Syndiquer le contenu
Mis à jour : il y a 22 heures 21 min

Revue de presse de l'April pour la semaine 11 de l'année 2016

22 mars, 2016 - 00:37

La revue de presse de l'April est régulièrement éditée par les membres de l'association. Elle couvre l'actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s'agit donc d'une sélection d'articles de presse et non de prises de position de l'association de promotion et de défense du logiciel libre.

Sommaire

[Developpez.com] Le gouvernement américain désire rendre open source une partie du code de ses logiciels développés et partager ces logiciels entre ses agences

Par Olivier Famien, le vendredi 18 mars 2016. Extrait:

Il est de notoriété publique que le partage du code des applications constitue un avantage intéressant, car il permet à une communauté plus importante d’évaluer ce code et de détecter des erreurs éventuelles. Par ailleurs, la disponibilité du code pourrait donner d’autres idées insoupçonnées afin d’améliorer son implémentation.

Lien vers l'article original: http://www.developpez.com/actu/97025/Le-gouvernement-americain-desire-rendre-open-source-une-partie-du-code-de-ses-logiciels-developpes-et-partager-ces-logiciels-entre-ses-agences

[ZDNet France] La "culture de la rente" française en plein désarroi face à la révolution digitale

Par Guillaume Serries, le vendredi 18 mars 2016. Extrait:

Basée sur des rentes parfois ancestrales, la croissances des entreprises françaises se heurte au mur de la transformation numérique qui fissure un modèle à bout de souffle, explique Nicolas Mariotte, sociologue de Capgemini consulting.

Lien vers l'article original: http://www.zdnet.fr/actualites/la-culture-de-la-rente-francaise-en-plein-desarrois-face-a-la-revolution-digitale-39834322.htm

[Mediapart] Pourquoi les profs vont boycotter l'accord Microsoft-Éducation Nationale

Par Bruno Menan, le vendredi 18 mars 2016. Extrait:

Au-delà des raisons éthiques que nous avons déjà exposées, c'est pour de simples raisons de bons sens que les enseignants vont massivement refuser d'utiliser les "outils" mis gracieusement à leur disposition par la multinationale.

Lien vers l'article original: https://blogs.mediapart.fr/ilian-amar/blog/180316/pourquoi-les-profs-vont-boycotter-laccord-microsoft-education-nationale

Voir aussi:

[La Tribune] Les Chatons toutes griffes dehors face aux géants du Net

Par Sylvain Rolland, le jeudi 17 mars 2016. Extrait:

Dans le sillage de sa campagne "Dégooglisons Internet", qui vise à lutter contre l’hégémonie des Gafam (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft), l’association Framasoft travaille à la création d’un collectif d’hébergeurs alternatifs, les "Chatons", dont l’objectif est de populariser les services éthiques auprès du grand public.

Lien vers l'article original: http://www.latribune.fr/technos-medias/internet/les-chatons-toutes-griffes-dehors-face-aux-geants-du-net-557084.html

[Next INpact] Priorité aux logiciels libres: l'April exhorte le gouvernement à la transparence

Par Xavier Berne, le lundi 14 mars 2016. Extrait:

Alors que les débats sur le projet de loi Numérique doivent reprendre au Sénat à partir du 6 avril, l’Association de promotion du logiciel libre (April) vient de demander au gouvernement qu’il publie la note juridique justifiant son opposition à toute priorisation des logiciels libres au sein de l’administration.

Lien vers l'article original: http://www.nextinpact.com/news/99024-priorite-aux-logiciels-libres-l-april-exhorte-gouvernement-a-transparence.htm

Et aussi:

Voir aussi:

[LeDevoir.com] Éradiquer Facebook pour sauver la démocratie

Par Fabien Deglise, le lundi 14 mars 2016. Extrait:

Richard Stallman, le père des logiciels libres, appelle les citoyens à reprendre le contrôle de leur vie.

Lien vers l'article original: http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/465389/eradiquer-facebook-pour-sauver-la-democratie

Et aussi:

[Techrights] Microsoft Has Just Blackmailed Linux Twice in One Single Week and the Media Didn’t Notice or Just Ignored It Because of Microsoft’s Charm Offensives

Par Dr. Roy Schestowitz, le jeudi 10 mars 2016. Extrait:

(Microsoft aime Linux au point de l'étrangler à mort avec des brevets pendant que les médias ne regardent pas) Microsoft loves Linux enough to strangle it to death with patents while the media isn't paying attention and instead telling us that Microsoft is now a buddy or pal of GNU/Linux

Lien vers l'article original: http://techrights.org/2016/03/10/charm-offensives-distract

Et aussi:

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

FusionDirectory 1.0.10 est sorti !

21 mars, 2016 - 20:06

L’équipe de FusionDirectory est heureuse de vous annoncer la publication de la version 1.0.10 de FusionDirectory. Pour ceux qui ne connaissent pas FusionDirectory, il s’agit d’un gestionnaire d’infrastructure. Il est à LDAP ce que Webmin pouvait être à NIS/NIS+ : une interface Web modulaire de gestion complète d’un annuaire LDAP. Sa modularité permet d’offrir aussi la gestion de services qui ne sont pas directement interopérables avec LDAP.

Cette version majeure a beaucoup de nouvelles fonctionnalités, améliorations et se concentre principalement sur la gestion du DNS et la gestion de communautés logicielles.

Nouvelles fonctionnalités :

  • Le plugin DNS a été complétement réécrit est n'est plus dépendant des systèmes, vous pouvez gérer toutes vos zones, qu'elles soient externes ou internes ;
  • le plugin DNS peut aussi gérer les vues et les ACL Bind, ceci peut être automatisé avec la nouvelle version de ldap2zone du projet Argonaut ;
  • un plugin community a été créé pour gérer des communautés logicielles ainsi que des projets, et sera utilisé par le consortium ow2 ;
  • un plugin newsletter a été créé pour gérer les abonnements aux listes de diffusion et sera utilisé par le consortium ow2 ;
  • un plugin subcontracting a été créé pour aider à la gestion des contrats des utilisateurs dans le cadre de la sous-traitance ;
  • l'authentification HTTP a été ajoutée ;
  • IPv6 est pris en charge dans cette version ;
  • Fixedbutton est maintenant le thème par défaut.

Principaux correctifs :

  • Il est maintenant possible d'assigner des ACL FusionDirectory sur n'importe quelle branche de l'annuaire ;
  • lors de la création d'un utilisateur et de son compte de messagerie en même temps en mode Unix Hierarchy, la boite mail est correctement crée ;
  • les groupes contenant des objets de types inconnus apparaissent maintenant correctement ;
  • Fusiondirectory-setup –migrate-dns a été crée pour migrer les DNS de FusionDirectory 1.0.9.x vers 1.0.10 ;
  • le plugin Personal a maintenant des champs supplémentaires : date de debut/date de fin, numéro de badge et pays.

Corrections mineures :

  • Les attributs postalAddress et homepostalAddress respectent maintenant strictement la RFC ;
  • un modifier C a été ajouté pour compter les éléments d'un tableau ;
  • Fusiondirectory-setup peut maintenant vous prévenir quand des uid sont dupliqués ;
  • les champs syslog, ldap, ntp dans « systèmes » ont été enlevés.

Paquets pour les distributions :

Des paquets logiciels pré-compilés sont disponibles pour Debian Wheezy et Jessie, CentOS 6 et 7, Scientific Linux 6 et 7, Suse SLES 11 SP3 ainsi qu'ArchLinux.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

NodeMCU + ESP8266 : une alternative à l'Arduino ?

20 mars, 2016 - 11:24

On entend de plus en plus parler de cette carte esp8266 qui permet facilement de se connecter et d'échanger sur un réseau WIFI. Des cartes tels que NodeMCU sont de plus en plus populaires et permettent d'utiliser l'esp8266 plus facilement, presque comme un Arduino.

Il est possible de la programmer en Lua, de créer des firmwares avec l'IDE d'Arduino et de nouveaux projets fleurissent tous les jours. Seulement, toutes ces possibilités amènent de la confusion lorsque l'on commence à s'intéresser à l'esp8266 et c'est pour éclaircir les choses que j'ai eu envie de créer cette dépêche.

Comparaison technique entre NodeMCU et Arduino

La carte qui se rapproche le plus d'un Arduino est la NodeMCU. Elle a été créée pour pouvoir utiliser l'ESP8266 avec le firmware du même nom, NodeMCU, qui permet d'interpréter des scripts Lua. Aujourd'hui cette carte peut être programmée comme un Arduino avec l'IDE d'Arduino.

NodeMCU est à l'ESP8266 ce que l'Arduino est à l'ATmega 328. Il existe aujourd'hui 14 versions de l'ESP8266. NodeMCU utilise la version 12 (ESP12E) de l'esp8266.

+---------------------+----------------+------------------------+ | | Arduino UNO R3 | NodeMCU | +---------------------+----------------+------------------------+ | Power | 5V | 3,3V | | Fréquence | 16MHz | 80MHz | | Microcontroller | ATmega328 | ESP8266 | | Flash Memory | 32KB | 4MB | | SRAM | KB | 64 KB SRAM / 96KB DRAM | | EEPROM | 1 KB | Non, utiliser Flash | | USB | Oui | Oui | | External Power Port | Oui | Non | | Pins | 32 | 22 | | GPIO | 14 | 16 (11 Digital I/O) | | Analog I/O | 6 | 1 | | WiFi | Non | Oui ! | | PWM | 6 | 9 | | SPI / I2C | Oui | Oui | +---------------------+----------------+------------------------+

Pour le prix, l'Arduino est à 20 € pour une version officielle et à 2,50 € en Chine pour une copie. NodeMCU est à 3 € en Chine.

Historique

L'ESP8266 a été créé en 2014 par une société chinoise (Espressif). Elle a été surtout utilisée au début pour ajouter des fonctionnalités WIFI à des projets Arduino via des commandes AT. Très vite, devant la puissance de la puce et avec la publication d'un SDK par Espressif, une belle communauté a développé des outils et firmware pour pouvoir la programmer.

En deux ans, un grand nombre de modèles différents ont été commercialisés.

Firmwares

Si beaucoup de projets ont débuté pour programmer la puce, deux semblent principalement utilisés :

NodeMCU

NodeMCU est donc le nom d'une carte, mais également d'un firmware qui permet de programmer l'ESP8266 via le langage de script Lua. Cela simplifie grandement les choses, voici par exemple le code nécessaire pour se connecter à un réseau WIFI :

print(wifi.sta.getip()) --nil wifi.setmode(wifi.STATION) wifi.sta.config("SSID","password") print(wifi.sta.getip()) --192.168.18.110

Voici d'autres exemples sur la page du projet. Malheureusement, la quantité de mémoire disponible pour les scripts après installation du firmware est faible pour les scripts un peu longs. Il a été tenté de « minifier » le code Lua (les commentaires, nom de variables, etc étant envoyés en mémoire) mais on perd du coup de la simplicité de programmation.

Création de firmware via l'IDE Arduino

Un nouveau projet est donc né pour programmer directement NodeMCU avec l’IDE Arduino, comme un Arduino. Ce projet est aujourd'hui très actif et utilisé.

Il ne s'agit plus ici de scripts mais bien de créer un firmware à télécharger sur la puce. Cela évite donc les problème de mémoire rencontrés avec NodeMCU. Un grand nombre de bibliothèques sont déjà disponibles pour créer vos firmware.

Conclusion (personnelle)

Je n'ai passé que peu de temps avec mon NodeMCU et cela est à mon avis plus compliqué à utiliser que les Arduino :

  • Beaucoup de solutions sont proposées, on a un peu l'impression de rentrer dans une jungle avec beaucoup de sentiers possibles (d’où cette dépêche pour éclaircir un peu les choses), là ou avec l'Arduino on est sur une autoroute ;
  • C'est une solution puissante, grâce au WIFI, aux 4 Mo de mémoire flash, à la possibilité de créer des pages web, à la rapidité du processeur ;
  • De mon coté, il me manque des GPIO et surtout des entrées analogiques. Il faut également mieux connaître l’électronique car les voltages sont différents de l'Arduino (3.3 v partout, entrée analogique entre 0 et 1 v) et les nombreux exemples de montages avec l'Arduino ne fonctionnent donc plus.
Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Agenda du Libre pour la semaine 12 de l'année 2016

20 mars, 2016 - 11:19

Calendrier web, regroupant des évènements liés au Libre (logiciel, salon, atelier, install party, conférence) en France, annoncés par leurs organisateurs. Voici un récapitulatif de la semaine à venir. Le détail de chacun de ces 57 événements est en seconde partie de dépêche.

Nouvelle fonctionnalité dans l'Agenda du Libre: vous pouvez vous abonner aux flux en les limitant à un certain nombre de kilomètres autour d'un lieu (voir la page des flux pour la documentation)

Sommaire Agenda du Libre pour la semaine 12 de l'année 2016 [Montpellier] Formation sécurité informatique et cryptographie - Le lundi 21 mars 2016 de 08h30 à 13h00.

Montpel’libre premier centre formateur Tails en France a le plaisir de vous proposer un nouveau cycle de formation, cryptographie et sécurité informatique.
Merci d’avoir choisi de participer aux ateliers « Sécurité Informatique et Cryptographie » organisés par Le Club de la Presse et Montpel’libre.
Formation Crypto, séance de préparation, premier module :

[Thonon les Bains] Conférence : valeurs pour l'informatique - Le lundi 21 mars 2016 de 09h30 à 11h00.

"Liberté, égalité, fraternité : des valeurs pour l'informatique", tel est le thème d'une conférence débat à l'animation de laquelle je participerai au Pôle d'animations seniors de la ville de Thonon-les-Bains.
L'objectif est de faire prendre conscience des enjeux de décisions que nous prenons dans l'usage des outils numériques et de proposer quelques voies pour défendre les valeurs de la République française dans ce domaine aussi.
Les décisions portent sur les choix de : matériels, logiciels, services en ligne et méthodes d'utilisation des outils numériques.

[Rouen] Semaine du libre - Le lundi 21 mars 2016 de 14h00 à 20h00.

La Cyber-Base de Rouen organise "La semaine du Libre", du 19 au 24 mars 2016.
Des conférences: "Linux, même pas peur!", Dégooglisons Internet, "Pourquoi il faut apprendre à coder aux enfants", La démarche opendata en Seine-maritime…
Des ateliers: Scratch, logiciels libres, art numérique…

[Kunheim] Formation Linux - Le lundi 21 mars 2016 de 18h00 à 22h00.

Tous les lundis à partir de 18h00 jusqu'à 22h00 venez découvrir ou vous former sur Linux et les logiciels libres.
Ces séances de formation ont lieu à la salle "Kegreiss" au 56 rue principale - Kuhneim - face à la mairie - cette salle est accessible aux personnes à mobilité réduite.
Nous vous attendons nombreux. Le Team Linux

[Savigny-lès-Beaune] Conférence "Linux & les Logiciels Libres" - Le lundi 21 mars 2016 de 18h30 à 20h30.

La micro-informatique est un monde merveilleux !
Savez-vous qu'il existe un autre « monde » en dehors de Microsoft ou d'Apple ?
Un monde loin des monopoles…

[Paris] Les clés de la PAO sur Linux - Le lundi 21 mars 2016 de 19h00 à 21h00.

Initiation aux principaux outils de communication visuelle avec Linux
Dans la série des ateliers Do it yourself, l’association Silex Labs vous propose un nouveau cycle d’ateliers pour découvrir les clés de la PAO & du Design Open source et vous initier aux principaux outils de communication visuelle avec Linux.
Nous commencerons par un atelier pour étudier les bases de la PAO avant de faire des ateliers sur chacun des logiciels de Design et PAO open source : Scribus, Inkscape et Gimp.                

[Rennes] Google connait la couleur de votre slip - Le lundi 21 mars 2016 de 19h30 à 22h00.

Internet et téléphonie mobile, vers toujours plus de surveillance : publicité, prévision des comportements, vente d'informations privées, contrôle des populations… Comment fonctionne Internet, qui a accès à quelles informations, comment se protéger des actes de non-respect de la vie privée (des sociétés privées et des gouvernements) ?
Le lendemain auront lieu des ateliers, même heure même lieu, pour apprendre passer à la pratique !
Cet événement a lieu dans le cadre de la Semaine De l'Environnement de Rennes.

[Teyran] Notions PC - Le mardi 22 mars 2016 de 09h00 à 10h00.

Réaliser une présentation type « diaporama » avec LibreOffice Impress
Réaliser un livret « Souvenirs de voyage » avec Scribus
Utiliser les filtres pour donner à vos photos un aspect vieilli, d’esquisse ou de peinture avec Gimp

[Castelnau-le-Lez] Section GNU/Linux - Le mardi 22 mars 2016 de 10h00 à 12h00.

L’équipe de Montpel’libre vous propose une permanence de dépannages pour vous aider à vous familiariser avec votre système GNU/Linux au quotidien.
Le contenu de l’atelier s’adapte aux problèmes des personnes présentes et permet ainsi d’adapter l’acquisition de nouvelles compétences au rythme de chacun.
Vous pourrez y aborder plusieurs thèmes :

[Castelnau-le-Lez] Atelier de développement et programmation - Le mardi 22 mars 2016 de 10h00 à 12h00.

Cet atelier de développement est essentiellement axé sur les langages du Web : html, css (même si ce ne sont pas des langages à proprement parler) javascript et PHP, possibilité aussi d’utiliser Ajax, Jquery, Sqlite et MySql, mais il peut aussi aborder d’autres langage à la demande.
Notre équipe vous attend pour répondre à vos questions et satisfaire votre curiosité.
Entrée libre et gratuite sur inscription.

[Arles] Présentation du site Framasoft - Le mardi 22 mars 2016 de 14h00 à 16h00.

À la médiathèque d'Arles le 22 mars  dans le cadre de libre en fête 2016 de 14h00 à 16h00.
Présentation des logiciels libres proposés sur le site Framasoft.
Lieu: Médiathèque d'Arles, places Félix Rey Arles

[Rouen] Semaine du libre - Le mardi 22 mars 2016 de 14h00 à 21h00.

La Cyber-Base de Rouen organise "La semaine du Libre", du 19 au 24 mars 2016.
Des conférences: "Linux, même pas peur!", Dégooglisons Internet, "Pourquoi il faut apprendre à coder aux enfants", La démarche opendata en Seine-maritime…
Des ateliers: Scratch, logiciels libres, art numérique…

[Orthez] Simple comme un logiciel libre - Le mardi 22 mars 2016 de 16h00 à 18h00.

Le CyberCentre vous propose un atelier de découverte de quelques logiciels libres :
Thunderbird, pour recevoir et envoyer des e-mails, de manière simple,
Openstreetmap, pour consulter des cartes, faire un itinéraire et même faire ses propres cartes,

[Lyon] Libre en fête : réaménager son intérieur - Le mardi 22 mars 2016 de 17h00 à 19h00.

Réaménagez votre intérieur
A l'aide du logiciel libre et gratuit Sweet Home 3D, découvrez comment réaménager votre intérieur.
Devenez architecte d'intérieur grâce à Sweet Home 3D en créant des aménagements, restructurant votre appartement comme un professionnel.

[Pouzauges] Démo Informatique alternative - Le mardi 22 mars 2016 de 18h00 à 20h00.

Le monde numérique est aujourd’hui largement dominé par les géants Apple, Microsoft, Google. Des alternatives existent pourtant, libres et respectueuses de vos données et de votre vie privée. Souvent gratuites, elles peuvent être adoptées facilement. Rendez-vous au Cybercentre pour les découvrir.
Démo et discussion autour du monde libre, le 22 mars à 18h. Sur Inscription.

[Rennes] Ateliers : Google connait la couleur de votre slip - Le mardi 22 mars 2016 de 19h30 à 22h00.

Cette soirée sera consacrée à apprendre en pratique à contourner la censure, à éviter la surveillance, à ne pas contribuer à à enrichir Google et consorts. C'est la suite de la conférence de la veille, à laquelle il faudra avoir participé pour venir à l'atelier (ou avoir déjà de solides bases).
On y verra comment améliorer sa nivagation sur le web, utiliser Tor, Tails, chiffrer ses communications mail. On pourra aussi apprendre à utiliser des mots de passe solides, et voir plus en détail comment les téléphones portables nous espionnent.
Résumé de la conférence de la veille :

[Teyran] Notions PC - Le mercredi 23 mars 2016 de 09h30 à 10h30.

Réaliser une présentation type « diaporama » avec LibreOffice Impress
Réaliser un livret « Souvenirs de voyage » avec Scribus
Utiliser les filtres pour donner à vos photos un aspect vieilli, d’esquisse ou de peinture avec Gimp

[Rouen] Semaine du libre - Le mercredi 23 mars 2016 de 10h00 à 20h00.

La Cyber-Base de Rouen organise "La semaine du Libre", du 19 au 24 mars 2016.
Des conférences: "Linux, même pas peur!", Dégooglisons Internet, "Pourquoi il faut apprendre à coder aux enfants", La démarche opendata en Seine-maritime…
Des ateliers: Scratch, logiciels libres, art numérique…

[Paris] Libre en fête au Pavillon circulaire - Du mercredi 23 mars 2016 à 13h00 au dimanche 27 mars 2016 à 18h00.

Le Réseau des recycleries, ressourceries et acteurs du réemploi d'Île de France (REFER) s'est vu confier par la Mairie de Paris l'exploitation du Pavillon Circulaire de début mars à fin mai 2016.
Plus de 30 associations investiront le lieux et organiseront ateliers et conférences pour repenser nos modes de consommation au jour le jour.
Le REFER a ainsi proposé à Ubuntu d'animer pendant l'événement national "Libre en Fête".

[Lorient] Découverte de l'association Framasoft - Du mercredi 23 mars 2016 à 15h00 au vendredi 25 mars 2016 à 17h00.

Semaine découverte de l'association Framasoft, réseau d'éducation populaire dédié à la promotion du «libre» en général et du logiciel libre en particulier.‪
Les logiciels libres Mercredi 23 mars, de 15h à 17h Framasoft propose un annuaire, des clés USB, DVD et un installateur Windows pour les découvrir et les utiliser régulièrement.1626 logiciels libres disponibles dans leur annuaire.
La « culture libre » Jeudi 24 mars, de 10h à 12h Framasoft propose un blog, une bibliothèque numérique libre, une plateforme vidéo, un site dédié à la musique libre ainsi qu’un service original de traduction collaborative.

[Paris] Atelier CSS3 - Le mercredi 23 mars 2016 de 19h00 à 21h00.

Les ateliers Back to Basics
L’association Silex Labs  vous propose une série d’ateliers pour travailler ensemble avec des outils devenus incontournables, et partager des retours d’expériences sur les bonnes pratiques d’organisation et de travail collaboratif.
Au cours de ces ateliers, nous allons découvrir les technologies (du web) utilisées pour la création de sites internet (HTML5, CSS3, Javascript, Node.js).

[Allauch] Démarrer un device Linux - Le mercredi 23 mars 2016 de 19h00 à 21h30.

Le 6e meetup du groupe Aix Marseille Embedded Linux s'intéresse au démarrage d'un device Linux embarqué. Traditionnellement l'init de la machine est basée sur l'init historique d'Unix et de Linux, l'init SystemV ou sysvinit.
Mais depuis peu un nouvel acteur arrive en force dans les distributions : systemd.
Alors faut il passer à systemd ou vaut il mieux rester sous system V ?

[Toulouse] Rencontre Logiciels Libres / présentation Monnaies libres - Le mercredi 23 mars 2016 de 19h30 à 22h30.

L'association Toulibre organise une rencontre autour des Logiciels Libres le mercredi 23 mars, de 19h30 à 22h30 au Centre Culturel Bellegarde, 17 rue Bellegarde à Toulouse.
Pendant toute la soirée, venez poser vos questions au sujet du Logiciel Libre et trouver de l'aide pour installer ou utiliser des Logiciels Libres sur votre ordinateur.
Pour cela, vous pouvez si besoin apporter votre ordinateur, un accès Internet est disponible sur place.

[Rennes] Rencontre mensuelle des contributeurs OpenStreetMap 35 - Le mercredi 23 mars 2016 de 20h00 à 23h00.

La cartographie collaborative vous intéresse, vous contribuez un peu, beaucoup à OpenStreetMap :
cette rencontre est ouverte à tous, débutants, expérimentés, curieux…
La salle dispose d'un vidéo projecteur et d'une connexion Internet.Venez avec votre ordinateur portable dans la mesure du possible.

[Nancy] Rencontre régionale des RéZolutions Numériques - Le jeudi 24 mars 2016 de 10h00 à 16h00.

Les RéZolutions Numériques, c’est quoi ?
Les RéZolutions Numériques, c’est un cycle de rencontres territoriales pour accompagner toutes les associations dans leur transition numérique.
Dans leurs actions, leur gouvernance, la gestion de leurs adhésions, les associations sont impactées par le numérique mais ne mesurent pas tout ce qu'il peut leur apporter. 

[Rouen] Semaine du Libre - Le jeudi 24 mars 2016 de 14h00 à 20h00.

La Cyber-Base de Rouen organise "La semaine du Libre", du 19 au 24 mars 2016.
Des conférences: "Linux, même pas peur!", Dégooglisons Internet, "Pourquoi il faut apprendre à coder aux enfants", La démarche opendata en Seine-maritime…
Des ateliers: Scratch, logiciels libres, art numérique…

[Mauguio] Infolibres - Le jeudi 24 mars 2016 de 17h00 à 19h00.

Rendez-vous salle de formation informatique de la médiathèque.
L’équipe de Montpel’libre vous propose une permanence de dépannages pour vous aider à apprivoiser votre système GNU/Linux au quotidien.
Le contenu de l’atelier s’adapte aux problèmes des personnes présentes.

[Lyon] Remixer la musique sous Audacity - Le jeudi 24 mars 2016 de 17h00 à 19h00.

Remixer la musique
Un atelier pour vivre et créer la musique en toute liberté.
Dans le cadre de Libre en fête, découvrez les possibilités du logiciel libre Audacity et de la musique libre pour remixer et créer des morceaux originaux. Voix, sons, distorsions, tout est possible !

[Lyon] Jeudi Bidouille - Le jeudi 24 mars 2016 de 19h00 à 22h00.

Rendez-vous mensuels et informels
Entraides et dépannages entre utilisateurs de logiciel libres débutants et plus aguérris.
L’occasion de voir comment ça marche, de demander un coup de pouce, de faire découvrir une astuce.

[Paris] Soirée de Contribution au Libre - Le jeudi 24 mars 2016 de 19h30 à 23h00.

Parinux propose aux utilisateurs de logiciels libres de se réunir régulièrement afin de contribuer à des projets libres. En effet, un logiciel libre est souvent porté par une communauté de bénévoles et dépend d'eux pour que le logiciel évolue.
Nous nous réunissons donc tous les jeudis soirs dans un environnement propice au travail (pas de facebook, pas de télé, pas de jeux vidéos, pas de zombies)).
Vous aurez très probablement besoin d'un ordinateur portable, mais électricité et réseau fournis.

[Tours] L'auto-hébergement et pourquoi pas chez-vous ? - Le jeudi 24 mars 2016 de 20h00 à 22h00.

Touraine Data Network dans le cadre de son objet "la défense et la promotion du réseau des réseaux Internet" vous propose un atelier sur l'auto-hébergement.
Venez découvrir les principes de l'auto-hébergement de ses propres services numériques: Pourquoi et comment ? L'essayer et pourquoi pas l'adopter !
Des ateliers complémentaires peuvent être organisés sur d'autres créneaux (essentiellement pour la mise en pratique l'atelier du jeudi soir étant la pour la découverte).

[Lunel] Permanences « À la carte » Logiciels Libres & GNU/Linux - Le vendredi 25 mars 2016 de 11h00 à 12h00.

L’intérêt de cette présence est d’avoir une information autour des postes Linux que nous avons installé à la médiathèque pour expliquer ce qu’est GNU/Linux et introduire les ateliers que nous animons à la médiathèque.
Une question sur l’informatique avec un environnement GNU/Linux ou sur tablette ?
Une aide sur les logiciels libres ?

[Arles] Les ressources numériques Libres - Le vendredi 25 mars 2016 de 14h00 à 16h00.

À la médiathèque d'Arles le 25 mars dans le cadre de libre en fête 2016 de 14h00 à 16h00.
Présentation de la ressource numérique Toutapprendre.com et des tutoriels consacrés aux logiciels libres.
Lieu : Médiathèque d'Arles place Félix Rey Arles

[Pouzauges] Atelier Retouche photo avec GIMP - Le vendredi 25 mars 2016 de 14h00 à 16h00.

Atelier découverte du logiciel libre GIMP. Réaliser des effets et trucages photo.

[Corbeil-Essonnes] Utilisation de Médias Libres - Le vendredi 25 mars 2016 de 16h00 à 18h00.

Faites le plein d'Images, musique, vidéos, livres … sous licences libres.
Découverte de médias et utilisation des licences pour un usage personnel et professionnel.

[Montpellier] Permanence « Les logiciels libres, parlons-en ! » - Le vendredi 25 mars 2016 de 17h00 à 19h00.

Le Faubourg Marché, qu’est-ce que c’est ?
Le Faubourg Marché est une permanence partagée qui permet aux associations d’accueillir ensemble, les publics de ces associations une fois par semaine, le vendredi entre 17h00 et 19h00 (ou au delà sous réserve d’accord préalable), au 19, rue du Faubourg de Nîmes, 34000 Montpellier.
L’idée est de s’informer et d’informer les adhérents des diverses associations sur le fonctionnement du lieu et des associations, et notamment sur les 5 partenaires qui l’animent et lui permettent ainsi d’exister (autour.com, L’Accorderie, enercoop, modulauto, La Nef). Lors de cette permanence partagée vous pourrez rencontrer les associations La Graine (monnaie locale de Montpellier), éCOhabitons, Montpellier à pied, et bien sûr Montpel’libre.

[Courthézon] Open Bidouille Camp x84 - Le samedi 26 mars 2016 de 09h00 à 20h30.

Le collectif COUR_TECH_ZONE, MakerLab de Courthézon organise un Open Bidouille Camp, OBCx84, le 26 Mars 2016 de 9h00 à 20h30.
Un OBC est moment libre d'accès au croisement de la culture du faire soi-même et du partage de savoirs / faire-savoir. Cet événement entend favoriser les échanges et susciter la créativité autour d'ateliers pratiques, amusants et gratuits.
Le public est invité à découvrir, participer, tester, expérimenter, fabriquer, faire, partager, échanger, créer, bricoler, recycler, bidouiller…

[Gap] Ateliers Libre en fête - Le samedi 26 mars 2016 de 09h00 à 17h00.

Dans le cadre du Libre en fête, l'association Linux-Alpes, en partenariat avec le Fab'Alpes propose une journée complète d'ateliers de présentation et de découverte du logiciel libre et des communs numériques :
GNU/Linux Debian
les logiciels libres pour la 3d et la fabrication

[Courthezon] Open Bidouille Camp x84 - Le samedi 26 mars 2016 de 09h00 à 20h30.

Projet porté par le MakerLab Cour_Tech_Zone,
L'OBC x84 c'est quoi?
C'est plus d'une cinquantaine d'ateliers pratiques, permettant à chacun d'interagir par l'apprentissage, la fabrication et le partage. Où le public est invité à découvrir, participer, tester, expérimenter, fabriquer, faire, partager, échanger, créer, bricoler, recycler, bidouiller…

[Lannion] Challenge Ada Lovelace - Le samedi 26 mars 2016 de 10h00 à 17h00.

Le challenge Ada Lovelace est un concours de programmation de micro-services à destination des lycéennes de secondes / premières et Terminales du Lycée Félix le Dantec de Lannion (côtes d'armor) - http://www.lycee-ledantec.ac-rennes.fr
Le concours dure 2 mois mais le Samedi 26 Mars, les équipes présenteront leurs projets à un jury de développeuses dans le cadre du Libre en fête en Trégor - http://libre-en-fete-tregor.fr
La journée débutera par la présentation au public (stand dédié) puis une présentation au jury avec vidéo projection et une remise du prix du jury et du prix du public (le public pourra voter le jour même).

[Savigny-lès-Beaune] Journée "Demo & Install Party" - Le samedi 26 mars 2016 de 10h00 à 18h00.

Ça y est ! Vous savez ce que sont les Logiciels Libres mais avez encore quelques appréhensions à franchir le pas, tout seul. Cette journée "Demo & Install Party" est faite pour vous.
Venez découvrir, comprendre, utiliser, installer des "Logiciels Libres" dans des domaines aussi variés que : la bureautique, la photo, la musique, la vidéo, …, sans oublier Internet.
Venez :

[Lannion] Libre en Fête en Trégor - Le samedi 26 mars 2016 de 10h00 à 18h00.

Grande fête du numérique, du logiciel libre et de ses usages
Un événement unique sur un territoire unique
26 Mars 2016 10h­18h, Salle des Ursulines, Lannion

[Lyon] Libre en Fête : Atelier Scribus - Le samedi 26 mars 2016 de 10h00 à 12h00.

Dans le cadre LIBRE EN FÊTE (événement national de découverte des logiciels libres),L’EPN des Rancy de la Maison Pour Tous propose avec les élèves de la licence professionnels Colibre d'assister à l'atelier : créer une page magazine avec scribus - samedi 26 mars de 10h à 12h (gratuit / inscription obligatoire à epn@salledesrancy.com)
La première page d’un catalogue ou d’un magazine sont le point d’attractivité de votre lectorat. Avec cette action nous verrons qu’avec Scribus on a intérêt à créer différents types de mise en page et nous nous attacherons plus particulièrement à travailler la première page en créant un modèle qui sera votre signature d’un numéro à l’autre.N'hésitez pas à venir nombreux

[Tours] Journée régionale du libre - Le samedi 26 mars 2016 de 10h00 à 18h00.

L'association Adeti.org organise la 2ème journée régionale du Libre en région Centre - Val de Loire, le samedi 26 mars 2016 de 10h à 18h au centre Léo Lagrange (90 avenue Maginot, 37100 Tours).
Au programme :
Conférences :

[Lyon] Libre en fête : tableur - Le samedi 26 mars 2016 de 10h00 à 12h00.

Session d'initiation aux usages de base du tableur CALC de la suite libre LibreOffice
Atelier gratuit, sur inscription, sur place ou par téléphone au 04 78 38 60 00
Saisie, mise en forme et tri de données dans un tableau

[Berd'huis] Libre en Fête - Le samedi 26 mars 2016 de 10h00 à 17h00.

Journée portes ouvertes au Centre de Télétravail de la CdC Perche Sud, en association avec l'Espace Publique Numérique de Bretoncelles et l'Association "Les Hommes Fourmillent", consacrée au Monde du Libre.
Démonstration de différentes versions de linux ainsi que des logiciels libres et gratuits.
Renseignements au 07 81 18 39 57

[Nozay] Le Libre en fête - Le samedi 26 mars 2016 de 10h00 à 17h00.

Le samedi 26 mars de 10h00 à 17h00 le Cybercentre de la Région de Nozay participe à la fête nationale du libre.
A cette occasion vous pourrez découvrir tous les avantages des Logiciels Libres.
Des valeurs d'entraide et de coopération, un bien commun accessible à tous favorisant le partage des connaissances, une communauté vivante prête à aider les nouveaux venus.

[Rambouillet] Ordi Libre - Le samedi 26 mars 2016 de 10h00 à 18h00.

S’affranchir des logiciels privateurs et du profit sans éthique : un doux rêve? Non! Ici on installe et on sensibilise à l’intérêt de passer par les logiciels libres.
Vous cherchez une alternative plus respectueuse de vos droit que Windows? Celles et ceux qui franchissent le cap témoignent et vous accompagnent.
Vous ne voulez plus non plus être la muse des prédateurs de données (Google, Amazon, NSA, etc…)?

[Gex] Install party spéciale associations - Le samedi 26 mars 2016 de 10h00 à 17h00.

Nous sommes heureux de vous annoncer notre prochaine manifestation qui se déroulera, le samedi 26 mars à Gex de 10h à 17h.
Donnez une deuxième vie à votre ordinateur, nous vous aiderons à installer un système d'exploitation libre.
Venez découvrir les multiples avantages et possibilités des logiciels libres.

[Montpellier] Le Matos Gratos du Mois - Le samedi 26 mars 2016 de 11h00 à 18h00.

Le Matos Gratos du mois est un nouveau concept que nous vous proposons. En effet, lors des Install-Party que nous organisons, nous nous sommes aperçus que certaines personnes avaient le désir de migrer ou d’utiliser un système d’exploitation Libre tel que GNU/Linux, mais que ces personnes n’avaient pas forcement les moyens financiers d’acheter un ordinateur.
Montpel’libre est souvent contactée pour recevoir des dons d’ordinateurs en tout genre. Bien sûr, tout n’est pas en parfait état, mais après un contrôle des composants, avec plusieurs machines il est possible de reconstituer un nouvel ordinateur en état de marche, dans l’un de nos ateliers « Do It Together » qui pourrait se traduire en, faisons le ensemble, avec un système d’exploitation libre, moderne et performant, flambant neuf et reparti pour plusieurs années de bons et loyaux services.
Les pièces détachées restantes partiront dans un Jerry ou chez Emmaüs.

[Villefranche-sur-Saône] RepairCafé mensuel - Le samedi 26 mars 2016 de 14h00 à 18h00.

Un événement régulier et local où l'on répare ou fait réparer ses objets divers et variés.
Avec la participation du GULL local pour ce qui concerne l'informatique.

[Ivry sur Seine] Cours de l'Ecole du Logiciel Libre - Le samedi 26 mars 2016 de 14h00 à 18h00.

Présentation de l'E2L
Quel est le rôle de l'école du logiciel libre ?
Tout d'abord, ce n'est pas une école comme les autres. Elle n'a pas d'établissement fixe, pas de cours de récréation, pas de carte d'étudiant, ni de diplôme de fin d'année.

[Courbevoie] Atelier LibreOffice WRITER - Le samedi 26 mars 2016 de 14h00 à 18h00.

Venez apprendre les secrets d'un traitement de textes Libre pour des présentations professionnelles !
OBJECTIF : Abandonner M$-Office pour le traitement de textes Libre LIBREOFFICE. Beaucoup pensent très bien connaître les outils de traitement de textes, en fait non, ils n'utilisent qu'une partie des possibilités de l'outil. Ghislaine vous apprendra à utiliser des astuces souvent méconnues pour réaliser des courriers sophistiqués, imagés, professionnels, pour de superbes présentations qui vous étonneront.
LIEU : 48 rue de Colombes 92400 Courbevoie, dans notre belle salle dédiée, équipée WiFi internet,(7min de la gare SNCF Courbevoie, ligne Saint Lazare <=> La Défense)

[Rostrenen] Install-party - Le samedi 26 mars 2016 de 14h00 à 19h00.

Cette année, en plus d'une Install-party ou tout un chacun est invité à tester et/ou installer Linux sur sa machine, et pour promouvoir la création de l'association "Esprit-FabLab", nous proposons différentes activités ouvertes à tout public:
la démonstration d'une imprimante 3D et d'une extrudeuse de filaments
des drones faits maison

[Marseille] Install Party GNU/Linux - Le samedi 26 mars 2016 de 14h30 à 19h30.

L’association CercLL (CercLL d’Entraide et Réseau Coopératif autour des Logiciels Libres) vous invite à une install party GNU/Linux, le samedi 26 mars 2016 de 14h30 à19h30, dans la salle de la Fabulerie au 4 rue de la Bibliothèque 13001 Marseille (prés du Conservatoire).
Vous avez envie de découvrir un système d’exploitation libre, simple d’utilisation, stable, rapide et sécurisé. Une nouvelle façon d’utiliser votre ordinateur.
Vous vous sentez une affection naissante pour le Gnou et le Manchot, les mascottes de GNU/ Linux.

[Mourenx] Simple comme un logiciel libre - Le samedi 26 mars 2016 de 14h30 à 16h00.

La Cyber du MI[X] vous propose un atelier de découverte de quelques logiciels libres :
Thunderbird, pour recevoir et envoyer des e-mails, de manière simple,
Openstreetmap, pour consulter des cartes, faire un itinéraire et même faire ses propres cartes,

[Gap] Conférence « Pas de république numérique sans logiciel libre » - Le samedi 26 mars 2016 de 17h00 à 19h00.

Dans le cadre du Libre en fête, l'association Linux-Alpes, en partenariat avec le Fab'Alpes propose une conférence à deux voix intitulée « Pas de république numérique sans logiciel libre » avec Karine Berger, députée des Hautes-Alpes signataire du Pacte du logiciel libre et Jean-Christophe Becquet, président de l'April.
Cette conférence s'intéressera particulièrement au projet de loi « pour une République numérique » qui devrait revenir en discussion au Sénat fin avril ou début mai 2016. En janvier dernier, les amendements visant à inscrire dans la loi la priorité au logiciel libre ont fait l'objet d'un débat passionné à l'Assemblée nationale.
Rendez-vous samedi 26 mars à 17h au Centre social du Centre ville, Rue pasteur Prolongée à Gap (Hautes-Alpes).

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Libraries.io sous licence libre

18 mars, 2016 - 10:49

Les sources du site Libraries.io viennent d'être publiées sous licence AGPL-3.0. Et c'est une très bonne nouvelle.

Ce site analyse les paquets d'une trentaine de dépôts dans différents langages (npm, Packagist, Pypi, Cargo, etc.) pour en exposer une série de statistiques intéressantes, concernant leurs dépendances, leurs licences, etc.

Une de ses premières applications pratiques est la possibilité de connaître les mises à jour nécessaires sur l'ensemble des dépendances d'un projet donné. L'analyse croise également les informations des paquets avec celles des dépôts Github correspondant, permettant notamment d'associer un nombre de contributeurs actifs sur projet.

À partir de cette information, le site permet d'afficher la liste des modules ayant un Bus factor problématique : c'est-à-dire ceux dont dépendent de nombreux autres modules et qui ne sont maintenus que par une équipe très restreinte. La page est clairement présentée comme une expérimentation, mais elle s'inscrit dans une démarche pédagogique, incitant explicitement à contribuer à ces projets.
Dans le même esprit, une page liste les paquets qui ne déclarent pas de licence et incite à en suggérer une.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Linux Audio Conference 2016

17 mars, 2016 - 22:19

Chaque année, la Linux Audio Conference est un rassemblement festif et musical qui réunit la petite communauté de l'audio sous Linux, sous l'égide de linuxaudio.org, autour d'ateliers, de conférences, et de performances diverses.

Cette année, c'est à Berlin ♫

Durant le week-end du 8 au 10 avril 2016 se tiendra la 18eLAC au C-base de Berlin.

Au programme cette année:

Ateliers Conférences

Keep on hackin' the free world :) (continuons à hacker le monde libre)

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Projet de loi français « pour une République numérique » acte 2 ; le Sénat, l'April remonte au front

16 mars, 2016 - 20:31

Nous connaissons à présent les dates des prochaines étapes du projet de loi français « pour une République numérique » : le 6 avril 2016 auront lieu les débats à la Commission des lois du Sénat, saisie au fond. Puis les 26, 27, 28 avril et le 3 mai le texte sera débattu puis voté en séance publique.

Pour rappel, des amendements peuvent être déposés et votés à chacune de ces deux étapes. Les dépôts doivent être effectués au plus tard le 4 avril à 12h pour les débats en commission et jusqu'au 25 avril à 11h pour la séance publique. Pour plus de précisions

Le chef d'orchestre de ce nouveau volet est le sénateur LR Christophe-André Frassa, nommé rapporteur pour la Commission des lois. Celui-ci a commencé ses auditions. L'association April rencontrera le sénateur dans l'après-midi du 25 mars.
Nous (NdM.: Étienne Gonnu est le chargé de mission affaires publiques de l'April) défendrons à nouveau auprès de lui la priorité au logiciel libre dans les administrations publiques ainsi que la reconnaissance du caractère communicable des codes sources développés par les administrations.

Petit récapitulatif du contexte actuel Sur le caractère communicable du code source.

Le contexte initial a déjà été décrit avec précision par une autre dépêche, ainsi que par le demandeur lui même.

Une nouvelle étape, et une confirmation en droit de la validité de la demande est arrivée par une décision du tribunal administratif du 10 mars dernier :

« le caractère évolutif d’un programme informatique ne saurait exclure tout droit à communication de ce programme sauf à priver le justiciable d’un droit effectif à la communication des documents administratifs ; que si les programmes informatiques ont vocation à évoluer au gré des mises à jour, chaque version du code source d’un même programme informatique revêt le caractère de document administratif achevé et peut être communiqué dans cet état ».

L'April avait d'ailleurs communiqué sur le sujet.

Loin d'être accessoire, le code ayant déjà été communiqué, cette décision est très précieuse car elle crée un précédent juridique. L'avis de la CADA, pour important qu'il ait été, n'a pas de portée contraignante, la validation d'un tribunal administratif qui plus est en formation collégiale est donc une excellente nouvelle.

Malheureusement, celle ci n'est pas suffisante pour désarmer la parade de « l'exception de sécurité » instaurée lors des débats en séance publique de l'Assemblée nationale. Celui-ci permet à n'importe quelle administration d'invoquer un risque d'atteinte à son système d'information pour faire obstacle à la communication d'un code source. Il s'agit d'un bel exemple d'une exception trop large et impossible à contrôler par le juge.

Sur la priorité au logiciel libre:

Pour ceux qui avaient suivi les débats, les députés porteurs des amendements « priorité » ont montré un fort engagement et une vrai compréhension des enjeux. Malheureusement cela n'avait pas (encore) suffi à faire pencher la balance et l'Assemblée nationale avait finalement retenu la formulation « encouragement à l'utilisation des logiciels libres ». Ce terme qui peut sembler positif n'a absolument aucune portée contraignante et donc normative. Il n'a donc aucune incidence juridique, et porte en lui le risque politique d'"étouffer" le sujet dans les débats futurs : « c'est déjà fait, plus besoin de légiférer ».

Durant ces débats, le Gouvernement et les députés affiliés se cachaient derrière des arguments d'autorité. Invoquant inconstitutionnalité et incompatibilité avec le droit européen et la commande publique sans prendre la peine d'étayer leur argumentaire. Il est vite apparu, notamment grâce à certains députés dont Delphine Batho qui l'a directement citée, qu'une note juridique de la Direction des Affaires Juridiques de Bercy (la DAJ) était la source de ces positions.

Forte de cette information, l'April s'est enquise de cette note auprès de la DAJ. Cela n'a malheureusement pas abouti, car cette communication irait à l'encontre du secret des délibérations du Gouvernement… Peu convaincue l'April a saisi la CADA pour avis.

Peu convaincue, l'April l'est tout autant en ce qui concerne la qualité et la rigueur de l'argumentaire juridique développé dans la note. Et d'autant plus depuis la leçon de droit infligée le 10 mars par le tribunal administratif sur l'affaire du code source ; sure d'elle l'administration faisait valoir que la communication du code source serait contraire au droit de l'Union européenne, les juges durent rappeler que la directive invoquée portait sur la réutilisation des données et non sur l'accès aux documents. Une simple différence de champ d'application matériel…

Une telle incompréhension renforce nos soupçons qu'une confusion entre les notions de technologie et de licence juridique est au centre de l'« analyse juridique » de la DAJ. La nécessité de transparence sur ce sujet n'en apparait que plus évidente.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Onzième rencontre C++ francophone jeudi 31 mars 2016 à Paris

16 mars, 2016 - 10:43

Le C++ FRUG vous convie à leur onzième rencontre francophone. Cette édition a pour nom std::move(meetup) car elle se tient à l'école 42.

Informations pratiques : Le programme :
  • de 19:00 à 19:30 : accueil ;
  • de 19:30 à 20:15 : fonction passée en argument template, par Martin Morterol (LRI) ;
  • de 20:15 à 21:00 : pause dinatoire, pizzas et bières gratos ;
  • de 21:00 à 21:45 : système de fichiers dans les nuages, par Quentin Hocquet (Infinit).
Le renouveau du C++

Durant les années 90 et 2000, le standard C++ n'a quasiment pas évolué ! De très nombreux développeurs pensaient que le C++ s'était stabilisé. Et puis, en 2011, la terre a tremblé ! Les nouveautés du C++11 sont tellement nombreuses que les nouvelles façons de coder en C++ n'étaient plus reconnues par ceux qui avaient raté le coche.

Tous les enthousiastes du nouveau C++ avaient envie de se retrouver, de discuter des nouveaux paradigmes de programmation, de mieux comprendre la nouvelle orientation du C++, et comment utiliser un sous-ensemble plus intuitif et moins enclin à l'erreur. Et le prochain C++17 nous promet une révolution similaire à C++11 !

Joël, le joyeux organisateur

Joël Falcou organise depuis 2013 les rencontres du Groupe des Utilisateurs C++ Francophone (abrégé en anglais C++ FRUG en clin d'œil à nous les Frogs).

Dans la vie, Joël est maître de conférences LRI et Polytech Paris-Sud, mainteneur Boost et membre du comité de standardisation ISO C++.

Fonction passée en argument template :
  • déduction de son type retour ;
  • déduction du type de chacun de ses arguments ;
  • stockage de l'ensemble.

Un exemple vaut mieux qu'un obscur discours

template <typename MonTypeDeFonction> void stocke (MonTypeDeFonction ma_fonction); // Ah... et les types des arguments ? template <typename TypeRetour, typename TypeArg1, typename TypeArg2> void stocke( TypeRetour (*ma_fonction)(TypeArg1,TypeArg2) ); // Et si plus de deux arguments? template <typename TypeRetour, typename ...TypeArg> void stocke (TypeRetour (*ma_fonction)(TypeArg...) ) { auto mon_stockage_local = ma_fonction; // Et pour stocker en dehors de la fonction? } template <typename T> std::vector<std::function<T>> mon_stockage_global; template <typename TypeRetour, typename ...TypeArg> void stocke (TypeRetour (*ma_fonction)(TypeArg...) ) { mon_stockage_global<decltype(ma_fonction)>.push_back(ma_fonction); // Au secours !!! }

Finalement, si l'exemple vous semble obscur, alors mieux vaut un discours !

Martin Morterol du Laboratoire de Recherche en Informatique (LRI, Université Paris Saclay) nous démystifiera cette problématique :

Comment une classe template peut stocker une instance de std::function sur une fonction passée en paramètre ?

Cette classe doit connaître le type de retour de la fonction mais également le type des paramètres. Martin présentera une méthode permettant de répondre à cette problématique de façon simple pour l'utilisateur.

Voir aussi la solution proposée par duckie.

Infinit

Quentin Hocquet présentera une solution innovante de système de fichier décentralisé dans les nuages afin par exemple de partager des fichiers entre mobiles/ordinateurs en utilisant les transferts pair à pair (P2P). Puis une démo pour déployer une infrastructure de stockage publique, privé ou hybride. Ce logiciel sera libéré dès que la qualité du code sera correcte.

Quentin Hocquet travaille pour la société Infinit, start-up créée à Paris en 2012 avec déjà des équipes à New-York et Buenos Aires. Les technos utilisées sont le C++, Boost, Objective-C, Qt, Debian/Ubuntu, OS X Cocoa, Windows, Réseau TCP/IP/P2P/…, Tolérance aux pannes Byzantine, Système de fichiers, Fonctions système bas-niveau. Et la bière y coule à flot !

Participer à la vie du C++

Pour aller plus loin, chacun peut participer à l'élaboration de la norme en proposant ses contributions sur le dépôt Git de la prochaine version du C++.

Il est aussi possible de rejoindre le comité de normalisation du C++. L'AFNOR gère la commission pour la France. Nous pouvons vous expliquer les conditions…

Une association est en cours de constitution. Nous pouvons imaginer un stand C++ aux prochains salon de logiciels libres aux côtés des habituels stands Ada, PHP, Python, Perl…

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

IT-Edit 2.0, un éditeur de texte avec terminaux intégrés

15 mars, 2016 - 13:59

IT-Edit (Integrated Terminals Editor) est disponible en version 2.0. Cette nouvelle version apporte de nombreuses améliorations par rapport à la 1.0.1. Il s'agit d'un éditeur de texte doté de multiples fonctionnalités. Il est écrit en C et utilise GTK+3, gtksourceview3.0, ainsi que libvte-2.90.

IT-Edit gère la coloration syntaxique de nombreux langages de programmation. Il intègre des terminaux bien placés, de façon à ne pas perdre de vue la ligne de commande pendant l'écriture de code.

Description de IT-Edit 2.0

IT-Edit est un petit environnement de développement : « un éditeur de texte avec des terminaux habilement intégrés » :

  • IT-Edit dispose de terminaux dans la même fenêtre que l'éditeur, dans une barre latérale masquable et redimensionnable. Vous pouvez facilement y ajouter ou retirer des terminaux ;
  • IT-Edit dispose d'un grand terminal occupant la totalité de l'interface, divisible en 4 terminaux vers lesquels vous pouvez aisément basculer depuis l'interface principale ;
  • Il est possible d'exécuter des commandes, comme une compilation, un outil de débogage et tout ce que vous pouvez faire dans le terminal directement depuis l'éditeur. Il se marie donc bien avec un fichier Makefile.
Exécuter une commande

Un bouton permet d'exécuter des commandes shell. Au départ, j'ai décidé d'implémenter un lecteur de pages de manuel s'ouvrant dans un nouveau terminal inclus dans toplevel (qui peut être redimensionnée, maximisée, minimisée et fermée). Mais j'ai remarqué que je limitais sans raison cette fonctionnalité. J'ai donc décidé de l'étendre a toutes les commandes shell possibles. Après exécution de la commande voulue le terminal est tout à vous et vous pouvez continuer à entrer des commandes…

Accès rapide à la documentation ou fichiers de tous types.

De même, après avoir implémenté une fonctionnalité de lancement rapide de documentation HTML enregistrée au préalable, j'ai décidé de la fournir pour tout type de fichier (lancé avec l'application par défaut du système).

Lancement rapide d'outils graphiques

IT-Edit auto-détecte quelques outils graphiques : diff, débogueur, interpréteur Python, calculatrice, dictionnaire, etc. que vous pouvez ensuite lancer depuis l'éditeur. Vous pouvez en ajouter autant que vous voulez.

Nouveau dans IT-Edit 2.0

ChangeLog it-edit-2.0

Paquets

Le programme est distribué sous forme de paquet *.deb, si cela ne vous convient pas, il existe une archive tarball (*.tar.gz) compatible Linux et POSIX compliant (non-testé). Pour installer IT-Edit tapez :

$ ./configure $ make $ sudo make install Appel à contributions

Je suis ouvert à toutes formes de critiques, si vous avez des commentaires à faire sur le code, les fonctionnalités auxquelles je n'ai pas pensé, etc.

PS : un gestionnaire de fenêtres pavant est une alternative, je sais merci.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Revue de presse de l'April pour la semaine 10 de l'année 2016

14 mars, 2016 - 20:17

La revue de presse de l'April est régulièrement éditée par les membres de l'association. Elle couvre l'actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s'agit donc d'une sélection d'articles de presse et non de prises de position de l'association de promotion et de défense du logiciel libre.

Sommaire

[Developpez.com] Steve Ballmer aime Linux, l'ancien PDG de Microsoft change d'opinion sur Linux

Par Michael Guilloux, le vendredi 11 mars 2016. Extrait:

Jusqu’il y a quelques années, la bataille faisait encore rage entre le monde open source et le monde propriétaire. Cette bataille de deux univers à idéologies différentes mettait surtout en opposition les deux systèmes les plus populaires de ces deux mondes, à savoir Linux pour le monde open source, et Windows pour le monde propriétaire. Si Windows dominait (et domine toujours) largement le marché des PC, il fallait maintenir cette position alors que Linux commençait à gagner du terrain.

Lien vers l'article original: http://www.developpez.com/actu/96831/Steve-Ballmer-aime-Linux-l-ancien-PDG-de-Microsoft-change-d-opinion-sur-Linux-quinze-ans-apres-l-avoir-traite-de-cancer

Et aussi:

[Developpez.com] Comment œuvrer pour l'E-inclusion en reconditionnant des ordinateurs avec Linux

Par ideefixe, le jeudi 10 mars 2016. Extrait:

Dans le Grand Ouest, des associations reconditionnent des ordinateurs avec des logiciels libres pour en faire don à leurs adhérents.

Lien vers l'article original: http://open-source.developpez.com/actu/96803/Comment-oeuvrer-pour-l-E-inclusion-en-reconditionnant-des-ordinateurs-avec-Linux-des-associations-reconditionnent-des-ordinateurs

[usine-digitale.fr] Libérez vos objets connectés avec l'open source et l'open hardware

Par Julien Bergounhoux, le jeudi 10 mars 2016. Extrait:

L’open source n’est pas nouveau dans l’embarqué, mais il prend son essor. Conséquence de l’apparition de nouveaux usages et de contraintes, objets connectés en tête. Preuve que ses avantages sont bien réels. Enquête.

Lien vers l'article original: http://www.usine-digitale.fr/article/liberez-vos-objets-connectes-avec-l-open-source-et-l-open-hardware.N382895

[InformatiqueNews.fr] L’Open source en une infographie

Par la rédaction, le mercredi 9 mars 2016. Extrait:

L'open source school présente une infographie qui donne les chiffres de l'Open Source et montre le dynamisme de ce secteur.

Lien vers l'article original: http://www.informatiquenews.fr/lopen-source-infographie-45863

Et aussi:

[Next INpact] Le fisc ouvrira le code source de son calculateur d'impôts le 1er avril

Par Xavier Berne, le mercredi 9 mars 2016. Extrait:

Le citoyen qui réclamait depuis près de deux ans que le fisc lui communique le code source de son logiciel de calcul de l’impôt sur les revenus a finalement obtenu gain de cause devant la justice. Le ministère des Finances a décidé de mettre en ligne ce fichier à compter du 1er avril.

Lien vers l'article original: http://www.nextinpact.com/news/98981-le-fisc-ouvrira-code-source-son-calculateur-d-impots-1er-avril.htm

Et aussi:

[01net.] Dites-le aux filles: ça manque de femmes dans le numérique!

Par Delphine Sabattier, le mardi 8 mars 2016. Extrait:

Pour la Journée internationale de la femme, on s'est posé la question de la présence féminine dans le secteur des technologies. Tout avait si bien commencé…

Lien vers l'article original: http://www.01net.com/actualites/dites-le-aux-filles-ca-manque-de-femmes-dans-le-numerique-957534.html

[Libération.fr] «Geeks contre tsunami», quand la technologie répond aux catastrophes naturelles

Par Camille Gévaudan, le lundi 7 mars 2016. Extrait:

Une équipe de «geeks citoyens» veut améliorer les infrastructures de télécommunication dans les Antilles françaises pour la simulation d'alerte au tsunami qui sera organisée en mars.

Lien vers l'article original: http://www.liberation.fr/futurs/2016/03/07/geeks-contre-tsunami-quand-la-technologie-repond-aux-catastrophes-naturelles_1437985

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Appel à traducteurs FR>EN pour le livre « Open Models »

12 mars, 2016 - 18:52

L'association Without Model, qui a publié en 2014 Open Models, les business models de l’économie ouverte, un ouvrage collectif de 35 articles rédigés par 53 auteurs, et sous licence CC-BY-SA, lance à présent la traduction collaborative de cet ouvrage.

Elle recherche des traducteurs du français vers l'anglais pour contribuer à ce projet.

Un appel à contribution est publié en 2ème partie.

Open Models : la traduction

Open Models a été largement diffusé et on a eu de nombreuses demandes pour une version anglaise alors on se lance dans la traduction collaborative. Passionnés, anglophones, traducteurs, libristes, on a besoin de vous pour quelques minutes, quelques heures ou quelques jours pour traduire le livre en mode sprint.

Publié en décembre 2014, Open Models rassemble 35 articles qui décrivent et analysent les modèles ouverts dans 6 domaines (logiciel, manufacturing, données, art et culture, éducation et sciences). Réalisé de façon collaborative et diffusé en licence CC-By-SA, les revenus générés par la vente d’exemplaires papier et les conférences de présentation du livre ont permis de financer les coûts techniques de réalisation et un hackadon pour financer des projets libres.

Et maintenant la traduction

C’est la première fois qu’on se lance dans une traduction collaborative, on s’y est préparé mais il est certain qu’on aura besoin de votre aide et de votre bienveillance pour y parvenir avec le bon niveau de qualité.

Nous avons bénéficié de précieux conseils de traducteurs et de libristes1 pour préparer cette traduction et voici ce qu’on vous propose :

  1. une phase à distance au mois de mars pour avoir une première version du maximum d’articles ;
  2. un sprint le week-end du 2 avril 2016 pour harmoniser et offrir un moment sympa aux contributeurs qui pourront nous rejoindre sur Paris ;
  3. une phase de relecture post sprint par une équipe anglophone ;
  4. une phase de correction orthographe/faute de frappe anglais.

Pour la phase de traduction collaborative à distance, nous utiliserons framacalc pour le tableau de suivi, nous mettrons les fichiers à traduire sur un OwnCloud, et ces fichiers seront au format .odt (OpenDocument Text), avant d’être traduits sur des framapad.

Alors, vous en êtes ? Voici comment vous pouvez participer

Vous avez un moment en mars pour contribuer à la première version de la traduction :

  • choisissez le contenu que vous voulez traduire dans le livre ;
  • regardez dans ce document pour voir les articles qui sont « À traduire » ;
  • envoyez un courriel à contact CHEZ withoutmodel.com pour recevoir les versions françaises ;
  • rejoignez-nous le 2 avril 2016 !

D'autres possibilités existent :

  • Vous connaissez des gens qui pourraient avoir envie de contribuer à la traduction ? Faites-leur suivre ce post !
  • Vous connaissez des anglophones qui pourraient s’impliquer sur la phase de relecture ? Mettez-nous en contact avec eux via l’adresse contact CHEZ withoutmodel.com !
  • Vous savez faire de délicieux gâteaux ou des tartes magnifiques ? Venez les partager le week-end du 2 avril !
C’est quoi le Without Model de l’opération ?

Les traductions seront produites par les contributeurs sous licence Creative Commons CC-BY-SA et les traducteurs ne seront pas rémunérés. La contrepartie à cette contribution est la visibilité assurée aux traducteurs qui s’impliqueront (identifiés individuellement sur les productions web, pdf ou papier).

Le travail de traduction du mois de mars 2016 donnera lieu à un premier jet auquel des évolutions seront apportées dans les étapes ultérieures d’harmonisation (en particulier la relecture par des anglophones natifs). La version finale pourra ne pas correspondre exactement au premier jet.

Le livre sera mis à disposition gratuitement sous licence Creative Commons CC-BY-SA dans son format numérique et pourra être vendu en format papier. Les revenus générés par la vente de livre seront répartis (après déduction des coûts de fabrication) entre les contributeurs.

  1. Merci à Samy Boutayeb, Pierre-Yves Gosset, Jean-Bernard Marcon et Christophe Masutti pour leurs précieux avis et conseils 

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Agenda du Libre pour la semaine 11 de l'année 2016

12 mars, 2016 - 16:30

Calendrier web, regroupant des évènements liés au Libre (logiciel, salon, atelier, install party, conférence) en France, annoncés par leurs organisateurs. Voici un récapitulatif de la semaine à venir. Le détail de chacun de ces 46 événements est en seconde partie de dépêche.

Sommaire Agenda du Libre pour la semaine 11 de l'année 2016 [Montpellier] Formation sécurité informatique et cryptographie - Le lundi 14 mars 2016 de 08h30 à 13h00.

Montpel’libre premier centre formateur Tails en France a le plaisir de vous proposer un nouveau cycle de formation, cryptographie et sécurité informatique.
Merci d’avoir choisi de participer aux ateliers « Sécurité Informatique et Cryptographie » organisés par Le Club de la Presse et Montpel’libre.
Formation Crypto, séance de préparation, premier module :

[Kunheim] Formation Linux - Le lundi 14 mars 2016 de 18h00 à 22h00.

Tous les lundis à partir de 18h00 jusqu'à 22h00 venez découvrir ou vous former sur Linux et les logiciels libres.
Ces séances de formation ont lieu à la salle "Kegreiss" au 56 rue principale - Kuhneim - face à la mairie - cette salle est accessible aux personnes à mobilité réduite.
Nous vous attendons nombreux. Le Team Linux

[Montpellier] WikiPermanence - Le lundi 14 mars 2016 de 18h00 à 20h00.

Une WikiPermanence est une rencontre physique entre des wikipédiens chevronnés et de nouveaux ou futurs wikipédiens qui souhaitent acquérir des connaissances et des conseils sur le fonctionnement de Wikipédia. Il ne s’agit pas d’une simple rencontre entre wikipédiens : la WikiPermanence est là pour répondre aux questions, permettre des démonstrations, offrir une aide aux premiers pas et, si cela se fait régulièrement, permettre un suivi.
N’hésitez pas à venir : c’est sans inscription, et vous l’aurez deviné, libre et gratuit !
Wikipédia est une encyclopédie libre rédigée collaborativement par des milliers d’internautes. Mais, saviez-vous que vous pouviez y participer ? En apportant des connaissances, en créant ou améliorant des articles, en prenant des photos, ou simplement en corrigeant des fautes, vous pouvez contribuer à ce grand projet d’encyclopédie collaborative.

[Villeurbanne] Mapathon Missing Maps #2 - Le lundi 14 mars 2016 de 19h00 à 22h00.

Venez découvrir comment contribuer à OpenStreetMap, le "Wikipedia de la carte", durant un « mapathon » !
(un événement convivial où l'on se retrouve pour cartographier, échanger et apprendre à utiliser les outils permettant de contribuer à OSM).
Cet événement s'inscrit dans le cadre de l'initiative globale Missing Maps, projet humanitaire qui vise à cartographier en amont les parties du mondes vulnérables aux catastrophes naturelles, crises sanitaires, environnementales, aux conflits et à la pauvreté.

[Paris] Atelier HTML5 : réalisation d'un formulaire - Le lundi 14 mars 2016 de 19h00 à 21h00.

L’association Silex Labs  vous propose une série d’ateliers pour travailler ensemble avec des outils devenus incontournables, et partager des retours d’expériences sur les bonnes pratiques d’organisation et de travail collaboratif.
Au cours de ces ateliers, nous allons découvrir les technologies (du web) utilisées pour la création de sites internet (HTML5, CSS3, Javascript, Node.js).
Lors du premier Atelier HTML de la série nous avons vu les bases théoriques et pratiques du langage (structure, Le DOCTYPE, les balises <div> <html>, Les attributs de balise) et l’importance de la sémantique. Vous pouvez retrouver les sources du premier atelier organisé le 16 février.

[Castelnau-le-Lez] Section GNU/Linux - Le mardi 15 mars 2016 de 10h00 à 12h00.

L’équipe de Montpel’libre vous propose une permanence de dépannages pour vous aider à vous familiariser avec votre système GNU/Linux au quotidien.
Le contenu de l’atelier s’adapte aux problèmes des personnes présentes et permet ainsi d’adapter l’acquisition de nouvelles compétences au rythme de chacun.
Vous pourrez y aborder plusieurs thèmes :

[Castelnau-le-Lez] Atelier de développement et programmation - Le mardi 15 mars 2016 de 10h00 à 12h00.

Rendez-vous hebdomadaire, tous les mardis, salle 40 de la mjc (fermé pendant les vacances).
Cet atelier de développement est essentiellement axé sur les langages du Web : html, css (même si ce ne sont pas des langages à proprement parler) javascript et PHP, possibilité aussi d’utiliser Ajax, Jquery, Sqlite et MySql, mais il peut aussi aborder d’autres langage à la demande.
Notre équipe vous attend pour répondre à vos questions et satisfaire votre curiosité.

[Reims] G.L.O.U. LoLiCa - Le mardi 15 mars 2016 de 18h00 à 20h30.

Le G.L.O.U. est l'occasion de boire un coup entre amis des libertés, et de discuter de tout et  de rien.
L'entrée est libre, tout le monde est bienvenu, mais étant dans un bar.
Il est bon de prendre une consommation.

[Villeurbanne] Sauvages de Villeurbanne - Le mardi 15 mars 2016 de 18h00 à 19h00.

Atelier science participative
Les villes concentrent sur des surfaces restreintes une grande proportion de citoyens et une nature tout à fait particulière. Cette biodiversité est indispensable à la vie des citadins : tempérer les ilots de chaleur, aider la dépollution de l’air et de l’eau, …
À l’aide de l’application gratuite pour smartphone Sauvages de ma rue, venez photographier et répertorier les plantes sauvages présentes autour du CCO. Nul besoin d’être botaniste, l’application nous guide tout le long. Les données envoyées aident ensuite à la précision du travail des chercheurs en biodiversité.

[Rennes] Cryptoparty - Le mardi 15 mars 2016 de 18h45 à 23h00.

Conférence de Okhin (hacker, cyberactiviste & permanent de la Quadrature du Net et agent Télécomix)"Cryptographie, OPSEC, modélisation de menaces, dans quelle étagère ?"
Et Ateliers
Café Vie privée : la vie privée, si on en parlait ?

[Villeurbanne] Les enjeux de l'open data - Le mardi 15 mars 2016 de 19h00 à 21h00.

Rendez-Vous Citoyen
Quel éveil de conscience et quelle mesure de soi en tant qu’utilisateur des services numériques ? Comment les citoyens peuvent-ils prendre la main sur ces enjeux ?
Comment les données publiques peuvent-elles permettre plus de collaboration et créer de nouvelles plus-values démocratiques et économiques, notamment avec des outils de datavisualisation ?

[Paris] Apéro Parisien du Libre - Le mardi 15 mars 2016 de 20h00 à 23h00.

Comme chaque 15 de chaque mois, Parinux vous convie à l'Apéro Parisien du Libre (APL).
Cet événement aura donc lieu à l'endroit suivant :
Le Plan du Cantal,3 rue de la Gaité, Métro : Edgar Quinet ligne 6, Site web : http://www.leplombducantal.com/

[Teyran] Notions PC - Le mercredi 16 mars 2016 de 09h30 à 10h30.

Réaliser une présentation type « diaporama » avec LibreOffice Impress
Réaliser un livret « Souvenirs de voyage » avec Scribus
Utiliser les filtres pour donner à vos photos un aspect vieilli, d’esquisse ou de peinture avec Gimp

[Lille] Atélili #9 : «Apprentissage de logiciels libres» - Le mercredi 16 mars 2016 de 18h30 à 22h00.

Ce 9ème atélili vise à ce que chacun(e) puisse progresser dans son usage des logiciels libres, qu'il s'agisse d'un usage classique ou avancé. On pourra apprendre à mieux administrer son système, ou à pousser un peu plus son usage de tel ou tel logiciel.
Cet atelier est tout public, vous pouvez venir quel que soit votre degré de maitrise de l'outil informatique, quel que soit le système d'exploitation installé sur votre ordinateur. Ramenez votre ordinateur si vous souhaitez pratiquer.
Les atélilis sont des ateliers qui se déroulent mensuellement. Ils sont co-organisés par des individus et plusieurs collectifs promouvant le logiciel libre dans la région tels que Chtinux et CLX. Comme pour tous les ateliers que nous proposons, l'emploi de logiciels libres apparaît comme une nécessité et nous vous y encouragerons.

[Beauvais] Install-Party - Le mercredi 16 mars 2016 de 18h30 à 20h30.

Qu'est-ce qu'un logiciel libre ?
Installer Linux : Le bureau graphique,
Aperçu des applications :

[Lyon] Les Soirées Numériques - Le mercredi 16 mars 2016 de 19h30 à 21h30.

Rendez-vous mensuel
Entraide et dépannage entre utilisateurs et futurs utilisateurs de logiciels libres, débutants et plus aguerris.
C'est une occasion de tester, d'échanger, de trouver des solutions, de découvrir des logiciels et d'essayer diverses distributions de Linux à l'EPN de la MJC Montchat.

[Rennes] Install Party : Passez à un système Libre ! - Le jeudi 17 mars 2016 de 17h00 à 20h00.

Lors de la précédente Cryptoparty, il a paru évident aux participants que l'appropriation d'un système libre aidait fortement à sécuriser ses données personnelles.
À contrario et le plus souvent, les outils propriétaires privent leurs utilisateurs de la possibilité d'inspecter le code-source pour vérifier qu'aucun programme n'y a été ajouté pour faire fuiter leurs données.
Si les logiciels libres ne sont pas exempts de vulnérabilités, l'actualité nous montre que les systèmes d'exploitation commerciaux font bon marché de la confidentialité de nos usages. Partant de là, nous avons jugé pertinent de faire suivre la Cryptoparty par une "Install party".

[Mauguio] Infolibres - Le jeudi 17 mars 2016 de 17h00 à 19h00.

Rendez-vous salle de formation informatique de la médiathèque.
L’équipe de Montpel’libre vous propose une permanence de dépannages pour vous aider à apprivoiser votre système GNU/Linux au quotidien.
Le contenu de l’atelier s’adapte aux problèmes des personnes présentes.

[Lyon] Libre en Fête : Evènement Bibliobox - Le jeudi 17 mars 2016 de 17h00 à 19h00.

Venez découvrir un nouveau mode de partage numérique pour la culture libre !!
Biblioboxcopyright : Carole Duguy
Depuis le 26 avril, une Bibliobox est installée à l'espace numérique de la Bibliothèque de la Part-Dieu. Toute personne munie d'un ordinateur, tablette, smartphone … présente dans la pièce peut consulter et télécharger les documents numériques libres de droit qu'elle contient en se connectant au réseau WiFi nommé … Bibliobox.

[Martigues] Diaporama et vidéo avec ffdiaporama - Le jeudi 17 mars 2016 de 18h00 à 19h30.

L’association ULLM (les Utillisateurs de Logiciels Libres du Pays Martégal) en collaboration avec ECM vous présente le programme de ses ateliers du première trimètre 2016.
Le jeudi 17 mars de 18h00 à 19h30
Diaporama et vidéo avec ffdiaporama Montage vidéo

[Nîmes] Atelier Linux - Le jeudi 17 mars 2016 de 18h15 à 20h45.

Bonjour à tous,
A tous ceux qui sont intéressés par la robotique libre, nous proposons un rendez-vous:
jeudi 17 mars 2016, de 18h15 à 20h45

[Epinal] Atelier « Comprendre l’Arduino » _ SpinaLab - Le jeudi 17 mars 2016 de 18h30 à 21h30.

Ces ateliers sont accessible à tous*, avec ou sans notions d'électronique comme des langages de programmations (ceux qui ont un peu d'avance pourront aider les autres :).
*Atelier accessible aux adhérent.es de l'association Spina-Lab .
(Tarif adhésion à l'année : prix libre 2 € minimum par personnes.)

[Paris] Soirée de Contribution au Libre - Le jeudi 17 mars 2016 de 19h30 à 23h00.

Parinux propose aux utilisateurs de logiciels libres de se réunir régulièrement afin de contribuer à des projets libres. En effet, un logiciel libre est souvent porté par une communauté de bénévoles et dépend d'eux pour que le logiciel évolue.
Nous nous réunissons donc tous les jeudis soirs dans un environnement propice au travail (pas de facebook, pas de télé, pas de jeux vidéos, pas de zombies)).
Vous aurez très probablement besoin d'un ordinateur portable, mais électricité et réseau fournis.

[Tours] L'auto-hébergement et pourquoi pas chez-vous ? - Le jeudi 17 mars 2016 de 20h00 à 22h00.

Touraine Data Network dans le cadre de son objet "la défense et la promotion du réseau des réseaux Internet" vous propose un atelier sur l'auto-hébergement.
Venez découvrir les principes de l'auto-hébergement de ses propres services numériques: Pourquoi et comment ? L'essayer et pourquoi pas l'adopter !
Des ateliers complémentaires peuvent être organisés sur d'autres créneaux (essentiellement pour la mise en pratique l'atelier du jeudi soir étant la pour la découverte).

[Chambéry] Emacs : l'éditeur de texte surpuissant - Le jeudi 17 mars 2016 de 20h00 à 22h00.

Tous les 3èmes jeudi de chaque mois, Alpinux vous propose la découverte d'un outil avancé d'informatique libre sous linux.
Ce jeudi 17 mars, Emacs est l'honneur. La présentation couvrira la prise en main de l'éditeur, ainsi que son système d'extensions.
Entrée libre.

[Montpellier] Formation sécurité informatique et cryptographie - Le vendredi 18 mars 2016 de 08h30 à 13h00.

Montpel’libre premier centre formateur Tails en France a le plaisir de vous proposer un nouveau cycle de formation, cryptographie et sécurité informatique.
Merci d’avoir choisi de participer aux ateliers « Sécurité Informatique et Cryptographie » organisés par Le Club de la Presse et Montpel’libre.
Formation Crypto, séance de préparation, premier module :

[Chemillé] Libre en Fête - Du vendredi 18 mars 2016 à 09h00 au samedi 19 mars 2016 à 09h00.

Pour préparer notre programme nous avons besoin de personnes ressources souhaitant participer à cette journée festive. Contactez nous : yvan.godreau@centresocial-chemille.asso.fr
En 2016 le Lycée de l’Hyrôme et le centre social du chemillois s’associent au cinéma Le Club pour « Libre en fête ».
Au menu et à confirmer :

[Corbeil-Essonnes] Logiciels libres incontournables - Le vendredi 18 mars 2016 de 16h00 à 18h00.

Des alternatives aux logiciels propriétaires
Découvrez des logiciels libres et gratuits, multi systèmes et utilisables au quotidien pour un usage personnel et professionnel.

[Montpellier] Permanence « Les logiciels libres, parlons-en ! » - Le vendredi 18 mars 2016 de 17h00 à 19h00.

Le Faubourg Marché, qu’est-ce que c’est ?
Le Faubourg Marché est une permanence partagée qui permet aux associations d’accueillir ensemble, les publics de ces associations une fois par semaine, le vendredi entre 17h00 et 19h00 (ou au delà sous réserve d’accord préalable), au 19, rue du Faubourg de Nîmes, 34000 Montpellier.
L’idée est de s’informer et d’informer les adhérents des diverses associations sur le fonctionnement du lieu et des associations, et notamment sur les 5 partenaires qui l’animent et lui permettent ainsi d’exister (autour.com, L’Accorderie, enercoop, modulauto, La Nef). Lors de cette permanence partagée vous pourrez rencontrer les associations La Graine (monnaie locale de Montpellier), éCOhabitons, Montpellier à pied, et bien sûr Montpel’libre.

[Antibes] Rencontre Accès Libre (RAL) - Le vendredi 18 mars 2016 de 18h00 à 21h00.

Certains les appellent « install party », d’autres encore « Soirées Linux », mais les Rencontres Accès Libre sont tout cela en même temps, et bien plus encore.
C'est l’occasion de :
discuter, échanger, expliquer ;

[Saint-Avé] Install-party GNU/Linux - Le samedi 19 mars 2016 de 09h30 à 17h00.

Le libre se fête à Saint-Avé.
Install-party organisée avec l'association Rhizomes afin de faire découvrir les logiciels libres.
Le samedi 19 mars de 9h30 à 12h et 14h à 17h à l'espace multimédia de la Médiathèque Germaine Tillion 1 rue des Droits de l'Homme Saint Avé.

[Courbevoie] Atelier SCRIPTS BASH - Le samedi 19 mars 2016 de 09h30 à 18h00.

Dans le cadre de ses ateliers bi-mensuelles, l'association StarinuX organise un atelier SCRIPTS BASH
PROGRAMME et modalités de l'atelier scripting sous BASH
Rappel approfondi des commandes shell les plus utilisées en scripting

[Fontenay-le-Fleury] Installe Partie - Le samedi 19 mars 2016 de 10h00 à 17h00.

Root66.net organisera une Installe-Partie le samedi 19 Mars 2016 (10h00-17h00) en salle Crevillent à la mairie de Fontenay le Fleury.
Cette journée sera consacrée à installer des logiciels et systèmes d'exploitation libres (principalement GNU/Linux) en "dur" ou en virtuel sur les matériels apportés par les visiteurs. Venez avec votre machine, nous vous y aiderons !
Les visiteurs intéressés par une installation sont invités à apporter leur matériel. Ils penseront à sauvegarder au préalable leurs données personnelles sur un support externe.

[Lyon] Libre en Fête : Atelier Wordpress initié - Le samedi 19 mars 2016 de 10h00 à 12h00.

Dans le cadre LIBRE EN FÊTE (événement national de découverte des logiciels libres),L’EPN des Rancy de la Maison Pour Tous propose avec les élèves de la licence professionnels Colibre d'assister à l'atelier : wordpress initiés : Créer une newsletter avec WordPress - samedi 19 mars de 10h à 12h (gratuit / inscription obligatoire à epn@salledesrancy.com)La newsletter est un outil majeur de fidélisation de son audience, de son public ou de sa clientèle. Nous intégrerons un plugin dédié à cette action de communication et montrerons comment créer des newsletters sur mesure ou automatisées qui réutilisent le contenu de notre site pour mieux le valoriser.N'hésitez pas à venir nombreux

[Rouen] Semaine du Libre - Le samedi 19 mars 2016 de 10h00 à 20h00.

La Cyber-Base de Rouen organise "La semaine du Libre", du 19 au 24 mars 2016.
Des conférences: "Linux, même pas peur!", Dégooglisons Internet, "Pourquoi il faut apprendre à coder aux enfants", La démarche opendata en Seine-maritime…
Des ateliers: Scratch, logiciels libres, art numérique…

[Dijon] Choisir des logiciels libres pour son association - Le samedi 19 mars 2016 de 10h00 à 12h30.

Dans le cadre des samedis de l’info associative organisés par le CRDVA et dans le cadre de Libre en Fête organisé par l'April, les associations COAGUL et PIL sont heureuses de vous présenter des logiciels libres et gratuits pour votre association (gestion des adhérents, communication, comptabilité…).
Inscription nécessaire via le portail de la Mairie de Dijon : http://www.mydijon.fr/association
La création d’un compte est nécessaire pour accéder au formulaire d’inscription.Inscriptions par semestre, dans la limite des places disponibles.

[Clermont-Ferrand] Journée Libre en Fête - Le samedi 19 mars 2016 de 10h00 à 19h00.

La journée Libre en Fête est un journée de conférences et d'activités dédiée à la découverte du logiciel libre. Durant toute la journée, des utilisateurs de logiciels libres seront là pour vous les faire découvrir, utiliser, installer partager et pour répondre à toutes vos questions. N'hésitez pas à venir franchir le pas avec nous. Les sessions précédentes ayant été un réel succès, nous espérons vous voir nombreux cette année encore. L'accueil des participants se fera à partir de 9H30 et voici le programme de la journée : 
10H15 : Recalbox, redécouvrez le plaisir de jouer11H30 : La sécurité des OS libres : vecteurs d’attaque et risques12H30 : Pause déjeuner : De nombreux points de ventes (Mc Donald, Subway, …) sont à proximité du lieu de l'évènement et des snacks seront disponibles sur place-------------------------------------------------14H00 : Le logiciel libre, chiffrement et vie privée15H15 : Atelier : Protéger sa vie privée, 1ère partie16H30 : Introduction à la supervision avec Centreon17H45 : Docker, mais qu'est ce que c'est ?
Vous pouvez aussi suivre l'événement sur sa page facebook : https://www.facebook.com/events/469066076623194/ et accéder aux vidéos des conférences ayant eu lieux les années précédentes sur la page YouTube du Laboratoire Linux de SUPINFO : https://www.youtube.com/user/LaboLinux

[Perpignan] Libre en fête - Le samedi 19 mars 2016 de 10h00 à 17h00.

Dans le cadre de l'initiative nationale Libre en Fête, l'association PERPINUX organise le samedi 19 mars 2016 de 10h00 à 17h00 une journée de découverte des Logiciels Libres à destination du grand public, dans ses locaux 29 place de puig à Perpignan.
Toute l'équipe de Perpinux vous invite à venir découvrir le libre et les logiciels libres.
Vous trouverez toutes les infos nécésaires pour cet évènement sur notre site internet.

[Tournefeuille] Install party GNU/Linux - Le samedi 19 mars 2016 de 14h00 à 18h00.

Les Cinémas Utopia et Toulibre, association d'utilisatrices, d'utilisateurs, de développeuses et de développeurs de Logiciels Libres de la région Toulousaine, organisent une Install Party le 19 mars 2016 de 14h à 18h00 dans le hall de l'Utopia de Tournefeuille (Impasse du Château, 31170 Tournefeuille).
Les bénévoles de l’association Toulibre vous proposent de venir découvrir les Logiciels Libres. Et comme le premier pas est toujours délicat, de vous aider à en installer et en utiliser sur votre ordinateur.
Ouvert à tout public et entrée libre.

[Nevers] Install Party et conférence VLC - Le samedi 19 mars 2016 de 14h00 à 20h00.

Pour fêter sa création, l’association nivernaise Nevers Libre vous propose de participer à son premier événement, une install party, suivie d’une conférence donnée par Jean-Baptiste Kempf, développeur du projet VLC et président de l’association VideoLAN.
Celle-ci aura lieu à Nevers, de 14 heures à 18 heures (pour l’install party) puis de 18 heures à 20 heures environ (pour la conférence), à la galerie des Chapelains (voir le plan ci-dessous), au 27 bis rue Saint-Étienne, à Nevers, et vous permettra de rencontrer et d'échanger avec les premiers membres de notre toute nouvelle association.
N'hésitez pas à venir avec votre machine, que ce soit pour des conseils, une conversion ou juste un moment d'échange autour de Linux et du logiciel libre.

[Rouen] Journée mensuelle du Logiciel Libre [LEF] - Le samedi 19 mars 2016 de 14h00 à 18h00.

Stop Press : La Mairie de Rouen met à notre disposition une salle au rez-de-chaussée et qui sera plus pratique et accessible pour tous. On vous attend!
Le samedi 19 Mars 2016, nous organisons notre Journée Mensuelle du Logiciel Libre à la Maison St Sever à Rouen (Centre Commercial St Sever, 10-12 rue Saint-Julien 76100 Rouen) de 14h00 à 18h00. Rouen, Haute-Normandie. Ce mois-ci, nous célébrons le Libre En Fête par la même occasion.
Nous distribuerons gracieusement des DVDs openSUSE 32/64 Bits à nos visiteurs dans la limite du stock disponible.

[La Salvetat Peyrales] Libre en Fête - Le samedi 19 mars 2016 de 14h00 à 18h00.

Le Samedi 19 Mars 2016, l'Aru2L vous invite à venir découvrir les logiciels libres à la maison des association de la salvetat Peyralès.
Au Programme
- Install party

[Ivry sur Seine] Cours de l'Ecole du Logiciel Libre - Le samedi 19 mars 2016 de 14h00 à 18h00.

Présentation de l'E2L
Quel est le rôle de l'école du logiciel libre ?
Tout d'abord, ce n'est pas une école comme les autres. Elle n'a pas d'établissement fixe, pas de cours de récréation, pas de carte d'étudiant, ni de diplôme de fin d'année.

[Montrabé] Libre en Fête au CIM - Le samedi 19 mars 2016 de 14h00 à 18h00.

Animé depuis son origine par des bénévoles et leur passion pour le partage des connaissances, c'est tout naturellement que Le Club Informatique de Montrabé vous accueillera pour fêter « Libre en Fête » dans ses locaux à Montrabé le 19 mars.
Dès 14h, les membres du club vous accueilleront dans leurs locaux, Espace Saint-Exupéry, Allée de la Gare, pour vous y faire découvrir les valeurs du « libre » par le prisme de l'informatique. Plusieurs ateliers vous sont proposés (programme à confirmer) :
• des stands pour découvrir les logiciels que nous utilisons pour les cours,

[Limay] Logiciels libres, un enjeu de société - Le samedi 19 mars 2016 de 15h00 à 18h00.

« Logiciels libres, un enjeu de société", avec Louis-Maurice De Sousa, militant du logiciel libre, membre de l'April.
Le logiciel libre, d'où ça vient ? À quoi ça sert ? Comment cela peut aller au delà de simplement « libérer du code » ?
Conférence gesticulée réalisée dans le cadre de l'Université Populaire d'ATTAC.

[Lyon] Liberté, donnée, sécurité : Les CivicTech du dimanche - Le dimanche 20 mars 2016 de 15h00 à 19h00.

Quand apple refuse de d'ouvrir l'Iphone du tueur de San Bernardino, quand les terroristes d'ISIS utilisent Telegram, quand une loi qui permettait la copie de données lors d'une perquisition devient inconstitutionnelle…
… on papote éducation aux données, données personnelles, cookies et on mange une brioche
https://www.facebook.com/events/469923249869192/

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

ReactOS 0.4.0

12 mars, 2016 - 12:37

Près de dix ans après la version 0.3.0, le projet ReactOS a annoncé sa version 0.4.0 le 16 février 2016. ReactOS est une distribution logicielle libre un peu spéciale : elle propose un noyau NT et un environnement visant à reproduire les fonctionnalités de base d’un système d’exploitation Windows.

ReactOS n'est pas un clone libre de Windows mais un système d'exploitation libre compatible avec Windows. La précédente dépêche nous a tracé, il y a presque deux ans, un état des lieux à l'orée d'une campagne de financement participatif.

Le projet est également réputé pour sa capacité à documenter les fonctionnalités non-documentées de Windows, ce qui peut intéresser du monde qui ne serait pas directement intéressé par le système lui-même, et pour sa collaboration avec le projet WINE. En effet une grande part des bibliothèques en espace utilisateur proviennent directement de WINE et ReactOS travaille à remonter autant que possible les modifications.

C’est un projet très ambitieux : il ne s’agit pas seulement de développer un noyau, mais aussi de développer l’environnement utilisateur (comme le shell explorer.exe) et d’assurer la compatibilité avec la très vaste logithèque Windows, ce qui ajoute à la difficulté de l’exercice des contraintes très fortes. On peut le voir à la longueur du ChangeLog qui liste un très grand nombre de corrections visant à faire fonctionner des logiciels tiers.

Sommaire

Bien qu’étant une étape majeure pour le projet, cette version 0.4.0 est toujours étiquetée Alpha, mais la série 0.4.x sera la dernière à l’être, la prochaine série 0.5.0 sera une version Beta (voir la nomenclature officielle des versions de ReactOS).

Cette dépêche reprend assez librement la note de sortie officielle.

In memoriam

Dans la note de sortie, l’équipe tient à remercier et honorer particulièrement la mémoire de contributeurs qui ont permis que ReactOS devienne ce qu’il est devenu aujourd’hui :

« On ne peut pas insister suffisamment sur le fait que le projet ReactOS est là où il est aujourd’hui grâce aux efforts sans relâche d’individus qui le portent. Au cours de son évolution, certains sont arrivés et d’autres sont partis, mais tous ont laissé une marque, qu’elle soit dans le code source ou dans la mémoire des échanges avec ceux encore actifs dans le projet. Malheureusement, dans deux cas, ces souvenirs sont tout ce qui nous restera. Gé van Geldorp fut un des premiers développeurs et fut fort impliqué dans la mise au point du sous-système win32. Il a aussi pris sous son aile de nombreux autres développeurs qui ont rejoint le projet par la suite et qui se souviennent de son avidité à aider ceux qui débutaient. Brandon Mark Turner fut un autre des premières heures du projet. Il a travaillé sur une variété de composants et fut responsable du travail initial qui a permis de compiler ReactOS avec les outils de Microsoft. La version 0.4.0 leur est dédiée et nous espérons que son aboutissement puisse montrer à quel point nous leur en sommes immensément reconnaissants. »

Fonctions

Ici sont documentées non seulement les nouveautés depuis la version 0.3.17, mais aussi toutes les avancées reposant sur l’effort cumulatif de toute la série des versions 0.3.x. En résumé, les nouvelles fonctionnalités sont :

Pour l’utilisateur
  • Prise en charge d’ext2 en lecture et écriture (système de fichiers historique du noyau Linux), et de NTFS en lecture seule ;
  • Nouvel explorateur (explorer_new) avec prise en charge de thèmes ;
  • Prise en charge des périphériques SerialATA (UniATA) ;
  • Prise en charge du son ;
  • Prise en charge des périphériques USB ;
  • Prise en charge de VirtualBox et de VirtualPC ;
  • Réseau sans fil.
Pour le développeur
  • Utilisation de CMake pour compiler avec GCC ou MSVC ;
  • Temps de compilation réduit de manière significative ;
  • Débogage à distance du noyau via GDB ;
  • Prise en charge de WinDBG.

ReactOS n’est pas encore très stable pour une utilisation quotidienne, mais il fait déjà tourner nombre d’applications populaires, qu’elles soient libres ou propriétaires.

Modernisation de la compilation

Alors que les versions précédentes utilisaient un système fait maison — RBuild, basé sur des fichiers XML — qui bien qu’ayant des fonctionnalités très impressionnantes pour son époque, souffre de certains défauts subtils et empêche l’utilisation d’un autre compilateur que GCC, cette nouvelle version utilise désormais CMake.

Systèmes de fichiers

Historiquement, ReactOS dépendait des systèmes de fichiers de type FAT. Alors que la communauté attendait quelque chose de plus évolué, ce but restait difficile à atteindre pour des raisons de complexité technique. La prise en charge d’ext2 est complète, cette version est la première à permettre la lecture de NTFS (et btrfs pourrait venir dans une prochaine version !).

Affichage

Il y a eu de nombreuses améliorations de la prise en charge de la 2D et de la 3D. Des optimisations concernant l’accélération 2D ont eu lieu, celle-ci étant même dans certains cas plus rapide que Windows. La gestion de la 3D, initiée dans la version 0.3.7, a progressé. De plus, certains correctifs issus de la version 0.3.8 ont permis de charger correctement les pilotes graphiques. Voilà un grand pas de plus vers l’objectif de compatibilité !

Gestion de la mémoire

La gestion de la mémoire, composant central à tout système d’exploitation, a été fortement travaillée pour la version 0.3.15. Bien qu’il reste encore du travail, ceci constitue néanmoins une avancée significative sur le plan de la stabilité.

Réseaux

Depuis la prise en charge initiale des réseaux par la version 0.3.0, celle-ci n’a cessé d’être améliorée. Cette version inclut notamment des corrections de la gestion du Wi-Fi (introduit dans la version 0.3.14) et, depuis la version 0.3.17, la prise en charge de SSL par l’intermédiaire de la bibliothèque mbed TLS.

NT Virtual Dos Machine

Une demande récurrente de la communauté était la prise en charge des applications DOS 16 bits. Sous Windows, c’est le boulot de la NT Virtual DOS Machine (NTVDM). Son implémentation par ReactOS a vu le jour avec la version 0.3.17. Depuis, ses considérables améliorations permettent aux testeurs de ressusciter d’anciens jeux. Un avantage remarquable de cette implémentation est qu’elle continuera de fonctionner sur processeurs non IA32 (Intel x86) tels que AMD64 et même ARM, lorsque ces ports seront aboutis.

Base de registre

Qu’on l’aime ou pas, la base de registre est un composant essentiel de la famille Windows. En tant qu’implémentation de NT, ReactOS en possède aussi une. Non seulement celle-ci fonctionne de manière fiable, mais ReactOS peut aussi lire et modifier celles en provenance de Windows, permettant notamment au bootloader de ReactOS de démarrer Windows 2003.

Originalité de ReactOS, la base de registre peut également être parcourue depuis l’explorateur de fichier !

Le shell

L’explorateur utilisé par la version 0.3.0 est issu de la version 0.2.0. À cette époque, ReactOS n’offrait pas l’infrastructure nécessaire à son implémentation rigoureuse, forçant celui-ci à dupliquer l’essentiel des fonctionnalités qui auraient dû être rendues disponibles par le système d’exploitation. De plus, lorsque celles-ci furent disponibles via ce qu’on appelle le shell, il n’en profita pas. Cette version synthétise donc un travail important sur le shell ainsi qu’une toute nouvelle implémentation de l’explorateur, une des vraies nouveautés de cette version 0.4.0.

Pour l’anecdote, ce nouvel explorateur a été d’abord développé comme un explorateur de remplacement pour Windows en attendant que ReactOS implémente les fonctionnalités nécessaires et devienne capable de le faire tourner. L’intégration de cet explorateur témoigne donc significativement de la compatibilité de ReactOS avec Windows, et comment certains composants critiques peuvent être interchangés.

Stockage

Tout comme les connecteurs PS/2 tombés en désuétude, l’interface IDE est remplacée dans les ordinateurs actuels par l’interface SATA. ReactOS a introduit sa prise en charge dans la version 0.3.10 par l’incorporation du pilote UniATA et en a depuis amélioré le fonctionnement.

Son

La prise en charge du son, qui pourrait être vue comme une fonctionnalité de base, s’est avérée une tâche complexe. Depuis son introduction dans la version 0.3.9, elle a été améliorée pour passer d’une situation où l’on s’étonne que cela marche, à celle où il est normal que cela fonctionne.

USB

Le support préliminaire des claviers et souris, introduit dans la version 0.3.10, a été supplanté par une pile USB complète. Celle-ci a été introduite initialement dans la version 0.3.15 et a été continuellement améliorée depuis.

Aspect visuel

Une demande récurrente était d’avoir un shell à l’aspect plus agréable. Le chemin a été semé d’embûches, néanmoins la version 0.3.16 a été publiée avec un nouveau thème — Lautus — à destination des curieux.

À gauche, le thème classique, à droite, le thème Lautus :

En route vers la Beta

Il reste fortement déconseillé d’utiliser ReactOS en production. Si la stabilité n’est pas encore au rendez-vous, son niveau de fonctionnalités commence cependant à devenir satisfaisant. Espérons que tout cela soit stabilisé rapidement !

ReactOS peut être téléchargé ici (images CD d’installation, images de disque prêtes à virtualiser…). Les plus intrépides qui souhaiteraient l’installer sur du vrai matériel peuvent se référer à cette liste (non exhaustive) de matériel supporté avant de sauter le pas. Et en route pour la 0.5.0 qui devrait apporter entre autres la prise en charge de l’impression, et l’écriture dans les systèmes de fichier NTFS !

Si vous êtes un développeur d’application Windows, n’hésitez pas à tester votre production avec ReactOS et remonter le problème s’il vient clairement d’un manque ou d’une erreur de ReactOS. Si vous êtes un développeur de pilote pour Windows (système de fichier, prise en charge de matériel, etc.), sachez que si votre pilote est libre, votre travail pourrait contribuer directement au projet ReactOS.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Root-me: Rémunération des challenges de hacking et naissance de Root-me.pro

11 mars, 2016 - 10:52

Root-me est un MOOC (Massive Open Online Course) de sécurité informatique. Root Me permet à chacun de tester et d’améliorer ses connaissances dans le domaine de la sécurité informatique et du hacking. Cette communauté met librement à disposition une plateforme dédiée à l’apprentissage du ethical hacking.

Nouveautés et évolution pour Root-Me.org :
  • nouveau design ;
  • rémunération pour les créateurs de challenge sur une liste pré-établie par le staff ;
  • une boutique en ligne en partenariat avec Spreadshirt ;
  • la possibilité aux membres de la communauté de cotiser pour l'association et de bénéficier de privilèges supplémentaires ;
  • de nombreux environnements virtuels ont été ajout ;
  • et bien sur toujours plus de challenges…
Root-Me.pro

Pour répondre aux fortes demandes des entreprises, notamment pour des challenges inter-entreprises et d'autres spécificités, Root-me.pro est né :

  • scoreboard dédié ;
  • sélection de challenge ;
  • support dédié.
Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Libre en fête en Trégor : 26 Mars 2016

10 mars, 2016 - 00:57

Libre en Fête en Trégor est une journée autour du numérique et du logiciel libre dans le cadre de l'initiative lancée par l'April. Une quinzaine d’associations, des acteurs académiques, institutionnels et économiques du territoire se sont donnés rendez­-vous pour offrir un programme riche et varié : animations, démonstrations, conférences, ateliers et échanges.

Samedi 26 mars 2016, de 10h à 18h
Salle des Ursulines, Lannion (22)

Un grand rendez-­vous familial autour de 7 thématiques et d’un espace conférence pour apprendre, découvrir ou redécouvrir tout ce qui fait notre quotidien numérique.

Initiée et coordonnée par l’April, l’initiative Libre en Fête célébrera son 16ème anniversaire en 2016. Des événements conviviaux et festifs de découverte des logiciels libres et de ses valeurs sont proposés partout en France.

Sommaire Déroulement

La salle des Ursulines ouvrira ses portes dès 10h pour accueillir un public familial dans une ambiance conviviale.

Sur place, un bar sera à votre disposition toute la journée et des bénévoles seront à vos côtés pour répondre à toutes vos questions.

Pour vous restaurer, un food truck local se fera un plaisir de régaler vos papilles sur le parvis des Ursulines !

Les espaces Espace Citoyen Animation
  • 13h-14h: Traduction : je renseigne la carte OSM en breton
  • 14h-15h: Carto-partie sur thématique accessibilité (je vais sur le terrain pour cartographier)
  • 15h-16h: Ma carte: je crée et imprime ma carte personnalisée avec umap
  • 16h-17h: Speed-note session : pendant 5', je cartographie mon territoire
Démonstrations
  • Présentation données ouvertes de Lannion Trégor Communauté (LTC) et Côtes d'Armor
  • Utilisation des outils de Systèmes d'Information Géographique libres par la ville de Lannion et LTC (OSM, QGIS, Leaflet…)
  • Présentation de scribus et de création de cartes sophistiquées
  • Présentation de la construction d'une éolienne
  • Comment traduire les logiciels en breton
  • Le numérique pour l'apprentissage pour les enfants et l'aide aux personnes avec autisme par Orange Solidarité
Espace Multimédia
  • 10h: Réaliser son Stop Motion
  • 11h: Mise au point sur les logiciels photos
  • 11h30: Le Libre fait son cinéma
  • 15h: Dessine moi un manchot…
  • 16h: Quand la musique est libre
  • Toute la journée : découverte Ubuntu, Linux, Libre Office
Espace Fablab
  • Démonstration d'imprimantes 3D
  • Initiation à Arduino et RaspberryPi
  • Démonstration de mini drônes
  • Démonstration de robots programmables
  • Animation & démonstration de Mini Z (Voiture radiocommandée électrique sur piste) par ATM22
Espace Jeux
  • Découvertes des jeux libres
  • Retro-gaming
  • LAN party
  • Tournois de jeux d'arcade
Espace Enfants
  • Création de jeux vidéos et d'animations Scratch
  • Programmation de véhicules filoguidés Scratch
  • Initiation à la programmation Arduino
  • Découverte des composants informatiques
  • Quizz et vidéos sur la sécurité sur Internet
  • Démonstration d'imprimante 3D et de lunette de réalité virtuelle
Espace Geek
  • Challenge Ada lovelace : concours de programmation, à destination des lycéennes de secondes, premières et terminales
  • Install Party - amenez votre ordinateur
  • Hackathon ENSSAT : du 25 au 26 mars 2016 venez participer à un sprint d'innovation numérique (Les inscriptions sont encore ouvertes !)
Espace Professionnel

Conférences animées par les sponsors et les acteurs numériques du territoire…

Les conférences

Tout au long de la journée, vous pourrez suivre des conférences dans un espace dédié. De nombreux thèmes étant abordés, vous en trouverez sûrement à votre goût.

  • 10h30 : Petite histoire du logiciel libre - Morgan RICHOMME (Fablab Lannion)
  • 11H00 : Mon ordinateur en breton, option logiciels libres - Gwenn TORNOZ (An Drouizig)
  • 11H30 : Open source en entreprise - Sebastian VITARD (Kristal)
  • 12H00 : OpenStreetMap - Eric DEBEAU (OSM France)
  • 12H30 : Le logiciel libre, un atout pour le développement en Afrique - Florent YOUZAN
  • 13H00 : Patrimoine humain numérique - Yvon RASLETTER
  • 13H30 : La tête dans les étoiles avec Stelarium - Michel MALIGOT (Astrotregor)
  • 14h00 : Eolienne autoconstruite PIGGOTT - Laurent AUBERTIN (Tripalium)
  • 14H30 : Red Hat : un modèle économique autour de l’opensource - Red Hat
  • 15H00 : Dégooglisons Internet, petit retour sur l’initiative Framasoft - Benoît BAILLEUX
  • 15H30 : Kinto, une base de données pour le web made in Roazhon - Remy HÜBSCHER (Mozilla)
  • 16H00 : Libre penseur - Libre maker - Céline WOLSKI-DUVAL (Nokia)
  • 16h30 : Conférence HUAWEI - HUAWEI
  • 17H00 : Remise des prix Ada Lovelace - Lycée Le Dantec
  • 17H30 : Remise des prix Hackathon ENSSAT - ENSSAT
Les partenaires

Accrochez-vous, la liste est longue. De nombreuses bonnes volontés se sont fédérées autour de cette fête du libre.

  • Aleccor :Les exOOOs d'Aleccor Exercices éducatifs libres et gratuits programmés sous OpenOffice
  • An Drouizig : An Drouizig est une association de promotion de la langue bretonne sur les nouvelles technologies.
  • Anticipa : Anticipa développe l’économie, encourage l’innovation et stimule l’esprit d’entreprendre sur le territoire du Trégor-Goëlo.
  • Astrotregor : Le Club d'Astronomie du Trégor réunit des passionnés où chacun apporte son savoir et ses expériences dans un but d'enrichissement commun.
  • BrestTech+ : Le pôle constitué de Brest, Lannion, Quimper et Morlaix au sein de la Brest Tech + vient de décrocher le label Métropole French Tech.
  • Cité des Télécoms : La Cité des télécoms est le plus grand centre européen de culture et de loisirs dédiée à l’univers des télécommunications et du numérique.
  • CG22 : Le Conseil Départemental et ses partenaires libèrent leurs données.
  • Code d'Armor : Code d'Armor a pour but de construire une communauté de développeurs sur la région de Lannion.
  • ENSSAT : L’Enssat (École Nationale Supérieure des Sciences Appliquées et de Technologie) est une école publique d’ingénieurs et un pôle de recherche.
  • Fablab Lannion : Atelier participatif ouvert, le fablab de Lannion accueille petits et grands.
  • Infothema : L'association infothema a pour vocation la promotion des Logiciels Libres.
  • IUT Lannion Infocom : Le DUT InfoCom option information et communication des organisations prépare aux métiers tels que chargé(e) de communication, relation presse, graphiste, community manager.
  • Kristal : Kristal propose, avec son Framework Open Source Cobalt, un nouvel outil pour développer des applications mobiles.
  • Lannion Trégor Communauté : La communauté d'agglomération rassemble depuis le 1er janvier 2015, 38 communes pour 90 000 habitants.
  • LanPower : L'association LanPower de Rennes spécialisée sur les jeux video sous licences libres représentera le site jeuxlibres.net.
  • Les petits débrouillards : L’association « Les Petits Débrouillards » met en place des activités scientifiques et techniques pour les jeunes.
  • Lycée le Dantec : Lycée public de Lannion, Félix le Dantec s'implique depuis plusieurs années dans le logiciel libre.
  • Orange Solidarité : Le projet Orange solidarité numérique porté par la Fondation Orange vise à réduire la fracture numérique.
  • OSM France : OpenStreetMap France vise à promouvoir le projet OpenStreetMap et notamment la collecte, la diffusion et l'utilisation de données cartographiques sous licences libres.
  • PATG : Promouvoir et Agir en Trégor Goélo (PATG) est une association axée sur l'aide aux particuliers et aux très petites entreprises du Trégor Goélo.
  • Ro'spered : Ro’spered Patrimoine : tel est le nom d'un petit groupe d'amateurs d'histoire locale à Rospez.
  • THOT (c.i.s) : Reconditionnement informatique solidaire.
  • Titux.org : favoriser et développer l'intérêt, la pratique et la connaissance des usages du numérique, la promotion des logiciels et systèmes d'exploitation libres.
  • Tripalium : développer les stages d’auto-construction d'éoliennes.
  • Ville de Lannion : Lannion, deuxième ville du département et ville-centre de l’agglomération, est une ville jeune et attractive.
Les sponsors

Terminons enfin en remerciant chaleureusement les sponsors de l’événement.

Et un grand MERCI à tous les bénévoles impliqués dans l'organisation.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Campagne de financement participatif du fablab Chantier Libre

9 mars, 2016 - 21:33

Chantier Libre, c'est un fablab et un groupe d'utilisateurs de logiciels libres, créé il y a trois ans dans le département de la Loire près de Roanne. Nous sommes une association loi 1901, et nous avons comme objectif « la réappropriation critique de la technologie pour le changement social », rien que ça ;-)

Nous lançons une campagne de financement participatif pour nous permettre d'investir dans du nouveau matériel libre et de concevoir puis fabriquer une fraiseuse grand format libre.

Les adhérents peuvent utiliser nos machines, échanger, discuter pour fabriquer, transformer, réparer ce qu'ils veulent et surtout apprendre en faisant, apprendre les uns des autres et passer du bon temps. Nous tentons aussi d'aller un peu plus loin, de donner du sens et de créer du discernement, "fabriquer, oui mais pourquoi ?". C'est aussi dans ce sens que nous faisons la promotion du Libre, logiciel mais aussi culture et matériel. Nous faisons ainsi des ateliers de formation et des soirées débat (notamment les Mardis du Numérique au bar associatif Lay t'Motiv).

Nous essayons (autant que possible) de n'avoir que du matériel libre (OpenHardware), à savoir aujourd'hui:

  • imprimante 3D Ultimaker
  • fraiseuse CNC Shapeoko
  • scanner 3D Ciclop,
  • et bien sûr des arduino, des raspberryPi et des ordis sous GNU/Linux

La campagne de financement paricipatif (crowdfunding comme on dit) vise à compléter deux subventions pour nous permettre d'avoir beaucoup plus de matériel, pour pouvoir vraiment fabriquer tout ce qu'on veut, et aussi proposer des services aux entreprises pour financer l'asso. Nous allons donc notamment acheter:

  • découpe laser LaserSaur (déjà achetée en fait, en cours de montage).
  • imprimante 3D SLA IliosKit
  • imprimante 3D Delta avec extrudeur céramique
  • imprimante 3D Prusa i3

Comme nous n'avons pas trouvé ce qu'il nous fallait en openhardware pour les autres machines nous allons concevoir (dans certains cas en s'inspirant de choses existantes bien-sûr) et publier les plans (Freecad et PDF) sous licence libre de:

  • imprimante 3D d'un mètre cube
  • fraiseuse CNC de 2m50 par 1m25
  • thermoformeuse
  • banc de moulage sous vide

Si vous croyez comme nous qu'il est possible d'avoir un fablab libre, citoyen, engagé,
Si vous croyez comme nous qu'un fablab libre citoyen engagé ne change peut-être pas grand chose, mais que plein de structures comme la nôtre disséminées peuvent apporter beaucoup,
Si vous rêviez d'avoir les plans des machines ci-dessus pour vous ou pour une communauté (cf ci-dessus),
Si vous souhaitez adhérer à notre association,
Si vous ne savez pas quoi faire de votre argent;
ou si juste vous voulez nous filer un coup de main,

n'hésitez pas à contribuer et diffuser l'information autour de vous (avec des tweets, des cartes postales, des gifs animés, ou même en parlant à votre voisin…).

Merci en tout cas de votre lecture

Librement

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Swift sous GNU/Linux - Introduction

9 mars, 2016 - 00:17

Swift est le nouveau langage de programmation d’Apple. Il a été rendu libre et open-source, sous licence Apache 2.0, le 3 décembre 2015. Nous allons voir à travers cet article comment l’installer et l’utiliser sur GNU/Linux. Vous n’avez pas besoin d’avoir de connaissance avancée de GNU/Linux, ni de machine avec GNU/Linux installée pour suivre ce tutoriel.

Sommaire Installation de Swift sur GNU/Linux

Si vous avez déjà Ubuntu 14.04 LTS ou Ubuntu 15.10, en machine physique ou virtuelle, vous pouvez simplement suivre les instructions sur le site swift.org pour télécharger et installer Swift pour Linux. Vous pouvez alors vous rendre directement à la section suivante.

La suite vous décrit les étapes pour installer simplement une machine virtuelle Ubuntu dotée du nouveau langage Swift.

Installation de VirtualBox

VirtualBox est un logiciel libre vous permettant de configurer et faire tourner des machines virtuelles. Si ce n’est déjà fait, installez-le en vous rendant à la page de téléchargement du site.

Installation de Vagrant

Vagrant est un logiciel en ligne de commande qui permet d’installer et configurer des machines virtuelles à l’aide de scripts. Rendez-vous à la page de téléchargement du site, téléchargez et lancez l’installeur du système d’exploitation de votre machine hôte.

À l’aide du script suivant, vous allez pouvoir télécharger et configurer votre machine virtuelle en une ligne de commande !

Créez un dossier vagrant-swift, puis créez dans ce dossier, un fichier nommé Vagrantfile contenant le code suivant :

Vagrant.configure(2) do |config| config.vm.box = "ubuntu/trusty64" config.vm.provision "shell", inline: <<-SHELL sudo apt-get --assume-yes install clang curl -O https://swift.org/builds/ubuntu1404/swift-2.2-SNAPSHOT-2015-12-01-b/swift-2.2-SNAPSHOT-2015-12-01-b-ubuntu14.04.tar.gz tar zxf swift-2.2-SNAPSHOT-2015-12-01-b-ubuntu14.04.tar.gz echo "export PATH=/home/vagrant/swift-2.2-SNAPSHOT-2015-12-01-b-ubuntu14.04/usr/bin:\"${PATH}\"" >> .profile echo "Swift has successfully installed on Linux" SHELL end

Pour les utilisateurs Windows, il vous faudra un terminal qui permet d’exécuter des commandes Unix. Je vous recommande Git Bash de la suite Git for Windows. Durant l’installation, vous pouvez laisser toutes les options de configuration par défaut. Une fois installée, vous devez lancer Git Bash.

Ouvrez un terminal si ce n’est déjà fait (Git Bash si vous êtes sous Windows). Placez-vous dans le répertoire vagrant-swift et lancez la commande suivante :

$ vagrant up

Allez boire une bière le temps que Vagrant procède aux étapes suivantes :

Téléchargement d’Ubuntu 14.04 LTS
Lancement de la machine virtuelle
Installation du compilateur clang
Téléchargement et décompression de Swift
Configuration de la variable PATH de l’utilisateur

Vous aurez peut-être des messages affichés en rouge, vous pouvez les ignorer. Si tout s’est déroulé correctement, le dernier message indique :

==> default: Swift has successfully installed on Linux
La machine virtuelle est prête, connectez-vous en ssh en lançant cette commande :

$ vagrant ssh

La connexion établie, vous obtenez un prompt de ligne de commande :

vagrant@vagrant-ubuntu-trusty-64~$

Vérifiez que Swift est bien installé en tapant :

vagrant@vagrant-ubuntu-trusty-64:~$ swift --version Swift version 2.2-dev (LLVM 46be9ff861, Clang 4deb154edc, Swift 778f82939c) Target: x86_64-unknown-linux-gnu Premier programme Live

Les développeurs iOS ou OS X le savent déjà grâce au playground d’Xcode, Swift est un langage pouvant être exécuté en live grâce au REPL (Read-Eval-Print-Loop).
Lancez la commande swift, un prompt apparaît, entrez alors votre première ligne de code Swift sur Linux !

vagrant@vagrant-ubuntu-trusty-64:~$ swift Welcome to Swift version 2.2-dev (LLVM 46be9ff861, Clang 4deb154edc, Swift 778f82939c). Type :help for assistance. 1> print("Hello, Swift!") Hello, Swift! 2>

Pour quitter votre session Swift REPL, entrez la commande :q.

Compiler un programme

Pour compiler un programme écrit en Swift, créez un fichier source, par exemple de la manière suivante :

$ cat > helloworld.swift

Puis rentrez cette unique ligne de code :

print("Hello World !")

Appuyez une fois sur Entrée suivi de CTRL-D pour créer le fichier. Listez le répertoire courant pour vous assurer de la présence du fichier fraîchement créé en tapant la commande ls. Compilez maintenant votre programme en tapant :

$ swiftc helloworld.swift

Si vous listez le répertoire courant, vous verrez qu’un nouveau fichier exécutable nommé helloworld a été créé. Votre programme est prêt à être lancé, tapez :

$ ./helloworld

Vous devriez voir en sortie :

Hello World !

Ce qu’Apple a rendu open source

Seulement une partie de la technologie est disponible en open source pour le moment. Les composants sont :

  • Compilateur Swift, sources et exécutables, débogueur, REPL. C’est le coeur du langage lui-même. Apple a rendu open les sources du programme swiftc, le même compilateur utilisé pour compiler les applications iOS et OS X.
  • Bibliothèque standard Swift. Presque la même bibliothèque standard utilisée depuis la sortie de Swift, elle comprend la définition des collections, protocoles et autres fondamentaux. Si par curiosité, vous voulez voir comment est définie la classe (plus précisément la structure) String, rendez-vous sur le github ici.
  • Bibliothèques Swift core. Elles font peau neuve aux bibliothèques existantes d’Apple écrites en Objective-C. Elles fournissent des fonctionnalités et des outils de haut niveau tels que ceux pour la communication web, l’interaction avec le système de fichiers, les calculs de date et heure.
  • Swift Package Manager. C’est le maître de cérémonie de l’assemblage de chaque brique qui forme une application. Il va télécharger les dépendances, les compiler et les lier entre-elles pour créer des bibilothèques ou des exécutables.
  • Mais encore… Si vous parcourez la page Github d’Apple, vous trouverez d’autres composants tels qu’une encapsulation de libdispatch (Grand Central Dispatch), des informations sur Swift 3.0, ou même un parseur du langage Markdown…
Ce qui n’est pas (encore) disponible

Il manque à l’appel la plupart des frameworks qui rendent les applications iOS et OS X aussi belles. Pour n’en citer que quelques-uns : AppKit, UIKit, Core Graphics, Core Animation, AVFoundation…

Vous ne trouverez pas non plus l’environnement de développement intégré Xcode.

Mais ce qu’Apple a rendu open source est plutôt significatif. En effet, le fait que les bibliothèques Swift Core ne reposent plus sur l’environnement d’exécution Objective-C montre qu’Apple est en train de créer les fondements de Swift pour, à long terme, remplacer Objective-C. De plus, le fait que Swift soit cross-platform suggère qu’Apple espère voir les développeurs l’utiliser pour le développement d’applications Linux entre autres. Si ce n’est pour des applications GUI, au moins pour des applications serveurs.

Swift Package Manager

Voyons en pratique l’utilisation du package manager sur un exemple simple, un petit jeu de « pierre, feuille, ciseaux ». Créez un dossier helloswift puis un dossier sources à l’intérieur du premier en exécutant les commandes suivantes :

$ mkdir helloswift $ cd helloswift $ mkdir sources $ cd sources

Créez ensuite un fichier nommé main.swift, (le nom main est important pour la suite), dans le répertoire sources en exécutant :

$ cat > main.swift

Copiez le programme suivant :

import Foundation import Glibc let player = ["pierre", "feuille", "ciseaux"] srandom(UInt32(NSDate().timeIntervalSince1970)) for count in 1...3 { print(count) sleep(1) } print(player[random() % player.count]);

Tapez Entrée puis CTRL-D.

Vous pouvez d’ores et déjà exécuter votre programme avec la commande :

$ swift main.swift Génial ! Il faut que j’en parle aux copains ! Arf… il n’auront pas la commande swift…

C’est ici que le Swift Package Manager entre en jeu ! Grâce à lui, vous allez pouvoir distribuer un exécutable de ce formidable programme. Créez un fichier Package.swift dans le dossier parent (helloswift) :

$ cd .. $ cat > Package.swift

Copiez ceci dedans puis tapez Entrée et enfin CTRL-D :

import PackageDescription let package = Package( name: "Chifoumi" )

Lancez la commande de build :

$ swift build

Swift détecte automatiquement le point d’entrée du programme car nous avons nommé notre fichier main.swift. Si vous renommez ce fichier, vous aurez des erreurs de compilation. En revanche le changement de nom du dossier sources n’affecte pas la compilation mais l’exécutable créé portera le nom du dossier et non le nom donné dans le fichier Package.swift. Si la compilation réussit, le package manager crée un dossier .build contenant un dossier debug dans lequel se trouve l’exécutable Chifoumi. Vous pouvez alors le distribuer et quiconque ayant une machine Linux pourra l’exécuter en tapant la commande suivante dans le répertoire où se trouve l’exécutable :

$ cd .build/debug/ $ ./Chifoumi

Le Swift package manager possède évidemment beaucoup de fonctionnalités que nous n’avons pas explorées. Un guide d’utilisation plus avancée fera peut-être l’objet d’un nouvel article, qui sait ?

Stay tuned !

Références / Sources Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

A.M. Turing Award 2015 - Cryptographie

8 mars, 2016 - 23:38

Diffie et Hellman ont été récompensés par l'ACM (Association for Computing Machinery) de l'A.M. Turing Award 2015 pour leurs contributions à la cryptographie moderne.

Sommaire

Whitfield Diffie, CSO (responsable sécurité) chez Sun Microsystems, et Martin E. Hellman, professeur émérite en ingénierie électrique à l’université de Stanford, pionniers de la cryptographie, ont obtenu cette distinction de l’ACM pour leurs travaux sur la cryptographie à clé publique et les signatures numériques.

L'association

L’ACM est une organisation à but non lucratif fondée en 1947. À l’origine, l'association avait décidé de prendre pour nom « Eastern Association for Computing Machinery » lors d’une réunion tenue en 1947 à l’université Columbia à New York. C’était la suite logique d’un intérêt croissant pour l’informatique, notamment pour ce qui avait trait aux machines de calculs, comme en témoigne cette notice établie lors de cette réunion :

« The purpose of this organization would be to advance the science, development, construction, and application of the new machinery for computing, reasoning, and other handling of information. »

« Le but de cette organisation est de faire avancer la science, l’innovation, la création, et l’application aux nouvelles machines de calculs, de raisonnement et de manipulation de l’information. »

ou encore celle-ci :

« The Association is an international scientific and educational organization dedicated to advancing the art, science, engineering, and application of information technology, serving both professional and public interests by fostering the open interchange of information and by promoting the highest professional and ethical standards. »

« L’association est une organisation scientifique et éducative internationale, dédiée aux avancées concernant l’art, la science, l’ingénierie et l’application des technologies de l’information, servant aussi bien les intérêts du public que des professionnels, en favorisant l’ouverture aux échanges d’informations et la promotion des meilleurs standards éthiques et professionnels. »

En janvier 1948, l’association supprimera le mot Eastern de son appellation et deviendra l’ACM.

Sa structure est composée de personnes (estimation de 100 000 au niveau mondial), aussi bien de professionnels que d’étudiants, en provenance de tous les secteurs en lien avec les sciences informatiques et leurs applications. Pour différencier ses membres, elle reconnaît trois grades, ou distinctions selon leurs contributions :

  • Senior member (regroupe les professionnels qui ont 10 ans d’expérience et qui sont membres de l’ACM depuis 5 ans) ;
  • Distinguished Member (professionnels avec 15 ans d’expérience et membre depuis 5 ans) ;
  • Fellow (rang le plus prestigieux qui nécessite d’être membre depuis 5 ans, d’avoir contribué à des travaux dans les sciences informatiques, des technologies de l’information ou au sein de l’association, mais qui nécessite également d’être nommé par un membre professionnel).

On peut remarquer que les étudiants n’ont pas droit à ces statuts, probablement du fait qu’ils n’ont pas encore contribué significativement en informatique. Toutefois, ils peuvent bénéficier autant que les professionnels d’avantages au sein de l’organisation, comme des opportunités d’emplois, un vaste réseau, des accès à des ressources (cours, livres, etc.).

En plus de ces distinctions offertes aux professionnels, l’organisation en propose une autre qui s’accompagne cette fois-ci d’un crédit.

L'A.M Turing

Il s’agit de la plus prestigieuse distinction au sein de l’association. Elle a été nommée ainsi en mémoire des travaux d’Alan Turing, mathématicien britannique et pionnier dans le domaine de l’informatique, connu pour ses travaux sur Enigma durant la Seconde Guerre mondiale. La récompense s’accompagne de la remise d’une somme d’un million de dollars, financée par Google. Elle est décernée à une personne choisie pour sa contribution de grande valeur dans le domaine informatique.

Pour l’année 2015, la récompense souligne l’importance des travaux de Diffie et Hellman, travaux qui permettent de faire communiquer deux parties de façon privée à travers un canal sécurisé, comme la connexion sécurisée en ligne vers les banques, les sites de commerce en ligne et autres serveurs d’email, ou encore le cloud. Les deux chercheurs ont introduit dans une publication datée de 1976 et intitulée « New Directions in Cryptography » l’idée de clés publiques et de signature numérique. Ces idées sont à la base de beaucoup de protocoles de sécurité actuels permettant de sécuriser les communications quotidiennes sur Internet.

Récompenser la cryptographie

C’est donc la cryptographie qui a été mise à l’honneur à l’occasion de la remise de cette récompense. Cette distinction de la cryptographie apporte un message intéressant dans le contexte actuel, après les révélations d’Edward Snowden sur la surveillance généralisée et au moment où les États occidentaux veulent limiter son accès aux citoyens.

Selon les mots du président de l’ACM, Alexander L. Wolf : « En 1976, Diffie et Hellman ont pensé un futur où les gens communiqueraient régulièrement dans les réseaux et seraient vulnérables à des vols ou des altérations au sein de leurs communications. Maintenant, après près de 40 ans, nous constatons que leurs prévisions se sont avérées. »

Des propos appuyés par un chercheur de Google, Andrei Broder : « La cryptographie à clés publiques est fondamentale au sein de nos industries ». Il poursuit en disant que « la capacité à protéger des données privées repose sur des protocoles qui confirment l’identité du propriétaire et ainsi assurent l’intégrité et la confidentialité des communications ». « Ces protocoles largement utilisés ont pu être concrétisés grâce aux idées de Diffie et Hellman », termine Andrei.

Depuis longtemps, la cryptographie s’est imposée comme un moyen pour sécuriser les flux d’échanges entre parties. On est passé de chiffrement à base de charabia (calcul de clé générée par l’humain) à des chiffrements plus évolués, plus sûrs, plus rapides à faire, mais surtout plus difficiles à décrypter, grâce au calcul de clés générées par des machines. C’est par ailleurs après la Première Guerre mondiale que les machines à calculer ont commencé à se développer.

Dans la notion de chiffrement, la clé est un élément d’information qui va permettre de traduire du texte lisible en texte chiffré et illisible (brouillé). C’est comme la création d’une serrure qui n’autorise qu’une clé spécifique pour la déverrouiller. Auparavant, lorsque deux individus cherchaient à établir une communication chiffrée, ils avaient besoin de clés identiques, c’est ce que l’on appelle la cryptographie symétrique. La gestion de ces clés limitait fortement la portée de ces communications. Mais ce système de chiffrement posait un problème au niveau de la sécurité : la clé unique peut être interceptée par une tierce partie, notamment au moment de l’échange, et lui permettre ainsi de déchiffrer le message sans que les deux parties le sachent ou même de chiffrer un message frauduleux sans que la partie récipiendaire puisse douter de l’origine du message.

Dans la publication « New Directions in Cryptography », Diffie et Hellman ont présenté un algorithme ( [NdM] Il ne s'agit pas d'un algorithme, d'une implémentation, mais d'une description/formalisation du principe. Cf cet article) qui montre que le chiffrement à clé publique ou à clés asymétriques est possible. Ils établissent la notion de couple clé publique/clé privée. La clé publique permet le chiffrement du message. Elle est non secrète et est échangeable librement. La clé privée est quant à elle secrète. Elle permet de déchiffrer le message chiffré avec la clé publique associée. Bien entendu, il ne doit pas être possible de déduire la clé privée de la clé publique associée, au risque de rendre la sécurité apportée nulle.

Ce concept se décline en deux grandes utilisations :

  • le chiffrement de messages en utilisant la clé publique du destinataire. Seul le destinataire possédant la clé privée associée pourra déchiffrer le message ;
  • la signature numérique de message en utilisant sa propre clé privée. Le destinataire peut vérifier la signature en utilisant la clé publique de l’émetteur. Lui seul connaissant la clé privée aura pu émettre la signature.

Pour finir sur ce Turing Award, on peut remarquer que cette distinction a mis en avant deux personnalités célèbres, en se basant sur une de leurs publications, et probablement sur d’autres critères (comme les précédentes récompenses reçues au sein de l’ACM). Pourtant, une autre personne a également été un pionnier de ce concept à la même époque. Il n’est pas difficile de trouver son nom associé à ces personnalités, pour des méthodes de cryptographie asymétriques : Ralph Merkle.

Pour résumer, avant la publication de Diffie et Hellman, Merkle, encore étudiant, avait émis l'idée d'une cryptographie à base de clé publique. Cette idée reposait sur une méthode de génération de puzzle aléatoire pour construire un échange sécurisé en deux parties. Merkle ayant trouvé peu de soutien et d’écoute pour ses idées, c’est la publication de Diffie et Hellman qui fut considérée comme l’origine du concept de clé asymétrique. Cela n’a pas empêché Merkle de devenir un professeur distingué en informatique au Georgia Tech’s Information Security Center.

Quelques liens Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

CodevTT v1.1.0 - Suivi d'activité et gestion de projet avec MantisBT

8 mars, 2016 - 21:37

CodevTT est un outil libre (GPLv3) de gestion de projet réactif en lien direct avec le développement, permettant un suivi détaillé de l'avancement des projets et des activités de l'équipe.

Sa caractéristique principale est d'être en lien direct avec MantisBT — un système de suivi d'anomalies — dont on étendra le périmètre d'activité.

Parmi les nouveautés de la v1.1.0 : un gestionnaire de greffon, permettant de configurer l'interface selon les besoins des projets et le développement d'indicateurs spécifiques.

CodevTT a gagné le trophée de l'innovation Atos 2015.

En puisant des informations dans la base de données de MantisBT et en proposant un système simple de saisie des comptes-rendus d'activité aux utilisateurs, CodevTT réduit considérablement le nombre d'opérations manuelles à effectuer pour générer rapports, statistiques, alertes, planning, diagramme de Gantt et autres indicateurs de production et de suivi.

Les données de MantisBT étant tenues à jour en permanence par les développeurs, le chef de projet peut avoir une vue en temps réel de l'avancement du projet, sans créer de surcharge de travail pour l'équipe. Les informations et alertes remontées par CodevTT permettent au chef de projet d'identifier plus rapidement les points durs du projet. La réduction d'un grand nombre de tâches récurrentes lui permet de se concentrer davantage sur les parties nécessitant le plus d'attention et d'analyse.

Les statistiques aident à identifier les actions à entreprendre pour améliorer la productivité de l'équipe et permettront d'en mesurer l’efficacité à court, moyen et long terme. La section Contrats et Commandes permet d'avoir une vue client de l'avancement, et propose des indicateurs qui pourront lui être remontés.

CodevTT est donc un outil de gestion de projet réactif, en lien direct avec le développement, et se fixe comme objectif la maîtrise du suivi et la réduction des coûts de management par la simplification et l'automatisation des processus.

CodevTT est un logiciel libre, soutenu par AtoS qui l'utilise en interne pour gérer ses projets (avec une base d'utilisateurs actuelle d'environ 250 personnes).

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Un Raspberry Pi pour bidouiller (Belgique, Mons, le 17 mars 2016)

8 mars, 2016 - 17:49

Ce jeudi 17 mars 2016 à 19h se déroulera la 47ème séance montoise des Jeudis du Libre de Belgique.

Le sujet de cette séance : Un Raspberry Pi pour bidouiller

Thématique : informatique de loisir|embarqué|communauté

Public : Tout public|développeur|étudiants

L’animateur conférencier : François Bayart (ASBL LoLiGrUB)

Lieu de cette séance : Université de Mons, Campus Plaine de Nimy, avenue du Champ de Mars 4, Centre Vésale, Auditoire La Fontaine (cf. ce plan sur le site de l’UMONS, ou la carte OSM).

La participation sera gratuite et ne nécessitera que votre inscription nominative, de préférence préalable, ou à l’entrée de la séance. Merci d’indiquer votre intention en vous inscrivant via la page http://jeudisdulibre.fikket.com/. La séance sera suivie d’un verre de l’amitié.

Description :

Le Raspberry Pi est un nano-ordinateur de la taille d’une carte de crédit et de faible coût, conçu pour encourager l’apprentissage de la programmation informatique. La quasi-totalité de ses spécifications et les logiciels qui le font fonctionner sont sous licence libre.

Lors de cette conférence, François Bayart (administrateur système linux) va nous présenter les différentes variantes du Raspberry Pi, comment faire nos premiers pas pour l’exploiter et il nous montrera les différentes possibilités d’usage qui s’offre à nous (jeux, multimédia, domotique, serveur, bidouillage…). Nous verrons ensuite comment relier le Raspberry Pi à différents composants électroniques à travers les connexions GPIO.

Information complémentaire : l’ASBL LoLiGrUB organise samedi 19/3 à 15h à Boussu un atelier montrant comment exploiter le Raspberry Pi pour gérer sa propre caméra de surveillance vidéo. Renseignements complets sur le site loligrub.be.

Les Jeudis du Libre à Mons bénéficient aussi du soutien de nos partenaires : CETIC, Normation, OpenSides, MeaWeb et Phonoid.

Si vous êtes intéressé(e) par ce cycle mensuel, n’hésitez pas à consulter l’agenda et à vous inscrire sur la liste de diffusion afin de recevoir systématiquement les annonces.

Pour rappel, les Jeudis du Libre se veulent des espaces d’échanges autour de thématiques des Logiciels Libres. Les rencontres montoises se déroulent chaque troisième jeudi du mois, et sont organisées dans des locaux et en collaboration avec des Hautes Écoles et Facultés Universitaires montoises impliquées dans les formations d’informaticiens (UMONS, HEH et Condorcet), et avec le concours de l’A.S.B.L. LoLiGrUB, active dans la promotion des logiciels libres.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires