Rapport moral sur l'activité de l'April en 2011

Rapport d'activités de l'April pour l'année 2011.

Période du 01/01/2011 au 31/12/2011

Bref rappel

Note : un certain nombre des groupes ou évènements cités dans ce rapport concernent le système d'exploitation GNU/Linux mais le nomment « Linux ».

Créée en novembre 1996, l'April a pour but de promouvoir les logiciels libres auprès d'une large audience, incluant le grand public, des professionnels et des institutionnels (en France et en Europe). L'association a donc soufflé ses 15 bougies fin novembre 2011.

L'April est un acteur majeur du Logiciel Libre en France et participe à la démocratisation et à la diffusion du Logiciel Libre et des standards ouverts dans l'espace francophone, soit par des actions de terrain (colloques, journées d'installation et de formation, rencontres, débats), soit par des actions de portée plus générale (rencontres avec des responsables politiques, publications régulières d'articles dans divers médias, actions communes avec d'autres associations contre les brevets sur les algorithmes, etc.). Elle veille aussi, dans l'ère numérique, à sensibiliser l'opinion sur les dangers d'une appropriation exclusive de l'information et du savoir par des intérêts privés.

L'utilité et l'importance des logiciels libres sont aujourd'hui largement reconnues, tant par le grand public que par les professionnels et les institutionnels. Bien sûr, cette réussite n'est pas à attribuer exclusivement à l'association, mais nous y avons grandement contribué.

Le Libre se diffuse, se propage et se démocratise mais il reste tant à accomplir, tant à promouvoir et à défendre.

Autrefois confidentiels, les logiciels libres sont à présent au cœur des stratégies d'évolution des systèmes d'information. Cette nouvelle situation appelle à d'autres formes de promotion et à un développement de l'association.

L'April a su s'adapter aux enjeux ; elle est aujourd'hui forte de plusieurs milliers de membres et d'une équipe de trois permanents.

Fonctionnement et vie de l'association

Adhérents (stats, répartition géographique, bénévolat...)

Nombre d'adhérents

Fin décembre 2011, l'association comptait 5 397 adhérents qui se répartissent comme suit :

  • 4 919 personnes physiques
  • 313 entreprises ou réseaux d'entreprises
  • 151 associations
  • 6 collectivités locales
  • 5 départements universitaires
  • 2 écoles
  • 1 université

Fin décembre 2010, l'association comptait 5 323 adhérents qui se répartissaient comme suit :

  • 4 877 personnes physiques
  • 296 entreprises ou réseaux d'entreprises
  • 137 associations
  • 5 collectivités locales
  • 5 départements universitaires
  • 2 écoles
  • 1 université

Le nombre d'adhésions est resté stable cette année alors qu'aucune campagne n'a été organisée. La légère érosion du nombre de réadhésions a été équilibrée par de nouveaux arrivants qui sont environ 27 à nous rejoindre tous les mois.

Bénévolat valorisé

Le bénévolat valorisé consiste à rendre compte du travail et des apports des bénévoles et à l'intégrer dans les comptes. Exemples :

  • quand un bénévole utilise sa voiture pour un projet, l'association économise de l'argent ;
  • quand quelqu'un héberge un invité, conférencier, etc., l'association économise une nuit d'hôtel ;
  • quand un bénévole passe x heures sur un projet, l'association économise le prix de quelqu'un qui aurait été payé pour ça ;
  • ...

Le bénévolat valorisé permet de constater les vrais coûts d'un projet associatif, en dehors des simples flux financiers. Cela permet aussi d'avoir une idée des différentes tâches effectuées dans l'association, et donc d'évaluer la possibilité de répartir ou non les tâches entre bénévoles et permanents, en fonction de la valeur ajoutée de chacun.

Et cela permet également d'augmenter de façon légale le budget de l'association, ce qui peut être utile, notamment dans le cadre de la recherche de subventions.

En 2011, le total du bénévolat valorisé déclaré est de 4 300 heures.

La FSF France et l'April ont engagé, en 2011, une réflexion pour attribuer une valeur monétaire au travail réalisé par les bénévoles du logiciel libre. La valorisation des contributions volontaires est inscrite dans les règles de comptabilisation des associations depuis douze ans.

Évolution du nombre d'adhérents

Une petite statistique de l'évolution du nombre d'adhérents  :

DateAdhérentsPersonnes
physiques
Personnes
morales
01/07/20041921893
01/01/20052082044
01/07/200525324211
01/01/200628026416
01/07/200634332023
01/01/200744940445
01/07/20071 4851 39590
31/12/20071 7961 676120
31/12/20083 8483 558290
31/12/20095 2984 863435
31/12/20105 3234 877446
31/12/20115 3974 919478

Typologie des adhérents

À la fin de l'année 2011, les renseignements saisis dans les fiches de personnes physiques donnaient la typologie d'adhérents suivante :

  • 1478 informaticiens
    • 506 informaticiens, ingénieurs en informatique (spécialité non précisée)
    • 250 développeurs, analystes programmeurs, analystes
    • 235 administrateurs sécurité, systèmes et réseaux
    • 171 ingénieurs et techniciens exploitation, support, assistance et dépannage
    • 142 consultants et experts en informatique, systèmes d'information, sécurité et réseaux
    • 64 chefs de projet
    • 34 webmestres, concepteurs web
    • 32 responsables de service
    • 25 architectes logiciel, systèmes et réseaux
    • 7 administrateurs de bases de données
    • 5 ingénieurs qualité
    • 5 responsables systèmes et réseaux, sécurité
    • 2 directeurs de projet
  • 550 personnes travaillant dans la recherche, l'enseignement et la formation
    • 252 enseignants
    • 154 chercheurs / enseignants-chercheurs
    • 91 doctorants
    • 40 formateurs
    • 11 éducateurs
    • 1 directeur d'école
    • 1 inspecteur d'académie
  • 461 personnes en formation initiale
    • 436 étudiants (domaines très variés)
    • 17 lycéens
    • 7 apprentis
    • 1 collégien
  • 315 ingénieurs et cadres dans d'autres secteurs d'activité que l'informatique
  • 118 techniciens, employés, ouvriers
  • 100 personnes exerçant des fonctions de direction
    • 54 chefs d'entreprise, gérants, entrepreneurs
    • 25 directeurs techniques et responsables R&D
    • 3 directeurs commerciaux
    • 2 directeurs d'établissement
    • 3 directeurs administratifs et financiers
    • 1 directeur des ressources humaines
    • 1 directeur artistique
    • 11 cadres supérieurs
  • 67 personnes travaillant dans le monde associatif ou des structures à but non lucratif
    • 6 directeurs, délégués généraux d'association
    • 3 directeurs d'EPN
    • 3 directeurs de centre social, socio-culturel
    • 1 directeur de centre de loisirs
    • 4 présidents ou membre du CA d'association
    • 8 chargés de mission
    • 32 animateurs (multimédia, scientifique, socio-culturel)
    • 2 conseillers éducation populaire et jeunesse
    • 1 coordinateur de programme humanitaire
    • 3 salariés
    • 4 bénévoles
  • 62 artistes (graphistes, infographistes, peintres, sculpteurs, comédiens, intermittents du spectacle, musiciens, compositeurs, cinéastes, designers, photographes)
  • 52 membres du corps médical et paramédical (chirurgiens, médecins, psychanalystes, dentistes, pharmaciens, masseurs-kinésithérapeutes, infirmiers, aides-soignants)
  • 52 agents de la fonction public, agents administratifs, assistantes de direction et commerciales
  • 49 responsables de service, d'atelier, d'équipe
  • 36 électriciens, électroniciens, électromécaniciens, automaticiens
  • 23 documentalistes, bibliothécaires, libraires
  • 21 ingénieurs d'affaires, ingénieurs et agents commerciaux
  • 20 commerçants et artisans
  • 19 juristes, avocats et magistrats
  • 19 personnels techniques dans le milieu artistique (opérateur de prise de vue, prise de son, projectionniste de cinéma, éclairagiste, etc.)
  • 17 rédacteurs, traducteurs, correcteurs, écrivains publics
  • 15 chargés de mission, de développement, d'étude
  • 12 comptables et experts-comptables, contrôleurs de gestion
  • 12 projeteurs et dessinateurs de bureau d'étude
  • 11 journalistes
  • 11 architectes DPLG, urbanistes
  • 10 conseils en communication, attachés de presse, responsables marketing
  • 10 assistantes sociales, conseillères en économie familiale, assistants d'éducation, médiateurs
  • 9 chauffeurs de poids-lourds, bus et de taxis, coursiers
  • 8 personnes travaillant dans l'hôtellerie et la restauration (restaurateurs, cuisiniers, réceptionnistes)
  • 8 militaires de carrière, gendarmes
  • 8 éleveurs, agriculteurs, apiculteurs, viticulteurs et jardiniers
  • 7 conseils en entreprise, gestion et patrimoine
  • 5 pompiers, agents de sécurité incendie
  • 5 personnes travaillant dans la logistique
  • 4 conservateurs de musée, de bibliothèque, botanique
  • 4 luthiers, facteurs d'orgues
  • 4 maçons, ouvriers du BTP
  • 4 pilotes d'avion ou d'hélicoptère
  • 4 ingénieurs et analystes financiers
  • 3 personnes travaillant dans le domaine de l'édition
  • 3 mécaniciens
  • 3 monteurs
  • 3 magasiniers
  • 3 conducteurs de train
  • 2 régleurs, opérateurs de machine à commande numérique
  • 2 élus (maire, conseiller municipal)
  • 2 menuisiers
  • 1 banquier
  • 1 marin
  • 1 aiguilleur du ciel
  • 1 collaborateur de cabinet
  • 1 contrôleur du travail
  • 1 contrôleur des impôts
  • 1 religieux
  • 1 accompagnateur en montagne
  • 1 médiateur sociétal
  • 1 gardien d'immeuble
  • 1 maître nageur
  • 1 astrologue
  • 199 retraités
  • 48 sans profession
  • 1042 personnes n'ayant pas indiqué leur profession

Répartition géographique des adhérents

Fin 2011, l'April était présente via ses adhérents sur tout le territoire français ; dans 64 pays à travers le monde (60 pays en 2010) pour les adhérents personnes physiques et dans 16 pays pour les adhérents personnes morales (15 pays en 2010).

Adhérents personnes morales

Les nouvelles associations qui nous ont rejoints en 2011 sont : ADEC - Association pour le développement des entreprises, asso freeGuppY, TARARE MICRO Club Informatique, Gull, INFOTHEMA, Association Rouergate des Utilisateurs de Logiciels Libres, Club des amis de Richard Stallman, Fédération Française des Motards en Colère du Territoire de Belfort, Gatine et Bocage Utilisateurs de Logiciels Libre, Laboratoire Linux SUPINFO Paris, EducOOo, Le Café Clic, adntdck, Association Galibert-Ferret - E.H.P.A.D Saint Joseph, Maison du libre de Brest, Association de Développement des Technologies de l'Information, progplus, Libres à vous, A.C.T.T.H. 82, Konnectif, Cévennes Libres, p'tit bout d'art, Illyse.

Les nouvelles entreprises qui nous ont rejoints en 2011 sont : info2dev, isquarecube, Altern-IT, Linux Box, e-KenOS, Philanthropix SARL, Objectif-PI, PIPRIME.FR, AEM (ANIMA EX MACHINA), Société Coopérative en Informatique Libre, L'Internet Communicant, DOWEB, Alchemy, CENTURION, Orness, Zozma - Entreprise individuelle Yoann SIMON, BYOOS solutions, Allogarage, Elikya Software, Normation, JEXCOM, ATCTIC : Alain THOMAS, Consultant en TIC, 2ndQuadrant, Lan2Net, INTEGRUS, TopeLa !, Global Consulting, Snootlab, Flavea, ACOEURO, Oxedia, Artaban Communication, Cadoles, CINETCORE, Open Source Informatique, TRANSITION & COMPETENCES SAS, OSLANDIA, CfmWeb, APLOSE.

Toulouse a été la première grande ville à adhérer à l'April.

Retrouvez la liste complète des adhérents personnes morales (avec description des structures et liens vers les sites internet).

Présentations de membres

Nous avons initié, en 2009, le principe de courtes présentations de membres de l'April.

En 2011, voici les présentations qui ont été publiées :

  • Agnès Le Béon, qui fait notamment de nombreuses relectures de documents
  • David Chemouil, membre du Conseil d'Administrateur et co-animateur du groupe de travail Recherche
  • Pierre Cros, membre du conseil d'administration
  • Philippe Pary, membre du conseil d'administration

Pour présenter les activités de groupes de travail, nous faisons de courtes interviews d'animateurs de groupes sous la forme de « Quatre questions »

En 2011, voici les interviews qui ont été publiées :

L'ensemble des présentations et interviews est accessible sur une page dédiée aux présentations de membres de l'April.

Trombinoscope

Plus de 545 adhérents sont présents sur le trombinoscope de l'association (contre 510 fin 2010). un flux RSS est disponible permettant d'être facilement informé de la publication d'une présentation.

Planète April

Planète April rassemble les blogs des adhérents de l'April qui parlent de Logiciel Libre ou de sujets afférents (droit d'auteur...). Comme pour le trombinoscope, un flux RSS est disponible permettant d'être facilement informé de la publication d'un billet. 137 blogs d'adhérents sont référencés fin 2011 (contre 125 fin 2010).

De l'April et des réseaux sociaux

L'association April communique via un grand nombre de « réseaux sociaux ».

Conseil d'administration, bureau

L'April est dirigée par un conseil d'administration élu lors de l'assemblée générale.

Suite à l'assemblée générale du 12 février 2011 et la réunion du conseil d'administration qui a suivi, le conseil d'administration de l'April, au 31 décembre 2011, est composé de :

En cours d'année 2011, Olivier Fraysse a démissionné de sa fonction d'administrateur de l'April.

Le conseil d'administration de l'April et l'équipe de permanents se réunissent lors de week-end de travail pour faire le point sur de nombreux sujets : les dossiers en cours, les priorités à court et moyen terme…

Le conseil d'administration de l'April s'est réuni avec les permanents les 2 et 3 juillet, et les 15 et 16 octobre 2011, à Paris. Bien sûr, de nombreuses réunions plus courtes ont eu lieu tout au long de l'année. Et, chaque premier jeudi du mois, il y a des petits déjeuners d'équipe.

Permanents

L'actualité et les différents dossiers impliquent de plus en plus des moyens d'action professionnels. Dans l'objectif du développement des actions de l'association en faveur du Logiciel Libre, l'April s'est mobilisée depuis fin 2004 pour se doter de nouveaux moyens financiers et humains (recours à des permanents, notamment).

Les cotisations des membres constituent, plus que jamais, l'essentiel des revenus de l'association (95%) et la garantie de son indépendance financière. Suite à la campagne d'adhésion 2009, l'April est en auto-financement complet pour financer ses actions et son équipe de trois permanents.

L'équipe des permanents de l'April est actuellement constituée de :

  • Frédéric Couchet, délégué général, depuis le 1er mars 2005. La mission du délégué général est d'assurer l'exécution des décisions du conseil d'administration et de l'assemblée générale, ainsi que la gestion quotidienne de l'association, sous la responsabilité du conseil d'administration.
  • Aurélia Gilardi, assistante de direction, depuis le 4 janvier 2011. Outre les tâches de gestion et d'organisation de l'association, Aurélia intervient comme support au développement de l'association.
  • Jeanne Tadeusz, chargée des affaires publiques, depuis le 15 avril 2010.

Éva Mathieu, qui était assistante de direction à l'April, depuis le 9 octobre 2006, a quitté son poste le 18 février 2011 pour de nouvelles aventures dans le sud de la France. Nous la remercions chaleureusement pour tout le travail accompli. Éva reste membre de l'April. Aurélia Gilardi a pris la suite d'Éva au poste d'assistante de direction.

Ressources : local, site, système de gestion des adhérents

Au 1er octobre 2010, l'April avait emménagé temporairement dans les locaux de la société Infoclip, le temps de trouver un nouveau local. Nous remercions donc Infoclip et ses dirigeants, Éric Melki et Laurent Azoulay, de nous avoir hébergés gracieusement pendant quatre mois.

Depuis début 2011, l'April sous-loue de l'espace dans les locaux de la société Teclib', qui a emménagé 118 rue de Rivoli 75001 Paris. Nous disposons d'un bureau de 20m², d'un accès à une salle de réunion. Nous payons le même prix que ce que nous payions dans le précédent local (rue du Faubourg-Poissonnière), la société Teclib' prenant en charge la différence par rapport au prix réel du m². Un grand merci à Pascal Aubry, le directeur de la société.

Le local est avant tout le lieu de travail de nos permanents. Il permet également à des adhérents ayant du temps de se réunir et de travailler en commun, ou encore d'accueillir des stagiaires. Le matériel de l'association est regroupé dans le local. La proximité physique facilite le travail au quotidien.

Le local bénéficie d'une petite salle de réunion. L'April dispose depuis 2010 d'un pont téléphonique en voix sur IP permettant à des personnes non présentes de participer aux réunions.

Gestionnaire des Tâches Courantes

Le système interne de gestion des adhérents de l'April avait été redéveloppé en 2007 avec pour objectifs de :

  • simplifier le travail d'intégration des nouveaux adhérents ;
  • simplifier le travail du secrétaire ;
  • permettre un travail collaboratif du secrétaire, du trésorier et de l'assistante de direction ;
  • structurer et partager de l'information pour la mise en place d'indices ;
  • permettre aux adhérents une autonomie dans la gestion de leurs informations personnelles.

L'outil, appelé gestionnaire Des Tâches Courantes (gDTC), a été mis en production fin août 2007. Il est accessible à l'adresse : http://www.april.org/my. Cet outil est un Logiciel Libre diffusé sous la licence GNU GPL et le code est disponible sur Gna!.

Ce système a été principalement développé par Benjamin Drieu.

Après s'être identifié, l'adhérent accède à sa page d'accueil personnelle où on trouve les onglets suivants : « Infos personnelles », « Infos administratives », « Annuaire », « Avis sur l'April », « Cotisations », « Bénévolat valorisé », « Carte de membre ».

Stagiaires

L'April a eu le plaisir d'accueillir Marie Duponchelle qui, dans le cadre de sa formation d'élève avocat, a effectué un stage juridique du 25 juillet 2011 au 27 janvier 2012. Marie a travaillé, sous la direction de Jeanne Tadeusz, sur les dossiers institutionnels et la préparation de Candidats.fr 2012.

Nous avons également accueilli, d'avril à juillet 2011, Vanessa David, qui a effectué un stage sur la thématique Libre Association, et consacrait notamment une grosse partie de son travail à la définition du guide Libre Association actuellement en cours de rédaction.

Nous tenons à remercier Marie et Vanessa pour l'ensemble du travail accompli au sein de l'April, et leur souhaitons bonne chance dans leurs aventures professionnelles.

Assemblée générale de l'April

L'assemblée générale 2010 de l'April a eu lieu le samedi 12 février 2011 à l'EFREI (Villejuif) ; à cette occasion, un week-end complet de réunion des membres a été organisé.

L'assemblée générale est un des évènements importants de la vie de l'association, l'occasion de voter les rapports moral et financier, faire un point sur l'année qui vient de s'écouler, de rencontrer les autres adhérents et d'élire le conseil d'administration.

À l'occasion de cette réunion de membres, le samedi matin et le dimanche étaient consacrés à des ateliers en petits groupes ou à des discussions en plénière. Le dimanche, la réunion a eu lieu à la FPH (Fondation pour le progrès de l'homme) à Paris.

Le compte-rendu de l'assemblée générale 2010 est en ligne.

Feuille de route 2009-2014

L'April avait publié en 2009 sa feuille de route 2009-2014, qui présente son ambition et ses réflexions pour une nouvelle étape de développement et d'actions. De nombreuses actions menées en 2011 concernaient des dossiers que nous avons identifiés comme prioritaires tels que les 4 dangers, l'éducation, l'accessibilité...

Divers

Nouveaux t-shirts

T-shirt 4 libertés

Depuis quelques années, l'association rêvait de se doter d'un nouveau t-shirt qui, en complément du t-shirt noir « 4 dangers », mettrait en avant les 4 libertés du Logiciel Libre. En 2011, nous l'avons fait ! Nous disposons donc d'une série de t-shirts noir (homme et femme), avec le dessin en trois couleurs (orange, blanc et bleu) dans le dos et le logo devant, et une autre série de t-shirts « couleur » (Light Navy pour les hommes, Royal Blue pour les femmes) avec le dessin monochrome blanc dans le dos et le logo devant. Vous pouvez voir et commander les différents t-shirts de l'April.

T-shirt collector 15 ans de l'April / brevets logiciels

À l'occasion des 15 ans de l'April, nous avons réédité, en novembre dernier, un des symboles emblématiques de notre campagne contre les brevets avec un t-shirt collector série « Gnou fou nourri aux brevets logiciels », créé en 2001 pour la remise d'un prix citron à IBM.

Ce t-shirt vient en complément de nos t-shirts noir « 4 dangers » et bleu « 4 libertés ».

Revues hebdomadaires

Nous avons initié, le 30 avril 2010, le principe de «  revue hebdomadaire April » sur IRC (canal #april sur irc.freenode.net) chaque vendredi de 12h00 à 12h30. L'idée sous-jacente est d'avoir un point de rendez-vous fixe chaque semaine, d'une durée limitée, chacun étant libre de participer ou pas. Cette revue permet de faire le point sur les tâches en cours et à venir, de déterminer les éventuels blocages, les prochaines actions...

Les retours que nous avons eus, depuis la mise en œuvre de la revue hebdomadaire, sont positifs.

Vous pouvez en savoir plus et consulter en ligne les archives des revues hebdomadaires.

Pique-niques

Les pique-niques et apéros organisés les années précédentes ayant été très appréciés, l'opération a été reconduite dans les différentes régions de France (et au delà !).

Ainsi, de nombreux pique-niques, apéros... ont été organisés en 2011.

L'April fidèle au poste pour le poisson d'avril

L'April est fidèle chaque année à la tradition du poisson d'avril. Cette année nous avons fait deux poissons :

Vous pouvez retrouver tous nos poissons d'avril.

Vœux

L'April a envoyé une carte de vœux 2011 à 396 contacts institutionnels, partenaires et membres actifs. Le visuel reprenait les éléments de l'affiche « Logiciels libres à partager », et portait au verso un texte de Tangui Morlier. Voir la page récapitulative des vœux April.

Tangui Morlier a également présenté des vœux en vidéo.

L'April a fêté ses 15 ans

L'April a soufflé en 2011 ses 15 bougies ! Pour fêter dignement cette belle adolescence, nous avons organisé soirées, apéros et rencontres, samedi 19, dimanche 20 et samedi 26 novembre 2011. Un compte-rendu est en ligne.

Une page était également disponible pour souhaiter l'anniversaire d'April et laisser un petit mot, un témoignage, une anecdote concernant l'association ou le logiciel libre.

April Camp

Nous avons organisé deux « April Camp » en 2011. L'idée d'un « April Camp » est de se réunir pendant plus de deux jours entre adhérents et soutiens de l'April pour faire avancer des projets en cours, lancer de nouveaux projets. Les projets peuvent être de nature technique, des outils de communication, etc. Chacun est invité à participer en fonction de son temps disponible, de ses compétences, de ses envies.

L'« April Camp » a lieu physiquement à un endroit (jour et nuit si nécessaire), mais également en ligne. Des outils pour participer en ligne étaient disponibles : IRC, Pads, pont téléphonique.

Le premier « April Camp » a eu lieu du vendredi 29 juillet 18h au dimanche 31 juillet 2011, au Loop à Paris. Vous pouvez voir des photos et consulter la page de travail du week-end.

Une seconde édition a été organisée du vendredi 16 décembre 2011 18h au dimanche 18 décembre 2011 au soir, à la FPH à Paris. Vous pouvez consulter la page de travail du week-end.

Dossiers

ACTA / ACAC - Accord commercial anti-contrefaçon

L'April a suivi tout au long de l'année, en collaboration avec La Quadrature du Net, l'évolution des négociations concernant l'accord international ACTA (Accord commercial anti-contrefaçon).

L'April a notamment envoyé deux courriers aux euro-députés des commissions ITRE (Industrie, recherche et énergie) et LIBE (libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures) pour les alerter sur les dangers de cet accord et pour leur demander de le rejeter. L'April a également sensibilisé le public sur ce sujet, notamment lors de ses conférences.

Le 18 décembre 2011, les pays membres de l'Union européenne ont fini par signer cet accord commercial anti-contrefaçon. Cette signature est une étape supplémentaire dans l'adoption du texte, mais tout n'est pas encore joué. L'April continuera à se mobiliser contre ACTA en 2012.

Brevets logiciels

Les tentatives de la part de quelques acteurs d'étendre la brevetabilité au domaine du logiciel restent l'une des plus grandes menaces contre le Logiciel Libre, car cela attaque les fondements mêmes du droit des logiciels, aujourd'hui couverts, en France comme en Europe, par le droit d'auteur. C'est pourquoi l'April en a fait l'un des 4 dangers qu'elle combat en priorité et sans relâche.

2011 a été une année très active avec un important travail de veille, de sensibilisation et de mobilisation autour du projet européen de brevet unitaire. L'April a lancé le site unitary-patent.eu/brevet-unitaire.eu, destiné à fournir une expertise au Parlement européen et l'aider à corriger ces défauts. En améliorant le règlement, une politique démocratique de l'innovation en Europe pourra enfin être édifiée. Le site propose également les ressources et les outils nécessaires à tout citoyen désireux de s'impliquer dans ce processus.

Dès janvier 2011, L'April continuait sa publication de synthèses sur les dangers qui menacent le Logiciel Libre, en éditant un nouveau document sur les brevets logiciels. La question des brevets était au même moment de retour sur la scène européenne avec l'examen d'un projet de coopération renforcée sur le brevet unitaire.

Fin janvier 2011, l'April, End Software Patents et la Foundation for a Free Information Infrastructure (FFII) ont envoyé une lettre ouverte à tous les parlementaires européens, pour exprimer leurs inquiétudes à propos du projet de coopération renforcée sur le brevet unitaire. En complément de cette lettre, l'April a publié, début février 2011, un argumentaire expliquant la nécessité pour le Parlement européen de reporter son vote visant à accepter ou refuser la procédure de coopération renforcée sur le brevet unitaire jusqu'à ce que soient rendues les conclusions de la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE).

Malheureusement, le 15 février 2011, le Parlement européen s'est prononcé en faveur de cette poursuite de coopération renforcée. L'April regrettait alors une décision précipitée, alors que les véritables enjeux n'avaient toujours pas été abordés lors des débats.

Heureusement, en mars 2011, la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) a rendu un avis qui soulignait l'illégalité du projet de juridiction unifiée débattu au niveau de l'UE. L'April s'est félicitée d'une telle décision, claire et concise, qui réaffirme avec force les principes fondamentaux du droit. De plus, cette décision reprend de nombreux points qui avaient été défendus par l'April lors du vote sur la coopération renforcée pour le brevet unitaire.

Malgré cette décision, l'Union européenne essaye de passer en force et, en mars 2011, la publication par l'April du décryptage d'une réunion du Conseil de l'Union européenne nous a donné l'occasion d'expliciter ce dossier complexe mais essentiel pour la lutte contre les brevets logiciels dans laquelle l'April est engagée.

Le 30 mai 2011, le Conseil européen a débattu de la suite à donner sur le dossier du brevet unitaire. Une nouvelle occasion pour nous de faire le point dans un nouvel article intitulé des nuages menacent le ciel bleu du brevet unitaire.

En août 2011, Gérald Sedrati-Dinet, conseiller bénévole de l'April sur la question des brevets, a réalisé une vidéo d'une quinzaine de minutes qui passe en revue les questions soulevées par le règlement sur le brevet unitaire.

Un important travail d'analyse juridique du texte a été fait et nous avons également préparé des amendements visant à corriger les problèmes soulevés.

Dès la rentrée de septembre 2011, l'April a encouragé chacun à diffuser la vidéo de sensibilisation, surtout auprès des euro-députés afin qu'ils déposent et votent les amendements que nous avons rédigés.

Les dangers des brevets logiciels ont été pointés du doigt dans l'actualité de 2011 alors que le projet de brevet unitaire continue d'être discuté au niveau européen. Pour mieux faire comprendre les risques et les liens entre ces deux problématiques, l'April a publié en septembre 2011 une analyse d'un cas pratique.

En novembre 2011, l'April a envoyé un courrier à Hubert Legal, jurisconsulte (responsable du service juridique) du Conseil européen, pour lui demander de clarifier certains points du règlement sur le brevet unitaire.

Fin novembre 2011, la commission ITRE (industrie, recherche et énergie) du Parlement européen s'est prononcée sur le dossier du brevet unitaire, en votant en faveur des rapports sur la création du brevet unitaire et de la juridiction unifiée. L’Union européenne se précipite pour faire passer en force, avec le moins de débat possible, le brevet unitaire.

À l'occasion des 15 ans de l'April en novembre 2011, Gérald Sédrati-Dinet a donné une conférence sur le brevet unitaire et les brevets logiciels.

En décembre 2011, les députés de la commission des Affaires juridiques (JURI) du Parlement européen ont entériné un accord, négocié à huis clos avec le Conseil, sur l'introduction d'un brevet unitaire et d'une juridiction unifiée des brevets.

L'April restera mobilisée en 2012 sur ce dossier et encourage chacun à contacter les députés européens.

DRM

Les DRM (dispositifs de contrôles d'usage ou menottes numériques) représentent l'un des quatre dangers menaçant les logiciels libres. À chaque conférence, l'April se doit d'évoquer ce sujet et continue à sensibiliser le grand public. L'April avait déjà publié une synthèse sur les DRM en 2010.

Dans son combat contre les DRM, l'April a profité de la Journée mondiale de la « propriété intellectuelle », en avril 2011, pour rappeler un certain nombre de faits concernant cette expression fallacieuse et pour inviter chacun à utiliser des termes plus précis, tels que droit d'auteur, droit des brevets ou droit des marques.

L'April a également participé, le 4 mai 2011, à la journée internationale contre les DRM proposée par la Free Software Foundation (voir l'annonce en anglais).

Le groupe de travail Éducation a entamé un inventaire des blocages imposés par certains éditeurs (DRM) sur les manuels scolaires numériques. Le groupe de travail Sensibilisation de l'April a initié en 2011 un projet d'affiche d'information sur les dangers des DRM qui devrait être finalisé en 2012.

Conseil national du numérique

Le président de la République avait annoncé, en décembre 2010, qu'il souhaitait la création d’un Conseil national du numérique, dont la constitution était déjà prévue en 2008 dans le plan France numérique 2012. Ce conseil devait centraliser les attributions de structures existantes, comme le Forum des droits sur l'Internet dont l'April était membre.

Début 2011, une mission avait été confiée à Pierre Kosciusko-Morizet pour organiser la consultation sur la création du Conseil national du numérique. L'April y a participé et a envoyé ses préconisations.

Fin février 2011, le rapport de Pierre Kosciusko-Morizet a été rendu public. L'April a trouvé encourageante cette analyse précise et réaliste des enjeux du numérique. Cependant, l'April soulignait que la précipitation et les exigences politiques autour de la création du CNN pourraient nuire à la pertinence du projet.

La mise en place du Conseil national du numérique en avril 2011, par Nicolas Sarkozy, confirmait malheureusement nos craintes. Longtemps attendu, ce conseil est très loin de la promesse d'un forum de concertation permanente doté de la plus large représentation possible.

Même constat avec le lancement du plan France numérique 2020, qui liste cinquante-sept « objectifs prioritaires ». L'April ne peut que regretter, une fois de plus, l'absence d'un bilan précis du plan France Numérique 2012 avant que de nouveaux objectifs ne soient définis. Gageons cependant qu'avec des ambitions aussi floues, un taux de réussite élevé sera facile à atteindre.

Entreprises, économie, innovation

L'April a pour mission de promouvoir le Logiciel Libre dans tous les domaines, et de défendre les droits des auteurs et des utilisateurs, quels qu'ils soient. Les entreprises qui produisent et utilisent du logiciel libre ont tout intérêt à ce qu'il se démocratise et à ce qu'une législation adaptée sur le plan des brevets et du droit d'auteur favorise son développement et sa diffusion. Le chef d'entreprise n'ayant pas toujours le temps de se faire militant, l'action de l'April lui est plus que précieuse.

L'April continue donc son action contre les appels d'offres informatiques illégaux, en collaboration avec le Conseil national du Logiciel Libre (CNLL) (voir la section « Marchés publics illégaux »).

L'association maintient une page consacrée aux études économiques sur le Logiciel Libre et évoque régulièrement les questions économiques lors de ses rendez-vous institutionnels.

L'association réfléchit actuellement à l'organisation d'un colloque de réflexion sur le thème des « Producteurs de logiciels libres » qui pourrait avoir lieu au premier semestre 2012.

Dans le cadre de l'initiative Candidats.fr, pour l'élection présidentielle 2012, la rédaction d'une partie Économie/Entreprises du questionnaire destiné aux candidats a été initiée fin 2011.

En 2011, dans un souci d'ouverture à tous les acteurs intéressés par les aspects économiques du logiciel libre, l'April a décidé de créer une liste de discussions dédiée aux « Analyses/discussions sur les modèles économiques du logiciel libre, l'innovation et le monde des entreprises/entrepreneurs ». Cette liste est ouverte aux adhérents et non adhérents de l'April.

Éducation

Voir « Éducation » dans la section « Groupes de travail ».

Europe

La Commission européenne a confirmé, début avril 2011, être en négociation avec Microsoft pour l'achat de licences pour les systèmes d'exploitation de 36 000 postes, le tout sans appel d'offres. L'April a regretté une occasion manquée d'améliorer la diversification des fournisseurs informatiques et de limiter l'enfermement dans une technologie donnée, principes pourtant prônés par la Commission.

La Commission européenne a organisé, les 16 et 17 juin 2011, la première Assemblée numérique, chargée de faire un point d'étape sur l'Agenda numérique et les différentes actions mises en place ainsi que de mobiliser les parties prenantes. L'April y était présente, notamment pour l'atelier sur l'interopérabilité et les standards ("Interoperability and standards: making it happen").

La fin d'année 2010 avait malheureusement vu la confirmation de nos craintes sur la disparition des standards ouverts de l'agenda européen.

Jeanne Tadeusz s'est rendue à Bruxelles, le 19 avril 2011, pour la première réunion du groupe d'utilisateurs de logiciels libres du Parlement européen (EPFSUG - European Parliament Free Software User Group). Avec une participation importante, cette réunion a été un succès pour ses organisateurs, les députés européens Indrek Tarand (Verts/ALE) et Olle Schmidt (PPE). À cette occasion, trois outils libres ont été présentés : CiviCRM, Tmail et GPG.

Consultations de l'Union européenne

La Commission européenne lance régulièrement des consultations afin de permettre aux citoyens et aux représentants d'intérêts publics ou privés de s'exprimer sur ses projets. Pour l'April, répondre à une consultation permet de présenter à la Commission notre point de vue, de poser les enjeux, d'offrir des pistes de réflexions peu présentées. En effet, la majeure partie des réponses reçues proviennent de professionnels et ne présentent qu'une vision partielle de la société de l'information. Peu d'ONG répondent aux consultations, principalement par manque de moyens humains pour rédiger les réponses.

En mars 2011, l'April a répondu à la consultation de la Commission européenne suite à la publication de son rapport concernant l'application de la directive 2004/48/CE « relative au respect des droits de propriété intellectuelle », dite IPRED. Cette réponse était l'occasion pour l'April d'appeler, une fois de plus, la Commission à revoir sa position sur les questions de droit d'auteur, de brevets, etc..

En avril 2011, l'April a répondu à la consultation de la Commission européenne sur les marchés publics.

En mai 2011, l'April a répondu à la consultation de la Commission européenne sur la mise en place d'actions de groupe (ou recours collectifs) au niveau européen. L'April a également co-signé avec 12 associations une lettre ouverte à Viviane Reding, Commissaire européenne en charge de la justice, des droits fondamentaux et de la citoyenneté, pour lui demander d'agir sur la mise en place d'un réel recours collectif.

Enfin, en août 2011, l'April a répondu à la consultation publique européenne sur l'« informatique en nuage ».

Interopérabilité

Le 21 février 2011 a été créée, par décret, la Direction interministérielle des systèmes d'information et de communication (DISIC) de l'État. L'April s'en est réjouie et a félicité Jérôme Filippini pour sa nomination. Mais l'association s'est inquiétée du contenu de la deuxième partie du décret, qui supprime sans explication l'interopérabilité des systèmes d'information de l'État. En avril 2011, l'April a rencontré Jérôme Filippini et Henri Serres, directeur et directeur adjoint de la DISIC. Ce rendez-vous a été l'occasion de discuter des futures missions de la DISIC, des questions d'interopérabilité et de la place du Libre dans l'administration.

Toujours en avril 2011, l'AFUL et l'April ont envoyé un courrier cosigné pour appeler la DGCCRF à respecter les standards du Web pour permettre une saine concurrence dans le secteur informatique. La réponse de la direction générale ne s'est pas faite attendre, mais l'April aurait préféré que la DGCCRF prenne le temps d'investir la question avant de formuler sa réponse. Ainsi, la DGCCRF ne fait pas la distinction entre « compatibilité » et « interopérabilité ».

Fin août 2011, le Premier ministre François Fillon a demandé à ses ministres de veiller à « généraliser l’usage des formats libres et ouverts dans les administrations », dans le cadre de la mise à disposition des données publiques. L'April s'est réjouie de cette orientation et a souligné l'importance de revenir sur le RGI pour redéfinir clairement les formats libres et ouverts à généraliser.

L'April a répondu, en septembre 2011, à l'appel à contribution extérieure sur la télévision connectée, lancé par le ministère de la Culture et de la Communication et le ministère de l’Industrie, de l’Énergie et de l’Économie numérique. Dans sa réponse, l'April rappelle que la télévision connectée recouvre des enjeux essentiels comme les questions de l'interopérabilité, les standards ouverts, la maîtrise par les utilisateurs de leur matériel et les difficultés que représentent les verrous numériques.

Forum des droits sur l'Internet

L'April était membre du Forum des droits sur l'Internet (FDI) depuis mai 2004 et a été membre de son conseil d'orientation, au sein du collège « Utilisateurs », de juin 2006 à septembre 2008.

L'État (ministère de l'Industrie) ayant décidé de ne pas renouveler sa subvention pour le FDI (cette subvention représentant près de 90% du budget de la structure, voir l'article de PCInpact), le processus de dissolution du FDI a été engagé fin 2010.

Suite à l'assemblée générale de dissolution, l'association avait soulevé la question du devenir du corpus documentaire de la FDI. Il a été décidé que l'April accompagnerait le Forum pour la libération de ce corpus. Fin janvier 2011, le FDI annonçait qu'il mettait à disposition sous licence libre la plupart des contenus élaborés par ses soins.

Loppsi 2

L'April s'était opposée, en 2010, à la censure du Net prévue par l'article 4 du projet de loi dit Loppsi 2 (« Loi d'orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure »). Voir notamment notre communiqué de presse de décembre 2010 Censure administrative de l'Internet sous couvert de protection de l'enfance : niaiserie technologique ou volonté de contrôle accru ? Les auteurs et utilisateurs de logiciels libres, tout comme l'ensemble des utilisateurs d'Internet, se trouvent directement menacés par la perspective d'un filtrage du Net arbitraire, laissé aux mains du gouvernement.

L'April a ainsi soutenu l'appel à manifester contre le projet de loi Loppsi 2, le 15 janvier 2011 et les jours suivants, dans différentes villes et a invité ses adhérents et soutiens à participer à ces manifestations. L'April était présente notamment dans le cortège parisien.

Marchés publics illégaux

En collaboration avec le Conseil national du Logiciel Libre (CNLL), l'April s'est saisie en 2010 de la question des appels d'offres informatiques illégaux qui citent nommément certaines marques, technologies ou produits et empêchent ainsi de nombreuses entreprises, dont celles qui proposent des logiciels libres, d'accéder à la commande publique.

En janvier 2011, l'April s'est félicitée de la décision du tribunal administratif de Lille d'annuler un marché public informatique qui exigeait des logiciels de certaines marques. Cette décision confirme l'illégalité de tels marchés et vient renforcer le combat de l'April contre les appels d'offres discriminants.

En mars 2011, l'April a publié de nouveaux outils argumentaires sur les marchés publics. Sont désormais disponibles sur le site de l'April une note qui synthétise les problèmes rencontrés par les entreprises du Libre, ainsi qu'une lettre-type à envoyer aux acteurs publics qui publieraient des appels d'offres illégaux.

L'April a également donné une conférence à l'association des maires d'Île-de-France, en septembre 2011, dont le compte-rendu est en ligne.

Fin septembre 2011, le Conseil d’État a rendu une décision sur les marchés de fournitures de services en logiciels libres. Cet arrêt souligne la différence entre marchés de services et marchés de fournitures et confirme par la jurisprudence la possibilité pour les acteurs publics d'opter pour un logiciel libre.

Assignation contre l'April

Début 2011, l'April a été assignée pour diffamation par le DSI de la ville de Marseille, conséquence d'une communication faite à l'automne sur la question des marchés publics de la ville (historique de la migration informatique à la ville de Marseille). Ont été également assignés Framasoft et Philip Sion (agent du Conseil général des Bouches-du-Rhône) pour des discussions publiées sur le Framablog (et notamment des commentaires de Philip).

L'April et Framasoft seront représentés individuellement par le même avocat. Une première analyse rapide montre que la requête du plaignant est basée sur des éléments juridiques erronés et que l'assignation devrait tomber. Une audience de procédure a eu lieu le 3 octobre 2011 pour remise des pièces adverses. Notre avocat a rédigé ses conclusions remises lors d'une audience qui s'est tenue le 5 décembre 2011. Fin décembre 2011, notre avocat n'a toujours pas reçu les conclusions adverses. L’incident devrait être plaidé le 20 février 2012.

Neutralité du Net

Sans la neutralité du Net, le Logiciel Libre n'aurait pas pu se développer et participer de manière conséquente à la croissance d'Internet. Il constitue aujourd'hui un phénomène de société à part entière. Cette neutralité demeure plus que jamais nécessaire à l'élaboration collaborative de projets par des contributeurs du monde entier.

L'April a relayé et soutenu des actions, notamment celles de La Quadrature du Net, et est intervenue chaque fois que nécessaire (par exemple lors de l'examen du projet de loi consommation). La neutralité du Net est également l'une des thématiques récurrentes de la revue de presse de l'April.

Pacte du Logiciel Libre / Candidats.fr

L'April a lancé en 2007 l’initiative Candidats.fr afin de sensibiliser les futurs élus au logiciel libre. Pour l'élection présidentielle, l'initiative prend la forme d'un long questionnaire soumis aux candidats afin de connaître leurs positions sur les différentes questions qui en découlent (droit d'auteur, DRM, brevets logiciels, éducation, vente liée...). Pour les autres élections, l'initiative prend la forme du Pacte du Logiciel Libre.

Le Pacte du Logiciel Libre est un document simple permettant aux électeurs de savoir quel candidat dans leur circonscription a perçu les enjeux du Logiciel Libre, et s'est engagé en conscience à promouvoir et défendre les libertés qui y sont associées. Les citoyens sont invités à contacter les candidats pour les sensibiliser et les inviter à signer le pacte. L'April met en place une plate-forme collaborative pour chaque élection. L'April a proposé cette action à l'occasion des élections législatives 2007, municipales et cantonales 2008, européennes 2009, régionales 2010 et élections pour le gouvernement fédéral en Belgique.

Cantonales 2011

À l'occasion des élections cantonales des 20 et 27 mars 2011, l'April a relancé l'initiative Candidats.fr afin de sensibiliser les futurs élus au logiciel libre. Cette campagne a été un succès, avec une participation et des résultats plus importants que lors des cantonales précédentes. Dix-huit conseillers généraux nouvellement élus sont signataires du Pacte du Logiciel Libre.

Outil de collecte des initiatives des collectivités en faveur du logiciel libre

Afin de valoriser les initiatives en faveur du logiciel libre réalisées dans les collectivités territoriales, l'April a développé, en 2011, une nouvelle plate-forme de collecte : Initiatives.candidats.fr

Sénatoriales 2011

L'équipe d'animation de Candidats.fr a décidé de ne pas lancer de campagne spécifique pour les élections sénatoriales. Ces élections étant au suffrage indirect, les citoyens ont peu ou pas l'occasion de rencontrer les candidats, de discuter avec eux, de les sensibiliser aux enjeux du logiciel libre et de leur proposer le pacte à signer.

Mise à jour du questionnaire Candidats.fr pour la présidentielle 2012

L'April relancera, début 2012, l'initiative Candidats.fr pour l'élection présidentielle et les élections législatives. Fin 2011, nous avons entamé la réactualisation du questionnaire destiné aux candidats à l'élection présidentielle. Des rencontres avec les équipes des candidats ont d'ors et déjà eu lieu pour aborder tous les sujets concernant le logiciel libre.

Vente liée ordinateur/logiciels, projet de loi consommation

101 exemples de ventes liées

Au cours de l’année 2010, l’April a collecté les publicités de vendeurs et de grandes surfaces reflétant la réalité de la vente forcée de logiciels avec un ordinateur. Début 2011, l'April a publié un document intitulé « 101 exemples de ventes liées » qui regroupe une sélection de ce travail de collecte.

De nouvelles décisions rappellent l'interdiction de la vente liée

L'AFUL a publié deux décisions de juridictions de proximité sanctionnant la vente liée ordinateurs/logiciels, datant de janvier et février 2011.

Publication d'une synthèse sur la vente liée

L'April a continué la parution de ses textes sur les grands dangers qui menacent le logiciel libre en publiant, en septembre 2011, une synthèse sur la vente liée ordinateur/logiciels.

Vente liée ordinateur/logiciels et projet de loi consommation

En 2011, l'Assemblée nationale a étudié en première lecture le projet de loi renforçant les droits, la protection et l’information des consommateurs. Ce projet de loi est un retour en arrière inquiétant pour les libertés et pour les droits des utilisateurs, avec l'omission de l'action de groupe, qui était pourtant une promesse faite par Nicolas Sarkozy dès 2007, et avec une tentative très préoccupante de filtrage du net à l’initiative de la DGCCRF.

À l'Assemblée nationale, la vente liée ordinateur/logiciels faisait partie intégrante des discussions autour de ce projet de loi. Ainsi, la Commission des affaires économiques a étudié, le 6 juillet 2011, des amendements portant sur la vente liée ordinateur/logiciels, dont l'amendement CE 202, qui a fait l'objet d'un vif débat avant d'être finalement rejeté.

En février 2011, Éric Besson, ministre de l'Industrie, de l'Énergie et de l'Économie numérique, avait annoncé, dans un entretien au magazine 01net, se préoccuper du sujet de la subordination de vente du matériel informatique avec les logiciels. L'AFUL et l'April avaient saisi cette occasion pour demander au ministre quelles seraient les prochaines actions concrètes. Suite à un discours d'Éric Besson fin septembre 2011 à l'Open World Forum, l'April a appelé le ministre à agir concrètement sur la vente liée ordinateur/logiciels dans le cadre du projet de loi consommation. L'association a également encouragé ses membres et soutiens à informer les députés sur les enjeux et les conséquences de la vente liée.

Des amendements sur le projet de loi ont été déposés pour mettre fin à la vente liée ordinateur/logiciels. Un de ces amendements est dangereux et les deux autres ont des faiblesses. L'April et l'Aful ont pris contact avec les députés qui travaillent sur le projet de loi. Les débats en hémicycle ont eu lieu fin septembre et début octobre 2011.

Le 4 octobre 2011, alors que les députés devaient étudier trois amendements, la Cour de cassation est entrée en scène. Celle-ci devait rendre son jugement le 6 octobre 2011 dans l'affaire UFC-Que Choisir contre Darty, et donc se prononcer sur l'obstination des revendeurs à refuser le découplage des ventes et à ne pas informer suffisamment les consommateurs. Les amendements, dangereux ou insuffisants, ont été retirés ou rejetés.

Le 6 octobre 2011, la Cour de cassation a tranché dans l'affaire UFC-Que Choisir/Darty. Dans une décision lapidaire, elle rétablit le droit des consommateurs à être informés sur les matériels et logiciels qu'ils achètent, mais sans trancher pour autant sur le droit des consommateurs à une vente découplée.

Le projet de loi consommation a été discuté au Sénat sans amendement concernant la vente liée et devrait être de retour à l'Assemblée nationale en 2012 pour une seconde lecture.

Relations avec les pouvoirs publics et rendez-vous

Depuis plusieurs années, l'April est considérée par les pouvoirs publics comme un acteur majeur du numérique qui mérite d'être reçu et écouté. En 2011, l'April a ainsi rencontré de nombreux représentants des pouvoirs publics : cabinets ministériels, députés, DISIC, conseiller technique du Premier ministre en charge des politiques industrielles, des nouvelles technologies et de la recherche...

Groupes de travail

Accessibilité et logiciels libres

Le groupe de travail Accessibilité est, depuis sa création en 2009, très actif sur de nombreux dossiers. En raison de l'absence provisoire de son animatrice, l'année 2011 a cependant été marquée, pendant plusieurs mois, par une diminution de son activité. Mais cela n'a pas empêché certains membres de continuer à développer leurs projets et de pérenniser ainsi l'action du groupe.

Les liens avec d'autres organisations ont été renforcés, notamment avec l'association Valentin Haüy (AVH), Framasoft et Mozilla.

Des rencontres décentralisées se sont tenues, pendant les RMLL à Strasbourg ou à l'occasion de rencontres locales organisées par des Groupes d'utilisateurs de logiciels libres (GULL). Ce qui contribue à faire connaître le travail du groupe et l'accessibilité dans le monde du Libre.

L'accessibilité est un sujet sérieux et pas seulement réservé aux spécialistes. Si, grâce à l'activité foisonnante du groupe, tous les Apriliens sont maintenant sensibilisés à cette problématique, il reste encore à fournir un gros travail en interne pour que chacun se sente concerné et impliqué par ce thème

Vie du groupe de travail

Après une mise en veille du groupe de travail et de sa liste de discussion accessibilite@april.org, les RMLL, en juillet dernier à Strasbourg, ont permis aux membres de se rencontrer, de se motiver et de relancer l'activité. C'est donc avec impatience que le groupe s'est retrouvé en septembre au cours d'une réunion IRC à laquelle une vingtaine de personnes ont participé. Bien que le support IRC ne soit pas forcément l'interface la plus appropriée, cette réunion nous a permis de faire le point sur les projets en cours, de nous remettre à jour collectivement et de réintégrer l'animatrice, de retour d'une longue absence.

Le groupe suit de nombreux projets pointus et complexes à mettre en œuvre. Les passer en revue, même succinctement, demande plusieurs heures, sans forcément obtenir un état d'avancement pour chacun. Bien que riche et nécessaire, cette réunion de rentrée fut très longue, parfois trop longue pour plusieurs personnes épuisées par l'exercice et l'heure tardive !

Pour permettre des échanges plus fréquents, et avancer concrètement sur les dossiers, nous avons mis en place un nouveau format de réunion : les ateliers. L'idée est de se retrouver pour discuter d'un seul et unique sujet et, dans la mesure du possible, de le faire avancer. Le premier atelier s'est tenu en octobre 2011 et a débouché sur l'écriture de plusieurs notices de technologies d'assistance libres, à destination de Framasoft et de sa rubrique Accessibilité (créée à la demande du groupe). L'avantage de ce format est de motiver les gens sur un sujet précis et d'avancer sur des dossiers parfois complexes ou fastidieux quand on est seul. L'organisation est simple et les sujets sont variés, techniques ou non selon les besoins. Chaque membre peut prendre l'initiative d'organiser un atelier. Les réunions se font par IRC, par téléphone et chez un membre.

Un seul atelier a eu lieu pour l'instant, les occasions de se rencontrer étant nombreuses par ailleurs (Ubuntu Parties, JDLL...). L'objectif principal est de nous retrouver régulièrement pour mettre en place un rythme de travail plus soutenu et ne pas laisser retomber la motivation.

Quelques projets en cours

  • AccessCamp
  • Affiches
  • Cahier Accessibilité pour Candidats.fr
  • Rédaction de notices pour Framasoft
  • Contributions au sein de l'April, en dehors du groupe, pour aider à la prise en compte de l'accessibilité (groupe Site web, groupe Transcription, groupe Sensibilisation, Initiatives, Pack liberté...).

Tous les projets en détail sur le bilan 2011 du groupe de travail Accessibilité sur le Wiki

Administration des serveurs

Le groupe de travail « Adminsys » a pour but de fournir et de gérer l'infrastructure technique des serveurs de l'April.

Ses missions sont d'installer et de paramétrer les services fournis aux permanents, membres du conseil d'administration et membres de l'association. Cela va du site Internet officiel de l'April aux listes de diffusions en passant par l'hébergement de projets connexes à l'association.

L'April possède principalement deux serveurs qui sont hébergés à titre gracieux, l'un par la fondation Free et l'autre par la FSF France.

2011 a été riche en activités pour le groupe Administration système de l'April et cette année se conclut par l'arrêt de Mescaline, le serveur historique de l'April. Les services qui étaient gérés par cette machine ont été mis à jour et migrés sur un autre serveur. Ce travail a été rendu possible grâce aux différentes rencontres du groupe Sprint de mai, April Camp juillet, Sprint de septembre et April Camp décembre

Une synthèse des travaux est disponible sur notre outil de gestion de tâches. Quelque 126 tâches ont été mises à jour cette année.

L'année a également été marquée par plusieurs pannes matérielles, entraînant des interventions physiques de nos administrateurs systèmes (ajout de mémoire vive) ou de nos hébergeurs (la fondation Free).

Animation

Le groupe Animation a été créé en 2008 pour travailler à l'animation de la communauté des membres de l'April. Depuis 2011, son animatrice est Aurélia Gilardi.

Le groupe a publié un « Guide du bénévole » expliquant comment devenir bénévole pour l'April en 5 minutes.

Plusieurs apéros de travail ont été organisés tout au long de l'année. Un apéro de travail consiste à se réunir autour d'une table, chacun avec son ordinateur branché sur l'électricité, avec des câbles et un switch... et de s'attaquer à des tâches. Pour ceux qui ne peuvent être présents, des outils de communication en ligne sont disponibles (IRC, Pad, pieuvre).

Le groupe a restructuré, réadapté et finalisé le questionnaire RTFM (« Refonte, Travail de Fond et Modernisation ») qui sera envoyé début 2012 aux adhérents afin de mieux les connaître et de mieux cerner leurs attentes.

Le groupe a aussi initié des pique-niques pour permettre aux adhérents de se rencontrer de manière conviviale.

Le groupe organise également des interviews d'animateurs de groupes et des présentations d'adhérents.

Enfin, le groupe initie des animations lors d'évènements auxquels l'April participe.

Causeries

Les « Causeries April » sont des interviews ou des discussions organisées régulièrement, d'une durée d'une heure ou plus, sur un sujet donné. Les comptes-rendus sont publics ou restreints aux membres selon les sujets abordés.

Elles ont été lancées, le 25 mars 2007, par Benoît Sibaud, avec les objectifs suivants :

  • permettre des discussions régulières, sans avoir à réunir tout le monde physiquement
  • permettre de poser facilement des questions sur les sujets retenus
  • voir quelles sont les questions que se posent les adhérents ou le public
  • avoir des comptes-rendus écrits sur divers sujets (en particulier sur l'actualité ou les groupes de travail)
  • de manière générale, faire circuler l'information

Une seule causerie a été organisée en 2011, un entretien consacré à la communication grand public des logiciels libres. Le compte-rendu est en ligne.

Diversité

Le groupe de travail Diversité a pour objectif d'étudier le niveau de représentation des différents groupes de personnes au sein de l'April, mais également dans les milieux associatifs, éducatifs, institutionnels, politiques et professionnels en lien avec les logiciels libres. Ces groupes de personnes peuvent sommairement être définis comme « femmes », « seniors », « juniors », « non-technophiles » (non-« geeks »).

Initialement, le groupe de travail a été créé en 2006, face au constat non expliqué de l'absence de participations de certains groupes de la population aux activités libristes. Par exemple, le bilan d'activité du groupe pour 2009 a fait état d'une très faible participation féminine : environ 6% des adhérents à jour de cotisation sont des femmes. Un des premiers axes de travail du groupe a donc été celui de la participation des femmes et des questions d'inclusion, faire en sorte que l'atmosphère y soit accueillante pour tous.

En 2011, le groupe de travail s'est réuni en direct et sur IRC afin d'échanger sur de possibles actions. La participation à des conférences (à l'Ubuntu party, notamment) et à des événements nous a semblé un bon point de départ. Le groupe de travail diversité a ainsi contribué à l'ADA Lovelace Day, le 7 octobre 2011, initiative qui vise à présenter les réussites de femmes actives dans le domaine technologique ou scientifique, afin d'augmenter la visibilité de modèles positifs féminins. Il a également proposé un flyer à cette occasion.

Éducation

L'April est depuis longtemps un observateur particulièrement attentif de l'évolution de l'usage et de l'enseignement de l'informatique dans le système éducatif. Le groupe Éducation est ouvert à tous.

Vie du groupe

La liste de discussion compte 295 abonnés, en augmentation. Sur l'année 2011, il y a eu une moyenne de 80 messages par mois, avec une pointe à 168 et un minimum à 34.

Actions principales du groupe

Cahier Éducation de l'initiative Candidats.fr

Dans le cadre de l'initiative Candidats.fr, pour l'élection présidentielle 2012, le groupe de travail a amorcé, fin 2011, la rédaction du cahier Éducation du questionnaire destiné aux candidats.

Les inspecteurs de l'Éducation nationale convoqués chez Microsoft

À l'occasion du salon de l'éducation Éducatec-Éducatice 2011, les IEN-TICE, conseillers techniques des inspecteurs d'académie, ont tenu leurs journées annuelles. Cette année, l'administration centrale de l'Éducation nationale les a convoqués directement au siège de la société Microsoft, à Issy-les-Moulineaux. L'April et Framasoft ont regretté vivement que le programme de ces journées ne mentionne pas les logiciels et ressources libres et ont publié un communiqué de presse commun. l'April a par ailleurs organisé une participation à un stand ainsi qu'un tractage. Vous pouvez lire le compte-rendu de nos actions.

Manuels scolaires libres

Le groupe a entamé une réflexion sur les manuels scolaires numériques (ou, le plus souvent, numérisés). Un inventaire des principaux manuels libres a été dressé, ainsi qu'un inventaire des blocages imposés par certains éditeurs (DRM).

Ce travail en cours est accessible sur le wiki.

Inventaire national des préconisation académiques

Le groupe maintient toujours un inventaire recensant les préconisations faites dans les différentes académies en matières d'équipement informatique des établissements scolaires : logiciels, ENT et place du libre.

C'est un outil important, à mettre à jour régulièrement. Il permet à l'April d'argumenter certaines positions vis-à-vis de décideurs. Toutes les contributions sont les bienvenues.

Hadopi s'infiltre dans les épreuves du brevet des collèges

Après avoir envahi la télévision, la radio, les magazines, les couloirs du métro et différents lieux publics, la loi Hadopi s'est invitée dans l'épreuve d'histoire géographie et éducation civique de la session 2011 du diplôme national du brevet des collèges. Occasion parfaite pour évaluer si les élèves ont bien retenu la leçon du gouvernement : Hadopi, associée à une loi issue de la pression citoyenne, protège les œuvres culturelles. L'April, Framasoft et Libre Accès se sont associées pour dénoncer la manœuvre dans un communiqué commun.

Enseignement de spécialité ISN

C’est avec le plus grand intérêt que l’April a pris connaissance du projet de programme « Informatique et sciences du numérique » (ISN) à destination des Terminales S. L’April est, en matière éducative, attachée à la formation d’utilisateurs autonomes, éclairés et responsables et milite depuis longtemps pour que l’informatique soit une composante à part entière de la culture générale scolaire de tous les élèves, sous la forme notamment d’un enseignement d’une discipline scientifique et technique, au plus tard dès le collège. L’April s'est réjouie de l’introduction d’un tel enseignement dans le second degré, mais considère indispensable que celui-ci ne demeure ni facultatif ni limité à une seule filière. Le texte complet de la réponse de l'April à cette consultation est disponible en ligne.

Suite campagne : « Les logiciels libres : à partager sans compter !»

En novembre 2010, le groupe de travail Éducation lançait la campagne « Les logiciels libres : à partager sans compter ! » en réalisant une affiche invitant à utiliser les logiciels libres en classe (et en dehors). Cette affiche est désormais disponible à l'achat sur enventelibre.org.

Libre Association (Logiciel Libre et monde associatif)

Vie du groupe

Au 31 décembre 2011, il y avait 211 inscrits sur la liste du groupe, moyen de communication essentiel entre les membres. Le nombre d'inscrits est donc stable par rapport à 2010 mais le nombre de messages échangés au cours de l'année continue d'augmenter, en raison probablement de la diversification des sujets abordés.

DateNombre moyen de messages par mois
200623 (sur 3 mois)
200717
200820
200922
201030
201153

Action principale du groupe

Sur l'idée et la base du Catalogue Libre, réalisé par le groupe de travail Sensibilisation, le groupe avait prévu d'éditer un guide des logiciels libres utiles aux associations et de le diffuser à la rentrée scolaire 2011.

Le projet a pris du retard et la sortie est désormais prévue pour le premier trimestre 2012. En 2011, des bénévoles ont déjà consacré beaucoup de temps à ce projet. Ce dernier a également bénéficié de l'activité de Vanessa David, stagiaire à l'April, qui a défriché et préparé les contenus. Elle a pu ainsi enrichir le Wiki du groupe, durant sa mission qui s'est déroulée entre l'AG de l'April en février et les RMLL à Strasbourg, en juillet. Ce projet bénéficie du soutien du Crédit Coopératif et de la Fondation pour le progrès de l'homme (FPH).

Une orientation manifeste du groupe vers l'économie sociale et solidaire

Même si les années précédentes nous avaient déjà permis de faire le lien entre logiciel libre et économie sociale et solidaire, 2011 a vu le renforcement de cet axe de travail au sein du groupe. En voici plusieurs actions notables :

  • la participation active d'Aurore Rousseaux et Philippe Pary aux états généraux de l'ESS, via la rédaction de la majeure partie du contenu du Cahier d'espérance ESS et Logiciel Libre
  • la participation de plusieurs membres du groupe de travail lors de la journée « Économie sociale et solidaire et logiciels libres » organisée à l'auditorium de la Macif dans le XVe arrondissement de Paris, le jeudi 9 juin. À l'initiative de l'AILL, dont le coordonnateur Bastien Sibille a également participé à la rédaction du Cahier d'espérance, cette journée a favorisé de riches échanges entre les membres de ces deux univers.

Interventions notables du groupe en 2011

Sont décrites, ci-dessous, les interventions jugées notables pour les activités du groupe en 2011, en plus de celles évoquées dans les paragraphes précédents ou suivants.

  • Les 29 et 30 avril 2011, Laurent Costy est intervenu dans la cadre d'une formation aux logiciels libres organisée par l'UBAPAR (Union bretonne pour l'animation des pays ruraux). Cette intervention a permis des échanges sur les problématiques rencontrées par les associations et a sans doute contribué à la décision prise ultérieurement par l'Ubapar de libérer Jcélo un logiciel de gestion des centres de loisirs.
  • Une rétrospective des actions du groupe a été présentée lors des Rencontres mondiales des logiciels libres à Strasbourg, en juillet 2011
  • Le jeudi 27 octobre 2011, le groupe de travail, représenté par François Poulain, était présent au Forum national des associations et fondations (FNAF), sur le stand du Crédit Coopératif, pour faire la promotion du futur guide à destination des associations

Perspectives 2012

L'action prioritaire pour 2012 reste le guide à destination des associations : il devrait voir le jour dans le courant du premier trimestre 2012.

En ce qui concerne l'ESS et les logiciels libres, il conviendra de suivre, pour s'impliquer au mieux, les actions concernant les LL issues des travaux des états généraux 2010. Par ailleurs, un texte sera mis à jour sur les liens existant entre ESS et LL.

En 2012, des membres du groupe vont sans doute consacrer un peu de leur temps à la refonte du site libreassociation.info. Un CMS plus récent devrait permettre de faciliter le travail collaboratif.

Les actions auprès des têtes de réseaux représentatives de réseaux associatifs seront poursuivies pour permettre d'ancrer et faire connaître le manifeste du CNAJEP produit en novembre 2010. L'objectif est de se faire connaître, de renforcer les liens, de mieux diffuser et de mieux relayer les communications sur les logiciels libres auprès des associations.

Libre en Fête

L'April a lancé, en 2001, l'initiative Libre en Fête, qui consiste en l'organisation d'évènements de promotion du Logiciel Libre à l'échelle nationale, dans une dynamique festive et conviviale. Chaque année, cette initiative a lieu autour du 21 mars, pour accompagner l'arrivée du printemps.

L'édition 2011 de Libre en Fête était organisée en partenariat avec la Délégation aux usages de l'Internet, le réseau Cyber-base® de la Caisse des dépôts et l'Agenda du Libre.

Plus de 135 évènements ont été organisés en 2011 : install-party, conférences, ateliers, débats, tables-rondes… Ces animations sont souvent organisées par des Espaces publics numériques ou des groupes d'utilisateurs de logiciels libres, parfois en coopération.

Recherche

Le groupe de travail Recherche a été créé en novembre 2011. L'animateur du groupe est David Chemouil, son suppléant est François Boulogne.

Au 31 décembre 2011, la liste de discussions comporte déjà 29 abonnés. Malgré la jeunesse du groupe, une première action concrète a été entreprise : la rédaction du cahier Recherche pour l'initiative Candidats.fr. Par ailleurs, les discussions sur la liste indiquent un intérêt fort pour ce sujet, notamment les différents modèles de journaux scientifiques (licence, financement...) ainsi que les problématiques de mise à disposition des données et des codes scientifiques.

Divers contenus ont été centralisés sur le wiki, une revue de presse a été initiée.

Revues de presse

La Revue de presse fait partie du travail de veille mené par l'April dans le cadre de son action de défense et de promotion du Logiciel Libre. Les positions exposées dans les articles sont celles de leurs auteurs et ne rejoignent pas forcément celles de l'April.

Pour gérer cette revue de presse, un groupe de travail a été créé (vous pouvez consulter la charte) ainsi qu'une liste de discussion rp@april.org où vous pouvez envoyer les liens vers des articles qui vous semblent intéressants.

La revue de presse est désormais également diffusée chaque semaine sur le site LinuxFr.org. Cette diffusion lui offre un lectorat plus large.

La revue de presse est désormais disponible en podcast sur le site de Dogmazic.

Il existe un flux RSS permettant de recevoir la revue de presse au fur et à mesure (rapidement et article par article, donc).

Un Petit guide revue de presse est disponible pour ceux qui souhaitent contribuer.

Au cours de l'année 2011, il y a eu une revue de presse par semaine, publiée à chaque fois le lundi, par courriel, sur le site web et sur linuxfr. Le podcast est généralement produit en début de semaine puis diffusé le jeudi, sauf l'été et durant les fêtes de fin d'année.

En 2011, 859 articles de type « revue de presse » ont été publiés (contre 750 en 2009 et 710 en 2010).

Sensibilisation au Logiciel Libre

Le groupe de travail « Sensibilisation au Logiciel Libre » a connu une forte activité en 2011. La page Sensibilisation du site de l'April recueille désormais de nombreux documents.

Notons particulièrement, cette année, la publication d'un poster intitulé « Diffusez vos documents sous licences libres », d'une affiche « Logiciels libres, faites passer » et l'impression mutualisée de 7 500 exemplaires du « Catalogue Libre ». Cette impression a pu être réalisée grâce à une souscription et au soutien financier de Apitux, la ville de Brest, Framasoft, médias-cité, Parinux et Ubuntu-fr. L'ambition du « Catalogue Libre » est de présenter des logiciels libres « grand public » correspondants à des usages informatiques quotidiens, ainsi que de détailler les enjeux liés aux logiciels libres.

Le groupe a également lancé une nouvelle campagne de sensibilisation intitulée « Le Libre près de chez vous ». Le principe de cette opération est d'imaginer et de mener des actions locales permettant de toucher de nouveaux publics et de les initier à l'informatique libre. Dans le cadre de cette campagne, l'April met à disposition des documents de sensibilisation, avec le soutien de la boutique EnVenteLibre.

Le groupe a publié, en novembre 2011, sa première lettre mensuelle d'activités. Vous pouvez également consulter sa lettre du mois de décembre.

Le groupe Sensibilisation de l'April travaille actuellement sur plusieurs projets de documents pour l'année 2012. Parmi ceux-ci, signalons les affiches d'information sur les dangers des DRM ou encore la version 3 de l'ExpoLibre.

En terme d'organisation, Jean-Christophe Becquet, l'animateur du groupe, désirait s'investir sur d'autres actions et a souhaité passer la main. Antoine Bardelli, qui a créé de nombreux outils de sensibilisation au Logiciel Libre, a été sollicité pour prendre la suite de l'animation du groupe. Nous sommes heureux qu'il ait accepté. Lionel Allorge a pris la suite de François Poulain comme suppléant et référant auprès du conseil d'administration de l'April. Lionel Allorge a répondu à 4 questions concernant le groupe « Sensibilisation ».

Site web

Le groupe de travail est toujours à la recherche d'un animateur. Le site principal est propulsé par Drupal. Ces dernières années, nous avons constaté que le site s'adressait principalement à un public averti. Nous souhaitons en faire un espace plus accueillant pour les personnes désireuses de découvrir le Logiciel Libre, ses enjeux et nos actions. L'aide de quelques contributeurs serait nécessaire pour atteindre ce but. Quelques maquettes ont été réalisées en 2011.

Le wiki de l'April est un espace de travail permettant aux contributeurs (membres ou non) de participer aux activités de l'April. François Boulogne en poursuit le jardinage1. Outre quelques réorganisations inhérentes aux évolutions de l'April, des éclaircissements concernant les licences des différents contenus ont été apportés afin de faciliter les productions futures.

Traductions

À ne pas confondre avec les groupes « Traduction de la philosophie GNU » et « Traduction des licences libres », l'objectif du groupe « Traductions » est de traduire dans différentes langues le site web de l'April et divers documents utiles, notamment les communiqués de presse. Ce groupe est ouvert aux non membres de l'April.

Depuis septembre 2008, l'animateur du groupe est Marc Chauvet. Thibaut Boyer est animateur suppléant depuis août 2009. En janvier 2011, nous avons posé quatre questions à Marc Chauvet pour qu'il présente le groupe.

Une trentaine de traductions ont été réalisées au cours de l'année. La plus importante (en taille et probablement en importance) est la traduction vers l'anglais de l'analyse de Gérald Sédrati-Dinet sur les brevets unitaires en Europe (souvent intitulée « Le bourbier de Barnier »). Un effort colossal a été déployé par près d'une dizaine de membres pour venir à bout de ce travail, et cela a été l'occasion de tester les traductions réalisées à plusieurs en temps réel, via l'outil Etherpad.

Les autres traductions étaient soit des communiqués de presse de l'association (souvent traduits par Jeanne Tadeusz et relus par des membres du groupe), soit des documents relatifs aux brevets unitaires, dans la foulée du « bourbier de Barnier », soit des documents de sensibilisation.

Pour toute information supplémentaire, visitez la page d'accueil du groupe.

Traduction de la philosophie GNU

Le groupe de travail « Traduction de la philosophie GNU » a pour but de traduire la philosophie GNU en français. Ce groupe est ouvert aux non membres de l'April.

Ce groupe de travail a été animé, de 2007 à 2010, par Cédric Corazza. Ce dernier souhaitait passer la main en 2010 à un nouvel animateur mais personne n'a pris la relève.

Suite à diverses discussions, il a été décidé, en juillet 2011, que Framalang, Traduc.org et l'April uniraient leurs efforts pour reprendre les traductions. Denis Barbier et Jean-Philippe Mengual, de Traduc.org, sont les personnes qui vont animer ces activités. La première étape a consisté à mettre à jour les pages existantes, la collaboration avec Framalang sera effective dans un 2e temps pour gérer les nouvelles traductions.

La philosophie GNU comporte 159 articles, dont 140 étaient traduits, auxquels il faut ajouter une quarantaine de pages traduites dans d'autres sections du site web. Sur l'ensemble de ces pages, environ 80 pages n'étaient pas à jour pendant la période allant de juillet à décembre, nous arrivions tout juste à maintenir ce chiffre à peu près stable. Un très gros effort a été effectué depuis janvier 2012, toutes les traductions existantes de la philosophie GNU sont maintenant à jour, et quasiment toutes les autres pages le sont aussi.

Afin de terminer de résorber le retard accumulé, il va falloir convertir les 70 pages HTML (qui n'avaient pas été converties au nouveau format PO) avec GNUN, puis traduire les quelques articles manquants traitant de la philosophie GNU. L'essentiel de la mise à jour a été effectuée par une seule personne, nous avons besoin d'aide pour renforcer et pérenniser l'équipe. Nous recherchons aussi des personnes à l'aise avec CVS pour enregistrer dans notre dépôt les traductions envoyées sur notre liste.

Transcriptions

Le groupe Transcriptions a pour but de proposer une version texte des enregistrements audio et vidéo afin de faciliter leur indexation, leur accessibilité et leur réutilisation. Ces enregistrements sont soit déjà sur le site de l'April, soit proposés par des Apriliens. Ils concernent tous le Logiciel Libre. Ces contenus, une fois transcrits, seront plus accessibles, disponibles dans les moteurs de recherche, imprimables, citables, etc. Des sous-titrages et des traductions sont aussi envisageables.

L'animatrice du groupe est Magali Garnero, alias Bookynette, depuis l'assemblée générale 2010. Ses suppléants sont Islem (snip) et Julia (PetitPandaRou) depuis septembre, qui a remplacé Patrick qui ne trouvait plus de temps à consacrer au groupe.

  • De janvier à décembre 2011, environ 19 heures de vidéo ont été transcrites et publiées sur le site.
  • Trois transcriptions sont en cours (dont deux sont en attente de relecture et une en cours de transcription).
  • Douze réunions ont été organisées, dont une en Guadeloupe à la rencontre du GUL Gwadalug, (ce qui a entraîné l'adhésion de plusieurs personnes au groupe).
  • Deux pédales sont maintenant en possession des membres du groupe qui les testent avec un logiciel développé par Benjamin Drieu.
  • Des sous-titres commencent à voir le jour sur certaines vidéos (comme celle de Frédéric Couchet à Bordeaux).

Pour plus d'informations : allez jeter un œil sur le wiki du groupe.

Conférences, participation à des manifestations, stands

Partenariats

AFUL

Les conseils d'administration de l'AFUL et de l'April ont travaillé en collaboration sur un certain nombre de sujets (vente liée notamment). De plus, des discussions communes entre les listes d'adhérents April et AFUL ont lieu régulièrement, certains membres de l'April participent à des groupes de travail de l'AFUL, et vice versa.

ASTI

L'April est une des associations fondatrices de l'Association française des sciences et technologies de l'information (ASTI). L'ASTI est la société savante et professionnelle des Sciences et technologies de l'information et de la communication (STIC) en France et aussi une fédération d'associations travaillant dans ce domaine.

Une assemblée générale extraordinaire, le 21 septembre 2010, avait acté le principe de la dissolution de l'ASTI, mais celle-ci n'est toujours pas effective.

L'April suit plus particulièrement les travaux du groupe ITIC sur les TIC et l'école.

Cité des Sciences et de l'Industrie

Le carrefour numérique de la Cité des Sciences accueille régulièrement l'April dans le cadre d'évènements grand public.

Conseil national du logiciel libre (CNLL)

Le Conseil national du logiciel libre (CNLL) a été créé début 2010. L'April avait salué la création de cette nouvelle entité regroupant des associations régionales d'entreprises du Logiciel Libre en France. Nous avons eu plusieurs fois l'occasion de travailler avec le CNLL, notamment sur le dossier des marchés publics informatiques illégaux.

Crédit Coopératif

Dans le cadre du groupe de travail Libre Association, l'April a signé, en 2010, une convention de partenariat avec le fondation Crédit Coopératif. Le projet consiste en la diffusion d'un catalogue papier regroupant une liste de logiciels libres, sur le modèle du Catalogue Libre, mais plus particulièrement adapté au monde associatif. La fondation participera au financement de l'impression, voire de la diffusion, de ce catalogue. La rédaction est en cours et il devrait être disponible au premier semestre 2012. En 2011, un partenariat a été signé avec le Crédit Coopératif pour la réalisation d'une clé USB contenant des logiciels libres et qui accompagnera le guide. Cette clé sera réalisée en partenariat avec Framasoft.

EnVenteLibre

L'April diffuse ses documents de sensibilisation avec le soutien de la boutique EnVenteLibre.

Framasoft

L'April travaille étroitement avec Framasoft depuis de nombreuses années. Notons, en 2011, le travail en commun initié pour la réalisation d'une clé USB de logiciels libres pour accompagner le futur guide Libre Association.

FPH

La FPH nous a accueillis dans ses locaux à plusieurs reprises : week-end de réunion à l'occasion de l'assemblée générale, April Camp, réunions ponctuelles...

La FPH est également notre partenaire pour le groupe de travail « Libre Association ».

La Cantine

La Cantine est le « premier espace de travail collaboratif en réseau Coworking Space à Paris et en Île-de-France, relié à d'autres structures en France ». La Cantine est portée par l'association Silicon Sentier.

L'April a participé à de nombreux évènements à La Cantine. Et celle-ci a accueilli l'April pour plusieurs évènements qu'elle a elle-même organisés, dont ses 15 ans.

La Quadrature du Net

L'April soutient (depuis sa création en 2008) La Quadrature du Net, collectif de citoyens français qui informe sur des projets législatifs menaçant les libertés publiques et le développement économique et social à l'ère du numérique.

Nous avons eu, ces derniers mois, l'occasion de travailler ensemble sur plusieurs dossiers, notamment Hadopi, Loppsi, neutralité du net...

L'April a naturellement encouragé chacun à aider financièrement La Quadrature du Net lorsqu'elle a lancé une campagne de dons en mars 2011.

Lolix

L'April et Lolix ont mis en place, en février 2009, un partenariat visant d'une part à valoriser les offres d'emplois émanant des entreprises adhérentes de l'April, et d'autre part à favoriser le recrutement de candidats compétents en technologies libres.

Master I2L

L'April est partenaire du Master I2L (ingénierie du logiciel libre) de l'Université du Littoral (Calais) depuis sa mise en place en septembre 2006. Nous avons notamment contribué à élaborer le contenu du module d'enseignement « Environnement du Logiciel Libre ». Plusieurs membres de l'April ont faire des présentations sur différents sujets.

Le master I2L Calais nous a fait part, en 2011, du projet d'ouverture d'une filière par apprentissage sur deux ans consacrée au Logiciel Libre. Tangui Morlier, président de l'April, a envoyé une lettre officielle de soutien à ce projet.

ODF Alliance

L'April a rejoint, le 24 juin 2006, l'ODF Alliance (lancée en mars 2006).

L'April, membre de l'ODF Alliance, a soutenu tout au long de l'année les actions visant à développer l'utilisation dans l'administration de ce format ouvert normalisé.

OFSET

L'association est membre bienfaiteur d'OFSET et a un représentant au sein de son conseil d'administration (Odile Bénassy).

Scideralle

L'association est membre de Scideralle. Jean-Christophe Becquet représentait l'April au sein de son conseil d'administration, avant de céder sa place en 2010 à une association active sur le terrain.

Wikimédia

L'April est membre de Wikimédia France depuis janvier 2008 et Lionel Allorge, secrétaire de l'April, représentait l'association lors de l'assemblée générale de Wikimédia France, qui a eu lieu le 12 mars 2011.

Médias/presse

Relations avec les médias

La très bonne visibilité de l'association dans les médias (web, papier, radio ou télé) se maintient, y compris dans les médias grand public (comme en témoignent la participation à des émissions sur Radio France et des interviews dans la presse quotidienne régionale).

Au niveau télévisuel, notons cette année la présence de l'April dans un reportage du « Soir 3 ». Une équipe du journal « Soir 3 » sur France 3 a réalisé un reportage sur Ubuntu à partir d'images et d'interviews réalisées lors d'un soirée Ubuntu et lors de l'édition 2011 du salon Solutions GNU/Linux. Le reportage de 2min30 a été diffusé le 27 mai 2011 et Frédéric Couchet, délégué général de l'April, y est interviewé. Voir le reportage sur Framatube.

Au niveau radiophonique, samedi 19 novembre 2011, à 18h10 sur France Culture, a été diffusée l'émission « Place de la Toile » consacrée aux 10 ans de Framasoft, en présence d'Alexis Kauffmann (Framasoft), Christophe Masutti (Framasoft), Adrienne Alix (Wikimédia France) et Frédéric Couchet (April).

Zoom de l'April dans le JT d'Intelli'N sur le Logiciel Libre

Intelli'N TV est une « webTV apprenante » qui visait à mieux faire comprendre les enjeux du Logiciel Libre. L'association proposait notamment un JT bimensuel sur « l'Open Source et les Logiciels Libres ». Les vidéos sont en flash, theora et sous licence CC-BY-SA.

Intelli'N TV a proposé à l'April, en 2009, de passer une actualité dans chaque édition du JT.

En 2011, un seul « Zoom de l'April » a été publié : Marchés publics : la justice consacre l'ouverture des appels d'offres informatiques.

Intelli'N TV ne diffuse plus de JT depuis avril 2011. Tous les « Zoom de l'April » sont disponibles.

Communiqués de presse

Nos communiqués ont été, pour la plupart, cités et/ou repris dans la presse (électronique ou papier).

Liste des communiqués de presse de l'année (signés ou cosignés par l'association) :

Merci

Un grand merci à toutes les personnes, membres de l'association, ou extérieures, qui ont permis de mener à bien toutes nos actions. Merci d'y avoir consacré tant de temps et d'énergie.

  • 1. Selon Craowiki, le jardinage Wiki consiste à éditer de manière incrémentale un espace wiki pour préserver une continuité, apporter des connexions additionnelles, de nouveaux liens et, pour finir, pratiquer régulièrement un peu de remise en forme pour que le wiki conserve une bonne tenue