Rapport moral sur l'activité de l'April en 2013

Mots-clefs

Rapport d'activités de l'April pour l'année 2013. Soumis au quitus de l'assemblée générale 2013 qui a eu lieu le 8 février 2014.

Page de couverture du rapport moral 2013

Version html :

Période du 01/01/2013 au 31/12/2013.

Bref rappel

Note : un certain nombre des groupes ou évènements cités dans ce rapport concernent le système d'exploitation GNU/Linux mais le nomment « Linux ».

Sommaire 
  1. Bref rappel
  2. Fonctionnement et vie de l'association
    1. Adhérents (stats, répartition géographique, bénévolat...)
      1. Nombre d'adhérents
      2. Évolution du nombre d'adhérents
      3. Bénévolat valorisé
      4. Typologie des adhérents
      5. Répartition géographique des adhérents
      6. Adhérents personnes morales
      7. Trombinoscope
      8. Planète April
      9. Réunions à Lyon de membres de l'April
      10. De l'April et des réseaux sociaux
    2. Conseil d'administration, bureau
    3. Permanents
    4. Stagiaires
    5. Ressources : local, site, système de gestion des adhérents
      1. Gestionnaire des Tâches Courantes
      2. Salon d'accueil IRC de l'April
      3. Service de raccourcissement d'URL
    6. Assemblée générale de l'April
    7. Feuille de route 2009-2014
      1. Feuille de route du libre
    8. Divers
      1. Apéros de travail
      2. April Camp
      3. En Vente Libre
      4. Poissons d'avril
      5. Pique-niques
      6. Revues hebdomadaires
      7. T-shirts
      8. Traductions en anglais de nos documents
      9. Vœux
  3. Dossiers
    1. Action de groupe
    2. Brevets logiciels
    3. DRM
      1. DRM et HTML5
      2. Rapport Lescure et DRM, des bonnes intentions réduites à néant par trois lettres : CSA
      3. Prix du livre : montant de la TVA selon la présence ou non de DRM
      4. Projet de loi consommation et DRM
    4. Circulaire Ayrault sur le bon usage du logiciel libre dans les administrations
    5. Entreprises, économie, innovation
    6. Éducation
      1. Projet de loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République
      2. Projet de loi relatif à l’enseignement supérieur et à la recherche
      3. Microsoft programme l'école
      4. Ressources éducatives libres : Abulédu data
      5. Appel en faveur de l'interopérabilité
    7. Analyse sur la validité juridique d'une disposition législative donnant la priorité au logiciel libre
    8. Europe / international
    9. Interopérabilité
    10. Marchés publics informatiques
    11. Neutralité du Net
    12. Open Bar Microsoft/Défense
    13. Pacte du Logiciel Libre / Candidats.fr
    14. Vente forcée ordinateur/logiciels
    15. Relations avec les pouvoirs publics, responsables politiques et rendez-vous
    16. Signatures
    17. Surveillance / respect de la vie privée
  4. Groupes de travail
    1. Agenda du Libre
    2. Accessibilité
    3. Animation
    4. Admin sys
    5. Causeries
    6. Diversité
    7. Éducation
      1. Vie du groupe
      2. Actions principales du groupe
    8. Jeux libres
    9. Libre Association (Logiciel Libre et monde associatif)
    10. Libre en Fête
    11. Recherche
    12. Revues de presse
    13. Sensibilisation au Logiciel Libre
    14. Site web
    15. Traductions
    16. Traduction de la philosophie GNU
      1. Vue d'ensemble
      2. Activités sur gnu.org
      3. Collaboration avec les groupes Traductions et Transcriptions
      4. Collaboration avec Framalang
      5. Fonctionnement du groupe
    17. Transcriptions
  5. Conférences, participation à des manifestations, événements, stands
    1. 30 ans du projet GNU
    2. Présence à Boston (LibrePlanet, FSF)
    3. Conférences, participation à des événements, stands
  6. Partenariats
    1. AFUL
    2. Cité des Sciences et de l'Industrie
    3. Conseil national du logiciel libre (CNLL)
    4. Crédit Coopératif
    5. En Vente Libre
    6. Fondation pour le Logiciel Libre
    7. Framasoft
    8. FPH (Fondation pour le Progrès de l'Homme)
    9. La Cantine / Numa
    10. La Quadrature du Net
    11. Libre Accès
    12. Lolix
    13. Macif
    14. Master I2L
    15. OFSET
    16. SavoirsCom1
    17. Scideralle
    18. Wikimédia France
  7. Médias/presse
    1. Relations avec les médias
      1. L'actualité de l'April sur Divergence FM le 27 octobre 2013 et en podcast
    2. Communiqués de presse
  8. Merci

Fonctionnement et vie de l'association

Adhérents (stats, répartition géographique, bénévolat...)

Nombre d'adhérents

Fin décembre 2013, l'association comptait 3 672 adhérents qui se répartissent comme suit :

  • 3 306 personnes physiques
  • 242 entreprises ou réseaux d'entreprises
  • 112 associations
  • 5 collectivités locales
  • 2 départements universitaires
  • 1 entité de recherche
  • 2 écoles
  • 2 universités

Fin 2008 l'April avait mené une importante campagne d'adhésion qui lui a permis d'atteindre les 5000 membres. Cette campagne avait permis à l'association de prendre une nouvelle dimension. Forte de ses membres, l'April a gagné en crédibilité auprès de ses interlocuteurs et l'apport de cotisations a permis de financer le troisième poste de permanent et de nouvelles actions.

Cinq ans plus tard, la base de ses adhérents s'est naturellement érodée. De trop nombreux adhérents n'étaient plus à jour de cotisation. C'est un phénomène commun à toutes les structures associatives et qui a pris de l'ampleur chez nous malgré un important travail de relance. En 2013, nous avons donc mis la liste de nos adhérents à jour afin qu'elle soit plus représentative de la réalité de l'April aujourd'hui, en attendant de relancer prochainement une campagne d'adhésion. En conséquence, près de 1 200 adhérents non à jour de cotisation ont été radiés en 2013.

Cela n'empêchera pas ces personnes de ré-adhérer bien sûr et comme toujours, les personnes qui connaissent des difficultés financières pourront faire une demande de dispense de cotisation auprès de la secrétaire de l'association.

Évolution du nombre d'adhérents

Une petite statistique de l'évolution du nombre d'adhérents :

Date Adhérents Personnes
physiques
Personnes
morales
01/07/2004 192 189 3
01/01/2005 208 204 4
01/07/2005 253 242 11
01/01/2006 280 264 16
01/07/2006 343 320 23
01/01/2007 449 404 45
01/07/2007 1 485 1 395 90
31/12/2007 1 796 1 676 120
31/12/2008 3 848 3 558 290
31/12/2009 5 298 4 863 435
31/12/2010 5 323 4 877 446
31/12/2011 5 397 4 919 478
31/12/2012 5 003 4 511 492
31/12/2013 3 672 3 306 366

Évolution des adhérents de l'April (graphique).

Bénévolat valorisé

Le bénévolat valorisé consiste à rendre compte du travail et des apports des bénévoles et à l'intégrer dans les comptes. Exemples :

  • quand un bénévole utilise sa voiture pour un projet, l'association économise de l'argent ;
  • quand quelqu'un héberge un invité, conférencier, etc., l'association économise une nuit d'hôtel ;
  • quand un bénévole passe x heures sur un projet, l'association économise le prix de quelqu'un qui aurait été payé pour ça ;
  • ...

Le bénévolat valorisé permet de constater les vrais coûts d'un projet associatif, en dehors des simples flux financiers. Cela permet aussi d'avoir une idée des différentes tâches effectuées dans l'association, et donc d'évaluer la possibilité de répartir ou non les tâches entre bénévoles et permanents, en fonction de la valeur ajoutée de chacun.

Et cela permet également d'augmenter de façon légale le budget de l'association, ce qui peut être utile, notamment dans le cadre de la recherche de subventions.

En 2013, le total du bénévolat valorisé déclaré est d'environ 4 200 heures, ce qui représente un peu moins de 2,5 équivalents temps plein.

Typologie des adhérents

À la fin de l'année 2013, les renseignements saisis dans les fiches de personnes physiques donnaient la typologie d'adhérents suivante :

  • 1051 informaticiens
    • 372 informaticiens, ingénieurs en informatique (spécialité non précisée)
    • 225 développeurs, analystes programmeurs, analystes
    • 176 administrateurs sécurité, systèmes et réseaux
    • 92 consultants et experts en informatique, systèmes d'information, sécurité et réseaux
    • 55 ingénieurs et techniciens exploitation, support, assistance et dépannage
    • 37 chefs de projet
    • 32 responsables de service informatique
    • 19 architectes logiciel, systèmes et réseaux
    • 14 designers et concepteurs web
    • 13 administrateurs de bases de données
    • 9 responsables systèmes et réseaux, sécurité
    • 4 ingénieurs qualité
    • 3 directeurs de projet
  • 431 personnes travaillant dans la recherche, l'enseignement et la formation
    • 190 enseignants
    • 134 chercheurs / enseignants-chercheurs
    • 63 doctorants
    • 30 formateurs
    • 10 éducateurs
    • 4 directeurs d'établissement scolaire
  • 261 personnes en formation initiale
    • 245 étudiants (domaines très variés)
    • 10 apprentis
    • 6 lycéens
  • 244 ingénieurs et cadres dans d'autres secteurs d'activité que l'informatique
  • 71 personnes exerçant des fonctions de direction
    • 31 chefs d'entreprise, gérants, entrepreneurs
    • 30 directeurs techniques et R&D
    • 5 directeurs d'établissement
    • 2 cadres supérieurs
    • 1 directeur marketing
    • 1 directeur de la qualité
    • 1 directeur artistique
  • 68 techniciens, employés, ouvriers
  • 50 personnes travaillant dans le monde associatif ou des structures à but non lucratif
    • 24 animateurs (multimédia, scientifique, socio-culturel)
    • 5 chargés de mission
    • 8 salariés (autres catégories)
    • 4 directeurs, délégués généraux d'association
    • 3 présidents ou membre du CA d'association
    • 2 directeurs de centre social, socio-culturel, d'EPN
    • 2 bénévoles
    • 2 coordinateurs de programme humanitaire
  • 44 agents de la fonction public, agents administratifs, secrétaires, assistantes de direction et commerciales
  • 32 artistes (graphistes, infographistes, peintres, sculpteurs, comédiens, intermittents du spectacle, musiciens, compositeurs, cinéastes, designers, photographes)
  • 32 membres du corps médical et paramédical (chirurgiens, médecins, psychanalystes, dentistes, pharmaciens, masseurs-kinésithérapeutes, infirmiers, aides-soignants)
  • 18 électriciens, électroniciens, électromécaniciens, automaticiens
  • 14 commerçants et artisans
  • 13 juristes et avocats
  • 12 rédacteurs, traducteurs, correcteurs, écrivains publics
  • 11 documentalistes, bibliothécaires
  • 10 comptables et experts-comptables, contrôleurs de gestion
  • 10 conseils en communication, attachés de presse, responsables marketing
  • 10 personnels techniques dans le milieu artistique (opérateur de prise de vue, prise de son, projectionniste de cinéma, éclairagiste, etc.)
  • 9 ingénieurs d'affaire, ingénieurs et agents commerciaux
  • 7 assistantes sociales, conseillères en économie familiale, assistants d'éducation, médiateurs
  • 7 chargés de mission, de développement, d'étude
  • 5 éleveurs, agriculteurs, apiculteurs, viticulteurs et jardiniers
  • 5 militaires de carrière, gendarmes
  • 5 responsables de service, d'atelier, d'équipe
  • 4 conservateurs de musée, de bibliothèque, botanique
  • 4 personnes travaillant dans l'hôtellerie et la restauration (restaurateurs, cuisiniers, réceptionnistes)
  • 3 chauffeurs de poids-lourds, bus et de taxis, coursiers
  • 3 élus (conseiller général, maire, conseiller municipal)
  • 3 luthiers
  • 3 monteurs
  • 3 pilotes d'avion ou d'hélicoptère
  • 3 projeteurs et dessinateurs industriels
  • 2 architectes DPLG, urbanistes
  • 2 agents de sécurité incendie
  • 2 maçons
  • 2 magasiniers
  • 2 mécaniciens
  • 2 religieux
  • 1 accompagnateur en montagne
  • 1 aiguilleur du ciel
  • 1 astrologue
  • 1 conducteur de train
  • 1 contrôleur des impôts
  • 1 contrôleur du travail
  • 1 éditeur
  • 1 gardien d'immeuble
  • 1 gestionnaire de copropriété
  • 1 journaliste
  • 1 logisticien
  • 1 marin
  • 1 menuisier
  • 1 notaire
  • 145 retraités
  • 30 sans profession
  • 659 personnes n'ayant pas indiqué leur profession

Répartition géographique des adhérents

Fin 2013, l'April était présente via ses adhérents sur tout le territoire français, dans 45 pays à travers le monde pour les adhérents personnes physiques et dans 9 pays pour les adhérents personnes morales.

Adhérents personnes morales

Les nouvelles associations qui nous ont rejoints en 2013 sont : AGU3L, Association Doudoulinux, Association Multimédia et Informatique de Chambray-lès-Tours, Debian France, itopie informatique société coopérative, Jeunes Pirates, Laboratoire Open Source, Linux Ventoux, Nanterrux, Nivelles public Linux User Group, Supélec Rézo, Zéro Pauvre en Afrique

Les nouvelles entreprises qui nous ont rejoints en 2013 sont : Accendo Linux, Agilack, Cédric Gémy entreprise, Cloudwatt, Copernic formation, Coriolys, Dokeos, DSI de La poste, Ergonescence, GPC.solutions, Houarnet, Ikux, infOpen, Informatique des cimes, InsPyration EURL, IP Solution, Kametic, Loxodata SARL, mitotic-machine.org, Montimage, OpenAgilEx, Openska, Osones, Phoenix NTIC, Phonations, Révolution Informatique Consultants, SARL AcymosPC, Teka-Conseil.

Retrouvez la liste complète des adhérents personnes morales (avec description des structures et liens vers les sites internet).

Trombinoscope

Copie écran du trombinoscope

Plus de 489 adhérents sont présents sur le trombinoscope de l'association. Un flux RSS est disponible permettant d'être facilement informé de la publication d'une présentation.

Planète April

Planète April rassemble les blogs des adhérents de l'April qui parlent de Logiciel Libre ou de sujets afférents (droit d'auteur...). Comme pour le trombinoscope, un flux RSS est disponible permettant d'être facilement informé de la publication d'un billet. 112 blogs d'adhérents sont référencés fin 2013.

Réunions à Lyon de membres de l'April

Une réunion des membres de l'April de Lyon et de sa région a été organisée le 22 janvier 2013.

De l'April et des réseaux sociaux

L'association April communique via un grand nombre de « réseaux sociaux ».

Conseil d'administration, bureau

Photos des membres du CA

L'April est dirigée par un conseil d'administration élu lors de l'assemblée générale.

Suite à l'assemblée générale du 9 février 2013 et la réunion du conseil d'administration qui a suivi, le conseil d'administration de l'April, au 31 décembre 2013, est composé de :

Le conseil d'administration de l'April et l'équipe de permanents se réunissent lors de week-end de travail pour faire le point sur de nombreux sujets : les dossiers en cours, les priorités à court et moyen terme…

Le conseil d'administration et l'équipe de permanents de l'April s'est réuni les samedi 21 et dimanche 22 septembre 2013 pour faire le point sur les activités en cours et les actions à mettre en œuvre dans les mois à venir. Un compte-rendu a été publié. Bien sûr, de nombreuses réunions plus courtes ont eu lieu tout au long de l'année. Et, chaque premier jeudi du mois, il y a des petits déjeuners d'équipe de 07h30 à 09h00.

Permanents

Photos des permanents

L'actualité et les différents dossiers continuent d'impliquer des moyens d'action professionnels permettant de suivre les dossiers dans la durée. Dans l'objectif du développement des actions de l'association en faveur du Logiciel Libre, l'April s'est mobilisée depuis fin 2004 pour se doter de nouveaux moyens financiers et humains (recours à des permanents, notamment).

Les cotisations des membres constituent l'essentiel des revenus de l'association (88%) et la garantie de son indépendance financière. Suite à la campagne d'adhésion 2009, l'April était en auto-financement complet pour financer ses actions. Mais depuis quelques temps, nos ressources stables et récurrentes (cotisations des membres) ne suffisent plus à équilibrer nos dépenses stables. Notre réserve financière nous a permis de faire face pour le moment, mais malheureusement de trop nombreux adhérents n'étaient plus à jour de cotisation, malgré de nombreuses relances. En 2013, nous avons donc mis la liste de nos adhérents à jour afin qu'elle soit plus représentative de la réalité de l'April aujourd'hui, en attendant de relancer début 2014 une campagne d'adhésion.

L'équipe des permanents de l'April est actuellement constituée de :

  • Frédéric Couchet, délégué général, depuis le 1er mars 2005. La mission du délégué général est d'assurer l'exécution des décisions du conseil d'administration et de l'assemblée générale, ainsi que la gestion quotidienne de l'association, sous la responsabilité du conseil d'administration.
  • Aurélia Gilardi, assistante de direction, depuis le 4 janvier 2011. Outre les tâches de gestion et d'organisation de l'association, Aurélia intervient comme support au développement de l'association.
  • Jeanne Tadeusz, chargée des affaires publiques, depuis le 15 avril 2010. Jeanne intervient notamment sur la veille législative, réglementaire et politique ; la rédaction d'analyses et propositions d'amendements, notes de synthèse, communiqués de presse ; la relation avec les pouvoirs publics en coordination avec le délégué général.

Stagiaires

Photo de Quentin

L'April a eu le plaisir d'accueillir Quentin Chergui, étudiant en dernière année à l'EFREI, qui a effectué de mars à septembre 2013 un stage admin sys au sein de l'April. Il a notamment participé à résorber la dette technique accumulée au fil des ans, à la mise en place d'outil de gestion centralisée de configuration et d'intégration continue, à la migration progressive vers OpenStack, à la gestion d'incidents…

Photo d'Ebticem

L'April a également eu le plaisir d'accueillir Ebticem Krouna, étudiante en master 2 professionnel « droit du commerce électronique et de l’économie numérique » à Paris 1 Panthéon-Sorbonne, qui a effectué un stage affaires publiques de cinq mois d'avril à septembre 2013. Elle a notamment travaillé sur les projets de loi éducation, enseignement supérieur et recherche, ainsi que sur les propositions de l'April pour les lois à venir. Elle a également réalisé un mémoire dédié à l'analyse juridique d'une nouvelle technologie : le « secure boot ». Elle a accepté de partager sur le site de l'April son mémoire, qui pointe du doigt les rouages de cette technologie, tant sous l'angle du droit de la concurrence que sous celui du droit de la consommation.

Toute l'équipe de l'April les remercie pour tout le travail réalisé pendant ces mois de stage, ainsi que pour l'enthousiasme et la bonne humeur dont ils ont fait preuve. Nous leur souhaitons bon courage et bonne chance pour la suite, et nous espérons les revoir très vite.

Ressources : local, site, système de gestion des adhérents

Depuis début 2011, l'April sous-louait de l'espace dans les locaux de la société Teclib', au 118 rue de Rivoli 75001 Paris. Nous remercions ses dirigeants, Pascal Aubry et Cyril Damas, ainsi que l'équipe Teclib' pour leur accueil.

Photo du camion de déménagement

L'April a changé de local le 27 juin 2013 en déménageant dans les locaux de la société Easter-Eggs.

Un grand merci à tous ceux qui ont donné un coup de main pour ce déménagement. Quelques photos sont en ligne.

Le local est avant tout le lieu de travail de nos permanents. Il permet également à des adhérents ayant du temps de se réunir et de travailler en commun, ou encore d'accueillir des stagiaires. Le matériel de l'association est regroupé dans le local. La proximité physique facilite le travail au quotidien.

Photo d'une partie du local de l'April

Le local bénéficie d'une petite salle de réunion. L'April dispose depuis 2010 d'un pont téléphonique en voix sur IP permettant à des personnes non présentes de participer aux réunions. En 2012, l'April a également mis en place un serveur Mumble qui est un logiciel libre de voix sur IP (serveur et client). Ce service est utilisable pour des réunions.

Gestionnaire des Tâches Courantes

Le système interne de gestion des adhérents de l'April avait été redéveloppé en 2007 avec pour objectifs de :

  • simplifier le travail d'intégration des nouveaux adhérents ;
  • simplifier le travail du secrétaire ;
  • permettre un travail collaboratif du secrétaire, du trésorier et de l'assistante de direction ;
  • structurer et partager de l'information pour la mise en place d'indices ;
  • permettre aux adhérents une autonomie dans la gestion de leurs informations personnelles.

L'outil, appelé gestionnaire Des Tâches Courantes (gDTC), a été mis en production fin août 2007. Il est accessible à l'adresse : http://www.april.org/my. Cet outil est un Logiciel Libre diffusé sous la licence GNU GPL et le code est disponible sur Gna!.

Ce système a été principalement développé par Benjamin Drieu.

Après s'être identifié, l'adhérent accède à sa page d'accueil personnelle où on trouve les onglets suivants : « Infos personnelles », « Infos administratives », « Annuaire », « Avis sur l'April », « Cotisations », « Bénévolat valorisé », « Carte de membre ».

En 2012 a été ajouté le prélèvement récurrent automatique par carte bancaire.

Salon d'accueil IRC de l'April

Copie d'écran du salon d'accueil

Vous avez des questions sur l'April, nos actions ? Vous voulez aider ? Vous êtes nouvel adhérent ? … Nous avons mis en place un salon d'accueil spécialement dédié à répondre à vos questions. Seuls quelques membres actifs et permanents de l'April sont présents sur ce salon. Vous pouvez y accéder via une interface web.

Service de raccourcissement d'URL

L'April a mis en place un service de raccourcissement d'URL pour ses membres, notamment à destination des réseaux sociaux où il est important de produire des URL courtes.

Ce service, basé sur Yourls a été mis en place par Quentin Gibeaux dans le cadre de son stage à l'April et a été enfin considéré comme mûr pour la production. Plus d'informations sur cette page.

Assemblée générale de l'April

L'assemblée générale 2012 a eu lieu le samedi 09 février 2013, à Villejuif, suivie d'une soirée. Le dimanche était organisée une réunion des membres.

L'assemblée générale est un des évènements importants de la vie de l'association, l'occasion de voter les rapports moral et financier, de faire un point sur l'année qui vient de s'écouler, de rencontrer les autres adhérents et d'élire le conseil d'administration. Les enregistrements audio sont disponibles.

Feuille de route 2009-2014

Feuille de route du libre

L'April avait publié en 2009 sa feuille de route 2009-2014, qui présentait son ambition et ses réflexions pour une nouvelle étape de développement et d'actions. De nombreuses actions menées en 2013 concernaient des dossiers que nous avons identifiés comme prioritaires.

Photo de la réunion de travail du 2 mai 2013

Une mise à jour a été initiée en 2013 avec la « Feuille de route du libre », projet visant à détailler des propositions en faveur du logiciel libre et de l'informatique libre. Des réunions ont été organisées pour faire avancer les réflexions.

L'April travaille depuis plusieurs mois à mettre en place une liste de propositions plus formalisées, afin d'avoir un agenda plus proactif. Concrètement, il s'agit de résumer les propositions de l'April, en essayant d'être aussi concrets et positifs que possible.

Divers

Apéros de travail

Photo d'un apéro de travail, groupe transcriptions

L'April organise ponctuellement des apéros de travail (au local de l'April et à distance sur IRC, ou via un pont téléphonique), ainsi le groupe Sensibilisation s'est réuni le 23 août 2013. Et, en fin d'année nous avons repris l'organisation d'apéros de travail mensuels. L'apéro de travail de novembre a eu lieu le 22 novembre 2013 et celui de décembre a eu lieu vendredi 13 décembre 2013.

April Camp

Photo de groupe des participants de l'April Camp à Montpellier

Nous avons organisé du 6 au 8 décembre 2013 un « April Camp » à Montpellier qui a été un succès. L'idée d'un « April Camp » est de se réunir pendant plus de deux jours entre adhérents et soutiens de l'April pour faire avancer des projets en cours, lancer de nouveaux projets. Les projets peuvent être de nature technique, des outils de communication, etc. Chacun est invité à participer en fonction de son temps disponible, de ses compétences, de ses envies. Un compte-rendu et des photos sont en ligne.

En Vente Libre

L'April utilise les services d'En Vente Libre pour mettre à disposition ses outils de sensibilisation.

Poissons d'avril

L'April est fidèle chaque année à la tradition du poisson. Le 1er avril 2013, l'April a reçu un avertissement de la Hadopi.

Pique-niques

Photo de groupe des participants du pique-nique à Grenoble

Les pique-niques et apéros organisés les années précédentes ayant été très appréciés, l'opération a été reconduite dans différentes régions de France (et au delà !). En 2013, un pique-nique national a été organisé avec la participation des villes de Paris, Dijon, Grenoble l'ont fait le 23 juin, à Lyon le 27 et à Digne le 29. Un pique-nique a été presque improvisé le 24 juillet.

Espérons qu'en 2014, des pique-niques seront organisés dans d'autres villes.

Revues hebdomadaires

Nous avons initié, le 30 avril 2010, le principe de « revue hebdomadaire April » sur IRC (canal #april sur irc.freenode.net) chaque vendredi de 12h00 à 12h30. L'idée sous-jacente est d'avoir un point de rendez-vous fixe chaque semaine, d'une durée limitée, chacun étant libre de participer ou pas. Cette revue permet de faire le point sur les tâches en cours et à venir, de déterminer les éventuels blocages, les prochaines actions...

Les retours que nous avons eus, depuis la mise en œuvre de la revue hebdomadaire, sont positifs.

Vous pouvez en savoir plus et consulter en ligne les archives des revues hebdomadaires.

T-shirts

Photo d'un t-shirt April les 4 libertés du logiciel libre

L'April dispose d'une série de t-shirts qu'il est possible de commander sur notre boutique.

Traductions en anglais de nos documents

Le groupe Traductions s'occupe de la traduction de nos documents dans d'autres langues et en priorité en anglais. L'action des bénévoles du groupe permet d'avoir rapidement nos actualités publiées sur sur la version anglaise de notre site web. En 2013, la majorité des articles publiés en français sur le site de l'April ont été traduits en anglais.

Cependant, le groupe aimerait renforcer son équipe et notamment avec des bénévoles anglophones. N'hésitez pas à contacter le groupe et/ou à diffuser notre appel April's English translation team is recruiting volunteers.

Vœux

Image de la carte de vœux 2013 de l'April

L'April a envoyé une carte de vœux 2013 à environ 360 contacts institutionnels, partenaires et membres actifs. L'image utilisée (recto, verso) permettait de mettre en exergue les propositions de l'April en cours de préparation en cette nouvelle année. Voir aussi la page récapitulative des vœux April.

Dossiers

Action de groupe

Les droits de consommateurs fait donc partie de nos sujets de préoccupation, notamment concernant la vente forcée de logiciels avec du matériel informatique : de nombreux acheteurs d'ordinateurs sur le marché grand public se retrouvent en effet contraints de payer pour des logiciels qu'ils n'ont ni voulu ni choisi, et ce malgré les dispositions législatives qui interdisent de telles pratiques. La mise en place de l'action de groupe serait une réponse efficace à cette problématique.

En 2013, le parlement a commencé l'examen du projet de loi relatif à la consommation. Ce projet de loi porte notamment sur la mise en place de l'action de groupe. L'action de groupe telle qu'elle est présentée dans le projet de loi ne correspondait pas à nos attentes, comme le montre la réponse de l'April à la consultation publique lancée par le gouvernement à l'automne 2012.

L'April a transmis aux parlementaires un argumentaire et une proposition d'amendement au projet de loi. En l'état de l'examen du projet de loi (première et deuxième lecture à l'Assemblée nationale et première lecture au Sénat) il n'y a pas eu d'amélioration sur ce point.

Les discussions lors du projet de loi consommation ont aussi porté sur les DRM et la vente forcée ordinateurs/logiciels. Voir plus loin dans ce rapport moral.

Brevets logiciels

Les tentatives de la part de quelques acteurs d'étendre la brevetabilité au domaine du logiciel restent l'une des plus grandes menaces contre le Logiciel Libre, car cela attaque les fondements mêmes du droit des logiciels, aujourd'hui couverts, en France comme en Europe, par le droit d'auteur. C'est pourquoi l'April en a fait l'un des 4 dangers qu'elle combat en priorité et sans relâche.

Les dernières années ont notamment été consacrées à un important travail de veille, de sensibilisation et de mobilisation autour du projet européen de brevet unitaire. L'April avait lancé en 2011 le site unitary-patent.eu/brevet-unitaire.eu, destiné à fournir une expertise au Parlement européen et l'aider à corriger les défauts du projet. En améliorant le règlement, une politique démocratique de l'innovation en Europe aurait pu enfin être édifiée. Malheureusement, en décembre 2012 le Parlement européen a voté pour le règlement sur le brevet unitaire : les eurodéputés ont finalement accepté le texte malgré tous les risques juridiques, économiques et politiques. L'April a dénoncé le signal donné par le Parlement européen, qui a choisi de se déposséder des questions de brevets, et du satisfecit accordé à l'Office européen des brevets, malgré des pratiques contestables de délivrance de brevets logiciels, au mépris du droit européen.

Cependant le dossier est loin d'être terminé et on peut encore douter qu'il entrera jamais en vigueur tant il soulève de problèmes juridiques de conformité aux traités de l'UE. L'action de l'April se porte sur ce terrain là tout en continuant à lutter contre la brevetabilité du logiciel.

En février 2013, Gérald Sédrati-Dinet, expert bénévole sur les brevets à l'April, a publié un texte sur le combat autour du brevet unitaire (le texte est disponible en français et en anglais). Il y revient sur les raisons de l'engagement sur le dossier et ses différentes étapes, mais aussi sur les dangers représentés par les brevets logiciels ainsi que sur des pistes d'action possibles pour la suite.

En avril 2013, la Cour de justice de l'Union Européenne (CJUE) a rendu sa décision sur le recours de l'Espagne et de l'Italie sur la décision du Conseil de mettre en place une coopération renforcée sur le brevet unitaire. Malheureusement, la CJUE a décidé de suivre aveuglément l'opinion de l'Avocat Général en rejetant la totalité du recours.

En France, en juin 2013, des sénateurs, dont l'un est un membre à part entière du microcosme des brevets, ont tenté d'utiliser le projet de loi enseignement et recherche pour autoriser la ratification de l'accord relatif à la juridiction unifiée sur le brevet unitaire. L'April a critiqué une telle méthode, qui enterre le débat sur un sujet aussi important et dangereux que le brevet unitaire dans un texte sur un sujet complètement différent. L'un des amendements a été retiré et l'autre non défendu.

Pendant ce temps là, fin septembre 2013, quinze entreprises parmi lesquelles Apple, Google, Microsoft ont publié une lettre ouverte pour exprimer leurs inquiétudes sur le brevet unitaire. Ils soulignent l'insuffisance de garde-fous et le risque de voir se développer les patent trolls, ces entreprises qui utilisent les brevets uniquement pour soutirer de l'argent à d'autres entreprises. L'April, qui dénonce depuis longtemps les risques causés par le projet actuel de brevet unitaire, s'est réjouie de voir ce constat enfin partagé par ces entreprises.

De son côté, le gouvernement français a continué la politique de l'autruche sur le sujet. Ainsi, un projet de loi portant sur le brevet unitaire a été discuté en Conseil des ministres en octobre 2013. Le compte-rendu reprenait la communication officielle de la Commission européenne sur le brevet unitaire sur la réduction des coûts et la nécessité d'unifier le marché, sans mentionner les nombreuses critiques auxquelles il a fait face.

L'April s'est mobilisée auprès des sénateurs mais le Sénat a adopté le 21 novembre 2013 le projet de loi autorisant la ratification de l'accord relatif à une juridiction unifiée du brevet sans aucun débat. L'April a regretté que les sénateurs ne se soient pas saisis de ce texte qui, comme l'accord international qu'il ratifie, a été présenté comme purement technique. L'April espère que les députés sauront mener un vrai débat lors de l'examen du texte à l'Assemblée nationale en 2014.

Pour finir l'année, la Commission européenne a répondu le 2 décembre 2013 à une question écrite de la députée européenne Amelia Andersdotter, demandant des précisions sur la juridiction unifiée des brevets. Au final, la réponse reste floue, mais permet cependant de donner des arguments supplémentaires sur l'insécurité juridique du montage qu'est l'accord sur la juridiction unifiée des brevets. Pour plus d'informations, consultez notre analyse.

DRM

Les DRM (dispositifs de contrôles d'usage ou menottes numériques) représentent l'un des quatre dangers menaçant les logiciels libres.

François Poulain à donné le 5 juillet 2013 une conférence sur le thème « Les DRM : comment la gestion des droits implique le contrôle des usages », à l'occasion d'une journée d'étude : « Quelle gratuité dans un monde marchand ? » organisée par Médiadix et l’URFIST (Unité Régionale de Formation à l'Information Scientifique et Technique) dans le contexte des services bibliothécaires. À chaque conférence, l'April se doit d'évoquer ce sujet et continue à sensibiliser le grand public. L'April avait déjà publié une synthèse sur les DRM en 2010.

Dans son combat contre les DRM, l'April a soutenu, comme chaque année, la Journée internationale contre les DRM de la Free Software Foundation (Fondation du Logiciel Libre) le 3 mai 2013.

DRM et HTML5

Au niveau international, l'année 2013 a été marquée par la tentative d'Hollywood d'intégrer les menottes numériques à HTML5 – autrement dit, à la structure même du web. Les industries du divertissement et des éditeurs de logiciels privateurs tentent en effet d'user de leur influence au W3C (organe de normalisation du Web) pour intégrer les menottes numériques (DRM) à HTML5 à travers la proposition d'extensions pour médias chiffrés EME (Encrypted Media Extensions).

L'April s'est associée aux actions de la Free Software Foundation (Fondation du Logiciel Libre). La Fondation a ainsi lancé une pétition, que nous avons traduite en français, « Dites au W3C : nous ne voulons pas d'un Hollyweb ». Vendredi 3 mai 2013, journée internationale contre les DRM, la Fondation pour le Logiciel Libre a remis au W3C la pétition et a diffusé un communiqué de presse "Oscar" awarded to W3C for Best Supporting Role in "The Hollyweb" que nous avons traduit en français.

L'April a fait également partie de la coalition de vingt-sept organisations, qui a publié une lettre conjointe au World Wide Web Consortium (W3C).

Rapport Lescure et DRM, des bonnes intentions réduites à néant par trois lettres : CSA

Pierre Lescure a remis lundi 13 mai 2013 son rapport suite à la mission « Acte II de l’exception culturelle ». Sur la partie DRM (menottes numériques), le rapport affiche de bonnes intentions mais l'April regrette qu'il préconise une solution qui les réduit à néant.

Prix du livre : montant de la TVA selon la présence ou non de DRM

Au second semestre 2013, les députés d'Europe Écologie-Les Verts avaient déposé un amendement à la loi de finances imposant une TVA pleine pour tous les livres numériques verrouillés par des DRM. L'April s'est mobilisée sur ce dossiers avec d'autres organisations.

L'amendement a d'abord été adopté en séance publique le 14 novembre 2013. Malheureusement, lors d'une seconde délibération le 15 novembre, les députés socialistes, à la demande du gouvernement, ont supprimé cette disposition. SavoirsCom1, Framasoft, April, Vecam et La Quadrature du Net Livre numérique ont signé une déclaration commune (traduction en anglais) demandant que l'amendement soit réintroduit au Sénat. L'April a appelé à la mobilisation, mais le Sénat a rejeté le projet de loi de finances 2014.

Projet de loi consommation et DRM

Le gouvernement a présenté le 2 mai 2013 un projet de loi relatif à la consommation. Ce projet de loi porte sur la mise en place de l'action de groupe mais également sur la transposition de la directive européenne relative aux droits des consommateurs adoptée en 2011. Celle-ci avait timidement mis en place une information minimale du consommateur concernant les DRM. Le projet de loi présenté réduisait à néant l'information du consommateur sur la présence de menottes numériques.

L'April a rédigé un argumentaire et des amendements sur ce projet de loi. L'ensemble a été transmis aux parlementaires et au gouvernement. Nous avons également appelé à la mobilisation pour contacter députés et sénateurs. L'Assemblée nationale a débuté le 24 juin 2013 en séance publique ses travaux sur le projet de loi. Des amendements portant sur l'information sur les DRM, la vente forcée, le blocage des sites web avaient été déposés. Les amendements sur les DRM ont été rejetés et ceux sur la venté forcée non défendus.

L'action s'est poursuivie au Sénat puis le projet de loi a fait son retour fin novembre 2013 pour la seconde lecture à l'Assemblée nationale en commission des affaires économiques. De nouveau, des amendements sur les DRM, le blocage, l'action de groupe avaient été déposés et l'April avait appelé à contacter les députés pour soutenir ces amendements. Aucun des amendements n'a été voté, celui sur les DRM a été retiré pour le retravailler avec le gouvernement avant la séance publique.

Le lundi 9 décembre 2013 le projet de loi a été examiné en séance publique, les députés ont examiné les amendements sur les DRM et sur la vente forcée, et n'ont malheureusement pas vraiment amélioré le texte sur ces sujets.

L'examen du projet de loi se poursuivra en 2014 au Sénat pour la seconde lecture.

Circulaire Ayrault sur le bon usage du logiciel libre dans les administrations

Le 19 septembre 2012 a été publiée une circulaire du Premier ministre Jean-Marc Ayrault présentant des orientations et des recommandations sur le bon usage des logiciels libres dans l'administration française.

Résultat d'un travail interministériel mené par la DISIC (Direction interministérielle des systèmes d'information et de communication), la circulaire est importante pour l'April et le logiciel libre, elle marquait un tournant dans la position gouvernementale vis-à-vis des logiciels libres et a montré que notre voix se fait entendre. Nous en avions publié une analyse détaillée.

Nous avons mené un important travail pour traduire en anglais cette circulaire. La traduction a été publiée en mars 2013.

Notons également que la députée Isabelle Attard a adressé à l'ensemble des 37 ministres du gouvernement une question écrite concernant la mise en œuvre de la circulaire Ayrault sur le bon usage des logiciels libres dans les administrations. Nous actualisons notre page de synthèse en fonction de la publication des réponses.

Entreprises, économie, innovation

L'April a pour mission de promouvoir le Logiciel Libre dans tous les domaines, et de défendre les droits des auteurs et des utilisateurs, quels qu'ils soient. Les entreprises qui produisent et utilisent du logiciel libre ont tout intérêt à ce qu'il se démocratise et à ce qu'une législation adaptée (par exemple sur le plan des brevets et du droit d'auteur) favorise son développement et sa diffusion. Le chef d'entreprise n'ayant pas toujours le temps de se faire militant, l'action de l'April lui est plus que précieuse.

En 2012, l'action de l'April a notamment porté sur la question du brevet logiciel, danger mortel pour les entreprises du logiciel libre. Voir la partie « Brevets logiciels » ci-dessus.

L'April continue également son action contre les appels d'offres informatiques illégaux, en collaboration avec le Conseil national du Logiciel Libre (CNLL) (voir la section « Marchés publics informatiques »).

L'association a organisé en janvier 2013 à La Cantine (Paris) un « April Entreprise Camp » sur le thème « Valoriser l'innovation avec les logiciels libres ». L'association a préparé un « April Contribution Camp » qui aura lieu le 24 janvier 2014 chez Mozilla à Paris. L'objectif est de proposer un événement pour mieux comprendre les principes de la contribution.

L'association maintient une page consacrée aux études économiques sur le Logiciel Libre et évoque régulièrement les questions économiques lors de ses rendez-vous institutionnels.

En 2011, dans un souci d'ouverture à tous les acteurs intéressés par les aspects économiques du logiciel libre, l'April a décidé de créer une liste de discussions dédiée aux « Analyses/discussions sur les modèles économiques du logiciel libre, l'innovation et le monde des entreprises/entrepreneurs ». Cette liste est ouverte aux adhérents et non adhérents de l'April.

Éducation

Voir aussi « Éducation » dans la section « Groupes de travail ».

L'April a été particulièrement impliquée en 2013 dans les débats lors du projet de loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République et du projet de loi relatif à l’enseignement supérieur et à la recherche. Nos actions ont favorisé l'adoption, pour la première fois, d'une disposition législative donnant la priorité au logiciel libre.

Projet de loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République

En 2013, le parlement français a examiné le projet de loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République.

Le parlement débat actuellement du projet de loi sur la refondation de l'école de la République. Lors de la première lecture en mai 2013, le Sénat a introduit une disposition qui donne la priorité au logiciel libre et aux formats ouverts dans le futur service public du numérique éducatif et de l'enseignement à distance. La commission des Affaires culturelles et de l'Éducation de l'Assemblée nationale, en seconde lecture, confirmait cette disposition. Mais le gouvernement, cédant sans aucun doute aux pressions de l'Afdel et du Syntec Numérique, faisait voter un amendement vidant cette disposition de sa substance.

Le ministre avait avancé de prétendues "difficultés juridiques" pour ne pas vouloir d'une priorité législative au logiciel libre. L'April avait alors communiqué aux parlementaires et au gouvernement une analyse sur la validité juridique d'une disposition législative donnant la priorité au logiciel libre.

Mais, en juin 2013, le parlement adoptait le projet de loi de refondation de l’école de la République enterrant la priorité au logiciel libre pour le futur service public du numérique éducatif.

Point positif cependant, dans la partie « Développer des contenus numériques pédagogiques » du rapport annexé au projet de loi il est précisé que « l'incitation au développement de ressources numériques se fera notamment en faveur de logiciels libres et de contenus aux formats ouverts ».

L'April appelle toujours le ministre de l'Éducation à une vraie politique publique en faveur du logiciel libre et des ressources libres pour les citoyens de demain.

Projet de loi relatif à l’enseignement supérieur et à la recherche

La question de la priorité au logiciel libre est revenu dans les débats lors de l'examen du projet de loi relatif à l’enseignement supérieur et à la recherche.

Lors de ses travaux, l'Assemblée nationale modifia l'article L112-1 du code de la recherche sur les objectifs de la recherche publique pour ajouter la priorité aux formats libres d'accès dans les objectifs de partage et de diffusion des connaissances scientifiques.

Le Sénat, en première lecture, introduisait une disposition donnant la priorité aux logiciels libres pour les services et ressources pédagogiques numériques mises à disposition par le service public de l'enseignement supérieur. Même si l'amendement utilisait le terme impropre de « logiciels libres de droits » il s'agissait bien de donner la priorité aux logiciels libres.

Le Gouvernement ayant engagé la procédure accélérée sur ce projet de loi, une seule lecture dans chaque chambre était prévue avant une commission mixte paritaire qui a pour mission d’aboutir à la conciliation des deux assemblées sur un texte commun. L'April se mobilisait et appelait chacun à contacter députés et sénateurs pour que la disposition soit conservée. L'April a aussi travaillé pour que l'expression erronée de « logiciels libres de droits » devienne simplement « logiciels libres ». Les députés et sénateurs membres de la commission mixte paritaire confirmaient la disposition donnant la priorité au logiciel libre.

Finalement, le 9 juillet 2013, le parlement français inscrivait pour la première fois dans la loi la priorité au logiciel libre pour un service public, avec l'adoption du projet de loi enseignement supérieur et recherche. L'annonce de ce vote a été largement repris par la presse comme en témoigne notre revue de presse.

Microsoft programme l'école

Le lobbying de Microsoft cible depuis de nombreuses années l'Éducation nationale et l'April dénonce régulière les relations de partenariat privilégié entre cette société et le ministère.

Ainsi, le Centre National de Documentation Pédagogique (CNDP) en collaboration avec le Café pédagogique a organisé une opération nommée « Tour de France du Numérique pour l'éducation ». L'April et Framasoft ont demandé que cette opération soit sérieusement amendée en faisant toute la place nécessaire aux logiciels libres et ressources libres pour l'éducation.

Deux ans après la convocation d'une centaine d'inspecteurs de l'Éducation nationale au siège de Microsoft France, l'April, Framasoft, le CNLL, SavoirsCom1 et l'Aful se sont étonnés d'une nouvelle entorse à la neutralité scolaire et à l'intérêt du service public d'éducation.

Ressources éducatives libres : Abulédu data

L'April s'est toujours mobilisée pour les ressources éducatives libres et c'est tout naturellement qu'elle a apporté son soutien au projet lancé par Ryxéo et Abulédu-FR fin novembre 2013 : la mise en ligne d'Abulédu data, bibliothèque numérique de ressources éducatives francophones, forte de 14 000 références, libres et adaptées au quotidien des enseignants. Le projet data est soutenu par : l'Organisation Internationale de la Francophonie, le Conseil Régional d'Aquitaine, les associations Framasoft, AFUL, CEMEA La Réunion, l'ABUL et l'April.

Appel en faveur de l'interopérabilité

Fin 2013, l'April a initié une campagne visant à favoriser l'utilisation de formats de fichiers ouverts au sein de l'Éducation nationale. Plus précisemment, il s'agit de mettre en place deux règles de bonne pratique simples et claires :

  • tous les échanges de documents bureautiques (textes, tableur, présentation) doivent se faire dans des formats de fichiers ouverts.
  • les documents non révisables doivent être diffusés dans des formats ouverts.

Cette campagne devrait officiellement être lancée au printemps 2014.

Analyse sur la validité juridique d'une disposition législative donnant la priorité au logiciel libre

Au second trimestre 2013, à l'occasion du projet de loi pour la refondation de l'école de la République ainsi que du projet de loi relatif à l'enseignement supérieur et à la recherche les débats parlementaires ont été l'occasion d'une vive polémique suite à l'annonce d'une prétendue illégalité d'une disposition donnant la priorité au logiciel libre dans les administrations. L'April avait alors communiqué aux parlementaires et au gouvernement une analyse sur la validité juridique d'une disposition législative donnant la priorité au logiciel libre.

Europe / international

Bien que l'April soit une association francophone elle a toujours été active sur le front européen. Outre les batailles passées ou en cours (brevet logiciel, ACTA, brevet unitaire…) l'association suit également les discussions et travaux autour des marchés publics informatiques, les réflexions de la Commission européenne sur les possibles réformes de directives.

La Commission européenne avait lancé fin 2012 une consultation publique sur l'IPRED, dont les réponses devaient être renvoyées avant le 30 mars 2013. L'April a dénoncé une énième consultation, destinée à brouiller les pistes alors que les études d'impact et les analyses des conséquences de la directive n'ont toujours pas été réalisées.

PC INpact a révélé en juin 2013 qu'un chantier européen du droit d'auteur s'ouvrait au ministère de la Culture. L'April a demandé déjà de publier le rapport sur la mise en œuvre de l'ensemble des dispositions de la loi DADVSI, dont la publication est prévue depuis plus de cinq ans.

L'April a également suivi des dossiers à l'international.

Le Conseil ordinaire du marché commun du sud communément appelé le Mercosur, regroupant les principales puissances économiques d'Amérique Latine s'est réuni le 12 juillet 2013 à Montevideo à l'occasion du 14ème sommet annuel de l'organisation et le logiciel libre s'est invité aux priorités du jour. En effet, celui-ci est évoqué au sein même de la déclaration finale du sommet, comme étant l'élément moteur du développement régional en matière de TIC.

Ainsi, les organisations majeures du monde entier, défendant la liberté d'expression et les libertés en ligne dont l'April ont signé en octobre 2013 une lettre ouverte rédigée par La Quadrature du Net. Elle encourage l'adoption rapide, au Brésil, d'une « Marco Civil de Internet » sans compromis, qui protégerait réellement les libertés en ligne.

Le 31 octobre 2013, 10 membres du congrès Péruvien ont déposé un projet de loi "Ley que Promueve la Inclusión Digital y la Implementación del Software Libre en las Instituciones del Estado" (disponible en espagnol au format PDF scanné). Ces congressistes péruviens sont membres de la coalition du président de la République qui a été élu en 2011. Ce projet de loi concerne la mise en œuvre des logiciels libres dans les institutions de l'État. Nous avons mis en ligne une transcription du projet de loi et une traduction en français. Nous suivrons l'évolution de ce projet de loi.

Interopérabilité

En mars 2013, l'April a participé à la Journée de Libération des Documents. Nous avons publié une actualité avec nos documents de sensibilisation sur les formats ouverts. Et le groupe Traductions a traduit en anglais notre poster et dépliant qui explique aux utilisateurs de logiciels, l’intérêt de choisir des "formats ouverts" pour échanger et sauvegarder leurs fichiers.

Marchés publics informatiques

En collaboration avec le Conseil national du Logiciel Libre (CNLL), l'April s'est saisie en 2010 de la question des appels d'offres informatiques illégaux qui citent nommément certaines marques, technologies ou produits et empêchent ainsi de nombreuses entreprises, dont celles qui proposent des logiciels libres, d'accéder à la commande publique. L'association met à disposition notamment un dossier « Pour des marchés publics informatiques ouverts ».

Ce travail de sensibilisation porte ses fruits. Comme exemple marquant citons le préfet de l’Isère qui a adressé en octobre 2013 une circulaire aux administrations locales de la région pour les sensibiliser au respect des règles du code des marchés publics en matière d’achats informatiques et les encourager à étudier les solutions offertes par les logiciels libres. L'April, le CNLL et Ploss Rhône Alpes se sont réjouies de cette annonce et ont encouragé l'ensemble des préfets à suivre l'exemple du préfet de l'Isère.

Les adhérents se mobilisent également dans les régions. Ainsi, la ville de Villeurbanne a émis début 2013 un appel d’offre de marché public concernant la migration de postes informatiques vers des logiciels Microsoft (Windows Seven et MS Office 2010). Des adhérents de l'April de la région ont écrit au maire de Villeurbanne, aux conseillers généraux et aux conseillers municipaux.

L'April a également relayé la mobilisation de l'association PULLCO (promotion de l'utilisation des logiciels libres en Corrèze) contre la décision du Conseil général de Corrèze de renouveler l'opération de distribution d'iPads aux collégiens du département.

Neutralité du Net

Sans la neutralité du Net, le Logiciel Libre n'aurait pas pu se développer et participer de manière conséquente à la croissance d'Internet. Il constitue aujourd'hui un phénomène de société à part entière. Cette neutralité demeure plus que jamais nécessaire à l'élaboration collaborative de projets par des contributeurs du monde entier.

L'April a relayé et soutenu des actions, notamment celles de La Quadrature du Net, et est intervenue chaque fois que nécessaire. La neutralité du Net est également l'une des thématiques récurrentes de la revue de presse de l'April.

Open Bar Microsoft/Défense

L'April a travaillé tout au long de l'année 2013 sur le dossier « Open Bar » entre Microsoft et le ministère de la Défense. Cet accord-cadre, passé en 2008/2009 sans appel d'offres ni mise en concurrence, permettait, pendant toute la durée du marché (4 ans), un droit d’usage d’un certain nombre de produits Microsoft et de services associés. Il avait été signé malgré de nombreux avis défavorables, au prix de nombreux abandons des principes relatifs aux achats publics et dans le plus grand secret.

PC INpact a révélé le 5 février 2013 la renégociation en cours de de ce contrat. L'April a alors demandé la suspension de cette renégociation et la transparence autour de ce dossier. L'April a également écrit au gouvernement et au Parlement. L'association a également mené un travail de sensibilisation et d'information auprès des médias pour qu'ils se saisissent de ce dossier.

L'April a de plus envoyé en février 2013 une demande de communication des documents administratifs correspondants à cet accord-cadre au Ministère de la Défense et à la Commission Consultative des Marchés publics. Sans nouvelles après plus d'un mois l'April a saisi en mars 2013 la Commission d'accès aux documents administratifs (CADA).

En mars 2013 a été publiée par le Premier ministre une circulaire accompagnée d'un document « cadre stratégique commun du système d'information de l'État », qui présente les grandes orientations pour la "transformation numérique". Une de ces orientations semble particulièrement viser les contrats informatiques « Open Bar », tel celui en cours de renégociation entre Microsoft et le Ministère de la Défense. Si l'April n'a pu que se réjouir d'une annonce en faveur d'une stratégie d'achat efficace, de l'ouverture, et du logiciel libre, elle s'est interrogée sur la suite qui allait être donnée aux négociations en cours entre le Ministère et Microsoft au vu du contenu de cette circulaire.

Finalement, le ministère de la Défense a répondu à notre demande de communication des documents administratifs en envoyant une liasse de documents papier largement censurés.

Heureusement, en avril 2013, de nouvelles précisions ont été apportées par le Canard Enchaîné (L'OTAN impose Microsoft et les backdoors de la NSA au ministère de la Défense ?) et par le Vinvinteur (L’armée “accro” à Microsoft ? et une interview vidéo de Jeanne Tadeusz, chargée de mission affaires publiques à l'April).

Le travail de sensibilisation des parlementaires mené par l'April a aussi porté ses fruits. Ainsi, le député Jean-Jacques Candelier, vice-président de la commission de la défense nationale et des forces armées à l'assemblée nationale et signataire du Pacte du Logiciel Libre de l'April, a posé une question écrite adressée à Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, concernant l'accord-cadre « Open Bar » Microsoft/Défense et sa possible reconduction. Une seconde question écrire a été adressée à Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, par la députée Isabelle Attard. À ce jour, ces deux questions n'ont pas reçu de réponses.

Suite à la publication des articles du Canard Enchaîné et du Vinvinteur, nous avons fait de nouvelles demandes de communication des documents administratifs. Nous avons alors reçu trois documents de la part du ministère de la Défense qui montrent que le choix d'un contrat Open Bar fait bien suite à une décision politique qui a visiblement été prise en amont des études sur la faisabilité et les risques.

Mediapart s'est saisi du dossier fin 2013 et a publié un article intitulé Ministère de la Défense et Microsoft : les dessous du contrat « Open Bar ». Le site d'informations a enquêté sur le dossier, contacté des acteurs et est revenu sur les conditions de signature de ce contrat en 2008/2009 et sur son renouvellement en 2013. Mediapart a publié également une lettre ouverte dans laquelle le président de l'April interpellait le Président de la République. Nous avons également publié cette lettre ouverte sur notre site.

L'April va continuer son travail d'enquête sur ce dossier en 2014, une nouvelle demande de communication de documents administratifs a été envoyée fin 2013 au ministère de la Défense. Et bien sûr, nous travaillerons à ce que l'option logiciel libre soit sérieusement étudiée à l'avenir.

Pacte du Logiciel Libre / Candidats.fr

L'April a lancé en 2007 l’initiative Candidats.fr afin de sensibiliser les futurs élus au logiciel libre. Pour l'élection présidentielle, l'initiative prend la forme d'un long questionnaire soumis aux candidats afin de connaître leurs positions sur les différentes questions qui en découlent (droit d'auteur, DRM, brevets logiciels, éducation, vente forcée...). Pour les autres élections, l'initiative prend la forme du Pacte du Logiciel Libre.

Le Pacte du Logiciel Libre est un document simple permettant aux électeurs de savoir quel candidat dans leur circonscription a perçu les enjeux du Logiciel Libre, et s'est engagé en conscience à promouvoir et défendre les libertés qui y sont associées. Les citoyens sont invités à contacter les candidats pour les sensibiliser et les inviter à signer le pacte. L'April met en place une plate-forme collaborative pour chaque élection.

L'April a proposé cette action à l'occasion de l'élection présidentielle 2007, des élections législatives 2007, municipales et cantonales 2008, européennes 2009, régionales 2010, cantonales 2011, élections pour le gouvernement fédéral en Belgique, l'élection présidentielle de 2012 et les élections législatives 2012.

Dans le cadre des élections municipales des 23 et 30 mars 2014 l'April poursuivra sa sensibilisation au logiciel libre des responsables politiques par l'initiative « Candidats.fr municipales 2014 ». Et dans le cadre des élections européennes, qui auront lieu du 22 au 25 mai 2014, l'April relancera le Free Software Pact (Pacte du Logiciel Libre).

Par ailleurs, les utilisateurs de logiciels libres, particuliers et organisations, sont invités à signer la déclaration d'utilisation demandant à ce que les droits des développeurs et des utilisateurs de logiciels libres soient pris en compte par le législateur, et que les pouvoirs publics encouragent l'utilisation, la production, et la diffusion de logiciels libres. Lire notre actualité.

Vente forcée ordinateur/logiciels

Sur ce dossier, l'April utilise désormais le terme de vente forcée. Pour en savoir plus consultez le site Non aux racketiciels de l'Aful.

L'April lutte contre la vente forcée de systèmes d'exploitation et autres logiciels avec un ordinateur neuf. Elle mène des actions institutionnelles et soutient le groupe de travail Racketiciel de l'Aful ainsi que les actions en justice de l'UFC-Que choisir contre les revendeurs de matériel. L'April a évoqué ce dossier lors de ses rendez-vous avec des responsables politiques.

En 2013, la vente forcée a fait partie des sujets de débats dans le cadre du projet de loi consommation. Des amendements ont été déposés portant sur la vente par lots et concernant l'information du consommateur sur le prix des logiciels et des différents matériels vendus avec un ordinateur. L'objectif était d'exiger l'affichage du prix des logiciels vendus avec les ordinateurs (le cas échéant) afin que le consommateur puisse faire un choix informé. Malheureusement, les amendements ont été rejetés. Au Sénat, le ministre ministre délégué à l'Économie sociale et solidaire et à la Consommation Benoît Hamon a émis un avis défavorable avec un argumentaire honteux.

À l'Assemblée nationale, les députés socialistes ont une nouvelle fois rejeté l'amendement contre la vente forcée ordinateurs/logiciels, alors même qu'ils avaient affirmé leur opposition à la vente forcée lorsqu'ils étaient dans l'opposition.

Relations avec les pouvoirs publics, responsables politiques et rendez-vous

Depuis plusieurs années, l'April est considérée par les pouvoirs publics comme un acteur majeur du numérique qui mérite d'être reçu et écouté. En 2013, l'April a ainsi rencontré de nombreux représentants des pouvoirs publics : cabinets ministériels, DISIC (Direction interministérielle des systèmes d'information et de communication)… et bien sûr des parlementaires. Ces rencontres ont été l'occasion de discuter de la circulaire Ayrault, des dossiers de l'April (brevets, éducation, économie, droit d'auteur, consommation…).

Signatures

L'April a signé plusieurs appels durant l'année :

Surveillance / respect de la vie privée

Le scandale Prism, qui a révélé l'ampleur des écoutes généralisées commises par les USA et de certains de ses alliés sur les communications de tous les citoyens, a rappelé l'importance de contrôler son système informatique. Les logiciels libres, de part le fait qu'ils peuvent être vérifiés et améliorés par tous, sont une brique de base pour construire une informatique qui soit au service des utilisateurs et non pas un outil pour ceux qui souhaitent les asservir.

Mediapart a publié jeudi 21 novembre 2013 un article concernant l'accès non autorisé aux courriels d'eurodéputés. Au-delà de la démonstration de la fragilité de la sécurité des serveurs de courriels au sein du Parlement européen, cet article pointe l'absence de prise de conscience des responsables politiques de l'importance stratégique et politique du choix des outils informatiques. L'April a appelé les responsables politiques à se saisir sérieusement de ce sujet. Le président de l'April a écrit une lettre ouverte au Président de la République.

Fin 2013, l'April a relayé la campagne de financement participatif de GnuPG. Le logiciel libre GnuPG (pour GNU Privacy Guard : gardien de vie privée du projet GNU) est un outil fondamental pour la protection de la vie privée. Le groupe Transcriptions de l'April avait transcrit la conférence de Werner Koch intitulée Vie Privée en 2013 : Pourquoi. Quand. Comment.

Pour 2014, l'un des principaux enjeux sera de convaincre le plus grand nombre que l'informatique libre fait partie de l'antidote au problème de surveillance massive attentatoire au respect de la vie privée, telle qu'il est énoncé par l'article 12 de la Déclaration universelle des droits de l'homme, et que c'est une brique essentielle pour une société libre et inclusive. Il nous faut en convaincre le grand public, les associations, les entreprises, mais également les responsables politiques.

Groupes de travail

Agenda du Libre

Le site Agenda du Libre, lancé en juin 2005 par Thomas Petazzoni, propose un calendrier des manifestations organisées autour du logiciel libre en France. Depuis sa création, près de 7 000 événements ont été référencés.

Thomas Petazzoni et Marco Rodrigues (un des modérateurs du site), constatant que le projet souffrait depuis quelques temps d'un déficit de disponibilité et de ressources, ont proposé à l'April de reprendre la gestion du site pour en assurer la pérennité. C'est avec grand plaisir que nous avons accepté, tant il est essentiel que ce site dédié à la promotion du logiciel libre puisse continuer à exister.

Le site Agenda du Libre a donc été migré sur un des serveurs de l'April, qui assure également l'hébergement de l'Agenda du Libre pour la Belgique et de l'Agenda du Libre pour la Suisse.

Par ailleurs, Lionel Allorge, président de l'April, et Magali Garnero, secrétaire, ont rejoint récemment l'équipe des modérateurs de l'Agenda du Libre et contribuent ainsi à faire vivre ce projet au quotidien (voir l'appel pour de nouveaux modérateurs).

Accessibilité

Le Groupe de travail accessibilité et logiciels libres a été créé en 2009 pour aborder la question du Libre et du handicap dans toute sa diversité et sa complexité, et d'y associer la participation du plus grand nombre, issus de tous horizons, membres ou non de l'April.

La fin de l'année 2012 avait vu le départ de l'animatrice du groupe Armony Altinier et personne a pris la suite d'Armony. En 2013, il y a eu peu d'échanges sur la liste et aucune action concrète.

Armony Altinier, Jean-Philippe Mengual et d'autres personnes actives ont créé le projet Liberté 0, le logiciel libre accessible à tous. Une liste de discussion est à disposition pour échanger (l'inscription y est libre). Nous souhaitons bonne route à ce projet et nous verrons à l'avenir les coopérations possibles. La liste de travail du groupe Accessiblité reste ouverte pour autant.

Animation

Le groupe Animation a été créé en 2008 pour travailler à l'animation de la communauté des membres de l'April. Le groupe est régulièrement sollicité pour de nouvelles idées d'actions.

Par exemple, un « Roman photo » sur les erreurs à éviter lors de la tenue de stand a été commencé lors du salon Solutions Libres 2013.

Admin sys

Le groupe de travail « Admin sys » a pour but de fournir et de gérer l'infrastructure technique des serveurs de l'April. Il installe et entretient les services fournis aux permanents, membres du conseil d'administration et membres de l'association. Cela va du site Internet officiel de l'April aux listes de diffusions en passant par l'hébergement de projets connexes à l'association. En fonction des besoins, de nouveaux services sont mise en place.

Une réflexion de fond sur le rôle et le fonctionnement du groupe de travail avait abouti fin 2012 à une nouvelle charte et une organisation agile. Grâce à une meilleure gestion des priorités, les besoin des utilisateurs sont satisfaits avant d'entreprendre des activités de recherche pour faire évoluer l'infrastructure. L'autre objectif était de mobiliser plus de personnes et de ressources en 2013 et de concevoir et utiliser une infrastructure libre aussi malléable qu'un logiciel en suivant la mouvance devops.

La stratégie mise en place n'a pas donné en 2013 tous les résultats escomptés et le groupe va proposer début 2014 une mise à jour de cette stratégie.

En 2013, l'April a accueilli Quentin Chergui, étudiant en dernière année à l'EFREI, qui a effectué de mars à septembre un stage admin sys. Il a notamment participé à résorber la dette technique accumulée au fil des ans, à la mise en place d'outil de gestion centralisée de configuration et d'intégration continue, à la migration progressive vers OpenStack, à la gestion d'incidents…

Causeries

Pas de causeries April organisées cette année.

Diversité

Le groupe de travail Diversité a pour objectif d'étudier le niveau de représentation des différents groupes de personnes au sein de l'April, mais également dans les milieux associatifs, éducatifs, institutionnels, politiques et professionnels en lien avec les logiciels libres.

Initialement, le groupe de travail a été créé en 2006, face au constat non expliqué de l'absence de participations de certains groupes de la population aux activités libristes. Par exemple, le bilan d'activité du groupe pour 2009 a fait état d'une très faible participation féminine : environ 6% des adhérents à jour de cotisation sont des femmes. Un des premiers axes de travail du groupe a donc été celui de la participation des femmes et des questions d'inclusion, faire en sorte que l'atmosphère y soit accueillante pour tous. En 2012, une nouvelle charte a été validée, marquant un élargissement du périmètre du groupe.

En 2013, le groupe s'est occupé de plusieurs projets à la fois:

Vous pouvez vous inscrire sur la liste de discussions du groupe.

Éducation

L'April est depuis longtemps un observateur particulièrement attentif de l'évolution de l'usage et de l'enseignement de l'informatique dans le système éducatif. Le groupe Éducation est ouvert à tous. Vous pouvez vous inscrire sur la liste de discussions.

Vie du groupe

Le travail du groupe Éducation s'articule autour de :

Actions principales du groupe

Le groupe éducation est avant tout un lieu d'échange autour du libre dans l'éducation.

Le groupe a principalement axé son travail sur les dossiers institutionnels : projet de loi d'orientation et de programmation pour la refondation de l'école de la République, projet de loi enseignement supérieur et recherche, campagne Microsoft dans les CRDP (Centre Régional de Documentation Pédagogique), courrier à Vincent Peillon (ministre de l'Éducation nationale), rendez-vous au cabinet du ministre… Pour plus détails, voir la partie Éducation dans les dossiers traités par l'April.

Au delà de ce "coeur de métier" du groupe Éducation, les thèmes suivants ont été débattus :

  • la nécessité d'introduire un réel enseignement de l'informatique dès le collège
  • l'introduction massive de tablettes propriétaires et fermées dans les établissements scolaires (campagne menée par PULLCO)
  • le "Tour de France du numérique" organisé par le Café pédagogique avec son partenaire Microsoft dans les CRDP (certains ont refusé d'accueillir cette caravane)
  • interopérabilité des solutions de TBI/VPI (tableau blanc interactif, vidéoprojecteur interactif)
  • analyse du rapport de l'Académie des sciences sur la nécessité d'introduire un enseignement de l'informatique
  • les fablabs et surtout les MOOCs (Massive Open Online Course, Cours en ligne ouvert à tous)
  • les ressources éducatives libres avec notamment le soutien à Abulédu data
  • le rapport de l'inspection générale de l'éducation nationale sur la structuration du numérique éducatif
  • l'articulation entre enseignement de l'informatique et utilisation de logiciels et ressources libres
  • des échanges avec les membres de PAGESTEC (association regroupant les professeurs de technologie) qui a lancé en janvier 2013 dernier une consultation nationale auprès des professeurs de Technologie. Après près de 1300 réponses, le rapport se fait, entre autres, l'écho des positions défendues par l'April.
  • les actions à mener en faveur du libre autour de la fin du support de Windows XP

De nombreux échanges ont lieu sur la liste du groupe éducation. Pour leur donner une meilleure visibilité nous avons décidé de publier régulièrement des billets issus de ces échanges. Le premier billet a été publié en décembre 2013 et porte sur le retour d'expérience d'un prestataire informatique pour l'équipement des écoles.

Par ailleurs, l'April suit les travaux du groupe ITIC sur les TIC et l'école. Ce groupe est issu de la défunte Association française des sciences et technologies de l'information (ASTI) dont l'April était membre.

Jeux libres

Une liste de discussion sur les jeux publiés sous licences libres a été lancée le 15 mars 2012. Cette liste de discussion est ouverte à tous que vous soyez membre de l'April ou pas. L'activité en 2013 a été modeste. Les archives sont accessibles à tous.

Libre Association (Logiciel Libre et monde associatif)

Paradoxalement, alors que le monde du logiciel libre et le monde associatif ont de nombreuses valeurs communes (partage, volontariat, bénévolat, passion), le logiciel libre semble peu diffusé dans le milieu associatif. Le groupe de travail Libre Association est donc né de la volonté de « jeter des ponts entre le logiciel libre et le monde associatif ». Vous pourrez trouver des détails sur les axes de travail et les missions du groupe sur les pages dédiées sur le site de l'April. Vous pouvez vous inscrire sur la liste de discussions du groupe

L'activité du groupe a été moins visible globalement que pour l'année 2012. Même si certains sujets ont avancé (comme la mise à jour du site LibreAssociation.info, voir plus bas), il n'y a pas eu de projet finalisé qui aurait permis une communication importante à l'extérieur de l'April.

Le trafic sur la liste et le nombre d'inscrits restent sensiblement les mêmes (223 contre 228 inscrits à la même date en 2012 et 245 messages ont été postés contre 228 en 2012).

Si on regarde les priorités que le groupe de travail s'était données pour 2013 :

On peut apporter les explications et commentaires suivants :

  • la réimpression du Guide Libre Association, après qu'un soutien financier de la Macif ait été obtenu, devrait être effective finalement pour Libre en Fête 2014
  • les contenus pour la rénovation du site LibreAssociation.info ont été formalisés ; cependant, il reste un travail de mise en forme du site avant de communiquer sur cette rénovation. Cela devrait être fait dans le premier trimestre 2014.
  • la quantité de messages qui ont circulé en une année sur la liste dédiée à l'économie sociale et solidaire est restée modeste (85 messages) ; il conviendra en 2014 de faire le point sur cette première année de fonctionnement et des suites qui pourraient être données pour dynamiser les échanges.
  • il n'y a pas eu de questionnaire à proprement parler de la part du groupe Libre Association. Ceci étant, une enquête, dans le cadre du master en information et communication suivi par Laurent Costy, un des animateurs du groupe, a été menée dans la continuité du questionnaire de 2008. Le mémoire est téléchargeable au format PDF et contient les résultats de l'enquête. Cette matière permet de renforcer la connaissance du rapport entre les associations d'éducation populaire et les communs de la connaissance que sont les logiciels libres.

Pour les perspectives 2014, outre les actions reportées ci-dessus, les objectifs ci-après ont été évoqués comme actions 2014 lors du temps de rencontre du 11 décembre 2013 à Montreuil :

  • rédiger un nouveau guide dont le sujet pourrait être données et associations
  • repérer des logiciels propriétaires massivement utilisés en associations (plutôt en ce qui concerne la gestion) et écrire aux utilisateurs, aux éditeurs et aux commanditaires le cas échéant pour les encourager à les libérer
  • consolider un réseau de référents avec, comme objectifs complémentaires pour y parvenir : géolocalisation des initiatives, un label/autocollant à l'image de ce que fait la LPO (Ligue de Protection des Oiseaux), une carte des endroits où le guide a été envoyé, un repérage des initiatives locales pour permettre une amplification de la valorisation, un repérage de militants d'éducation populaire convaincus de l'importance des logiciels libres dans les différentes fédérations pour une action commune auprès de instances nationales et organes représentatifs tels CNAJEP (Comité pour les relations Nationales et internationales des Associations de Jeunesse et d'Éducation Populaire) et CPCA (Conférence Permanente des Coordinations Associatives).

Libre en Fête

L'April a lancé, en 2001, l'initiative Libre en Fête, qui est un événement de promotion et de découverte du logiciel libre pour le grand public, à l'initiative des groupes d'utilisateurs de logiciels libres (GULL), d'associations de quartiers, d'Espaces publics numériques (EPN), de collectivités, dans une dynamique festive et conviviale. Chaque année, cette initiative a lieu autour du 21 mars, pour accompagner l'arrivée du printemps.

Le Libre en Fête en 2013, s'est déroulé du vendredi 16 mars au dimanche 7 avril 2013. Cette édition était organisée en partenariat avec la Délégation aux usages de l'Internet, le réseau Cyber-base® de la Caisse des dépôts et l'Agenda du Libre et a donné lieu à 79 évènements déclarés.

Nous remercions chaleureusement tous les organisateurs de ces événements qui ont permis au grand public de découvrir les logiciels libres.

Voici le nombre d'événements déclarés les années précédentes :

Libre en Fête 2014 aura lieu du vendredi 7 mars au dimanche 13 avril 2014 inclus.

Recherche

Le groupe de travail Recherche de l'April a été créé à la fin de l'année 2011. Pour rappel, il propose de :

  • promouvoir une disposition légale empêchant l'appropriation des publications par les éditeurs par des cessions de droits patrimoniaux,
  • suggérer des licences à appliquer aux publications scientifiques donnant les libertés nécessaires et suffisantes aux lecteurs,
  • promouvoir la formalisation de la prise en compte de certaines productions logicielles libres dans l'évaluation des chercheurs,
  • promouvoir l'utilisation des productions scientifiques totalement libres (voire dans le domaine public) telles que les données expérimentales,
  • communiquer sur les positions de l'April auprès de la communauté académique.

Remarque : le groupe ne traite pas de l'enseignement supérieur, qui reste abordé dans le groupe Éducation.

Vous pouvez vous inscrire sur la liste de discussions.

Les discussions en 2013 ont principalement porté sur le libre accès aux articles scientifiques et la publication d'ouvrages scientifiques libres. Par ailleurs, la loi sur l'enseignement supérieur et la recherche a été votée et pour la première fois une disposition législative donnant la priorité au logiciel libre a été adoptée (voir la partie Dossiers).

Cependant, l'activité du groupe a fortement ralenti du fait du manque d'animateurs. Un animateur et un suppléant sont recherchés pour 2014.

Revues de presse

La revue de presse fait partie du travail de veille mené par l'April dans le cadre de son action de défense et de promotion du Logiciel Libre. Les positions exposées dans les articles sont celles de leurs auteurs et ne rejoignent pas forcément celles de l'April.

Pour gérer cette revue de presse, un groupe de travail a été créé (vous pouvez consulter la charte) ainsi qu'une liste de discussion rp@april.org où vous pouvez envoyer les liens vers des articles qui vous semblent intéressants.

Il existe un flux RSS permettant de recevoir la revue de presse au fur et à mesure (rapidement et article par article).

Chaque semaine, les articles de la semaine passée sont compilés et repris dans une page du site web de l'April. Afin de faciliter la lecture, et notamment limiter la surcharge lorsque de nombreux articles de presse traitent d'un même sujet, une sélection des 7 à 10 sujets les plus importants est faite, pour lesquels un article est mis en avant et les autres énoncés à la suite.

Cette revue de presse hebdomadaire est également diffusée sur le site LinuxFr.org, ce qui élargit grandement son audience.

La revue de presse est aussi disponible sous la forme d'un podcast, réalisé par Luc Fievet, Nicolas Vinot et Emmanuel Charpentier. Ce podcast apporte une analyse rapide des articles et des sujets qu'ils portent.

Il est diffusé sur les radios: Divergence Numérique, Radio Escapades, Radio Larzac et Ici&Maintenant.

Au cours de l'année 2013, il y a eu une revue de presse par semaine, publiée à chaque fois le lundi, par courriel, sur le site web de l'April et sur le site LinuxFr.org. Le podcast est généralement produit en début de semaine puis diffusé le jeudi, sauf l'été et durant les fêtes de fin d'année.

En 2013 furent publiés près de 668 articles. Il y en eu 675 en 2012, 859 en 2011, contre 750 en 2009 et 710 en 2010.

Sensibilisation au Logiciel Libre

Le groupe de travail Sensibilisation de l'April a pour vocation de proposer des documents permettant de sensibiliser le public au logiciel libre et aux formats ouverts. Les types de documents produits par le groupe sont variés et vont des dépliants, affiches et tracts aux décorations de stands, en passant par les t-shirts et les cartes de vœux. Ces documents nous sont très utiles notamment sur les nombreux stands tenus par l'association.

Vous pouvez vous inscrire sur la liste de discussions.

En 2013, diverses réalisations ont été faites et des projets démarrés, notamment : main, téléphone portable et menottes : installation pour les stands ; projet de visuels avec des panneaux de circulation sur le thème de la priorité au logiciel libre, projet de tract de survie à la fin de Microsoft Windows XP, projet d'argumentaire pour les militants contre les arguments des multinationales, projet de travail sur l'identification des lobbies, liste de cas illustratifs et documentés des méfaits du privateur

Les documents produits par le groupe sont diffusés sous des licences libres et sont disponibles en téléchargement sur le site de l'April et certains sont disponibles au format papier sur En Vente Libre.

Site web

Le groupe de travail Développement et maintenance du site web a pour objectif de développer et maintenir le site web ainsi que le wiki de l'association April.

Le site principal est propulsé par Drupal. Ces dernières années, nous avons constaté que le site s'adressait principalement à un public averti. Nous souhaitons en faire un espace plus accueillant pour les personnes désireuses de découvrir le Logiciel Libre, ses enjeux et nos actions. L'aide de quelques contributeurs serait nécessaire pour atteindre ce but.

Le groupe de travail est toujours à la recherche d'un animateur et de contributeurs. Si vous êtes intéressé, n'hésitez pas à vous inscrire sur la liste de travail du groupe.

Le groupe s'occupe aussi du wiki de l'association. Comme il l'avait annoncé, François Boulogne cesse son activité de jardinier du wiki de l'April, mais il ne restera pas en friche ! En effet, suite à l'appel aux bonnes volontés, plusieurs personnes ont répondu favorablement. Actuellement, nous avons non pas une, mais trois personnes actives sur la maintenance du wiki qui se répartissent les tâches : Marie-Julie Lainé, Jérôme Pierson et Thierry Vedel.

Merci à Marie-Julie, Jérôme et Thierry pour la relève. Les tâches effectuées de maintenance, de webmastering et d'administration système ne sont pas toujours visibles, mais pourtant nombreuses, nécessaires et indispensables. Et un grand merci à François pour avoir assuré cette tâche depuis 2010.

Traductions

À ne pas confondre avec le groupe Traduction de la philosophie GNU, le groupe « Traductions » a pour objectif de traduire dans différentes langues le site web de l'April et divers documents utiles, notamment les communiqués de presse. Ce groupe est ouvert aux non membres de l'April.

Depuis septembre 2008, l'animateur du groupe était Marc Chauvet. Il a été rejoint en août 2009 par Thibaut Boyer. À la fin de l'été 2012, Marc a annoncé qu'il comptait partir à l'étranger en janvier 2013 et qu'il n'aurait certainement plus assez de temps à consacrer au groupe de travail. Thibaut a accepté de reprendre l'animation du groupe. En cours d'année Thérèse Godefroy est venue lui prêter main forte.

Cette année, le groupe a été rejoint par plusieurs anglophones natifs suite à notre appel à volontaires, ce qui a apporté un niveau de précision des traductions encore supérieur à celui livré jusqu'ici.

En 2013 le groupe de travail a traduit, relu et fait publier 55 documents, communiqués de presses et actualités au cours de l'année. Les thèmes recouvraient le brevet unitaire (discuté au niveau européen), le contrat Open Bar de Microsoft avec le Ministère de la Défense, la place du Logiciel Libre dans les administrations, la journée mondiale contre les DRM. Les documents traduits en anglais sont publiés sur la version anglophone de notre site web.

D'autres traductions ont été réalisées, en urgence celles-ci, lorsque l'actualité l'exigeait. Il s'agissait alors souvent de communiqués de presse de l'association, majoritairement traduits par Jeanne Tadeusz et relus par des membres du groupe. Le principal sujet abordé portant sur le dossier du brevet unitaire et des contrats Open Bar de Microsoft.

Pour toute information supplémentaire, visitez la page d'accueil du groupe et vous pouvez vous inscrire sur la liste de discussions.

Après avoir étoffé ses effectifs en 2013, en 2014, le groupe Traductions continuera sur la même dynamique et espère attirer de nouveaux traducteurs.

Traduction de la philosophie GNU

Vue d'ensemble

Rappelons que le groupe trad-gnu a pour but de présenter l'informatique libre et la philosophie de GNU en français. Pour ce faire, il traduit et maintient à jour l'essentiel des textes publiés sur le site du projet GNU, pour qu'un visiteur francophone puisse en parcourir les sections principales sans être arrêté par des pages en anglais.

Au début de l'année 2013, les sections considérées comme importantes (philosophy/, gnu/, licenses/, education/ et distros/) étaient presque entièrement traduites. Les quelques textes assez courts qui restaient ont été traduits également pour faire bonne mesure, sauf deux qui n'offrent que peu d'intérêt par rapport à leur longueur. De plus, les fichiers PO qui servent de base aux traductions ont été entièrement vérifiés (dates de copyright, auteurs, conformité des liens avec l'original, etc.)

Une fois ceci fait, notre travail a surtout consisté en mises à jour et traduction de nouveaux articles, avec quelques relectures complètes lorsque des erreurs ou tournures maladroites étaient détectées. Certaines nouvelles traductions ont été faites par Framalang, comme en 2012.

Nous avons aussi collaboré ponctuellement à des traductions non publiées sur gnu.org.

Activités sur gnu.org

Les activité sur gnu.org :

  • Ce site compte 367 pages traduites en français, ce qui représente 378 fichiers PO
  • nouvelles traductions : 24 pages dont la taille va d'une phrase à plusieurs centaines de paragraphes (tableau présentant chacun des logiciels GNU en quelques lignes). Tous les nouveaux articles des sections importantes ont été traduits, dont 4 par Framalang.
  • mises à jour : 10 à 15 par semaine. C'est sensiblement plus qu'en 2012, en partie à cause d'un léger changement de format des pages de gnu.org, qui prend effet progressivement.

Collaboration avec les groupes Traductions et Transcriptions

Le groupe collabore régulièrement avec les groupes Traductions et Transcription :

Collaboration avec Framalang

Nous relisons toutes les traductions par Framalang d'articles de Richard Stallman, qu'elles soient destinées ou non au site GNU (elles sont de toute façon publiées sur le Framablog). Richard les valide ensuite personnellement. Outre les 4 articles mentionnés plus haut, Framalang a traduit un article de son site personnel, et nous l'avons relu comme les autres.

Fonctionnement du groupe

Quatre nouveaux membres ont été accueillis, mais certains anciens se sont désabonnés de la liste, la raison invoquée étant le manque de temps. Le nombre d'abonnés est actuellement de 88.

Comme les années précédentes, l'organisation repose sur 2 personnes, mais il y a une nouveauté : ces 2 personnes ont maintenant les droits d'écriture dans le dépôt CVS de www.gnu.org. Cela rend les mises à jour plus faciles lorsque l'une d'elles n'est pas disponible.

Richard Stallman nous a demandé à plusieurs reprises en 2012 et 2013 de faire migrer la liste trad-gnu sur Savannah, où sont hébergées la plupart des listes de traduction. Il serait d'après lui plus facile de faire repartir le groupe au cas (hypothétique bien sûr ;)) où les membres actifs cesseraient leur activité. Nous avons refusé net, car nous estimons au contraire que les habitudes de travail de GNU rendraient les choses plus difficiles. L'April nous offre par ailleurs un confort (communication directe avec les responsables de l'association, pad de traduction, liste de diffusion avec possibilité d'écrire sur l'interface web, etc.) que nous regretterions.

Et pour finir, un grand merci à tous pour leur contribution ou leurs encouragements !

Transcriptions

Le groupe Transcriptions a toujours pour but de proposer une version texte des enregistrements audio et vidéo afin de faciliter leur indexation, leur accessibilité et leur réutilisation. Ces enregistrements sont soit déjà sur le site de l'April, soit proposés par des Apriliens. Ils concernent tous le Logiciel Libre. Ces contenus, une fois transcrits, seront plus accessibles, disponibles dans les moteurs de recherche, imprimables, citables, etc. Des sous-titrages et des traductions sont aussi envisageables.

L'animatrice du groupe est Magali Garnero, alias Bookynette, depuis l'assemblée générale 2010. Sa suppléante Julia (PetitPandaRou) est à présent aidée dans sa tâche par Marie-Odile (alias Morandim). Le groupe est composé de 64 membres.

Voici un résumé des activités :

  • De janvier à décembre 2013, environ 16 heures de vidéo ont été transcrites et publiées sur le site de l'April (20h en 2012 et 19h en 2011). Il reste quasiment 15 heures de transcriptions à relire avant publication. En 2013, il y a eu 224h de bénévolat valorisé pour le groupe contre 170h en 2012.
  • Un exemple de 11 vidéos transcrites est disponible.
  • Énormément de transcriptions sont en cours, surtout en attente de relecture. Ces transcriptions seront publiées en 2014.
  • Même si le travail de transcription peut être fait chez soi, sept réunions ont été organisées dont plusieurs au local de l'April, histoire d'inaugurer le lieu.
  • Le projet de sous-titrage de vidéos est reparti grâce à l'arrivée de Sylvain (Beuc) et d'Olivier (Twist) dans le groupe.
  • Un projet de modification de charte est en cours afin d'étendre le travail du groupe au libre en général.

Pour plus d'informations : allez jeter un œil sur le wiki du groupe. Vous pouvez aussi vous inscrire à la liste de travail du groupe.

L'ensemble des transcriptions de 2013 est disponible en ligne.

Conférences, participation à des manifestations, événements, stands

30 ans du projet GNU

Photo de Richard Stallman lors des 30 ans du projet GNU à Paris 8

Le 27 septembre 1983, Richard Stallman diffusait l'annonce initiale du projet GNU. Le développement démarre le 5 janvier 1984, lorsqu'il démissionne du MIT.

L'April a eu le plaisir d'organiser à l'université Paris 8 le 21 septembre 2013 un événement pour célébrer les 30 ans du projet GNU, en présence de Richard Stallman. Les enregistrements audio et vidéo de sa conférence sont disponibles. Nous avons également mis en ligne une vidéo pour souhaiter un joyeux anniversaire à GNU.

Par ailleurs, Richard Stallman a eu 60 ans le samedi 16 mars 2013. Depuis près de trente ans il milite pour le développement, la promotion et la défense du logiciel libre. Et depuis près de 17 ans nous collaborons avec lui. Nous lui avons souhaité un joyeux anniversaire.

Présence à Boston (LibrePlanet, FSF)

Photo d'un amphi du Libre Planet 2013

L'April était représentée par son délégué général pour le LibrePlanet 2013 qui c'est tenu du 21 au 28 mars 2013 à Boston.

Frédéric Couchet, délégué général, et Loïc Dachary, admin sys bénévole, ont passé une semaine à Boston (du 21 au 28 mars 2013). Pour assister à la conférence annuelle de la Fondation pour le Logiciel Libre (FSF) et passer quelques jours dans les bureaux de la FSF.

Ce déplacement a permis notamment de rencontrer l'équipe de la FSF dans leurs locaux et d'échanger avec eux.

Conférences, participation à des événements, stands

Photo stand April à Solutions Libres 2013

L'April a participé à de nombreux évènements du libre par la tenue de stands, la présence de conférenciers ou la distribution de documents de sensibilisation et notamment :

Partenariats

AFUL

Les conseils d'administration de l'AFUL et de l'April ont travaillé en collaboration sur un certain nombre de sujets (vente forcée notamment). De plus, des discussions communes entre les listes d'adhérents April et AFUL ont lieu régulièrement, certains membres de l'April participent à des groupes de travail de l'AFUL, et vice versa.

Cité des Sciences et de l'Industrie

Le carrefour numérique de la Cité des Sciences accueille régulièrement l'April dans le cadre d'évènements grand public.

Conseil national du logiciel libre (CNLL)

Le Conseil national du logiciel libre (CNLL) a été créé début 2010. L'April avait salué la création de cette nouvelle entité regroupant des associations régionales d'entreprises du Logiciel Libre en France. Nous avons eu plusieurs fois l'occasion de travailler avec le CNLL, notamment sur le dossier des marchés publics informatiques.

Crédit Coopératif

Dans le cadre du groupe de travail Libre Association, l'April a signé, en 2010, une convention de partenariat avec la fondation Crédit Coopératif. Le projet a abouti en 2012 par la publication du « Guide Libre Association » qui est un guide d'usage des logiciels libres à destination du monde associatif. Imprimé à 10 000 exemplaires, il a été diffusé gratuitement par les agences du Crédit Coopératif, dans le réseau de l'April et auprès de structures intéressées. Outre le guide, le Crédit Coopératif a demandé la réalisation d'une clé USB de logiciels libres. Ce projet a été mené par Framasoft et l'April.

En Vente Libre

L'April diffuse ses documents de sensibilisation avec le soutien de la boutique En Vente Libre.

Fondation pour le Logiciel Libre

L'April coopère depuis sa création avec la Fondation pour le Logiciel Libre. L'un des premiers groupes de travail de l'April est le groupe « Traduction de la philosophie GNU » qui a pour but de présenter l'informatique libre et la philosophie de GNU en français en traduisant les textes du site du projet GNU.

En 2013, l'April a collaboré avec la FSF sur plusieurs dossiers (notamment celui sur DRM et HTML5), a relayé les actions de la FSF, a aidé Richard Stallman lors de ses visites en France, pour organiser des conférences, des rencontres avec les médias.

Framasoft

L'April travaille étroitement avec Framasoft depuis de nombreuses années. Notons, en 2012, le travail en commun pour la réalisation d'une clé USB de logiciels libres pour accompagner le « Guide Libre Association » et les deux campagnes communes de dons « Pack Liberté » April/Framasoft/La Quadrature du Net. Et plus récemment la collaboration avec Framalang pour les traductions d'articles de Richard Stallman.

FPH (Fondation pour le Progrès de l'Homme)

La FPH nous a accueillis dans ses locaux à plusieurs reprises : week-end de réunion à l'occasion de l'assemblée générale, April Camp, réunions ponctuelles...

La FPH est également notre partenaire pour le groupe de travail « Libre Association ».

La Cantine / Numa

La Cantine est le « premier espace de travail collaboratif en réseau Coworking Space à Paris et en Île-de-France, relié à d'autres structures en France ». La Cantine est portée par l'association Silicon Sentier.

L'April a participé à de nombreux évènements à La Cantine. Et celle-ci a accueilli l'April pour plusieurs évènements qu'elle a elle-même organisés.

En 2013, La Cantine a déménagé dans un nouveau lieu, baptisé Numa.

La Quadrature du Net

L'April soutient (depuis sa création en 2008) La Quadrature du Net, collectif de citoyens français qui informe sur des projets législatifs menaçant les libertés publiques et le développement économique et social à l'ère du numérique.

Nous avons eu, ces derniers mois, l'occasion de travailler ensemble sur plusieurs dossiers, notamment Hadopi, Loppsi, neutralité du net...

Notons également les deux campagnes communes de dons « Pack Liberté » April/Framasoft/La Quadrature du Net.

Libre Accès

Libre Accès a pour objet de « sensibiliser le plus grand nombre aux enjeux de l’art libre et de défendre les droits de ses amateurs et auteurs ». L'April participe régulièrement à des événements organisés par Libre Accès.

Lolix

Depuis 2009, l'April relaye les annonces d'emploi de Lolix, site fondé par Rodolphe Quiédeville dans les années 2000 qui s'est imposé comme le site de référence pour l'emploi logiciel libre en France. Nombreux sont les membres de l'April, notamment particuliers ou entreprises, qui ont bénéficié des services de Lolix.

Le partenariat entre l'April et Lolix vise d'une part à valoriser les offres d'emplois émanant des entreprises adhérentes de l'April, et d'autre part à favoriser le recrutement de candidats compétents en technologies libres.

Rodolphe Quiédeville, le créateur de Lolix, avait annoncé la fermeture du site début décembre 2013. De nombreux soutiens lui sont alors parvenus dont celui de l'April et Rodolphe a lancé une campagne de financement communautaire pour que l'aventure puisse continuer. Nous lui souhaitons longue vie.

Macif

La Macif a adopté une stratégie en faveur du logiciel libre et qui soutient depuis de nombreuses années des communautés du logiciel libre. La Macif et l'April ont signé un partenariat fin 2013 qui va permettre en 2014 une réédition de notre Guide Libre Association. Nous tenons à les remercier pour leur engagement.

Master I2L

L'April est partenaire du Master I2L (ingénierie du logiciel libre) de l'Université du Littoral (Calais) depuis sa mise en place en septembre 2006. Nous avons notamment contribué à élaborer le contenu du module d'enseignement « Environnement du Logiciel Libre ». Plusieurs membres de l'April ont fait des présentations sur différents sujets.

En 2013, Lionel Allorge est intervenu le 12 septembre 2013 pour une journée de cours sur l'informatique libre.

OFSET

L'association est membre bienfaiteur d'OFSET et a un représentant au sein de son conseil d'administration (Odile Bénassy).

SavoirsCom1

SavoirsCom1 est un collectif qui s"intéresse aux politiques des biens communs de la connaissance. Son action vise à faire en sorte que les politiques publiques favorisent la création, la diffusion et la mise en partage de biens communs informationnels. SavoirsCom1 défend les positions exprimées dans son Manifeste.

L'April et SavoirsCom1 ont collaboré sur plusieurs sujets en 2013 (notamment en signant un communiqué sur une nouvelle entorse à la neutralité scolaire et à l'intérêt du service public d'éducation et également sur la question des livres numériques verrouillés par des DRM.

Scideralle

L'association est membre de Scideralle. Jean-Christophe Becquet représentait l'April au sein de son conseil d'administration, avant de céder sa place en 2010 à une association active sur le terrain.

Wikimédia France

L'April est membre de Wikimédia France depuis janvier 2008 et Lionel Allorge, secrétaire de l'April, représentait l'association lors de l'assemblée générale de Wikimédia France.

Médias/presse

Relations avec les médias

La très bonne visibilité de l'association dans les médias (web, papier, radio ou télé) se maintient, y compris dans les médias grand public (comme en témoignent la participation à des émissions de radio et des interviews dans la presse quotidienne régionale). L'association est régulièrement sollicitée par les médias.

L'actualité de l'April sur Divergence FM le 27 octobre 2013 et en podcast

Divergence Numérique est une émission hebdomadaire de Divergence FM, radio de Montpellier, diffusée tous les dimanches à 14h. Le 27 octobre 2013 Jeanne Tadeusz a également fait le point sur les grands dossiers de l'April actuellement. N'hésitez pas à écouter le podcast sur le site de la radio.

Communiqués de presse

Nos communiqués ont été, pour la plupart, cités et/ou repris dans la presse (électronique ou papier).

Liste des communiqués de presse de l'année (signés ou cosignés par l'association) :

Merci

Un merci chaleureux aux membres de l'April, à l'équipe de permanents, à nos soutiens et sympathisants qui nous permettent d'avoir une association vivante et active pour la promotion et la défense du Logiciel Libre.