L'April devient adulte

Mots-clefs

Poisson d'Avril

Attention ceci était un poisson d'avril.

1er avril 2010

L'April association fondée en 1996 a connu depuis sa création une croissance considérable. Dotée désormais de trois permanents et comprenant plus de 250 entreprises membre elle travaille au contact d'élus du plus haut niveau et fait figure de référence auprès des médias sur les questions liées au logiciel libre. Constatant le chemin parcouru, le comité d'administration a considéré qu'il était grand temps de faire évoluer l'association vers plus de professionnalisme et de rigueur. « L'humour potache propre au milieu des étudiants informaticiens arborant des tshirts communautaires dont est issu l'April est désormais déplacé. C'est une période dont nous nous souviendrons avec nostalgie mais il faut pourtant savoir grandir et mûrir pour faire face à l'avenir qui nous attend » a déclaré Frédéric Couchet Délégué Général.

En conséquence, le Comité d'Administration a décidé de :

  • Créer un pôle « conseil en influence » afin de faire profiter les entreprises du carnet d'adresse et des compétences développées depuis 16 ans  ;
  • Proposer un système de double licence pour les logiciels libres gDTC ou GPT développés par l'association ;
  • Imposer à ses permanents le port de tenues vestimentaires en adéquation avec les ambitions de l'association, ils représentent l'association et doivent donc être irréprochables ;
  • Développer un système d'affiliation qui permettra aux « bénévoles VRP » de gagner 10 euros pour chaque nouvel adhérent.

Ces quatre points ne sont que les premières mesures qui permettront de faire entrer l'April dans l'âge adulte, et de connaître une nouvelle ère de croissance. Ils seront menés avec détermination dans les prochaines semaines. « À partir de maintenant, l'April est une structure adulte, cette professionnalisation correspond très exactement à la nouvelle impulsion que je souhaite donner à l'April » a déclaré Tangui Morlier Président. Joignant l'action à la pratique, la première mesure consistera à cesser la tradition puérile du poisson d'avril et de s'abstenir de diffuser des informations mensongères et fantaisistes : elles desservent nos objectifs, tant par le temps nécessaire à les imaginer que par la dégradation de notre image qu'ils occasionnent.