Rapport moral sur l'activité de l'April en 2012

Mots-clefs

Rapport d'activités de l'April pour l'année 2012. Soumis au quitus de l'assemblée générale 2012 qui a eu lieu le samedi 9 février 2013.

Page de couverture du rapport

Version html :

Période du 01/01/2012 au 31/12/2012.

Bref rappel

Note : un certain nombre des groupes ou évènements cités dans ce rapport concernent le système d'exploitation GNU/Linux mais le nomment « Linux ».

Rapport d'activités de l'April pour l'année 2012. Soumis au quitus de l'assemblée générale 2012 qui a eu lieu samedi 9 février 2013.

Période du 01/01/2012 au 31/12/2012.

Sommaire 
  1. Bref rappel
  2. Bref rappel
  3. Fonctionnement et vie de l'association
    1. Adhérents (stats, répartition géographique, bénévolat...)
      1. Nombre d'adhérents
      2. Bénévolat valorisé
      3. Évolution du nombre d'adhérents
      4. Typologie des adhérents
      5. Répartition géographique des adhérents
      6. Adhérents personnes morales
      7. Présentations de membres
      8. Trombinoscope
      9. Planète April
      10. Ada Lovelace Day 2012
      11. Réunions à Lyon de membres de l'April
      12. De l'April et des réseaux sociaux
    2. Conseil d'administration, bureau
    3. Permanents
    4. Ressources : local, site, système de gestion des adhérents
      1. Gestionnaire des Tâches Courantes
      2. Don d'un ordinateur portable
    5. Stagiaires
    6. Assemblée générale de l'April
    7. Feuille de route 2009-2014
    8. « Pack Liberté »
    9. Divers
      1. t-shirts
      2. En Vente Libre
      3. Revues hebdomadaires
      4. Pique-niques
      5. L'April fidèle au poste pour le poisson d'avril
      6. Vœux
      7. April Camp
  4. Dossiers
    1. ACTA - Accord commercial anti-contrefaçon
    2. Action de groupe
    3. Brevets logiciels
    4. DRM
    5. Circulaire Ayrault: une avancée pour l'usage du Logiciel Libre dans les administrations en attendant le volet législatif
    6. Entreprises, économie, innovation
    7. Éducation
    8. Europe
    9. Interopérabilité
    10. Marchés publics illégaux
    11. Point sur l'assignation contre l'April
    12. Neutralité du Net
    13. Pacte du Logiciel Libre / Candidats.fr
      1. Outil de collecte des initiatives des collectivités en faveur du logiciel libre
      2. Candidats.fr pour la présidentielle et les législatives 2012
    14. Vente liée ordinateur/logiciels
    15. Relations avec les pouvoirs publics et rendez-vous
  5. Groupes de travail
    1. Accessibilité
    2. Admin sys
    3. Causeries
    4. Diversité
    5. Éducation
      1. Vie du groupe
      2. Actions principales du groupe
    6. Jeux libres
    7. Libre Association (Logiciel Libre et monde associatif)
      1. Vie du groupe
      2. Actions principales du groupe
      3. Interventions notables du groupe en 2012
      4. Perspectives 2013
    8. Libre en Fête
    9. Recherche
    10. Revue de presse
    11. Sensibilisation au Logiciel Libre
    12. Site web
    13. Traductions
    14. Traduction de la philosophie GNU
    15. Transcriptions
  6. Conférences, participation à des manifestations, stands
  7. Partenariats
    1. AFUL
    2. Cité des Sciences et de l'Industrie
    3. Conseil national du logiciel libre (CNLL)
    4. Crédit Coopératif
    5. EnVenteLibre
    6. Fondation pour le Logiciel Libre
    7. Framasoft
    8. FPH (Fondation pour le Progrès de l'Homme)
    9. La Cantine
    10. La Quadrature du Net
    11. Libre Accès
    12. Lolix
    13. Master I2L
    14. ODF Alliance
    15. OFSET
    16. Scideralle
    17. Wikimédia France
  8. Médias/presse
    1. Relations avec les médias
    2. Zoom de l'April dans le JT d'Intelli'N sur le Logiciel Libre
    3. Communiqués de presse
  9. Merci

Bref rappel

Note : un certain nombre des groupes ou évènements cités dans ce rapport concernent le système d'exploitation GNU/Linux mais le nomment « Linux ».

Fonctionnement et vie de l'association

Adhérents (stats, répartition géographique, bénévolat...)

Nombre d'adhérents

Fin décembre 2012, l'association comptait 5 003 adhérents qui se répartissent comme suit :

  • 4 511 personnes physiques
  • 329 entreprises ou réseaux d'entreprises
  • 151 associations
  • 5 collectivités locales
  • 5 départements universitaires
  • 1 école
  • 1 université

Fin décembre 2011, l'association comptait 5 397 adhérents qui se répartissent comme suit :

  • 4 919 personnes physiques
  • 313 entreprises ou réseaux d'entreprises
  • 151 associations
  • 6 collectivités locales
  • 5 départements universitaires
  • 2 écoles
  • 1 université

Bénévolat valorisé

Le bénévolat valorisé consiste à rendre compte du travail et des apports des bénévoles et à l'intégrer dans les comptes. Exemples :

  • quand un bénévole utilise sa voiture pour un projet, l'association économise de l'argent ;
  • quand quelqu'un héberge un invité, conférencier, etc., l'association économise une nuit d'hôtel ;
  • quand un bénévole passe x heures sur un projet, l'association économise le prix de quelqu'un qui aurait été payé pour ça ;
  • ...

Le bénévolat valorisé permet de constater les vrais coûts d'un projet associatif, en dehors des simples flux financiers. Cela permet aussi d'avoir une idée des différentes tâches effectuées dans l'association, et donc d'évaluer la possibilité de répartir ou non les tâches entre bénévoles et permanents, en fonction de la valeur ajoutée de chacun.

Et cela permet également d'augmenter de façon légale le budget de l'association, ce qui peut être utile, notamment dans le cadre de la recherche de subventions.

En 2012, le total du bénévolat valorisé déclaré est de 5 148 heures.

Évolution du nombre d'adhérents

Une petite statistique de l'évolution du nombre d'adhérents  :

DateAdhérentsPersonnes
physiques
Personnes
morales
01/07/20041921893
01/01/20052082044
01/07/200525324211
01/01/200628026416
01/07/200634332023
01/01/200744940445
01/07/20071 4851 39590
31/12/20071 7961 676120
31/12/20083 8483 558290
31/12/20095 2984 863435
31/12/20105 3234 877446
31/12/20115 3974 919478
31/12/20125 0034 511492

Typologie des adhérents

À la fin de l'année 2012, les renseignements saisis dans les fiches de personnes physiques donnaient la typologie d'adhérents suivante :

  • 1376 informaticiens
    • 531 informaticiens, ingénieurs en informatique (spécialité non précisée)
    • 251 développeurs, analystes programmeurs, analystes
    • 242 administrateurs sécurité, systèmes et réseaux
    • 114 consultants et experts en informatique, systèmes d'information, sécurité et réseaux
    • 61 chefs de projet
    • 60 ingénieurs et techniciens exploitation, support, assistance et dépannage
    • 46 responsables de service
    • 28 architectes logiciel, systèmes et réseaux
    • 16 webmestres, concepteurs web
    • 13 responsables systèmes et réseaux, sécurité
    • 7 administrateurs de bases de données
    • 4 ingénieurs qualité
    • 3 directeurs de projet
  • 507 personnes travaillant dans la recherche, l'enseignement et la formation
    • 276 enseignants
    • 113 chercheurs / enseignants-chercheurs
    • 66 doctorants
    • 37 formateurs
    • 12 éducateurs
    • 2 directeur d'école
    • 1 inspecteur d'académie
  • 412 personnes en formation initiale
    • 396 étudiants (domaines très variés)
    • 14 lycéens
    • 2 apprentis
  • 336 ingénieurs et cadres dans d'autres secteurs d'activité que l'informatique
  • 133 techniciens, employés, ouvriers
  • 73 personnes exerçant des fonctions de direction
    • 37 chefs d'entreprise, gérants, entrepreneurs
    • 24 directeurs techniques et responsables R&D
    • 4 directeurs d'établissement
    • 4 cadres supérieurs
    • 2 directeurs administratifs et financiers
    • 2 directeurs commerciaux
    • 1 directeur des ressources humaines
    • 1 directeur de la qualité
    • 1 directeur artistique
  • 67 personnes travaillant dans le monde associatif ou des structures à but non lucratif
    • 29 animateurs (multimédia, scientifique, socio-culturel)
    • 8 chargés de mission
    • 8 salariés (autres catégories)
    • 5 directeurs de centre social, socio-culturel
    • 5 bénévoles
    • 4 directeurs, délégués généraux d'association
    • 4 présidents ou membre du CA d'association
    • 2 conseillers éducation populaire et jeunesse
    • 1 directeur d'EPN
    • 1 coordinateur de programme humanitaire
  • 57 artistes (graphistes, infographistes, peintres, sculpteurs, comédiens, intermittents du spectacle, musiciens, compositeurs, cinéastes, designers, photographes)
  • 38 membres du corps médical et paramédical (chirurgiens, médecins, psychanalystes, dentistes, pharmaciens, masseurs-kinésithérapeutes, infirmiers, aides-soignants)
  • 44 agents de la fonction public, agents administratifs, assistantes de direction et commerciales
  • 22 documentalistes, bibliothécaires, libraires
  • 21 électriciens, électroniciens, électromécaniciens, automaticiens
  • 19 responsables de service, d'atelier, d'équipe
  • 18 juristes et avocats
  • 16 commerçants et artisans
  • 16 conseils en communication, attachés de presse, responsables marketing
  • 15 ingénieurs d'affaires, ingénieurs et agents commerciaux
  • 15 personnels techniques dans le milieu artistique (opérateur de prise de vue, prise de son, projectionniste de cinéma, éclairagiste, etc.)
  • 15 rédacteurs, traducteurs, correcteurs, écrivains publics
  • 13 comptables et experts-comptables, contrôleurs de gestion
  • 10 projeteurs et dessinateurs industriels
  • 9 journalistes
  • 9 assistantes sociales, conseillères en économie familiale, assistants d'éducation, médiateurs
  • 8 chargés de mission, de développement, d'étude
  • 8 militaires de carrière, gendarmes
  • 7 architectes DPLG, urbanistes
  • 7 personnes travaillant dans l'hôtellerie et la restauration (restaurateurs, cuisiniers, réceptionnistes)
  • 7 éleveurs, agriculteurs, apiculteurs, viticulteurs et jardiniers
  • 5 chauffeurs de poids-lourds, bus et de taxis, coursiers
  • 5 personnes travaillant dans le domaine de l'édition
  • 4 agents de sécurité incendie
  • 4 élus (conseiller général, maire, conseiller municipal)
  • 4 conservateurs de musée, de bibliothèque, botanique
  • 4 luthiers, facteurs d'orgues
  • 4 pilotes d'avion ou d'hélicoptère
  • 3 conseils en entreprise, gestion et patrimoine
  • 3 mécaniciens
  • 3 monteurs
  • 3 magasiniers
  • 3 conducteurs de train
  • 3 régleurs, opérateurs de machine à commande numérique
  • 2 menuisiers
  • 2 religieux
  • 1 maçon
  • 1 personne travaillant dans la logistique
  • 1 marin
  • 1 aiguilleur du ciel
  • 1 collaborateur de cabinet
  • 1 contrôleur du travail
  • 1 accompagnateur en montagne
  • 1 gardien d'immeuble
  • 1 maître nageur
  • 1 astrologue
  • 179 retraités
  • 38 sans profession
  • 931 personnes n'ayant pas indiqué leur profession

Répartition géographique des adhérents

Fin 2012, l'April était présente via ses adhérents sur tout le territoire français ; dans 56 pays à travers le monde (64 pays en 2011) pour les adhérents personnes physiques et dans 15 pays pour les adhérents personnes morales (16 pays en 2010).

Adhérents personnes morales

Les nouvelles associations qui nous ont rejoints en 2012 sont : ADQUATE, Association les amis d'alamanon, Groupe Mega Giga A.S.B.L., ICAUNUX, Réseau d'Hébergeurs Indépendants et ENgagés, Saint-Nazaire Association Libre Informatique Solidaire et Swisslinux.org.

Les nouvelles entreprises qui nous ont rejoints en 2012 sont : Azaé, Captivea, Centre de recherche en logiciel libre, Eco'TIC-medi@, Enalean, Ergonescence, Eurower.fr, Geek Access, Hupstream, Ikux, iMaugis, InfoSaône, Libre-Assistance, Loxodata SARL, Nord Vendée Informatique, Open-Elearning, Proximeet sarl, sarl linstallateur parisien electricite general, Software Semantics, SoLomonK, Souris Libre, SysFera, Ticetime, Tryphon, Uni Deal et VOXITY.

Retrouvez la liste complète des adhérents personnes morales (avec description des structures et liens vers les sites internet).

Présentations de membres

Nous avons initié, en 2009, le principe de courtes présentations de membres de l'April.

En 2012, voici les présentations qui ont été publiées :

  • Marianne Corvellec, qui a été active sur le front du brevet unitaire
  • François Revol, bien connu des utilisateurs réguliers du canal #april sur irc, mais également actif sur différentes listes de discussions de l'April
  • Thibaut Boyer, qui a pris la relève de Marc Chauvet pour animer le groupe de travail Traductions

L'ensemble des présentations et interviews est accessible sur une page dédiée aux présentations de membres de l'April.

Trombinoscope

Plus de 550 adhérents sont présents sur le trombinoscope de l'association (contre 545 fin 2011). un flux RSS est disponible permettant d'être facilement informé de la publication d'une présentation.

Planète April

Planète April rassemble les blogs des adhérents de l'April qui parlent de Logiciel Libre ou de sujets afférents (droit d'auteur...). Comme pour le trombinoscope, un flux RSS est disponible permettant d'être facilement informé de la publication d'un billet. 135 blogs d'adhérents sont référencés fin 2012 (contre 137 fin 2010).

Ada Lovelace Day 2012

En 2012, la journée Ada Lovelace était le mardi 16 octobre. Nous avons profité de l'occasion pour saluer toutes nos apriliennes, qu'elles soient permanentes ou stagiaires, bénévoles actives ou mécènes !

Réunions à Lyon de membres de l'April

Des adhérents de la région Rhône-Alpes ont commencé en 2012 à organiser à Lyon des réunions de membres de l'April, ouvertes aux non membres également. Ces réunions ont pour but de discuter des actions de l'April, de voir comment y participer et les relayer localement. Le dossier brevet unitaire a été au cœur des discussions. Une liste de discussion a été créée. Elle est réservée à la communication/discussion de considérations logistiques. Cette liste n'est pas destinée à des discussions de fond, les discussions thématiques ayant lieu au sein des groupes de travail ou, justement, lors des réunions.

De l'April et des réseaux sociaux

L'association April communique via un grand nombre de « réseaux sociaux ».

Conseil d'administration, bureau

L'April est dirigée par un conseil d'administration élu lors de l'assemblée générale.

Suite à l'assemblée générale du 11 février 2012 et la réunion du conseil d'administration qui a suivi, le conseil d'administration de l'April, au 31 décembre 2012, est composé de :

Le conseil d'administration de l'April et l'équipe de permanents se réunissent lors de week-end de travail pour faire le point sur de nombreux sujets : les dossiers en cours, les priorités à court et moyen terme…

Le conseil d'administration de l'April s'est réuni avec les permanents le 10 février 2012, veille de l'assemblée générale, les 7 et 8 juillet 2012, le 21 septembre 2012 avant l'« April Camp » à Paris. Bien sûr, de nombreuses réunions plus courtes ont eu lieu tout au long de l'année. Et, chaque premier jeudi du mois, il y a des petits déjeuners d'équipe de 07h30 à 09h00.

Permanents

L'actualité et les différents dossiers impliquent de plus en plus des moyens d'action professionnels. Dans l'objectif du développement des actions de l'association en faveur du Logiciel Libre, l'April s'est mobilisée depuis fin 2004 pour se doter de nouveaux moyens financiers et humains (recours à des permanents, notamment).

Les cotisations des membres constituent, plus que jamais, l'essentiel des revenus de l'association et la garantie de son indépendance financière. Suite à la campagne d'adhésion 2009, l'April était en auto-financement complet pour financer ses actions. Mais depuis quelques temps, nos ressources stables et récurrentes (cotisations des membres) ne suffisent plus à équilibrer nos dépenses stables. Notre réserve financière permet de faire face sans souci pour le moment, et nous espérons que les cotisations manquantes seront renouvelées dans les mois à venir.

L'équipe des permanents de l'April est actuellement constituée de :

  • Frédéric Couchet, délégué général, depuis le 1er mars 2005. La mission du délégué général est d'assurer l'exécution des décisions du conseil d'administration et de l'assemblée générale, ainsi que la gestion quotidienne de l'association, sous la responsabilité du conseil d'administration.
  • Aurélia Gilardi, assistante de direction, depuis le 4 janvier 2011. Outre les tâches de gestion et d'organisation de l'association, Aurélia intervient comme support au développement de l'association.
  • Jeanne Tadeusz, chargée des affaires publiques, depuis le 15 avril 2010.

Ressources : local, site, système de gestion des adhérents

Depuis début 2011, l'April sous-loue de l'espace dans les locaux de la société Teclib', au 118 rue de Rivoli 75001 Paris. Nous disposons d'un bureau de 20m², d'un accès à une salle de réunion. Nous payons le même prix que ce que nous payions dans le précédent local (rue du Faubourg-Poissonnière), la société Teclib' prenant en charge la différence par rapport au prix réel du m². Un grand merci à Pascal Aubry, le directeur de la société.

Le local est avant tout le lieu de travail de nos permanents. Il permet également à des adhérents ayant du temps de se réunir et de travailler en commun, ou encore d'accueillir des stagiaires. Le matériel de l'association est regroupé dans le local. La proximité physique facilite le travail au quotidien.

Le local bénéficie d'une petite salle de réunion. L'April dispose depuis 2010 d'un pont téléphonique en voix sur IP permettant à des personnes non présentes de participer aux réunions. En 2012, l'April a également mis en place un serveur Mumble qui est un logiciel libre de voix sur IP (serveur et client). Ce service est utilisable pour des réunions.

Gestionnaire des Tâches Courantes

Le système interne de gestion des adhérents de l'April avait été redéveloppé en 2007 avec pour objectifs de :

  • simplifier le travail d'intégration des nouveaux adhérents ;
  • simplifier le travail du secrétaire ;
  • permettre un travail collaboratif du secrétaire, du trésorier et de l'assistante de direction ;
  • structurer et partager de l'information pour la mise en place d'indices ;
  • permettre aux adhérents une autonomie dans la gestion de leurs informations personnelles.

L'outil, appelé gestionnaire Des Tâches Courantes (gDTC), a été mis en production fin août 2007. Il est accessible à l'adresse : http://www.april.org/my. Cet outil est un Logiciel Libre diffusé sous la licence GNU GPL et le code est disponible sur Gna!.

Ce système a été principalement développé par Benjamin Drieu.

Après s'être identifié, l'adhérent accède à sa page d'accueil personnelle où on trouve les onglets suivants : « Infos personnelles », « Infos administratives », « Annuaire », « Avis sur l'April », « Cotisations », « Bénévolat valorisé », « Carte de membre ».

Un développement en cours concerne l'ajout du prélèvement récurrent automatique par carte bancaire. Actuellement, seul le prélèvement par envoi d'un formulaire papier et d'un RIB est possible.

Don d'un ordinateur portable

L'April a reçu en août 2012 en don d'un particulier un ordinateur portable Lenovo T420s neuf (8Go Ram, 320 Go HD). Pour raisons personnelles, il n'avait plus l'usage de ce laptop acheté récemment. Le portable bénéficie d'une garantie de trois ans à compter de janvier 2012. Le donateur souhaite rester anonyme, un grand merci à lui.

Le délégué général de l'association a récupéré ce portable en remplacement de l'actuel qui présentait des signes de fatigue.

Stagiaires

L'April a eu le plaisir d'accueillir Quentin Gibeaux, étudiant en 4e année à l'INSA de Rouen, qui a effectué un stage d'administrateur système du 11 juin au 24 août 2012. Quentin a notamment participé à la mise à jour de serveurs/laptops, d'applications (Dotclear, Drupal…), de mesures anti spam sur le wiki, d'un VPN entre les serveurs, à l'installation de nouveaux services en cours de déploiement (un pad, un serveur VOIP, un raccourcisseur d'url, un bot irc pour les réunions)…

L'April a également eu le plaisir d'accueillir Cloé Lescourret, étudiante en Master 2 de droit des créations numériques cohabilité par les Universités Panthéon-Sorbonne/Paris-Sud, qui a effectué un stage juridique du 5 août au 21 décembre 2012. Elle a travaillé avec nous sur les dossiers affaires publiques, notamment sur le brevet unitaire et sur la mise en forme des propositions poussées par l'April.

Un grand merci à tous les deux pour tout le travail réalisé, leur bonne humeur et leur intégration dans l'équipe.

Nous souhaitons à Quentin et Cloé bonne chance dans leurs aventures professionnelles.

Assemblée générale de l'April

L'assemblée générale 2011 de l'April a eu lieu le samedi 11 février 2012 à l'EFREI (Villejuif). À cette occasion, un week-end complet de réunion des membres a été organisé.

L'assemblée générale est un des évènements importants de la vie de l'association, l'occasion de voter les rapports moral et financier, de faire un point sur l'année qui vient de s'écouler, de rencontrer les autres adhérents et d'élire le conseil d'administration. Les enregistrements audio sont disponibles.

À l'occasion de cette réunion de membres, le samedi matin et le dimanche étaient consacrés à des ateliers en petits groupes ou à des discussions en plénière. Le dimanche, la réunion a eu lieu à la FPH (Fondation pour le progrès de l'homme) à Paris.

Feuille de route 2009-2014

L'April avait publié en 2009 sa feuille de route 2009-2014, qui présente son ambition et ses réflexions pour une nouvelle étape de développement et d'actions. De nombreuses actions menées en 2011 concernaient des dossiers que nous avons identifiés comme prioritaires tels que les 4 dangers, l'éducation, l'accessibilité…

« Pack Liberté »

En 2012, pour la première fois de leur histoire, l'April, Framasoft et La Quadrature du Net ont lancé deux campagnes communes de dons intitulées « Pack Liberté ». La campagne de février 2012 avait permis de récolter 48 300 € en 953 dons pour les trois structures. La seconde campagne, qui s'est déroulé du 3 au 17 décembre 2012, a permis de récolter près de 25 000 € pour l'April, Framasoft et La Quadrature du Net. Merci et mille miaous à tous ceux qui nous ont aidés.

Divers

t-shirts

L'April dispose d'une série de t-shirts qu'il est possible de commander sur notre boutique.

En Vente Libre

L'April utilise les services d'En Vente Libre pour mettre à disposition ses outils de sensibilisation.

Revues hebdomadaires

Nous avons initié, le 30 avril 2010, le principe de «  revue hebdomadaire April » sur IRC (canal #april sur irc.freenode.net) chaque vendredi de 12h00 à 12h30. L'idée sous-jacente est d'avoir un point de rendez-vous fixe chaque semaine, d'une durée limitée, chacun étant libre de participer ou pas. Cette revue permet de faire le point sur les tâches en cours et à venir, de déterminer les éventuels blocages, les prochaines actions...

Les retours que nous avons eus, depuis la mise en œuvre de la revue hebdomadaire, sont positifs.

Vous pouvez en savoir plus et consulter en ligne les archives des revues hebdomadaires.

Pique-niques

Les pique-niques et apéros organisés les années précédentes ayant été très appréciés, l'opération a été reconduite dans les différentes régions de France (et au delà !).

Ainsi, de nombreux pique-niques, apéros... ont été organisés en 2012.

L'April fidèle au poste pour le poisson d'avril

L'April est fidèle chaque année à la tradition du poisson d'avril. En 2012, le poisson avait pour thème la mafia internationale et internet.

Vous pouvez retrouver tous nos poissons d'avril.

Vœux

L'April a envoyé une carte de vœux 2012 à environ 400 contacts institutionnels, partenaires et membres actifs. L'image utilisée permettait de mettre en exergue les 4 dangers qui menacent le logiciel libre. Voir la page récapitulative des vœux April.

April Camp

Nous avons organisé trois « April Camp » en 2012. L'idée d'un « April Camp » est de se réunir pendant plus de deux jours entre adhérents et soutiens de l'April pour faire avancer des projets en cours, lancer de nouveaux projets. Les projets peuvent être de nature technique, des outils de communication, etc. Chacun est invité à participer en fonction de son temps disponible, de ses compétences, de ses envies.

L'« April Camp » a lieu physiquement à un endroit (jour et nuit si nécessaire), mais également en ligne. Des outils pour participer en ligne étaient disponibles : IRC, Pads, pont téléphonique.

Le premier « April Camp » a eu lieu du vendredi 23 mars 18h au dimanche 25 mars, à la FPH à Paris. Une seconde édition a été organisée du vendredi 21 septembre 2012 18h au dimanche 23 septembre 2012 au soir, à la FPH à Paris. Le dernier a débuté le vendredi 14 décembre 2012 au soir, pour s'achever le dimanche 16 décembre 2012, toujours à la FPH.

Dossiers

ACTA - Accord commercial anti-contrefaçon

L'April a suivi tout au long de l'année 2012, en collaboration notamment avec La Quadrature du Net, l'évolution des négociations concernant le projet d'accord international ACTA (Accord commercial anti-contrefaçon).

L'April a participé activement à la mobilisation contre ce projet d'accord. L'association et ses membres ont notamment contacté les députés européens afin de les sensibiliser aux dangers que représente l'ACTA. L'association a également participé à des réunions et des actions au sein du Parlement européen.

Nous avons également participé à des manifestations contre ACTA (25 février, 10 mars, 14 avril notamment). Des les photos et compte-rendus des manifestations du 10 mars sont disponibles ainsi que nos tracts et nos affiches.

L'April a participé au Blackout contre SOPA, PIPA et ACTA, le 18 janvier 2012, en passant son site en noir une journée entière, pour protester contre les projets de loi SOPA (Stop Online Piracy Act) et PIPA (PROTECT-IP Act), actuellement en discussion au Congrès des États-Unis, ainsi que contre l'accord sur la contrefaçon ACTA, actuellement en débat au Parlement européen.

L'April a également sensibilisé le grand public sur ce sujet, notamment lors de ses conférences ou lors d'interviews avec les médias (France Inter, Le Mouv, AFP).

À l'issue d'une mobilisation citoyenne internationale incroyable, le Parlement européen a rejeté l'accord commercial « anti-contrefaçon » ACTA (39 votes en faveur d'ACTA, 478 contre et 165 abstentions). L'April a félicité les eurodéputés de leur vote et applaudit l'ensemble des personnes qui se sont mobilisées depuis quatre ans contre ce projet d'accord.

Action de groupe

Benoît Hamon, ministre en charge de la Consommation, a lancé en octobre 2012 une concertation sur l’introduction de l’action de groupe en droit français dans la perspective de la présentation au premier semestre 2013, au Parlement, d’un projet de loi en faveur de la consommation. Le 1er décembre 2012, l'April a répondu à la consultation publique lancée par le gouvernement. Notre contribution est en ligne.

Le 18 décembre 2012 ont été publiés les résultats de la consultation publique sur l'action de groupe. Fin 2012, l'April a pris contact avec le cabinet de Benoît Hamon pour lui faire part de notre disponibilité pour une rencontre.

Brevets logiciels

Les tentatives de la part de quelques acteurs d'étendre la brevetabilité au domaine du logiciel restent l'une des plus grandes menaces contre le Logiciel Libre, car cela attaque les fondements mêmes du droit des logiciels, aujourd'hui couverts, en France comme en Europe, par le droit d'auteur. C'est pourquoi l'April en a fait l'un des 4 dangers qu'elle combat en priorité et sans relâche.

Dans la droite ligne de 2011, 2012 a été une année très active avec un important travail de veille, de sensibilisation et de mobilisation autour du projet européen de brevet unitaire. L'April avait lancé en 2011 le site unitary-patent.eu/brevet-unitaire.eu, destiné à fournir une expertise au Parlement européen et l'aider à corriger les défauts du projet. En améliorant le règlement, une politique démocratique de l'innovation en Europe aurait pu enfin être édifiée. Le site propose également les ressources et les outils nécessaires à tout citoyen désireux de s'impliquer dans ce processus.

En 2012, les brevets logiciels ont fait un retour en force dans l'actualité internationale, avec notamment différents procès montrant les aberrations auxquelles les brevets logiciels peuvent conduire. Mais également une remise en cause du principe même de brevet logiciel.

Ainsi, en mars 2012, la Cour suprême américaine a rendu sa décision dans l'affaire Mayo c. Prometheus. Elle y a fait un salutaire rappel de la limitation du champ de la brevetabilité, en y rappelant que les lois de la nature, tout comme les phénomènes naturels et les idées abstraites, ne sont pas brevetables et que la limitation du champ de la brevetabilité est indispensable pour l'innovation. Toujours en mars, dans un avis publié au Journal officiel de l'Union européenne le Conseil économique et social européen (CESE) appelle à une révision en profondeur du droit de la « propriété intellectuelle », en commençant par critiquer l'expression elle-même. Les propositions traitent également de sujets comme ACTA ou le brevet unitaire, et visent un rééquilibrage des droits dans les futures directives européennes.

Pendant ce temps là, l’Union européenne se précipitait pour tenter de faire passer en force avec le moins de débat possible, le brevet unitaire, malgré le risque que ce projet introduise les brevets logiciels en Europe. Le Conseil de l'union européenne arrivait en juillet 2012 à un accord sur la question du brevet unitaire. Mais, cet accord ne corrigeait pas les dangers que nous avions soulevés. Cependant, des amendements, pour certains issus de nos propositions, déposés par des eurodéputés permettaient de corriger ces défauts. L'April appelait à la mobilisation en mettant notamment en place une campagne d'appels téléphoniques aux eurodéputés, grâce à l'outil PIPhone gracieusement fourni par La Quadrature du Net. Lionel Allorge, président de l'April, avait également écrit à l'ensemble des eurodéputés pour les encourager à voter les amendements ou à rejeter le texte.

Le 10 juillet 2012, la Commission des affaires juridiques (JURI) du Parlement européen a débattu du brevet unitaire et de la suite à donner au dossier. Il est ressorti des discussions en plénière et en commission une violente critique des méthodes, pour le moins contestables, des États membres visant à faire passer leurs modifications, ainsi que la décision de rediscuter d'un hypothétique règlement sur le brevet unitaire en septembre 2012. Avec ces derniers évènements, le débat était de nouveau ouvert.

La mobilisation citoyenne se poursuivit donc durant le second semestre. L'April, avec l'aide de la FFII, lançait également une campagne de mobilisation des acteurs économiques en proposant une résolution d'entreprises sur le brevet unitaire signée par plus de 605 entreprises. L'April relayait ces inquiétudes auprès des eurodéputés.

En octobre 2012, lors d'un échange de vues en commission des affaires juridiques (JURI) des questions importantes avaient été abordées par les eurodéputés, qui se sont concentrés sur la tentative du Conseil de réduire le rôle du Parlement européen dans la procédure de co-décision.

En novembre 2012, le service juridique du Parlement européen confirmait l'illégalité du projet de compromis trouvé au Conseil par la présidence chypriote sur le règlement de brevet unitaire (le texte du compromis n'était pas public à l'époque). Mais le Parlement européen ne semble pas décidé à aller plus loin, l'April demandait alors le réexamen du texte et la possibilité de l'amender afin d'assurer sa légalité. Lors d'une réunion de la commission JURI, Michel Barnier, commissaire européen chargé du Marché intérieur, se félicitait du compromis trouvé. Les questions essentielles, notamment celles portant sur les garde-fous démocratiques ont pourtant été évacuées, alors même que la commission est au courant de la probable illégalité du projet.

Le texte du compromis proposé était finalement publié par PC Inpact. Cette publication confirmait les probables problèmes juridiques de non conformité du texte aux traités de l'Union Européenne. L'aveuglement ne concerne pas que la Commission européenne et le Conseil. En France, la présentation d'un projet de rapport d'information par la commission des affaires européennes de l'Assemblée nationale montrait l'aveuglement complet de la part des députés ayant présenté le projet. Aveuglement malheureusement partagé au niveau du gouvernement français. L'April a en effet multiplié les entrevues. Celles-ci ont été l'occasion notamment de mettre en lumière les problèmes posés par le projet d'accord sur la question du brevet logiciel et du rôle de l'Office européen des brevets, problèmes visiblement ignorés par la plupart de nos interlocuteurs. Cependant la priorité de la France semblait d'avoir un accord à tout prix, quitte à ce qu'il soit bancal, voire même franchement illégal. La France étant visiblement à la recherche d'un « symbole politique fort ».

Pourtant, dans le même temps, les critiques pleuvaient sur le projet de brevet unitaire renforçant un peu plus le rang des partisans de sa révision.

Le 11 décembre 2012, le Parlement européen a voté pour le règlement sur le brevet unitaire : les eurodéputés ont finalement accepté le texte malgré tous les risques juridiques, économiques et politiques. L'April a dénoncé le signal donné par le Parlement européen, qui a choisi de se déposséder des questions de brevets, et du satisfecit accordé à l'Office européen des brevets, malgré des pratiques contestables de délivrance de brevets logiciels, au mépris du droit européen.

Avant le vote du Parlement européen, la Pologne avait annoncé qu'elle pourrait quitter le navire, Eva Lichtenberger avait écrit à ses collègues eurodéputés et nous appelions les députés à prendre du recul. Sans compter la publication de nombreuses analyses et appel à action sur http://www.unitary-patent.eu/.

Le dossier brevets logiciels a été l'un des principaux dossiers de mobilisation en 2012. Au final, la bataille législative a été perdue et il est regrettable que la majorité des eurodéputés ne se soient pas donné la peine de comprendre le contenu réel du dossier, qui pourtant écarte l'Union de la politique des brevets et de l'innovation à maints égards. Cependant le dossier est loin d'être terminé et on peut encore douter qu'il entrera jamais en vigueur tant il soulève de problèmes juridiques de conformité aux traités de l'UE. L'action de l'April en 2013 va désormais se porter sur ce terrain là tout en continuant à lutter contre la brevetabilité du logiciel.

DRM

Les DRM (dispositifs de contrôles d'usage ou menottes numériques) représentent l'un des quatre dangers menaçant les logiciels libres. À chaque conférence, l'April se doit d'évoquer ce sujet et continue à sensibiliser le grand public. L'April avait déjà publié une synthèse sur les DRM en 2010.

Dans son combat contre les DRM, l'April a soutenu, comme chaque année, la Journée internationale contre les DRM de la Free Software Foundation (Fondation du Logiciel Libre) le 4 mai 2012.

L'April a également contribué le 26 avril 2012, à sa façon, à la journée mondiale de la « propriété intellectuelle ». En rappellant notamment que ce terme, fallacieux amalgame, sert de prétexte à des interprétations dangereuses pour les droits du public, les libertés fondamentales, et est nocifs pour la création et l'innovation.

Circulaire Ayrault: une avancée pour l'usage du Logiciel Libre dans les administrations en attendant le volet législatif

Le 19 septembre 2012 a été publiée une circulaire du Premier ministre Jean-Marc Ayrault présentant des orientations et des recommandations sur le bon usage des logiciels libres dans l'administration française.

Résultat d'un travail interministériel mené par la DISIC (Direction interministérielle des systèmes d'information et de communication), la circulaire est importante pour l'April et le logiciel libre, elle marque un tournant dans la position gouvernementale vis-à-vis des logiciels libres et montre que notre voix se fait entendre. Nous en avons publié une analyse détaillée.

L'April espère que cette circulaire est un premier pas vers une politique plus volontariste du gouvernement. Le groupe de travail Éducation de l'April a ainsi proposé que les grands principes de cette circulaire soient transposés et appliqués au sein du ministère de l'Éducation nationale.

Dans ce cadre, l'April s'est mis à disposition des différents ministères et de la DISIC. Des rencontres ont déjà eu lieu et se poursuivront en 2013.

La circulaire ayant été publiée uniquement dans un format PDF non accessible constitué d'images, l'April a mis en ligne une version texe et une version PDF accessible du document. L'April a également entamé une traduction en anglais qui devrait être disponible début 2013. Notons que la circulaire a déjà été traduite en espagnol par un cabinet d'avocats.

Entreprises, économie, innovation

L'April a pour mission de promouvoir le Logiciel Libre dans tous les domaines, et de défendre les droits des auteurs et des utilisateurs, quels qu'ils soient. Les entreprises qui produisent et utilisent du logiciel libre ont tout intérêt à ce qu'il se démocratise et à ce qu'une législation adaptée sur le plan des brevets et du droit d'auteur favorise son développement et sa diffusion. Le chef d'entreprise n'ayant pas toujours le temps de se faire militant, l'action de l'April lui est plus que précieuse.

En 2012, l'action de l'April a notamment porté sur la question du brevet logiciel, danger mortel pour les entreprises du logiciel libre. Voir la partie « Brevets logiciels » ci-dessus.

L'April continue également son action contre les appels d'offres informatiques illégaux, en collaboration avec le Conseil national du Logiciel Libre (CNLL) (voir la section « Marchés publics illégaux »).

L'association maintient une page consacrée aux études économiques sur le Logiciel Libre et évoque régulièrement les questions économiques lors de ses rendez-vous institutionnels. L'April a notamment échangé avec le cabinet de Fleur Pellerin (ministre déléguée auprès du ministre du Redressement productif, chargée des Petites et Moyennes Entreprises, de l'Innovation et de l'Economie numérique).

L'association a organisé le 3 mai 2012 à La Cantine (Paris) un « April Entreprise Camp » sur le thème des « Producteurs de logiciels libres ». L'association prépare un deuxième « April Entreprise Camp » sur le thème « Valoriser l'innovation avec les logiciels libres » qui aura lieu le 24 janvier 2013 à La Cantine (Paris).

Dans le cadre de l'initiative Candidats.fr, pour l'élection présidentielle 2012, la rédaction d'une partie Économie/Entreprises du questionnaire destiné aux candidats a été réalisée.

En 2011, dans un souci d'ouverture à tous les acteurs intéressés par les aspects économiques du logiciel libre, l'April a décidé de créer une liste de discussions dédiée aux « Analyses/discussions sur les modèles économiques du logiciel libre, l'innovation et le monde des entreprises/entrepreneurs ». Cette liste est ouverte aux adhérents et non adhérents de l'April.

Éducation

Voir « Éducation » dans la section « Groupes de travail ».

Europe

L'April a évidemment été très active sur le front européen en 2012, notamment sur les dossiers ACTA et brevet unitaire. L'association suit également les discussions et travaux autour des marchés publics informatiques, les réflexions de la Commission européenne sur les possibles réformes de directives. Ainsi, en avril 2012 l'April participait à l'atelier sur une réforme de la directive IPRED (directive de 2004 sur l'« application des droits de propriété intellectuelle »). Cet événement a été l'occasion pour l'April de rappeler publiquement les dangers des termes « propriété intellectuelle » et de rappeler l'importance d'une étude d'impact avant d'avoir toute évolution de la directive. L'April a suivi également les débats autour d'un projet de règlement sur la standardisation à l'échelle européenne. Ce texte, qui a pour but de préciser quels sont les critères pour qu'un format soit reconnu comme un standard, traite également des formats et spécifications techniques à utiliser pour les TIC, avec malheureusement une acceptation des licences RAND.

En février 2012, la Commission européenne publiait une ébauche de feuille de route concernant la communication de l'information scientifique accompagnée de recommandations aux États membres. L'April suivra les évolutions et les décisions de la Commission européenne à ce sujet.

Interopérabilité

En mars 2012, l'April a participé au Document Freedom Day (« Journée de libération des documents ») qui rappelle l'importance des formats de documents numériques réellement ouverts. À l'occasion de cette journée, Jeanne Tadeusz est intervenue dans une conférence au Parlement européen sur les standards ouverts.

Dans son action de sensibilisation du grand public, l'April a publié un poster et un dépliant pour expliquer aux utilisateurs de logiciels, l’intérêt de choisir des "formats ouverts" pour échanger et sauvegarder leurs fichiers. Le poster et le dépliant présentent deux scénarios simples pour expliquer les notions de formats "ouverts" et "fermés". Un mini site web de présentation et une infographie qui reprennent informations du poster sont également disponibles.

En octobre 2012, le président Italien a promulgué un décret concernant l'Open Data et les formats ouverts. Nous avons proposé une traduction française de l'article annonçant la nouvelle.

En novembre 2012, le gouvernement britannique a décidé que son administration devrait dorénavant respecter les standards ouverts afin d'améliorer l'innovation au sein de son système d'information, de réaliser des économies et d'introduire plus de compétition dans les marchés publics.

Marchés publics illégaux

En collaboration avec le Conseil national du Logiciel Libre (CNLL), l'April s'est saisie en 2010 de la question des appels d'offres informatiques illégaux qui citent nommément certaines marques, technologies ou produits et empêchent ainsi de nombreuses entreprises, dont celles qui proposent des logiciels libres, d'accéder à la commande publique. L'association met à disposition notamment un dossier « Pour des marchés publics informatiques ouverts ».

Début février 2012, l'April a répondu à une consultation publique lancée pour la Commission européenne sur les marchés publics TIC. Cette consultation a été l'occasion de présenter l'importance de l'usage de standards ouverts dans la commande publique, de rappeler les problèmes liés au Référentiel général d’interopérabilité (RGI) en France, et de souligner l'importance de marchés publics ouverts.

Point sur l'assignation contre l'April

L'April avait été assignée, début 2011, par le DSI de la ville de Marseille pour diffamation, conséquence d'une communication faite à l'automne sur la question des marchés publics de la ville de Marseille (pour un historique de la migration informatique à la ville de Marseille voir http://www.april.org/suivi-de-la-migration-informatique-la-ville-de-marseille). Avaient été également assignés : Framasoft et Philip Sion (agent du Conseil général des Bouches-du-Rhône) pour des discussions publiées sur le Framablog (et notamment des commentaires de Philip).

L'April et Framasoft ont pris le même avocat (Olivier Hugot).

L'audience de plaidoirie a eu lieu le 14 mai 2012 et le délibéré du jugement par le TGI (Tribunal de grande instance) de Marseille a été rendu le 18 juin 2012.

Le DSI de la ville de Marseille a été débouté par le juge qui a prononcé la nullité des assignations et il a été condamné à payer mille euros à chacune des parties adverses (April, Framasoft, Tangui Morlier et Philip Sion). Le DSI n'a pas fait appel. L'affaire est donc aujourd'hui juridiquement close.

Dans ses conclusions, notre avocat démontrait que le DSI avait voulu poursuivre des propos qu'il jugeait diffamatoires et qu’il a artificiellement fondé sa demande sur l’article 1382 du Code civil. Alors qu'il aurait dû agir sur le fondement du droit de la presse, mais alors il n'aurait pas respecté les dispositions de la loi (prescription de l’action, dans un délai de trois mois notamment).

Ce qui explique que le juge a prononcé la nullité des assignations. Cependant, la décision considère à plusieurs reprises que les écrits litigieux « portent nécessairement atteinte à l'honneur et à la réputation de M. XXX », « que ces énonciations caractérisent bien la diffamation ». C'est normal puisque c'était la position que nous défendions pour démontrer que c'était le régime spécial du droit de la presse qui devait en réalité s'appliquer (et qui n'avait pas été respecté). Et, cela ne signifie pas pour autant que la diffamation aurait été in fine retenue puisqu'il existe les exceptions de vérité et de bonne foi.

Côté financier, nous (April et Framasoft) avons dépensé 5 335,05 € en frais et nous allons toucher 3 000 € (nous avons déjà récupéré 2 000 €). Le coût, au final, est de 1 167,52 € pour chaque structure.

Neutralité du Net

Sans la neutralité du Net, le Logiciel Libre n'aurait pas pu se développer et participer de manière conséquente à la croissance d'Internet. Il constitue aujourd'hui un phénomène de société à part entière. Cette neutralité demeure plus que jamais nécessaire à l'élaboration collaborative de projets par des contributeurs du monde entier.

L'April a relayé et soutenu des actions, notamment celles de La Quadrature du Net, et est intervenue chaque fois que nécessaire. La neutralité du Net est également l'une des thématiques récurrentes de la revue de presse de l'April.

Et, bien sûr, l'April a participé tout au long de l'année 2012, en collaboration notamment avec La Quadrature du Net, à la mobilisation contre le projet d'accord international ACTA (Accord commercial anti-contrefaçon).

Pacte du Logiciel Libre / Candidats.fr

L'April a lancé en 2007 l’initiative Candidats.fr afin de sensibiliser les futurs élus au logiciel libre. Pour l'élection présidentielle, l'initiative prend la forme d'un long questionnaire soumis aux candidats afin de connaître leurs positions sur les différentes questions qui en découlent (droit d'auteur, DRM, brevets logiciels, éducation, vente liée...). Pour les autres élections, l'initiative prend la forme du Pacte du Logiciel Libre.

Le Pacte du Logiciel Libre est un document simple permettant aux électeurs de savoir quel candidat dans leur circonscription a perçu les enjeux du Logiciel Libre, et s'est engagé en conscience à promouvoir et défendre les libertés qui y sont associées. Les citoyens sont invités à contacter les candidats pour les sensibiliser et les inviter à signer le pacte. L'April met en place une plate-forme collaborative pour chaque élection. L'April a proposé cette action à l'occasion des élections législatives 2007, municipales et cantonales 2008, européennes 2009, régionales 2010, cantonales 2011 et élections pour le gouvernement fédéral en Belgique.

Outil de collecte des initiatives des collectivités en faveur du logiciel libre

Afin de valoriser les initiatives en faveur du logiciel libre réalisées dans les collectivités territoriales, l'April a développé, en 2011, une nouvelle plate-forme de collecte.

Candidats.fr pour la présidentielle et les législatives 2012

L'April a relancé, début 2012, l'initiative Candidats.fr pour l'élection présidentielle et les élections législatives. Fin 2011, nous avions entamé la réactualisation du questionnaire destiné aux candidats à l'élection présidentielle. Des rencontres avec les équipes des candidats ont également eu lieu pour aborder tous les sujets concernant le logiciel libre.

L'April a organisé à La Cantine à Paris, le 25 janvier 2012, une soirée publique « Candidats.fr - Le logiciel libre dans les campagnes présidentielle et législatives », en présence de représentants de candidats à l'élection présidentielle 2012, dont Fleur Pellerin (désormais ministre déléguée auprès du ministre du Redressement productif, chargée des Petites et Moyennes Entreprises, de l'Innovation et de l'Economie numérique).

Les enregistrements audio de la soirée sont disponibles. Le groupe Transcriptions a d'ailleurs transcrit le débat.

L'April a ensuite transmis aux équipes de campagne des candidats notre questionnaire Candidats.fr. La structure du questionnaire est la suivante : page 2 - lettre du président de l'April aux candidats ; pages 4 à 11 - les questions adressées aux candidats ; pages 12 à 142 - les cahiers thématiques : Brevetabilité, Interopérabilité, International, DRM, Consommation, Éducation, E­-Administration, Accessibilité, Économie/entreprise/innovation, Recherche. Chaque cahier est également disponible isolément.

« Pour répondre à l'attente de nombreux citoyens préoccupés par les questions de liberté à l'ère du numérique », Lionel Allorge, président de l'April, a demandé dans une tribune publiée sur Mediapart le 6 avril 2012, aux candidats à la présidentielle de répondre au questionnaire qui leur avait été envoyé débuts mars.

François Bayrou, Nicolas Dupont-Aignan, Fleur Pellerin (pour François Hollande), Eva Joly, le Front de Gauche (pour Jean-Luc Mélenchon), Guillaume Lambert (pour Nicolas Sarkozy) ont répondu au questionnaire. Leurs réponses sont en ligne.

À l'occasion des élections législatives, les 10 et 17 juin 2012, l'April a également relancé l'initiative Candidats.fr afin de sensibiliser les futurs élus au logiciel libre. Pour informer les futurs députés sur les enjeux qui y sont associés, et notamment sur les questions de standards ouverts et d'usage des logiciels libres dans les administrations et collectivités, nous avons invité chacun à participer à cette campagne en contactant les candidats et en les encourageant à signer le Pacte du Logiciel Libre.

Grâce à la motivation et aux actions de contact de 134 volontaires, 466 candidats avaient signé le Pacte du Logiciel Libre, et c'est au final 42 élus à l'Assemblée nationale qui se sont engagés pour le Logiciel Libre et les libertés à l'ère du numérique. Merci et bravo à tous ceux qui ont participé !

Vente liée ordinateur/logiciels

L'April lutte contre la vente liée de systèmes d'exploitation et autres logiciels avec un ordinateur neuf. Elle mène des actions institutionnelles et soutient le groupe de travail Racketiciel de l'Aful ainsi que les actions en justice de l'UFC-Que choisir contre les revendeurs de matériel. L'April a évoqué ce dossier lors de ses rendez-vous avec des responsables politiques.

Dans l'actualité, le 7 janvier 2012, le tribunal de proximité d'Aix-en-Provence avait de nouveau condamné la société Lenovo pour ses pratiques de vente liée ordinateurs/logiciels. Toujours en janvier, la juridiction de proximité de Saint-Denis avait rappelé dans une décision très claire l'interdiction de la vente liée ordinateur/logiciels. En 12 juillet 2012, la Cour de cassation rendait sa décision dans l'affaire opposant l'UFC que Choisir à HP sur les questions de vente liée ordinateur/logiciels.

Relations avec les pouvoirs publics et rendez-vous

Depuis plusieurs années, l'April est considérée par les pouvoirs publics comme un acteur majeur du numérique qui mérite d'être reçu et écouté. En 2012, l'April a ainsi rencontré de nombreux représentants des pouvoirs publics : cabinets ministériels, DISIC, conseiller technique du Premier ministre, représentation permanente de la France à Bruxelles… et bien sûr des parlementaires. Ces rencontres ont été l'occasion de discuter de la circulaire Ayrault, des dossiers de l'April (brevets, éducation, économie, droit d'auteur, consommation…) et de préparer une contribution à la future feuille de route du gouvernement.

Groupes de travail

Accessibilité

Le Groupe de travail accessibilité et logiciels libres a été créé en 2009 pour aborder la question du Libre et du handicap dans toute sa diversité et sa complexité, et d'y associer la participation du plus grand nombre, issus de tous horizons, membres ou non de l'April.

L'année 2012 a vu la réalisation de l'AccessCamp 2012 en janvier. Puis en mars un week-end de sensibilisation Accessibilité et Logiciel Libre sur Caen et Hérouville Saint Clair et un atelier accessibilité pendant l'AprilCamp de mars 2012. Des membres du groupe étaient présent lors des Rencontres Mondiales du Logiciel Libre à Genève en juillet.

La fin de l'année 2012 a vu le départ de l'animatrice du groupe Armony Altinier que nous remercions pour son implication ainsi que du coordinateur au conseil d'administration Luc Fievet qui est remplacé par Lionel Allorge. Le groupe reste animé par les trois suppléants : Christelle Thomas, Sylvain Grille et Jean-Philippe Mengual.

Admin sys

Le groupe de travail « Adminsys » a pour but de fournir et de gérer l'infrastructure technique des serveurs de l'April. Il installe et entretient les services fournis aux permanents, membres du conseil d'administration et membres de l'association. Cela va du site Internet officiel de l'April aux listes de diffusions en passant par l'hébergement de projets connexes à l'association.

De nouveaux services tels que le pad ou le serveur vocal ont été installés par Quentin durant son stage d'été.

Une réflexion de fond sur le rôle et le fonctionnement du groupe de travail a aboutit à une nouvelle charte et une organisation agile. Grâce à une meilleure gestion des priorités, les besoin des utilisateurs sont satisfaits avant d'entreprendre des activités de recherche pour faire évoluer l'infrastructure.

L'April n'a pas seulement besoin d'outils pour son action, il lui faut aussi des outils libres, sans attaches à des logiciels privateurs. La recherche de ces solutions constitue une part importante et innovante de son activité. Loïc a rejoint l'équipe et mis en place un cluster OpenStack qui déplace les ressources techniques de l'April dans une informatique en nuage libre. En fin d'année Cédric a fait ses premiers pas dans l'équipe en expérimentant le processus d'accueil simplifié qui lui a permis d'être à pied d'oeuvre en quelque heures.

Tout a été mis en place pour mobiliser plus de personnes et de ressources en 2013. L'objectif est de concevoir et utiliser une infrastructure libre aussi maléable qu'un logiciel en suivant la mouvance devops.

Causeries

Pas de causeries April organisées cette année.

Diversité

Le groupe de travail Diversité a pour objectif d'étudier le niveau de représentation des différents groupes de personnes au sein de l'April, mais également dans les milieux associatifs, éducatifs, institutionnels, politiques et professionnels en lien avec les logiciels libres.

Initialement, le groupe de travail a été créé en 2006, face au constat non expliqué de l'absence de participations de certains groupes de la population aux activités libristes. Par exemple, le bilan d'activité du groupe pour 2009 a fait état d'une très faible participation féminine : environ 6% des adhérents à jour de cotisation sont des femmes. Un des premiers axes de travail du groupe a donc été celui de la participation des femmes et des questions d'inclusion, faire en sorte que l'atmosphère y soit accueillante pour tous.

2012 marque de nombreux changements pour le groupe diversité.

  • Jeanne Tadeusz a laissé sa place d'animatrice à Armony Altinier et Magali Garnero.
  • Une nouvelle charte a été validée par le conseil d'administration, marquant un élargissement des compétences du groupe.
  • Un apéritif "La diversité et le Libre" a été organisé en collaboration avec d'autres associations comme Wikimédia France, Parinux, Ubuntu-fr, sur Paris à la Cantine et a réuni plus de 100 personnes.
  • Pour l’Ada Lovelace day, deux photos de membres actives ont été prises. Une photo avec barbes et une photo sans barbe, une manière de faire un clin d’œil au dépliant de l'année dernière.
  • Plusieurs réunions du groupe ont eu lieu par irc et en réel.
  • Une conférence présentant le groupe a été donnée lors de l'Ubuntu party par Luc Fievet et Magali Garnero.
  • Un projet d'un apéro "la diversité et le Libre " version 2 avec des ateliers pratiques est en discussion.
  • Des dépliants pour promouvoir les différentes diversités sont en cours de réalisation.
  • Le groupe est composé de 57 membres.

Éducation

L'April est depuis longtemps un observateur particulièrement attentif de l'évolution de l'usage et de l'enseignement de l'informatique dans le système éducatif. Le groupe Éducation est ouvert à tous.

Vie du groupe

La liste de discussion compte 316 abonnés, en augmentation. Sur l'année 2011, il y a eu une moyenne de 50 messages par mois, avec une pointe à 102 et un minimum à 7.

Actions principales du groupe

Le groupe de travail a participé à la rédaction du cahier Éducation destiné aux candidats à l'élection présidentielle 2012. Ont été abordés notamment les enjeux de l'enseignement de l'informatique en tant que science, la question de l'exception pédagogique, l'usage des logiciels et contenus libres dans l'éducation. Le groupe a publié un bilan des réponses reçues.

Le groupe a commencé à travailler sur une plaquette « le libre pour l'éducation » qui devrait être finalisée courant 2013.

Vincent Peillon, Ministre de l'Éducation nationale, avait adressé une lettre à tous les personnels de l'Éducation nationale fin juin 2012. Au point 14 de sa lettre il était question des « enjeux et aux usages pédagogiques du numérique » et du fait que le « ministère favorisera la diffusion des usages et la production de ressources pédagogiques numériques et il en développera la mutualisation ».

Le groupe éducation de l'April avait souhaité apporter une réponse et avait écrit au Ministre en septembre 2012. Suite à ce courrier, l'April a reçu une réponse du directeur de cabinet du Ministre. Si celle-ci permettait d'ouvrir le dialogue, l'April regrettait cependant que le ministère ne s'engage pas plus dans sa réponse. Alors que la circulaire Ayrault est explicitement mentionnée, l'April espère que le changement dans le domaine de l'éducation c'est maintenant. Entre temps, l'April a écrit de nouveau au Ministre pour solliciter une entrevue afin de lui faire part des positions et propositions de l'April sur l'informatique en milieu éducatif et d'échanger avec lui sur ces questions.

Un rendez-vous a lieu lundi 17 décembre 2012 avec le conseiller en charge du « numérique éducatif, de l'innovation et l’expérimentation et des relations avec les éditeurs » pour échanger sur nos sujets d'intérêts. La rencontre a également été l'occasion d'évoquer le projet de loi de programmation et d'orientation pour la refondation de l'école de la République qui arrivera début 2013 à l'Assemblée nationale. L'April contribuera aux réflexions et travaux.

Par ailleurs, l'April suit les travaux du groupe ITIC sur les TIC et l'école. Ce groupe est issu de la défunte Association française des sciences et technologies de l'information (ASTI) dont l'April était membre.

Jeux libres

Une liste de discussion sur les jeux publiés sous licences libres a été lancée le 15 mars 2012. Cette liste de discussion est ouverte à tous que vous soyez membre de l'April ou pas. Les messages peuvent s'y échanger en français ou en anglais.

Libre Association (Logiciel Libre et monde associatif)

Vie du groupe

Au 31 décembre 2012, il y avait 228 inscrits sur la liste du groupe (contre 211 l'année dernière à la même date), moyen de communication essentiel entre les membres. Le nombre d'inscrits est en légère augmentation par rapport à 2011 mais le nombre de messages échangés au cours de l'année retrouve son niveau de 2010.

Date Nombre moyen de messages par mois Nombre d'abonnés
2006 23 (sur 3 mois) X
2007 17 90
2008 20 140
2009 22 200
2010 30 206
2011 53 211
2012 33 228

Actions principales du groupe

Sur l'idée et la base du Catalogue Libre réalisé par le groupe de travail Sensibilisation et dans la continuité du travail engagé en 2011, le groupe a édité au cours du premier semestre 2012, le « Guide Libre Association » qui est un guide d'usage des logiciels libres à destination du monde associatif. Ce travail a représenté beaucoup de temps bénévole pour aboutir et a été soutenu par l'équipe salariée aux moments importants. Cette réalisation a consisté à écrire les contenus et à produire la mise en page sous Latex. Ce guide est le fruit d'un partenariat entre l'April et la Fondation Crédit Coopératif, qui a financé l'impression de 10 000 exemplaires. Le guide a été gratuitement par les agences du Crédit Coopératif, dans le réseau de l'April et auprès de toute structure intéressée. Les 10 000 exemplaires sont épuisés. Une réédition du guide sera probablement faite en 2013.

Outre le guide, le Crédit Coopératif a demandé la réalisation d'une clé USB de logiciels libres. Ce projet a été mené par Framasoft et l'April.

Le guide de 80 pages, les sources du guide et de la clé USB sont en ligne sur le site guide.libreassociation.info.

Lors de l'« April Camp » de septembre 2012, le groupe a avancé sur un projet de prix du logiciel libre « à utilité sociale, citoyenne, ou environnementale ». L'idée du prix serait de créer un évènement mettant en valeur les porteu(se)(r) s de projets libres sur ces questions. « à utilité sociale, citoyenne, ou environnementale » est une définition volontairement vaste et vague : nous ne voulons pas balayer tous les champs du logiciel libre mais nous ne voulons pas non plus être trop restrictif. Nous avons déjà un partenariat pour financer le projet puisque le prix serait lancé conjointement par l'April et la FPH (Fondation pour le Progrès de l'Homme). Le groupe a commencé à rédiger une charte pour préciser le fonctionnement du prix. La discussion sur le prix se fera sur la liste du groupe de travail.

La question de notre rapport à l'ESS et la manière de l'aborder était déjà en questionnement depuis de nombreux mois (voir par exemple le compte rendu d'activité du groupe en 2011).

Suite aux réflexions, aux interventions et aux rencontres qui se sont poursuivies tout au long de l'année, la décision a été prise lors de l'« April Camp » du 14, 15 et 16 décembre 2012 à la FPH de créer une liste dédiée.

Interventions notables du groupe en 2012

  • Le 17 novembre 2012, François Poulain et Frédéric Couchet ont présenté les actions du groupe de travail aux Journées du Logiciel Libre 2012 à Lyon. Cette présentation a été l'occasion de faire un retour sur le projet de rédaction et distribution du guide Libre Association, de voir ce qui a été fait et comment, et de dresser des pistes pour continuer à « jeter des ponts entre les logiciels libres et le monde associatif ».

Perspectives 2013

4 axes seront prioritaires en 2013 :

  • la réimpression du guide pour permettre de répondre aux demandes non honorées et continuer à promouvoir les logiciels libres en milieu associatif
  • la rénovation du site entamée en 2012 (mise en ligne prévue pour l'assemblée générale de l'April).
  • l'accompagnement, l'articulation et l'animation de la liste dédiée à l'ESS.
  • relance d'une enquête au cour du 1er semestre 2013 pour mesurer les évolutions par rapport à l'enquête que le groupe avait déjà mise en œuvre en 2008.

Libre en Fête

L'April a lancé, en 2001, l'initiative Libre en Fête, qui consiste en l'organisation d'évènements de promotion du Logiciel Libre à l'échelle nationale, dans une dynamique festive et conviviale. Chaque année, cette initiative a lieu autour du 21 mars, pour accompagner l'arrivée du printemps.

L'édition 2012 de Libre en Fête était organisée en partenariat avec la Délégation aux usages de l'Internet, le réseau Cyber-base® de la Caisse des dépôts et l'Agenda du Libre. Libre en Fête 2012 s'est déroulé du vendredi 16 mars au dimanche 1er avril 2012.

Une centaine d'évènements ont été organisés en 2012 : install-party, conférences, ateliers, débats, tables-rondes… Ces animations sont souvent organisées par des Espaces publics numériques ou des groupes d'utilisateurs de logiciels libres, parfois en coopération.

Recherche

Le groupe de travail Recherche de l'April a été créé à la fin de l'année 2011. Pour rappel, il propose de :

  • promouvoir une disposition légale empêchant l'appropriation des publications par les éditeurs par des cessions de droits patrimoniaux,
  • suggérer des licences à appliquer aux publications scientifiques donnant les libertés nécessaires et suffisantes aux lecteurs,
  • promouvoir la formalisation de la prise en compte de certaines productions logicielles libres dans l'évaluation des chercheurs,
  • promouvoir l'utilisation des productions scientifiques totalement libres (voire dans le domaine public) telles que les données expérimentales,
  • communiquer sur les positions de l'April auprès de la communauté académique.

Remarque : le groupe ne traite pas de l'enseignement supérieur, qui reste abordé dans le groupe Éducation.

Les activités principales de 2012 ont été les suivantes :

  • Une activité de veille via la liste de discussion par quelques membres actifs du groupe
  • Quelques notes de lecture (souvent issus de la veille) déposées sur le wiki
  • La production du cahier Recherche pour l'opération Candidats.fr associée aux élections présidentielles de 2012
  • La production d'une synthèse des propositions en cours à partir du cahier Candidats.fr.

Les discussions sur la liste de diffusion et publications sur le wiki sont majoritairement relatives à la publication scientifique en accès libre, les questions autour de la diffusion en logiciel libre des logiciels issus de recherches sur fonds publics et la question de la diffusion des données expérimentales sous forme libre là aussi, le tout dans l'optique d'une recherche qui soit totalement propice à la diffusion et l'amélioration des connaissances scientifiques.

Sur le plan de l'organisation, l'équipe d'animation va évoluer. Nous remercions François Boulogne pour son investissement conséquent dans le groupe et lui souhaitons une bonne continuation.

Revue de presse

La revue de presse fait partie du travail de veille mené par l'April dans le cadre de son action de défense et de promotion du Logiciel Libre. Les positions exposées dans les articles sont celles de leurs auteurs et ne rejoignent pas forcément celles de l'April.

Pour gérer cette revue de presse, un groupe de travail a été créé (vous pouvez consulter la charte) ainsi qu'une liste de discussion rp@april.org où vous pouvez envoyer les liens vers des articles qui vous semblent intéressants.

Il existe un flux RSS permettant de recevoir la revue de presse au fur et à mesure (rapidement et article par article).

Chaque semaine, les articles de la semaine passée sont compilés et repris dans une page du site web de l'april. Afin de faciliter la lecture, et notamment limiter la surcharge lorsque de nombreux articles de presse traitent d'un même sujet, une sélection des 7 à 10 sujets les plus importants est faite, pour lesquels un article est mis en avant et les autres énoncés à la suite.

Cette revue de presse hebdomadaire est également diffusée sur le site linuxFr.org, ce qui élargit grandement son audience.

La revue de presse est aussi disponible sous la forme d'un podcast, réalisé par Luc Fievet, Nicolas Vinot et Emmanuel Charpentier. Il est diffusé sur le site de Dogmazic. Cette version audio est aussi post-produite (générique, habillage, mastering) par Gilles Gouget (Divergence FM - Montpellier), et diffusée dans Divergence Numérique. Ce podcast apporte une analyse rapide des articles et des sujets qu'ils portent. En 2011, l'émission était diffusée sur Divergence FM (Montpellier), Radio Esacapades (nord de l'hérault), et une fois par mois sur CKIA (Québec) en alternance avec La voie du Libre. En 2012, CKIA ne l'a pas diffusée, suite à l'arrêt de l'émission La voie du Libre. À compter de février 2013, Radio Larzac viendra s'ajouter à Divergence FM et Radio Escapades.

Au cours de l'année 2012, il y a eu une revue de presse par semaine, publiée à chaque fois le lundi, par courriel, sur le site web et sur linuxfr. Le podcast est généralement produit en début de semaine puis diffusé le jeudi, sauf l'été et durant les fêtes de fin d'année.

En 2012 furent publiés près de 675 articles. Il y en eut 859 en 2011, contre 750 en 2009 et 710 en 2010.

Sensibilisation au Logiciel Libre

Le groupe de travail Sensibilisation de l'April a pour vocation de proposer des documents permettant de sensibiliser le public au logiciel libre et aux formats ouverts. Les types de documents produits par le groupe sont variés et vont des dépliants, affiches et tracts aux décorations de stands, en passant par les t-shirts et les cartes de vœux.

Voici les principaux documents réalisés en 2012 :

Ces documents sont diffusés sous des licences libres et sont disponibles sur le site de l'April.

Au cours de l'année 2012, nous les avons distribués sur des stands lors de plusieurs événements dont les Rencontres Mondiales du Logiciel Libre 2012 à Genève, les Ubuntu party, le Salon SIANA 2012, ainsi qu'au Salon Solutions Gnu/Linux 2012 de Paris.

Merci à Antoine, l'animateur du groupe, pour la réalisation de tous ces documents.

Site web

Le groupe de travail Développement et maintenance du site web a pour objectif de développer et maintenir le site web ainsi que le wiki de l'association April.

Le site principal est propulsé par Drupal. Ces dernières années, nous avons constaté que le site s'adressait principalement à un public averti. Nous souhaitons en faire un espace plus accueillant pour les personnes désireuses de découvrir le Logiciel Libre, ses enjeux et nos actions. L'aide de quelques contributeurs serait nécessaire pour atteindre ce but. Quelques maquettes ont été réalisées en 2011.

Des tâches ont été avancées ou terminées lors de l'April Camp de décembre 2012, notamment des mises à jour de pages et de liens et des vérifications de passage par le vérificateur du W3C.

Le groupe de travail est toujours à la recherche d'un animateur et de contributeurs. Si vous êtes intéressé, n'hésitez pas à vous inscrire sur la liste de travail du groupe.

Traductions

À ne pas confondre avec le groupe Traduction de la philosophie GNU, le groupe « Traductions » a pour objectif de traduire dans différentes langues le site web de l'April et divers documents utiles, notamment les communiqués de presse. Ce groupe est ouvert aux non membres de l'April.

Depuis septembre 2008, l'animateur du groupe était Marc Chauvet. Il a été rejoint en août 2009 par Thibaut Boyer. A la fin de l'été 2012, Marc a annoncé qu'il comptait partir à l'étranger en janvier 2013, et qu'il n'aurait certainement plus assez de temps à consacrer au groupe de travail. Thibaut a accepté de reprendre l'animation du groupe.

Le groupe de travail a traduit, relu et fait publier 24 documents au cours de l'année. Les thèmes recouvraient le brevet unitaire (discuté au niveau européen), la sensibilisation à ce que sont les logiciels libres, l'élection présidentielle française ...

D'autres traductions ont été réalisées, en urgence celles-ci, lorsque l'actualité l'exigeait. Il s'agissait alors souvent de communiqués de presse de l'association, souvent traduits par Jeanne Tadeusz et relus par des membres du groupe. Le principal sujet abordé portant sur le dossier du brevet unitaire.

Pour toute information supplémentaire, visitez la page d'accueil du groupe.

En plus des travaux habituels, en 2013 le groupe Traductions s'attaquera à la traduction des actualités April au fur et à mesure de leur publication.

Traduction de la philosophie GNU

Rappelons que le groupe trad-gnu a pour but de présenter l'informatique libre et la philosophie de GNU en français. Pour ce faire, il traduit et maintient à jour l'essentiel des textes publiés sur le site du projet GNU, pour qu'un visiteur francophone puisse en parcourir les sections principales sans être arrêté par des pages en anglais. Les sections que nous considérons comme principales sont :

  • philosophy/ et une conférence dans events/
  • gnu/
  • licenses/ et copyleft/
  • education/ et encyclopedia/
  • distros/

Il existe des pages traduites en français dans d'autres sections (graphics/, music/, fun/, etc.) mais nous nous contentons de les maintenir à jour et ne faisons pas d'effort particulier pour en augmenter le nombre.


Activité de la liste et collaborations

La liste de diffusion trad-gnu compte actuellement 98 membres, dont le quart environ a contribué aux traductions d'une manière ou d'une autre en 2012.

Une dizaine de personnes extérieures nous ont envoyé des rapports d'erreur qui ont été traités dans la journée.

Un partenariat efficace avec Framasoft/Framalang s'est mis en place. Le processus est le suivant :

  • un nouveau texte à traduire est annoncé sur trad-gnu ;
  • un représentant de Framasoft/Framalang, abonné à la liste, décide de mettre le texte sur le Framapad et passe le mot aux autres membres de l'association ;
  • une dizaine de personnes se retrouvent sur le pad, traduisent le texte et le relisent ;
  • le texte est ensuite repris par un membre de trad-gnu, mis sous forme de fichier PO (format utilisé sur gnu.org), relu une dernière fois et envoyé dans le dépôt www-fr (1) de savannah.gnu.org où sont stockées les traductions françaises ;
  • le coordinateur du groupe vérifie le PO et l'envoie dans le dépôt CVS du site web, et moins d'une heure plus tard la page web traduite est générée automatiquement.

Le record est de 24 heures entre la mise en ligne de l'article original sur gnu.org et la mise en ligne de la traduction.

Par ailleurs, nous sommes restés en contact avec le groupe des traducteurs de gnu.org sur leur liste de diffusion, et avons collaboré avec les webmestres pour corriger des erreurs dans certains textes (transcriptions de conférences, liens orphelins, etc.)

(1) À noter que, fin novembre, le dépôt www-fr a migré de CVS à Git.


Travail effectué

La situation des traductions françaises de gnu.org s'est considérablement améliorée au cours de l'année 2012.

Vers le 20 janvier, nous avons fini de résorber un retard de plus d'un an dans la mise à jour des anciennes traductions. Puis toutes ces traductions ont été révisées systématiquement (cela ne veut pas dire qu'il ne reste pas d'erreur). En parallèle, nous avons effectué la plupart des traductions manquantes dans les sections principales. Il est maintenant possible de parcourir l'ensemble de ces sections sans rencontrer de page en anglais (à part pour quelques fichiers devenus obsolètes, pour lesquels une traduction présente maintenant peu d'intérêt). Au final, il aura fallu un an pour remettre les traductions en état.

Nous avons aussi collaboré à deux traductions extérieures au site gnu.org : un article de Richard Stallman (à l'initiative de Framalang), et un article du site fsf.org (à l'initiative de l'April).

En résumé :

  • 72 nouvelles traductions (allant d'une ligne à une conférence de 2 heures),
  • plus de 260 révisions complètes (même remarque),
  • 5 mises à jour par semaine en moyenne.

Depuis fin novembre 2012, on peut avoir une vue d'ensemble de l'état des traductions de gnu.org en français, mise à jour en temps réel.


Un grand merci à tous pour leur contribution !


Et ensuite ?

Il s'agira surtout de maintenir à jour l'existant et de traduire les nouvelles pages à mesure qu'elles sont publiées (plus les nouveaux articles sont traduits rapidement, plus ils ont de chances d'être répercutés sur des blogs, toujours à l'affût d'actualité).

Ce travail de routine est sans commune mesure avec la remise en état des anciennes traductions et semble parfaitement réalisable avec l'organisation actuelle. Cette organisation est fragile, cependant, car elle repose sur 2 personnes : le coordinateur et une personne qui fait les mises à jour et sert d'intermédiaire entre les traducteurs « non geeks » et le système utilisé sur gnu.org, assez peu convivial. Sans être alarmistes, nous souhaitons que d'autres s'essaient à ce rôle d'intermédiaire, de manière à être prêts à prendre la relève le cas échéant. Nous avons en effet la preuve qu'une interruption d'un an dans l'activité du groupe aboutit à une situation ingérable pour des bénévoles disposant de très peu de temps, et nous voulons absolument éviter que cela ne se reproduise.

Transcriptions

Le groupe Transcriptions a toujours pour but de proposer une version texte des enregistrements audio et vidéo afin de faciliter leur indexation, leur accessibilité et leur réutilisation. Ces enregistrements sont soit déjà sur le site de l'April, soit proposés par des Apriliens. Ils concernent tous le Logiciel Libre. Ces contenus, une fois transcrits, seront plus accessibles, disponibles dans les moteurs de recherche, imprimables, citables, etc. Des sous-titrages et des traductions sont aussi envisageables.

L'animatrice du groupe est Magali Garnero, alias Bookynette, depuis l'assemblée générale 2010. Sa seule suppléante est Julia (PetitPandaRou), un poste de suppléant est donc à pourvoir. Le groupe est composé de 62 membres.

  • De janvier à décembre 2012, environ 20 heures de vidéo ont été transcrites et publiées sur le site (2011 => 19h) ; 170h de bénévolat valorisé pour 2012, alors que pour 2011 on était monté à 331h. Ce qui montre que les membres du groupe transcriptions ne remplissent pas forcément leur bénévolat valorisé mais sont toujours aussi actifs.
  • Aucune transcription en cours. Ce qui a été commencé a été fini. Un projet de transcription d'une conférence de Loïc Dachary sur Openstack pourrait voir le jour en 2013.
  • Une transcription en attente de relecture.
  • Dix réunions ont été organisées dont une à la Petite Rockette, ce qui a entrainé l'adhésion de plusieurs personnes au groupe et donc l'arrivée de plein de nouveaux.
  • Deux pédales sont toujours en possession des membres du groupe qui les testent avec un logiciel développé par Benjamin Drieu.
  • le projet de sous-titrage n'a pas beaucoup évolué sans doute par manque d'une personne motivée prête à prendre des responsabilités.
  • Une conférence présentant le groupe a été donnée lors de l'Ubuntu Party de novembre.

Il est à noté que les membres du groupe ont une fâcheuse tendance à prendre du poids, sans doute à cause de réunions arrosées de foie gras, de bières de toutes sorte et de chips au goût de poulet barbecue.

Pour plus d'informations : allez jeter un œil sur le wiki du groupe.

Conférences, participation à des manifestations, stands

Partenariats

AFUL

Les conseils d'administration de l'AFUL et de l'April ont travaillé en collaboration sur un certain nombre de sujets (vente liée notamment). De plus, des discussions communes entre les listes d'adhérents April et AFUL ont lieu régulièrement, certains membres de l'April participent à des groupes de travail de l'AFUL, et vice versa.

Cité des Sciences et de l'Industrie

Le carrefour numérique de la Cité des Sciences accueille régulièrement l'April dans le cadre d'évènements grand public.

Conseil national du logiciel libre (CNLL)

Le Conseil national du logiciel libre (CNLL) a été créé début 2010. L'April avait salué la création de cette nouvelle entité regroupant des associations régionales d'entreprises du Logiciel Libre en France. Nous avons eu plusieurs fois l'occasion de travailler avec le CNLL, notamment sur le dossier des marchés publics informatiques illégaux.

Crédit Coopératif

Dans le cadre du groupe de travail Libre Association, l'April a signé, en 2010, une convention de partenariat avec le fondation Crédit Coopératif. Le projet a abouti en 2012 par la publication du « Guide Libre Association » qui est un guide d'usage des logiciels libres à destination du monde associatif. Imprimé à 10 000 exemplaires, il a été diffusé gratuitement par les agences du Crédit Coopératif, dans le réseau de l'April et auprès de structures intéressées. Outre le guide, le Crédit Coopératif a demandé la réalisation d'une clé USB de logiciels libres. Ce projet a été mené par Framasoft et l'April.

EnVenteLibre

L'April diffuse ses documents de sensibilisation avec le soutien de la boutique EnVenteLibre.

Fondation pour le Logiciel Libre

L'April coopère depuis sa création avec la Fondation pour le Logiciel Libre. L'un des premiers groupes de travail de l'April est le groupe « Traduction de la philosophie GNU » qui a pour but de présenter l'informatique libre et la philosophie de GNU en français en traduisant les textes du site du projet GNU. En 2012, la FSF a participé à la mobilisation contre les dangers du projet de brevet unitaire. L'April a de son côté relayé les actions de la FSF, a aidé Richard Stallman lors de ses visites en France, pour organiser des conférences, des rencontres avec les médias.

Framasoft

L'April travaille étroitement avec Framasoft depuis de nombreuses années. Notons, en 2012, le travail en commun pour la réalisation d'une clé USB de logiciels libres pour accompagner le « Guide Libre Association » et les deux campagnes communes de dons « Pack Liberté » April/Framasoft/La Quadrature du Net.

FPH (Fondation pour le Progrès de l'Homme)

La FPH nous a accueillis dans ses locaux à plusieurs reprises : week-end de réunion à l'occasion de l'assemblée générale, April Camp, réunions ponctuelles...

La FPH est également notre partenaire pour le groupe de travail « Libre Association ».

La Cantine

La Cantine est le « premier espace de travail collaboratif en réseau Coworking Space à Paris et en Île-de-France, relié à d'autres structures en France ». La Cantine est portée par l'association Silicon Sentier.

L'April a participé à de nombreux évènements à La Cantine. Et celle-ci a accueilli l'April pour plusieurs évènements qu'elle a elle-même organisés.

La Quadrature du Net

L'April soutient (depuis sa création en 2008) La Quadrature du Net, collectif de citoyens français qui informe sur des projets législatifs menaçant les libertés publiques et le développement économique et social à l'ère du numérique.

Nous avons eu, ces derniers mois, l'occasion de travailler ensemble sur plusieurs dossiers, notamment Hadopi, Loppsi, neutralité du net...

Notons également les deux campagnes communes de dons « Pack Liberté » April/Framasoft/La Quadrature du Net.

Libre Accès

Libre Accès a pour objet de « sensibiliser le plus grand nombre aux enjeux de l’art libre et de défendre les droits de ses amateurs et auteurs ». L'April participe régulièrement à des événements organisés par Libre Accès.

Lolix

L'April et Lolix ont mis en place, en février 2009, un partenariat visant d'une part à valoriser les offres d'emplois émanant des entreprises adhérentes de l'April, et d'autre part à favoriser le recrutement de candidats compétents en technologies libres.

Master I2L

L'April est partenaire du Master I2L (ingénierie du logiciel libre) de l'Université du Littoral (Calais) depuis sa mise en place en septembre 2006. Nous avons notamment contribué à élaborer le contenu du module d'enseignement « Environnement du Logiciel Libre ». Plusieurs membres de l'April ont faire des présentations sur différents sujets.

ODF Alliance

L'April a rejoint, le 24 juin 2006, l'ODF Alliance (lancée en mars 2006).

L'April, membre de l'ODF Alliance, a soutenu tout au long de l'année les actions visant à développer l'utilisation dans l'administration de ce format ouvert normalisé.

OFSET

L'association est membre bienfaiteur d'OFSET et a un représentant au sein de son conseil d'administration (Odile Bénassy).

Scideralle

L'association est membre de Scideralle. Jean-Christophe Becquet représentait l'April au sein de son conseil d'administration, avant de céder sa place en 2010 à une association active sur le terrain.

Wikimédia France

L'April est membre de Wikimédia France depuis janvier 2008 et Lionel Allorge, secrétaire de l'April, représentait l'association lors de l'assemblée générale de Wikimédia France, qui a eu lieu le 1er décembre 2012.

Médias/presse

Relations avec les médias

La très bonne visibilité de l'association dans les médias (web, papier, radio ou télé) se maintient, y compris dans les médias grand public (comme en témoignent la participation à des émissions de radio et des interviews dans la presse quotidienne régionale). L'association est régulièrement sollicitée par les médias.

Zoom de l'April dans le JT d'Intelli'N sur le Logiciel Libre

Intelli'N TV est une « webTV apprenante » qui visait à mieux faire comprendre les enjeux du Logiciel Libre. L'association proposait notamment un JT bimensuel sur « l'Open Source et les Logiciels Libres ». Les vidéos sont en flash, theora et sous licence CC-BY-SA.

Intelli'N TV a proposé à l'April, en 2009, de passer une actualité dans chaque édition du JT. Jusqu'à début 2011, 17 « Zoom de l'April » ont été diffusés.

Intelli'N TV ne diffusait plus de JT depuis avril 2011. La diffusion a repris début 2012 et trois « Zoom de l'April » ont été diffusés. Normalement, le format du JT est variable en fonction de l'environnement à partir duquel il est lancé. Pourtant, il est impossible d'accéder au fichier en format ouvert quand est sur le site d'Intelli'N TV. En attendant la correction de ce problème, l'April a suspendu ses zoom.

Communiqués de presse

Nos communiqués ont été, pour la plupart, cités et/ou repris dans la presse (électronique ou papier).

Liste des communiqués de presse de l'année (signés ou cosignés par l'association) :

Merci

Un grand merci à toutes les personnes, membres de l'association, ou extérieures, qui ont permis de mener à bien toutes nos actions. Merci d'y avoir consacré tant de temps et d'énergie.