Rapport moral sur l'activité de l'April en 2010

Mots-clefs

Rapport d'activités de l'April pour l'année 2010. A été voté lors de l'assemblée générale de l'April le 12 février 2011.

Période du 01/01/2010 au 31/12/2010

Sommaire 
  1. Bref rappel
  2. Contexte de l'année
  3. Fonctionnement et vie de l'association
    1. Adhérents (stats, répartition géographique, bénévolat...)
      1. Nombre d'adhérents
      2. Bénévolat valorisé
      3. Évolution du nombre d'adhérents
      4. Typologie des adhérents
      5. Répartition géographique des adhérents
      6. Adhérents personnes morales
      7. Présentations vidéo de membres de l'April et de projets
      8. Présentations de membres
      9. Trombinoscope
      10. Planète April
      11. De l'April et des réseaux sociaux
      12. Actions pour améliorer le taux de recouvrement des cotisations
    2. Conseil d'administration, bureau
    3. Permanents
    4. Ressources : local, site, système de gestion des adhérents
      1. Gestionnaire des Tâches Courantes
    5. Stagiaires
    6. Assemblée générale de l'April
    7. Feuille de route 2009-2014
    8. Divers
      1. Un futur nouveau t-shirt de l'April ?
      2. Installation d'un téléphone pour audioconférences
      3. Revues hebdomadaires
      4. Pique-niques
      5. Projet de tutorat Colibre
      6. L'April fidèle au poste pour le poisson d'avril
      7. Don à TrouveTonGull
      8. Entretiens avec une sociologue
      9. Vœux
  4. Dossiers
    1. ACTA / ACAC - Accord Commercial Anti-Contrefaçon
    2. Agenda numérique et interopérabilité au niveau européen
    3. Brevets logiciels
    4. DRM, informatique déloyale
    5. Consultations de l'Union européenne
    6. Entreprises, économie, innovation
    7. Éducation
    8. Forum des Droits sur l'Internet
    9. Forum Mondial du Libre
    10. Intergroupe pour le Logiciel Libre au Parlement européen
    11. Loppsi 2
    12. Marchés publics illégaux
    13. Neutralité du Net
    14. Pacte du Logiciel Libre
      1. Régionales 2010
      2. Candidats.be
    15. Relations avec les pouvoirs publics et rendez-vous
      1. Ministre en charge du numérique
      2. Projet de création d'un « Conseil National du numérique »
      3. Missions du futur directeur interministériel des systèmes d'information
      4. Demande d'accès à des rapports sur le Logiciel Libre
    16. Synthèses sur les 4 dangers et l'interopérabilité
    17. Vente liée, abus de position dominante
  5. Groupes de travail : point groupe par groupe
    1. Accessibilité et logiciels libres
    2. Administration des serveurs
      1. Vie du groupe de travail
      2. Actions passées en 2010
      3. Actions futures en 2011
      4. Autres actions envisageables
    3. Agir-April
    4. Animation
    5. Causeries
    6. Classement des logiciels libres comme patrimoine de l'humanité à l'UNESCO
    7. Communication externe
    8. Diversité
    9. Éducation
      1. Fil de news éducation et logiciels libres
      2. Campagne d'affichage « les Logiciels Libres : à partager sans compter ! »
      3. Éducation : lettre à la région Midi-Pyrénées sur les portables aux lycéens
      4. Opérations du type : "un portable, un lycée"
      5. SIALLE enfin libre
      6. Mission Fourgous
      7. Option « Informatique et sciences du numérique » au lycée : une première avancée avant un mouvement de fond ?
      8. Fiche April sur PLUME
      9. Entrevue au ministère de l'Éducation nationale
      10. Participation aux travaux de la délégation interministérielle sur l'interopérabilité des tableaux blancs interactifs
    10. Libre Association (Logiciel Libre et monde associatif)
    11. Libre en Fête
    12. Revues de presse
    13. RTFM (« Refonte, Travail de Fond et Modernisation»)
    14. Sensibilisation au Logiciel Libre
    15. Site web
      1. Migration du site web de l'April
      2. Wiki
    16. Traductions
    17. Traduction de la philosophie GNU
    18. Transcriptions
  6. Autres actions
    1. Action de sensibilisation à la Cité des Sciences et de l'Industrie
    2. Déplacement du délégué général à Toulouse
    3. Conférences, participation à des manifestations, stands
  7. Partenariats
    1. AFUL
    2. ASTI
    3. Cité des sciences et de l'industrie
    4. Conseil National du Logiciel Libre (CNLL)
    5. CPCA
    6. Crédit Coopératif
    7. Framasoft
    8. FPH
    9. Forum des Droits sur l'Internet
    10. La Cantine
    11. La Quadrature du Net
    12. Lolix
    13. Master I2L
    14. ODF Alliance
    15. OFSET
    16. Scideralle
    17. Wikimédia
  8. Médias/presse
    1. Relations avec les médias
    2. Zoom de l'April dans le JT d'Intelli'N sur le Logiciel Libre
    3. Communiqués de presse
  9. Merci

Bref rappel

Note : un certain nombre des groupes ou évènements cités dans ce rapport concernent le système d'exploitation GNU/Linux mais le nomment « Linux ».

Créée en novembre 1996, l'April a pour but de promouvoir les logiciels libres auprès d'une large audience, incluant le grand public, des professionnels et des institutionnels (en France et en Europe). L'association a donc soufflé ses 14 bougies fin novembre 2010.

L'April est un acteur majeur du Logiciel Libre en France et participe à la démocratisation et à la diffusion du Logiciel Libre et des standards ouverts dans l'espace francophone, soit par des actions de terrain (colloques, journées d'installation et de formation, rencontres, débats), soit par des actions de portée plus générale (rencontres avec des responsables politiques, publications régulières d'articles dans divers médias, actions communes avec d'autres associations contre les brevets sur les algorithmes, etc.). Elle veille aussi, dans l'ère numérique, à sensibiliser l'opinion sur les dangers d'une appropriation exclusive de l'information et du savoir par des intérêts privés.

L'utilité et l'importance des logiciels libres sont aujourd'hui largement reconnues, tant par le grand public que par les professionnels et les institutionnels. Bien sûr, cette réussite n'est pas à attribuer exclusivement à l'association, mais nous y avons grandement contribué.

La diffusion, démocratisation et propagation du Libre continue son chemin ; pour autant il reste bien évidemment du travail à faire, à la fois pour promouvoir et pour défendre le Logiciel Libre.

Autrefois confidentiels, les logiciels libres sont à présent au cœur des stratégies d'évolution des systèmes d'information. Cette nouvelle situation appelle à d'autres formes de promotion et à un développement de l'association.

L'April a su s'adapter aux enjeux ; elle est aujourd'hui forte de plus de 5 300 membres et d'une équipe de trois permanents.

Contexte de l'année

L'année 2010 a été une année très riche pour l'April : ce rapport moral en est une belle illustration. D'un point de vue institutionnel, vous le lirez dans la suite de ce bilan, nous sommes restés actifs sur nos sujets phares (les 4 dangers, l'interopérabilité sur le plan européen, HADOPI, ACTA) tout en investissant sur de nouveaux sujets tels que les marchés publics. L'axe de promotion a également été renforcé, notamment grâce aux efforts soutenus du groupe de travail Sensibilisation qui a permis de sortir de nouveaux documents de vulgarisation (affiches, catalogue...). Enfin, le travail réalisé dans les différents groupes (Éducation, Diversité, Sysadmin, Siteweb) ou sur les listes de discussion est comme chaque année en augmentation.

En plus de cette activité foisonnante et très enrichissante, l'association s'est transformée de l'intérieur : le renouvellement du bureau lors de la précédente AG en a été l'un des éléments les plus visibles. Cette année a été caractérisée par plusieurs changements : changement de permanent sur le poste de chargée de mission des affaires institutionnelles, puisque Alix Cazenave a quitté son poste et Jeanne Tadeusz a pris sa suite ; changement de local avec notre départ des bureaux situés faubourg Poissonnière et recrutement d'une nouvelle personne pour le poste d'assistance de direction en prévision du départ annoncé d'Éva Mathieu.

Fonctionnement et vie de l'association

Adhérents (stats, répartition géographique, bénévolat...)

Nombre d'adhérents

Fin décembre 2010, l'association comptait 5 323 adhérents qui se répartissent comme suit :

  • 4 877 personnes physiques
  • 296 entreprises ou réseaux d'entreprises
  • 137 associations
  • 5 collectivités locales
  • 5 départements universitaires
  • 2 écoles
  • 1 université

Fin décembre 2009, l'association comptait 5 309 adhérents qui se répartissaient comme suit :

  • 4 863 personnes physiques
  • 274 entreprises
  • 146 associations
  • 3 réseaux d'entreprises
  • 5 collectivités
  • 4 départements universitaires
  • 2 écoles
  • 1 université

En 2009 le nombre d'adhérents avait augmenté de 38%, suite notamment à une campagne d'adhésion lancée le 12 novembre 2008. L'objectif était de doubler le nombre d'adhérents (de 2 500 à 5 000), notamment pour pérenniser les trois postes actuels de permanents. Cette augmentation démontre une reconnaissance de l'importance du rôle et des actions de l'April.

Il est plutôt rassurant de constater que le nombre d'adhésions est resté stable cette année alors qu'aucune campagne n'a été organisée. La légère érosion du nombre de réadhésions a été équilibrée par de nouveaux arrivants qui sont environ 40 à nous rejoindre tous les mois, ainsi que par la légère hausse des adhésions de personnes physiques.

Bénévolat valorisé

Le bénévolat valorisé consiste à rendre compte du travail et des apports des bénévoles et à l'intégrer dans les comptes. Exemples :

  • quand un bénévole utilise sa voiture pour un projet, l'association économise de l'argent ;
  • quand quelqu'un héberge un invité, conférencier, etc., l'association économise une nuit d'hôtel ;
  • quand un bénévole passe x heures sur un projet, l'association économise le prix de quelqu'un qui aurait été payé pour ça ;
  • ...

Le bénévolat valorisé permet de constater les vrais coûts d'un projet associatif, en dehors des simples flux financiers. Cela permet aussi d'avoir une idée des différentes tâches effectuées dans l'association, et donc d'évaluer la possibilité de répartir ou non les tâches entre bénévoles et permanents, en fonction de la valeur ajoutée de chacun.

Et cela permet également d'augmenter de façon légale le budget de l'association, ce qui peut être utile, notamment dans le cadre de la recherche de subventions.

En 2007, le total du bénévolat valorisé était de plus de 3 200 heures.

En 2008, le total du bénévolat valorisé était de plus de 3 500 heures.

En 2009, le total du bénévolat valorisé était de plus de 4 500 heures.

En 2010, le total du bénévolat valorisé est de plus de 4 500 heures.

Évolution du nombre d'adhérents

Une petite statistique de l'évolution du nombre d'adhérents  :

DateAdhérentsPersonnes
physiques
Personnes
morales
01/07/20041921893
01/01/20052082044
01/07/200525324211
01/01/200628026416
01/07/200634332023
01/01/200744940445
01/07/20071 4851 39590
31/12/20071 7961 676120
31/12/20083 8483 558290
31/12/20095 2984 863435
31/12/20105 3234 877446

Typologie des adhérents

À la fin de l'année 2010, les renseignements saisis dans les fiches de personnes physiques donnaient la typologie d'adhérents suivante :

  • 1353 informaticiens
    • 471 informaticiens, ingénieurs en informatique (spécialité non précisée)
    • 266 développeurs, analystes programmeurs, analystes
    • 187 administrateurs sécurité, systèmes et réseaux
    • 112 ingénieurs et techniciens support, assistance et dépannage
    • 59 chefs de projet
    • 133 consultants en informatique, systèmes d'information, sécurité et réseaux
    • 43 webmestres, concepteurs web
    • 28 architectes logiciel, systèmes et réseaux
    • 11 administrateurs de bases de données
    • 3 responsables qualité
    • 13 responsables systèmes et réseaux, sécurité
    • 25 responsables de service
    • 2 directeurs de projet
  • 541 personnes travaillant dans la recherche, l'enseignement et la formation
    • 251 enseignants
    • 143 chercheurs / enseignants-chercheurs
    • 88 doctorants
    • 38 formateurs
    • 16 éducateurs
    • 2 conseillers d'orientation
    • 2 directeurs d'école
    • 1 inspecteur d'académie
  • 474 personnes en formation initiale
    • 454 étudiants (domaines très variés)
    • 15 lycéens
    • 5 apprentis
  • 396 ingénieurs et cadres dans d'autres secteurs d'activité que l'informatique
  • 118 techniciens, employés, ouvriers
  • 114 personnes exerçant des fonctions de direction
    • 59 chefs d'entreprise, gérants
    • 40 directeurs techniques et responsables R&D
    • 3 directeurs commerciaux
    • 3 directeurs d'établissement
    • 2 directeurs administratifs et financiers
    • 1 directeur des ressources humaines
    • 1 directeur artistique
    • 5 cadres supérieurs
  • 64 artistes (graphistes, infographistes, peintres, sculpteurs, comédiens, intermittents du spectacle, musiciens, compositeurs, cinéastes, designers, photographes)
  • 57 personnes travaillant dans le monde associatif ou des structures à but non lucratif
    • 10 directeurs, délégués généraux d'association
    • 5 directeurs, coordinateurs d'EPN
    • 2 présidents
    • 2 chargés de mission
    • 31 animateurs multimédia, scientifique, socio-culturel
    • 1 coordinateur de programme humanitaire
    • 1 salarié
    • 5 bénévoles
  • 57 membres du corps médical et para-médical (chirurgiens, médecins, psychanalystes, dentistes, pharmaciens, masseurs-kinesithérapeute, infirmiers, aides-soignants)
  • 54 agents administratifs, assistantes de direction et commerciales
  • 36 électriciens, électroniciens, électromécaniciens, automaticiens
  • 27 documentalistes, bibliothécaires, libraires
  • 23 ingénieurs d'affaires, ingénieurs et agents commerciaux
  • 23 responsables de service, d'atelier, d'équipe
  • 18 conseils en communication, attachés de presse, responsables marketing
  • 18 rédacteurs, traducteurs, correcteurs, écrivains publics
  • 17 juristes, avocats et magistrats
  • 14 personnels techniques dans le milieu artistique (opérateur de prise de vue, prise de son, projectionniste de cinéma, éclairagiste, etc.)
  • 14 chargés de mission, de développement, d'étude
  • 12 chauffeurs de poids-lourds, bus et de taxis, coursiers
  • 12 comptables et experts-comptables, contrôleurs de gestion
  • 11 projeteurs et dessinateurs de bureau d'étude
  • 11 commerçants et artisans
  • 11 journalistes
  • 8 personnes travaillant dans l'hôtellerie et la restauration (restaurateurs, cuisiniers, réceptionnistes)
  • 8 militaires de carrière, gendarmes
  • 8 éleveurs, agriculteurs, apiculteurs, viticulteurs et jardiniers
  • 7 pompiers, marins-pompiers, agents de sécurité incendie
  • 7 personnes travaillant dans le domaine de l'édition
  • 6 conseils en entreprise, gestion et patrimoine
  • 4 conservateurs de musée, de bibliothèque, botanique
  • 4 luthiers, facteurs d'orgues
  • 4 architectes DPLG, urbanistes
  • 4 personnes travaillant dans la logistique
  • 4 assistants sociaux
  • 4 maçons, ouvriers du BTP
  • 3 régleurs, opérateurs de machine à commande numérique
  • 3 élus (conseiller municipal, maire)
  • 3 pilotes (d'avion, d'hélicoptère)
  • 3 mécaniciens
  • 3 monteurs
  • 3 magasiniers
  • 2 ingénieurs financiers, analystes financiers, leveurs de fonds
  • 2 conducteurs de train
  • 2 marins
  • 2 bouchers
  • 1 animateur radio
  • 1 aiguilleur du ciel
  • 1 collaborateur de cabinet
  • 1 contrôleur du travail
  • 1 contrôleur des impôts
  • 1 religieux
  • 1 menuisier
  • 1 accompagnateur en montagne
  • 1 médiateur sociétal
  • 1 caviste
  • 1 gardien d'immeuble
  • 1 maître nageur
  • 1 propriétaire d'un cybercafé
  • 1 astrologue
  • 195 retraités
  • 1095 personnes n'ayant pas indiqué leur profession

Répartition géographique des adhérents

Fin 2010, l'April était présente via ses adhérents sur tout le territoire français ; dans 60 pays à travers le monde (60 pays en 2009) pour les adhérents personnes physiques et dans 15 pays pour les adhérents personnes morales (15 pays en 2009). Les cartes suivantes permettent de mieux visualiser cette répartition des membres « personnes physiques » :


    Répartition des membres personnes physiques dans le monde


    Répartition des membres personnes physiques en France


    Répartition des membres personnes morales en France

Adhérents personnes morales

Les nouvelles associations qui nous ont rejoints en 2010 sont : "A Contrario", "Acteurs et collectifs pour l'économie solidaire", "Alice Coopératif Concept", "Association de services d'assistance en informatique Libre Demo-TIC", "Club des logiciels libres de l'Indre et de Chateauroux", "Conexión", "Croqu'Oreilles - Divergence FM", "Groupe Sitisimo", "INTELLI'N", "la m@ison de Grigny", "Mageia.org", "Musique Libre !", "Novell Users International", "Ploug : Libre, Ouvert, Universel, Gratuit", "SAT-Amikaro", "THÉÂTRE DU FIL", "Tréma".

Les nouvelles entreprises qui nous ont rejoints en 2010 sont : "SRI SPORT CONSULTANT", "Ouest Systèmes Informatiques", "Inside Da Web", "META Information Technology", "Bloggy Business", "Openrun", "ngWeb", "INFORMATIQUE DÉVELOPPEMENT ASSISTANCE FORMATION", "DANYPC56", "AB2L", "AROBASE INTERNATIONAL", "Aude Ariège Informatique à Domicile Express", "Aquilog", "XLinfo", "phidias", "Objectif Libre", "Ionyse - Coopilote", "openbi", "Dellos Consulting", "Ex abstracto", "informatique durable & libre", "READY BUSINESS SYSTEM", "ITIKA", "VIFIB SARL", "LOGICAL SOFT", "ACS Horizons", "Oracle", "inextcom", "Daevel SARL", "A.C.K. Micro", "ZEEKOM", "LIGAMEN", "LINDOM", "GAP IT", "FRANCE COBOL", "Oxalide", "FACTORFX", "ATICOM SENEGAL", "Synap System", "ERALOG", "ALPHA ENGINEERING TUNISIA", "Teknologism", "PMSIpilot", "Legendre Production", "SSIELL - SOCIETE SOLIDAIRE D'INFORMATIQUE EN LOGICIELS LIBRES", "LORDINUX", "labor-liber", "Akunet", "OPEN TECHNOLOGIES", "Pyrat.net", "Zugaina", "SOCIAL COMPUTING", "Nouvelle Solution".

Nous avons eu le plaisir d'accueillir en 2010 les structures éducatives suivantes : GREYC (Groupe de recherche en informatique, image, automatique et instrumentation de Caen), Unité Réseaux du CNRS.

Retrouvez la liste complète des adhérents personnes morales (avec description des structures et liens vers les sites internet).

Présentations vidéo de membres de l'April et de projets

Lionel Allorge a réalisé des interviews vidéo de membres de l'April qui se présentent et/ou qui présentent des projets.

Présentations de membres

Nous avons initié en 2009 le principe de courtes présentations de membres de l'April.

En 2010, voici les présentations qui ont été publiées :

L'ensemble des présentations est accessible sur une page dédiée aux présentations de membres de l'April.

Trombinoscope

Plus de 510 adhérents sont présents sur le trombinoscope de l'association (contre près de 400 fin 2009).

Planète April

Planète April rassemble les blogs des adhérents de l'April qui parlent de Logiciel Libre ou de sujets afférents (droit d'auteur...). Comme pour le trombinoscope, un flux RSS est disponible permettant d'être facilement informé de la publication d'un billet. 125 blogs d'adhérents sont référencés fin 2010.

De l'April et des réseaux sociaux

L'association April communique via un grand nombre de « réseaux sociaux ».

Actions pour améliorer le taux de recouvrement des cotisations

Le taux des cotisations à jour a été plus bas en 2010 que les années précédentes (environ 56% alors qu'il est habituellement autour de 75%). Des actions ont été discutées sur la liste du groupe Animation et la page wiki récapitule l'ensemble des actions évoquées dont certaines ont déjà été lancées. Ces actions vont se poursuivre début 2011.

Conseil d'administration, bureau

L'April est dirigée par un conseil d'administration élu lors de l'assemblée générale.

Suite à l'assemblée générale du 13 février 2010 et la réunion du conseil d'administration qui a suivi, le conseil d'administration de l'April au 31 décembre 2010 est composé de :

Tangui Morlier a été élu nouveau président de l'April en février 2010 et a ainsi succédé à Benoît Sibaud qui a été président pendant 5 ans.

En cours d'année, pour des raisons personnelles qu'il n'a pas souhaité évoquer, Wilfried Estachy a pris la décision d'arrêter ses activités associatives et donc de démissionner de sa fonction d'administrateur de l'April comme de ses responsabilités dans l'organisation des RMLL (Rencontres Mondiales du Logiciel Libre) 2011.

Le conseil d'administration de l'April et l'équipe de permanents se réunissent lors de week-ends de travail pour faire le point sur de nombreux sujets : les dossiers en cours, les priorités à court et moyen terme…

Le conseil d'administration de l'April s'est réuni avec les permanents les 19 et 20 juin 2010 à Paris (lire le compte-rendu de la réunion), et les 9 et 10 octobre 2010 à Paris (lire le compte-rendu). Bien sûr, de nombreuses réunions plus courtes ont lieu tout au long de l'année. Et, chaque premier jeudi du mois, il y a des petits déjeuners d'équipe.

Le trésorier et le secrétaire de l'association ont présenté leurs activités sous la forme d'édito : l'édito de François et l'édito de Lionel.

Permanents

L'actualité et les différents dossiers impliquent de plus en plus des moyens d'action professionnels. Dans l'objectif du développement des actions de l'association en faveur du Logiciel Libre, l'April s'est mobilisée depuis fin 2004 pour se doter de nouveaux moyens financiers et humains (recours à des permanents notamment).

Les cotisations des membres constituent plus que jamais l'essentiel des revenus de l'association (95,4% dont 52% pour les personnes physiques et 43,4% pour les personnes morales) et la garantie de son indépendance financière. Suite à la campagne d'adhésion 2009, l'April est en auto-financement complet pour financer ses actions et son équipe de trois permanents.

L'équipe des permanents de l'April est actuellement constituée de :

  • Frédéric Couchet, délégué général depuis le 1er mars 2005. La mission du délégué général est d'assurer l'exécution des décisions du conseil d'administration et de l'assemblée générale, ainsi que la gestion quotidienne de l'association, sous la responsabilité du conseil d'administration.
  • Éva Mathieu, assistante de direction depuis le 9 octobre 2006. Outre les tâches de gestion et d'organisation de l'association, Éva Mathieu intervient comme support au développement de l'association.
  • Jeanne Tadeusz, chargée des affaires publiques depuis le 15 avril 2010.

Alix Cazenave, qui était chargée des affaires publiques à l'April depuis le 1er octobre 2007, a quitté l'association le 18 mai 2010 pour de nouvelles aventures. Nous la remercions chaleureusement pour tout le travail accompli.

Erratum : c'est précisément son poste et non l'association qu'a quitté Alix puisqu'elle est restée membre. (Ajouté le 7 février.)

Courant 2010, Éva Mathieu a évoqué également l'envie de déménager dans le sud de la France. L'association a donc lancé fin 2010 le recrutement d'un(e) nouvel(le) assistant(e) de direction qui se conclut par l'arrivée début 2011 d'une nouvelle recrue.

Ressources : local, site, système de gestion des adhérents

L'April occupait à Paris (rue du faubourg Poissonnière), depuis le 1er octobre 2008, un local chez la Crajep Île-de-France (qui s'appelait anciennement l'Ardeva pour Association régionale pour le développement de la vie associative, le changement de nom a eu lieu en 2010). C'est une coordination de 29 fédérations et associations régionales d'éducation populaire et d'utilité sociale.

Le local est avant tout le lieu de travail de nos permanents. Il permet également à des adhérents ayant du temps de se réunir et de travailler en commun, ou encore d'accueillir des stagiaires. Le matériel de l'association est regroupé dans le local. La proximité physique facilite le travail au quotidien.

Le local dispose d'une salle de réunion qui a notamment été utilisée en 2010 pour les réunions du conseil d'administration et des réunions de groupes de travail. L'April dispose depuis 2010 d'un pont téléphonique en voix sur IP permettant à des personnes non présentes de participer aux réunions.

La Crajep IDF a dû déménager en 2010. L'April et la Crajep IDF ont cherché un nouveau local en commun mais malheureusement sans succès. Au 1er octobre 2010, l'April a emmenagé temporairement dans les locaux de la société Infoclip, le temps de trouver un nouveau local. Un grand merci à la société Infoclip qui nous héberge gracieusement.

Gestionnaire des Tâches Courantes

Le système interne de gestion des adhérents de l'April avait été redéveloppé en 2007 avec pour objectifs de :

  • simplifier le travail d'intégration des nouveaux adhérents ;
  • simplifier le travail du secrétaire ;
  • permettre un travail collaboratif du secrétaire, du trésorier et de l'assistante de direction ;
  • structurer et partager de l'information pour la mise en place d'indices ;
  • permettre aux adhérents une autonomie dans la gestion de leurs informations personnelles.

L'outil, appelé Gestionnaire des Tâches Courantes (gDTC), a été mis en production fin août 2007. Il est accessible à l'adresse : http://www.april.org/my. Cet outil est un Logiciel Libre diffusé sous la licence GNU GPL et le code est disponible sur Gna!.

Ce système a été principalement développé par Benjamin Drieu.

Après s'être identifié, l'adhérent accède à sa page d'accueil personnelle où on trouve les onglets suivants : « Infos personnelles », « Infos administratives », « Annuaire », « Avis sur l'April », « Cotisations », « Bénévolat valorisé », « Carte de membre ».

En 2010, quelques modifications ont été apportées :

  • gestion automatisée des reconductions de prélévements (avec envoi de courriels) ;
  • meilleure gestion des courriels à l'adhésion ;
  • champ From: des courriels configurables ;
  • correction des bugs d'encodage UTF-8 ;
  • ajout de vérifications de cohérence pour améliorer la qualité de la base de données ;

En 2010, une version 2 de gDTC devait être développée avec notamment l'ajout de fonctionnalités d'animation de communauté et de délégation, afin d'impliquer encore plus les membres actifs. Benjamin a attaqué la rédaction du cahier des charges mais, pour le moment, celui-ci n'est pas finalisé.

Le travail de développement d'une nouvelle version étant conséquent, il a été décidé de trouver des ressources pour contribuer à la correction de bugs dans la version actuelle de gDTC.

Stagiaires

Nous avons eu le plaisir d'accueillir de nouveau Alexis Daviot qui devait effectuer un stage d'une semaine dans le cadre de son année de terminale. Le stage s'est déroulé du 20 au 27 octobre 2010. Alexis a principalement travaillé avec Frédéric Couchet sur le site Drupal de l'April. Il a effectué les mises à jour nécessaires et corrigé des bugs permettant de remettre en place la partie multilingues du site. Alexis avait déjà fait un stage de deux semaines en juin 2009.

Assemblée générale de l'April

L'assemblée générale de l'April a eu lieu le samedi 13 février 2010 à l'EFREI (Villejuif) ; à cette occasion, un week-end complet de réunion des membres a été organisé.

L'assemblée générale est un des évènements importants de la vie de l'association, l'occasion de voter les rapports moral et financier, faire un point sur l'année qui vient de s'écouler, de rencontrer les autres adhérents et d'élire le conseil d'administration.

À l'occasion de cette réunion des membres, le samedi matin et le dimanche étaient consacrés à des ateliers en petits groupes ou à des discussions en plénière. Le dimanche, la réunion a eu lieu à la FPH (Fondation pour le progrès de l'homme) à Paris.

L'April, grâce au site de covoiturage Bison Vert (service proposé par Makina Corpus), proposait à ses adhérents de rechercher des propositions de covoiturage et d'avoir la liste des dernières annonces à destination de Paris/Villejuif.

Le compte-rendu de l'assemblée générale 2009 est en ligne.

Feuille de route 2009-2014

L'April avait publié en 2009 sa feuille de route 2009-2014 qui présente son ambition et ses réflexions pour une nouvelle étape de développement et d'actions. De nombreuses actions menées en 2010 concernaient des dossiers que nous avons identifiés comme prioritaires tels que par exemple les 4 dangers, l'éducation, l'accessibilité...

Divers

Un futur nouveau t-shirt de l'April ?

L'association rêve depuis quelques années de se doter d'un nouveau t-shirt qui, en complément du t-shirt noir "4 dangers", mettrait en avant les 4 libertés du Logiciel Libre.

Un atelier a été organisé aux RMLL, plusieurs propositions ont été faites et débattues, notamment sur les listes des groupes Sensibilisation et Animation. Les propositions ont été soumises à un sondage d'opinion, pour savoir quelle piste était la plus intéressante à suivre.

Le travail va se poursuivre et nous espérons avoir un nouveau t-shirt courant 2011.

Installation d'un téléphone pour audioconférences

Nous avons commandé et installé au local un téléphone dédié aux audioconférences, un SoundStation IP 6000. Les groupes de travail peuvent utiliser notre système d'audioconférence.

Revues hebdomadaires

Nous avons initié le 30 avril 2010 le principe de «  revue hebdomadaire April » sur IRC (canal #april sur irc.freenode.net) chaque vendredi de 12h00 à 12h30. L'idée sous-jacente est d'avoir un point de rendez-vous fixe chaque semaine, d'une durée limitée, chacun étant libre de participer ou pas. Cette revue permet de faire le point sur les tâches en cours et à venir, de déterminer les éventuels blocages, les prochaines actions...

Les retours que nous avons eus depuis la mise en œuvre de la revue hebdomadaire sont positifs.

Vous pouvez en savoir plus et consulter en ligne les archives des revues hebdomadaires.

Pique-niques

Les pique-niques et apéros organisés en 2009 ayant été très appréciés, l'opération a été reconduite tout au long de l'année 2010 dans les différentes régions de France (et au delà !).

De nombreux pique-niques, apéros... ont été organisés en mai, juin, juillet, août, octobre et décembre 2010.

Projet de tutorat Colibre

L'April a pour la première fois participé à l'encadrement d'un projet de tutorat sur la « réalisation d'une vidéo de promotion du Logiciel Libre destinée à une diffusion télévisuelle » des étudiants de la licence pro Colibre (Université Lumière Lyon 2), animée par Vincent Mabillot.

Quatre étudiants ont choisi de travailler sur ce projet, qui comprenait trois étapes : une recherche préliminaire sur les moyens de diffusion audiovisuel et la cible geek ; la création de personnages et scénarios pour une émission récurrente sur le Logiciel Libre ; enfin, la réalisation d'un pilote. Les étudiants ont présenté leur rapport de stage et leur animation intitulée "Supergeekette" en avril dernier.

L'April fidèle au poste pour le poisson d'avril

L'April est fidèle chaque année à la tradition du poisson d'avril. Cette année nous avons fait deux poissons : l'April devient adulte et Livre numérique et Logiciel Libre : Bravo, madame Albanel !

Don à TrouveTonGull

Suite à un appel à dons de TrouveTonGull, l'April a fait un don de 100 euros.

Entretiens avec une sociologue

Plusieurs membres de l'April ont eu des entretiens avec Sara Schoonmaker (professeur de sociologie, département de sociologie et anthropologie à l'université de Redlands) qui mène une étude sur le Logiciel Libre comme forme alternative de globalisation.

Vœux

L'April a envoyé début 2010 environ 300 cartes de voeux.

Benoît Sibaud, président de l'April à l'époque, avait également présenté ses meilleurs voeux pour l'année 2010 dans une vidéo (transcrite).

Dossiers

ACTA / ACAC - Accord Commercial Anti-Contrefaçon

L'April a suivi tout au long de l'année, en collaboration avec La Quadrature du Net, l'évolution des négociations concernant l'accord international ACTA (Accord commercial anti-contrefaçon). En mars 2010, l'April diffusait un communiqué de presse invitant le gouvernement français à suspendre sa participation aux négociations sur l'ACTA tant qu'aucune évaluation des textes précédents n'a été effectuée. L'April a également informé les députés français et européens des dangers de l'ACTA.

L'April a été signataire d'une lettre ouverte adressée aux institutions européennes par une coalition mondiale d'organisations non-gouvernementales, d'associations de consommateurs et de fournisseurs de services en ligne.

En mars 2010, des représentant-e-s d'Act Up-Paris, l'April et la Quadrature du Net ont rencontré les responsables de l'ACTA pour la France. Cette réunion n'a fait que renforcer nos inquiétudes sur ce dossier.

Voir également le communiqué de presse ACTA et la Commission européenne : La grande évasion diffusé après une réunion entre les « parties prenantes » de l'ACTA tenue au sein de la Commission européenne.

Des représentants de La Quadrature du Net et de l'April ont de nouveau rencontré en juin 2010 les négociateurs français de l'ACTA, quelques jours avant un nouveau round de négociations de cet accord. Aucune réponse satisfaisante n'a été apportée aux questions cruciales de l'interopérabilité et des dispositions visant à transformer les intermédiaires techniques du Net en police privée du copyright.

En juillet 2010, à l'issue du neuvième round de négociations à Lucerne (Suisse), l'April a fait partie des premières organisations signataires d'une lettre ouverte invitant à repenser le droit d'auteur et le système de brevets.

En septembre 2010, après une nouvelle rencontre avec un responsable français des négociations de l'ACTA, il en est ressorti de graves inquiétudes sur un contournement durable du processus démocratique instauré par cet accord. Suite à l'adoption en septembre 2010 de la déclaration écrite par le Parlement européen, l'April a appelé les eurodéputés à agir en demandant le départ de l'Union européenne des négociations, pour respecter les libertés et la démocratie. Cet appel a été renouvelé en fin d'année après la publication d'une version annoncée comme finalisée du texte de l'ACTA.

Agenda numérique et interopérabilité au niveau européen

Début 2010, l'April a publié une rétrospective 2009 sur les formats ouverts et l'interopérabilité.

Depuis plusieurs années les standards ouverts et l'interopérabilité sont en danger au niveau européen et risquent de disparaître de la politique numérique de l'Union européenne. Début 2010, l'April a adressé une lettre à la Commission européenne soutenant la démarche de la commissaire Neelie Kroes (commissaire européenne en charge de la Stratégie numérique et ancienne commissaire européenne à la Concurrence) en faveur des standards ouverts et de l'interopérabilité dans l'Agenda numérique européen. Suite à l'envoi de ce courrier, deux rendez-vous ont eu lieu à la Commission européenne le 19 avril 2010, l'un avec le cabinet de Neelie Kroes et l'autre à la DG (direction générale) Concurrence.

Si, au cabinet de Neelie Kroes, l'intérêt pour les standards ouverts et l'nteropérabilité est indéniable, un recul semblait s'amorcer sur la définition même des "standards ouverts" dans l'Agenda numérique. Du côté de la DG Concurrence, les accords d'interopérabilité ont été discutés longuement, notamment en raison des clauses de brevets qu'ils contiennent. La vente liée a également fait l'objet de débats, car la DG Concurrence a indiqué ne pas pouvoir influer sur cette pratique commerciale, alors que les représentants de l'April ont insisté sur le fait que de telles pratiques étaient considérées comme déloyales par le droit européen et devaient être proscrites.

En avril 2010, les ministres des Télécommunications et de la Société de l'information de l'Union européenne, réunis à Grenade autour de la commissaire Neelie Kroes, ont réaffirmé l'importance des standards ouverts et de l'interopérabilité dans le développement de l'administration électronique. L'April a soutenu ces déclarations mais a rappelé qu'il était plus que jamais nécessaire de consolider ces principes dans la révision du cadre européen d'interopérabilité (EIF 2.0).

En mai 2010, la version finale de l'« Agenda numérique pour l'Europe » a été publiée. L'April avait appelé à la mobilisation avant la publication de ce texte, qui exclut dans sa version finale les « standards ouverts » du paysage numérique et politique de l'Union européenne.

En juin 2010, la commissaire à la Stratégie numérique Neelie Kroes a tenu un discours sur les standards ouverts et l'interopérabilité dans le cadre de l'Open Forum Europe 2010 de Bruxelles. Elle y a souligné l'importance de ces deux notions, ce dont l'April s'est réjouie après les inquiétudes liées à l'absence des standards ouverts dans l'Agenda numérique. Mais si leur reconnaissance est un premier pas positif, Neelie Kroes n'a pas pour autant donné de garanties sur leur reconnaissance légale au niveau européen.

La commission européenne a organisé, le 25 octobre 2010, une journée de conférences et débats pour les parties prenantes dans l'Agenda numérique. L'April y a défendu les standards ouverts et l'interopérabilité dans l'administration. Elle a notamment participé à des ateliers ayant pour objectif de proposer un plan d'action européen, aussi bien pour les achats publics que pour l'usage quotidien des administrations. Ces ateliers font l'objet d'un suivi et de discussions complémentaires auxquelles l'April continue de participer.

L'April a participé en novembre 2010 à un atelier européen sur les standards ouverts et l'interopérabilité, organisé par l'ECIS (European Committee for Interoperable Systems, Comité européen pour des systèmes interopérables).

Cependant, la fin d'année 2010 a malheureusement aussi vu la confirmation de nos craintes sur la disparition des standards ouverts de l'agenda européen. En effet, la Commission européenne est revenue sur les standards avec sa communication « Vers l'interopérabilité pour les services publics européens », avec laquelle elle a publié la nouvelle version du cadre européen d'interopérabilité (EIF). Ce texte opère un recul inacceptable sur les questions d'interopérabilité, en entérinant la disparition des standards ouverts, déjà menacés par l'Agenda numérique.

Brevets logiciels

Les tentatives de la part de quelques acteurs d'étendre la brevetabilité au logiciel restent une des plus grandes menaces contre le Logiciel Libre, car cela attaque les fondements mêmes du droit des logiciels, aujourd'hui couverts, en France comme en Europe, par le droit d'auteur. C'est pourquoi l'April en a fait un des 4 dangers qu'elle combat prioritairement et sans relâche. L'année 2010 a principalement été occupée par un travail de veille, avec de grandes décisions de justice rendues sur la question.

Début 2010, l'April a publié une retrospective 2009 sur les brevets logiciels.

L'April a de nouveau encouragé tous ses membres à signer la pétition « Stop aux brevets logiciels ».

La Grande Chambre de recours de l’Office européen des brevets (OEB) a rendu le 12 mai 2010 un avis frileux en matière de brevets logiciels. L’April a analysé cette décision et ses conséquences dans le contexte juridique international des brevets logiciels. La Grande Chambre y refuse de se prononcer sur la légalité des pratiques de l'OEB, en arguant de son incompétence sur cette question. Elle a en revanche lancé un appel au législateur pour reprendre la main, ce qui rejoint une demande de longue date de l'April.

Quelques semaines plus tard, en juin 2010, la Cour suprême des États-Unis a rendu un jugement qui invalide une grande majorité de brevets logiciels. Cette décision, très attendue, aurait pu invalider l'ensemble des brevets sur les méthodes mathématiques et sur les brevets logiciels américains : le vote s'est joué à une voix près pour leur interdiction complète. Cette décision est donc plus limitée, mais elle pose néanmoins un frein clair aux validations de brevets abusifs outre-Atlantique.

DRM, informatique déloyale

Début 2010, l'April a publié une rétrospective 2009 sur l'informatique déloyale.

Dans son combat contre les DRM, l'April a soutenu la Journée mondiale contre les DRM de la Free Software Foundation (Fondation du Logiciel Libre) le 4 mai 2010. Cette journée était l'occasion de rappeler à quel point ces menottes numériques sont incompatibles avec les logiciels libres, ainsi que dangereuses pour les utilisateurs comme pour les développeurs.

Le 27 juillet 2010, la Bibliothèque du Congrès des États-Unis a publié la liste des contournements de DRM qui ne seront pas susceptibles de poursuite pour les trois prochaines années. Cette décision est l'occasion de faire un état des lieux des DRM, de leurs protections juridiques et de leurs conséquences néfastes pour un nombre important d'utilisateurs, au premier rang desquels les utilisateurs de logiciels libres. Lire notre analyse.

En fin d'année, le WWF a pris l'initiative de créer un format de fichier dérivé du PDF, mais interdisant l'impression des documents par le biais de DRM. Fin décembre 2010, l'April a écrit à la présidente du WWF France pour solliciter un entretien afin de souligner les dangers de tels verrous.

Consultations de l'Union européenne

La Commission européenne lance régulièrement des consultations afin de permettre aux citoyens et aux représentants d'intérêts publics ou privés de s'exprimer sur ses projets. Pour l'April, répondre à une consultation permet de présenter à la Commission notre point de vue, de poser les enjeux, d'offrir des pistes de réflexions peu présentées. En effet, la majeure partie des réponses reçues provient de professionnels et ne présente qu'une vision partielle de la société de l'information. Peu d'ONG répondent aux consultations, principalement par manque de moyens humains pour rédiger les réponses.

En 2010, l'April a a répondu à la consultation de la Commission européenne sur sa stratégie pour l'Europe en 2020, à la consultation sur les contenus créatifs en ligne et a apporté son soutien à la réponse de La Quadrature du Net à la consultation européenne sur la neutralité du net.

Entreprises, économie, innovation

Début 2010, l'April a publié une retrospective 2009 entreprises et économie.

L'April a salué la création d'une nouvelle association regroupant des associations régionales d'entreprises du Logiciel Libre en France : le Conseil National du Logiciel Libre (CNLL). Nous avons eu l'occasion de travailler rapidement avec le CNLL sur le dossier des marchés publics informatiques illégaux.

À l'occasion du salon « Solutions Linux » en mars 2010, l'April a travaillé avec Tarsus, son organisateur, et l'institut Harris Interactive, sur une étude sur l'innovation qui montre que 90% des entreprises innovantes françaises utilisent du Logiciel Libre.

Suite à la publication de cette étude, nous avons mis en ligne une page consacrée aux études économiques sur le Logiciel Libre.

Le nouveau rapport de Commission pour la libération de la croissance française, présidée par Jacques Attali, a été publié en octobre 2010. L'April a publié un communiqué qui constate l'échec du gouvernement à rétablir une saine concurrence entre logiciels libres et logiciels propriétaires.

Les années précédentes, l'April avait accompli un travail conséquent autour des modèles économiques, notamment en publiant un Livre blanc sur le sujet, ce qui avait permis de diversifier son action auprès des entreprises. La « Commission Open Source de Telecom Valley » a publié en 2010 un Livre blanc sur l'intégration et la publication de Logiciels Libres, dérivé de notre propre Livre blanc.

En fin d'année, une réunion des entreprises membres de l'April a eu lieu, un compte-rendu est disponible. L'un des projets évoqués pour 2011 concerne l'organisation d'un colloque de réflexion sur le thème des « éditeurs de logiciels libres ».

Éducation

Voir "Éducation" dans la section "Groupes de travail".

Forum des Droits sur l'Internet

L'April est membre du Forum des Droits sur Internet (FDI) depuis 2004. Les travaux du FDI ont été perturbés ces derniers mois par les incertitudes concernant son avenir, suite aux annonces de la création d'un Conseil National du Numérique qui devait absorber le FDI.

Le FDI a publié en janvier 2010 sa recommandation sur le thème « Langues et internet », à laquelle l'April a contribué.

Mais l'évènement majeur de l'année concernant le FDI est l'assemblée générale du 7 décembre 2010 qui a voté formellement le principe de dissolution de l'association. Ce vote fait suite à la décision de l'État (ministère de l'Industrie) de ne pas renouveler sa subvention pour le FDI, représentant près de 90% du budget de la structure.

L'April a soulevé la question du devenir du corpus documentaire du FDI (fiches pratiques, juridiques...). Le FDI a jusqu'à mars 2011 pour décider du devenir de ce corpus, qui n'était plus en ligne en décembre 2010. L'April a proposé que ce corpus puisse être remis en ligne avec une licence permettant sa réutilisation et a proposé son aide au FDI.

Forum Mondial du Libre

Les 30 septembre et 1er octobre 2010 a eu lieu à Paris la 3e édition du Forum Mondial du Libre. L'April fait partie du comité de pilotage depuis la création du Forum et a contribué également aux thèmes "Démocratie numérique" (ateliers "Open Data", "Open Government") et sur la diversité dans les communautés du libre. Plusieurs membres de l'April étaient présents lors de cet évènement.

Intergroupe pour le Logiciel Libre au Parlement européen

Début 2010, un intergroupe « Nouveaux médias, Logiciel Libre et société de l'information ouverte » a été créé au Parlement européen. L'April et l'association italienne de promotion du Logiciel Libre « Associazione per il Software Libero » ont salué cette décision (version anglaise du communiqué).

La réunion de lancement de l'intergroupe a eu lieu le 12 mai 2010 au Parlement européen. L'April a diffusé l'information auprès des élus signataires du Pacte du Logiciel Libre pour les encourager à être présents.

Nous espérons que cet intergroupe permettra de débattre plus largement au Parlement européen des questions naturellement transversales de la société de l'information.

Loppsi 2

L'April s'est opposée à la censure du Net prévue par l'article 4 du projet de loi dit Loppsi 2 (« Loi d'orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure ») (voir notamment notre communiqué de presse de décembre 2010 Censure administrative de l'Internet sous couvert de protection de l'enfance : niaiserie technologique ou volonté de contrôle accru ?). Les auteurs et utilisateurs de logiciels libres, tout comme l'ensemble des utilisateurs d'Internet, se trouvent directement menacés par la perspective d'un filtrage du Net arbitraire, laissé aux mains du gouvernement.

L'April a notamment invité ses membres à contacter leurs députés pour les alerter sur les dangers du filtrage du Net. Malheureusement, l'article 4 a été voté le 15 décembre 2010. Le projet de loi poursuivra son parcours législatif en 2011.

Marchés publics illégaux

En collaboration avec le Conseil National du Logiciel Libre (CNLL), l'April s'est saisie en 2010 de la question des appels d'offres informatiques illégaux qui citent nommément certaines marques, technologies ou produits et empêchent ainsi de nombreuses entreprises, dont celles qui proposent des logiciels libres, d'accéder à la commande publique.

Les deux associations ont lancé, en novembre 2010, une campagne de sensibilisation à destination des acheteurs publics et des entreprises. L'April a publié un premier dossier argumentaire « Pour des marchés publics informatiques ouverts ».

L'April a également rencontré des représentants des collectivités locales pour présenter le sujet.

Plus tôt dans l'année, au Québec, le Logiciel Libre a gagné une bataille sur les marchés publics. La Régie des Rentes du Québec a été condamnée pour avoir attribué un contrat public à Microsoft Canada sans avoir passé de marché public. L'April s'est réjouie de cette décision.

En France, alors que la migration de la ville de Marseille vers un système libre était sur le point d'être réalisée suite aux études de l'équipe en place, le changement de DSI a stoppé net des efforts de plusieurs mois pour imposer ses choix personnels. L'April et Libertis ont dénoncé des choix illégaux et autoritaires, qui vont à l'encontre des intérêts de la ville et des contribuables marseillais. Voir aussi l'historique des actions de l'April sur ce dossier. Ce dossier a eu des répercussions tragiques début 2011.

Neutralité du Net

Sans la neutralité du Net, le Logiciel Libre n'aurait pas pu se développer et participer de manière importante à la croissance d'Internet. Il constitue aujourd'hui un phénomène de société à part entière. Cette neutralité demeure plus que jamais nécessaire à l'élaboration collaborative de projets par des contributeurs du monde entier.

L'April a répondu en mai 2010 à la consultation publique sur la neutralité du Net lancée par Nathalie Kosciusko-Morizet (à l'époque secrétaire d'État à la Prospective et au Développement de l'économie numérique).

L'April a également apporté son soutien à la réponse de La Quadrature du Net à la consultation européenne sur la neutralité du net en octobre 2010.

Pacte du Logiciel Libre

Le Pacte du Logiciel Libre est un document simple permettant aux électeurs de savoir quel candidat dans leur circonscription a perçu les enjeux du Logiciel Libre, et s'est engagé en conscience à promouvoir et défendre les libertés qui y sont associées. Les citoyens sont invités à contacter les candidats pour les sensibiliser et les inviter à signer le pacte. L'April a proposé cette action à l'occasion des élections législatives 2007, municipales et cantonales 2008, européennes 2009 et a relancé l'initiative en 2010 à l'occasion des élections régionales en France et des élections pour le gouvernement fédéral en Belgique.

Régionales 2010

L'April a relancé l'initiative en 2010 lors des élections régionales pour attirer l'attention des candidats sur le Logiciel Libre et les standards ouverts, en particulier pour les actes administratifs, l'enseignement secondaire ou encore les lieux d'accès public à Internet.

La plateforme collaborative (« Grassroot Platform Technology ») a subi des modifications importantes. En particulier, les bases des élections ont été fusionnées afin d'obtenir une base unique de candidats (plutôt qu'autant de tables de candidats qu'il y a d'élections) ce qui permettra un meilleur suivi de nos contacts avec les responsables politiques et les élus.

Après les élections, l'April a tiré un bilan positif de sa campagne Candidats.fr. Le Logiciel Libre progresse très nettement dans les collectivités avec plus de cent signataires du Pacte élus dans les conseils régionaux. Parmi eux, il y a cinq présidents de région.

Candidats.be

Des élections pour le gouvernement fédéral belge ont eu lieu le 13 juin 2010. L'April a relancé la campagne Candidats.be pour encourager les candidats à signer le Pacte du Logiciel Libre. Avant l'élection, les présidents des quatre grands partis francophones en Belgique se sont engagés pour le logiciel, les données et l'Internet libres. Parmi les 77 élus francophones, 34 sont signataires des pactes.

Relations avec les pouvoirs publics et rendez-vous

Depuis plusieurs années, l'April est considérée par les pouvoirs publics comme un acteur majeur du numérique qui mérite d'être reçu et écouté. Lors de ses différents rendez-vous ces dernières années avec des responsables politiques, l'April a défendu la nécessité de créer un ministère en charge du « Développement numérique » pour traiter politiquement l'ensemble des enjeux du numérique et mettre en place une véritable politique publique du numérique.

Ministre en charge du numérique

À l'occasion du remaniement du 15 novembre 2010, Éric Besson a retrouvé le portefeuille de l'Économie numérique. L'April a regretté une fois de plus la réduction des enjeux du numérique à ses seuls aspects économiques et a demandé au ministre de faire un point sur les actions proposées par le plan France Numérique 2012. Suite à ce courrier, des représentants de l'April ont rencontré le directeur de cabinet du ministre et son conseiller technique en charge du numérique.

Projet de création d'un « Conseil National du numérique »

Le Conseil National du numérique, prévu par le plan France Numérique 2012, devait être mis en place au cours de l'année 2010 mais finalement cette structure n'a pas encore vu le jour. L'April s'est exprimée à plusieurs reprises sur les principes de gouvernance nécessaires pour le succès d'une telle démarche de concertation multi-acteurs et a défendu sa position auprès du cabinet d'Éric Besson et du cabinet du Premier ministre.

Missions du futur directeur interministériel des systèmes d'information

Le Premier ministre a confié en septembre 2010 la mission à Pascal Faure, vice-président du CGIET (Conseil général de l'industrie, de l'énergie et des technologies) de définir les missions et la gouvernance du futur DISI de l'État (Directeur interministériel des systèmes d'information). L'April a envoyé un courrier à Pascal Faure pour suggérer quelques missions essentielles devant relever du DISI (version PDF de la lettre).

Demande d'accès à des rapports sur le Logiciel Libre

Dans le cadre de la Revue générale des politiques publiques (RGPP), le ministère du Budget, des Comptes publics et de la Réforme de l'État a commandé un audit sur le parc bureautique de l'État. Cet audit s'intéresse aux « postes de travail » informatiques utilisés dans les ministères et devrait proposer des voies d'optimisation ou/et de réduction de coût. Il se trouve que la loi de 1978 portant sur l'accès aux documents administratifs donne le droit à tout citoyen de demander l'accès aux documents produits par l'administration française. L'April a donc demandé à François-Daniel Migeon, le directeur général de la modernisation de l'État, une copie de ce document. Nous pensons que cet audit nous permettra de mieux connaître la place que tient le Logiciel Libre dans l'administration publique française.

Synthèses sur les 4 dangers et l'interopérabilité

L'April a initié en 2010 la rédaction de synthèses sur 4 dangers (DRM, brevets logiciels, vente liée, informatique déloyale) menaçant le Logiciel Libre et sur l'interopérabilité. La rédaction des synthèses est élaborée sur la liste interne Atelier (liste de travail sur les différents dossiers institutionnels de l'April) et les versions de travail sont également disponibles sur le wiki. Des réunions de travail ont également eu lieu au local de l'April (avec le système d'audio-conférence).

La première synthèse, publiée en novembre 2010, traitait des DRM, menottes numériques qui ont pour seul objectif de restreindre les droits des utilisateurs d'œuvres numériques, tout en mettant en danger leur pérennité et le partage du savoir. La seconde synthèse, qui sera publiée début 2011, concerne les brevets logiciels.

Vente liée, abus de position dominante

L'April lutte contre la vente liée de systèmes d'exploitation et autres logiciels avec un ordinateur neuf. Elle mène des actions institutionnelles et soutient le groupe de travail Racketiciel de l'Aful ainsi que les actions en justice de l'UFC-Que choisir contre les revendeurs de matériel. L'April a évoqué ce dossier lors de chacun de ses rendez-vous avec des responsables politiques.

Fin 2009 et début 2010, l'April a proposé de collecter les publicités faites par la grande distribution et les revendeurs d'informatique concernant la vente des ordinateurs pour faire un bilan de la situation.

Le 15 novembre 2010, la cour de Cassation s'est prononcée sur la question de la vente liée. Elle a réaffirmé la nécessité d'étudier précisément chaque cas porté devant le juge afin de sanctionner d'éventuelles pratiques anti-concurrentielles et/ou déloyales. L'April considère que cette décision est essentielle car elle permet de clarifier la situation suite aux évolutions récentes du droit européen.

Au niveau européen, la Commission a annoncé en juillet 2010 qu'elle ouvrait deux enquêtes contre IBM, qu'elle soupçonne de vente liée et d'abus de position dominante. L'April s'est réjouie que la Commission se penche sur ces pratiques anticoncurrentielles et monopolistiques et espère qu'elle ne se limitera pas au marché professionnel de l'informatique.

Groupes de travail : point groupe par groupe

Accessibilité et logiciels libres

Depuis sa création il y a un an, le groupe de travail Accessibilité confirme sa présence au sein de l'April, et poursuit son double objectif de sensibilisation, d'une part des libristes à l'accessibilité et réciproquement des acteurs de l'accessibilité et du handicap au Logiciel Libre. La prise de conscience de l'enjeu de l'accessibilité dans le milieu du Logiciel Libre francophone s'est confirmée par la mise à l'honneur de ce thème aux rencontres mondiales à Bordeaux, ce qui a permis d'attirer de nouveaux membres.

Cette année, le groupe de travail s'est doté de matériel de communication, a initié la création de la rubrique accessibilité dans l'annuaire des logiciels libres de Framasoft, a réalisé des formations, une conférence et un atelier à l'Ubuntu Party parisienne et a organisé une première cartopartie accessibilité. Une émission Symbiose a également abordé la question du Logiciel Libre et de l'accessibilité avec plusieurs membres du groupe.

Sur le terrain institutionnel, une rencontre a eu lieu avec des conseillers de la secrétaire d'État à l'Économie numérique. Aussi, suite à une question parlementaire, l'April a initié un contact auprès de Mme la députée Martine Carillon-Couvreur afin d'aborder la question de l'aide publique en matière d'équipement de suppléance.

Le groupe de travail a relayé plusieurs informations dans la sphère francophone ; la FSF lançait un appel pour améliorer la prise en compte de l'accessibilité dans les logiciels libres. Ont été traduites la lettre de l'Institut national d'Islande pour les aveugles à Freedom Scientific, illustrant le problème posé par le délaissement des langues rares par les éditeurs privateurs, ainsi qu'un article de Fernando H.F. Botelho sur les technologies d'assistance libres.

Pour connaître le détail des activités du groupe, rendez-vous sur la page Wiki dédiée au bilan du groupe accessibilité en 2010

Et pour en savoir plus la page du groupe et une petite interview quatre questions posées à Armony Altinier, animatrice du groupe de travail.

Administration des serveurs

Le groupe de travail « adminsys » a pour but de fournir et de gérer l'infrastructure technique des serveurs de l'April.

Ses missions sont d'installer et de paramétrer les services fournis aux permanents, membres du conseil d'administration et membres de l'association. Cela va du site Internet officiel de l'April aux listes de diffusions en passant par l'hébergement de projets connexes à l'association.

L'April possède deux principaux serveurs qui sont hébergés à titre gracieux, l'un par la Fondation Free et l'autre par la FSF France. Un troisième serveur en fin de vie est également encore présent dans le datacenter de la Fondation Free, mais devrait être décommissionné rapidement. Un quatrième serveur de puissance équivalente aux deux premiers est à l'April et sera installé dès que les tâches urgentes seront terminées.

Vie du groupe de travail

  • L'équipe des administrateurs système tourne toujours en sous-effectif malgré l'arrivée de deux nouveaux membres actifs suite à l'AG 2009. La disponibilité de ses membres est de surcroît fluctuante. Les projets n'avancent que très lentement. Une grande partie du travail des administrateurs est utilisée pour assurer l'exploitation, la mise à jour, la surveillance des outils déjà en place, rédaction et mise à jour de documentation, etc.

  • Hervé, n'ayant plus le temps de s'occuper de l'animation du groupe, a décidé de passer la main. Un grand merci à lui pour s'en être occupé pendant tout ce temps.

Actions passées en 2010

Une grande partie de l'année 2010 a été utilisée pour remettre au propre notre système d'information. L'équipe s'est concentrée sur les mises à jours d'outils obsolètes, la gestion du matériel, l'écriture de documentation, une plus grande rigueur, etc.

Voici les principales actions de l'année (ordre non chronologique) :

  • Mise à jour (en lenny) de tous les serveurs qui étaient encore en etch. Il ne reste plus qu'un serveur qui n'est plus à jour et qui est en cours de démantèlement.

  • Notre serveur de nom de domaine est presque entièrement passé de ns2 (notre ancienne machine en fin de vie) vers pavot.

  • Mise en place de awstats pour gérer les stats web.

  • Mise en place du certificat SSL gandi et début des modifications nécessaires pour rendre les pages April compatibles avec une utilisation https.
  • Pavot est enfin pleinement fonctionnel.
  • Mise en place de redmine sur https://agir.april.org/.
  • Migration de la gestion des sauvegardes sur pavot.
  • Mise en place de http://libre-et-accessible.org/ pour le groupe Accessibilité.
  • Une intervention a eu lieu dans le datacenter hébergeant les machines de la Fondation Free. L'objectif était de rajouter de la ram (passage de 2Go à 8Go de ram). Une mise à jour du noyau et de la version de Debian (passage de etch à lenny) a également été opérée, les administrateurs système étant sur place.
  • Migration de la partie média vers pavot pour cause de manque de place disque sur ns1.
  • Drupal a été mis à jour en version 6. Merci à Pierre Buyle.
  • Achat et installation d'une nouvelle machine pour remplacer le serveur du local. Ce dernier était principalement utilisé pour gérer les sauvegardes des machines du local. Le nouveau serveur gère en plus la gestion scanner/imprimante d'un autre serveur parti, lui aussi, à la retraite.
  • L'April a récupéré deux nouveaux serveurs pour son infrastructure. Un pour son compte et un pour le compte de RHIEN. Un grand merci à Simple IT et à Alexandre Thomas, son Community Manager.
  • L'April a également récupéré des serveurs pour le compte de la FSF France.

Actions futures en 2011

  • Mise à jour de candidats.fr vers une version récente de dotclear.
  • Migration des services de notre dernier serveur pas à jour et démantèlement de celui-ci.
  • Pavot et ns1 devront se superviser l'un l'autre, afin d'être rapidement informé en cas de problème et d'avoir plus d'informations sur les métriques de notre système d'information.
  • Mise en place de services redondants entre ns1 et pavot, afin d'augmenter la disponibilité desdits services.
  • Démantèlement de ns2, ancien serveur obsolète et en mauvais état.
  • Continuer le ménage entrepris l'année dernière.
  • Migration vers une version bien plus récente de sympa et migration vers postfix.
  • Mettre en place un système d'annuaire et une identification unique sur tous les services de l'April (wikis, drupal, gallery, sympa, etc.) pour lesdits services.

Autres actions envisageables

  • Mise en place d'un serveur XMPP pour les membres de l'April ?
  • Mise en place d'un raccourciceur d'url ?
  • Mise en place d'un outil d'édition collaborative (etherpad) ?
  • Mise en place d'un outil de gestion de rendez-vous ?

Agir-April

Le groupe Agir-April propose notamment aux adhérents de participer à l'activité de l'association en prenant en charge des tâches ponctuelles, pouvant être réalisées en quelques heures. Le groupe avait sa propre liste de travail mais, pour rationnaliser les ressources, il a été intégré en 2010 au groupe Animation.

Animation

Le groupe Animation s'occupe de l'organisation de la communauté des adhérents pour faciliter l'implication dans l'association.

Initiatives 2010 :

Voeux 2011 :
  • trouver des ressources pour l'animation
  • améliorer la visibilité des réalisations, mieux valoriser la participation
  • mettre en place FudForum
  • mettre en place une base de compétences accessible (depuis gDTC)

Causeries

Les « Causeries April » sont des interviews ou des discussions organisées régulièrement, d'une durée d'une heure ou plus, sur un sujet donné. Les comptes-rendus sont publics ou restreints aux membres suivant les sujets abordés.

Elles ont été lancées le 25 mars 2007 par Benoît Sibaud, avec les objectifs suivants :

  • permettre des discussions régulières et sans avoir à réunir tout le monde physiquement
  • permettre de poser facilement des questions sur les sujets retenus
  • voir quelles sont les questions que se posent les adhérents ou le public
  • avoir des comptes-rendus écrits sur divers sujets (en particulier sur l'actualité ou les groupes de travail)
  • de manière générale, faire circuler l'information

Causeries de 2010 :

  • 17 septembre 2010 : « Le monde associatif et le Logiciel Libre » avec Laurent Costy, conseiller bénévole sur les questions associatives pour l'April et actuel animateur du groupe de travail "Libre Association" ainsi que Bastien Sibille, membre actif de ce groupe et coordinateur de l'Association Internationale du Logiciel Libre (Ai2L) pour l'Économie sociale.
  • 27 août 2010 : « L'économie et le Logiciel Libre » avec Tangui Morlier, consultant indépendant, spécialiste des questions économiques du Logiciel Libre, et président de l'April.

L'activité du groupe a repris après une pause, mais reste faible. L'activité repose sur Yoann Nabat et Benoît Sibaud.

Une passerelle IRC/Jabber mise en place en 2009 pour la synchronisation IRC/Jabber pour les causeries (offrant un plus large choix au public présent lors d'une causerie) reste à migrer sur un des serveurs de l'April. Même chose pour un serveur d'édition collaborative temps réel (type Gobby/Sobby) qui est utilisé.

Ce groupe de travail a été incorporé au groupe de travail Animation.

Classement des logiciels libres comme patrimoine de l'humanité à l'UNESCO

À la base, en 2002, l'idée était d'obtenir un classement du Logiciel Libre par l'UNESCO comme patrimoine mondial immatériel de l'humanité (puis comme « Mémoire du monde »), pour des questions de reconnaissance et d'image. En pratique, il était possible de passer par un Logiciel Libre donné (par exemple le projet GNU) comme porte-drapeau (ce qui est indirectement arrivé en 2003). Il avait été envisagé de redéposer un nouveau dossier.

L'expérience montre qu'il y a peu de chances de progresser sur ce point du côté de l'UNESCO. Nous avons déjà essayé, il est peu probable que les motifs de refus évoqués en 2003 soient levés, le poids des États-Unis (et de leurs tenants du verrouillage de l'immatériel) à l'UNESCO ayant augmenté. Cela demanderait beaucoup de temps de redéposer un dossier, pour un espoir de réussite très faible.

Après discussion avec diverses personnes susceptibles de s'impliquer, ainsi qu'avec le conseil d'administration de l'association, nous pensons que le jeu n'en vaut pas la chandelle, et que l'énergie peut être utilisée plus efficacement via d'autres actions de promotion et de sensibilisation (voir notamment le groupe de travail Sensibilisation http://www.april.org/groupes/sensibilisation). Par ailleurs, l'April parle déjà du Logiciel Libre comme d'un pot commun pour l'humanité, un bien commun, etc.

Il est donc préférable dans ces conditions de choisir une autre voie pour promouvoir le Logiciel Libre. Il y a suffisamment d'idées à réaliser et de choses déjà en cours pour progresser autrement.

Pour préserver la mémoire des actions entreprises, toute l'information historique a été transférée sur le site de l'April notamment :

L'activité de ce groupe a été arrêtée et sa liste de diffusion archivée.

Communication externe

Le groupe de travail « Communication externe » avait été formalisé au cours de l'année 2009 pour travailler sur la communication externe de l'association. Parmi les actions menées, citons la mise à jour des documents de communication tels que l'affiche feuille de route ou l'affiche candidats.fr. Ces mises à jour ont été faites à l'occasion du salon « Solutions GNU/Linux », pour lequel avait été réalisé un diaporama de présentation de l'April, au format svg. Une bannière a également été réalisée à l'occasion de la Journée mondiale contre les DRM. Enfin, le groupe a été mis à contribution pour la réalisation du flyer distribué devant la Cité des Sciences et de l'Industrie en protestation à la la situation autour de l'exposition « Contrefaçon ».

Cependant, le groupe a eu des difficultés à fonctionner : peu de personnes compétentes inscrites sur la liste de travail, difficultés à obtenir un consensus... De plus, il existe déjà la liste du groupe de travail Sensibilisation. La séparation des deux listes a toujours été justifiée par le fait que la communication externe engage clairement le message de l'association, alors que le contenu de sensibilisation aborde plutôt les outils éducatifs que nous utilisons et que l'on veut proposer au plus grand nombre.

Ceci étant, cloisonner ces activités limite la richesse des interactions et engendre également un coût de gestion qui peut se répercuter sur les bénévoles. Il a donc été proposé de rapprocher les groupes Communication externe et Sensibilisation en souhaitant que cela ait des conséquences bénéfiques pour l'ensemble des activités liées au graphisme à l'April.

Diversité

Le groupe de travail Diversité a pour objectif d'étudier le niveau de représentation de différents groupes de personnes au sein de l'April, dans les milieux associatifs, éducatifs, institutionnels, politiques et professionnels en lien avec les logiciels libres. Ces groupes de personnes peuvent sommairement être définis comme "femmes", "seniors", "juniors", "non-technophiles" (non-"geeks"). Ainsi, le bilan d'activité du groupe pour 2009 a fait état d'une très faible participation féminine : ~6% des adhérents à jour de cotisation sont des femmes.

Le groupe de travail avait initialement été créé en 2006, mais avait subi une perte de vitesse/de trafic quasi complète pendant quelques mois jusqu'à un net regain d'activité, notamment grâce au travail effectuée par Rayna Stamboliyska, son animatrice.

Un des premiers axes de travail du groupe a été celui de la participation des femmes. Le groupe réfléchit sur les manières d'impliquer la gent féminine dans les activités de l'April et plus généralement dans les communautés de logiciels libres. Une proposition de programme de mentorat a été annoncée sur la liste de diffusion du groupe et les détails sont en cours de discussion. Le but de ce programme est d'aider les personnes non technophiles à trouver leur place au sein de l'April et du monde libriste.

Le groupe a également contribué au thème « Gender Diversity » de l'édition 2010 du Forum Mondial du Libre.

L'April a contribué en mars 2010 à la journée Ada Lovelace Day, initiative qui vise à présenter les réussites de femmes actives dans le domaine technologique ou scientifique, afin d'augmenter la visibilité de modèles positifs féminins.

Rayna Stamboliyska ayant été amenée à se consacrer à d'autres activités que celles de l'April, Jeanne Tadeusz est devenue animatrice du groupe en décembre 2010. Au niveau binôme CA, Luc Fievet a succédé à Benoît Sibaud.

Pour toute information supplémentaire, visitez la page d'accueil du groupe.

Éducation

L'April est depuis longtemps un observateur particulièrement attentif de l'évolution de l'usage et de l'enseignement de l'informatique dans le système éducatif. En 2009 a été formalisé un groupe de travail Éducation. Ce groupe est ouvert à tous.

Fil de news éducation et logiciels libres

Le groupe de travail a commencé la mise en place du fil regroupant les informations sur les (et/ou connexes aux) Logiciels Libres, et aux ressources libres ou de libre diffusion, dans l'instruction publique et l'éducation, publiées sur la liste educ@april.org ainsi que sur toutes les autres listes de diffusion des communautés éducatives du Libre, les sites éducatifs, institutionnels, les blogs, la presse.

Campagne d'affichage « les Logiciels Libres : à partager sans compter ! »

Le groupe de travail Éducation de l'April a lancé une campagne spécifique  : « les logiciels libres : à partager sans compter ! ». Il s'agit d'une campagne d'affichage avec la mise à disposition de différents formats pour être le plus largement diffusé dans les établissements scolaires.

Il va bientôt être possible d'acquérir cette affiche via la plateforme http://enventelibre.org/

Éducation : lettre à la région Midi-Pyrénées sur les portables aux lycéens

La région Midi-Pyrénées a décidé de proposer un ordinateur à prix préférentiel aux lycéens de la région. Cet ordinateur est proposé avec une série de logiciels imposés et pré-installés, dont Windows 7. L'April a envoyé un courrier à la région demandant l'accès aux études préalables réalisées pour la région. Cette demande est faite dans le cadre de la loi dite « CADA » d'accès aux documents administratifs.

Opérations du type : "un portable, un lycée"

Le groupe de travail Éducation suit le projet POP (Plan Ordinateur Portable) mis en place par la région Réunion : http://wiki.april.org/w/Projet_POP_region_Reunion, afin d'éclaircir certaines polémiques sur la liste educ@april.org qui laisseraient entendre que les libertés des utilisateurs ne seraient pas respectées.

Contributions au débat :

SIALLE enfin libre

Le Service d'information et d'analyse des logiciels libres éducatifs (SIALLE) est une plateforme web, ouverte en novembre 2006, qui vise à offrir aux enseignants des informations sur l'offre en matière de logiciels libres éducatifs. La plateforme participe à la promotion du Logiciel Libre en milieu éducatif, mais sa charte d'utilisation entrait en conflit avec les licences des logiciels.

À la demande de développeurs de logiciels libres éducatifs, après plusieurs années de discussions et suite à une entrevue au ministère de l'Éducation nationale, les demandes de l'April concernant la plateforme SIALLE et notamment sa charte d'utilisation ont enfin été entendues et le problème lié aux licences des logiciels a été résolu (Voir le communiqué de presse). Grâce aux modifications apportées à la charte de la plateforme, SIALLE respecte désormais sans ambiguïté les droits des auteurs de logiciels libres.

Mission Fourgous

L'April a contribué en décembre 2009 à la mission Fourgous « de réflexion et de propositions pour la promotion des technologies de l'information et de la communication dans l'enseignement scolaire » en rédigeant une lettre destinée à cette mission et en publiant le contenu sur le site dédié à cette mission. Nous avons également transmis une copie de ce courrier à la FCPE, la Fédération PEEP, la FSU, le SNUIPP, le SNES, le SE-UNSA, et le SNALC-CSEN.

Suite à la la publication du « rapport Fourgous » l'April s'est félicitée que certaines de ses positions soient reprises dans le rapport de la mission parlementaire de Jean-Michel Fourgous sur la modernisation de l'école par le numérique. Cependant, l'April regrettait qu'après avoir montré que le Logiciel Libre est une approche privilégiée pour réussir l'école numérique, le rapport ne propose aucune mesure concrète pour tirer parti de cette opportunité : http://www.april.org/rapport-fourgous-une-reconnaissance-partielle-des-apports-fondamentaux-du-libre-a-leducation

Option « Informatique et sciences du numérique » au lycée : une première avancée avant un mouvement de fond ?

C'est avec le plus grand intérêt que l'April a appris que le ministre de l'Éducation nationale annonçait, dans sa réforme du lycée, l'introduction d'une option « Informatique et sciences du numérique » en classe de terminale scientifique pour 2012. Cette annonce est concomitante avec la création d'une chaire du même nom par le Collège de France en partenariat avec l'INRIA. L'April se réjouit de ces annonces et espère qu'elles seront suivies d'une généralisation de l'enseignement de l'informatique.

Fiche April sur PLUME

L'association a également publié sa fiche sur le site du projet PLUME qui vise à « Promouvoir les Logiciels Utiles, Maîtrisés et Economiques dans la communauté de l'enseignement supérieur et de la recherche, en majorité des logiciels libres ».

Entrevue au ministère de l'Éducation nationale

L'April a rencontré en mars 2010 le conseiller TIC du ministre de l'Éducation nationale pour discuter différents sujets sur le Logiciel Libre et l'Éducation nationale et les ressources pédagogiques libres et pour faire le point sur le problème de la licence d'utilisation de la plateforme SIALLE.

Participation aux travaux de la délégation interministérielle sur l'interopérabilité des tableaux blancs interactifs

L'April a participé à des travaux à la DIENA (Délégation interministérielle pour l'éducation numérique en Afrique) et son programme Sankoré qui vise à construire un environnement permettant la création de contenus éducatifs numériques libres et plus précisemment la problématique des tableaux blancs interactifs. Ces travaux ont conduit à la libération du TBI. Ceci est dans la suite des projets d'Alain Madelin, dans le cadre du Fonds de solidarité numérique, autour d'outils et contenus à destination des enseignants du primaire et du secondaire dans les pays africains. L'April l'avait rencontré en 2008 et 2009 pour l'encourager à choisir la voie du libre.

Libre Association (Logiciel Libre et monde associatif)

Fin 2009, le groupe de travail avait souhaité pouvoir bénéficier sur 2010 d'un temps salarié de l'ordre du mi-temps pour pouvoir répondre aux objectifs du groupe. Une partie de la question financière liée à cette éventuelle embauche avait trouvé une réponse dans un partenariat avec le Crédit Coopératif mais le départ d'un membre du groupe de travail Libre Association en région et les perspectives de mouvement de personnel au sein de l'équipe de l'April n'ont pas permis de faire aboutir ce souhait du groupe. L'enveloppe financière prévue par le Crédit Coopératif va finalement servir à un autre projet de promotion des logiciels libres auprès des associations. Ce projet consiste en la diffusion d'un catalogue papier de logiciels sur le modèle du Catalogue Libre mais destiné au monde associatif. La fondation participera au financement de l'impression, voire de la diffusion, de ce catalogue. L'objectif est l'impression de 5 000 exemplaires en vue de leur diffusion via le réseau du Crédit Coopératif et de l'April. Le planning prévoit une diffusion à la rentrée scolaire de septembre 2011.

Aussi, pour l'année 2010, l'activité principale du groupe de travail Libre Association est restée l'animation de la liste de travail. En fin d'année 2010, on comptait 206 abonnés à cette liste dont le trafic est resté soutenu au fil des mois.

Le wiki du groupe a continué à s'enrichir et à se clarifier en fonction des interventions sur la liste : ajout de logiciels utiles aux associations, commentaires, liste des actions, etc. La page du groupe a elle aussi subi un lifting et la feuille de "root" du groupe (axes de développement et actions du groupe à moyen terme) est désormais accessible par le visiteur curieux des groupes de travail existant au sein de l'April. Cette feuille de "root" a fait l'objet d'une mise à jour suite à la rencontre (compte-rendu au format OpenDocument) de quelques membres de la liste le 9 juillet 2010 lors des RMLL à Bordeaux.

Enfin, de l'énergie a été dépensée pour que le Logiciel Libre soit pris en compte dans le manifeste du CNAJEP. Ainsi, l'Agorajep (Forum permanent de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la culture) du 9 novembre 2010 à Bordeaux, dédié aux technologies de l'information et de la communication, a produit un Manifeste qui mentionne, sous l'impulsion de quelques membres du groupe de travail Libre Association, l'intérêt pour les réseaux associatifs de l'Éducation populaire d'utiliser des logiciels libres.

Ce manifeste servira donc, dans les mois à venir, de support pour consolider les actions futures du groupe et légitimer des partenariats locaux ou nationaux avec des associations d'Éducation populaire. De plus, 2011 sera peut-être l'occasion de dédier du temps d'un(e) stagiaire aux actions du groupe... À suivre.

Libre en Fête

L'April a lancé en 2001 l'initiative Libre en Fête, qui consiste en l'organisation d'évènements de promotion du Logiciel Libre à l'échelle nationale, dans une dynamique festive et conviviale. Chaque année, cette initiative a lieu autour du 21 mars, pour accompagner l'arrivée du printemps.

L'édition 2010 de Libre en Fête était organisée en partenariat pour la troisième fois avec la Délégation aux usages de l'Internet, et pour la première fois avec le réseau Cyber-base de la Caisse des Dépôts. L'occasion pour les espaces Cyber-base et les groupes d'utilisateurs de logiciels libres d'initier un partenariat régulier.

En 2007, 94 évènements ont été organisés ; en 2008, 148 évènements ; en 2009, 216 évènements et en 2010, 150 évènements. Ces évènements sont des install-party, des conférences, des ateliers, des débats, tables-rondes, et sont souvent organisés par des Espaces publics numériques ou des groupes d'utilisateurs de logiciels libres, parfois en coopération. L'animateur de Libre en Fête a répondu à une petite interview fin 2010.

Revues de presse

La revue de presse fait partie du travail de veille mené par l'April dans le cadre de son action de défense et de promotion du Logiciel Libre. Les positions exposées dans les articles sont celles de leurs auteurs et ne rejoignent pas forcément celles de l'April.

La revue de presse hebdomadaire de l'April est passée des mains de Lionel Allorge à celles d'Emmanuel Charpentier en juin 2010. Cette passation d'activité s'est faite sans interruption de service. Elle a été l'occasion d'automatiser un certain nombre de tâches :

  • créer un article «revue de presse» drupal en partant d'une URL
  • récupérer toutes les URL proposées par le bot alexandrie
  • générer et envoyer le mail pour relecture
  • générer et poster l'article sur drupal
  • générer et poster l'article sur linuxfr
  • envoi d'un mail de demande de publication sur drupal

La revue de presse est également diffusée chaque semaine sur le site LinuxFr.org. Cette diffusion donne à cette revue de presse un lectorat plus large.

À partir du 21 octobre 2010, Emmanuel Charpentier et Luc Fievet enregistrent toutes les semaines 15 minutes de présentation de la revue de presse pour l'émission Divergence numérique de la radio montpelliéraine divergence FM. Le fichier est également disponible en podcast en début de semaine sur Dogmazic.

Il existe un flux RSS permettant de recevoir la revue de presse au fur et à mesure (rapidement et article par article donc).

En 2009, 750 articles de type revue de presse avaient été publiés. En 2010, 710 articles de type revue de presse ont été publiés.

RTFM (« Refonte, Travail de Fond et Modernisation»)

Le projet RTFM (« Refonte, Travail de Fond et Modernisation »), lancé en 2009, vise à adapter nos méthodes et outils en partant des besoins et usages des membres et des actifs (bénévoles, permanents) de l'April pour améliorer le fonctionnement global de l'association. Ce projet est au point mort en 2010 et il a été intégré au groupe Animation pour le relancer. La vingtaine d'entretiens menés en 2009 et 2010 ont débouché sur la rédaction d'un premier jet de questionnaire disponible sur le wiki : Questionnaire_RTFM.

Sensibilisation au Logiciel Libre

Le groupe de travail connaît une activité en hausse pour 2010, notamment du fait d'Antoine Bardelli, graphiste, qui a impulsé de nombreuses contributions. La page Sensibilisation du site de l'April recueille désormais de nombreux documents de sensibilisation. Et, à l'occasion des RMLL 2010, Jean-Christophe Becquet a donné une conférence sur l'action de sensibilisation de l'April. Enfin, notons deux évènements dans la vie du groupe de travail : le remplacement de François Poulain par Lionel Allorge au poste de co-animateur du groupe, ainsi que l’absorption du groupe de travail qui produit les documents de communication externe de l'association par le groupe de travail sur la sensibilisation aux logiciels libres.

Parmi les nombreuses réalisations du groupe de travail, citons le poster « Logiciel Libre : comment ça marche ? », qui présente l'élaboration d'un Logiciel Libre. Ce document permet d'illustrer différentes occasions d'exercer les libertés offertes par le Logiciel Libre. Dans un autre domaine, l'affiche « les logiciels libres : à partager sans compter ! » encourage le partage de logiciels libres dans la sphère éducative ; et le poster « Diffusez vos documents sous licences libres » incite à la publication de documents sous licences libres. Un autre projet d'envergure est le « Catalogue Libre », dont l'ambition est de présenter des logiciels libres « grand public » correspondant à des usages informatiques quotidiens, ainsi que de détailler les enjeux liés aux logiciels libres. Les réalisations du groupe de travail ne se limitent pas au support papier : les « Cartes interopérables » sont un exemple d'outil pédagogique présenté sous la forme d'un petit jeu de cartes d'assemblage, permettant d'expliquer les formats ouverts ou l'interopérabilité. Un autre projet consiste à la formation des conférenciers : un atelier pour aider ceux qui souhaitent présenter le Logiciel Libre. Du côté outils de sensibilisation audiovisuels, plusieurs membres de l'April ont contribué aux réflexions concernant le scénario de la fiction documentaire de 16 minutes sur le Logiciel Libre intitulée « Libre à vous » réalisé par le BTS audiovisuel du lycée Suger (Saint-Denis). Enfin, il faut signaler la participation du groupe de travail à une opération de sensibilisation dans le cadre du « Software Freedom Day » et la participation au concours « 40 idées pour l’avenir ».

De nombreux projet sont d'ores et déjà prévus pour 2011, afin de continuer à enrichir le catalogue de ressources de sensibilisation au Logiciel Libre.

Site web

Migration du site web de l'April

La migration du site web de l'April (de Drupal 5 à Drupal 6) s'est terminée avec succès le 30 juillet 2010. Le nouveau site est en production, si vous notez des problèmes vous pouvez les signaler. Un grand merci à Pierre Buyle, le développeur qui a travaillé sur la migration, et à tous ceux qui ont contribué.

Toutefois, de nombreuses tâches restent a accomplir et l'équipe des webmestres manque de bras. Si vous souhaitez vous impliquer, vous pouvez consulter la page de recherche d'animateurs.

Wiki

François Boulogne a pris, courant 2010, la suite de Rayna Stamboliyska pour s'occuper du jardinage de notre wiki (selon Craowiki, le jardinage Wiki consiste à éditer de manière incrémentale un espace wiki pour préserver une continuité, apporter des connexions additionnelles, de nouveaux liens et, pour finir, pratiquer régulièrement un peu de remise en forme pour que le wiki conserve une bonne tenue).

Traductions

À ne pas confondre avec les groupes Traduction de la philosophie GNU et Traduction des licences libres, l'objectif du groupe « Traductions » est de traduire dans différentes langues le site web de l'April et divers documents utiles, notamment les communiqués de presse. Ce groupe est ouvert aux non membres de l'April.

L'animateur du groupe est Marc Chauvet depuis septembre 2008. Depuis août 2009, Thibaut Boyer est animateur suppléant.

Parmi la soixantaine de traductions de l'année, nous pouvons citer :

  • la traduction anglaise de la feuille de route 2009-2014
  • les premières pages du site web en espagnol
  • la traduction arabe du poster de sensibilisation
  • plusieurs traductions de communiqués de presse (ACTA, marchés publiques...)

Pour toute information supplémentaire, visitez la page d'accueil du groupe.

Traduction de la philosophie GNU

Le groupe de travail « Traduction de la philosophie GNU » a pour but de traduire la philosophie GNU en français. Ce groupe est ouvert aux non membres de l'April.

Ce groupe de travail est animé par Cédric Corazza depuis 2007. Cédric Corazza souhaitait passer la main en 2010 à un nouvel animateur mais personne n'a pris la relève. Des discussions ont eu lieu avec Framasoft pour intégrer ce groupe dans Framalang.

Transcriptions

Le groupe Transcriptions a pour but de proposer une version texte des enregistrements audio et vidéo afin de faciliter leur indexation, leur accessibilité et leur réutilisation. Ces enregistrements sont soit déjà sur le site de l'April, soit proposés par des Apriliens. Ils concernent tous le Logiciel Libre. Ces contenus, une fois transcrits, seront plus accessibles, disponibles dans les moteurs de recherche, imprimables, citables, etc. Des sous-titrages et des traductions sont aussi envisageables.

L'animatrice du groupe est Magali Garnero, alias Bookynette, depuis l'assemblée générale 2010. Ses suppléants sont Islem (snip) et Patrick (nca)

Depuis le début de l'année 2010, environ 22 heures de vidéo ont été transcrites et publiées sur le site. Sept heures d'enregistrement sont en cours (attente de relecture et transcriptions non finies). Douze réunions ont été organisées.

Pour plus d'informations : allez jeter un œil sur le wiki du groupe.

Autres actions

Action de sensibilisation à la Cité des Sciences et de l'Industrie

L'April a participé, le 4 mai 2010, à une action de sensibilisation organisée suite à une censure anti-Libre à la Cité des Sciences et de l'Industrie. Un compte-rendu et des photos sont en ligne.

Quelques jours avant cette opération, l'April avait été reçue par Claudie Haigneré, la présidente d'Universcience (organisme réunissant la Cité des Sciences et de l'Industrie et le Palais de la Découverte) pour évoquer la situation autour de l'exposition « Contrefaçon ». Ce rendez-vous faisait suite au courrier que le président d'April lui avait adressé.

Déplacement du délégué général à Toulouse

Frédéric Couchet s'est rendu à Toulouse du jeudi 18 au dimanche 21 novembre 2010 afin d'y rencontrer différents acteurs du Logiciel Libre ainsi que des acteurs institutionnels locaux. Il a notamment été reçu par des représentants d'Airbus, par un membre du projet Babylon, par la députée Catherine Lemorton, par la responsable de la mission TICE de l'académie de Toulouse, par des élus du Conseil régional, par un conseiller parlementaire du député européen Kader Arif, par un conseiller parlementaire et un conseiller sciences du maire de Toulouse. Il a également rencontré des membres de Solibre (groupe de travail sur les logiciels libres de « La Mélée ») et Graine Libre dans les locaux de la future Cantine toulousaine et participé à un apéro-rencontre organisé par la nouvelle association L'Esplanade.

Il a par ailleurs donné une conférence sur le Logiciel Libre à Toulouse le 20 novembre 2010 dans le cadre d'une Ubuntu Party. La vidéo de sa conférence est en ligne.

Conférences, participation à des manifestations, stands

Partenariats

AFUL

Les conseils d'administration de l'AFUL et de l'April ont travaillé en commun sur un certain nombre de sujets (vente liée notamment). Des discussions communes entre les listes d'adhérents April et AFUL ont lieu régulièrement, et certains membres de l'April participent à des groupes de travail de l'AFUL, et vice versa.

ASTI

L'April est une des associations fondatrices de l'Association française des Sciences et Technologies de l'Information (ASTI). L'ASTI est la société savante et professionnelle des Sciences et Technologies de l'Information et de la Communication (STIC) en France et aussi une fédération d'associations travaillant dans ce domaine.

Frédéric Couchet a assisté le 21 septembre 2010 à l'assemblée générale extraordinaire de l'ASTI qui devait discuter de la possible dissolution de l'association. Un compte-rendu formel est en ligne.

L'April suit plus particulièrement les travaux du groupe ITIC sur les TIC et l'école.

Cité des sciences et de l'industrie

Le carrefour numérique de la Cité des sciences accueille régulièrement l'April dans le cadre d'évènements grands publics.

Conseil National du Logiciel Libre (CNLL)

Le Conseil National du Logiciel Libre (CNLL) a été créé début 2010, l'April a salué la création de cette nouvelle association regroupant des associations régionales d'entreprises du Logiciel Libre en France. Nous avons eu l'occasion de travailler rapidement avec le CNLL sur le dossier des marchés publics informatiques illégaux.

CPCA

La CPCA réunit seize coordinations d'associations, représentant près de 500 000 associations en France.

La CPCA est notre partenaire concernant le questionnaire national sur les pratiques informatiques des associations.

Crédit Coopératif

Dans le cadre du groupe de travail Libre Association, l'April a signé en 2010 une convention de partenariat avec le Crédit Coopératif. Le projet consiste en la diffusion d'un catalogue papier de logiciels sur le modèle du Catalogue Libre mais destiné au monde associatif. La fondation participera au financement de l'impression, voire de la diffusion, de ce catalogue.

Framasoft

L'April travaille étroitement avec Framasoft depuis de nombreuses années. L'April a donc naturellement appelé le plus grand nombre à soutenir les actions de Framasoft en participant à la campagne de dons lancée le 12 octobre 2010.

FPH

La FPH nous a accueillis dans ses locaux à plusieurs reprises pour des réunions, dont le week-end de réunion à l'occasion de l'assemblée générale.

La FPH est également notre partenaire pour le groupe de travail « Libre Association ».

Forum des Droits sur l'Internet

L'April est membre du Forum des Droits sur l'Internet (FDI) depuis mai 2004 et a été membre de son Conseil d'Orientation au sein du collège « Utilisateurs » de juin 2006 à septembre 2008.

Voir la section « Assemblée générale de dissolution du FDI » précédemment dans le rapport moral.

La Cantine

La Cantine est le « premier espace de travail collaboratif en réseau « Coworking Space » à Paris et en Île-de-France, relié à d'autres structures en France ». La Cantine est portée par l'association Silicon Sentier.

L'April a participé à de nombreux évènements à La Cantine.

La Quadrature du Net

L'April soutient (depuis sa création en 2008) La Quadrature du Net qui est un collectif de citoyens français qui informe sur des projets législatifs menaçant les libertés publiques et le développement économique et social à l'ère du numérique. Nous avons eu ces derniers mois l'occasion de travailler ensemble sur des dossiers, notamment Hadopi, Lopssi, neutralité du net...

L'April a naturellement encouragé chacun à soutenir La Quadrature du Net pour qu'elle puisse continuer à défendre nos libertés fondamentales à l'ère du numérique. L'April a également fait en janvier 2010 un don de 1 000 euros.

Lolix

L'April et Lolix ont mis en place en février 2009 un partenariat visant, d'une part à valoriser les offres d'emplois émanant des entreprises adhérentes de l'April, et d'autre part à favoriser le recrutement de candidats au fait des technologies libres.

Master I2L

L'April était partenaire du Master I2L (Ingénierie du Logiciel Libre) de l'Université du Littoral (Calais) depuis sa mise en place en septembre 2006.

Frédéric Couchet, délégué général de l'April, est intervenu en octobre 2010. Le cours, d'une durée de six heures, a notamment abordé les concepts du Logiciel Libre, qualités, aspects juridiques et économiques, coopération sur les réseaux, l'environnement juridique et politique. Alexis Monville est intervenu pour un cours sur « Administration et Logiciel Libre ». Et Loïc Dachary a fait une intervention sur l'environnement juridique du Logiciel Libre.

ODF Alliance

L'April a rejoint le 24 juin 2006 l'ODF Alliance (lancée en mars 2006).

L'April, membre de l'ODF Alliance, a soutenu tout au long de l'année les actions visant à développer l'utilisation de ce format ouvert normalisé dans l'administration.

Le 28 septembre 2010, la communauté des contributeurs d'OpenOffice.org a annoncé la mise en place d'une fondation pour préparer l'avenir du projet. L'April a salué la création de cette fondation.

OFSET

L'association est membre bienfaiteur d'OFSET et a un représentant au sein de son conseil d'administration (Odile Bénassy).

Scideralle

L'association est membre de Scideralle et avait un représentant au sein de son conseil d'administration en la personne de Jean-Christophe Becquet jusqu'en 2009, avant de céder notre place à une association active sur le terrain.

Wikimédia

L'April est membre de Wikimédia France depuis janvier 2008 et Lionel Allorge, secrétaire de l'April, représentait l'association lors de l'assemblée générale de Wikimédia France qui a eu lieu le 13 mars 2010.

Wikimédia France a embauché en février 2010 son premier salarié Bastien Guerry et nous l'avons accueilli quelques jours au local de l'April pour son démarrage.

Médias/presse

Relations avec les médias

La très bonne visibilité de l'association dans les médias (web, papier, radio ou télé) se maintient, y compris dans les médias grand public (comme en témoigne, par exemple, la participation à des émissions de radio sur Radio France, ou des interviews dans la presse quotidienne régionale).

Notons en particulier cette année :

Zoom de l'April dans le JT d'Intelli'N sur le Logiciel Libre

Intelli'N TV est une « webTv apprenante » qui vise à mieux faire comprendre les enjeux du Logiciel Libre. L'association propose notamment un JT bimensuel sur « l'Open Source et les Logiciels Libres ». Les vidéos sont en flash, theora et sous licence CC-BY-SA.

Intelli'N TV a proposé à l'April de passer une actualité dans chaque édition du JT.

Voici les « Zoom de l'April » en 2010 :

Communiqués de presse

Nos communiqués de presse ont été, pour la plupart, cités et/ou repris dans la presse (électronique ou papier).

Liste des communiqués de presse de l'année (signés ou co-signés par l'association) :

Merci

Un grand merci à toutes les personnes, membres de l'association, ou extérieures, qui ont permis de mener à bien toutes nos actions. Merci d'y avoir consacré tant de temps et d'énergie.