Frédéric Couchet se présente

Mots-clefs

Nous continuons les courtes présentations de membres de l'April par celle de Frédéric Couchet, délégué général de l'April.

Frédéric Couchet

Je vais atteindre en 2010 le cap des 40 ans, je suis le délégué général de l'April depuis mars 2005.

J'ai découvert réellement l'informatique en 1990 à mon arrivée à l'université Paris 8 pour un DEUG MASS (Mathématiques appliquées aux sciences sociales) mais en fait un DEUG à double composante : mathématiques et informatique.

C'était un univers un peu particulier mais dans lequel je me suis vite senti comme un poisson dans l'eau.

Au niveau du « Bocal » (surnom du labo d'informatique) il n'y avait pas mot de passe administrateur sur la plupart des machines. La philosophie de l'université était que les étudiants étaient là pour apprendre et donc il ne fallait pas de barrière technique. C'est comme ça qu'on a commencé a installé des logiciels libres du projet GNU pour nos besoins et ceux des étudiants. L'université étant ouverte 24h/24 pour les étudiants du département on a surtout bossé la nuit, car on s'est rendu compte que c'était plus efficace qu'en journée. Ensuite on a pu installer des systèmes libres tels que GNU/Linux, FreeBSD...

Au début le logiciel libre a surtout été pour nous une question technique avant de devenir un enjeu de société. Puis Richard Stallman est venu à Paris donner une conférence  il a parlé principalement de partage, de communauté, de liberté. Marc Detienne, enseignant et qui passait des nuits avec nous, nous a expliqué en détail les enjeux.

Avec quatre copains étudiants de Paris 8 on crée l'April, dont je deviens président, avec l'objectif de participer à la démocratisation du logiciel libre de façon globale. On ne sait pas quelle forme va prendre l'aventure ni combien de temps ça va durer.

Après mes études j'ai bossé dans une petite SSII pour prendre en charge la partie logiciels libres. J'ai ensuite passé trois ans à Cap Gemini (travaillant principalement sur des projets de benchmarking) avant de rejoindre en 2000 la société Alcôve en tant que consultant informatique libre. Alcôve m'avait proposé de libérer du temps pour mes activités associatives.

Avec la montée en puissance du logiciel libre mais également, à partir de 1999, le début de différentes menaces sur le logiciel libre, l'April réfléchit en 2004 à la nécessité de passer à une nouvelle phase de développement. L'objectif étant de mener encore plus d'actions de promotion et défense du logiciel libre en ayant des moyens accrus et des chargés de mission à plein temps.

De mon côté j'étais à cette époque en pleine réflexion personnelle car il devenait de plus en plus difficile de mener de front activités professionnelles et associatives. J'aime la technique mais finalement je trouvais plus de plaisir et satisfaction dans mon activité associative. Celle-ci me permettant notamment d'avoir des actions très variées, une action politique (dans le sens "vie de la cité") et de contribuer au logiciel libre plus utilement qu'en écrivant du code. Ma contribution passant par la création et la défense d'un écosystème social, économique, politique et juridique favorable au logiciel libre.

J'avais donc décidé fin 2003 de m'impliquer totalement, à titre professionnel, dans la promotion et la défense de ce que l'on peut appeler les « biens communs informationnels » (le logiciel libre et les standards ouverts en premier lieu, mais pas uniquement) et plus largement de l'égalité devant l'accès, la création et la diffusion du savoir.

Mes réflexions personnelles ont trouvé un écho dans les objectifs de l'April quand en 2005 a été créé le poste de délégué général, que j'occupe toujours actuellement. Ma mission est en gros de mettre en œuvre la politique générale de l'association en liaison avec les autres permanents, les membres et tous les organismes internes et externes concernés : monter des projets de promotion du logiciel libre...

D'un point de vue personnel je vis depuis une dizaine d'année à Saint-Denis, je partage ma vie avec ma femme Coralie. Nous avons une fille prénommée Loïs (née en 2004) et un fils prénommé Lilian (né à la maison en 2006), une chatte nommée Guinness (nom trouvé avec mon pote Rodolphe Quiédeville, on se demande d'où est venue l'idée :)), un chat nommé Bidule (nom donné par les enfants).

Coralie est à l'orgine du site Copine de Geek, et fait pas mal de Gnu Art dont récemment une écharpe pour Noël.

Mon fils a bien compris que mon boulot était principalement de faire des trucs sur ordinateur. Parfois il me dit qu'il va « faire son travail » et je le vois aller sur l'ordinateur des enfants taper sur le clavier.

Je suis passionné de sport et notamment de football (capable de faire 300 bornes en vacances pour aller voir un match des Girondins de Bordeaux). Pour la course à pied je me suis arrêté au semi-marathon mais je compte bien passer à l'étape suivante. Depuis quelques temps je m'intéresse de plus en plus au lifehacking.

Coralie pense que je ne vis pas forcément dans la bonne époque au vu notamment de mes goûts musicaux (Boby Lapointe, Fréhel, Brassens, Brel, Gainsbourg...), des humoristes que j'apprécie (Pierre Desproges, Pierre Dac, Alphonse Allais...), des films que je regarde régulièrement (Les Tontons Flingeurs...)

Mon blog, me suivre sur Identi.ca, me suivre sur Twitter.

Présentation de décembre 2009.