Rapport moral sur l'activité de l'April en 2009

Mots-clefs

Période du 01/01/2009 au 31/12/2009

Sommaire 
  1. Bref rappel
  2. Contexte de l'année
  3. Fonctionnement et vie de l'association
    1. Décès de Francis Muguet
    2. Adhérents (stats, répartition géographique, bénévolat...)
    3. Conseil d'administration, bureau
    4. Permanents
    5. Ressources : local, site, système de gestion des adhérents
    6. Stagiaires
    7. Assemblée générale de l'April
    8. Bilan moral 2008 et feuille de route 2009-2014
    9. Divers
  4. Dossiers
    1. ACTA / ACAC - Accord Commercial Anti-Contrefaçon
    2. Abus de position dominante et interopérabilité
    3. Brevets
    4. Cadre européen d'interopérabilité (EIF)
    5. Campagnes : le Pacte du Logiciel Libre
    6. Consultations de l'Union européenne
    7. Entreprises
    8. Éducation
    9. Forum Mondial du Libre
    10. Feuille de route « 2020 FLOSS Roadmap »
    11. Forum des Droits sur l'Internet
    12. L'April témoigne sa reconnaissance à Michel Rocard
    13. Hadopi
    14. Marchés publics discriminants
    15. Neutralité du net
    16. Projet de création d'un « Conseil National du Numérique »
    17. Relations avec les pouvoirs publics et rendez-vous
    18. RGAA
    19. RGI
    20. Vente liée
  5. Groupes de travail : point groupe par groupe
    1. Accessibilité et logiciels libres
    2. Administration des serveurs
    3. Agir-April
    4. Animation
    5. Causeries
    6. Classement des logiciels libres comme patrimoine de l'humanité à l'UNESCO
    7. Communication externe
    8. Développement et maintenance du site web
    9. Diversité
    10. Éducation
    11. Libre Association (Logiciel Libre et monde associatif)
    12. Libre en Fête
    13. Revues de presse
    14. RTFM (« Refonte, Travail de Fond et Modernisation »)
    15. Sensibilisation au Logiciel Libre
    16. Traductions
    17. Traduction de la philosophie GNU
    18. Transcriptions
  6. Autres actions
    1. Conférences
    2. Divers
    3. Entretiens
    4. Participation à des manifestations, stands (RMLL, FML, Solutions Linux...)
    5. Publications
  7. Partenariats
    1. AFUL
    2. ASTI
    3. CPCA
    4. Codathlon Bordeaux 2009
    5. FPH
    6. Forum des Droits sur l'Internet
    7. La Cantine
    8. La Quadrature du Net
    9. Lolix
    10. Master I2L
    11. ODF Alliance
    12. OFSET
    13. Scideralle
    14. Wikimédia
  8. Médias/presse
    1. Zoom de l'April dans le JT d'Intelli'N sur le logiciel libre
    2. Communiqués de presse
  9. Merci

Bref rappel

Note : un certain nombre des groupes ou évènements cités dans ce rapport concernent le système d'exploitation GNU/Linux mais le nomment « Linux ».

Créée en novembre 1996, l'April a pour but de promouvoir les logiciels libres auprès d'une large audience, incluant le grand public, des professionnels et des institutionnels (en France et en Europe). L'association a donc soufflé ses 13 bougies fin novembre 2009.

L'April est un acteur majeur du logiciel libre en France, et participe à la démocratisation et à la diffusion du logiciel libre et des standards ouverts dans l'espace francophone soit par des actions de terrain (colloques, journées d'installation et de formation, rencontres, débats), soit par des actions de portée plus générale (rencontres avec des responsables politiques, publication régulière d'articles dans divers médias, actions communes avec d'autres associations contre les brevets sur les algorithmes, etc.). Elle veille aussi, dans l'ère numérique, à sensibiliser l'opinion sur les dangers d'une appropriation exclusive de l'information et du savoir par des intérêts privés.

L'utilité et l'importance des logiciels libres sont aujourd'hui largement reconnues, tant par le grand public que par les professionnels et les institutionnels. Bien sûr, cette réussite n'est pas à attribuer exclusivement à l'association, mais nous y avons grandement contribué.

La banalisation du libre continue son chemin ; pour autant il reste bien évidemment du travail à faire à la fois pour promouvoir et pour défendre le logiciel libre.

Autrefois confidentiels, les logiciels libres sont à présent au cœur des stratégies d'évolution des systèmes d'information. Cette nouvelle situation appelle à d'autres formes de promotion et à un développement de l'association.

L'April a su s'adapter aux enjeux ; elle est aujourd'hui forte de plus de 5 300 membres et d'une équipe de trois permanents.

Contexte de l'année

L'année 2009 a été celle des 13 ans de l'association. Elle a été riche en actions de promotion et de diffusion du logiciel libre, de sa philosophie, des standards ouverts et de l'interopérabilité auprès du grand public, des associations, des professionnels et des institutions dans l'espace francophone. Et cela recouvre des conférences, des stands, des évènements, des contenus textuels, graphiques ou audiovisuels produits, de présences régulières dans les médias papier, web, radio, des traductions de contenus, des milliers d'heures d'échanges à l'écrit ou l'oral sur le partage du savoir et des connaissances.

L'année a aussi été active sur le plan de la défense des droits des utilisateurs et des auteurs de logiciels libres, de campagnes pour obtenir des décisions politiques, juridiques et réglementaires favorables au développement du logiciel libre et aux biens communs informationnels. Contre les quatre dangers brevets logiciels, DRM, informatique déloyale et vente liée, dans les batailles comme la brevetabilité logicielle en Europe, Hadopi, ACTA, etc. - batailles qui se poursuivront en 2010 -, dans des initiatives comme Candidats.fr (présidentielle et législatives 2007, municipales et cantonales 2008, européennes 2009 et bientôt régionales 2010).

Enfin cette année s'est poursuivie la réflexion sur l'évolution de l'association, suite à l'arrivée en quelques années de permanents, la forte hausse du nombre d'adhérents, l'arrivée de nouveaux types d'adhérents comme les collectivités locales, les départements universitaires et la première université ; il s'agit d'une réflexion sur notre fonctionnement interne (animation, diversité, outils disponibles), sur notre communication, sur nos priorités et la façon de mener nos actions (voir notamment la feuille de route 2009-2014).

La promotion et la défense du logiciel libre continueront en 2010, avec notamment la lutte contre les 4 dangers, la poursuite de Candidats.fr lors des élections régionales, mais aussi les premières actions de l'intergroupe « Nouveaux médias, Logiciel Libre et société de l'information ouverte » au Parlement européen.

Merci à tous les adhérents et permanents qui contribuent à la vie d'une telle structure. Et de quelle façon ! Voyez le bénévolat valorisé et l'activité des salariés !.

À très bientôt, en particulier lors du FOSDEM à Bruxelles les 6 et 7 février 2010, lors de la réunion des membres à Paris les 13 et 14 février 2010 (avec assemblée générale de l'association le samedi 13) et enfin pour le salon Solutions GNU/Linux du 16 au 18 mars 2010.

Fonctionnement et vie de l'association

Décès de Francis Muguet

C'est avec une très grande émotion et beaucoup de peine que nous avons appris le décès de Francis Muguet, qui a participé à de nombreuses batailles pour une société de l'information ouverte. Plusieurs membres de l'April étaient présents aux funérailles et une couronne au nom de l'association a été déposée.

Adhérents (stats, répartition géographique, bénévolat...)

Nombre d'adhérents

Fin décembre 2009, l'association compte 5 309 adhérents qui se répartissent comme suit :

  • 4 863 personnes physiques
  • 274 entreprises
  • 146 associations
  • 3 réseaux d'entreprises
  • 5 collectivités
  • 4 départements universitaires
  • 2 écoles
  • 1 université

Fin décembre 2008, l'association comptait 3 848 adhérents qui se répartissaient comme suit :

  • 3 558 personnes physiques
  • 170 entreprises
  • 112 associations
  • 3 réseaux d'entreprises
  • 3 collectivités
  • 2 départements universitaires

Le nombre d'adhérents a augmenté de 38% cette année. Ceci est une marque de reconnaissance pour le rôle et les actions de l'April.

En 2010, l'Université Pierre Mendès France a été la première université à adhérer à l'April. L'UPMF a expliqué qu'elle souhaitait par cette adhésion soutenir le logiciel libre symbole d'équité sociale et de distribution du savoir. Lire également l'interview de Grégory Mathès, le directeur des services informatiques, et Emmanuel Le Normand, technicien maintenance et exploitation, qui expliquent les raisons de l'adhésion de l'UPMF à l'April.

Bénévolat valorisé

Le bénévolat valorisé consiste à valoriser le travail et les apports des bénévoles et à l'intégrer dans les comptes. Exemples :

  • quand un bénévole utilise sa voiture pour un projet, l'association économise de l'argent ;
  • quand quelqu'un héberge un invité, conférencier, etc., l'association économise une nuit d'hôtel ;
  • quand un bénévole passe x heures sur un projet, l'association économise le prix de quelqu'un qui aurait été payé pour ça ;
  • ...

Le bénévolat valorisé permet de constater les vrais coûts d'un projet associatif, en dehors des simples flux financiers. Cela permet aussi d'avoir une idée des différentes tâches effectuées dans l'association, et donc d'évaluer la possibilité de répartir ou non les tâches entre bénévoles et permanents, en fonction de la valeur ajoutée de chacun.

Et cela permet également d'augmenter de façon légale le budget de l'association, ce qui peut être utile notamment dans le cadre de la recherche de subventions.

En 2007, le total du bénévolat valorisé était de plus de 3 200 heures.

En 2008, le total du bénévolat valorisé était de plus de 3 500 heures.

En 2009, le total du bénévolat valorisé est de plus de 4 500 heures.

Campagne d'adhésion

Pour toujours mieux promouvoir et défendre le logiciel libre, l'April avait lancé le 12 novembre 2008 une grande campagne d'adhésion. L'objectif était de doubler le nombre d'adhérents (de 2 500 à 5 000), notamment pour pérenniser les trois postes actuels de permanents.

L'objectif a été atteint le 3 juin 2009 avec à l'arrivée du 5 000e adhérent. C'est pour l'association une étape importante dans son développement et pour ses actions de promotion et de défense du logiciel libre. En quelques mois c'est quelques 2 500 adhérents qui ont rejoint l'April. On peut considérer que « L'April a réussi à toucher un nouveau public ».

Merci à eux, et à tous ceux qui se sont mobilisés pour soutenir et relayer la campagne.

Évolution du nombre d'adhérents

Une petite statistique de l'évolution du nombre d'adhérents  :

 
    Date     Adhérents  Personnes physiques  Personnes morales  
    01/07/2004    192            189                      3  
    01/01/2005    208            204                      4  
    01/07/2005    253            242                     11  
    01/01/2006    280            264                     16  
    01/07/2006    343            320                     23  
    01/01/2007    449            404                     45  
    01/07/2007  1 485          1 395                     90  
    31/12/2007  1 796          1 676                    120 
    31/12/2008  3 848          3 558                    290
    31/12/2009  5 298          4 863                    435

Typologie des adhérents

Fin décembre 2009, une recherche portant sur 4 807 fiches d'adhérents (personnes physiques) révélait les résultats suivants  :

  • 1325 informaticiens
    • 540 informaticiens, ingénieurs en informatique (spécialité non précisée)
    • 221 développeurs, analystes programmeurs, analystes
    • 216 administrateurs sécurité, systèmes et réseaux
    • 103 ingénieurs et techniciens support, assistance et dépannage
    • 59 chefs de projet
    • 58 consultants en informatique, systèmes d'information, sécurité et réseaux
    • 40 responsables et coordinateurs informatique, technique
    • 32 webmestres, concepteurs web, réalisateurs multimédia
    • 30 architectes logiciel, systèmes et réseaux
    • 13 administrateurs de bases de données
    • 9 responsables systèmes et réseaux, sécurité
    • 7 responsables de service
    • 4 directeurs de projet
  • 551 personnes travaillant dans la recherche, l'enseignement et la formation
    • 255 enseignants
    • 149 chercheurs / enseignants-chercheurs
    • 85 doctorants
    • 40 formateurs
    • 19 éducateurs
    • 2 conseillers d'orientation
    • 1 directeur d'école
  • 490 personnes en formation initiale
    • 456 étudiants (domaines très variés)
    • 27 lycéens
    • 7 apprentis
  • 397 ingénieurs et cadres dans d'autres secteurs d'activité que l'informatique
  • 102 techniciens, employés, ouvriers
  • 88 personnes exerçant des fonctions de direction
    • 47 chefs d'entreprise, gérants
    • 27 directeurs techniques et responsables R&D
    • 6 directeurs commerciaux
    • 5 directeurs d'établissement
    • 2 directeurs administratifs et financiers
    • 1 directeur des ressources humaines
  • 68 artistes (graphistes, infographistes, peintres, sculpteurs, comédiens, intermittents du spectacle, musiciens, compositeurs, cinéastes, designers, photographes)
  • 58 personnes travaillant dans le monde associatif ou des structures à but non lucratif
    • 28 animateurs multimédia, scientifique, socio-culturel
    • 17 directeurs, délégués généraux d'association
    • 5 coordinateur d'EPN
    • 3 bénévoles
    • 2 présidents
    • 2 chargés de mission
    • 1 coordinateur de programme humanitaire
  • 56 membres du corps médical et para-médical (chirurgiens, médecins, psychanalystes, dentistes, pharmaciens, infirmiers, aides-soignants)
  • 35 électriciens, électroniciens, électromécaniciens, automaticiens
  • 22 documentalistes, bibliothécaires, libraires
  • 20 ingénieurs d'affaires, ingénieurs et agents commerciaux
  • 18 responsables de service, d'atelier, d'équipe
  • 18 conseils en communication, attachés de presse, responsables marketing
  • 17 écrivains publics, correcteurs, rédacteurs, traducteurs
  • 17 personnels techniques dans le milieu artistique (opérateur de prise de vue, prise de son, projectionniste, éclairagiste, etc.)
  • 16 chargés de mission, de développement, d'étude
  • 15 agents administratifs, assistantes de direction et commerciales
  • 14 juristes, avocats et magistrats
  • 14 projeteurs et dessinateurs de bureau d'étude
  • 12 chauffeurs de poids-lourds et de taxis, coursiers
  • 10 commerçants et artisans
  • 9 comptables et experts-comptables
  • 8 journalistes
  • 8 personnes travaillant dans l'hôtellerie et la restauration (restaurateurs, cuisiniers, réceptionnistes)
  • 7 militaires
  • 6 pompiers, marins-pompiers, agents de sécurité incendie
  • 6 agriculteurs, apiculteurs, viticulteurs et jardiniers
  • 5 personnes travaillant dans le domaine de l'édition
  • 5 régleurs, opérateurs de machine à commande numérique
  • 4 conservateurs de musée, de bibliothèque, botanique
  • 4 luthiers, facteurs d'orgues
  • 4 élus (conseiller municipal, maire)
  • 4 architectes DPLG, urbanistes
  • 4 ingénieurs financiers, analystes financiers, fundraisers
  • 4 pilotes (de ligne, d'hélicoptère)
  • 4 mécaniciens
  • 3 conseils en entreprise, gestion et patrimoine
  • 3 conducteurs de train
  • 3 personnes travaillant dans la logistique
  • 3 monteurs
  • 3 magasiniers
  • 2 marins
  • 2 assistantes sociales
  • 2 bouchers
  • 2 maçons
  • 1 aiguilleur du ciel
  • 1 animateur radio
  • 1 religieux
  • 1 menuisier
  • 1 accompagnateur en montagne
  • 1 médiateur sociétal
  • 1 caviste
  • 1 chargé de recouvrement
  • 1 gardien d'immeuble
  • 1 lectrice de presse
  • 1 maître nageur
  • 1 propriétaire d'un cybercafé
  • 194 retraités
  • 1 133 personnes n'ayant pas indiqué leur profession

Cette diversité est un grand enrichissement pour l'association, apportant au passage d'autres compétences, d'autres expériences et d'autres points de vue. L'association n'est pas réservée aux experts du logiciel libre : bien que les informaticiens y soient très bien représentés, l'association (en tout cas une partie de ses membres) suit et participe à l'évolution du logiciel libre (au niveau technique, juridique, politique...).

L'April compte des membres d'horizons très divers, et c'est ce qui fait sa richesse. Ce qui regroupe les membres de l'April c'est l'importance accordée aux libertés. L'association, pour ses actions, a besoin des compétences les plus variées, et notamment celles qui ne sont pas du domaine informatique : communication, organisation, logistique, capacité de conviction...

Dans leur grande majorité les adhérents de l'April ne sont pas des informaticiens mais des utilisateurs.

Répartition géographique des adhérents

Fin 2009, l'April était présente via ses adhérents sur tout le territoire français ;dans 60 pays à travers le monde pour les adhérents personnes physiques et dans 15 pays pour les adhérents personnes morales. Les cartes suivantes permettent de mieux visualiser cette répartition des membres « personnes physiques » :


    Répartition des membres physiques dans le monde


    Répartition des membres physiques en France

Adhérents personnes morales

Le nombre d'adhérents personnes morales a augmenté de 50 % en 2009.

Les nouvelles associations qui nous ont rejoints en 2009 sont : Association francophone des utilisateurs de Joomla!, Club Informatique de Proville / LinuxCambresis, Association Poitevine pour la Promotion de Gnu/Linux et des Logiciels Libres, Efrei-Linux, Rochelug, aGeNUx, Le portail des Meilleures Pratiques, nagios-fr.org, Club Sportif Municipal Puteaux Golf, ARBRALEGUMES, Le Parc des Electrons, Actux, Montpel'libre, Fédération France Wireless, EPSINUX, LinuxMint-fr, Barricade Asbl, Bulle Immobilière, mingapop, FORMA'TECH, Nature & Progrès Bruxelles, Code Kono, Groupe des utilisateurs de logiciel libre à l'UTC, WEB HANDICAP, AKWABATIC, Net' Entraide, Globenet, ECRINS35, Société d'Histoire 94120 Saint-George & Dalayrac, Assodev-Marsnet, ASRI-EDUCATION, Gu3L, O2i - Office to internet, HOST', Cyberlocus, Centre d'Initiative et de Gestion Local Esch-sur-Alzette, PULLCO, VideoLAN.

Les nouvelles entreprises qui nous ont rejoints en 2009 sont : ALTOSPAM, Neogeo-Technologies, Plein Champ PC, P.SI, OPENGO, JA-PSI, UTOPSYS, Weelya, Netbois Consulting, eNovance, Nespoulous - OPEN SHELTER, Easter-eggs, OpenStates, pcubuntoo, C-INTELLIGENT SARL, GoldZone Web, TUXSERVICES, probeSys, METRYS, Revenons à nos moutons, Les Développements Durables, khawarizmi-center, SILECS, SYLOÉ, ELEDO, Entr'ouvert, Kiperti, Nereide, Les Ancres du canal, Elikya Formation, JUPINFO, SOS MUSIC, CODE LUTIN, PTAH SOFTWARE, DotRiver, Ordilinux, PimenTech, Olympus Consulting sprl, OpenStudio, Ordimatic, DEXIAN Informatique, SERENITUX, LINUTOP, 3ZECO, WuWeiGroup SARL, SENS 3D, AUTOURDSI EURL, MG Consultants, JMINFO, IPEOS I-Solutions, Posterita, OVENSIA, TOOTAI, Nouvelle Solution, CAFTRIM, TEOREM, CHOC 02, ACRONA, QUALIXO, Adyax, BIGOT CONSULTING INFORMATIQUE, DECLIC 3000, PRODUCTIVIX, SR Infosystèmes, JPCONSEILS, Ywigo, Nicolas BOURNEY, ARKEIA SOFTWARE, Reuninet, MID91, Oasiswork, AMABIS, AROBASE INTERNATIONAL, Micro38, IL4P, Prestations Informatique 09, Anugrah, Craft KoderZ Development, Rich Congress, Ouvaton SA, XBe-Conseil, Yozik, Open Business Innovative Solutions, XSALTO, YOOOOK, Letux Sarl, KBNTIC, DEVICTIO, Libre Evolution, AGELENA, Digitel SPRL, Digicube sas, ELOL, i-com, Webarero, Accro Web, TECLIB, easeo, TIPICALL, CiCT, Creativ-IT, COMTINUX, INFORMETIC, ADVISEHR, Swiss Computer Store, CS2I, [E]mmanuel [V]erguet [E]nergies [R]enouvelables & [T]hermique, GPLHost UK Ltd, Etude et Développement - Linux et Logiciels Libres, Magenta Creations, Hedera Technology, YO8YO, ObelSI, OutFlop, VOD Elephant, PerenIP Systems, ACCEDO, Aternatik.

Nous avons eu le plaisir d'accueillir 2 nouvelles collectivités : les mairies de Grigny et de Pont-Audemer.

Nous avons eu le plaisir d'accueillir en 2009 les structures éducatives suivantes : Département Informatique de l'IUT de Vannes, École Nationale Supérieure de Techniques Avancées, l'École Pour le Web Avancé (Maroc), l'UFR MITSIC de l'Université Paris8 et l'Université Pierre Mendès France (Grenoble).

Retrouver la liste complète des adhérents personnes morales (avec description des structures et liens vers les sites internet).

Présentations vidéos de membres de l'April et de projets

Lionel Allorge a réalisé des interviews vidéos de membres de l'April qui se présentent et/ou qui présentent des projets.

Présentations de membres

Nous avons initié en 2009 le principe de courtes présentations de membres de l'April.

L'ensemble des présentations est accessible sur une page dédiée aux présentations de membres de l'April.

Nouvelles fonctionnalités dans le trombinoscope

Près de 400 adhérents sont présents sur le trombinoscope de l'association. Le trombinoscope de l'April permet désormais d'accéder aux fiches individuelles des adhérents en cliquant sur le nom de l'adhérent.

Depuis 2009, le trombinoscope dispose également d'un flux RSS permettant d'être facilement informé de l'ajout d'une nouvelle fiche.

Planète April

Planète April rassemble les blogs des adhérents de l'April qui parlent de logiciel libre ou de sujets afférents (droit d'auteur...). Comme pour le trombinoscope un flux RSS est disponible permettant d'être facilement informé de la publication d'un billet.

De l'April et des réseaux sociaux

L'association April communique via un grand nombre de « réseaux sociaux ».

Conseil d'administration, bureau

L'April est dirigée par un conseil d'administration.

Suite à l'Assemblée générale du 14 février 2009 et la réunion du conseil d'administration qui a suivi, le conseil d'administration de l'April  au 31 décembre 2009 est composé de :

Le conseil d'administration de l'April et l'équipe de permanents se réunissent lors de week-ends de travail pour faire le point sur de nombreux sujets : les dossiers en cours, les priorités à court et moyen terme…

Permanents

L'actualité et les différents dossiers impliquent de plus en plus des moyens d'action professionnels. Dans l'objectif du développement des actions de l'association en faveur du logiciel libre, l'April s'est mobilisée depuis fin 2004 pour se doter de nouveaux moyens financiers et humains (recours à des permanents notamment).

Disposer de permanents nécessitait un budget important (par rapport au fonctionnement antérieur). Un travail conséquent a été fait avec succès depuis 2005 pour essayer de constituer le budget nécessaire à la phase de démarrage et pouvoir constituer une équipe de base.

Les cotisations des membres constituent plus que jamais l'essentiel des revenus de l'association (97%) et la garantie de son indépendance financière. Avec la campagne d'adhésion 2009, l'April est en auto-financement complet pour financer ses actions et son équipe de permanents.

L'équipe des permanents de l'April est actuellement constituée de

  • Frédéric Couchet, délégué général depuis le 1er mars 2005. La mission du délégué général est d'assurer l'exécution des décisions du conseil d'administration et de l'assemblée générale, ainsi que la gestion quotidienne de l'association, sous la responsabilité du conseil d'administration.
  • Éva Mathieu, assistante de direction depuis le 9 octobre 2006. Outre les tâches de gestion et d'organisation de l'association, Éva Mathieu intervient comme support au développement de l'association.
  • Alix Cazenave chargée des affaires publiques depuis le 1er octobre 2007.

Ressources : local, site, système de gestion des adhérents

Local de travail

L'April occupe depuis le 1er octobre 2008 un local chez Ardeva. L'Ardeva (Association Régionale pour le Développement de la Vie Associative) est une coordination de 29 fédérations et associations régionales d'éducation populaire et d'utilité sociale.

Le local est avant tout le lieu de travail de nos permanents. Il permet également à des adhérents ayant du temps de se réunir et de travailler en commun, ou encore d'accueillir des stagiaires potentiels. Le matériel de l'association est regroupé dans le local. La proximité physique facilite le travail au quotidien.

Le local dispose d'une salle de réunion qui a notamment été utilisée en 2009 pour les réunions du conseil d'administration et des réunions de groupes de travail. L'April dispose d'un pont téléphonique en voix sur IP permettant à des personnes non présentes de participer aux réunions.

L'adresse du local est :

April
c/o ARDEVA
40 bis, rue du Faubourg-Poissonnière
75010 Paris
escalier B en fond de cour, 3e étage

Ardeva devant déménager en 2010, l'April va devoir trouver un nouveau local.

Gestionnaire des Tâches Courantes

Le système interne de gestion des adhérents de l'April avait été redéveloppé en 2007 avec pour objectifs de :

  • simplifier le travail d'intégration des nouveaux adhérents ;
  • simplifier le travail du secrétaire ;
  • permettre un travail collaboratif du secrétaire, du trésorier et de l'assistante de direction ;
  • structurer et partager de l'information pour mise en place d'indices ;
  • permettre aux adhérents une autonomie dans la gestion de leurs informations personnelles.

L'outil appelé Gestionnaire des Tâches Courantes (gDTC) a été mis en production fin août 2007. Il est accessible à l'adresse : http://www.april.org/my. Cet outil est un logiciel libre diffusé sous la licence GNU GPL et le code est disponible sur Gna!.

Ce système a été développé principalement par Benjamin Drieu.

Après s'être identifié, l'adhérent accède à sa page d'accueil personnelle où on trouve les onglets suivants : « Infos personnelles », « Infos administratives », « Annuaire », « Avis sur l'April », « Cotisations », « Bénévolat valorisé », « Carte de membre ».

L'interface utilisateur a été partiellement revue en 2009. Il est désormais possible de payer le montant de sa cotisation immédiatement après avoir rempli et validé le formulaire d'adhésion en ligne.

En 2010, une version 2 de gDTC devrait être développée avec notamment l'ajout de fonctionnalités d'animation de communauté et de délégation, afin d'impliquer encore plus les membres actifs.

Stagiaires

Nous avons eu le plaisir d'accueillir en juin 2009, pour deux semaines, Alexis Daviot, lycéen, pour un stage de découverte professionnelle. Alexis a notamment contribué à la configuration du nouveau serveur de l'April et à la rédaction de pages pour le site internet.

L'April propose une offre de stage de développeur/administrateur système non pourvue à ce jour.

Assemblée générale de l'April

L'assemblée générale de l'April a eu lieu le samedi 14 février 2009 ; à cette occasion, un week-end complet de réunion des membres a été organisé. Les quitus pour les bilans moral et financier ont été votés ainsi que le nouveau conseil d'administration.

À l'occasion de cette réunion des membres, le samedi matin et le dimanche étaient consacrés à des ateliers en petits groupes ou à des discussions en plénière.

L'assemblée générale est un des évènements importants de la vie de l'association, l'occasion de voter les rapports moral et financier, faire un point sur l'année qui vient de s'écouler, de rencontrer les autres adhérents et d'élire le conseil d'administration.

L'April, grâce au site de covoiturage Bison Vert (service proposé par Makina Corpus), proposait à ses adhérents d'avoir la liste des dernières annonces à destination de Paris/Villejuif et mettait un formulaire à disposition afin qu'ils puissent rechercher des annonces de covoiturage.

Bilan moral 2008 et feuille de route 2009-2014

L'April publie une version synthétique du rapport moral 2008 (23 pages, format PDF) et la version complète (près de 100 pages).

L'April publie sa feuille de route 2009-2014 qui présente son ambition et ses réflexions pour une nouvelle étape de développement et d'actions.

Divers

Carte de vœux

Environ 300 cartes de vœux ont été envoyées début 2009. La carte est un recto-verso au format A5 imprimée en couleurs. Voir la version PDF.

Nouvelles listes

À la demande de nombreux adhérents Une nouvelle liste interne a été créée cette année. Elle est dédiée à la diffusion d'informations en rapport avec le logiciel libre ou les activités de l'association. Les messages sont modérés et le trafic est limité à quelques courriels par semaine. Seuls les adhérents de l'April peuvent s'inscrire à cette liste.

Afin de permettre à chacun de s'intéresser aux dossiers institutionnels et d'apporter sa contribution, une nouvelle liste de travail travail a également été créée cette année. Tous les adhérents qui souhaitent se tenir informés plus particulièrement sur les dossiers institutionnels ou contribuer à nos actions sur ces sujets sont invités à s'inscrire via leur espace personnel.

Dossiers

ACTA / ACAC - Accord Commercial Anti-Contrefaçon

Alertée par la FFII (Fondation pour une Infrastructure Informationnelle Libre) et le TACD (TransAtlantic Consumer Dialogue), l'April s'est saisie du dossier ACTA. Ces accords anti-contrefaçon, dans la droite lignée des traités OMPI ayant donné lieu à la directive EUCD et à sa transposition française DADVSI (2006), et des accords sur les ADPIC (TRIPS en anglais) ayant donné lieu à la directive IPRED et à la loi française de lutte contre la contrefaçon (2007), sont négociés actuellement dans le plus grand secret. Seules des fuites via Wikileaks ont permis à la société civile de prendre connaissance du projet d'accord en préparation.

L'April a adressé un courrier aux députés concernés pour les alerter et leur demander d'exiger la publication des documents de travail d'ACTA.

L'April a rejoint une coalition mondiale d'organisations non-gouvernementales et co-signé une lettre ouverte à la Commission européenne pour sauvegarder la neutralité du net et s'opposer aux négociations secrètes d'ACTA. Voir l'appel et la lettre ouverte.

Elle a également profité de sa participation au web journal d'Intelli'N TV pour faire un « zoom sur ACTA ». Voir le journal.

Plus d'informations

Voir notre page consacrée au dossier ACTA.

Abus de position dominante et interopérabilité

L'April suit activement les sujets liés aux abus de position dominante et notamment celui de la société Microsoft dont le quasi-monopole et ses abus nuisent au logiciel libre et à l'interopérabilité.

L'année 2009 a été marquée par la polémique autour de la fourniture systématique du navigateur Microsoft Internet Explorer avec le système d'exploitation Windows. La Commission européenne a obtenu de Microsoft qu'un écran multi-choix soit proposé aux utilisateurs de Windows. Après une affaire similaire en 2004 pour le cas des lecteurs multimédia, cela aurait dû attirer l'attention de la Commission sur la vente liée du système d'exploitation avec un PC neuf.

Microsoft a également proposé une nouvelle version de leurs accords sur la transmission d'informations nécessaires à l'interopérabilité. L'April avait déjà eu l'occasion en octobre 2007 de dénoncer ces accords qui s'appuient sur la détention de brevets logiciels.

L'April a réagi à ces deux annonces en publiant un communiqué de presse.

Plus d'informations

Brevets

L'April encourage à signer une pétition demandant la fin des brevets logiciels en Europe

L'April a signé une pétition demandant la fin des brevets logiciel en Europe. Cette pétition est une déclinaison, pour les États membres de la Convention sur le brevet européen, de l'appel lancé le 24 septembre dernier pour une journée mondiale contre les brevets logiciels.

L'April encourage tous ses membres à signer cette pétition, voir notre page consacrée à cette pétition.

Microsoft poursuit TomTom en violation de brevets

Microsoft a assigné en février 2009 en justice le constructeur de GPS TomTom pour violation de huit brevets. Cinq concernent des technologies de navigation automobile et trois le noyau Linux. Microsoft a assigné en justice TomTom devant une cour de l'État de Washington et devant l'International Trade Commission.

L'April envoie sa position sur les brevets logiciels à l'OEB

Ainsi que le relatait la rétrospective 2008 de l'April, la présidente de l'Office européen des brevets (OEB), Alison Brimelow, a soumis le 24 octobre 2008 à la Grande chambre de recours de l'OEB (EBoA, « Enlarged Board of Appeal »), la plus haute juridiction interne de l'Office, un questionnaire conduisant à statuer sur la limite de ce qui est brevetable dans le domaine du logiciel. Avec l'aide de la FFII, l'April a profité de ce recours devant l'EBoA pour envoyer un mémoire en amicus curiæ afin d'exprimer sa position sur les brevets logiciels et ainsi contribuer à ce que la décision des magistrats fonctionnaires de l'OEB soit prise en disposant d'une information reflétant l'opinion des opposants aux brevets logiciels.

Plus d'informations

Cadre européen d'interopérabilité (EIF)

EIF 2.0 : lettres ouvertes à la Commission européenne pour sauvegarder l'interopérabilité

La révision du cadre européen d'interopérabilité (EIF) provoque une forte polémique sur la définition des standards ouverts. Tandis que les lobbies du logiciel propriétaire, Microsoft et la BSA en tête, plaident pour que  fermé  soit considéré comme « presque ouvert », des organisations attachées au logiciel libre et à l'interopérabilité s'opposent fermement à toute révision à la baisse de cette définition. L'April s'associe et soutient ces actions. Lire également notre communiqué.

Campagnes : le Pacte du Logiciel Libre

Candidats.fr

L'April avait lancé début 2007 l'initiative Candidats.fr qui a pour objectif de faire du sujet « Logiciel Libre » un sujet des campagnes électorales. L'initiative Candidats.fr s'est inscrite dans les campagnes présidentielle et législative de 2007, la campagne des municipales et des cantonales en 2008 et s'est poursuivie en 2009 par la campagne des européennes.

Le site Candidats.fr héberge ces campagnes et recense tous les signataires français du Pacte du Logiciel Libre.

Nouveaux députés signataires du Pacte du Logiciel Libre

Alain Rodet, député SRC (Groupe Socialiste, radical, citoyen et divers gauche) de la quatrième circonscription de la Haute-Vienne (fiche Wikipédia, fiche sur le site de l'Assemblée nationale), a signé le Pacte du Logiciel Libre proposé par l'April. Il est également signataire du Pacte en tant que maire de Limoges.

Dominique Raimbourg, député de la quatrième circonscription de la Loire-Atlantique (fiche Wikipédia, fiche sur le site de l'Assemblée nationale, site personnel), a signé notre Pacte du Logiciel Libre à l'occasion de sa visite des Rencontres Mondiales du Logiciel Libre à Nantes.

Retrouvez la liste des 76 députés signataires.

Européennes 2009

Le Parlement européen est effectivement le théâtre de débats majeurs pour le Logiciel Libre et les standards ouverts. Pour l'April cette campagne était un moyen de sensibiliser les futurs eurodéputés afin de prévenir le retour des brevets logiciels, les atteintes à la neutralité des réseaux, et de favoriser l'interopérabilité et la libre concurrence sur le marché européen du logiciel.

Afin que tous les citoyens européens attachés au Logiciel Libre et à l'interopérabilité puissent se joindre à cette campagne, l'April a lancé, avec l'association italienne Associazione per il Software Libero, un portail européen de ressources pour la campagne : http://freesoftwarepact.eu. L'April a également mis à disposition sur GNA! son outil collaboratif de gestion de campagne, Grassroot Platform Technology : http://gna.org/projects/gpt.

Outre la France, la campagne du Pacte du Logiciel Libre s'est déroulée également en Italie, Espagne, Royaume-Uni (lire le communiqué de presse diffusé) et Belgique, et continue de s'étendre à d'autres pays d'Europe (Pays-Bas, Suède, Bulgarie...).

Au final, avec 34 signataires élus dans sept États membres et répartis sur six groupes politiques, le Pacte entre au Parlement européen sous le signe de la diversité. C'est un premier pas important pour l'April qui souhaite, en coordination avec ses homologues européens, recueillir d'autres signatures auprès des nouveaux élus et travailler avec les eurodéputés pour la promotion et la défense du Logiciel Libre.

Communiqués de la campagne :

En France, le Pacte du Logiciel Libre a recueilli 104 signatures de candidats, et 17 signataires ont été élus :

  • 5 Mouvement Démocrate (Groupe ADLE) : Corinne Lepage, Jean-Luc Bennahmias, Marielle de Sarnez, Nathalie Griesbeck, Robert Rochefort
  • 5 Europe Écologie (Groupe Greens/EFA) : Daniel Cohn-Bendit, Hélène Flautre, José Bové, Michèle Rivasi, Sandrine Bélier
  • 5 Parti Socialiste (Groupe S&D) : Gilles Pargneaux, Henri Weber, Kader Arif, Stéphane Le Foll, Vincent Peillon
  • 2 Front de gauche (Groupe GUE) : Marie-Christine Vergiat, Patrick Le Hyaric

La liste complète des signataires européens est consultable sur le portail FreeSoftwarePact.eu :

Candidats.be

À l'occasion des élections européennes mais aussi des élections régionales belges, l'April a lancé en Belgique une initiative Candidats.be menée par Nicolas Pettiaux, membre du conseil d'administration, avec l'aide de bénévoles membres ou non de l'April. Le résultat de cette première édition est encourageant :

  • 586 candidats enregistrés
  • 57 volontaires inscrits dans la plateforme collaborative GPT
  • 122 signataires dont 49 Centre démocrate humaniste, 47 Ecolo, 16 Parti socialiste, 4 Groen!, 2 Open VLD
  • 27 élus signataires dont les 4 présidents des 3 partis principaux en Wallonie et à Bruxelles

Ce fut l'occasion d'établir des contacts enthousiasmants avec les décideurs politiques belges, qu'ils soient élus ou en responsabilité dans les partis politiques.

À venir : Régionales 2010

La prochaine campagne sera celle des régionales de mars 2010. Actions prévues :
  • Pour le Pacte et les supports de communication :
    • mise à jour du cahier collectivités de manière collaborative avec le groupe de travail Atelier
    • prise de contacts avec les partis politiques et les responsables de campagne pour faire connaître le Pacte
    • référencement d'initiatives régionales en faveur du libre, avec le concours des membres April via la liste atelier@
  • Plateforme Candidats.fr :
    • migration du gestionnaire de contenus DotClear à une version plus récente
    • améliorations de la plateforme de gestion des élections, candidats et contacts - Grassroot Platform Technology - afin notamment de pouvoir réutiliser les fiches des candidats d'une élection à l'autre.

Consultations de l'Union européenne

Consultation de la Commission européenne « post-i2010 »

L'April a répondu à la consultation en ligne de la Commission européenne sur la société de l'information « post-i2010 ». La réponse de l'April et son document d'accompagnement sont en ligne.

Consultation « Moderniser la normalisation des TIC dans l'Union européenne : la bonne voie »

L'April a répondu à la consultation de La Commission européenne intitulée « Moderniser la normalisation des TIC dans l'Union européenne : la bonne voie ».

Entreprises

Forte du travail fait autour des modèles économiques des années précédentes, l'April a pu en 2009 diversifier son action autour des entreprises.

En début d'année, le groupe de travail Entreprises a été particulièrement actif autour des problématiques d'investissement en participant à l'organisation d'un Club Innov-IT autour des Logiciels Libres. Cet événement, qui s'est déroulé le 15 janvier à la mairie de Paris, a permis à des entrepreneurs du libre de rencontrer des investisseurs.

Les actions envers les entreprises utilisatrices se sont également intensifiées. L'April est intervenue notamment à l'Epitech, aux trophées du Libre, à Tip TOC de Marseille ou encore au Forum Mondial du Libre (FML). Un effort particulier autour des Très Petites Entreprises qui, d'après l'INSEE, sont les entreprises qui utilisent le moins les logiciels libres, a été entrepris à l'initiative de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Paris. C'est forte de ce constat que l'April a participé à l'organisation d'une conférence/démonstration TPE/PME lors des ateliers OpenDays du FML.

Plus généralement, l'April a pris part, comme chaque année, à l'organisation et au déroulement des grands évènements Logiciel Libre et Entreprises que ce soit lors du salon Solution GNU/Linux ou lors du second Forum Mondial du Libre.

Les entreprises membres de l'April se sont également beaucoup mobilisées pour faire valoir la spécificité de leurs activités et les dangers que pouvait représenter la loi HADOPI. À travers une lettre initiée par l'April, elles se sont adressées à la ministre de la Culture et de la Communication pour lui faire part de leurs réserves vis-à-vis de ce texte. Cette lettre des « Employeurs du libre contre HADOPI » est l'un des exemples d'effort de mutualisation du travail d'influence que réalise l'April pour les acteurs du libre.

Rendre plus visible l'activité économique liée au libre est un dossier important pour l'activité Entreprise de l'April. C'est dans cet objectif et pour mieux représenter ses adhérents qu'il a été décidé de créer les indicateurs économiques du libre. En interrogeant tous les ans les adhérents personnes morales, nous pourrons ainsi dessiner les tendances du marché lié au Logiciel Libre. La première version de ces indicateurs a été rendue publique lors des Rencontres Mondiales du Logiciel Libre qui se sont déroulées à Nantes en juillet 2009.

En 2010, l'April continuera à valoriser les spécificités des acteurs économiques du Libre en s'attardant particulièrement sur la formation et l'innovation.

Le tissu économique des activités autour du Logiciel Libre est très bien réparti en France. L'existence de clusters régionaux permet de fédérer et densifier ces activités économiques en mutualisant localement les démarches entrepreneuriales. L'April soutient donc naturellement la création et l'existence de telles structures spécialisées dans le Logiciel Libre. C'est pour cette raison que nous avons, cette année, suivi la création de PLOSS dans la région parisienne ainsi que l'activité des différents groupes régionaux tels qu'Alliance Libre ou Libertis. Nous avons également été consultés avant la naissance de telles structures dans le Nord ou en Rhône-Alpes.

Éducation

Voir la partie Éducation dans les groupes de travail.

Forum Mondial du Libre

La seconde édition du Forum Mondial du Libre a eu lieu les 1er et 2 octobre 2009 à Paris. L'April est partenaire de cet évènement depuis sa première édition en 2008.

Alix Cazenave a dirigé le thème « Politiques publiques » et animé la table ronde du vendredi 2 octobre sur le déploiement de solutions libres dans les collectivités locales en Europe. Karel de Vriendt, directeur de l'IDABC, Florian Schießl, responsable du projet LiMux de la ville de Munich (DE), et Pim Bliek, représentant le programme NOiV (NL), ont exprimé l'importance des standards ouverts et du Logiciel Libre pour les administrations publiques et ont essayé d'identifier les principales difficultés rencontrées pour l'adoption de solutions libres.

L'April demeure partenaire de l'événement et participera à l'organisation de sa troisième édition prévue pour l'automne 2010.

Feuille de route « 2020 FLOSS Roadmap »

La feuille de route du Logiciel Libre produite dans le cadre de la première édition du Forum Mondial du Libre a été mise à jour à l'occasion de la seconde édition. La nouvelle version a été présentée par Jean-Pierre Laisné, le 2 octobre dernier, en clôture du FML 2009. La feuille de route est consultable sur http://2020flossroadmap.org. Vous êtes également invités à la commenter en ligne directement sur le site grâce à l'outil libre Co-ment.

Forum des Droits sur l'Internet

Groupe de travail « Langues et Internet » du FDI

En mars 2008, le Forum des Droits sur l'Internet (FDI) a mis en place un nouveau groupe de travail consacré au développement durable sur internet. Les travaux ont abordé en premier lieu les problématiques d'accessibilité numérique des sites internet. En 2009 le groupe de travail a abordé le thème « Langues et Internet ». Le FDI a publié sa recommandation sur ce thème, Lire le communiqué de presse et le texte de la recommandation au format PDF.

L'April témoigne sa reconnaissance à Michel Rocard

L'April a appris avec regrets la démission en février 2009 de Michel Rocard du Parlement européen. L'Association de promotion et de défense du logiciel libre salue l'action de cette personnalité politique majeure et son soutien indéfectible au logiciel libre et aux libertés informatiques. Elle a tenu à lui témoigner sa profonde reconnaissance.

Hadopi

Projet de loi dit « HADOPI » instaurant la riposte graduée

Suite aux accords Olivennes de novembre 2007, après près d'un an d'élaboration du projet de loi et les avis (non publics) de la CNIL et du Conseil d'État, le projet de loi instaurant la riposte graduée a été examiné et adopté par le Sénat à l'automne 2008. Il a ensuite été transféré à l'Assemblée nationale pour un examen début 2009.

L'April s'est intéressée à ce projet de loi particulièrement à cause des « moyens de sécurisation » effectuant un contrôle d'usage privé et imposés comme unique moyen d'exonération de la responsabilité des abonnés à Internet. L'April a combattu le principe d'imposer des mouchards filtrants ainsi que les discriminations qui résulteraient de telles dispositions pour les auteurs et utilisateurs de logiciels libres.

Voir l'argumentaire de l'April contre les mouchards filtrants.

Au-delà des mouchards filtrants, l'April s'est également inquiétée de l'atteinte à la neutralité scolaire introduite par certaines dispositions du projet de loi qui tendaient à associer tout téléchargement non commercial d'œuvres à des violations du droit d'auteur, niant ainsi les contenus sous licence libre.

Lire le texte d'analyse

Actions préalables au débat

Dans le cadre de la préparation du projet de loi Hadopi, Alix Cazenave a rencontré des sénateurs courant octobre 2008, puis des députés ainsi que les rapporteurs pour avis travaillant sur le projet de loi transmis par le Sénat. Frédéric Couchet, délégué général de l'April, et Benjamin Bayart, président de FDN, ont participé à certaines de ces auditions.

Lors de ces auditions ils se sont attachés notamment aux aspects relatifs aux « moyens de sécurisation de la connexion », qui peuvent induire une discrimination envers les utilisateurs de logiciels libres. Ils se sont également intéressés à la protection juridique des DRM et aux amendements Vivendi à porter à la très décriée loi DADVSI.

Trois ans après DADVSI, le gouvernement et la majorité semblent n'avoir rien retenu des débats sur l'interopérabilité et le logiciel libre. Lors de l'examen du texte en commission des lois de l'Assemblée nationale, le rapporteur UMP Franck Riester s'est opposé à l'interopérabilité des moyens de sécurisation imposés par le projet de loi, au motif que l'interopérabilité empêcherait le libre choix de l'utilisateur !

Suite à ces événements, l'April a appelé les citoyens attachés au Logiciel Libre et à l'interopérabilité à contacter leurs députés et à les alerter.

Hadopi : black-out du site de l'April

L'April soutient toutes les actions visant à empêcher l'adoption d'une loi disproportionnée et porteuse de discriminations envers les auteurs et utilisateurs de logiciels libres. Répondant à l'appel de la Quadrature du net, l'April a procédé au « black-out » du site en février 2009.

« black-out » contre Hadopi

Débat à l'Assemblée nationale

Le débat à l'Assemblée nationale a duré plus de 40 heures. Des députés de tous bords ont relayé les inquiétudes de l'April au fil de ces débats, s'efforçant par leurs amendements et leurs prises de parole d'amoindrir la nocivité du projet de loi pour les droits et libertés associés au Logiciel Libre.

La ministre Christine Albanel et le rapporteur Franck Riester ont systématiquement refusé tout amendement visant à garantir l'interopérabilité et l'égalité de traitement des auteurs et utilisateurs de logiciels libres. L'April a réagi tout au long du débat afin d'informer et mobiliser tous ceux qui soutiennent le Logiciel Libre en France.

Au terme de cette première lecture par l'Assemblée nationale et suite au fameux « coup du rideau » orchestré par l'opposition, la majorité s'est retrouvée en infériorité numérique au moment du vote et le texte a été rejeté le 9 avril 2009. Une nouvelle lecture a été programmée au terme de laquelle le projet de loi a finalement été adopté dans une version encore plus dure.

Censure du Conseil constitutionnel : les mouchards filtrants rendus facultatifs

À la lumière des débats parlementaires, le Conseil constitutionnel a censuré la loi « Création et Internet » ou « HADOPI » dans une décision historique s'appuyant sur la déclaration des Droits de l'homme de 1789. Le Conseil a ainsi amputé le texte de ses dispositions principales, notamment de tout l'arsenal répressif et des sanctions automatiques à l'encontre des titulaires d'un accès à Internet utilisé pour partager des œuvres sans autorisation.

Analysant cette décision, l'April a publié un communiqué de presse pour annoncer que les mouchards filtrants seraient facultatifs. Lire le communiqué de presse.

HADOPI 2 : négligence caractérisée = retour des mouchards filtrants

Suite à la censure par le Conseil constitutionnel de la loi « Création et Internet » (HADOPI), et notamment de la partie mettant en place le système de sanctions, le gouvernement a présenté un nouveau projet de loi.

Le projet de loi HADOPI 2 (officiellement nommé « Projet de loi pour la protection pénale de la propriété littéraire et artistique sur Internet » ou PPPLAI) s'appuyait sur une procédure pénale accélérée dont la pertinence et la constitutionnalité ont provoqué des discussions houleuses, suite à la présentation du projet de loi en Conseil d'État.

Afin de contourner les obstacles constitutionnels sur la « non-sécurisation » de l'accès à Internet par le titulaire de l'abonnement, le Sénat a adopté l'extension du délit de négligence caractérisée en instaurant une obligation de moyens pour le titulaire de l'abonnement. L'articulation avec les mouchards filtrants labellisés de HADOPI 1 ne fait aucun doute.

L'April réagit sans tarder. Elle met à jour son argumentaire contre les mouchards filtrants et dénonce un acharnement aveugle contre le Logiciel Libre. Elle alerte les députés afin qu'ils s'opposent à la négligence caractérisée.

Suite à l'adoption du projet de loi par le Parlement, l'April évoque une logique obscurantiste risible.

Validation de HADOPI 2 par le Conseil constitutionnel

Le Conseil constitutionnel a validé le projet de loi Hadopi 2 à l'exception de la disposition relative aux dommages et intérêts qui est censurée. Il a donc acté l'application disproportionnée du délit de négligence caractérisée à la connexion à Internet, et plus largement les multiples négations des droits de la défense instaurées par le dispositif Hadopi 2. Lire la réaction de l'April.

Quelle opposition à la mise en œuvre de HADOPI 1 et 2 ?

Après l'adoption des deux projets de loi par le Parlement et les décisions du Conseil constitutionnel, le gouvernement doit maintenant produire les décrets d'application de la loi et les soumettre au Conseil d'État.

L'April n'est concernée que par les décrets relatifs à la négligence caractérisée et à la labellisation des « moyens de sécurisation » de la connexion à Internet qui seront recommandés dans le courrier d'avertissement de la Commission de Protection des Droits de la HADOPI. Pour l'heure, seuls les décrets instituant la Haute Autorité et nommant ses membres ont été publiés.

Plus d'informations

Voir le portail HADOPI sur le site de l'April.

Actions en marge du projet de loi

Poisson d'avril : L'April sécurise votre accès Internet en publiant son logiciel HADes OPInion

Paris, le 1er avril 2009. Communiqué de presse.

HADes OPInion est un logiciel libre de sécurisation de son accès Internet contre l'utilisation frauduleuse et de contrôle peerental. Grâce à HADes OPInion, surfer sur l'Internet sans faire de vagues n'a jamais été aussi facile.

Lire la suite

Les débats à l'Assemblée nationale disponibles en vidéo au format ouvert Theora sur april.org

Pour permettre à chacun de regarder les débats concernant ce projet de loi sans restriction et sans se voir imposer l'utilisation d'un logiciel particulier, l'April propose les vidéos au format ouvert Theora.

La page des vidéos des débats à l'Assemblée nationale au format ouvert Theora pour Hadopi 1.

Café politique sur la loi Internet et Création

Alix Cazenave, chargée de mission à l'April, a modéré les échanges d'un café politique sur le projet de loi HADOPI, organisé à La Cantine le 27 mars 2009.

« La bataille Hadopi »

Jeudi 29 octobre 2009, le livre collectif « La bataille Hadopi » a été publié. Benoît Sibaud, président de l'April, fait partie des auteurs. Lire le chapitre de Benoît pour en savoir plus.

Marchés publics discriminants

Comme l'a rapporté l'Observatoire européen du Logiciel Libre (OSOR - Open Source Observatory and Repository), de nombreux marchés publics en Europe seraient illégaux car spécifiant une technologie propriétaire.

En effet, les marchés publics doivent respecter une certaine neutralité. En particulier, lorsqu'une solution logicielle spécifique est précisée, la mention « ou équivalent » doit impérativement être présente afin de garantir la libre concurrence dans l'accès aux marchés publics.

L'April souhaite intervenir pour remédier à cette situation. Une page wiki est en ligne, qui indique les règles que doivent suivre les marchés publics : http://wiki.april.org/w/Marchés_Publics.

Tous les adhérents de l'April, et au-delà tous ceux qui se battent contre les discriminations envers le Logiciel Libre, sont invités à nous faire connaître les marchés publics qui excluraient les fournisseurs de solutions libres.

La page wiki précédemment indiquée est destinée à recevoir ces signalements. L'April pourra alors s'en saisir et, lorsque cela sera justifié, saisir les autorités compétentes afin de demander à ce que soit rétablie l'égalité d'accès à la commande publique pour les logiciels libres.

Neutralité du net

L'April est co-signataire d'une lettre ouverte au Parlement européen pour protéger la neutralité du Net en Europe.

La Lettre Autoroutes de l'Information & Territoires a publié dans le numéro 257 (15 septembre 2009, page 2) un article d'Alix Cazenave intitulé « Menaces sur la neutralité du net ».

Intervention d'Alix Cazenave dans une conférence au Parlement européen

Alix Cazenave, chargée de mission à l'April, est intervenue le 18 février 2009 au Parlement européen lors d'une conférence sur la neutralité de l'Internet, le paquet télécom et le rapport Medina sur la directive EUCD. La conférence était ouverte au public.

L'audition était organisée par le groupe des Verts au Parlement européen et réunissait divers acteurs de la société civile opposés aux discriminations sur les réseaux. Outre un représentant de Google et de l'association des professionnels pour les standards ouverts Open Forum Europe, tous les intervenants étaient issus d'associations et d'initiatives citoyennes. Alix Cazenave a défendu la neutralité des réseaux mais aussi la neutralité de la technique, dénonçant les discriminations induites par la directive EUCD (protection juridique des DRM) et la loi DADVSI (protection juridique des DRM et pénalisation du peer-to-peer).

Projet de création d'un « Conseil National du Numérique »

Le projet de Conseil National du Numérique fait partie des recommandations du rapport France Numérique 2012 que Éric Besson, alors secrétaire d'État à la prospective et au développement de l'économie numérique, a présenté en novembre 2008. Nathalie Kosciusko-Morizet, qui a hérité de ce portefeuille, a annoncé qu'elle souhaitait la mise en œuvre de ce Conseil avant l'été 2009.

L'April, membre du Forum des Droits sur l'Internet qui devrait être intégré à ce CNN, a rappelé à plusieurs reprises les principes de gouvernance nécessaires pour le succès d'une telle démarche de concertation multi-acteurs.

Réunion de concertation

L'April a participé en septembre 2009 à une réunion de consultation sur la mise en place du Conseil National du Numérique, et a communiqué au secrétariat d'État à la prospective et au développement de l'économie numérique sa position sur le projet de création de ce Conseil.

Actualité

Le Forum des Droits sur l'Internet a vu sa mission prolongée de neuf mois à l'automne 2009 afin d'assurer la transition avec la mise en œuvre du CNN. Malgré les annonces du secrétariat d'État fin 2009, le CNN ne devrait pas voir le jour avant plusieurs mois.

Plus d'informations

Relations avec les pouvoirs publics et rendez-vous

Lors de ses différents rendez-vous ces dernières années avec des responsables politiques, l'April a défendu la nécessité qu'un ministère en charge du « développement numérique » soit créé pour pouvoir traiter politiquement l'ensemble des enjeux du numérique et mettre en place une véritable politique publique du numérique.

Entretien avec le cabinet de la secrétaire d'État au numérique

Nathalie Kosciusko-Morizet a été nommée le 15 janvier 2009 au poste de secrétaire d'État en charge de l'économie numérique (lire la réaction complète). L'April a sollicité par courrier une demande d'entretien auprès de la secrétaire d'État pour évoquer les différents dossiers relatifs au logiciel libre.

L'agenda de la ministre étant très chargé, un premier rendez-vous préparatoire a eu lieu en février 2009 avec un conseiller technique du cabinet.

Les sujets suivants ont été abordés : brevets logiciels, vente liée et projet de loi Création et Internet.

Les représentants de l'April ont notamment insisté sur le fait que le dossier vente liée était sans doute le dossier sur lequel l'attente était la plus forte et qu'elle s'étendait bien au-delà des communautés du logiciel libre. Isabelle Giordano (émission « Service Public » sur France Inter) a dit récemment que les auditeurs sont très sensibles à ce sujet.

Concernant le projet de loi Création et Internet, ils ont tenu à alerter la ministre et son cabinet sur les risques du projet de loi pour le logiciel libre, mais aussi en terme de sécurité informatique. En effet, la loi risque d'avoir pour effet le développement de pratiques destinées à contourner le dispositif Hadopi, et qui amèneraient les utilisateurs soit à s'habituer à utiliser frauduleusement les accès à Internet de leurs voisins ; soit à s'anonymiser et à chiffrer leurs échanges, noyant les flux des cyberdélinquants au milieu de leurs échanges massifs d'œuvres et compliquant le travail des brigades luttant contre la cybercriminalité ; soit, enfin, en s'exposant à des logiciels malveillants en tentant de contourner la loi.

Rendez-vous au cabinet de Christian Estrosi

L'April avait demandé en septembre 2009 un rendez-vous à Christian Estrosi, ministre auprès de la ministre de l'Économie, de l'Industrie et de l'Emploi, chargé de l'Industrie au sujet du Logiciel Libre, de l'innovation et de la politique de brevets. Frédéric Couchet et Alix Cazenave ont été reçus par Laurent Rojey, conseiller technique en charge des TIC à son cabinet. L'occasion de discuter notamment de la politique d'innovation, de la nocivité des brevets logiciels, du potentiel économique du logiciel libre et de ses acteurs.

Rendez-vous au cabinet de Hervé Novelli

L'April avait demandé en septembre 2009 un rendez-vous à Hervé Novelli secrétaire d'État au Commerce, à l'Artisanat, aux Petites et Moyennes Entreprises. Frédéric Couchet et Alix Cazenave ont été reçus par Laurent Vannimenus, chargé de mission Consommation, Professions Libérales et Services, ainsi que deux représentants de la DGCCRF.

Cette entrevue a été l'occasion de faire un point sur l'avancement du dossier vente liée. La DGCCRF continue de travailler avec les professionnels (constructeurs et distributeurs) pour améliorer l'information des consommateurs et les procédures de remboursement. Frédéric Couchet et Alix Cazenave ont rappelé que des solutions d'optionnalité peuvent être mises en œuvre aisément, notamment grâce au système Grub 2, et que selon le plan France Numérique 2012 (voir notre page à ce sujet) un groupe de travail doit être mis en place pour expérimenter les solutions d'optionnalité. Ils ont également rappelé que l'information des consommateurs est une obligation indiscutable des professionnels, et demandé qu'elle soit respectée tant concernant les prix que les conditions de licence des logiciels préinstallés.

RGAA

Plus de trois ans après la publication de la loi n°2005-102 du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, le décret qui doit préciser les modalités d'application de l'accessibilité numérique a été publié au Journal Officiel du 16 mai 2009. Son contenu est loin de correspondre aux besoins et aux attentes du monde du handicap.

Lire l'analyse de l'April.

RGI

Le Premier ministre François Fillon a finalement signé en novembre 2009 l'arrêté validant la dernière version du RGI. Il acte ainsi la discrimination des auteurs et utilisateurs de logiciels libres dénoncée par l'April depuis mai 2009. Dans un communiqué de presse, l'April accuse le gouvernement français de céder aux pressions de Microsoft et d'hypothéquer l'interopérabilité dans les administrations publiques.

En effet, le RGI validé par ce décret préconise deux formats bureautiques : ODF, normalisé en 2006 et implémenté dans plusieurs logiciels de bureautique notamment OpenOffice.org ; et OOXML, le format de Microsoft normalisé en 2009 dans des conditions ayant suscité une forte polémique, et qui ne fait l'objet d'aucune implémentation. En entretenant ce flou, l'April estime que le gouvernement non seulement contrevient à l'objectif d'interopérabilité, mais de plus soigne le marché de Microsoft au détriment des standards, des données et des citoyens.

Plus d'informations

Vente liée

L'April lutte contre la vente liée du système d'exploitation de Microsoft et d'autres logiciels avec un ordinateur neuf. Elle mène des actions institutionnelles et soutient le groupe de travail Racketiciel ainsi que les actions en justice de l'UFC contre les revendeurs de matériel.

En 2008, le rapport France Numérique 2012 d'Éric Besson faisait deux recommandations relatives à la vente liée  :

  • généraliser un affichage détaillé des prix (cette recommandation fait suite au jugement de première instance dans le procès opposant l'UFC à Darty, au terme duquel Darty a été condamné à afficher le prix du système d'exploitation et des logiciels préinstallés)
  • mettre en place un groupe de travail pour expérimenter les solutions d'optionnalité garantissant le libre choix du consommateur.

Suite à la nomination de Nathalie Kosciusko-Morizet pour succéder à Éric Besson au poste de secrétaire d'État à la prospective et au développement de l'économie numérique, l'April a rencontré deux conseillers de son cabinet. Ils ont tous deux confirmé que la nouvelle secrétaire d'État souhaitait mettre en œuvre le plan prévu par Éric Besson.

L'April a également rencontré un conseiller du secrétaire d'État à la consommation Hervé Novelli, ainsi que deux représentants de la DGCCRF. La DGCCRF travaille avec les professionnels (fabricants et distributeurs) afin de faciliter les procédures de remboursement. Bien que cela puisse constituer un progrès certain en pratique, Frédéric Couchet et Alix Cazenave ont rappelé que le remboursement, même facilité à l'extrême, n'est pas une solution acceptable du point de vue du consommateur ni de la concurrence. Ils ont insisté sur l'affichage détaillé des prix et la mise en place de solutions d'optionnalité permettant aux consommateurs de ne pas acheter le système d'exploitation lors de l'acquisition d'un ordinateur neuf.

Suite à l'arrêt désastreux de la Cour d'Appel dans le procès opposant l'UFC à Darty, l'April a publié un communiqué de presse Vente liée : le juge prend les consommateurs pour des veaux.

L'April a également relayé la campagne « Windows 7 Sins » de la Free Software Foundation et distribué un livret à l'occasion de la sortie du nouveau système d'exploitation de Microsoft.

Enfin, une action a été lancée auprès des revendeurs grand public afin de récolter les publicités de la grande distribution et faire un état des lieux de la vente liée et de la communication autour des offres de PC neufs.

Plus d'informations

Groupes de travail : point groupe par groupe

Une partie du fonctionnement de l'association repose sur la notion de groupes de travail. Ils sont chargés de mettre en œuvre les actions susceptibles d'entrer dans l'objet de l'association et ne sont généralement pas limités dans le temps.

Certains groupes de travail sont réservés aux membres mais la plupart sont ouverts aux non adhérents. Les différents groupes de travail sont décrits ici : http://www.april.org/groupes.

Accessibilité et logiciels libres

Si l'année 2008 marqua le début de l'engagement actif de l'April en faveur de l'accessibilité, 2009 a permis d'aller plus loin avec la création d'un groupe de travail dédié.

Prenant naissance au cours des dernières Rencontres Mondiales du Logiciel Libre (RMLL) à Nantes en juillet 2009, la liste de discussion compte déjà une soixantaine de membres, ayant des profils variés, adhérents ou non de l'April, et dont plusieurs sont très actifs.

L'objectif du groupe est de promouvoir des logiciels libres accessibles à tous. Il s'adresse en cela tant aux développeurs de logiciels libres pour les sensibiliser à la prise en compte de l'accessibilité et du handicap dans la conception logicielle d'une part, qu'aux acteurs du « monde du handicap » (professionnels, associatifs et individus) pour qu'ils prennent conscience de l'existence et des enjeux de l'utilisation des logiciels libres d'autre part.

Ce groupe est animé par Armony Altinier ; les suppléants sont Wilfried Estachy (membre du CA de l'April), Jean Gilissen et Sylvain Grille (ces deux derniers n'étant pas adhérents April). Ce groupe est ouvert aux non membres de l'April.

Le groupe se met tranquillement en route. La charte du groupe a été rédigée, le Wiki de travail s'étoffe doucement. Le groupe de travail a officiellement été annoncé à l'occasion de la Journée internationale des personnes handicapées le 3 décembre 2009, et un retour très positif suite à cette annonce a donné lieu à de nouvelles adhésions à la liste de discussion.

La première piste de travail fut de rédiger des fiches pratiques en vue d'une compilation au sein d'un document, appelé provisoirement « Livre blanc » mais qui pourrait finalement prendre la forme d'un catalogue inspiré du CataLibre.

La philosophie de travail du groupe est à la fois de développer sa propre expertise en matière d'accessibilité et de logiciels libres - en ce sens, les discussions sur la liste nous permettent de creuser certaines notions, telle la question de la différence entre accessibilité et handicap qui donna lieu à une discussion très riche (voir les archives) - mais aussi de tisser des liens avec les autres groupes de l'April ainsi que des partenariats plus larges pour que cette notion d'accessibilité soit aussi abordée de façon transversale. Nous avons par exemple rédigé un encart sur l'accessibilité au sein du CataLibre du groupe Sensibilisation, et envisageons des partenariats avec d'autres structures. Nous avons également remonté des consignes pour améliorer l'accessibilité des outils Web de l'April.

Les actions de l'année à venir vont se poursuivre dans ces deux directions, avec une participation aux RMLL de Bordeaux en juillet 2010 dont le thème central et transversal cette année est justement l'accessibilité.

Une participation est également prévue aux journées départementales de l'Oise à Beauvais les 26 et 27 février 2010.

Enfin, une rencontre des membres du groupe aura lieu le 30 janvier 2010 à La Cantine à Paris (non encore tenue au moment de la rédaction du rapport).

Pour toute information supplémentaire, n'hésitez pas à visiter la page d'accueil du groupe et son Wiki de travail.

Nous pouvons donc conclure en disant que cette année 2009 fut très riche pour l'accessibilité, tant au niveau de l'April - avec la création du groupe de travail et de ses activités - que dans le monde du Web avec la publication du référentiel général d'accessibilité pour les administrations (RGAA]), venant préciser les modalités d'application de l'article 47 de la loi du 11 février 2005 sur l'accessibilité du Web.

Rappelons que l'accessibilité du Web consiste à permettre aux personnes en situation de handicap de « percevoir, comprendre, naviguer et interagir avec le Web, et de contribuer sur le Web. L'accessibilité du Web bénéficie aussi à d'autres, notamment les personnes âgées dont les capacités changent avec le temps » (Voir le définition en anglais sur le site du W3C). Un rapprochement entre le référentiel historique AccessiWeb et le RGAA augure une harmonisation des pratiques et une meilleure lecture pour le grand public. Quant au décret, s'il est loin d'être parfait, il a le mérite de relancer un intérêt sur la question de l'accessibilité du Web de la part des collectivités et administrations, et met l'accent à juste titre sur la formation (art.6). Le secteur public, de par son obligation de représenter l'intérêt général, est donc une cible prioritaire pour faire remonter cette nécessité d'utiliser des logiciels libres et accessibles à tous. L'accessibilité du Web pouvant être une porte d'entrée pour aborder le sujet.

Administration des serveurs

Le groupe de travail « Administrateurs systèmes » a pour but de fournir et de gérer l'infrastructure technique des serveurs de l'April. Ses missions sont donc d'installer et de paramétrer les services fournis aux permanents, membres du conseil d'administration et membres de l'association. Cela va du site internet officiel de l'April aux listes de diffusions en passant par l'hébergement de projets connexes à l'association. Ce groupe est réservé aux adhérents de l'April.

Hervé Eychenne est l'animateur du groupe et a donc la responsabilité de la gestion globale de l'administration système. Olivier Bery est suppléant. L'équipe est composée d'une demi-douzaine de personnes.

L'April possède deux serveurs qui sont hébergés à titre gracieux respectivement par la Fondation Free et la FSF France.

Vie du groupe de travail :

  • L'équipe des administrateurs système tourne toujours en sous-effectif. La disponibilité de ses membres est de surcroît fluctuante. Les projets n'avancent que très lentement.
  • En 2009 Vincent-Xavier Jumel a rejoint le groupe.

Actions passées en 2009 :

  • Un wiki dédié à l'administration système a été mis en place.
  • Un wiki interne est désormais disponible. Pour le moment, il est réservé à des tests menés par les permanents, les membres du conseil d'administration, et l'équipe des webmasters. À terme, il sera probablement mis à disposition de l'ensemble des groupes de travail.
  • Un environnement de développement a été mis en place pour permettre aux webmasters et administrateurs système de faire leurs tests avant les mises à jour ou les ajouts de fonctionnalités en production et ainsi réduire les risques de dysfonctionnement.
  • Outre une version de développement du site web (Drupal), deux logiciels de suivi de tâches sont à l'étude dans l'environnement de développement. Il s'agit de Bugzilla et Redmine.
  • Des certificats ont été générés chez Gandi (notre « bureau d'enregistrement »). Ils sont en cours de déploiement sur nos serveurs. Ils remplaceront les certificats de CACert que nous utilisons actuellement. Le but est d'utiliser des certificats reconnus par un plus grand nombre de navigateurs par défaut.
  • Un workflow/flux documentaire pour la revue de presse a été mis en place. Les articles sont mis en base de données depuis IRC via un bot dédié : Alexandrie. Les informations sont ensuite accessibles via une page web dédiée. Depuis cette interface, il est ensuite possible d'importer des articles dans Drupal.
  • Pavot (le nouveau serveur) est désormais en place dans la baie de la FSF France à Rennes. Quelques points bloquants ont été rencontrés. Tous sauf un ont été résolus : une perte de réseau survient encore parfois lors du redémarrage de l'outil de monitoring du RAID. Cette machine abrite maintenant la sauvegarde de la machine ns1.
  • Rationalisation des guests (systèmes invités) : plusieurs systèmes étaient redondants. Il nous a été possible d'en diminuer le nombre en en mutualisant quelques-uns (notamment les systèmes disposant d'un simple apache).

Actions futures en 2010 :

  • La machine hôte ns1 et ses guests doivent être mis à jour et nettoyés. En particulier, mescaline (notre guest historique) doit être démantelé.
  • Pavot et ns1 devront se superviser l'un l'autre, afin d'être rapidement informé en cas de problème et d'avoir plus d'informations sur les métriques de notre système d'information.
  • Une certaine redondance va être introduite entre ns1 et pavot, afin de garantir une disponibilité maximum en cas de panne.
  • Une mise à niveau de la machine ns1 (nouveau disque, ajout de RAM) est prévue.
  • Rationalisation des guests : il reste encore quelques systèmes pouvant être mutualisés. Il faudra également créer un guest dédié au traitement des courriels (smtp, sympa...).
  • Migration de la partie média vers pavot pour cause de manque de place disque sur ns1.
  • Définir une politique de sauvegarde de cette partie media (volume important).
  • Démantèlement de ns2, ancien serveur obsolète et en mauvais état.

Actions à plus long terme :

  • Migration vers une version bien plus récente de sympa.
  • Mettre en place un système de SSO (wikis, drupal, gallery, sympa, etc.) pour lesdits services.
  • Mise à jour du logiciel gallery.
  • Étudier la mise en place d'un serveur XMPP pour les membres de l'April.
  • Beaucoup de choses à nettoyer et à remettre au propre un peu partout.

Agir-April

Le groupe Agir-April propose notamment aux adhérents de participer à l'activité de l'association en prenant en charge des tâches ponctuelles, pouvant être réalisées en quelques heures. Mais les tâches peuvent être prises en charge par des non membres.

L'animateur du groupe est Tony Bassette, les suppléants étant Eva Mathieu et Lionel Allorge.

Parmi les tâches effectuées en 2009 nous pouvons citer :

Quelques exemples de tâches à prendre ou en cours : trouver une pédale libre pour aider aux transcriptions, migrer le plateforme Candidats.fr de Dotclear 1 à la version 2...

Pour toute information supplémentaire, visitez la page d'accueil du groupe.

Animation

Le groupe Animation a été créé en 2008 pour travailler à l'animation de la communauté des membres de l'April. Ce groupe est réservé aux adhérents de l'April.

L'animateur du groupe de travail est Xavier Antoviaque et le suppléant est Vincent Calame.

Depuis 2007, le nombre d'adhérents de l'April a considérablement augmenté : les campagnes d'adhésion ont été un succès, et de 450 adhérents au 1er janvier 2007, l'association en compte désormais plus de 5 000. Ce brusque changement d'échelle appelle une réflexion sur l'organisation de la communauté des adhérents, afin de faciliter l'implication dans la réalisation des objectifs de l'association, à savoir promouvoir et défendre le logiciel libre. Il s'agit donc d'étudier la structuration des échanges entre les adhérents eux-mêmes, ainsi qu'entre les adhérents et l'équipe constituée des permanents et du conseil d'administration.

Parmi les actions en 2009 :

  • élaboration et définition d'une charte pour la création d'une liste d'informations, réservée aux membres en rapport avec le logiciel libre ou les activités de l'April, mise en place d'une équipe de modérateurs.
  • documentation (notamment sur le wiki et le cadre pour les chartes et les groupes de travail).
  • dans l'objectif de faciliter la lecture par le plus grand nombre des lettres interne et publique, le format des lettres a été modifié. La présentation a été allégée et, lors de la diffusion par courriel, seul l'édito est envoyé avec le sommaire de la lettre et un lien vers la version complète de la lettre.
  • mise à jour des différents courriels envoyés aux nouveaux adhérents pour faciliter la compréhension du fonctionnement de l'April et leur implication.
  • test en cours de différents outils de suivi des tâches afin de rendre plus apparentes les tâches à réaliser et permettre à davantage de volontaires de contribuer.
  • test en cours d'une passerelle listes de discussions/forum (avec FUDForum), pour permettre à un plus large public de participer aux échanges et à la vie de la communauté de l'April.

Pour toute information supplémentaire, visitez la page d'accueil du groupe.

Causeries

Les « Causeries April » sont des interviews ou des discussions organisées régulièrement, d'une durée d'une heure ou plus, sur un sujet donné. Les comptes-rendus sont publics ou restreints aux membres suivant les sujets abordés.

Elles ont été lancées le 25 mars 2007 par Benoît Sibaud, avec les objectifs suivants :

  • permettre des discussions sans avoir à réunir tout le monde physiquement, et permettre des discussions régulières
  • permettre de poser facilement des questions sur les sujets retenus
  • voir quelles sont les questions que se posent les adhérents ou le public
  • avoir des comptes-rendus écrits sur divers sujets (en particulier sur l'actualité ou les groupes de travail)
  • de manière générale, faire circuler l'information

Causeries de 2009 :

L'activité du groupe est assez ralentie. L'animateur du groupe Benoît Sibaud (président de l'April) étant déjà très occupé, il a été décidé en 2008 de trouver un nouvel animateur ou au minimum un suppléant. Ludovic Fauvet et Yoann Nabat ont participé à la modération des causeries 2009.

Une passerelle a été mise en place et assure la synchronisation IRC/Jabber pour les causeries (offrant un plus large choix au public présent lors d'une causerie). Elle est à migrer sur un des serveurs de l'April en 2010.

Un serveur d'édition collaborative temps réel (type Gobby/Sobby) est utilisé pour les causeries pour mettre en forme et ordonner les questions reçues au fur et à mesure. Une solution de ce type sur un serveur April serait utile.

Pour toute information supplémentaire, visitez la page d'accueil du groupe.

Classement des logiciels libres comme patrimoine de l'humanité à l'UNESCO

Ce groupe de travail vise à obtenir le classement des logiciels libres comme patrimoine immatériel de l'humanité par l'UNESCO.

Il est en sommeil depuis 2004, par manque de temps de l'animateur Benoît Sibaud, et en l'absence d'autres personnes pour aider. La seule activité de l'année est la réponse aux quatre questions posées traditionnellement à chaque animateur, en fin d'année : Benoît y rappelait que « ce groupe de travail est donc très particulier à ses yeux, comme étant la fondation de ses activités au sein de l'association ». Il est possible que cela motive un éventuel nouvel animateur.

Pour toute information supplémentaire, visitez la page d'accueil du groupe.

Communication externe

En 2009, le groupe de travail CommExterne a été formalisé autour d'une Charte de fonctionnement.

Les animateurs du groupe sont François Poulain et Gilles Coulais. L'essentiel de l'activité du groupe est partagée entre le wiki et la liste de discussion dont les archives sont laissées privées. Cette formalisation se poursuivra, notamment autour d'une charte graphique de l'April pour aider les gens à réaliser des contenus qui respectent au mieux notre identité visuelle. L'année 2009 a laissé place à de nombreuses réalisations pour équiper nos stands sur les évènements. 2010 devrait se poursuivre sur cette lancée, avec déjà différents projets proposés pour alimenter nos réflexions futures.

Découvrez la rétrospective de l'activité du groupe Comm-externe pour l'année 2009 qui détaille les actions de l'année.

Pour toute information supplémentaire, visitez la page d'accueil du groupe.

Développement et maintenance du site web

Site web

Le groupe de travail Site Web gère le site web de l'association.

La page principale du groupe est sur le wiki : http://wiki.april.org/w/Siteweb.

Olivier Fraysse (olive) s'est proposé pour nous aider à gérer le site web de l'association. Il a une expérience professionnelle de gestion de gros sites à large trafic. Il est donc maintenant en charge de la partie technique du site et Lionel Allorge garde la responsabilité des contenus.

Par ailleurs, le président de l'April, Benoit Sibaud, va prendre en charge les aspects de sécurité de nos serveurs. Il va travailler à cela avec l'équipe des administrateurs système.

Le site web Drupal

En septembre 2008, l'April est passée à Drupal pour la gestion de son site internet principal. L'utilisation de Drupal a facilité la création de contenus sur le site web.

Le site Drupal marche bien au quotidien mais pose de nombreux problèmes de fiabilité et de configuration. Une mise à jour vers la version 6 est en cours. Merci à Emmanuel Seyman et Islem pour leur implication.

Actions réalisées :

Wiki

La page principale du wiki : wiki.april.org.

L'April utilise pour son wiki le logiciel MediaWiki (connu notamment pour être le moteur de wiki utilisé par Wikipédia).

Le wiki est principalement utilisé par les groupes de travail de l'April.

Le wiki marche sans problème particulier (merci à Theocrite et à tous ceux qui y participent).

Diversité

Le groupe de travail Diversité de l'April a initialement été créé en 2006, mais a subi une perte d'activité quasi complète pendant quelques mois. Le dernier trimestre de 2009 a été marqué par un regain d'activité du groupe de travail.

Ainsi, la première chose à faire a été de revoir ses objectifs et les résumer au moyen d'une charte. Cette dernière a été rédigée et regroupe également des règles indicatives de fonctionnement du groupe. Les objectifs de Diversité se sont vu élargis. Tout d'abord, ce groupe de travail se veut un observatoire interne à l'April. Ensuite, il s'agit d'un observatoire externe, autrement dit au niveau des entreprises de type sociétés de services en logiciel libre, établissements d'enseignement supérieur en TIC, tant français qu'européens.

L'écriture de la charte a été l'occasion de modifier légèrement la terminologie des bénévoles impliqués au sein des groupes de travail de l'association : il s'agit de l'introduction de la position d' « animateur-trice » en lieu et place de celle de « responsable ». Plusieurs ressources web ont été recensées dans un début de bibliographie disponible sur la page Articles du wiki du groupe de travail. Leur lecture est sujette à caution, notamment en ce qui concerne les méthodes d'estimation des statistiques citées ; cela rend la fiabilité de ces documents douteuse. Néanmoins, une idée générale s'en dégage : la proportion féminine dans le monde des logiciels libres est très basse, cette tendance étant stable dans le temps. Cette observation vient conforter des informations concernant la proportion de femmes au sein de l'April : environ 6% des adhérents à jour de cotisation sont des femmes. Tous ces éléments ont confirmé l'urgence de s'atteler à l'établissement d'un état des lieux complet de la situation. Pour ce faire, des tests objectifs et reproductibles doivent être écrits et réalisés ainsi qu'une méthodologie d'analyse statistique fiable et claire doit être trouvée. Toute la démarche sera évidemment rendue publique ainsi que les résultats qu'elle produira. Quelques détails ont déjà été énoncés et sont consultables sur la page wiki dédiée.

L'Ubuntu Party parisienne de novembre 2009 a été l'occasion d'observer la proportion de femmes intéressées par un tel sujet. En effet, des statistiques globales du nombre de visiteurs ont comptabilisé 20% de femmes, ce qui constitue jusqu'à 10 fois plus que les proportions tragiques annoncées par certains articles. Ainsi, en parallèle de l'étude mentionnée plus haut, la reprise de l'écriture des « Recommandations de l'April pour la diversité dans la communauté du libre » se fera. Il s'agit d'indiquer aux différentes associations et groupes d'utilisateurs de logiciels libres des comportements à première vue anodins mais qui pourraient être perçus comme sexistes de la part de la gente féminine impliquée. Ces recommandations serviront ainsi à veiller et progressivement éliminer ces attitudes largement décriées comme très démotivantes. Un recensement des diversités au sein de l'April a été fait. Ses résultats en images peuvent être consultés sur cette page.

Il est évident que la diversité sexuelle n'est pas la seule à être prise en compte par l'activité du groupe. Ainsi, à moyen et long terme, la représentation des juniors et seniors sera étudiée. De même, l'orientation souvent technique et nécessitant des connaissances approfondies dans des domaines précis est susceptible de provoquer un recul et une perte d'intérêt de la part de personnes qui ne les possèdent pas. Dans ce cadre, le groupe souhaite réaliser un questionnaire visant à estimer la proportion de technophiles (dits « geeks ») vs. « non-geeks » au sein de l'April. Il sera envoyé à tous les adhérents et ses résultats évidemment publiés.

La participation effective des membres de l'April dans l'activité du groupe de travail est très faible, ce qui peut expliquer la vitesse d'escargot à laquelle les choses avancent.

Pour toute information supplémentaire, visitez la page d'accueil du groupe.

Éducation

L'April est depuis longtemps un observateur particulièrement attentif de l'évolution de l'usage et de l'enseignement de l'informatique dans le système éducatif. Cette année a été formalisé un groupe de travail Éducation. Ce groupe est ouvert à tous.

L'animateur du groupe est Rémi Boulle, les suppléants sont Patrice Pillot, Philippe-Charles Nestel et Ivaylo Ganchev.

Une charte de fonctionnement du groupe a été rédigée. Le wiki du groupe de travail a été refondu de manière à y rendre la navigation plus facile.

Parmi les actions notables de l'année :

  • contribution aux débats relatifs à l'Article 9 bis de la loi Création et Internet, diffusion d'un argumentaire et d'un communiqué de presse.
  • début de rédaction d'un guide juridique du libre éducatif destiné à accompagner les professeurs dans leurs usages de l'informatique et des ressources numériques.
  • création et maintenance d'un inventaire national des préconisations académiques en matière de TICE.
  • définition des rôles d'un réseau de correspondants académiques voire départementaux. L'année 2010 devrait voir le lancement effectif de ce groupe de travail.
  • suivi du problème de non respect des auteurs de logiciels libres sur la plateforme SIALLE. L'April a notamment attiré l'attention du député Jean-Louis Gagnaire qui a interpellé le ministère de l'Éducation nationale.
  • Alix Cazenave, Frédéric Couchet et Alexis Kauffman ont eu un entretien le 9 janvier 2009 avec Catherine Gabay, conseillère Nouvelles Technologies, Éditeurs, Multimédia au cabinet de Xavier Darcos. Ils ont abordé ensemble la place du logiciel libre dans l'Éducation nationale, avec notamment le programme du B2i (brevet informatique et internet), le rapport du BECTA traduit par Framasoft (voir le billet d'Alexis Kauffmann à ce sujet sur le Framablog), et plus largement la diversité et la neutralité dans l'enseignement de l'informatique. Enfin, le cas de la plateforme SIALLE a été évoqué.
  • Lettre à la « mission Fourgous pour les TICE » : le Premier ministre François Fillon a confié en août 2009 au député Jean-Michel Fourgous une « Mission de réflexion et de propositions pour la promotion des technologies de l'information et de la communication dans l'enseignement scolaire ». L'association a contribué par des commentaires sur les forums du site de la mission. L'April a transmis au député Jean-Michel Fourgous la synthèse des commentaires. Cette même synthèse a également été diffusée auprès des principales fédérations de parents d'élèves et auprès des syndicats enseignants.

Pour toute information supplémentaire, visitez la page d'accueil du groupe.

Libre Association (Logiciel Libre et monde associatif)

Le groupe de travail Libre Association, lancé le 7 octobre 2006, a pour objet de « jeter des ponts entre le logiciel libre et le monde associatif ». Ce projet est soutenu par la Fondation pour le Progrès de l'Homme (FPH). Ce groupe est ouvert aux non membres de l'April.

Ce groupe est animé par Vincent Calame et Laurent Costy.

La liste de discussion de ce groupe de travail regroupe 200 personnes. La liste de discussion est l'outil de travail principal du groupe. Le trafic est irrégulier mais elle commence à bien jouer son rôle de lieu d'échanges et ses abonnés l'utilisent de plus en plus comme lieu de diffusion « naturel » de leurs informations (mise en débat de textes, annonce de la sortie d'un logiciel, présentation de projets en cours, etc.).

Un site ressource opérationnel a été ouvert en janvier 2007. Même s'il a été peu complété durant l'année 2009, il reste un portail qui sera complété à l'avenir, vraisemblablement par la matière récoltée à la suite du questionnaire d'usage sur les pratiques informatiques des associations ainsi que par les contenus collectés sur les pages wiki dédiées à Libre Association.

Parmi les participations à des rendez-vous propres aux associations, on peut notamment citer la journée organisée par Oisux le 28 février, un contact pris avec la Maison des Initiatives Citoyennes de Nanterre via le formulaire de contact du site de l'April et la présentation du questionnaire aux RMLL.

Le rapprochement avec l'AILL (Association Internationale du Logiciel Libre) s'est renforcé et le lien régulier permet un échange d'informations et la découverte de nouveaux réseaux. On notera d'ailleurs à ce propos de nombreux échanges cette fin d'année sur la liste de discussion autour du rapprochement avec les réseaux de l'économie sociale et solidaire (ESS) dont l'AILL est proche.

Au vu de discussions sur la liste, la piste du rapprochement Économie Sociale et Solidaire - Logiciel libre apparaît comme très prometteuse. Une journée des RMLL portait d'ailleurs sur ce thème. Le nombre d'acteurs travaillant sur le sujet n'est pas énorme mais il permet d'envisager la constitution d'un noyau dynamique.

L'action notable du groupe cette année restera, en partenariat avec la CPCA, la publication de l'analyse du questionnaire (PDF) qui avait été soumis aux associations au dernier trimestre 2008. L'objectif de ce questionnaire était de mieux cerner les besoins pour prioriser ensuite les outils à développer ou à soutenir dans l'écosystème des logiciels libres. L'enquête, restée ouverte du 17 octobre au 20 décembre 2008, a permis de récolter 400 réponses pour un objectif initial de 500. Ce nombre de retours a été suffisant pour avoir une première « photographie » et publier ainsi, au dernier trimestre 2009, une analyse de ces réponses. Un observatoire permettra, à l'avenir, de continuer à récolter des informations et à mesurer les évolutions des comportements des associations vis-à-vis de l'usage de l'informatique libre.

Il est à noter que ce questionnaire a intéressé plusieurs réseaux locaux qui ont demandé la structure du questionnaire pour l'adapter à leur contexte local. C'est ce qu'a fait l'association Outils-Réseaux dans la région de Montpellier.

L'April a également rédigé un article intitulé « Associations et logiciels libres : des valeurs à partager » qui a été publié dans le cadre du dossier « Internet : les associations tissent leur toile » de la revue Juris Associations de juillet 2009.

Dans la perspective de financer des moyens humains pour permettre la mise en œuvre des objectifs que le groupe s'est fixé, un dossier définissant le cadre du développement et spécifiant les besoins financiers nécessaires a été formalisé. Avec ce support, des partenaires identifiés préalablement ont été rencontrés tels le Crédit Coopératif, la Maïf et la Macif... À ce jour, un soutien de principe a été donné par le Crédit Coopératif.

La priorité 2010 sera donc donnée à la recherche de financements complémentaires pour permettre la mise en œuvre du projet.

Pour toute information supplémentaire, visitez la page d'accueil du groupe.

Libre en Fête

L'April a lancé en 2001 l'initiative Libre en Fête, qui consiste en l'organisation d'évènements de promotion du Logiciel Libre à l'échelle nationale, dans une dynamique festive et conviviale. Chaque année, cette initiative a lieu autour du 21 mars, pour accompagner l'arrivée du printemps.

En 2009, pour sa neuvième édition (lire le communiqué de presse de lancement), l'initiative a été animée principalement par Thomas Petazzoni et bien sûr l'ensemble des groupes d'utilisateurs de logiciels libres qui ont organisé des évènements. Un grand merci à tous ceux qui ont participé.

Pour la troisième fois, une collaboration entre l'Agenda du Libre avait été mise en place, cet agenda étant utilisé pour recenser tous les évènements organisés dans le cadre du Libre en Fête.

Pour la seconde fois ,Libre en Fête était organisée en partenariat avec la DUI (Délégation aux Usages de l'Internet).

Pour l'édition 2009 de Libre en Fête, 216 évènements ont été organisés, contre 148 en 2008, soit une progression de +45%. En 2009, 21 régions étaient couvertes avec des évènements contre 18 régions en 2008, avec de nombreux évènements organisés par des espaces publics numériques, signe du succès du partenariat avec la Délégation aux Usages de l'Internet.

Notons que M. Bernard Benhamou, délégué aux Usages de l'Internet, a participé à l'évènement organisé à l'Arobase de Pierrefitte-sur-Seine, avec le maire de la ville et Frédéric Couchet, délégué général de l'April.

Des étudiants en communication ont pris en charge le Libre en Fête dans le Rhône. Cela a donné de bons résultats en terme de nombre d'animations.

Pour l'édition 2010, un partenariat pourrait être mis en place avec la Caisse des Dépôts et Consignations pour toucher le grand public.

Revues de presse

La revue de presse (ou plus précisément la « synthèse de presse ») de l'April se propose de faire une liste d'articles (notamment sur Internet) ayant un lien avec le logiciel libre dans le but d'en informer les membres et non membres.

La revue de presse fait partie du travail de veille mené par l'April dans le cadre de son action de défense et de promotion du logiciel libre. Les positions exposées dans les articles sont celles de leurs auteurs et ne rejoignent pas forcément celles de April.

Le groupe de travail est constitué de :

Cette revue de presse est disponible publiquement sur le site de l'April à la page Revue de presse et est diffusée sur la liste d'information interne chaque semaine. Elle est aussi diffusée sur le site LinuxFr.org.

Il existe un flux RSS permettant de recevoir la revue de presse au fur et à mesure (rapidement et article par article).

Pour gérer cette revue de presse, un groupe de travail a été créé (vous pouvez en consulter la Charte ici) ainsi qu'une liste de discussion où vous pouvez envoyer les liens vers des articles qui vous semble intéressants.

Un petit guide revue de presse est disponible pour ceux qui souhaitent contribuer.

Plus de 760 articles « revue de presse » ont été publiés en 2009. Entre 10 et 20 articles sont publiés chaque semaine.

Les perspectives pour 2010 :

  • Sauvegarde en interne des articles d'origine complet avec un système type Scrapbook, de manière à conserver les liens, les images, etc.
  • Intégration des anciennes revues de presse du wiki.
  • Gestion plus fine des sites par le bot Alexandrie avec récupération automatique de plus d'infos.
  • Identifier d'autres sources ? (jabber, rss, identi.ca...)

RTFM (« Refonte, Travail de Fond et Modernisation »)

Le groupe « Refonte, Travail de Fond et Modernisation » a été initié en février 2009, avec l'objectif d'améliorer les outils et méthodes internes dans un processus d'amélioration continue. L'un des objectifs est de faciliter l'information et l'implication des membres.

L'animateur du groupe est Frédéric Couchet et le suppléant est Luc Fiévet.

Les différentes phases du projet ont été définies. Un premier travail de « formalisation des fondamentaux » est d'identification des parties prenantes a été fait mais n'est pas encore totalement finalisé.

De manière à identifier les besoins et attentes des adhérents, un questionnaire fermé (avec des champs commentaires) va être élaboré et envoyé à l'ensemble des adhérents. Pour identifier les thèmes de ce futur questionnaire, une vingtaine d'entretiens non directifs ont été organisés.

L'analyse de ces entretiens est en cours, le questionnaire sera ensuite mis en place. Une première version devrait être prête pour l'Assemblée générale de l'April début 2010. Les premiers éléments qui ressortent des entretiens étant : beaucoup de personnes adhèrent en soutien de l'April pour réaliser des missions institutionnelles ; pas mal de demandes pour des documents aidant à sensibiliser au libre autour de soi (type famille, collègue) ; les éléments à disposition sont considérés comme trop difficiles d'accès ; la problématique de la représentation locale ne semble pas tranchée mais, en tout cas, fait réfléchir.

Pour toute information supplémentaire, visitez la page d'accueil du groupe.

Sensibilisation au Logiciel Libre

L'April a lancé en octobre 2007 le groupe de travail « Sensibilisation » destiné à inventorier, améliorer et compléter les supports de sensibilisation au logiciel libre. Ce groupe est ouvert aux personnes non membres de l'association.

Le lancement du groupe de travail Sensibilisation témoigne de la volonté de l'April de faire connaître le logiciel libre et ses enjeux au plus grand nombre. Notre objectif à travers ce groupe est d'inventorier, d'améliorer et de compléter nos supports de sensibilisation au logiciel libre.

L'année 2009 a vu l'activité du groupe de travail Sensibilisation augmenter considérablement. Désormais, plus de 150 personnes sont abonnées à la liste de diffusion et le bilan de bénévolat sur l'année est réjouissant, avec 115 heures comptabilisées au total.

Outre la finalisation et la distribution des projets accomplis en 2008, comme l'Expolibre ou l'affiche OpenOffice, de nombreux projets ont été initiés au cours de l'année. Les plus proches d'aboutir sont le dépliant « La fabrique du logiciel » et le « Catalogue libre ». Aussi, grande nouveauté, on a vu apparaître un engouement pour les vidéos et les animations. Au total, pas moins de cinq projets ont été initiés dans ce domaine, à commencer par la traduction de la vidéo d'animation sur l'informatique de confiance.

L'année 2010 devrait donc être riche de projets réalisés. Ils auront ainsi un gros intérêt à gagner en visibilité et seront à destination des associations, entreprises et toute personne qui souhaite sensibiliser un public toujours plus large aux enjeux du logiciel libre. Il s'agit également d'aider les bénévoles à se former à la communication et en particulier à la communication autour du logiciel libre. Ainsi, des ateliers de formation pour les personnes souhaitant donner des conférences sur le logiciel libre ont été initiés et devraient se poursuivre à l'avenir.

Découvrez la Rétrospective de l'activité du groupe Sensibilisation pour l'année 2009 qui détaille les projets suivants : affiche de promotion pour OpenOffice.org, meilleure présentation des outils de sensibilisation existants, traduction de la vidéo « Trusted Computing » (informatique déloyale), dépliant Microsoft Windows 7, Expolibre III, Catalogue papier de logiciels libres à découvrir, dépliant « Le logiciel libre, comment ça marche ? », licences libres à l'école, tutorat Licence Colibre, formation pour conférenciers, vidéos de sensibilisation, émission NoLife, animation libre, sondage grand public.

Pour toute information supplémentaire, visitez la page d'accueil du groupe.

Traductions

À ne pas confondre avec les groupes traduction de la philosophie GNU et traduction des licences libres, l'objectif du groupe « Traductions » est de traduire dans différentes langues le site web de l'April et divers documents utiles, notamment les communiqués de presse. Ce groupe est ouvert aux non membres de l'April.

L'animateur du groupe est Marc Chauvet depuis septembre 2008. Depuis août 2009, Thibaut Boyer est animateur suppléant.

Parmi les principales traductions de l'année :

Pour toute information supplémentaire, visitez la page d'accueil du groupe.

Traduction de la philosophie GNU

Le groupe de travail « Traduction de la philosophie GNU » a pour but de traduire la philosophie GNU en français. Ce groupe est ouvert aux non membres de l'April.

Ce groupe de travail est animé par Cédric Corazza depuis 2007.

Les pages sont mises en ligne directement sur le site de GNU. Les membres du groupe peuvent contribuer en tant que traducteur (anglais -> français), relecteur orthographique, relecteur sémantique. Ce groupe existe depuis 1997.

À ce jour, 297 documents traduits en français sont en ligne sur gnu.org sur les 318 fichiers originaux. L'objectif initial du groupe de travail (la traduction des documents majeurs du site gnu.org) est donc en passe d'être atteint.

L'année 2009 a vu principalement la conversion de l'ensemble des fichiers déjà traduits au nouveau format utilisé par les webmestres de gnu.org. 15 nouvelles traductions ont été également effectuées et 173 traductions ont été mises à jour.

Cédric Corazza, qui assure l'animation de ce groupe de travail depuis 2007, va passer la main à un nouvel animateur en la personne de Xavier Maillard.

Pour toute information supplémentaire, visitez la page d'accueil du groupe.

Transcriptions

Le groupe de travail Transcriptions a été lancé le 7 octobre 2006. Ce groupe est ouvert aux non adhérents de l'association.

Le groupe de travail était animé par Sébastien Blondeel mais qui n'a plus le temps de s'en occuper. Magali Garnero devrait reprendre l'animation de ce groupe de travail.

Le groupe de travail « Transcriptions » vise à recenser, annoter et transformer au format texte brut (ou HTML) des documents sonores ou vidéo présentant un intérêt pour l'objet de l'association.

Merci à Magali Garnero, qui a fait les transcriptions des vidéos suivantes :

Pour toute information supplémentaire, visitez la page d'accueil du groupe.

Autres actions

Conférences

  • Lionel Allorge, administrateur de l'April, a donné mercredi 28 janvier 2009 un cours de 3 heures sur le logiciel libre SPIP à la demande du réseau d'associations Animafac en présence d'une douzaine d'étudiants non informaticiens. Il a présenté l'April et les principes du logiciel libre en début de séance, suivis d'une introduction et d'exercices pratiques sur l'utilisation de SPIP pour gérer le contenu d'un site Web. Cela se passait à l'Espace public numérique du 3e arrondissement, 62 rue de Bretagne à Paris.
  • Dans le cadre de l'Ubuntu Party qui s'est déroulée lundi 2 février 2009 à la faculté de Lille 1, Philippe Pary, membre du conseil d'administration, a réalisé une présentation de l'April. Plus d'informations sur http://install-da2i.freezee.org.
  • L'April était présente durant la journée du Logiciel Libre à Beauvais organisé par Oisux le 28 février 2009.
  • Frédéric Couchet, délégué général de l'April, a participé à une conférence le samedi 21 mars 2009 sur les enjeux du logiciel libre à l'occasion du Salon Centre Ouest du Libre et des Alternatives 2009.

  • Lionel Allorge, vice-président de l'April, a donné une conférence sur les logiciels libres samedi 21 mars 2009 à la médiathèque de Chartres. Entrée libre. Durant la journée, de 10h à 18h s'est également déroulée une Install Party pour ceux qui souhaitent être aidés dans l'installation d'un système libre sur leur ordinateur.
  • Jean-Christophe Becquet, vice-président de l'April est intervenu dans le cadre d'une réunion d'information gratuite sur le thème Le logiciel libre, une opportunité pour votre entreprise organisée par la Chambre de Commerce et d'Industrie de Digne et des Alpes de Haute-Provence, le vendredi 3 avril 2009, de 9h à 12h dans la Salle des sessions de la CCI, 60 boulevard Gassendi à Digne.
  • Jean-Christophe Becquet, vice-président de l'April, a animé deux conférences dans le cadre des Journées Rencontres du Libre, le vendredi 15 mai 2009 à l'Université du Sud Toulon Var. Le support des conférences sont disponibles.
  • Dans le cadre de l'Ubuntu Party 9.04 de Paris le 17 mai 2009, Lionel Allorge, vice-président de l'April, a animé une conférence sur le logiciel libre, sur l'histoire et le rôle de celui-ci.
  • Tangui Morlier, vice-président de l'April, est intervenu le 19 mai 2009 lors d'une réunion du groupe de travail Logiciel Libre de la Fédération des caisses des institutions de retraite complémentaire en France. Ce groupe de travail réunissant des architectes et des responsables informatiques des membres de la Fédération étudie l'intérêt des logiciels libres et définit des stratégies concernant leur utilisation dans les groupes de protection sociales.
  • Frédéric Couchet, délégué général de l'April, a donné une conférence sur les enjeux du logiciel libre le 5 juin 2009 lors du salon informatique de Maubeuge.
  • L'April a participé aux Trophées du Libre les 5 et 6 juin 2009 à Soissons. Tangui Morlier, vice-président de l'April, est intervenu le 5 juin 2009 lors d'une table-ronde intitulée « Modèles d'entreprises dans le monde du Libre, retours d'expériences picardes et nationales ». Alix Cazenave, responsable des affaires publiques, a fait une conférence le 6 juin 2009 à 14h sur le Pacte du Logiciel Libre.
  • Tangui Morlier, vice-président de l'April, est intervenu jeudi 18 juin 2009 à la conférence « Internet et Création : Amis ou Ennemis » organisée par l'Université de Dauphine et son master 226.
  • Jean-Christophe Becquet, vice-président de l'April, a animé une conférence sur le thème « Des logiciels libres pour des services publics », le mercredi 1er juillet 2009 dans le cadre de la Journée de rencontre avec le libre organisée par le Peipineric, l'Espace Régional Internet Citoyen de la commune de Peipin (04).
  • Frédéric Couchet, délégué général de l'April, était présent à La Rochelle jeudi 20 août 2009 pour participer à la soirée « Un pour Tous » organisée par Rochelug (groupe d'utilisateurs de GNU/Linux et logiciels libres de La Rochelle et ses environs). Il a notamment présenté les actions de l'April devant une vingtaine de personnes. Le diaporama de la présentation est en ligne.
  • Tangui Morlier et Jean-Christophe Becquet sont intervenus à l'occasion du Salon Professionnel des Logiciels Libres et Open Source (SPLLOS) à Marseille, le 13 octobre 2009, dans une conférence intitulée « Le Logiciel Libre : modèle économique, coût et retour sur investissement ».
  • Alix Cazenave est intervenue lors des Journées du libre de Lyon les 16 et 17 octobre 2009. Alix a animé une conférence, le samedi à 14h, sur la « Neutralité du net », en compagnie de Benjamin Bayart (FDN).
  • Frédéric Couchet est intervenu lors des Journées Finistériennes du Logiciel Libre les 16 et 17 octobre 2009. Lire le compte-rendu.
  • Philippe Pary, administrateur April, est intervenu le 6 novembre 200,9 à 11h à la CCI de Lille, dans le cadre de l'atelier « Outils numériques » pour expliquer comment, depuis plus de 25 ans, le logiciel Libre a contribué au développement durable.
  • Sébastien Dinot, secrétaire de l'April, est intervenu à l'IAS (Institut Aéronautique et Spatial) le 9 novembre 2009, dans le cadre d'une journée d'information sur le logiciel libre organisée par le Centre de Compétence Technique du CNES, à l'attention du personnel du CNES et de ses partenaires.
  • Frédéric Couchet est intervenu le 25 novembre et le 9 décembre 2009 à l'université Paris 13 en Master 1 « Innovations en Communication et Design d'Interface ».
  • Sébastien Dinot, secrétaire de l'April, est intervenu au CEAT (Centre d'Essais Aéronautique de Toulouse) le 18 novembre 2009 dans le cadre d'un séminaire sur le « Logiciel libre dans les systèmes de défense » co-organisé par la DGA et l'ONERA, à l'attention du personnel du CEAT et de ses partenaires.
  • Lionel Allorge, administrateur April, a animé un atelier SPIP le 21 novembre 2009 à la Médiathèque de Viry-Châtillon (Essonne).
  • Frédéric Couchet est intervenu le samedi 28 novembre 2009 dans le cadre des Journées Méditerranéennes du Logiciel Libre (JM2L) à l'école Polytech'Nice Sophia de Sophia Antipolis.
  • Lionel Allorge a fait une conférence sur l'histoire des logiciels libres à l'Ubuntu Party qui s'est tenue à Paris les 28 et 29 novembre 2009. Il a également animé à cette occasion un atelier pour former des conférenciers qui souhaitent présenter les logiciels libres devant un public.
  • Alix Cazenave est intervenue lors de l'Ubuntu Party de Paris sur le thème « Logiciel libre, un bien commun à protéger et développer » à Paris le 28 novembre 2009.
  • Alix Cazenave est intervenue le 5 décembre 2009 lors de l'Ubuntu Party de Toulouse sur le thème « Logiciel libre, un bien commun à protéger et développer ».
  • Frédéric Couchet a fait deux conférences autour du logiciel libre le jeudi 10 décembre 2009 dans le Pôle sciences et technologie de l'université de La Rochelle (deux conférences, en cours de finalisation).

Divers

Apéros et pique-niques April

Pour fêter le succès de la campagne d'adhésion de l'April se rencontrer, discuter, profiter du soleil... nous avons organisé plusieurs pique-niques dans différentes villes en juin 2009. Quelques photos sont disponibles.

Les pique-niques et apéros de juin dernier ayant été très appréciés, nous avons souhaité organiser une seconde édition à l'occasion de la rentrée. Une dizaine d'apéros et pique-niques ont été organisés en août et septembre 2009.

Conférence de presse de présentation du livret « Sur la route des logiciels libres »

Landinux et l'April ont participé à l'organisation de la conférence de presse de présentation du livret « Sur la route du logiciel libre » qui a eu lieu le 23 juillet 2009 à 11h en présence de M. Henri Emmanuelli, député et président du conseil général des Landes.

On pourra consulter les deux articles presse sur Le Point.fr et Locatis.info.

Doublage français du film sur l'informatique déloyale de lafkon.net

Le site Lafkon.net propose une vidéo (3m28s) de mise en garde contre l'informatique déloyale qui est appelée de manière trompeuse « informatique de confiance » (trusted computing). La version originale est en anglais et l'April propose le doublage en français de cette vidéo sur l'informatique déloyale. Voir la page Trusted Computing : le film.

Lettre à Hachette pour définition erronée du logiciel libre

La page Terminologie recense des définitions ayant un rapport avec les logiciels libres et autres questions terminologiques. Les définitions de « logiciel libre » en provenance des dictionnaires Hachette, Larousse et Robert 2009 ont été ajoutées en début d'année. Le seul dictionnaire à proposer une définition erronée est celui d'Hachette. L'April a envoyé un courrier à Hachette Livres pour signaler l'erreur.

Les 7 « péchés » de Windows 7

La sortie mondiale de Windows 7 le 22 octobre 2009 est l'occasion pour l'April et Framasoft d'alerter à nouveau sur les pratiques abusives de Microsoft et les dangers du logiciel propriétaire, tant pour les libertés des utilisateurs, la sécurité informatique, l'innovation technique et le marché du logiciel. Avec Windows 7, Microsoft augmente l'étreinte de son quasi-monopole. Hormis sa politique commerciale déloyale de vente liée, la nouvelle mouture de son système d'exploitation intègre des fonctions de surveillance et toujours autant d'opacité. L'April et Framasoft ont donc choisi de relayer la campagne de la Fondation pour le Logiciel Libre qui dresse une liste de sept exemples d'abus perpétrés par Microsoft.

Les deux associations proposent notamment une version française du site de la Fondation pour le Logiciel Libre Les « 7 péchés » de Microsoft Windows Seven. L'April a produit un dépliant de 8 pages et a organisé une diffusion de ces dépliants à l'occasion de l'ouverture du Windows Café à Paris en octobre 2009.

Pour en savoir plus.

Entretiens

Frédéric Couchet et Benoît Sibaud ont eu un entretien avec Sara Schoonmaker, sociologue déjà rencontrée en 2006, dont l'un des thèmes de recherche est le logiciel libre comme une forme alternative de la mondialisation. Sara Schoonmaker s'intéresse notamment à la comparaison des politiques publiques concernant le logiciel libre en France, au Brésil et aux États-Unis.

Frédéric Couchet a fait une interview avec un doctorant en sociologie qui s'intéresse au « modèle social » associé au logiciel libre.

Alix Cazenave et Frédéric Couchet ont été interviewés par deux étudiants de Sciences-Po Paris qui font un projet d'étude sur les logiciels libres.

Participation à des manifestations, stands (RMLL, FML, Solutions Linux...)

Démocr@tics à Vandoeuvre-lès-Nancy

Afin de contribuer au débat sur le respect des libertés individuelles, mais aussi de participer à la réflexion sur la migration vers des outils libres, la ville de Vandoeuvre-lès-Nancy organisait 2 journées (30 et 31 janvier 2009) tournées vers « Nos libertés informatiques, Internet, les Logiciels Libres ». Alix Cazenave, chargée des affaires publiques à l'April, devait animer la table ronde de l'après-midi consacrée à la migration des administrations et collectivités vers des solutions libres mais n'a pu se rendre sur place suite à une grève.

Salon Primevère à Lyon

La 23e édition du salon Primevère, salon-rencontres de l'écologie et des alternatives, s'est tenue à Eurexpo Lyon/Chassieu, du vendredi 20 au dimanche 22 février 2009. L'April a tenu un stand dans l'Espace Numérique Libre. Voir le Compte-rendu du salon Primevère 2009.

L'April soutient et participe à l'évènement anniversaire des 10 ans de Jabber/XMPP

Pour fêter les 10 ans du protocole ouvert de messagerie instantanée et de présence normalisé par l'IETF : XMPP/Jabber, la communauté francophone de Jabber/XMPP organisait une journée de conférences et d'ateliers au Carrefour Numérique de la Cité des Sciences (Paris, France) le samedi 28 février 2009. L'April a apporté son soutien à l'organisation de la journée et Nicolas Vérité (JabberFR et April) a fait une conférence sur l'historique et l'état des lieux de la messagerie instantanée.

Salon 2009 du multimédia et des logiciels libres à Proville

Le salon Multimédia 2009 s'est tenu dimanche 8 mars 2009 à l'espace Saint-Exupéry à Proville. Ce salon est organisé par le Club Informatique de Proville / LinuxCambresis. L'April était présente et a animé un stand à destination des visiteurs, avec Philippe Pary et Olivier Fraysse, membres du conseil d'administration.

Salon Centre-Ouest du Libre et des Alternatives 2009

Le Salon Centre-Ouest du Libre et des Alternatives 2009 a été organisé par deux organismes : l'Association pour le Développement des Technologies de l'Information et le collectif Libre-en-Touraine. Le salon a eu lieu les 21 et 22 mars 2009 à Tours. L'April tenait un stand à destination des visiteurs. Frédéric Couchet, délégué général de l'April, a fait une conférence le samedi 21 mars 2009 sur les enjeux du logiciel libre.

Rencontres de l'Orme 2009

Les 14e Rencontres de l'Orme (rendez-vous annuel des acteurs du numérique éducatif et culturel) ont eu lieu du 24 au 26 mars 2009 à la Friche La Belle de Mai, à Marseille. L'April était présente à ces rencontres et Philippe-Charles Nestel a participé notamment le jeudi 26 mars 2009 à l'atelier « Le libre, d'un écran à l'autre » animé par Jean-Pierre Archambault, CNDP-CRDP de Paris, coordonnateur du pôle de compétences logiciels libres du SCEREN.

InterTICE 2009

Le CRDP de l'Académie de Versailles organise les 31 mars et 1er avril prochain une manifestation autour des usages TICE dans l'académie, InterTice. L'April était présente sur un stand avec d'autres associations dont Parinux, Ubuntu-fr.

« Solutions Linux 2009 »

L'April défense du logiciel libre était présente au salon « Solutions Linux 2009 », qui s'est tenu du 31 mars au 2 avril 2009 à Paris - Porte de Versailles.

Frédéric Couchet, délégué général de l'April, et Sébastien Dinot, secrétaire de l'April, font partie du comité de programme du salon.

L'association a tenu un stand à destination des visiteurs et le salon a été notamment l'occasion du lancement de la version européenne du Pacte du Logiciel Libre.

Les adhérents de l'April pouvaient bénéficier de tarifs préférentiels de participation aux conférences.

Declics! Festival du multimédia de Nanterre

L'April était présente à Declics! Festival du multimédia de Nanterre le samedi 4 avril 2009 via des présentation des logiciels libres et des minis conférences.

Fête de l'Internet à Joinville-le-Pont (Val-de-Marne)

La ville de Joinville-le-Pont (Val-de-Marne) organisait une fête du multimédia le 16 mai 2009. L'April a participé à l'animation d'ateliers sur le logiciel libre.

Ubuntu Party de Paris : Conférence « Logiciels Libres - informatique et Libertés ? » et stand April

Dans le cadre de l'Ubuntu Party 9.04 de Paris le 17 mai 2009, Lionel Allorge, vice-président de l'April, a fait une conférence sur le logiciel libre, sur l'histoire et le rôle de celui-ci. Un stand April était disponible dans l'espace réservé aux associations.

Salon informatique de Maubeuge

L'April était présente les 5 et 6 juin 2009 au salon informatique de Maubeuge en tant qu'exposant cette année. Frédéric Couchet, délégué général, y a également donné une conférence sur les enjeux du logiciel libre. Frédéric Couchet et Philippe Pary ont eu l'occasion d'échanger avec le maire de Maubeuge, Rémi Pauvros, sur l'usage des logiciels libres dans la ville. Ils ont également été interviewés par un journaliste de la Voix du Nord (lire l'article). Frédéric Couchet a également fait une interview pour la WebTV.

RMLL 2009

Les 10e Rencontres Mondiales du Logiciel Libre (RMLL) se sont déroulées à Nantes du 7 au 11 juillet 2009. Des membres de l'association ont participé à l'organisation.

L'April était présente lors de ces 10e RMLL. L'April tenait comme chaque année un stand dans le village associatif, a participé à de nombreuses conférences, a organisé une réunion publique des membres et a été interviewée par Radio RMLL.

Retrouvez la liste des conférences, les enregistrements audio des interviews sur la page dédiée aux RMLL.

L'April a également coordonné l'organisation d'une conférence de presse de présentation de ces rencontres le 4 juin 2009 à La Cantine (Paris). L'occasion de présenter à la presse le programme des rencontres et d'organiser la venue éventuelle de journalistes.

Braderie de Lille

L'April était présente à la Braderie de Lille, le week-end du 5-6 septembre 2009, au sein du Village logiciel libre animé par Chtinux.

« FRHACK Conférence technique internationale sur la sécurité TIC en France »

FRHACK est selon l'organisation « la première conférence technique internationale regroupant les meilleurs experts mondiaux de la sécurité informatique organisée en France ». FRHACK 01 a eu lieu les 7-8 et 9-11 septembre 2009, au Grand Kursaal de Besançon. Pour faire de FRHACK un évènement exceptionnel, les organisateurs ont offert une réduction aux membres de l'April sur les enregistrements de la conférence et des formations.

Fête de l'Humanité

L'April a tenu un stand au village TIC de la Fête de l'Humanité, les 12 et 13 septembre 2009 à La Courneuve.

L'April organise trois conférences en octobre avec la librairie Eyrolles à Paris

La librairie Eyrolles à Paris et l'April ont organisé 3 conférences autour de GNU/Linux et les logiciels libres, les samedi 3 et 10 octobre 2009 à Paris, qui ont rencontré un succès très encourageant. Lire le compte-rendu.

Rencontres Cyber-Base à la Cité des Sciences

Du 21 au 23 octobre 2009 ont eu lieu, à la Cité des Sciences et de l'industrie de Paris, les 8e Rencontres Cyber-Base : ateliers pédagogiques, formations techniques et tables rondes. L'April était notamment présente le 21 octobre pour un évènement axé pour les partenaires.

Ubuntu Party de Paris

L'April était présente à l'Ubuntu Party parisienne les 28 et 29 novembre 2009 pour la sortie de la version 9.10 « Karmic Koala ». Lire le compte-rendu.

Journées Méditerranéennes du Logiciel Libre

L'April était présente aux Journées Méditerranéennes du Logiciel Libre (JM2L) les 27 et 28 novembre 2009. Un petit compte-rendu et quelques photos.

Open Data Camp de Paris

L'April était présente le 12 décembre 2009 à l'Open Data Camp de Paris qui avait pour thème « les données publiques, leur disponibilité en format numérique et leur accessibilité ».

Benjamin Drieu, administrateur, et Alix Cazenave, chargée des affaires publiques, y ont présenté l'initiative Candidats.fr ainsi que la plateforme collaborative GPT, développée par Benjamin Drieu pour l'April.

Publications

Assises du numérique - Logiciel Libre en entreprise : les raisons de l'engouement

Le 1er octobre 2009 étaient organisées les Assises du Numérique 2009 à l'université Paris Dauphine. Tangui Morlier, vice-président de l'April, a écrit un texte pour la rubrique « Mots Croisés » du guide (page 30) remis aux participants.

Mise en ligne du chapitre « Logiciels libres et formats ouverts pour l'accessibilité citoyenne »

Benoît Sibaud, président de l'April, avait rédigé en 2008, le chapitre « Logiciels libres et formats ouverts pour l'accessibilité citoyenne » du livre « La Démocratie à l'épreuve de la société numérique ». Le texte de l'article a été mis en ligne.

Publication de la rétrospective 2008 sur l'année du logiciel libre et des sujets afférents

L'April publie chaque année une rétrospective qui revient sur l'année du logiciel libre et des sujets afférents. Une introduction générale et ensuite quelques thèmes mis en avant (Politique publique, DRM, GPL, brevets logiciels, entreprises,...) avec un petit texte écrit par une ou plusieurs personnes, membres ou non de l'April.

La rétrospective 2008 a été publiée le 22 janvier 2009.

Un grand merci à tous les contributeurs.

Partenariats

AFUL

Les conseils d'administration de l'AFUL et de l'April ont travaillé en commun sur un certain nombre de sujets (vente liée notamment). Des discussions communes entre les listes d'adhérents April et AFUL ont lieu régulièrement, et certains membres de l'April participent à des groupes de travail de l'AFUL, et vice versa.

En fin d'année, une réunion de coordination April/AFUL a été organisée sur le dossier « vente liées » pour faire le point sur les actions en cours, à venir et discuter des possibles solutions à mettre en avant.

ASTI

L'April est une des associations fondatrices de l'Association Française des Sciences et Technologies de l'Information (ASTI). L'ASTI est la société savante et professionnelle des Sciences et Technologies de l'Information et de la Communication (STIC) en France et aussi une fédération d'associations travaillant dans ce domaine.

L'assemblée générale de l'ASTI a eu lieu le 18 février 2009 à Paris VI. Frédéric Couchet et Benoît Sibaud y représentaient l'April.

Frédéric Couchet a été réélu au conseil d'administration de l'ASTI. Son interview figure parmi les pages les plus visitées du site de l'ASTI.

L'April suit plus particulièrement les travaux du groupe ITIC sur les TIC et l'école.

CPCA

La CPCA réunit seize coordinations d'associations, représentant près de 500 000 associations en France.

La CPCA est notre partenaire concernant le questionnaire national sur les pratiques informatiques des associations.

Codathlon Bordeaux 2009

L'April était partenaire d'un marathon de programmation informatique qui a été organisé les samedi 21 et dimanche 22 mars 2009 et auquel participaient quatre grandes écoles informatiques de la communauté urbaine de Bordeaux : Epitech, EPSI, Exia.Cesi et Supinfo.

FPH

La FPH nous a accueillis dans ses locaux à plusieurs reprises pour des réunions, dont le week-end de réunion à l'occasion de l'assemblée générale.

La FPH est également notre partenaire pour le groupe de travail « Libre association ».

Forum des Droits sur l'Internet

L'April est membre du Forum des Droits sur l'Internet (FDI) depuis mai 2004 et a été membre de son Conseil d'Orientation au sein du collège « Utilisateurs » de juin 2006 à septembre 2008.

L'April attend par ailleurs la mise en place du Conseil National du Numérique (plan Besson), de sa forme de gouvernance et attend de mesurer son impact sur les structures actuelles comme le FDI.

La Cantine

La Cantine est le « premier espace de travail collaboratif en réseau « coworking space » à Paris et en Île-de-France, relié à d'autres structures en France ». La Cantine est portée par l'association Silicon Sentier.

L'April a participé à de nombreux évènements à La Cantine.

La Quadrature du Net

L'April soutient (depuis sa création en 2008) La Quadrature du Net qui est un collectif de citoyens français qui informe sur des projets législatifs menaçant les libertés publiques et le développement économique et social à l'ère du numérique. Nous avons eu ces derniers mois l'occasion de travailler ensemble sur des dossiers et notamment Hadopi.

Note: ajouté après le vote en assemblée générale, suite à oubli.

Lolix

L'April et Lolix ont mis en place en février 2009 un partenariat visant d'une part à valoriser les offres d'emplois émanant des entreprises adhérentes de l'April et d'autre part à favoriser le recrutement de candidats au fait des technologies libres.

Master I2L

L'April était partenaire du Master I2L (Ingénierie du Logiciel Libre) de l'Université du Littoral (Calais) depuis sa mise en place en septembre 2006.

Frédéric Couchet, délégué général de l'April, est intervenu le 24 septembre 2009. Le cours d'une durée de six heures a notamment abordé les concepts du logiciel libre, qualités, aspects juridiques et économiques, coopération sur les réseaux, l'environnement juridique et politique.

Alexis Monville est intervenu le 9 novembre 2009 pour un cours sur « Administration et Logiciel Libre ».

Les étudiants du Master I2L de Calais doivent participer à un projet. Dans ce cadre, l'April a proposé de participer à l'ajout d'un outil de mailing à gDTC (notre outil de gestion des adhérents).

ODF Alliance

L'April a rejoint le 24 juin 2006 l'ODF Alliance (lancée en mars 2006).

L'April, membre de l'ODF Alliance, a soutenu tout au long de l'année les actions visant à développer l'utilisation de ce format ouvert normalisé dans l'administration.

OFSET

L'association est membre bienfaiteur d'OFSET et a un représentant au sein de son conseil d'administration (Odile Bénassy).

Scideralle

L'association est membre de Scideralle et avait un représentant au sein de son conseil d'administration en la personne de Jean-Christophe Becquet.

Le samedi 11 juillet 2009, dernier jour des RMLL à Nantes, Benoît Sibaud et Jean-Christophe Becquet ont participé à l'assemblée générale de Scideralle. Lors du renouvellement du conseil d'administration, une nouvelle candidature pour le collège associatif est arrivée. Nous avons proposé que l'April cède sa place à cette association active sur le terrain. Jean-Louis Frucot, représentant de l'AFIL prend donc la place de Jean-Christophe Becquet au sein du CA de Scideralle. Nous verrons ce qui peut être fait en partenariat entre l'April et Scideralle durant l'année à venir.

Wikimédia

L'April est membre de Wikimédia France depuis janvier 2008 et Lionel Allorge représentait l'April à l'assemblée générale de Wikimédia France qui a eu lieu le 14 mars 2009.

Médias/presse

La visibilité de l'association dans les médias (web, papier, radio ou télé) a encore augmenté, y compris dans des médias grand public (comme en témoigne par exemple la participation à des émissions de radio sur France Inter, ou des interviews dans la Presse Quotidienne Régionale).

Notons en particulier cette année la participation de l'April à l'émission Service public sur France Inter, le 26 janvier 2009, qui était consacrée au thème de « l'ordinateur et internet accessibles à tous ». Les participants étaient : Frédéric Couchet (délégué général de l'April), Édouard Barreiro (chargé de mission sur les technologies de l'information à l'UFC-Que Choisir), Marc Mossé (directeur juridique de Microsoft France) et David Assouline (sénateur socialiste de Paris) par téléphone.

De nombreuses interviews ont été réalisées, les journalistes nous contactent aussi simplement pour avoir notre avis ou des informations. L'association est clairement établie comme une référence à consulter.

De nombreuses références se trouvent sur la page qui recense les articles de presse parlant de l'April ou citant l'April. Nous avons recensés plus de 70 articles en France et l'étranger, et ce recensement n'est sans doute pas exhaustif.

Zoom de l'April dans le JT d'Intelli'N sur le logiciel libre

Intelli'N TV est une « webTv apprenante » qui vise à mieux faire comprendre les enjeux du logiciel libre. L'association propose notamment un JT bi-mensuel sur « l'open source et les logiciels libres ». Les vidéos sont en flash, theora et sous licence CC-BY-SA.

En octobre 2009, Intelli'N TV a proposé à l'April de passer une actualité dans chaque édition du JT.

Vous pouvez consulter les éditions du JT.

Communiqués de presse

Nos communiqués de presse ont été pour la plupart cités et/ou repris dans la presse (électronique ou papier).

Liste des communiqués de presse de l'année (signés ou co-signés par l'association) :

Merci

Un grand merci à toutes les personnes, membres de l'association, ou extérieures, qui ont permis de mener à bien toutes nos actions. Merci d'avoir consacré tant de temps et d'énergie.