Syndiquer le contenu
Mis à jour : il y a 3 heures 49 min

OpenFL 4.0

13 juillet, 2016 - 11:03

OpenFL est une API graphique libre et gratuite, permettant de créer des jeux et des applications cross-platform. Il y a quelques jours, une nouvelle version majeure de OpenFL, la version 4, a été publiée. Cette dépêche profite de l'occasion pour faire un tour des possibilités offertes par cette API.

OpenFL est donc capable de compiler nativement pour les plateformes Linux, Windows, MacOS, iOS, Android, Raspberry PI, BlackBerryOS, Firefox OS, HTML5, Tizen, Wii U, PS3, PS Vita, PS4, et Xbox One, tout en profitant de l'accélération GPU via OpenGL, OpenGL ES, WebGL, Stage3D, et un moteur de rendu spécifique pour les consoles de jeu.

Parce qu’il a un historique important dans le développement de jeux vidéo et parce qu'il est naturellement orienté multi-plateforme, OpenFL utilise Haxe comme langage de programmation.

OpenFL Architecture

OpenFL est une API comme OpenGL l'est aussi. Elle repose essentiellement sur l'API Flash et s'oriente naturellement vers la production de contenus interactifs, d’applications, de jeux, d’interfaces 2D et d'animations.

Elle s'appuie sur la bibliothèque Lime qui se charge de toute la mécanique de compilation croisée. On va y revenir.

Moteur de jeu

C'est clairement dans le jeu vidéo que cette API se développe le plus.
Le célèbre jeu “Papers, Please”, gagnant d’un Bafta et fort de quelques 30 récompenses utilise OpenFL. Electronic Arts, le géant du jeu vidéo, a récemment substitué OpenFL à Scaleform pour produire son dernier jeu vidéo mobile, (John Madden NFL). Une grande majorité des essais au Ludum Dare exploite cette API. OpenFL a par ailleurs concentré ses efforts pour ouvrir la porte du développement sur consoles de jeu.

HaxeFlixel, construit par-dessus OpenFL, est un framework de développement de jeux vidéo 2D populaire.
Personnellement j'attends avec impatience la sortie de Defender's Quest 2 et Yummy Circus.

Stencyl va encore plus loin en offrant tout un environnement de développement en plus d'un très bon moteur de jeux.

Interfaces

Dans le domaine des IHM, on retrouve HaxeUI qui propose une solution efficace pour construire des interfaces. Il est à noter que la V2 devrait bientôt sortir.

Ian Harrigan, le principal développeur, a présenté lors du dernier WWX cette nouvelle version. En attendant la vidéo, vous pouvez retrouver ses interviews et ses supports de présentation.

Lime

Lime est la bibliothèque gratuite et open-source, qui sert de fondation à OpenFL et à d'autres projets.
Elle s'occupe de la partie multi-platforme. Elle expose les contextes Canvas, DOM, GL (WebGL, OpenGL, OpenGLES) en fonction des plateformes et unifie les I/O pour OpenFL (clavier, souris, écrans, joystick…) via SDL. Lime offre également une API audio mais expose OpenAL pour ceux qui veulent quelque chose de plus bas niveau. Elle supporte :

  • Windowing
  • Input
  • Events
  • Audio
  • Render contexts
  • Network access
  • Assets
Heaps

Heaps est un framework de développement de jeu 3D qui repose directement sur Lime.

Evoland et NorthGard sont de très bons exemples de ce que peut faire Heaps.

Pour bien commencer

Le plus simple reste d'utiliser Haxe Develop. Intellij Idea, Sublime Text, ou VsCode supportent aussi très bien les développements Haxe et OpenFL. NdM : Ou vim ou emacs ou Ed.

Ensuite le site de OpenFL propose une série de tutoriels plutôt efficaces. Celui sur le jeu pong est pas mal du tout.

Vous pouvez également lire ce très bon billet «Flash is Dead, Long Live OpenFL» de Lars Doucet sur OpenFL et tout son écosystème

En bref, OpenFL est une très belle technologie à découvrir ou redécouvrir.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

FusionDirectory 1.0.14 est sorti & Argonaut 0.9.7 suit !

12 juillet, 2016 - 21:10

L’équipe de FusionDirectory est heureuse de vous annoncer la publication de la version 1.0.14 de FusionDirectory. Pour ceux qui ne connaissent pas FusionDirectory, il s’agit d’un gestionnaire d’infrastructure. Il est à LDAP ce que Webmin pouvait être à NIS/NIS+ : une interface Web modulaire de gestion complète d’un annuaire LDAP. Sa modularité permet d’offrir aussi la gestion de services qui ne sont pas directement interopérables avec LDAP.

De plus, la même équipe de FusionDirectory est également heureuse de vous annoncer la publication de la version 0.9.7 de Argonaut. Pour ceux qui ne connaissent pas Argonaut, il s’agit d’un système client/serveur qui permet de faire du provisioning et de l'orchestration en collaboration avec FusionDirectory (gestionnaire d'annuaire LDAP). Argonaut permet aussi de s'interfacer avec des outils de déploiement tels que FAI (Fully Automated Install) ou OPSI (Open PC Server Integration).

FusionDirectory 1.0.14 Nouvelles fonctionnalités
  • Breezy est dorénavant le thème par défaut
  • Un contributeur a commencé à traduire FusionDirectory en finnois
  • Les modèles peuvent être utilisés de manière centrale ou dans des branches et être restreints avec des ACL FusionDirectory
Principales corrections
  • FusionDirectory est compatible PHP7
  • Amélioration et test complet du plugin quota
  • Amélioration et test complet du plugin autofs
  • Les objets imprimantes ont été convertis en simpleplugin
  • Les imprimantes ont été enlevées des objets poste de travail
  • Le webservice a été améliore pour le rendre plus robuste et plus logique
  • Les hooks ont été corrigés pour l’éventualité de l’exécution de code arbitraire
  • Le service de base IMAP/POP3 a été remis pour éviter des régressions dans certains cas
Corrections mineures
  • L’import CVS et LDIF a été amélioré
  • Le système de récupération de mot de passe a été corrigé afin de ne pas montrer de mauvais messages d’erreurs dans certains cas
Plugin supprimé
  • Le plugin game a été supprimé car il était obsolète
Paquets pour les distributions :

Des paquets logiciels pré-compilés sont disponibles pour Debian Wheezy et Jessie, CentOS 6 et 7, Scientific Linux 6 et 7, Suse SLES 11 SP3, Mageia Cauldron ainsi qu'ArchLinux.

Argonaut 0.9.7

La version 0.9.7 est concentrée autour de deux plugins de FusionDirectory, user-reminder et audit.

À dater de cette version, en plus de ses fonctionnalités de gestion des systèmes, des services et des outils de déploiement, Argonaut devient le framework officiel pour tous les scripts combinés à des plugins FusionDirectory.

Nouvelles fonctionnalités
  • argonaut-clean-audit est un script qui sert à nettoyer la branche d’audit gérée par le plugin audit de FusionDirectory
  • argonaut-user-reminder est un script qui gère le renouvellement automatique des comptes utilisateurs gérés par le plugin user-reminder de FusionDirectory

Argonaut est supporté sur Debian Wheezy & Jessie / Centos 7 & Rhel 7 & Scientific Linux 7

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

GNU/Linux a son OCR de qualité

12 juillet, 2016 - 11:16

Un des grands reproches faits aux systèmes GNU/Linux par les utilisateurs déficients visuels était l'absence d'un logiciel de reconnaissance optique de caractères (OCR). Après avoir simplifié l'accès à GNU/Linux et avant d'y avoir implémenté des synthèses vocales de haut niveau, la société Hypra a résolu la question de l'OCR. En partenariat avec l'entreprise Abbyy, elle propose désormais un outil pour reconnaître les documents images issus du Web ou les documents numérisés et afficher leur contenu dans LibreOffice plutôt que dans un visionneur d'images.

L'outil est fourni sous forme d'un binaire. Puis chacun peut le lancer en ligne de commande. Pour ceux qui ont MATE et qui veulent du très simple, Hypra fournit un paquet Debian, installable sur tous systèmes. Il ajoute l'entrée au menu contextuel de caja, le gestionnaire de fichiers. Hypra fournit aussi, avec le paquet, la ligne à ajouter à ses raccourcis pour lancer le scanner par simple raccourci clavier (fonctionne sur tous les bureaux). Ce dispositif installé en fait la suite OCR la plus simple du monde PC puisqu'un raccourci ou une commande du menu contextuel suffit à lancer le scanner, la reconnaissance et l'affichage dans LibreOffice. Avec stockage des images.

Enfin, précisons que l'outil est bien sûr disponible dans le Système à Accès Universel.

Et le prix? Il est vendu 150€. Légèrement moins cher que Nuance OmniPage ou Abbyy FineReader (tous deux propriétaires) sous Windows dans leur version complète, il est la seule offre illimitée, sur GNU/Linux, à ce prix. Jusqu'ici Abbyy proposait simplement une version en ligne de commandes limitée à 12000 pages par an. La version illimitée coûtait 3000 €. C'est donc un bon début insufflé par cette entreprise sociale et solidaire, qui contribue à rendre le monde du libre accessible à tous en retirant les barrières à l'entrée.

NdM.: il est ici question d'une couche d'interface libre pour ajouter la gestion d'un moteur OCR propriétaire à ocrizer. Il existe par ailleurs d'autres moteurs libres d'OCR, plus ou moins avancés et/ou maintenus.

$ dpkg --info ocrizer-finereader_0.1.4-8_all.deb (...) Section: contrib/graphics (...) Description: Finereader engine support for ocrizer This package installs the glue between the abby proprietary command line tool and ocrizer, and makes finereader an available engine. Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Revue de presse de l'April pour la semaine 27 de l'année 2016

11 juillet, 2016 - 14:11

La revue de presse de l'April est régulièrement éditée par les membres de l'association. Elle couvre l'actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s'agit donc d'une sélection d'articles de presse et non de prises de position de l'association de promotion et de défense du logiciel libre.

Sommaire

[Journal du Net] Contribuer à l’open source, un levier de croissance et de dynamisme pour l’entreprise

Par Arnaud Breton, le jeudi 7 juillet 2016. Extrait:

La production en open source est extrêmement riche et présente de nombreux avantages pour les entreprises dès lors qu’elles souhaitent s’y investir de manière concrète et durable.

Lien vers l'article original: http://www.journaldunet.com/solutions/expert/64809/contribuer-a-l-open-source--un-levier-de-croissance-et-de-dynamisme-pour-l-entreprise.shtml

[L'OBS] Chic, le gouvernement choisit le logiciel libre. Zut, c’est en Bulgarie

Par Thierry Noisette, le mercredi 6 juillet 2016. Extrait:

Apprendre que le gouvernement choisit, pour tout développement logiciel sur mesure qu’il commandera, de privilégier les logiciels sous licences open source, voilà qui réjouit les partisans des logiciels libres et de leurs avantages (partage, économie, souveraineté…).

Lien vers l'article original: http://rue89.nouvelobs.com/2016/07/06/chic-gouvernement-choisit-logiciel-libre-zut-cest-bulgarie-264570

Et aussi:

[France Info] Un Wikipédia mondial du logiciel

Par Jérôme Colombain, le mercredi 6 juillet 2016. Extrait:

Les logiciels constituent aujourd’hui une part importante de notre savoir collectif mais ils peuvent se perdre. Pour éviter cela, des Français ont décidé de créer une sorte de bibliothèque mondiale du logiciel.

Lien vers l'article original: http://www.franceinfo.fr/emission/nouveau-monde/2015-2016/un-wikipedia-du-logiciel-06-07-2016-07-00

[Next INpact] Loi Numérique: pas de recours «prioritaire» aux logiciels libres pour l'administration

Par Xavier Berne, le lundi 4 juillet 2016. Extrait:

En dépit des avis émis par les participants à la consultation sur l'avant-projet de loi Numérique, le législateur n’a pas souhaité imposer aux administrations de recourir «en priorité» aux logiciels libres. Les fonctionnaires devront simplement s’en tenir à un vague «encouragement».

Lien vers l'article original: http://www.nextinpact.com/news/100503-loi-numerique-pas-recours-prioritaire-aux-logiciels-libres-pour-l-administration.htm

Voir aussi:

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Agenda du Libre pour la semaine 28 de l'année 2016

10 juillet, 2016 - 12:41

Calendrier web, regroupant des évènements liés au Libre (logiciel, salon, atelier, install party, conférence) en France, annoncés par leurs organisateurs. Voici un récapitulatif de la semaine à venir. Le détail de chacun de ces 6 événements est en seconde partie de dépêche.

Sommaire Agenda du Libre pour la semaine 28 de l'année 2016 [Montpellier] WikiPermanence - Le lundi 11 juillet 2016 de 18h00 à 20h00.

Une WikiPermanence est une rencontre physique entre des wikipédiens chevronnés et de nouveaux ou futurs wikipédiens qui souhaitent acquérir des connaissances et des conseils sur le fonctionnement de Wikipédia. Il ne s’agit pas d’une simple rencontre entre wikipédiens : la WikiPermanence est là pour répondre aux questions, permettre des démonstrations, offrir une aide aux premiers pas et, si cela se fait régulièrement, permettre un suivi.
N’hésitez pas à venir : c’est sans inscription, et vous l’aurez deviné, libre et gratuit !
Wikipédia est une encyclopédie libre rédigée collaborativement par des milliers d’internautes. Mais, saviez-vous que vous pouviez y participer ? En apportant des connaissances, en créant ou améliorant des articles, en prenant des photos, ou simplement en corrigeant des fautes, vous pouvez contribuer à ce grand projet d’encyclopédie collaborative.

[Lyon] Mapathon Missing Maps - Le mardi 12 juillet 2016 de 18h30 à 21h30.

Venez découvrir comment contribuer à OpenStreetMap, le "Wikipedia de la carte", durant un « mapathon » !
(un événement convivial où l'on se retrouve pour cartographier, échanger et apprendre à utiliser les outils permettant de contribuer à OSM).
Cet événement s'inscrit dans le cadre de l'initiative globale Missing Maps, projet humanitaire qui vise à cartographier en amont les parties du mondes vulnérables aux catastrophes naturelles, crises sanitaires, environnementales, aux conflits et à la pauvreté.

[Strasbourg] Projection du film The Pirate Bay - Le mardi 12 juillet 2016 de 19h00 à 22h00.

Quai n°10 vous propose une petite projection conviviale dans notre coin télé avec des bières et des chips. The Pirate Bay Away From Keyboard est un documentaire qui retrace le procès des fondateurs de Pirate Bay, le célèbre site de partage de fichiers via BitTorrent.
Le site existe depuis 2003 et répertorie plus de 1500000 torrents dont une bonne part de contenus illégaux, ce qui lui a valu les foudres de l'industrie du cinéma et le blocage du site dans plusieurs pays.
Mais plus qu'un simple procès, cette affaire pose de nombreuses questions politiques sur ce que devrait être ou non le partage de la culture sur Internet.

[Carhaix] Ubuntu au Festival des Vieilles Charrues - Du jeudi 14 juillet 2016 à 14h00 au dimanche 17 juillet 2016 à 18h00.

Déjà plus de 20 ans que les Vieilles Charrues font de la commune de Carhaix l’un des épicentres de la scène musicale française ! Aussi incroyable que cela puisse paraître, ce qui est aujourd’hui l’un des plus gros festival d’Europe, n’avait à sa naissance pas la moindre vocation musicale !
Désormais, quelque 250 000 spectateurs viennent vibrer chaque été au cœur de la Bretagne. Plus qu’un festival, les Vieilles Charrues, c’est l’envie de prendre son destin en main, de faire bouger les choses et de s’opposer au désert qui menaçait la région.
Après quatre jours d’un festival riche d’euphorie et de décibels qui aura attiré 250 000 spectateurs, les Vieilles Charrues reviennent du 14 au 17 juillet 2016 pour une 25ème édition en mode "8 bit"

[Paris] Apéro Parisien du Libre - Le vendredi 15 juillet 2016 de 19h00 à 22h30.

Comme chaque 15 de chaque mois, Parinux vous convie à l'Apéro Parisien du Libre (APL). Ce mercredi 15 juillet à partir de 19h, l'événement aura lieu dans les locaux de l'April qui a la gentillesse de fusionner son apéro mensuel avec l'APL
April,
44/46 rue de l'ouest

[Villeneuve d'Ascq] Libre à Vous - Le samedi 16 juillet 2016 de 09h00 à 12h00.

Vous souhaitez tester GNU/Linux sur votre ordinateur, vous recherchez un logiciel pour une fonction précise, des conseils ou de l'aide sur les logiciels libres ?
Libre à Vous est une permanence destinée à vous faciliter l'utilisation de l'informatique. Vous repartirez avec « le plein » de logiciels libres, fiables, évolutifs, performants et gratuits.
C'est chaque samedi matin au Centre d'Infos Jeunes à la ferme Dupire, 80 rue Yves Decugis à Villeneuve d'Ascq (métro Triolo) de 9h00 à 12h00.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Malinux Télé des ordinateurs éducatifs pour les enfants du Mali et d'ailleurs

10 juillet, 2016 - 00:49

Malinux Télé est un Raspberry Pi dans une boîte en bois, connecté à un écran de télévision. Ce petit ordinateur embarque de nombreux logiciels éducatifs libres, une encyclopédie pour enfants, des jeux interactifs pour l'apprentissage de la lecture dans la langue maternelle principale des enfants du Mali, le bambara. Il est construit pour rendre accessible l’informatique éducative aux enfants en difficulté accueillis par des associations au Mali. Bilou Toguna propose une aide technique aux associations qui voudraient adapter et traduire cet outil éducatif dans d'autres pays.

De nouvelles solutions techniques sont expérimentées : un portage sur linux-sunxi, pour installer Malinux Télé sur des tablettes ARM (processeurs Allwinner) à bas coût, une personnalisation de Xubuntu pour PC, construite sur ce modèle ainsi qu'un DVD avec des installeurs et manuel pour les salles informatiques sous Windows.

Sommaire Petite console de jeu dans une boîte en bois

Malinux Télé fonctionne comme une petite console de jeu vidéo branchée à un téléviseur qui lui sert d'écran. Les jeux ont été remplacés par des logiciels éducatifs. Au Mali le téléviseur est un objet beaucoup plus répandu et accessible aux enfants que les ordinateurs.

Malinux Télé se base sur Raspberry Pi, une petite carte électronique qui fournit les fonctionnalités d’un ordinateur simple pour un très faible coût. Elle peut d’être connectée à un téléviseur et l’utiliser comme écran. Elle est développée par la Fondation Raspberry Pi. Fonctionnant avec des logiciels libres, elle peut être adaptée à des usages très divers, et a donné naissance à de nombreux projets.

Le système d'exploitation

Malinux Télé fonctionne avec une version modifiée de Raspbian.

L'objectif de Malinux Télé était de disposer d'un système adapté à un usage sur télévision, fonctionnant sans connexion Internet, souvent sans clavier, simple d'usage, ne craignant pas les coupures de courant, ne nécessitant pas de maintenance et adaptée autant que possible aux enfants du Mali.

Les adaptations suivantes ont permis d'atteindre cet objectif.

Fonctionnement en lecture seule

Le système de fichier racine est monté en lecture seule, un peu à la manière d’un live-CD. Cela a pour but que les données de la carte SD ne soient pas corrompues en cas d’arrêt "brutal". Il est possible d'éteindre Malinux Télé simplement en débranchant la prise. Cela permet aussi d’éviter l’usure ou la dégradation des données qui se produisent lors d’écritures répétées sur une carte SD. Aucune modification de réglage n’étant enregistrée, Malinux Télé ne pourra pas être "déréglé". En cas de problème il suffit de le redémarrer pour que tout revienne à la normale. Une petite partition en lecture-écriture est également créée, et permet à l’utilisateur de stocker des données (par exemple, les dessins réalisés avec Tuxpaint), en cas de corruption des données sur cette partition, celle-ci est automatiquement reformatée.

Adaptation à un usage sur télé

Le nombre de pixels affichables sur l’écran d’un téléviseur est très réduit : 656x416 pixels. Les logiciels utilisés attendent généralement un minimum de 800x600 pixels et ne sont pas prévus pour fonctionner sur une si petite surface d’affichage. Pour qu’ils soient utilisables sur une télé, différentes adaptations ont été réalisées sur les logiciels installés. Par exemple, les parties moins utiles de l’affichage, barre de titre, menus, sont cachées de manière à ce que l’écran ne contienne que la zone d’affichage essentielle du logiciel utilisé.

Simplification de l’interface

Lorsque les enfants utilisent seuls un logiciel éducatif, souvent ils affichent par erreur une boite de dialogue, ou ils ferment une fenêtre, et ils ne peuvent plus continuer l’activité. L’interface de Malinux Télé a donc été simplifiée pour éviter cela. Les applications se lancent en "plein écran" par clic simple, le clic droit compte comme un clic gauche, il n’est possible de lancer qu’une seule application à la fois pour éviter toute surcharge du système due à des clics multiples.

Clavier et souris virtuels

Malinux Télé accepte de fonctionner soit avec une souris, soit avec un clavier, soit les deux. Malinux Télé détecte si un clavier est connecté ou non et charge automatiquement un clavier virtuel lorsqu’on lance une application ayant besoin du clavier alors qu’aucun clavier n’est connecté. Il est au contraire possible de ne brancher qu’un clavier et de simuler le déplacement de la souris à l’aide des flèches directionnelles du clavier.

Logiciels éducatifs libres inclus

  • Gcompris est un ensemble d’activités éducatives pour les enfants de 3 à 13 ans. Plus d’une centaine d’activités sont proposées au total ;
  • JClic est un logiciel mis en place par la région catalane en Espagne, pour permettre aux professeurs de créer facilement des exercices interactifs sur ordinateur. Parmi les activités créées, celles qui sont adaptées aux enfants d’Afrique ont été copiées sur Malinux Télé.
  • Pepit.be est un site Internet belge proposant aux enfants des exercices pour pratiquer la lecture, le français, les mathématiques. Le site a été copié afin de rendre les exercices accessibles aux enfants sans avoir besoin d’une connexion Internet ;
  • Tux Paint est un logiciel de création graphique adapté pour les enfants. Il est facile à utiliser, ce qui ne l’empêche pas d’offrir de nombreux outils : peinture, dessiner des formes, ajouter des images (tampons), du texte, des effets spéciaux. Les possibilités sont très nombreuses ;
  • Tuxtype permet d’apprendre à taper au clavier en s’amusant, à travers un jeu vidéo. Le principe est simple : attraper les poissons qui tombent en tapant au clavier la lettre écrite sur chaque poisson, avant que les poissons ne touchent le sol ;
  • TuxMath ; les mathématiques transformées en jeu vidéo. Très pratique pour faire apprendre aux enfants les tables des 4 opérations : addition, soustraction, multiplication, division. Le principe est simple, des astéroïdes tombent. Chaque astéroïde contient une opération que l’enfant doit résoudre avant qu’il ne touche le sol. L’enfant doit taper le résultat au clavier puis presser sur la touche entrée du clavier afin de détruire l’astéroïde.
  • une copie de l’encyclopédie Vikidia est installée dans Malinux Télé, ce qui permet aux enfants de consulter cette encyclopédie sans avoir besoin d’une connexion Internet ;
  • des activités de lecture en français et en langue bambara créées comme complément à des cours d’alphabétisation menés à Bamako.

L’encadrement régulier d’un adulte reste nécessaire

Le fonctionnement de Malinux Télé est assez intuitif et permet aux enfants de l’utiliser seuls, mais il est préférable qu’un adulte soit là régulièrement pour orienter les enfants vers des activités adaptées à leur niveau. Le succès de l’opération de don à une structure prenant en charge les enfants dépend avant tout de l’implication du personnel de cette structure. Un manuel est rédigé à l’attention des adultes encadrant les enfants, mais il est préférable qu’une formation soit également réalisée auprès des adultes encadrant les enfants lors du don d’un exemplaire de Malinux Télé.

Un ordinateur éducatif dans un bidon ?

Malinux Télé a été porté sur Linux-sunxi, une version de Linux pour les processeurs Allwinner, processeurs ARM équipant un certain nombre d’appareil à bas coût : clones du Raspberry Pi, boitier TV, et tablettes.

Ce portage a permis d’expérimenter des appareils éducatifs à base de tablettes à bas coût (35€) sur lesquelles le système Android a été remplacé par Malinux Télé. Ces dernières ont été démontées, entourées de mousse et remontées dans un bidon recyclé en ordinateur. Le fait de placer la tablette dans un bidon permet de la protéger contre les chocs, mais aussi de matérialiser le fait que la tablette a été transformée de manière irréversible en ordinateur à usage uniquement éducatif (difficile à revendre). Une tablette, dans sa forme originale courrait trop le risque d’être volée, et les adultes auraient eu de la réticence à laisser les enfants s’en servir, par crainte qu’elle soit cassée ou volée, ou tout simplement pour l’utiliser eux-mêmes.

Hors des principales villes du Mali, il n’y a pas de réseau électrique, et 75% de la population malienne vit sans l’accès au 220 volts. Là où il n’y a pas de courant, la population dispose souvent de petits panneaux solaires et/ou de batteries de voitures permettant d’alimenter de petits appareils à basse consommation, comme un téléphone portable, une radio, une ampoule… La faible consommation d’une tablette rend donc possible l’utilisation des petits ordinateurs en bidon "en brousse", là où un ordinateur de bureau ou une télé ne peuvent pas aller. De plus, ce petit bidon a son propre écran et devient indépendant de la télé, cette dernière étant parfois accaparée par les amateurs de télé-novelas.

Un version PC basée sur Xubuntu

Une version PC de Malinux Télé a également été développée pour les écoles. Son but est de permette de disposer d’un système équivalent sur un ordinateur de bureau : distribution orientée éducation, interface simplifiée, contenus adaptés aux enfants maliens, protection contre les déréglages.

L’ensemble des adaptations faites pour transformer un système standard en un système de type Malinux Télé ont été rassemblées dans un fichier Debian, afin de faciliter le maintenance et le portage sur d’autre appareils.

Une cinquantaine d'exemplaires en service

Depuis avril 2014, 54 exemplaires de Malinux Télé ont été fabriqués grâce aux dons recueillis par l’association toulousaine Bilou toguna et sont en service dans une trentaine d'ONG et structures maliennes accueillant des enfants et jeunes en situation difficile.

Partage d'expérience

Julien Marin partage son expérience et donne la « recette de fabrication » des appareils et logiciels aux associations qui seraient intéressées pour mener des actions similaires.

Vous pouvez soutenir Malinux Télé par l'intermédiaire de Bilou toguna, une association dédiée à la solidarité France-Mali, dans les domaines de la santé, l’eau, l’éducation et l’environnement.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Ubuntu au Festival des Vieilles Charrues 2016

8 juillet, 2016 - 15:14

Du 14 au 17 juillet 2016 aura lieu le festival des Vieilles Charrues de Carhaix. Cette année encore, le partenariat Ubuntu-fr et Infothema est reconduit (NdM.: voir aussi les dépêches de 2012, 2014 et 2015). Les Vieilles Charrues restent le plus grand festival français, troisième au niveau européen, au cœur même de la Bretagne.

L’association infothema participera avec Ubuntu-fr à la mise en place d’un grand cybercafé tournant exclusivement avec la distribution Ubuntu 16.04 LTS. Un stand sera dédié à la musique avec Ubuntu studio pour la MAO, présentant toutes les possibilités musicales de la distribution.

L'entrée sera, bien entendu, libre et gratuite (pour le stand, pas pour le festival).

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Les journaux LinuxFr.org les mieux notés du mois de juin 2016

8 juillet, 2016 - 15:13

LinuxFr.org propose des dépêches et articles, soumis par tout un chacun, puis revus et corrigés par l'équipe de modération avant publication. C'est la partie la plus visible de LinuxFr.org, ce sont les dépêches qui sont le plus lues et suivies, sur le site, via Atom/RSS, ou bien via partage par messagerie instantanée, par courriel, ou encore via médias sociaux.

Ce que l’on sait moins, c’est que LinuxFr.org vous propose également à tous de tenir vos propres articles directement publiables, sans validation a priori des modérateurs. Ceux-ci s'appellent des journaux. Voici un florilège d'une dizaine de ces journaux parmi les mieux notés par les utilisateurs… qui notent. Lumière sur ceux du mois de juin passé.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Appel à contributions pour le Paris Open Source Summit 2016 #OSSParis16

8 juillet, 2016 - 11:49

La seconde édition du Paris Open Source Summit qui s'inscrit dans la continuité de l'Open World Forum et de Solution Linux, est sur les rails.

Il y aura donc une grande partie exposition, dans laquelle nous retrouverons toutes les entreprises du secteur ainsi que le village des associations (l'appel à stand a été lancé d'ailleurs), mais aussi un grand cycle de conférences sur les deux jours. L'équipe programme est co-présidée cette année par

  • Benjamin Jean, Président d'Inno3, fortement impliqué dans la communauté du libre, que ce soit via l'April, Framasoft, VVL, etc…
  • Jean-Christophe Élineau, directeur d'Aquinetic un pôle de compétences régional en logiciel et technologies libres.

Et dans l'équipe programme, Fatiha Gas - VP Formation, Paul Richardet - VP Society, Cyrille Béraud - VP Tech, Fabien Cauchi VP Enterprise et Gilles de Richemond - DG de VSC Technologies.

Si vous ne l'avez pas encore vu passer, l'appel à conférences est ouvert jusqu'au 15 juillet prochain. Le thème cette année est Empowering Open Innovation. Dîtes stop à la procrastination.

Pour reprendre le site web, l'édition 2016 s'articulera autour de l'idée que l'innovation, qui se veut de plus en plus ouverte et collaborative, repose aujourd'hui massivement sur l'Open Source, l'Open Data et les modèles connexes (Open Hardware, Open Access, etc.). L'introduction de ces concepts dans chaque métier ou filière assure un bénéfice partagé des innovations technologiques et sociétales de demain dont il faut savoir prendre la mesure. La Blockchain, l’Internet des objets, le Cloud ou le Big Data sont autant d’opportunités qui n'inspirent confiance que lorsqu'elles sont pensées dans une logique de mutualisation, de pérennisation et de souveraineté.

Comme les années précédentes, les sujets sont répartis en trois thématiques : Tech, Entreprise et Society. Vous êtes donc invités à venir présenter le fruit de votre travail autour des sous-thématiques suivantes :

Tech
  • Système de communication ouverts ;
  • Blockchain et Systèmes distribués ;
  • Solutions d'Entreprises - Standard et Interopérabilité ;
  • Cloud et plateformes ;
  • #Devops Ingénierie logicielle ouverte ; IOT & plates-formes embarquées ; Web - Web services/BigData Analytics/Langages/Visualisation données.
Entreprise
  • L'Open Source comme levier d'accélération business ;
  • L'Open Source, une opportunité pour exporter et croître à l'international ;
  • Le financement des sociétés du Logiciel Libre ;
  • « L'achat Open Source » (et/ou « Les nouveaux outils d'achats de l'Open Source »).
Society
  • Blockchain, monnaie & finance ;
  • Santé ;
  • Open Gov ;
  • Robotic / Intelligence Artificielle ;
  • Souveraineté & Privacy ;
  • Transport & Mobilité ;
  • Smart et Open Cities ;
  • Énergie ;
  • Law ;
  • Agriculture.
Les présidents de cette édition

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Traduction en français des documentations d'ownCloud 9.0

8 juillet, 2016 - 10:45

ownCloud est une solution personnelle d’hébergement et de partage de fichiers. Ce logiciel libre permet en plus de partager des documents, de disposer d'une synchronisation des agendas, des photos ou des contacts. La version 1.0 a été publiée en 2010. Bien plus récemment, ce 30 juin 2016, la version 9.0.3 d'owncloud est arrivée. Une chose manquait cependant pour ce projet vénérable : seules les interfaces Web et client étaient traduites en français, mais pas les documentations.

Il peut être déployé et utilisé par des particuliers dans sa version Community Edition gratuite ou par de grandes entreprises ou fournisseurs de services dans sa version Enterprise Edition.
La version Community propose beaucoup de modules complémentaires, comme l'authentification par un annuaire LDAP, l'édition collaborative de documents, etc. En plus de l'interface Web, il existe également des clients de synchronisation (Windows, GNU/Linux et Mac OS X) pour ordinateurs et des applications de synchronisation pour mobiles iOS et Android (payantes).

Le manque de documentation en français est désormais en partie corrigé : les documentations (très détaillées), pour les utilisateurs et les administrateurs, sont maintenant traduites !

Suivront les documentations pour les clients de synchronisation pour ordinateurs et mobiles. Vous trouverez sur la page Documentation du site de l'auteur de cette dépêche les archives HTML et les fichiers PDF téléchargeables, ainsi que les liens vers les fichiers sources hébergés sur framagit.org dans un dépôt Gitlab.

[NdM] Un grand merci pour ces traductions, nous espérons toutes & tous voir ces travaux soumis au projet en amont, puis reprises.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Opération Libre 27 et 28 août 2016 - un week-end en Provence autour des communs numériques

6 juillet, 2016 - 17:18

Opération Libre, c'est un week-end complet pour contribuer ensemble aux communs numériques, notamment OpenStreetMap, Wikipédia et Wikimedia Commons. Opération Libre a pour objectif de démontrer les opportunités de la libre diffusion des outils et informations des communes.

La prochaine édition aura lieu à Aiglun, près de Digne les samedi 27 et dimanche 28 août 2016.

Historiens, géographes, botanistes, développeurs, cartographes, photographes, designers, traducteurs, vidéastes, professionnels ou en herbe… et tous les curieux êtes invités à nous rejoindre pour 48 heures d'animations participatives destinées à collecter et libérer les informations et outils d'une commune avec les habitants et des contributeurs rassemblés pour l'occasion.

Aiglun est une commune provençale de 1 350 habitants située dans le département des Alpes-de-Haute-Provence. Soutenue par la ville de Digne-les-Bains qui est moteur dans l’ouverture de données, Aiglun souhaite valoriser son territoire en démarrant une démarche de partage de données libres :

  • répertorier la faune et flore locale sur Tela Botanica ;
  • créer des cartes du territoire basées sur OpenStreetMap ;
  • prendre des photographies et les partager librement sur Wikimedia Commons ;
  • mettre à disposition vos archives, cartes postales, images de la commune ;
  • rédiger des articles historiques de la commune sur Wikipédia ;
  • imprimantes 3D, films, drônes, vues aériennes, et bien plus encore !

Participation libre et gratuite pour tous, hébergement chez l'habitant et restauration sur place, venez nombreux !

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Le Top 500 des supercalculateurs de juin 2016

6 juillet, 2016 - 10:35

Le quarante‐septième Top 500 des supercalculateurs mondiaux est sorti en juin 2016.

Rappelons que le Top 500 se base sur une soumission volontaire (de nombreuses machines puissantes mais classifiées, par exemple, ne participent pas à la course) et sur un comparateur de performances spécifique extrêmement parallélisable, le code LINPACK, qui concerne la résolution de systèmes d’équations linéaires.

La deuxième partie de la dépêche revient sur ce classement et aborde une partie des commentaires de la page d’annonce.

Du nouveau en tête de classement !

Lors de la dépêche précédente, l’année 2015 se finissait sur une sempiternelle victoire de Tianhe-2. Il aura donc fallu attendre cette année pour qu’il soit (enfin) détrôné par Sunway TaihuLight, qui monte à 93 pétaFLOPS. On remarquera d’ailleurs que si ce dernier triple le nombre de cœurs pour tripler la performance, il est annoncé pour une consommation moindre que son prédécesseur : 15,4 MW contre 17,8 MW. Le podium est complété par Titan, un ancien numéro 1 du classement.

L’évolution par pays

La Chine détient toujours la première place du classement et continue sa croissance (passage de 109 à 167 entrées dans le classement, devenant premier en utilisation et en capacité de calcul).

Les États‐Unis continuent leur descente dans le (ou partage du) classement, passant de 199 à 165 supercalculateurs, soit de nouveau la valeur la plus basse depuis le début du Top 500.

Si le Royaume‐Uni sortait immédiatement de l’Union Européenne (et non dans deux ans), le Brexit ferait perdre à l’UE douze systèmes, l’Allemagne en ayant 26 et la France 18 (machines ayant été soumises à ce classement).

L’évolution par fabricant

Cray Inc. compte cinq supercalculateurs parmi les dix premiers. Pour le nombre, HPE est toujours dominant puisqu’il est le constructeur de 127 machines, mais son pourcentage est en baisse (25,4 %). Le Chinois Lenovo réalise une formidable progression avec 84 machines. Cray suit avec 60, puis IBM avec 38 et Bull avec 22.

À noter que tous les supercalculateurs en France sont fabriqués par Bull (principalement pour Météo France et le Commissariat à l’Énergie Atomique) à l’exception notable de celui de Total (SGI) et celui du CNRS (IBM). Parmi les gros supercalculateurs, le constructeur français équipe aussi le Centre de Données pour le Climat allemand.

Les processeurs Intel dominent largement le classement, puisqu’ils équipent 455 systèmes, soit 91 % de l’ensemble (en hausse). Les processeurs POWER d’IBM suivent, puis ceux d’AMD.

Les systèmes d’exploitation

Il y a 497 systèmes sur les 500 sous GNU/Linux, UNIX reste présent sur trois (AIX), les Windows ont disparu du paysage.

Ainsi la famille Linux égalise le record porté par la famille Unix en 1998, marquant la fin de l'âge d'or de cette famille dans le classement.

Une deuxième vie pour les supercalculateurs

Cet article indique qu’en mars 2016, EDF a fourni un supercalculateur datant de fin 2010 à l’UPMC. À l’époque de sa mise en place, il était 37e au Top 500, gageons que ce « don » permettra à l’Université Pierre et Marie Curie / Paris VI de former au mieux les futurs ingénieurs français (et sans doute l’utiliser pour leurs chercheurs). La puissance d’un supercalculateur comme Ivanoe permet de modéliser plus finement les phénomènes physiques pour mieux les comprendre. Les comportements peuvent être abordés à des échelles très variées. Les études peuvent coupler différents domaines : thermodynamique, mécanique des structures, mécanique des fluides, etc. Les approches probabilistes permettent en outre de maximiser la qualité des simulations.

Petite comparaison des classements Nom Top 500  Graph500  Green500 (nov. 2015)  GreenGraph500 (nov. 2015)  Sunway TaihuLight 1 2 N/A N/A Tianhe-2 2 7 90 ? Titan 3 ? 63 ? Sequoia 4 3 55 21 K Computer 5 1 214 ? Mira 6 4 56 19 Trinity 7 ? 143 ? Piz Daint 8 ? 20 ? Hazel Hen 9 ? 127 ? Shaheen II 10 ? 80 ? Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

PyCon-fr les 13-16 octobre 2016 à Télécom Bretagne, Rennes : Appel à Contributions

5 juillet, 2016 - 17:17

Depuis 2007 grâce à l'AFPY, les utilisateurs francophones du langage Python se retrouvent le temps de quelques jours pour échanger autour de leurs expériences, apprendre les uns des autres et se présenter leurs dernières trouvailles au cours d'ateliers, de conférences et de rencontres.

La PyCon-fr est le meilleur moyen de découvrir le langage Python, d'aller plus loin dans son utilisation, de rencontrer les auteurs de bibliothèques que vous utilisez peut-être tous les jours… et tout simplement de se retrouver le temps d'un week-end.

Cette année, nous serons toutes et tous réunis à Rennes, dans les locaux de Télécom Bretagne, du 13 au 16 octobre 2016.

La PyCon-fr, c'est 300 visiteurs en moyenne chaque jour, et pas moins de 70 conférences et ateliers :

  • les conférences, de tous niveaux, permettent de découvrir différents usages de Python ;
  • les sprints (ateliers auto-organisés de programmation) permettent de faire avancer des projets libres et Open Source.

Les sprints auront lieu les jeudi 13 et vendredi 14. Les conférences et ateliers se dérouleront samedi 15 et dimanche 16. À titre d'exemple, l'an dernier, les associations Bibliothèque Sans-Frontières et l'OCA ont pu bénéficier de l'aide de codeurs débutants et chevronnés.

Vous avez une expérience autour de Python à partager ? Vous souhaitez présenter votre dernier projet à la communauté ? Demander de l'aide et/ou exposer vos doutes ? C'est le bon moment : l'appel à oratrices et orateurs est dès à présent ouvert, et ce jusqu'au 31 juillet ! Que vous soyez une utilisatrice chevronnée ou simplement à la découverte de Python, n'hésitez pas à proposer un sujet : PyCon-fr, c'est avant tout vous :)

Au niveau du format, nous acceptons des présentations longues (45mn) et courtes (25mn) et des ateliers (à vous de nous préciser leur durée en fonction du besoin).

Voici quelques suggestions de thèmes issus des éditions précédentes :

  • Python dans l'éducation : trucs et astuces pour débuter ou enseigner avec Python ;
  • Internet, le Web, la montée en charge et Python ;
  • Clguba et la crypto : chiffrement et vie privée ;
  • Python scientifique : calcul scientifique et statistique, machine learning ;
  • au cœur de Python : packaging, librairies, tests, profiling, bindings ;
  • autour de Python : provisioning, bases de données, framework JavaScript ;
  • Python dans le réel : Fabrication numérique (impression 3D, CNC, IoT, …) ;
  • Python dans le futur : Pypy, Python3 et asyncio ;
  • le Libre avec Python : vos créations ;
  • et aussi, mais surtout, toutes les propositions ne rentrant pas dans ces cases ;).

Parce que vous avez maintenant probablement plein d'idées, vous pouvez utiliser le troisième lien en haut de dépêche pour proposer votre conférence. Attention, la date limite est fixée au 31 juillet !

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Michel Rocard : un ami des logiciels libres nous a quittés

4 juillet, 2016 - 23:28

Michel Rocard vient de nous quitter. Son implication décisive lors de débats sur la directive européenne a permis le rejet des brevets logiciels.

Ce petit extrait d'une émission d'Arte montre un discours bref mais extrêmement puissant de Michel Rocard. Il résume parfaitement la situation.

Pour comprendre l'implication de Michel Rocard, il faut remonter aux RMLL de 2002 à Bordeaux où le problème de la brevetabilité des logiciels avait été évoqué.

Gilles Savary alors député européen, avait suggéré d'envoyer quelqu'un à Strasbourg pour rencontrer Michel Rocard. L'ABUL avait payé le voyage aller à François Pellegrini et l'université son retour… François a raconté n'avoir encore jamais rencontré quelqu'un qui comprenne aussi vite. Michel Rocard, qui n'avait aucune connaissance en informatique, a immédiatement saisi les enjeux et a lui dit : il ne faut pas lutter contre mais inverser le sens de chaque article.

La lutte a été longue mais aux RMLL de 2006 où Michel Rocard était présent, on annonçait la fin des velléités de brevetabilité des logiciels. Sans son implication, l'issue n'aurait sans doute pas été la même.

On peut aussi mentionner sa présence aux Linux Days en 2009 ou sa préface d'un ouvrage de F. Pellegrini et S. Canevet sur le droit des logiciels.

Quelques réactions concernant ses engagements contre la brevetabilité du logiciel et pour les logiciels libres :

Politiques français (Michel Rocard, François Bayrou, Richard Cazenave et Martine Billard) aux RMLL 2006 à Vandœuvre-lès-Nancy :

(source Wikimedia Commons, auteur S. Urbanovski, CC BY-SA 2.5)

Philippe Schil, Richard Stallman, Michel Rocard et Alexandre Zapolsky, Paris Capitale du Libre 2006 :

(Niels Stoltenborg pour l'ASS2L, CC By 2.0)

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

F-Droid 0.100 : près de 2000 applications libres

4 juillet, 2016 - 13:26

F-Droid est un magasin d'applications libres pour les systèmes Android et Replicant. Les applications (au nombre d'environ 2000 actuellement) peuvent être téléchargés librement depuis l'application dédiée sans qu'il soit nécessaire de s'inscrire (ou également depuis le site web du magasin).

L'équipe de F-Droid a annoncé le 14 juin 2016 la version 0.100 de son logiciel client avec notamment des améliorations concernant les mises à jour et une meilleure prise en charge d'Android 6 (Marshmallow).

L'application F-Droid permet aussi d'activer d'autres dépôts comme celui de Guardian Project ainsi que d'en ajouter d'autres manuellement.

Par rapport à la version précédente 0.99.2 de mars 2016, les modifications sont les suivantes :

  • possibilité de télécharger les applications en tâche de fond ;
  • amélioration significative des performances durant la mise à jour des dépôts ;
  • possibilité de déclencher automatiquement les téléchargements de mises à jour ;
  • durée variable de stockage des .apk ;
  • affichage du dépôt d'origine des .apk ;
  • amélioration de la gestion d'Android 6 ;
  • mises à jour des traductions.
Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Revue de presse de l'April pour la semaine 26 de l'année 2016

4 juillet, 2016 - 11:49

La revue de presse de l'April est régulièrement éditée par les membres de l'association. Elle couvre l'actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s'agit donc d'une sélection d'articles de presse et non de prises de position de l'association de promotion et de défense du logiciel libre.

Sommaire

[Libération] Rocard, un «noob» respecté par les défenseurs des libertés numériques

Par Erwan Cario, le dimanche 3 juillet 2016. Extrait:

Le député européen d'alors, qui reconnaissait ne pas avoir «une pratique facile de l’ordinateur», s'est battu avec succès contre une directive qui menaçait les logiciels libres.

Lien vers l'article original: http://www.liberation.fr/futurs/2016/07/03/rocard-un-noob-respecte-par-les-defenseurs-des-libertes-numeriques_1463715

Et aussi:

[ZDNet France] L'Italie, l'autre pays du logiciel libre. Et la France?

Par Christophe Auffray, le vendredi 1 juillet 2016. Extrait:

Les services militaires italiens ont entamé leur migration de dizaines de milliers de postes vers LibreOffice, délaissant ainsi Microsoft Office. En France, l'armée a conclu elle un contrat Open Bar avec Microsoft, et les députés encouragent le libre sans lui donner la priorité.

Lien vers l'article original: http://www.zdnet.fr/actualites/l-italie-l-autre-pays-du-logiciel-libre-et-la-france-39839168.htm

[Numerama] Avec Software Heritage l'Inria crée un sanctuaire pour préserver les logiciels libres

Par Guillaume Champeau, le vendredi 1 juillet 2016. Extrait:

L'Inria dévoile Software Heritage, une plateforme qui ambitionne de réunir et de préserver l'ensemble des logiciels libres distribués sur Internet.

Lien vers l'article original: http://www.numerama.com/tech/179289-avec-software-heritage-linria-cree-un-sanctuaire-pour-preserver-les-logiciels-libres.html

Et aussi:

[Next INpact] Loi Numérique: les codes sources de l'administration communicables par principe

Par Xavier Berne, le vendredi 1 juillet 2016. Extrait:

Suivant la «jurisprudence» de la CADA et du juge administratif, le législateur s’apprête à faire entrer les codes sources de l’administration dans la liste des documents administratifs communicables de plein droit au citoyen (qui en fait la demande).

Lien vers l'article original: http://www.nextinpact.com/news/100492-loi-numerique-codes-sources-l-administration-communicables-par-principe.htm

Et aussi:

Voir aussi:

[Les Echos] La France, un pays discret, mais innovant

Par Grégory Pascal, le jeudi 30 juin 2016. Extrait:

Quand on parle "innovation" et "nouvelles technologies", on pense tout de suite aux États-Unis et plus particulièrement à la Silicon Valley, mais certainement pas à la France. La France, c’est plutôt le vin, la gastronomie, le luxe… et plus rarement la création technologique et les start-ups.

Lien vers l'article original: http://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/cercle-158533-la-france-un-pays-discret-mais-innovant-2011051.php

[zoomdici] Saint-Étienne capitale mondiale du Logiciel Libre en 2017

Par la rédaction, le mercredi 29 juin 2016. Extrait:

Après Strasbourg, Genève, Bruxelles, Montpellier et Beauvais, Saint-Étienne accueillera «Les Rencontres Mondiales du Logiciel Libre» (RMLL) du 1er au 7 juillet 2017.

Lien vers l'article original: http://www.zoomdici.fr/actualite/Saint-Etienne-capitale-mondiale-du-Logiciel-Libre-en-2017-id152417.html

[Silicon] Jim Whitehurst, Red Hat: «Linux a gagné»

Par David Feugey, le mercredi 29 juin 2016. Extrait:

Le patron de Red Hat revient sur la révolution apportée par le modèle de développement participatif, utilisé par des projets comme Linux.

Lien vers l'article original: http://www.silicon.fr/whitehurst-red-hat-linux-gagne-151602.html

Et aussi:

[The Good Life] Intelligence Artificielle: nouvelle cyber-guerre économique?

Par Kahina Meziant, le mercredi 29 juin 2016. Extrait:

Nous assistons à une véritable course à la recherche autour de l'IA. Qu’est-ce donc que cette forme d’intelligence et pourquoi cet engouement soudain?

Lien vers l'article original: http://thegoodlife.thegoodhub.com/2016/06/29/intelligence-artificielle-vers-nouvelle-cyber-guerre-economique

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Revue de presse : été 2016

3 juillet, 2016 - 11:58

L'été s'est installé. Les marchands de journaux restent ouverts pour vous permettre d'y puiser le meilleur de la presse informatique …

Linux Pratique n°96 répond à vos questions existentielles : Vous songez à l'auto-hébergement ? Avec YunoHost, l’auto-hébergement est à portée de main. Peut-être profiterez vous de l'été pour constituer un dossier de permis de construire ? Avec Blender et LibreCAD c'est possible. Vous hésitez entre tablette et PC ? Aquaris M10 Ubuntu Edition c'est les deux. D'autres articles abordent notamment la diffusion de contenus multimédias avec Open Broadcaster Software ou la gestion de projets agiles avec Taiga.

Planète Linux n°91 décortique Ubuntu 16.04 LTS et ses dérivées ainsi que Ubuntu Touch et l'ordinateur portable Dell XPS 13. Vous y trouverez également des conseils pour installer un NAS (avec NAS4Free) ou un cloud Seafile. Les débutants pourront s'initier à la programmation et aux commandes shell.

GNU/Linux Magazine n°195 vous propose de faire vos premiers pas en vision assistée par ordinateur en analysant vos images à l’aide d’OpenCV. Côté sécurité, vous apprendrez à tracer une attaque par buffer overflow à l’aide de gdb. Vous pourrez aussi prendre le contrôle d'objets connectés avec un Raspberry Pi et configurer un serveur OpenLDAP à chaud.

Et enfin, en guise de cahier de vacances, le guide Créez votre première application Android est de nouveau disponible dans les kiosques.

Les sommaires complets de ces magazines sont accessibles via les liens ci-dessous.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Agenda du Libre pour la semaine 27 de l'année 2016

2 juillet, 2016 - 19:25

Calendrier web, regroupant des évènements liés au Libre (logiciel, salon, atelier, install party, conférence) en France, annoncés par leurs organisateurs. Voici un récapitulatif de la semaine à venir. Le détail de chacun de ces 15 événements est en seconde partie de dépêche.

Sommaire Agenda du Libre pour la semaine 27 de l'année 2016 [Montpellier] Rencontre avec les Archives départementales de l’Hérault - Le lundi 4 juillet 2016 de 09h30 à 12h00.

Cette rencontre est prévue pour mettre en lien les contributeurs Wikipédiens intéressés et les personnes des Archives départementales de l’Hérault.
Les archives départementales de l’Hérault proposent de nous recevoir à partir de 9h30, pour une réunion de présentation et de travail, suivi d’une visite des archives, qui devrait se terminer au plus tard à midi.
Les Archives départementales disposent de ressources historiques permettant de créer et de mettre à jour les notices se trouvant dans Wikipédia. Plusieurs niveaux d’interventions peuvent être envisagés :

[Paris] Thème Sécurité RMLL 2016 - Du lundi 4 juillet 2016 à 14h00 au mercredi 6 juillet 2016 à 17h00.

Cette année, les RMLL ne se déroulent pas sous leur forme complète. Cependant, le thème Sécurité se tiendra.
Ce sera à Paris dans les locaux de Mozilla, cela durera 2 jours et demi et les conférences traiteront de sujets pointus ayant trait à la Sécurité et aux Logiciels Libres.
Et ils se pourraient que vous y croisiez une licorne ou deux …

[Lyon] Apéro Admin Sys - Le lundi 4 juillet 2016 de 19h00 à 23h00.

Rencontre mensuelle devant une bière ou autres types de boisson des administratrices/administrateurs système, devops, ….
Pour ce mois, on essaiera de parler d'ansible et des outils de déploiement d'infrastructure

[Corbeil-Essonnes] Initiation Retouche photo GIMP - Le mardi 5 juillet 2016 de 09h45 à 11h45.

Prise en main du Logiciel Libre GIMP
Tous les mardis matin du mois du juillet, de 9h45 à 11h45, l'espace Municipal Multimédia de Corbeil-Essonnes.
Vous propose de venir vous initier ou vous perfectionner au logiciel de retouche photo GIMP.

[Aubenas] @pero du Libre - Le mardi 5 juillet 2016 de 18h30 à 20h30.

L’association ardechelibre[.org] vous invite à nous retrouver ensemble ce mardi 4 juillet pour échanger sur le monde du libre et partager l’heure de l’apéro en toute convivialité.Rendez-vous au Grand Café Français d’Aubenas, de 18h30 à 20h30.A très bientôt!Fred pour @rdechelibre[.org]

[Bordeaux] Atelier VIM débutant - Le mardi 5 juillet 2016 de 18h30 à 20h00.

Mardi 5 juillet 2015, 18h30, atelier Vim débutant chez Giroll, proposé et animé par François-Xavier Lesaffre et Matthias Brony. Vim est un éditeur de texte modal personnalisable. le contenu de l'atelier VIM se composera de la sorte:
présentation (environ 1/4 d'heure)
suivi d'un atelier vimtutor

[Dunkerque] Stage LaTeX - Le mercredi 6 juillet 2016 de 09h00 à 17h30.

Le département Génie Thermique et Énergie de l'IUT du Littoral, en partenariat avec les associations GUTenberg (Groupe des Utilisateurs francophones de TeX) et CLX (Club des utilisateurs de LinuX du Nord Pas-de-Calais) organise son 14e stage gratuit de formation au système de préparation et de production de documents LaTeX .
Pour cette édition, ouverte à tous, nous proposons des cursus de niveaux :
débutant : pour ceux qui n'ont pas (ou que peu) pratiqué LaTeX, au cours duquel seront présentées les bases du logiciel ;

[Corbeil-Essonnes] Découverte et Initiation GNU/Linux - Le mercredi 6 juillet 2016 de 09h45 à 11h45.

Initiation GNU/Linux / Install Party
Tous les mercredis matin de 9h45 à 11h45, à l'espace Municipal Multimédia de Corbeil-Essonnes.
Venez découvrir, apprendre à installer, utiliser au quotidien et mettre à jour, divers systèmes d'exploitation Libres et gratuits comme Ubuntu, Linux Mint, Ubuntu Gnome, Handylinux, Emmabuntus…

[Le Mans] TILiMa réunion hebdomadaire - Le mercredi 6 juillet 2016 de 20h00 à 23h00.

Le projet de création d'un FAI associatif avance.
Cette réunion permettra de faire un bilan des actions menées et de définir les prochaines:
comparatif de banques en vue d'ouvrir le compte de l'association

[Villefranche-sur-Saône] Réunion publique mensuelle - Le jeudi 7 juillet 2016 de 19h00 à 21h00.

Rassemblement local et régulier du groupe d'utilisateurs de logiciels libres du coin.
L'occasion conviviale de se rencontrer et d'échanger IRL.

[Paris] Soirée de Contribution au Libre - Le jeudi 7 juillet 2016 de 19h30 à 22h30.

Parinux propose aux utilisateurs de logiciels libres de se réunir régulièrement afin de contribuer à des projets libres. En effet, un logiciel libre est souvent porté par une communauté de bénévoles et dépend d'eux pour que le logiciel évolue.
Nous nous réunissons donc tous les jeudis soirs dans un environnement propice au travail (pas de facebook, pas de télé, pas de jeux vidéos, pas de zombies).
Vous aurez très probablement besoin d'un ordinateur portable, mais électricité et réseau fournis.

[Tours] L'auto-hébergement et pourquoi pas chez-vous ? - Le jeudi 7 juillet 2016 de 20h00 à 22h00.

Touraine Data Network dans le cadre de son objet "la défense et la promotion du réseau des réseaux Internet" vous propose un atelier sur l'auto-hébergement.
Venez découvrir les principes de l'auto-hébergement de ses propres services numériques: Pourquoi et comment ? L'essayer et pourquoi pas l'adopter !
Des ateliers complémentaires peuvent être organisés sur d'autres créneaux (essentiellement pour la mise en pratique l'atelier du jeudi soir étant la pour la découverte).

[Corbeil-Essonnes] Initiation montage diaporama vidéo - Le vendredi 8 juillet 2016 de 09h45 à 11h45.

Création de diaporama vidéo avec FFDiaporama
Tous les vendredis matin de 9h45 à 11h45, à l'espace Municipal Multimédia de Corbeil-Essonnes.
Venez vous initier au logiciel Libre de création de diaporama vidéo FFDiaporama.

[Montpellier] Permanence « Les logiciels libres, parlons-en ! » - Le vendredi 8 juillet 2016 de 17h00 à 19h00.

Le Faubourg Marché, qu’est-ce que c’est ?
Le Faubourg Marché est une permanence partagée qui permet aux associations d’accueillir ensemble, les publics de ces associations une fois par semaine, le vendredi entre 17h00 et 19h00 (ou au delà sous réserve d’accord préalable), au 19, rue du Faubourg de Nîmes, 34000 Montpellier.
L’idée est de s’informer et d’informer les adhérents des diverses associations sur le fonctionnement du lieu et des associations, et notamment sur les 5 partenaires qui l’animent et lui permettent ainsi d’exister (autour.com, L’Accorderie, enercoop, modulauto, La Nef). Lors de cette permanence partagée vous pourrez rencontrer les associations La Graine (monnaie locale de Montpellier), éCOhabitons, Montpellier à pied, et bien sûr Montpel’libre.

[Villeneuve d'Ascq] Libre à Vous - Le samedi 9 juillet 2016 de 09h00 à 12h00.

Vous souhaitez tester GNU/Linux sur votre ordinateur, vous recherchez un logiciel pour une fonction précise, des conseils ou de l'aide sur les logiciels libres ?
Libre à Vous est une permanence destinée à vous faciliter l'utilisation de l'informatique. Vous repartirez avec « le plein » de logiciels libres, fiables, évolutifs, performants et gratuits.
C'est chaque samedi matin au Centre d'Infos Jeunes à la ferme Dupire, 80 rue Yves Decugis à Villeneuve d'Ascq (métro Triolo) de 9h00 à 12h00.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Slackware 14.2

2 juillet, 2016 - 15:04

Après une longue période de développements et de tests, Patrick Volkerding et l'équipe Slackware sont fiers d'annoncer la disponibilité immédiate de Slackware Linux 14.2. Cette version succède à la 14.1, sortie en novembre 2013. Slackware est la plus ancienne des distributions GNU/Linux à être encore active.

Le projet Slackware édite et maintient la distribution éponyme, qui était, est et restera une distribution simple et légère, au plus près de la philosophie d'Unix et de l'esprit KISS. Slackware met l'accent sur la stabilité du système et la distribution de logiciels en les modifiant le moins possible pour respecter les choix de leurs auteurs. En bref, Slackware propose des briques système stables et éprouvées, pour des logiciels de haut niveau dans leurs dernières versions.

Dans le but de garder la compatibilité avec les anciennes versions et pour ne pas casser ce qui fonctionne, Slackware propose son propre système d'initialisation, ni sysV ni systemd, uniquement composé de scripts aisément éditables. Slackware utilise aussi son propre système d'empaquetage logiciel, lui aussi particulièrement simple et robuste.

Slackware 14.2, les nouveautés

  • La version pour CPU d'architecture x86-64 propose le support pour l'installation et l'amorçage sur les matériels disposant d'un microcode UEFI.

  • Le noyau par défaut est issu de la série 4.4, parfaitement testé, offrant d'excellentes performances, et bénéficiant d'un support long-terme par kernel.org.

  • Le support des tables ACPI et DSDT, le support des différents types d'USB, du FireWire (et bien sûr des cartes PCMCIA et autres Cardbus) permettent à Slackware d'être agréable à utiliser sur les ordinateurs portables, et pas seulement en serveur. Udev (& eudev) sont intégrés pour une gestion dynamiques des matériels.

  • L'ensemble du système a été compilé avec la bibliothèque GNU C 2.23, qui offre aussi une excellente compatibilité avec les binaires tiers.

  • La gestion de haut niveau du réseau est faite par NetworkManager, celui-ci ayant été jugé suffisament simple et performant pour être intégré à Slackware. Il remplace donc les scripts maison et wicd et permet une configuration des réseaux tels que filaires, sans-fil wifi, IPv6, etc. (À noter que les anciens usages sont préservés et toujours pleinement supportés, pour faciliter les migrations et laisser le choix aux utilisateurs)

  • Patrick, qui se méfiait de PulseAudio, a finalement dû l'adopter dans cette version à cause de BlueZ et des casques audio bluetooth.

  • Le serveur d'affichage graphique est Xorg dans sa version X11 R7.7.

  • Slackware propose les deux environnements graphiques les plus avancés disponibles aujourd'hui : Xfce en version 4.12.1 et KDE SC en version 4.14.3, avec ses bibliothèques en version 4.14.21. Ses bureaux ont été choisis pour leur stabilité et leur efficacité respective. En outre, en proposant des abstractions et en suivant les recommendations de FreeDesktop, ils permettent d'avoir un bureau plug and play viable pour tous les usages de Slackware Linux.

  • Du côté des navigateurs Internet, ce sont Konqueror 4.14.13, SeaMonkey 2.40, et Mozilla Firefox ESR 45.2.0. Une installation de Google Chrome est disponible via /extra en paquetage natif Slackware, uniquement pour l'architecture x86-64.

  • Au service des développeurs, Slackware 14.2 propose Perl 5.22.2, Python 2.7.11, Ruby 2.2.5, Subversion 1.9.4, git-2.9.0, et mercurial-3.8.2, entre autres.

  • La suite de compilateurs GCC du projet GNU est la 5.3.0 en version par défaut pour les langages C, C++, Objective-C, Fortran-77/95/2003/2008, et Ada 95/2005/2012.

  • Slackware met aussi à disposition le compilateur C-Lang du projet LLVM en version 3.8.

  • De nombreux logiciels sont d'ores et déjà disponibles pour Slackware 14.2 via les slackbuilds. Par exemple :

    • Octave, célèbre logiciel de calcul numérique, est en version 4.0 ;
    • NumPy en version 1.9.1 ;
    • LaPack en 3.3.0 ;
    • R en 3.3.1 ;
    • QGis v2.14 célèbre suite logicielle de traitement de l'information géographique ;
    • etc .. En bref, tout slackbuilds est prêt pour cette version 14.2 de Slackware.

La mise à jour depuis 14.1, est supportée par le gestionnaire de paquets. Par contre, notez que la mise à jour directe depuis les versions précédentes n'est pas supportée. et qu'il est alors recommandé de faire ses mises à jour à la main dans l'ordre logique, simplement.

La documentation, le Slackware Documentation Project héberge un wiki regroupant des informations sur de nombreux sujets et dans diverses langues. Ce projet a été initié par Eric Hameleers (AlienBob) et Nicolas Kovacs (Kikinovak)

AlienBob a développé la Slackware Live Edition pour non seulement tester Slackware sans installation, mais également our disposer de Plasma5, la dernière version en date de l'environnement de bureau KDE (qui n'est pas inclus dans la nouvelle version)

Slackware est disponible pour les architectures Intel x86 32 bits et 64 bits. Slackware peut être achetée via le magasin du projet, sous la forme de 6 CD ou de DVD double-face, contenant binaires et sources. Elle peut également être téléchargée directement ou via bittorrent. Il existe enfin une version LiveCD.

La communauté d'utilisateurs Slackware se retrouve et discute principalement sur le le forum Slackware de LinuxQuestions (où d'ailleurs Patrick Volkerding, leader du projet, intervient de temps à autres). Le forum francophone Slackware-fr est également là pour vous accueillir.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Studiobox 3 couteau suisse multimédia pour webradio scolaire

30 juin, 2016 - 15:58

Studiobox 3 est une distribution GNU/Linux dérivée de Debian Jessie, conçue depuis 2014 par des enseignants de l'académie de Versailles au moyen du projet Debian Live, pour faire de la webradio dans un cadre scolaire. Orientée multimédia, elle contient un ensemble d'outils utiles à l'enseignement et aux projets menés avec les élèves (création multimédia, montage audio et vidéo, diffusion radio et télévision).

Une attention particulière a été portée à la simplicité d'utilisation (le public visé étant relativement peu familier des distributions GNU/Linux). Ainsi, l'outil de diffusion et d'enregistrement radio, liquidsoap, peut être configuré et utilisé entièrement avec des outils graphiques (boîtes de dialogue gérées par zenity). Les services fournis par l'académie (serveur icecast) y sont préconfigurés.

Sommaire Session Live

Le projet Debian Live permet de disposer d'une version portable sans installation. Après avoir transféré Studiobox 3 sur une clé USB et redémarré votre PC, choisissez « Live » pour fonctionner depuis votre support amovible, sans rien modifier à votre ordinateur. Dans ce cas, l'utilisateur est studiobox et le mot de passe est live.

Vous pourrez au démarrage de Studiobox, choisir l’entrée « Install » ou « Graphical install », et obtenir en une quinzaine de minutes une Studiobox fonctionnelle sur un PC, sans aucune intervention de votre part ni configuration à effectuer ! Dans ce cas, l'utilisateur est studiobox et le mot de passe est studiobox.

Les outils de diffusion radio

Pour améliorer la fiabilité de la diffusion et des enregistrements radio et la configuration, les outils de diffusion radio ont été modifiés. Trois rubriques clairement distinctes permettent de :

  • diffuser et / ou enregistrer dans l’établissement ;
  • diffuser (et enregistrer) sur le serveur académique versaillais ;
  • configurer simplement la webradio (carte son à diffuser, qualité de la diffusion et de l’enregistrement).

À noter
  • l'outil de programmation radiophonique Airtime est toujours de la partie, installable depuis le menu « Outils webradio » ;
  • pour le montage vidéo, Cinelarra est inclus ;
  • afin de répondre à une demande récurrente des enseignants réalisant des émissions de webradio, il est désormais possible de surveiller le flux de diffusion (soit depuis la prise casque de l’ordinateur sur lequel Studiobox fonctionne, soit visuellement, grâce à un vumètre) ;
  • une documentation complète des outils WebRadio est également accessible depuis le menu.

Les principales applications pré-installées
  • Visualiseurs son et vidéo : Vlc ;
  • Montage vidéo : dvgrab, Kdenlive, gnome-subtitles, Cinelerra, kino ;
  • Montage audio : Audacity ;
  • Utilitaires vidéo et son : Winff, Soundconverter ;
  • Webradio : Icecast2, Airtime, Liquidsoap ;
  • Graphisme : Gimp, Gpicview, Gcolor2 ;
  • Gravure et outils divers : Xfburn, Devede ;
  • Bureautique: Abiword, Gnumeric, Gedit, evince ;
  • Système : gdebi, synaptic, gparted, arandr ;
  • Web : Firefox ESR, FileZilla.

Une liste complète peut être consultée sur le dépôt git du projet.

Environnement de bureau

Pour conserver des qualités de légèreté à cette distribution conçue pour fonctionner en session Live sur clé USB, l'environnement de bureau est composé de :

  • Openbox, gestionnaire de fenêtres ;
  • PcmanFM, gestionnaire de fichiers ;
  • LightDM, gestionnaire d'affichage.
Obtenir et essayer Studiobox3

Studiobox se présente sous la forme d’un fichier « studiobox-amd64-v3_2.hybrid.iso » à télécharger (1,2Go) puis à transférer sur une clé USB.

Graver studiobox sur une clé USB pour les utilisateurs de GNU/Linux

Prérequis

  • les paquets suivants sont installés : parted, coreutils, util-linux, e2fsprogs, gawk ;
  • vous disposez d'une clé USB d'au moins 2 Go (Attention ! toutes les données présentes sur cette clé seront détruites) ;
  • vous avez téléchargé l'image iso de la studiobox ainsi que le script d'installation automatique.

Pour créer la clé, placez dans un répertoire dédié l'image iso et le script creation_cle_sb3.sh

Ouvrez un terminal, et rendez ce script exécutable :

# chmod u+x creation_cle_sb3.sh

Lancez le script en indiquant le fichier iso de studiobox, sur le modèle suivant:

# bash creation_cle_sb3.sh fichier.iso

Que fait le script ? Dans l'ordre, il vous demandera d'indiquer l'identifiant de la clé USB sur laquelle graver Studiobox, puis y supprimera tout ce qui s'y trouve, et enfin installera le système Studiobox et créera une deuxième partition qui servira à stocker les données et rendre le système persistant (les réglages et manipulations effectuées seront conservées au redémarrage).

Utilisation dans un contexte non versaillais

Les scripts présents sur Studiobox sont préconfigurés pour fonctionner avec certains services mis en place par l'académie de Versailles. Cependant, il sera très aisé d'adapter Studiobox à un usage dans un contexte différent.

Par exemple, il suffit de modifier la variable

SERVEURACAD='webradio.ac-versailles.fr'

dans le script de diffusion radio (/home/studiobox/.Scripts/diffrec-LS.bash) pour diffuser sur le serveur icecast de son choix.

Installation sur un PC

La publication de cette troisième version de Studiobox regroupe en une seule ISO 64 Bits, les applications libres distribuées auparavant dans une ISO pour le son et une autre pour la vidéo. L'installation en mode preseed efface entièrement le disque dur de l'ordinateur.

Contribuer à Studiobox

Le projet est hébergé sur le Gitlab académique. Les contributeurs sont pour l'instant ;-) uniquement des enseignants du secondaire (autrement dit, aucun développeur professionnel) qui ont profité des possibilités offertes par Debian Live pour créer l'outil répondant exactement à leurs besoins.

Ils travaillent désormais sur le passage à Debian Stretch et la simplification des outils de diffusion TV et vidéo. Toute proposition, remarque, amélioration ou correction de bug est bienvenue ;)

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires