la Commission européenne sur les contenus créatifs en ligne

    La Commission européenne a lancé début 2008 une réflexion en vue d'élaborer, pour la mi-2008, une proposition de recommandation du Parlement et du Conseil sur les contenus créatifs en ligne. La Commission souhaitait consulter de manière plus approfondie les parties intéressées quant aux principaux éléments de la future proposition. Par conséquent, toutes les parties intéressées étaient invitées à prendre position.

    L'April a communiqué le 29 février 2008 à la Commission européenne sa réponse à la consultation sur les contenus créatifs en ligne. Prendre connaissance de la réponse de l'April à l'adresse suivante : http://www.april.org/groupes/institutions/consultation-ue-contenus-creatifs-en-ligne.html

    Retours d'expérience de députés suite à la migration de leur poste de travail en logiciel libre

    Les députés et leurs assistants utilisent depuis un an sur leurs postes de travail un système GNU/Linux. Le site CIO Online a interviewé trois députés archétypes de personnalités à hautes responsabilités et non informaticiens.

    Jordan Augé a transcrit les interviews vidéos. Marc Chauvet et Ciaran O'Riordan les ont traduites en anglais : http://www.april.org/groupes/institutions/migration-postes-deputes/retours-experience-cio-online.html

    Soutien à la pétition Open Parliament

    L'April a soutenu la pétition Open Parliament qui demande à ce que le Parlement Européen adopte l'utilisation de standards ouverts et qu'il fasse la promotion de l'interopérabilité dans le secteur des technologies de la communication : http://www.openparliament.eu/

    Dans le cadre d'Open Parliament, qui demande à ce que le Parlement Européen adopte l'utilisation de standards ouverts et qu'il fasse la promotion de l'interopérabilité dans le secteur des technologies de la communication, l'April était invitée à participer à la conférence « Locked in » qui s'est tenue au Parlement européen le 17 avril dernier sous l'égide de deux eurodéputés verts : Eva Lichtenberger (Autriche) et David Hammerstein (Espagne). Alix Cazenave, qui y représentait l'association, a parlé de la situation en France en terme d'utilisation des logiciels libres et des standards ouverts. Elle a bien sûr évoqué la récente actualité autour d'OOXML et de la décision de l'AFNOR.

    Cette conférence a également été l'occasion d'établir des relations avec des personnes œuvrant en faveur des standards ouverts et de l'interopérabilité dans toute l'Europe, ainsi que des représentants d'associations du Logiciel Libre et des membres de la Commission Européenne.

    L'April appelle à soutenir la déclaration visant à la migration du Parlement européen vers le logiciel libre

    Michel Rocard et plusieurs de ses collègues au Parlement européen (Jean-Louis Cottigny, Pierre Pribetich, Daniel Cohn-Bendit et Bronislaw Geremek - malheureusement décédé depuis dans un accident de voiture) ont déposé une déclaration qui vise à faire migrer le parlement européen pour la prochaine législature, prenant exemple sur la migration de l'Assemblée nationale. L'April a été sollicitée pour soutenir cette démarche et contribuer à sensibiliser les eurodéputés.

    Alix Cazenave s'est rendue à Bruxelles début septembre pour rencontrer des députés européens et des assistants afin de leur parler des atouts et des opportunités que présente le Logiciel Libre, en particulier pour l'Union Européenne.

    Pour être adoptée, la déclaration devait recueillir 393 signatures (la moitié des membres du parlement européen + 1) avant le 25 septembre 2008. Malgré la mobilisation d'associations européennes et la tenue d'un stand (en bonne partie assurée par des membres du Bxlug) pour sensibiliser les eurodéputés, la déclaration n'a reçu que 153 signatures. Le contexte particulier (la déclaration a été posée juste avant l'été, et a de plus été éclipsée par les débats sur le Paquet Télécom) a desservi cette initiative des eurodéputés PSE français.

    Toutefois cela a été l'occasion de sensibiliser les parlementaires européens au logiciel libre dans un cadre plus consensuel que des débats en hémicycle où de fortes oppositions apparaissent. La présence d'Alix Cazenave à Bruxelles a également permis de faire connaître l'April et d'établir des relations auprès de parlementaires de tous bords et de toute l'Europe, engagés en faveur du logiciel libre et des standards ouverts.

    Plus d'information sur notre page consacrée à ce dossier.

    Accessibilité

    L'April signe la pétition pour l'accessibilité numérique des services publics

    Plus de trois ans après la publication de la loi n°2005-102 du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, le décret qui doit préciser les modalités d'application de l'accessibilité numérique n'est toujours pas sorti.

    L'April a soutenu la pétition web-pour-tous qui demande la publication du décret d'application de l'article 47 de la loi de février 2005.

    Le sujet de l'accessibilité a également été abordé par Benoît Sibaud lors de la table ronde sur l'administration électronique lors de la journée de lancement des Assises du numérique : http://www.silicon.fr/fr/news/2008/05/30/assises_du_numerique_peu_d_idees_pour_la_e_administration_

    Recommandation du Forum des Droits sur l'Internet sur l'accessibilité des sites internet du secteur public

    Le 11 mars 2008 le Conseil d'orientation du Forum des Droits sur l'Internet (FDI) a décidé de la mise en place d'un nouveau groupe de travail consacré au développement durable sur internet. Ces travaux permettront d'aborder en premier lieu les problématiques d'accessibilité numérique des sites Internet, ainsi que celles du linguisme (expression écrite, langue française et multilinguisme), de façon à s'assurer que les contenus présents aujourd'hui sur internet soient accessibles à tous, dans les meilleures conditions possibles.

    L'April a participé à ce groupe de travail. Frédéric Couchet en était le représentant et pour la partie accessibilité il était accompagné d'Aurélien Levy, expert en conception Web et accessibilité chez Temesis. Aurélien Levy est également à l'origine de la pétition pour l'accessibilité numérique des services publics.

    Le FDI a publié le 27 novembre 2008 ses recommandations sur l'accessibilité des sites du secteur public, premier thème des travaux du groupe. Lire le communiqué de presse et le texte de la Recommandation "Internet et développement durable" (format PDF).

    Rencontre avec le conseiller TIC du Premier ministre

    Frédéric Couchet, Aurélien Levy et Vincent Aniort (également à l'origine de la pétition pour l'accessibilité numérique des services publics) ont également rencontré le 27 novembre 2008 le conseiller du Premier ministre François Fillon en charge des technologies de l'information pour discuter de l'accessibilité des services publics en ligne.

    Informatique déloyale

    Le groupe de travail Informatique déloyale assure une veille sur le sujet via la liste de diffusion informatique-deloyale et a ainsi échangé 180 courriels sur des sujets comme les DRM, l'informatique dite « de confiance », les rootkits, etc. Ces informations permettent de réaliser la partie informatique déloyale de la rétrospective annuelle, en plus d'informer et de sensibiliser les adhérents.

    Voir notamment la rétrospective DRM et informatique déloyale, publiée grâce à la veille effectuée par le groupe de travail.

    Forum des Droits sur l'Internet

    Réaction de l'April à la recommandation vote électronique du FDI

    Le Forum des droits sur l'internet (FDI) a publié le 1er septembre 2008 sa recommandation sur le vote électronique, indiquant dans son communiqué de presse inviter « à un débat approfondi sur les machines à voter ». Lire la réaction de l'April et la revue de presse associée.

    L'April a mis en ligne sa position sur le vote électronique et annoncé son retrait du groupe de travail vote électronique du Forum des Droits sur l'Internet.

    Commission de déontologie, cybercriminalité...

    En tant que membre du Conseil d'orientation du Forum des Droits sur l'Internet, l'April avait été saisie, début 2007, d'un projet de commission de déontologie des services en ligne. Suite à l'action de l'April, ce projet problématique avait été retiré. Plus d'informations : voir la page commission de déontologie.

    Ce projet a toutefois ressurgi tout d'abord dans le plan de lutte contre la cybercriminalité de Michèle Alliot-Marie, ministre de l'Intérieur, puis fut proposé par Luc Chatel (secrétaire d'État à la consommation) pour lutter contre le spam, et par Nadine Morano (secrétaire d'État à la famille) pour la protection des mineurs.

    L'April s'inquiète de ces projets pour deux raisons principales :

    • l'architecture proposée est inquiétante, laissant toute sa place à l'arbitraire dans une commission aux pouvoirs mal définis, qui édicterait une forme de loi au fil de l'eau ;
    • ces projets impliquent le recours à des solutions techniques, en particulier le filtrage, qui peut être non seulement dangereux pour les libertés des internautes mais aussi créer une discrimination envers les auteurs et utilisateurs de logiciels libres, à la manière des DRM. De plus, Internet et les logiciels libres sont étroitement liés, et toute atteinte à la neutralité du net peut être considérée comme une menace pour le Logiciel Libre. Notons également que si les travaux en cours ne portent que sur le filtrage pédopornographique (et ne visent donc que peu de contenus), les industries du divertissement n'en ont pas moins marqué leur intérêt, souhaitant pouvoir opérer un filtrage généralisé du réseau pour interdire toute diffusion d'œuvres protégées.

    Ces questions seront prochainement en discussion au sein du Conseil d'orientation du FDI.

    Conférence de presse pour le rapport annuel 2007 du FDI

    Le Forum des droits sur l'internet (FDI) a organisé mercredi 4 juin 2008 une conférence de presse concernant son rapport annuel 2007, qui a été remis à Éric Besson. Voir la page suivante.

    Frédéric Couchet représentait l'April lors de cette conférence de presse.

    Contacts et rendez-vous

    Rendez-vous avec le responsable de la DUI

    Alix Cazenave, chargée de mission, et Frédéric Couchet, délégué général, ont rencontré en janvier 2008 Bernard Benhamou, nouveau responsable de la DUI (Délégation aux Usages de l'Internet). Ils ont échangé au sujet des missions de la DUI et du ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche, compétent en matière de TIC. Ils ont traité des guides destinés aux collégiens et lycéens, qui ne doivent pas être des vitrines commerciales et doivent s'ouvrir à la diversité, au Logiciel Libre en particulier. Des sujets comme le micro-ordinateur portable étudiant et le recyclage des PC ont également été abordés. De nouveaux rendez-vous découleront de cette entrevue. Un rendez-vous avec le cabinet de la ministre Valérie Pécresse, demandé fin 2007, a eu lieu le 18 janvier 2008.

    Rendez-vous avec l'ARMT

    Alix Cazenave et Frédéric Couchet ont rencontré Jean Berbinau, secrétaire général de l'ARMT (Autorité de régulation des mesures techniques) et Thierry Maillard, chargé de mission juridique. L'entretien a porté sur la question de la validité des mesures techniques de protection au regard de la loi, qui définit les mesures techniques efficaces comme on décrirait un mouton à 5 pattes. L'ARMT n'étant toutefois pas compétente pour se prononcer sur cette question, ce rôle revenant exclusivement au juge, c'est le principe même de la protection juridique des mesures techniques qui a été débattu. En effet, l'ARMT transmet des avis au Parlement sur les modifications à apporter à la loi concernant les mesures techniques. De nouvelles rencontres seront nécessaires pour mener ce débat à son terme, en préparation de la prochaine loi du ministère de la culture relative au droit d'auteur et droits voisins à l'ère du numérique qui doit intervenir au printemps.

    Rencontre avec l'EFF

    Alix Cazenave et Frédéric Couchet ont rencontré Peter Eckersley, staff technologist à l'EFF (Electronic Frontier Foundation). Ils ont échangé sur le fonctionnement de l'April et de l'EFF, constatant des contraintes et des rapports de force politiques similaires aux États-Unis et en France. Toutefois, l'implication des citoyens américains pour la défense des « civil liberties » et leur culture du mécénat permet à l'EFF de disposer de moyens considérablement plus importants : la structure compte une trentaine de permanents, et peut se permettre d'intervenir dans de nombreuses procédures judiciaires et même de les provoquer. Les relations avec le détachement de l'EFF en Europe ont également été abordées.

    Rendez-vous avec le conseiller technique TIC du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche

    Alix Cazenave, chargée de mission, a rencontré le 18 janvier 2008 le conseiller technique TIC du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, qui est responsable de la politique du gouvernement en matière de TIC. La question des brevets logiciels a été un point important de la discussion ; la ministre Valérie Pécresse s'y est déclarée opposée, mais, au regard de la complexité du sujet, Alix Cazenave a demandé une position plus approfondie. La présence des logiciels libres dans l'enseignement supérieur, que ce soit dans les filières généralistes ou dans les filières spécialisées en informatique, a également été évoquée. D'autres contacts avec le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, mais aussi avec le secrétariat d'État chargé des Entreprises et du Commerce extérieur, qui est compétent en matière de politique d'innovation, feront suite à cette entrevue.

    Rencontre avec le conseiller TIC du Premier ministre

    Alix Cazenave, Christophe Espern et Frédéric Couchet ont rencontré le 31 mars 2008 le Conseiller technique au cabinet du Premier ministre Stratégies industrielles, PME/PMI, technologies et société de l'information. Cette réunion a été l'occasion de faire un état des lieux des différents dossiers intéressant l'April.

    Ils ont notamment abordé la normalisation d'OOXML et la position de l'AFNOR, le projet de loi Olivennes, la commission de déontologie (voir plus bas 'Réunion au cabinet du ministère de l'Intérieur') et la loi sur la modernisation de l'économie (LME). Les représentants de l'April ont fait part de leurs préoccupations, notamment sur l'avenir du référentiel général d'interopérabilité (RGI) et les velléités de filtrage qui transparaissent dans le projet de loi Olivennes et le projet de commission de déontologie. Enfin, le projet LME prévoit d'introduire un small business act dans les règles des marchés publics. Cela permettrait de réserver les marchés publics inférieurs à un certain montant à des PME innovantes. Mais les conditions très restrictives de ce dispositif ne permettent pas, selon l'April, de soutenir le tissu économique du logiciel français en général, et du logiciel libre en particulier. L'April étudie ce dossier pour comprendre les contraintes de la France par rapport à l'OMC et l'Union européenne, et tenter d'exploiter au mieux la marge de manœuvre pour mettre en place un dispositif efficace.

    Réunion au cabinet du ministère de l'intérieur

    En tant que membre du Forum des Droits sur l'Internet (FDI), l'April suit, comme en 2007, l'évolution du projet de création d'une commission de déontologie des services en ligne. Voir la page dédiée à ce sujet sur le site de l'April. Alix Cazenave, Christophe Espern et Frédéric Couchet ont rencontré François Jaspart, du cabinet du ministre de l'intérieur.

    François Jaspart a auditionné les représentants de l'April au sujet du plan de lutte contre la cybercriminalité annoncé par Michèle Alliot-Marie, ministre de l'Intérieur, le 14 février 2008. L'audition a principalement porté sur le projet de commission nationale de déontologie des services en ligne et l'extension de la rétention des logs de connexion (qui a également fait l'objet d'un groupe de travail au sein du FDI). À l'issue de l'entretien, François Jaspart a demandé une note sur l'April et ses positions sur les projets du ministère. Voir la contribution de l'April au ministère de l'Intérieur sur le plan de lutte contre la cybercriminalité.

    Rendez-vous avec la DGE

    En février 2008 l'April avait envoyé une demande de rendez-vous au cabinet de Monsieur Hervé Novelli, Secrétaire d'État chargé des Entreprises et du Commerce extérieur, sur le sujet des brevets et de l'innovation (suite à l'annonce par le gouvernement de vouloir mener une politique volontariste en matière d'innovation et de dépôt de brevets). Suite à ce courrier, Alix Cazenave et Frédéric Couchet ont été reçus le 29 avril 2008 par deux fonctionnaires de la Direction générale des entreprises (DGE).

    Ils ont notamment évoqué la politique de l'INPI en matière de délivrance de brevets. En effet l'INPI délivre parfois des brevets logiciels, contrairement à ce que la Convention sur le Brevet Européen prévoit. Christine Lagarde, Ministre de l'économie, des finances et de l'emploi, niait pourtant cette réalité dans une réponse à une question écrite d'un député (QE n°9011). Les fonctionnaires de la DGE leur ont conseillé de s'adresser à la personne responsable de l'INPI à la DGE, et de lui fournir un dossier comprenant quelques exemples de brevets logiciels délivrés par l'INPI.

    Alix Cazenave et Frédéric Couchet ont également abordé la question de la politique d'innovation de la France, et du soutien aux PME innovantes qui est souvent encadré de manière trop rigide. Les fonctionnaires de la DGE les ont informés que le statut de Jeune Entreprise Innovante devait être revu prochainement pour prendre en compte la réalité de notre tissu de PME. Les représentants de l'April ont aussi signalé que le dispositif de small business act à la française contenu dans le projet de loi de modernisation de l'économie était beaucoup trop restrictif, et ne permet pas de soutenir suffisamment les PME françaises. Il semblerait que ce dispositif soit contraint par des accords au niveau de l'OMC et de l'Union Européenne, qui limitent considérablement la marge de manœuvre des États membres de l'UE.

    Réunion cabinet d'avocats

    Alix Cazenave, chargée de mission, et Alain Enam, stagiaire juridique, ont rencontré Sandrine Rambaud, avocate au cabinet Bird&Bird. L'entrevue a porté sur les attentes des entreprises en matière de valorisation de l'innovation, ainsi que sur une éventuelle contribution au projet de livre blanc des licences libres.

    Les entreprises sont demandeuses de valorisations comparables aux brevets, afin notamment de séduire des investisseurs ou des banquiers, pour qui le monde du logiciel est encore souvent très opaque. Les entreprises sont friandes des brevets qui leur donnent à la fois un titre de propriété (industrielle dans ce cas) et un monopole d'exploitation, ce qui se traduit dans leur esprit par « marché assuré ».
    Après avoir discuté du droit des bases de données et des inadéquations du droit d'auteur pour le logiciel, la conclusion a été que même s'il n'a - à l'évidence - pas été conçu pour le logiciel, le droit d'auteur est un régime tout à fait convenable dont le marché se satisfait très bien. La seule amélioration notable qu'on pourrait lui apporter serait une limitation de la durée des droits (70 ans dans le régime actuel) qui serait plus en phase avec la réalité.

    Sandrine Rambaud a confirmé son intérêt pour un livre blanc des licences libres. Son expertise et sa connaissance des attentes des entreprises sur les questions juridiques seront un apport intéressant.

    Musée de l'informatique

    Frédéric Couchet a rencontré le directeur du musée de l'informatique. Ce musée est ouvert 7 jours sur 7 au Toit de la Grande Arche de La Défense. Il y a environ 800 m², dont une moitié d'exposition permanente (principalement du matériel divers) et une moitié d'exposition temporaire (actuellement des panneaux sur l'histoire de l'internet et une expo art/informatique). La partie « logiciels » est en cours de réalisation.

    En 2009 il est envisagé de faire une exposition temporaire sur le logiciel libre, en se basant sur l'ExpoLibre qui serait alors traduite en anglais.

    Rendez-vous avec le cabinet de Jean-Louis Missika

    Alix Cazenave et Frédéric Couchet ont rencontré le 27 mai 2008 Jean-Baptiste Hennequin, directeur de cabinet de Jean-Louis Missika (adjoint au Maire de Paris chargé de l'innovation, de la recherche et des universités) et Sarah Emmerich, conseillère spéciale. Cette réunion a été l'occasion d'aborder les enjeux du logiciel libre et de l'innovation.

    La discussion a principalement porté sur la communication du maire de Paris sur l'innovation, la recherche et l'enseignement supérieur faite lors de la séance du Conseil de Paris du 26 mai.

    Alix Cazenave et Frédéric Couchet ont échangé avec les membres du cabinet sur l'innovation, le brevet, le droit d'auteur. Les représentants de l'April ont notamment fait remarquer que tout le champ sémantique des modèles alternatifs de production et de protection des œuvres étaient totalement absents de cette note. Les membres du cabinet ont bien noté la perception que nous avions de ce document et se sont montré intéressés par nos retours.

    Les représentants de l'April ont également discuté de la place du logiciel libre notamment dans les Espaces publics numériques et dans les écoles.

    Déplacements en région

    L'April a organisé des déplacements dans différentes régions de représentants de l'April afin d'y rencontrer différents acteurs professionnels, associatifs et institutionnels du logiciel libre, ainsi que la presse locale. Ces déplacements sont organisés avec le soutien des groupes d'utilisateurs locaux.

    Présence à Rennes

    Frédéric Couchet, délégué général de l'April, était à Rennes les 11 et 12 juin 2008.

    Il a fait le 11 juin une présentation sur le logiciel libre à l'université Rennes 2 pour des étudiants en sciences de l'éducation.

    Il a rencontré le 11 au soir des membres des groupes d'utilisateurs Actux et Gulliver, ainsi que des entreprises.

    Déplacement à Nantes du délégué général de l'April

    Frédéric Couchet, délégué général, s'est rendu les 18 et 19 juillet 2008 à Nantes. Lire le compte rendu.

    Déplacement à Lyon du délégué général de l'April

    Frédéric Couchet, délégué général, s'est rendu les 9 et 10 juillet 2008 à Lyon afin d'y rencontrer différents acteurs associatifs, professionnels et institutionnels du logiciel libre.

    Vous pouvez lire le compte rendu.

    Déplacement à Lille du délégué général de l'April

    Frédéric Couchet, délégué général de l'April, s'est rendu à Lille les 4, 5 et 6 juillet 2008 afin d'y rencontrer différents acteurs associatifs, professionnels et institutionnels du logiciel libre et pour être présent sur le stand April au village du logiciel de la braderie de Lille.

    Vous pouvez lire le compte-rendu.

    Présence de l'April à Strasbourg les 18 et 19 novembre 2008

    Frédéric Couchet, délégué général de l'April, était à Strasbourg les 18 et 19 novembre 2008 notamment pour participer à un débat sur le libre dans économie sociale et solidaire et pour rencontrer différents acteurs du logiciel libre.

    Vous pouvez lire un petit compte-rendu.

    Présence de l'April à Saint Étienne les 26 et 27 novembre 2008

    Frédéric Couchet, délégué général, s'est rendu à Saint Étienne les 26 et 27 novembre 2008 pour intervenir après une conférence de Richard Stallman et pour divers rendez-vous.

    Vous pouvez lire un petit compte-rendu.

    Présence de l'April à Clermont Ferrand le 27 novembre 2008

    Tangui Morlier, membre du conseil d'administration, est intervenu le 27 novembre 2008 pour présenter l'April et son actualité lors des rencontres hebdomadaires de Linux Arverne.

    Autres actions

    L'April partenaire du portail gouvernemental de la sécurité informatique

    Le Secrétariat Général de la Défense Nationale (SGDN) a mis en ligne le 7 février 2008 un site dédié à la sécurité informatique. Ce site est intitulé « Portail de la sécurité informatique » et est à destination des particuliers et des petites entreprises. L'April fait partie des partenaires de ce projet.

    Voir la page : http://www.april.org/groupes/institutions/portail-securite-informatique-sgdn/

    Label Villes Internet

    Les collectivités qui inscrivent une politique internet dans leur mission de service public sont invitées à participer chaque année au Label national « Ville Internet ». L'April a participé à l'élaboration des questions pour l'obtention de la « mention Libre » de ce label et a fait partie du jury qui a attribué à 24 villes la « mention libre » pour l'utilisation et le développement de logiciels libres par la ville.

    Frédéric Couchet a participé le 21 février 2008 à la réunion du comité d'orientation du label Villes Internet pour l'édition 2008.

    Présentations vidéos de membres de l'April et de projets

    Lionel Allorge a réalisé des interviews vidéos de membres de l'April qui se présentent et/ou qui présentent des projets.

    L'April fête ses 12 ans, l'occasion d'organiser des soirées et de faire connaître l'association

    L'April a été déclarée le 20 novembre 1996 à la préfecture de Bobigny et sa création a été publiée au Journal Officiel n° 51 du 18 décembre 1996. L'association a donc fêté ses 12 ans en 2008.

    L'occasion d'organiser des soirées, apéros... pour déjà faire la fête, pour faire connaître l'association et pour relayer la campagne d'adhésion.

    Cinq soirées ont eu lieu le 12 décembre 2008 à Paris, Lille, Lyon, Rennes et Toulouse. Un compte-rendu des soirées est disponible.

    Remise de l'ordre du mérite à Florence Devouard par Éric Besson

    L'April tient à féliciter Florence Devouard, ancienne présidente de la Wikimedia Foundation, qui a reçu le 17 décembre 2008 l'ordre du mérite des mains d'Eric Besson, secrétaire d'état chargé de la prospective, de l'évaluation des politiques publiques et du développement de l'économie numérique.

    Lire la suite à l'adresse Remise de l'ordre du mérite à Florence Devouard par Éric Besson.

    Frédéric Couchet, délégué général de l'April, et Lionel Allorge, membres du conseil d'administration, avaient été invités par Florence Devouard à assister à la cérémonie.

    Calendrier libre 2008

    L'April a réalisé et imprimé début 2008 un « Calendrier libre 2008 ».

    Pourquoi un Calendrier ? Parce que c'est un outil de communication sympathique, utile (« c'est quand les RMLL 2008 ? »), facile à décliner (impression, fond d'écran)...

    Pourquoi « Libre » ? Parce qu'il aborde les thématiques qui comptent pour le logiciel libre, et parce que, étant sous licence libre, il peut être diffusé et partagé librement par tous et partout.

    Voir la page consacrée au Calendrier Libre 2008.

    Parution du livre « La démocratie à l'épreuve de la société numérique »

    Le livre « La démocratie à l'épreuve de la société numérique » est paru fin 2007 aux éditions Karthala, sous la direction d'A. Dahmani, J. Do-Nascimento, J-M Ledjou et J-J Gabas. Le tout était coordonnée par le centre de recherche pluridisciplinaire de l'Université Paris Sud (AMETIS) et le groupe d'intérêt scientifique GEMDEV. L'ouvrage est collectif (plus d'une vingtaine d'auteurs).

    Benoît Sibaud, président de l'April, a rédigé le second chapitre intitulé « Logiciels libres et formats ouverts pour l'accessibilité citoyenne » (logiciel libre favorable à la démocratie, vie privée et liberté d'expression, e-administration, limitations et menaces, vote électronique, etc.)

    Les références du livre : ISBN : 9782845869547, Éditeur : Karthala, EAN : 9782845869547.

    La table des matières est disponible sur : http://www.iut-orsay.fr/ametis/TABM-La-democratie-a-l-epreuve-de-la-societe-numerique.pdf

    Rétrospective 2007 de l'April sur le logiciel libre et les sujets afférents

    L'April a publié le 18 février 2008 une rétrospective 2007 qui est l'occasion de faire un retour sur le logiciel libre et les sujets afférents durant l'année 2007 : http://www.april.org/articles/divers/retrospective-2007.html

    L'April remercie tous les contributeurs.

    Sensibilisation au logiciel libre des policiers chargés de la contrefaçon

    Un courrier avait été envoyé à Michèle Alliot-Marie, ministre de l'Intérieur sur la sensibilisation au logiciel libre des policiers chargés de la contrefaçon, pour notamment une meilleure connaissance des principes juridiques. Suite à ce courrier Alix Cazenave et Frédéric Couchet ont rencontré le 13 décembre 2007 un des responsables du Service des technologies et des systèmes d'information (STSI) à la Direction de l'Administration de la police nationale. L'occasion de discuter de l'usage des logiciels libres dans la police nationale. Concernant l'objet spécifique de la réunion le responsable nous a conseillé de contacter les services spécialisés, la BEFTI (Brigade d'Enquêtes sur les Fraudes aux Technologies de l'Information) qui a une compétence locale (Paris), l'OCLCTIC (Office Central de Lutte contre la Criminalité liée aux Technologies de l'Information et de la Communication) qui a une compétence nationale, et la DFPN (Direction de la formation de la police nationale).

    L'adjoint du chef de l'OCLCTIC a reçu le 11 mars 2008 Frédéric Couchet et Alix Cazenave. L'OCLCTIC est un office de lutte contre la cybercriminalité, et plus particulièrement la délinquance organisée et internationale, la pédo-pornographie, les fraudes informatiques et les escroqueries. Bien qu'il soit concerné par la formation et l'information des policiers aux nouvelles technologies et à leur réglementation, l'OCLCTIC ne forme pas lui-même les policiers. L'adoint du chef de l'office a donc conseillé à Frédéric Couchet et Alix Cazenave de s'adresser à la DFPN.

    Participation de l'April à un atelier de l'ARDEVA sur les échanges de pratiques

    L'ARDEVA (Association Régionale pour le Développement de la Vie Associative) organise des journées d'ateliers d'échanges de pratiques. Une telle journée a eu lieu le 25 septembre 2008 à Paris et l'ARDEVA souhaitait avoir une présentation/discussion générale sur le logiciel libre et notamment les liens avec l'éducation populaire. Laurent Costy est intervenu lors de cette journée. Lire le compte rendu de la journée.

    L'April reçoit le prix spécial du jury des Lutèce d'Or 2008

    L'April a reçu mercredi 24 septembre 2008, dans le cadre de l'événement Paris Capitale du Libre, le prix spécial du jury des Lutèce d'Or.

    Les Lutèce d'Or récompensent les meilleurs projets et actions dans le domaine des logiciels libres, en France et en Europe. Lors de la délibération, le jury des Lutèce d'Or a fait l'honneur à l'April de la désigner comme « Prix spécial du jury » de l'année. L'April reçoit ce prix comme une reconnaissance du travail accompli et un encouragement à continuer son action.

    Le prix a été remis mercredi 24 septembre lors du dîner de gala de Paris Capitale du Libre par Bernard Benhamou, délégué aux usages de l'Internet, à Benoît Sibaud, président de l'April.

    À l'occasion de la remise de ce prix plusieurs acteurs du logiciel libre ou partenaires de l'April témoignent de l'importance des actions de l'association.

    Nous avons déjà mis en ligne une trentaine de témoignages  : lire les témoignages.

    Conférences

    • À Paris, le 17 novembre 2008 : Intervention de Laurent Costy lors de la journée Démocratie en réseaux (Cité des Sciences et de l'Industrie)
    • À Strasbourg, le 18 novembre 2008 : Intervention de Frédéric Couchet lors d'un « Appel À Mousser »
    • À Strasbourg, le 19 novembre 2008 : Intervention de Frédéric Couchet à un débat « le libre dans économie sociale et solidaire »
    • À Reims, les 21 et 22 novembre 2008 : Intervention de Frédéric Couchet aux Journées du Logiciel Libre de Reims
    • À Saint Etienne, le 27 novembre 2008 : Intervention de Frédéric Couchet lors du débat « Le logiciel libre et ta liberté » (la Biennale 2008 de Saint Etienne)
    • À Belfort, le 27 novembre 2008 : Intervention de Thomas Petazzoni sur « Logiciels Libres: quels enjeux pour l'ingénieur » dans le cadre du « Jeudi des Humanités »
    • À Paris, les 29 et 30 novembre 2008 : Intervention de Jérémie Zimmermann lors l'Ubuntu Party Intrepid Ibex. Alix Cazenave était également présente à cette Ubuntu Party le 30 novembre, dans l'espace April, pour parler de la sensibilisation des décideurs politiques aux enjeux du logiciel libre.
    • Intervention de Frédéric Couchet et Alix Cazenave les 17 et 18 octobre 2008 à 10es Journées Du Logiciel Libre de Lyon
    • Intervention d'Alix Cazenave le 21 octobre à la Communauté de Communes du Pays de la Goële et du Multien (77), auprès d'élus et d'agents administratifs, dans le cadre d'une journée de découverte du logiciel libre.
    • Intervention de Frédéric Couchet le 22 octobre 2008 lors du Salon Professionnel des Logiciels Libres et Open Source à Marseille
    • Intervention de Frédéric Couchet et Alix Cazenave les 17 et 18 octobre 2008 à 10es Journées Du Logiciel Libre de Lyon
    • Intervention d'Alix Cazenave le 21 octobre à la Communauté de Communes du Pays de la Goële et du Multien (77), auprès d'élus et d'agents administratifs, dans le cadre d'une journée de découverte du logiciel libre.
    • Intervention de Frédéric Couchet le 22 octobre 2008 lors du Salon Professionnel des Logiciels Libres et Open Source à Marseille
    • Intervention d'Alix Cazenave aux Journées du libre de Bruxelles, samedi 7 juin 2008.
    • Intervention de Jérémie Zimmermann, vice-président communautés, à l'Ubuntu Party pour la sortie de la Hardy Heron, samedi 7 et le dimanche 8 juin 2008 à Paris, au Carrefour Numérique de la Cité des Sciences et de l'Industrie.
    • Intervention de Lionel Allorge le lundi 16 juin de 15:00 à 16:00 sur Histoire et enjeux du Logiciel Libre lors de la conférence Hacker Space Festival de Paris.
    • Intervention de Jérémy Monnet, membre du conseil d'administration, le 19 juin 2008 au CESI de Lyon pour présenter les logiciels libres.
    • Intervention de Thomas Séchet, administrateur April, le 11 juin à l'Espace 19 à Paris, sur « Qu'est -ce qu'une distribution GNU/Linux ».
    • Intervention de Lionel Allorge le lundi 16 juin de 15h à 16h sur 'Histoire et enjeux du Logiciel Libre' lors de la conférence Hacker Space Festival de Paris.
    • Intervention de Jeremy Monnet, membre du conseil d'administration, le 19 juin 2008 au CESI de Lyon pour présenter les logiciels libres.
    • Intervention de Philippe Pary, président de Chtinux et administrateur April, à l'Université de Lille 1 lors de la « Journée Logiciel Libre » le samedi 3 mai, à la Maison des Étudiants de la Cité Scientifique de Villeneuve d'Ascq.
    • Intervention de Jean-Christophe Becquet, vice-président April, lors de la journée d'études « Informatique et musée », organisée sous l'égide de l'association des conservateurs Paca, le jeudi 29 mai 2008 à Hyères. Le titre de son intervention est « Logiciel libre et formats ouverts : des outils nécessaires pour la conservation et l'interopérabilité des données muséographiques ».
    • Le 30 mai, le Groupe Sup de Co Montpellier a organisé dans ses locaux un workshop international sur le thème « Les plates-formes pour l'Open Innovation » Cet évènement a été l'occasion d'échanger les plus récentes avancées scientifiques et managériales sur le sujet. Loïc Dachary est intervenu dans la table ronde « Adoption des logiciels libres par l'utilisateur individuel ».
    • Benoît Sibaud, président de l'April, a participé le 29 mai 2008 à la table ronde n° 6 des Assises du Numérique « La modernisation administrative et les TIC : Administration électronique » : http://www.tic-croissance.com/1/programme/pleniere6.php.
    • Intervention de Benoît Sibaud, président de l'April, lors de l'Ubuntu Party organisée par le Club Informatique de la Maison pour Tous de Rivery les 24 et 25 mai 2008
    • Intervention de Lionel Allorge, administrateur April, le 31 mai 2008 au Salon de l'Informatique de Maubeuge. Animation d'une stand et d'une conférence.
    • L'April était présente à la 1ère édition du Festival des usages numériques et multimédia à Athis Mons (du 2 au 5 avril 2008), destiné au grand public. L'association y tenait notamment un stand le mercredi 2 avril 2008 et le samedi 5 avril 2008 après-midi.
    • Frédéric Couchet est intervenu le 3 avril 2008 à Tours dans le Master 2 CCI (Compétences complémentaires en informatique)
    • Frédéric Couchet est intervenu le 4 avril 2008, avec Pierre-Yves Gosset de Framasoft, dans le cadre d'une conférence/débat « Les enjeux du logiciel libre » à la grande bibliothèque municipale de Lyon.
    • Présence de l'April aux Rencontres bretonnes du logiciel libre à Saint-Brieuc les 19 et 20 avril 2008.
    • Conférence de Lionel Allorge sur « l'histoire et l'évolution des logiciels libres » à la Bibliothèque municipale de Chartres le 26 avril 2008 à partir de 15 h 30.
    • Frédéric Couchet est intervenu mardi 4 mars 2008 à 10 h à l'école supérieure d'informatique (Exia) à Nancy.
    • Nicolas Pettiaux, membre du conseil d'orientation, est intervenu à Bruxelles le 20 mars 2008 lors d'une demi-journée formation - découverte que le CESEP organise autour des logiciels libres. Il a animé l'atelier « Ethique : Pourquoi choisir les logiciels libres lorsqu'on travaille dans le non-marchand? Quelle logique? Quels enjeux? ».
    • Le jeudi 27 mars 2008, la GUILDE invitait Alix Cazenave, chargée des dossiers institutionnels, législatifs et réglementaires à l'APRIL, à donner une conférence à Grenoble intitulée Logiciel Libre et Politique à Grenoble
    • participation le 23 février 2008 d'Alix Cazenave pour l'April à l'ouverture de la conférence avec Richard Stallman et Jean-Pierre Berlan sur les nouvelles enclosures, organisée par Bellinux
    • Intervention de Christophe Le Bars (vice-président entreprises de l'April) avec Laurent Seguin (Aful) dimanche 3 février 2008 sur Radio Libertaire de 14 h à 15 h 30 (89.4 FM et sur internet). Le thème de l'émission portait sur les modèles économiques du logiciel libre. On peut écouter l'enregistrement de l'émission (format Ogg).
    • Thomas Petazzoni est intervenu le samedi 16 février de 10h à 17h auprès de l'association Allibis, groupe d'utilisateurs de Logiciels Libres de Biscarosse (Landes). L'intervention avait pour objectif de donner des éléments et des arguments aux membres du GULL pour faciliter leur travail de promotion du Libre. Elle a été suivie d'une discussion sur les moyens d'action pour faire la promotion du Libre, auprès du grand public, auprès des élus et responsables politiques locaux, et sur divers sujets du monde du Libre (droit d'auteur, brevets, vente liée, normalisation des formats de documents, etc.). Support disponible au format OpenDocument.
    • Christophe Le Bars et Jérome Dumonteil sont intervenus le mercredi 20 février 2008 de 9h à 11h à PORT PARA//ELE (Coopérative d'activités et d'emploi dédiée aux métiers des nouvelles technologies de l'information et de la communication) pour présenter le le logiciel libre et les différents modèles économiques. L'objectif étant d'aider les entrepreneurs de la coopérative à créer une offre et des services dans ce domaine.
    • Frédéric Couchet participait le 21 février 2008 , avec Valérie Peugeot de VECAM,à un débat organisé par la FONDA sur le thème « Les nouveaux comportements civiques et la société virtuelle » qui a été introduit par Laurent Sorbier (conseiller de Jean-Pierre Raffarin pour les questions du numérique, conseiller maître à la Cour des comptes) et Bernard Benhamou, responsable de la Délégation aux Usages de l'Internet (DUI). Voir le programme et le bulletin d'inscription.
      La FONDA souhaite ouvrir une chantier sur les rapports entre le mouvement associatif et les technologies, avec la participation entre autres de l'April. Une réunion entre Frédéric Couchet, Laurent Costy et le délégué général de la FONDA est prévue le jeudi 6 mars 2008. Ce sera l'occasion notamment de présenter le projet « Libre Association ».
    • Sébastien Dinot, secrétaire de l'April, et Thomas Petazzoni, membre du Conseil d'Administration, sont intervenus dans le cadre d'un débat sur le thème Les Logiciels Libres pour les collectivités, les associations et les écoles durant la deuxième édition de l'évènement Libres Clics organisé à Auch (Gers) par l'association Imaj et l'Espace Cyberbase les 11 et 12 janvier 2008. Thomas Petazzoni est notamment intervenu au travers d'une courte présentation des Logiciels Libres (présentation, historique, intérets et enjeux). Les autres intervenants du débat étaient Daniel Cléro (CDDP du Gers), Bruno Coudoin (développeur de GCompris, membre de Toulibre), Jean-Louis Frucot (association Ariane), Jonathan Le Lous (société Libenti) et Jean Peyratout (association Scideralle).

    RMLL

    RMLL 2008

    Les 9es Rencontres mondiales du logiciel libre ont eu lieu à Mont de Marsan du 1er au 5 juillet 2008.

    L'April y tenait un stand qui a été animé notamment par Lionel Allorge, Éva Mathieu et Estelle Falcy, sous un spacieux barnum.

    Comme chaque année, l'April organisait à cette occasion une réunion des membres le vendredi 4 juillet, de 9h30 à 12h30, dans le but faire connaissance, faire le point sur la vie et l'évolution de l'association, s'informer de l'actualité des dossiers...

    L'April est également intervenu lors des conférences suivantes :

    Benoît Sibaud, président de l'April est intervenu avec Henri Emmanuelli, député PS des Landes (3e circonscription), Président du Conseil Général des Landes, Conseiller Général du canton de Mugron, Jean-Christophe Elineau, président du comité d'organisation des RMLL 2008, et Jacques Marsant, directeur de Landes Mutualité dans une table ronde filmée par FreenewsTV.

    Conférence de presse RMLL 2008

    L'April coordonnait l'organisation d'une conférence de presse de présentation de ces rencontres, le 3 juin 2008 à Paris de 11h30 à 12h30.

    La vidéo de la conférence de presse est en ligne : http://media.april.org/video/20080603-rmll-2008/

    Une dizaine de journalistes étaient présents (SVM, LeMonde.fr, Net Eco, RFI, Cio-Online, Silicon, Artesi, VNUNet, un journaliste indépendant, une journaliste santé).

    Cinq articles :

    La journaliste de RFI a fait des interviews audio. Elle s'est également déplacé lors des RMLL et un « grand reportage » a été diffusé sur RFI en septembre 2008.

    Forum Mondial du Libre

    Contexte

    Suite à l'annonce courant juin 2008 de l'organisation d'un Forum mondial du Libre (FML) à Paris début décembre 2008 l'April a fait part aux porteurs du projet de nombreuses remarques sur le format du FML et son organisation (un comité de pilotage composé exclusivement d'industriels et d'institutionnels, la non concertation avec les différentes communautés du logiciel libre, une communication excessive dans les ambitions...). Des discussions ont eu lieu, l'April a participé en tant qu'observateur à une réunion du comité de programme et une réunion du comité de pilotage pour faire avancer nos idées sur l'évènement. Nous avons notamment itéré sur un nouveau texte d'annonce de l'évènement. Au niveau de la terminologie le terme Logiciel Libre a été retenu pour la communication en français et le terme FLOSS (Free/Libre et Open Source Software) pour la communication en anglais. L'utilisation obligatoire de logiciels libres et de standards ouverts a été ajouté dans les règles de fonctionnement du comité de programme. Outre le programme officiel il est possible de proposer des « évènements associés » (conférences, rencontres...) qui devront être validés par le comité de programme.

    Suite à ces discussions et aux avancées obtenues l'April a décidé de participer à l'organisation de la première édition du FML qui aura lieu les 1er et 2 décembre 2008, voir l'annonce sur linuxfr.org et le site web de l'évènement.

    FML

    Le Forum Mondial du Libre (Open World Forum) s'est tenu à Paris les 1er et 2 décembre 2008 avec 160 intervenants provenant de 20 pays.

    Le Forum mondial du libre se donne pour objectif d'ouvrir une tribune pour exposer, auprès d'un public aussi large, international et influent que possible, les défis qui se présentent pour le logiciel libre et les opportunités qu'il ouvre : ruptures technologiques, nouveaux modèles économiques, politiques publiques, R&D, financement, impact sur la gouvernance des systèmes d'information.

    L'ambition du FML est aussi de permettre aux différents acteurs du domaine du logiciel libre d'élaborer des recommandations à l'intention des décideurs publics et des parties prenantes. Cette « feuille de route du Logiciel Libre » sera discutée et actualisée au fil des prochaines éditions du Forum.

    L'April était partenaire du Forum Mondial du Libre (membre du comité de pilotage). Et Alix Cazenave, chargée des affaires publiques de l'April, est membre du comité de programme et s'occupe notamment du thème « politiques publiques ».

    Ce nouvel événement souhaite toucher l'ensemble des acteurs du Logiciel Libre, pour les réunir autour de réflexions sur l'actualité mais aussi et surtout sur l'avenir du Logiciel Libre sur tous les continents.

    Le 2 décembre 2008 était la journée des conférences plénières, avec notamment la table ronde « politiques publiques » animée par Alix Cazenave, chargée des affaires publiques de l'April et directrice du thème. Cette table ronde, dont le sujet est « promouvoir le développement durable d'une richesse commune », invitait les personnalités suivantes à débattre :

    • David Hammerstein, Député Européen (Les Verts, Espagne)
    • Renato Martini, Président de l'Institut National des Technologies de l'information (Ministère du Plan, Brésil)
    • C.N. Krishnan, Directeur du NRCFOSS - Centre national de ressources sur le logiciel libre et open source (Inde)
    • Nnenna Nwakanma, co-fondatrice et Présidente du Conseil de FOSSFA (Côte d'Ivoire) (Nnenna Nwakanma, consultante, est également Vice-Présidente du Fonds de Solidarité Numérique et membre du bureau de l'OSI)
    • Jesus Villasante, Chef de l'unité Logiciel et Service, Architectures et Infrastructures (Commission Européenne)

    Feuille de route « 2020 FLOSS Roadmap »

    La feuille de route « 2020 FLOSS Roadmap », élaborée par le comité de programme du Forum Mondial du Libre et de nombreux contributeurs, a été publiée à l'occasion de l'événement. Cette feuille de route contient des prédictions, des recommandations et une analyse des risques sur les différents thèmes du FML. Elle est destinée à évoluer au fil des contributions. Dans cette optique, elle sera prochainement disponible sur un site collaboratif.

    Vous pouvez télécharger la "2020 FLOSS Roadmap" sur le site de l'Open World Observatory en cliquant directement sur ce lien.

    Présence lors de manifestations

    Café numérique du 9 septembre 2008 consacré au logiciel libre

    La rentrée du Café Numérique (La Cantine, Paris) le 9 septembre 2008 à 19 h était consacré au Logiciel Libre avec la présence de Benoît Sibaud, président de l'April. Le Café Numérique donne la parole à chacun pour discuter, échanger et poser des questions de société sur ces sujets afin de mieux cerner les enjeux citoyens liés aux techniques et services numériques ainsi qu'à leurs usages.

    Une quinzaine de personnes étaient présentes. Présentation générale sur le logiciel libre, évocation rapide des enjeux techniques, sociaux, éthiques, juridiques..., puis réponse aux questions diverses. Le débat s'est terminé à 21 h 30.

    Présence au Festival des usages numériques à Athis Mons

    L'April était présente à la 1ère édition du Festival des usages numériques et multimédia à Athis Mons (du 2 au 5 avril 2008), destiné au grand public. L'association a notamment tenu un stand le mercredi 2 avril 2008 et le samedi 5 avril 2008 après-midi, et a fait une petite présentation sur le logiciel libre le samedi.

    Soirée pour les 10 ans de Mandriva

    La société Mandriva a organisé à la Tour Eiffel le 30 mai 2008 une fête pour les 10 ans de la distribution éponyme (anciennement Mandrake). Plusieurs membres de l'April étaient invités à cette soirée.

    Journées du Libre à Bruxelles

    Alix Cazenave était à Bruxelles le 7 juin 2008 à l'occasion des Journées du Libre. Elle y a tenu une conférence sur Candidats.fr, et a discuté avec des membres de BXLug, intéressés par les campagnes, et des visiteurs de l'événement qui l'ont questionnée sur les brevets logiciels.

    Libre Accès

    Les associations Bellinux, Lonah, Dogmazic et Ralamax Prod organisaient le 20 juin 2008 « Libre Accès », une journée dédiée à la culture libre, soutenue par la Mairie de Paris et le Maire du IIème arrondissement, Jacques Boutault. L'April faisait partie des partenaires de l'évènement et Alix Cazenave est intervenue dans la table ronde « Brevet Logiciel  Chimères OGM : état des lieux ».

    Les données brutes des tables rondes sont en ligne : http://www.libreacces.org/spip.php?article18

    Présence de l'April à l'Ubuntu Party Intrepid Ibex à Paris en novembre 2008

    Dans le cadre de la sortie semestrielle Ubuntu-fr organisait une install party à la Villette le 29 et 30 novembre 2008. C'est l'occasion pour sensibiliser les utilisateurs au logiciel libre en général.

    L'April était présente : plusieurs conférences et une salle à disposition pour promouvoir le logiciel libre et pour continuer le débat avec le public des conférences.

    Voir http://www.april.org/fr/presence-de-lapril-a-lubuntu-party-intrepid-ibex-a-paris-en-novembre-2008

    Deuxièmes rencontres nationales de la communication associative 2008

    Près de 150 personnes se sont réunies le Jeudi 9 octobre 2008 pour les deuxièmes rencontres de la communication associative, organisées par l'association Les Bancs de la com'. Frédéric Couchet, délégué général de l'April, est intervenu dans l'atelier « La com' de lobbying et de plaidoyer ». dont la description « Pour bon nombre d'associations, le plaidoyer est devenu une arme de sensibilisation aux causes qu'elles défendent. Aux frontières du lobbying axé sur les responsables politiques et les institutions, le plaidoyer s'attache à toucher le grand public. Il a donc besoin du pouvoir amplificateur de la com'. Chargés de plaidoyer et responsables de communication délimitent leurs territoires communs pour mieux les occuper » Les deux autres intervenants étaient Luc Lampière directeur d'Oxfam France - Agir ici et Lionel Primault, co-fondateur de Génération Précaire.

    Le compte-rendu de cette deuxième édition des rencontres de la communication associative est disponible.

    Journée Démocratie en Réseau du 17 novembre 2008

    L'April était présente sur la Journée Démocratie en réseau du 17 novembre organisée par le conseil régional Île-de-France, à l'initiative de la mission Démocratie en réseau. Laurent Costy est intervenu, vous pouvez lire son compte-rendu.

    L'April était également membre du comité de programme dont le rôle consiste à : affiner les premières pistes proposées en termes de forme et de contenus de la journée ; dresser la liste des intervenants pressentis.

    Présence de l'April aux journées du logiciel libre à Reims les 21 et 22 novembre 2008

    Dans le cadre des festivités de son 40 ème anniversaire, le département informatique de l'Institut Universitaire de Technologie organisait les premières journées du logiciel libre à Reims, les 21 et 22 novembre 2008. Frédéric Couchet, délégué général de l'April, est intervenu le 21 novembre 2008 pour présenter les concepts et enjeux du logiciel libre. Vous trouverez en ligne un petit compte-rendu et diaporama de la présentation.

    Intervention de l'April dans un Master 1 Management des innovations en communication

    Frédéric Couchet, délégué général de l'April, est intervenu les 6 et 13 novembre 2008 au sein de la formation Master 1 Management des innovations en communication à l'UFR des Sciences de la Communication à l'Université Paris 13. Son intervention a porté sur les logiciels libres, leurs enjeux sociaux, politiques et économiques.

    la Journée méditerranéenne du logiciel libre le 15 novembre 2008

    L'April était présente à la Journée méditerranéenne du logiciel libre organisée le 15 novembre 2008 par Linux Azur à l'école Polytech'Nice de Sophia Antipolis.

    Frédéric Couchet, délégué général de l'April, a donné une conférence intitulée « Logiciel Libre : un bien commun à développer et protéger » (diaporama de la conférence au format PDF et diaporama de la conférence au format OpenOffice.org). Environ 45 personnes ont assisté à cette présentation.

    L'association a également tenu un stand à destination des visiteurs. L'occasion de présenter les actions de l'association et d'accueillir de nouveau adhérents suite au lancement de la campagne d'adhésion de l'April.

    Plus d'informations sur le site internet de l'évènement.

    Participation de l'April au Forum National des Associations et Fondations 2008

    L'April, dans la continuité de son partenariat avec la CPCA, était présente jeudi 30 octobre 2008 au 3ème Forum National des Associations et Fondations qui se déroulera au Palais des Congrès de Paris.

    Une présentation de Laurent Costy (de 11h15 à 11h45) intitulée « Les logiciels libres pour le monde associatif : quels besoins pour quelles applications ? » a permis de montrer la convergence entre les valeurs associatives et celles portées par le Logiciel Libre. La présence a été aussi l'occasion de communiquer sur le questionnaire national que la CPCA et l'April viennent de lancer.

    Plus d'informations sur le site internet du Forum National des Associations et Fondations.

    Édition 2008 du Salon Professionnel des Logiciels Libres et Open Source à Marseille

    L'April était présente au salon Synergie-NTIC qui s'est tenu à Marseille les 22 et 23 octobre 2008. Le salon était co-organisé par Libertis (réseau d'entreprises du libre) et MedinSoft (réseau méditerranéen des créateurs de logiciels).

    Environ 800 visiteurs sur deux jours ce qui est un bon résultat sachant que le premier jour il y avait une très grosse pluie sur Marseille (alerte orange). Le salon a été l'occasion de nombreux contacts avec les acteurs régionaux du logiciel libre et notamment les membres du réseau Libertis. Un grand bravo aux organisateurs pour la qualité de l'organisation et le succès de l'évènement.

    L'April a tenu un stand à destination des visiteurs, qui a permis notamment de présenter les actions de l'association.

    Frédéric Couchet, délégué général de l'April, est intervenu lors de deux tables rondes :

    • 22 octobre 2008 de 14h00 à 14h45 : « Le Libre, un nouveau modèle économique en fort développement » (diaporama au format PDF et diaporama au format OpenOffice.org)
    • 22 octobre 2008 de 17h00 à 17h45 : « Les attentes des associations du Logiciel Libre envers une Fédération Nationale »

    Jean-Christophe Becquet, vice-président "éducation populaire" de l'April, est intervenu lors de deux tables-rondes :

    • 23 octobre 2008 de 09h30 à 10h15 : « L'emploi, la formation et le recrutement dans les tics » (diaporama au format PDF)
    • 23 octobre 2008 de 16h00 à 16h45 : « Les NTIC : moteurs du développement durable » (diaporama au format PDF)

    Pour plus d'informations rendez vous sur le site internet de l'évènement.

    Interventions de l'April lors des 10es journées du logiciel libre de Lyon

    L'April était présente aux 10es journées du Logiciel Libre de Lyon qui ont eu lieu les 17 et 18 octobre 2008. Ces journées étaient jumelées avec le dixième anniversaire de l'ALDIL et ont été l'occasion d'une rétrospective de 10 années de logiciel libre.

    L'April tenait un stand à destination des visiteurs. Le stand a été animé par Jérémy Monnet, Laetitia Duby, Alix Cazenave, Sébastien Wald, Yves Frillici et Étienne Leblois. Une dizaine de personnes ont adhéré à l'April suite à leur passage sur le stand de l'association.

    Alix Cazenave, chargée de mission, est intervenue le 17 octobre 2008 sur le thème « 10 ans de droit » (diaporama au format PDF et diaporama au format ODP). Environ quatre-vingts personnes ont assisté à la présentation.

    Frédéric Couchet, délégué général, est intervenu le 18 octobre 2008 sur le thème « 10 ans de libre » (diaporama au format PDF et diaporama au format ODP). Environ soixante personnes ont assisté à la présentation.

    Participation au forum des associations parisiennes 2008

    L'April était présente les 17 et 18 octobre 2008 sur le parvis de la Mairie de Paris à l'occasion du forum des associations parisiennes. Ce forum s'adresse en priorité aux responsables associatifs, bénévoles et porteurs de projets.

    Cette présence a été l'occasion de présenter les actions de l'April et en particulier les travaux du groupe de travail Libre Association.

    L'April tenait le stand « Logiciel libre » avec Parinux, dans un espace TIC un peu excentré.

    Merci à ceux qui ont animé le stand : Lionel Allorge, Vincent Calame, Laurent Costy, Éva Mathieu et François Poulain.

    La distribution par la Mairie de Paris de 5000 clés USB 4Go avec des Logiciels Libres pour windows, réalisée par Mostick, a été une très bonne entrée en matière auprès de tous les exposants.

    « Journée dématérialisation » de l'AMGVF

    Alix Cazenave et Frédéric Couchet avaient rencontré le 18 décembre 2007 Michel Destot (député-maire de Grenoble et président de l'Association des Maires de Grandes Villes de France AMGVF) et Christian Lalu (directeur général de l'AMGVF). L'objet de la rencontre était d'étudier les possibilités de sensibiliser les grandes villes (notamment les maires et les DSI) aux enjeux du logiciel libre, et clarifier certains points (interopérabilité, RGI...). À l'issue de cet entretien cordial, Michel Destot et Christian Lalu ont proposé que l'April intervienne lors d'une réunion de l'AMGVF.

    Le 26 juin 2008, l'AMGVF organisait sa « sixième journée dématérialisation » (de 10h-16h, à l'Assemblée nationale). Cette journée interne a pour objectif de faire un point sur les dossiers en instance à la DGME, notamment les référenciels généraux (RGI, RGAA, RGS), l'application de l'ordonnance de décembre 2005 et la réorganisation récente de la DGME. L'état d'avancement du projet mon.service-public.fr a également été évoqué. Alix Cazenave a été auditionnée sur l'utilisation et le développement de logiciels libres dans les collectivités ; pour finir, Xavier Rocq, DSI de la communauté d'agglomération de La Rochelle, a présenté le projet LiberAccès.

    Présence de l'April au village du logiciel libre de la Braderie de Lille

    Chtinux (groupe d'utilisateurs de logiciels libres de la région Lilloise) organisait un village du logiciel libre à la Braderie de Lille les 6 et 7 septembre 2008. L'April a tenu un stand à destination du public. Éva Mathieu, assistante de direction, était présente samedi et dimanche.

    Les stands du libre se trouvent sur une petite place protégée un peu à l'écart entre les grands axes où se presse la foule. Plusieurs associations se pressent à la même table (April, Chtinux, Rmll, Ubuntu-fr sur une table, Aful, FSFE, Wikimédia, OpenOffice, Mozilla et CLX sur 2 autres tables), l'espace vital est assez réduit.

    Dans l'ensemble, le public a entendu parler de Firefox et OpenOffice, les 2 ambassadeurs grand public du logiciel libre. Ubuntu est également assez répandue. Beaucoup de Lillois ignoraient l'existence et la fonction de Chtinux. Notre travail a consisté essentiellement à définir le logiciel libre, à informer de l'existence du LUG local (parfois ceux des autres régions) et des actions l'April.

    Dimanche après-midi : participation avec Philippe Pary en tant que CA April, et Alexandre Storoz (Chtinux) à la première émission "Les enfants du web" sur Oxyradio (une radio web de Cergy), animée par Mathieu Pasquini. Nous avons parlé notamment du rôle de l'April et de son interaction avec les associations locales.

    Présence au Village du Logiciel Libre de la Fête de l'Huma 2008

    Comme chaque année, la Fête de l'Humanité (12, 13, 14 septembre 2008, La Courneuve) accueillait un « Espace des Révolutions Numériques », abritant notamment le « Village du Logiciel Libre ». April y a tenu un stand les 13 et 14 septembre. Éva Mathieu, Alexandre Fernandez, François Poulain et Vincent-Xavier Jumel ont animé le stand (merci à eux !), aux côtés de Framasoft, les RMLL, Parinux et autres associations du libre. Les échanges ont été riches auprès d'un public intéressé, déjà familier de Firefox et OpenOffice, et de plus en plus sensible aux problèmes de vente liée. La question des logiciels libres dans l'éducation revenait également de manière récurrente.

    Benoît Sibaud a participé avec Thierry Stoehr de l'Aful a un débat le samedi 13 septembre 2008 sur le thème « Contre le verrouillage commercial : les enjeux de l'interopérabilité ».

    « Solutions Linux 2008 »

    L'April était présente au salon « Solutions Linux 2008 » (Paris, CNIT) qui s'est tenu du 29 au 31 janvier 2008.

    L'April était membre du comité de programme du salon ; tenait un stand à disposition du public au sein du village des associations ; a fait une présentation de l'initiative Candidats.fr ; animait la session « Le libre en milieu industriel : du temps réel à l'embarqué, du logiciel au matériel ».

    Voir le reportage de LCI : « Plein Ecran du 3 Février 2008 : Les allées de Solutions Linux »

    « Solutions Linux 2009 »

    Solutions Linux 2009 se déroulera du 31 mars au 2 avril 2009. Sébastien Dinot et Frédéric Couchet sont membres du comité de programme. Celui-ci s'est réuni le 20 octobre 2008 pour étudier les propositions de conférences reçues.

    L'April était présente à Paris Capitale du Libre 2008

    La troisième édition de « Paris Capitale du Libre » a eu lieu les 24 et 25 septembre 2008 à la Maison Internationale de Paris.

    L'April a été fortement présente à cet évènement : interventions lors de conférences, animation d'un stand... lire la page consacrée à l'évènement.

    L'April au FOSDEM

    L'April était présente au FOSDEM (Free and Open Source Software Developers' European Meeting) les 23 et 24 février 2008 à Bruxelles. Étaient notamment présents : Jérémie Zimmermann, Estelle Falçy, Benoît Sibaud. Mozilla Europe avait mis à disposition de l'April un bout de leur stand.

    La présence au FOSDEM a été l'occasion notamment de diffuser des versions anglaises des flyers de présentation de l'April et du Pacte du Logiciel Libre.

    Médias/presse

    La visibilité de l'association dans les médias (web, papier, radio ou télé) a encore augmenté, y compris dans des médias grand public (comme en témoigne par exemple les deux émissions de radio sur France Inter.

    De nombreuses interviews ont été réalisées, les journalistes nous contactent aussi simplement pour avoir notre avis ou des informations. L'association est clairement établie comme une référence à consulter.

    De nombreuses références se trouvent sur la page http://www.april.org/actions/medias.

    Quelques exemples d'interventions dans les médias.

    Émission France Inter « Service Public » sur la vente liée avec l'April et l'UFC-Que Choisir

    L'Émission « Service Public » (France Inter, 10 h à 11 h) du 14 février 2008 était consacré au thème « Peut-on vraiment se passer de Microsoft ? ». Avec comme intervenants Alix Cazenave, chargée de mission à l'April et Edouard Barreiro, chargé de mission des technologies de l'information et des communications (TIC) et du commerce à l'UFC-Que Choisir, et sans doute un représentant d'une enseigne. La vente liée ordinateurs/logiciels était évidemment un des thèmes de l'émission.

    On peut réécouter l'émission (format MP3).

    Videos Chat JDN : Le logiciel libre : pourquoi séduit-il ?

    Benoît Sibaud, président de l'April, était en chat sur Le Journal du net le 8 janvier 2007 pour défendre sa vision d'un choix technologique orienté vers les logiciels libres. À cette occasion quatre courtes videos ont été réalisées : « Convaincre sa direction générale de passer au Libre », « Les modèles économiques du Libre », « Quid du dual licencing ? », « Les actions pour les municipales 2008 ».

    La retranscription du « chat » est disponible sur : http://www.journaldunet.com/solutions/acteurs/interview/08/0110-chat-benoit-sibaud-april.shtml

    Une vidéo avec 3 questions a été aussi faite, voir http://www.journaldunet.com/solutions/acteurs/interview/08/0204-benoit-sibaud-april/1.shtml

    Interview pour Mediapart

    Alix Cazenave a répondu en avril 2008 à une interview pour le site Mediapart.

    « De l'ordinateur aux transports en commun, des banques aux déclarations de revenus, le logiciel est omniprésent. Et le logiciel libre, lui, gagne du terrain contraignant à (ré)inventer toute l'économie du numérique. Entretien avec Alix Cazenave, chargée de mission à l'association pour la promotion et la défense du logiciel libre » : http://www.mediapart.fr/journal/culture-idees/210408/a-l-ere-du-numerique-la-notion-de-propriete-intellectuelle-n-a-pas-de-s

    L'accès à l'interview est réservé aux abonnés du site.

    Cette interview fait suite à l'interview de Marc Mossé, Directeur des Affaires Juridiques et Publiques de Microsoft France.

    Participation de l'April à l'émission « Le téléphone sonne » sur France Inter

    L'émission du 1er juillet 2008 « Le téléphone sonne » (France Inter) sera sur le thème « Les logiciels libres : pourquoi, pour qui ?... » avec Alix Cazenave, chargée de mission pour l'April, Jean-Christophe Élineau, Président du Comité d'organisation des 9es Rencontres sur les logiciels libres, et au téléphone en Italie, Richard Stallman.

    L'April au journal télévisé de France 2

    Lors du journal télévisé de 20 h de France 2 le 19 juin 2008 un sujet sur l'avant projet de loi Hadopi a été diffusé. Christophe Espern, représentant de l'April au Conseil d'orientation du FDI, a été interviewé.

    Le journal télévisé est en ligne : http://www.april.org/actions/medias/#20080619-france2.

    Intervention dans l'émission Traffic de Radio Libertaire

    Frédéric Couchet est intervenu en direct le 18 juin 2006 de 22 h 30 à 00 h 30 dans l'émission de radio Traffic sur Radio Libertaire pour évoquer les logiciels libres et les RMLL. Jean-Christophe Élineau, président du comité d'organisation, intervenait par téléphone depuis Mont-de-Marsan.

    Interview Écrans : « Le grand public prend conscience des enjeux du logiciel libre »

    Écrans, un site de Libération.fr, s'est entretenu avec Alix Cazenave : « En mai dernier, cinq députés européens lançaient une déclaration écrite sur les logiciels libres. Ils demandaient à ce que le Parlement européen d'une part migre l'ensemble de son réseau informatique vers des logiciels libres ... Nous avons fait un point avec Alix Cazenave, chargée de mission au sein de l'April »

    Lire la suite : Interview Écrans : « Le grand public prend conscience des enjeux du logiciel libre »

    Interview vidéo de Frédéric Couchet, délégué général de l'April

    Tristan Nitot publie sur Standblog une interview vidéo de Frédéric Couchet, fondateur de l'April, maintenant délégué général et permanent de l'association. Frédéric Couchet explique comment il est venu au logiciel Libre, et pourquoi il le défend, et contre qui.

    Voir http://standblog.org/blog/post/2008/02/06/Interview-de-Fred-Couchet-APRIL (et format MPG).

    Communiqués de presse

    Nos communiqués de presse ont été pour la plupart cités et/ou repris dans la presse (électronique ou papier).

    Liste des communiqués de presse de l'année (signés ou co-signés par l'association) :

    Actions internes April

    Carte de vœux

    Environ deux cent cartes de vœux accompagnées d'un calendrier libre 2008 ont été envoyées à des contacts de l'April en janvier 2008.

    Assemblée générale de l'April

    L'assemblée générale de l'April a eu lieu le samedi 26 janvier 2008 de 14h00 à 18h00 dans les locaux de l'EFREI à Villejuif.

    Comme les années précédentes nous avons profité de l'assemblée générale pour organiser une réunion des membres tout le week end qui avait pour but de : se rencontrer et prendre le temps de faire connaissance ; faire le point, participer à la vie et l'évolution de l'association, discuter du futur... ; s'informer de l'actualité des dossiers ; participer à quelques ateliers thématiques, exposés ; ...

    La partie réunion des membres a eu lieu à l'EFREI le samedi matin et à la FPH (Fondation pour le Progrès de l'Homme, 38 rue Saint Sabin 75011 Paris) le dimanche 27 janvier 2008.

    Les bilans moral et financier ont été votés ainsi que la composition du nouveau conseil d'administration ; le from'n'pif, les ateliers, discussions et conférences éclairs se sont bien déroulés. Un week-end réussi et apprécié si on en croit les premiers retours.

    Un enrouleur/totem pour les stands April

    Les membres de la liste communication externe ont réalisé un enrouleur/totem pour les stands April.

    Celui-ci à été inauguré lors de Paris Capitale du Libre. Voir la page consacrée à l'enrouleur.

    Appel à don d'ordinateur

    Notre assistante de direction Éva utilisait pour travailler un ordinateur portable assez ancien et surtout qui n'a plus de batterie ce qui l'empêche d'être portable justement. Nous avions lancé dans une lettre interne un appel à don pour financer l'achat d'un ordinateur portable ainsi qu'un disque dur pour remplacer un disque du serveur qui est sur le point de rendre l'âme. Un grand merci à tous ceux qui ont fait un don dans le cadre de cet appel. Avec les dons reçus nous avons pu acheté un ordinateur portable et le disque dur. Voir le portable en photo.

    Téléphonie IP au nouveau local de travail

    Dans le nouveau local de travail de l'April nous utilisons désormais de la téléphonie IP. L'installation et la configuration d'un serveur Asterisk été faite par Sylvain Boily de la société Proformatique, Gilbert Breton de la société Qualigaz a fait don de deux téléphones IP et Laurent Sakka de la société Mostick a financé l'achat de deux autres téléphones IP.

    Stagiaires en droit

    Bénédicte Pascal, en formation au master II droit de l'innovation, communication et culture - propriété industrielle, PLA, Biotechnologies (Paris XI, Sceaux), a effectué un stage à l'April du 15 mai au 31 juillet 2008. Le sujet qui a servi de support à son rapport de stage concernait l'impact du brevet logiciel sur l'innovation, la libre concurrence et le logiciel libre : étude de l'état de l'art, projet EPLA, projets à venir.

    Alain Enam, étudiant en Master droit des nouvelles technologies et de la société de l'information, Université de Paris 10 Nanterre a effectué un stage à l'April du 1er avril au 15 juin 2008.

    Partenariats

    Master I2L

    Frédéric Couchet, délégué général de l'April, est intervenu en octobre 2008 à Calais dans le cadre du Master I2L (Ingénierie du Logiciel Libre).

    La matinée a été consacrée principalement à la présentation des concepts du logiciel libre, qualités, aspects juridiques et économiques. L'après-midi a été consacré à la coopération sur les réseaux, l'extension (ou non) des principes du logiciel libre à d'autres types d'œuvres et bien sûr l'environnement juridique et politique (diaporama au format PDF et diaporama au format OpenOffice.org).

    Jérémie Zimmermann est intervenu les 6 et 13 novembre 2008 sur le thème « droit et logiciel libre ».

    Loïc Dayot est intervenu sur le thème « Les logiciels libres dans les collectivités locales et territoriales ».

    Pour en savoir plus sur ce master se rendre sur le site de l'université du Littoral.

    Voir également notre page consacrée aux formations spécialisées sur le logiciel libre.

    Signal Spam

    L'association « Signal SPAM » (créée en décembre 2005) a pour vocation d'assurer la gestion opérationnelle d'un logiciel de réception et traitement des signalements des spams, ainsi que l'identification et la mise en forme des dossiers de spam appelant intervention de l'une ou l'autre des administrations engagées dans la lutte contre le spam : la CNIL, la DGCCRF, la Police judiciaire (OCLCTIC). L'April était membre de l'association Signal Spam. L'intérêt pour l'April était notamment de surveiller que l'association en question fasse de la prévention de manière non discriminatoire.

    L'April a décidé en mai 2008 de démissionner de l'association. Le tarif de l'adhésion à cette association est jugé prohibitif pour l'April, eu égards à ses activités. Par ailleurs, le président de Signal Spam est administrateur d'une société pratiquant la publicité interactive et le marketing interactif, ayant recours à la base de données Elisa (huit millions de noms), société qui fut le siège de l'association (voir le billet suivant). Cela n'est pas de nature à inciter l'April à contribuer à ce type de lutte contre le spam. Enfin, Signal Spam et Microsoft ont signé un accord faisant l'apologie du « trusting computing » (que nous appelons informatique déloyale), ce qui n'est pas acceptable pour l'April (voir aussi le PDF de l'accord, le communiqué de presse) : « Microsoft Corporation est une société reconnue dans le secteur de l'innovation technologique et s'efforce de créer et de fournir à tous les utilisateurs un environnement sécurisé, privé et fiable grâce à sa politique « Trustworthy Computing Initiative » (l'informatique de confiance).  »

    Wikimédia

    L'April est membre de Wikimédia France depuis janvier 2008 et Lionel Allorge représentait l'April à l'assemblée générale de Wikimédia France qui a eu lieu samedi 16 février 2008.

    ODF Alliance

    L'April a rejoint le 24 juin 2006 l'ODF Alliance (lancée en mars 2006), qui décrit sa mission ainsi :

    « Comme les documents et les services passent de plus en plus du papier au format électronique , il y a un risque grandissant que les gouvernements et leurs électeurs ne puissent pas accéder, récupérer et utiliser des données, informations et documents critiques à l'avenir. Pour permettre au secteur public d'avoir un plus grand contrôle et une gestion directe de ses propres données, informations et documents, l'ODF Alliance vise à promouvoir et répandre l'utilisation du format OpenDocument (ODF).

    L'alliance travaille au niveau mondial à éduquer les décideurs politiques, les administrations informatiques et le public sur les avantages et les possibilités du format OpenDocument, pour s'assurer que les informations, données et documents des gouvernements sont accessibles à toutes les plates-formes et toutes les applications, même si les techniques évoluent. ».

    L'April, membre de l'ODF Alliance, a soutenu tout au long de l'année les actions visant développer l'utilisation de ce format ouvert normalisé dans l'administration.

    ASTI

    April est une des associations fondatrices de l'Association Française des Sciences et Technologies de l'Information (ASTI). L'association a un représentant au Conseil des Associations Fondatrices (Olivier Berger) et un représentant au Conseil d'Administration (Frédéric Couchet).

    AFUL

    Les conseils d'administration de l'AFUL et de l'April ont travaillé en commun sur un certain nombre de sujets (vente liée notamment), ce qui a donné lieu à des communiqués de presse co-signés. Des discussions communes entre les listes d'adhérents April et AFUL ont lieu régulièrement, et certains membres de l'April participent à des groupes de travail de l'AFUL, et vice versa.

    FPH

    La FPH nous a accueilli dans ses locaux à plusieurs reprises pour des réunions.

    La FPH est également notre partenaire pour le groupe travail « Libre association ».

    OFSET

    L'association est membre bienfaiteur d'OFSET et a un représentant au sein de son conseil d'administration (Odile Bénassy).

    Scideralle

    L'association est membre de Scideralle et a un représentant au sein de son conseil d'administration (Jean-Christophe Becquet).

    CPCA

    La CPCA réunit seize coordinations d'associations, représentant près de 500 000 associations en France.

    La CPCA est notre partenaire concernant le questionnaire national sur les pratiques informatiques des associations.

    Forum des Droits sur l'Internet

    L'April est membre du Forum des Droits sur l'Internet (FDI) depuis mai 2004 et était membre de son Conseil d'Orientation au sein du collège « utilisateurs » depuis juin 2006.

    Christophe Espern et Frédéric Couchet étaient présents lors de l'assemblée générale du Forum des droits sur l'internet (FDI) le 23 juin 2008.

    L'April a décidé de quitter le Conseil d'Orientation du Forum des Droits sur Internet. Ce choix a été dicté par l'impossibilité pour l'association de suivre des dossiers toujours plus nombreux et complexes hors objet de l'association.

    L'April a été élue au Conseil d'orientation lors de l'assemblée générale du FDI du 15 juin 2006 et était représentée par Christophe Espern.

    L'April attend par ailleurs la mise en place du Conseil National du Numérique (plan Besson), de sa forme de gouvernance et de l'impact sur les structures actuelles comme le FDI. Pour mémoire, sur le fonctionnement actuel problématique du FDI, voir la page consacrée à l'assemblée générale de juin 2007.

    Merci

    Un grand merci à toutes les personnes, membres de l'association, ou extérieures, qui ont permis de mener à bien toutes nos actions. Merci d'avoir consacré tant de temps et d'énergie.