Syndiquer le contenu
Mis à jour : il y a 7 heures 19 min

Les journaux LinuxFr.org les mieux notés du mois de juin 2016

8 juillet, 2016 - 15:13

LinuxFr.org propose des dépêches et articles, soumis par tout un chacun, puis revus et corrigés par l'équipe de modération avant publication. C'est la partie la plus visible de LinuxFr.org, ce sont les dépêches qui sont le plus lues et suivies, sur le site, via Atom/RSS, ou bien via partage par messagerie instantanée, par courriel, ou encore via médias sociaux.

Ce que l’on sait moins, c’est que LinuxFr.org vous propose également à tous de tenir vos propres articles directement publiables, sans validation a priori des modérateurs. Ceux-ci s'appellent des journaux. Voici un florilège d'une dizaine de ces journaux parmi les mieux notés par les utilisateurs… qui notent. Lumière sur ceux du mois de juin passé.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Appel à contributions pour le Paris Open Source Summit 2016 #OSSParis16

8 juillet, 2016 - 11:49

La seconde édition du Paris Open Source Summit qui s'inscrit dans la continuité de l'Open World Forum et de Solution Linux, est sur les rails.

Il y aura donc une grande partie exposition, dans laquelle nous retrouverons toutes les entreprises du secteur ainsi que le village des associations (l'appel à stand a été lancé d'ailleurs), mais aussi un grand cycle de conférences sur les deux jours. L'équipe programme est co-présidée cette année par

  • Benjamin Jean, Président d'Inno3, fortement impliqué dans la communauté du libre, que ce soit via l'April, Framasoft, VVL, etc…
  • Jean-Christophe Élineau, directeur d'Aquinetic un pôle de compétences régional en logiciel et technologies libres.

Et dans l'équipe programme, Fatiha Gas - VP Formation, Paul Richardet - VP Society, Cyrille Béraud - VP Tech, Fabien Cauchi VP Enterprise et Gilles de Richemond - DG de VSC Technologies.

Si vous ne l'avez pas encore vu passer, l'appel à conférences est ouvert jusqu'au 15 juillet prochain. Le thème cette année est Empowering Open Innovation. Dîtes stop à la procrastination.

Pour reprendre le site web, l'édition 2016 s'articulera autour de l'idée que l'innovation, qui se veut de plus en plus ouverte et collaborative, repose aujourd'hui massivement sur l'Open Source, l'Open Data et les modèles connexes (Open Hardware, Open Access, etc.). L'introduction de ces concepts dans chaque métier ou filière assure un bénéfice partagé des innovations technologiques et sociétales de demain dont il faut savoir prendre la mesure. La Blockchain, l’Internet des objets, le Cloud ou le Big Data sont autant d’opportunités qui n'inspirent confiance que lorsqu'elles sont pensées dans une logique de mutualisation, de pérennisation et de souveraineté.

Comme les années précédentes, les sujets sont répartis en trois thématiques : Tech, Entreprise et Society. Vous êtes donc invités à venir présenter le fruit de votre travail autour des sous-thématiques suivantes :

Tech
  • Système de communication ouverts ;
  • Blockchain et Systèmes distribués ;
  • Solutions d'Entreprises - Standard et Interopérabilité ;
  • Cloud et plateformes ;
  • #Devops Ingénierie logicielle ouverte ; IOT & plates-formes embarquées ; Web - Web services/BigData Analytics/Langages/Visualisation données.
Entreprise
  • L'Open Source comme levier d'accélération business ;
  • L'Open Source, une opportunité pour exporter et croître à l'international ;
  • Le financement des sociétés du Logiciel Libre ;
  • « L'achat Open Source » (et/ou « Les nouveaux outils d'achats de l'Open Source »).
Society
  • Blockchain, monnaie & finance ;
  • Santé ;
  • Open Gov ;
  • Robotic / Intelligence Artificielle ;
  • Souveraineté & Privacy ;
  • Transport & Mobilité ;
  • Smart et Open Cities ;
  • Énergie ;
  • Law ;
  • Agriculture.
Les présidents de cette édition

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Traduction en français des documentations d'ownCloud 9.0

8 juillet, 2016 - 10:45

ownCloud est une solution personnelle d’hébergement et de partage de fichiers. Ce logiciel libre permet en plus de partager des documents, de disposer d'une synchronisation des agendas, des photos ou des contacts. La version 1.0 a été publiée en 2010. Bien plus récemment, ce 30 juin 2016, la version 9.0.3 d'owncloud est arrivée. Une chose manquait cependant pour ce projet vénérable : seules les interfaces Web et client étaient traduites en français, mais pas les documentations.

Il peut être déployé et utilisé par des particuliers dans sa version Community Edition gratuite ou par de grandes entreprises ou fournisseurs de services dans sa version Enterprise Edition.
La version Community propose beaucoup de modules complémentaires, comme l'authentification par un annuaire LDAP, l'édition collaborative de documents, etc. En plus de l'interface Web, il existe également des clients de synchronisation (Windows, GNU/Linux et Mac OS X) pour ordinateurs et des applications de synchronisation pour mobiles iOS et Android (payantes).

Le manque de documentation en français est désormais en partie corrigé : les documentations (très détaillées), pour les utilisateurs et les administrateurs, sont maintenant traduites !

Suivront les documentations pour les clients de synchronisation pour ordinateurs et mobiles. Vous trouverez sur la page Documentation du site de l'auteur de cette dépêche les archives HTML et les fichiers PDF téléchargeables, ainsi que les liens vers les fichiers sources hébergés sur framagit.org dans un dépôt Gitlab.

[NdM] Un grand merci pour ces traductions, nous espérons toutes & tous voir ces travaux soumis au projet en amont, puis reprises.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Opération Libre 27 et 28 août 2016 - un week-end en Provence autour des communs numériques

6 juillet, 2016 - 17:18

Opération Libre, c'est un week-end complet pour contribuer ensemble aux communs numériques, notamment OpenStreetMap, Wikipédia et Wikimedia Commons. Opération Libre a pour objectif de démontrer les opportunités de la libre diffusion des outils et informations des communes.

La prochaine édition aura lieu à Aiglun, près de Digne les samedi 27 et dimanche 28 août 2016.

Historiens, géographes, botanistes, développeurs, cartographes, photographes, designers, traducteurs, vidéastes, professionnels ou en herbe… et tous les curieux êtes invités à nous rejoindre pour 48 heures d'animations participatives destinées à collecter et libérer les informations et outils d'une commune avec les habitants et des contributeurs rassemblés pour l'occasion.

Aiglun est une commune provençale de 1 350 habitants située dans le département des Alpes-de-Haute-Provence. Soutenue par la ville de Digne-les-Bains qui est moteur dans l’ouverture de données, Aiglun souhaite valoriser son territoire en démarrant une démarche de partage de données libres :

  • répertorier la faune et flore locale sur Tela Botanica ;
  • créer des cartes du territoire basées sur OpenStreetMap ;
  • prendre des photographies et les partager librement sur Wikimedia Commons ;
  • mettre à disposition vos archives, cartes postales, images de la commune ;
  • rédiger des articles historiques de la commune sur Wikipédia ;
  • imprimantes 3D, films, drônes, vues aériennes, et bien plus encore !

Participation libre et gratuite pour tous, hébergement chez l'habitant et restauration sur place, venez nombreux !

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Le Top 500 des supercalculateurs de juin 2016

6 juillet, 2016 - 10:35

Le quarante‐septième Top 500 des supercalculateurs mondiaux est sorti en juin 2016.

Rappelons que le Top 500 se base sur une soumission volontaire (de nombreuses machines puissantes mais classifiées, par exemple, ne participent pas à la course) et sur un comparateur de performances spécifique extrêmement parallélisable, le code LINPACK, qui concerne la résolution de systèmes d’équations linéaires.

La deuxième partie de la dépêche revient sur ce classement et aborde une partie des commentaires de la page d’annonce.

Du nouveau en tête de classement !

Lors de la dépêche précédente, l’année 2015 se finissait sur une sempiternelle victoire de Tianhe-2. Il aura donc fallu attendre cette année pour qu’il soit (enfin) détrôné par Sunway TaihuLight, qui monte à 93 pétaFLOPS. On remarquera d’ailleurs que si ce dernier triple le nombre de cœurs pour tripler la performance, il est annoncé pour une consommation moindre que son prédécesseur : 15,4 MW contre 17,8 MW. Le podium est complété par Titan, un ancien numéro 1 du classement.

L’évolution par pays

La Chine détient toujours la première place du classement et continue sa croissance (passage de 109 à 167 entrées dans le classement, devenant premier en utilisation et en capacité de calcul).

Les États‐Unis continuent leur descente dans le (ou partage du) classement, passant de 199 à 165 supercalculateurs, soit de nouveau la valeur la plus basse depuis le début du Top 500.

Si le Royaume‐Uni sortait immédiatement de l’Union Européenne (et non dans deux ans), le Brexit ferait perdre à l’UE douze systèmes, l’Allemagne en ayant 26 et la France 18 (machines ayant été soumises à ce classement).

L’évolution par fabricant

Cray Inc. compte cinq supercalculateurs parmi les dix premiers. Pour le nombre, HPE est toujours dominant puisqu’il est le constructeur de 127 machines, mais son pourcentage est en baisse (25,4 %). Le Chinois Lenovo réalise une formidable progression avec 84 machines. Cray suit avec 60, puis IBM avec 38 et Bull avec 22.

À noter que tous les supercalculateurs en France sont fabriqués par Bull (principalement pour Météo France et le Commissariat à l’Énergie Atomique) à l’exception notable de celui de Total (SGI) et celui du CNRS (IBM). Parmi les gros supercalculateurs, le constructeur français équipe aussi le Centre de Données pour le Climat allemand.

Les processeurs Intel dominent largement le classement, puisqu’ils équipent 455 systèmes, soit 91 % de l’ensemble (en hausse). Les processeurs POWER d’IBM suivent, puis ceux d’AMD.

Les systèmes d’exploitation

Il y a 497 systèmes sur les 500 sous GNU/Linux, UNIX reste présent sur trois (AIX), les Windows ont disparu du paysage.

Ainsi la famille Linux égalise le record porté par la famille Unix en 1998, marquant la fin de l'âge d'or de cette famille dans le classement.

Une deuxième vie pour les supercalculateurs

Cet article indique qu’en mars 2016, EDF a fourni un supercalculateur datant de fin 2010 à l’UPMC. À l’époque de sa mise en place, il était 37e au Top 500, gageons que ce « don » permettra à l’Université Pierre et Marie Curie / Paris VI de former au mieux les futurs ingénieurs français (et sans doute l’utiliser pour leurs chercheurs). La puissance d’un supercalculateur comme Ivanoe permet de modéliser plus finement les phénomènes physiques pour mieux les comprendre. Les comportements peuvent être abordés à des échelles très variées. Les études peuvent coupler différents domaines : thermodynamique, mécanique des structures, mécanique des fluides, etc. Les approches probabilistes permettent en outre de maximiser la qualité des simulations.

Petite comparaison des classements Nom Top 500  Graph500  Green500 (nov. 2015)  GreenGraph500 (nov. 2015)  Sunway TaihuLight 1 2 N/A N/A Tianhe-2 2 7 90 ? Titan 3 ? 63 ? Sequoia 4 3 55 21 K Computer 5 1 214 ? Mira 6 4 56 19 Trinity 7 ? 143 ? Piz Daint 8 ? 20 ? Hazel Hen 9 ? 127 ? Shaheen II 10 ? 80 ? Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

PyCon-fr les 13-16 octobre 2016 à Télécom Bretagne, Rennes : Appel à Contributions

5 juillet, 2016 - 17:17

Depuis 2007 grâce à l'AFPY, les utilisateurs francophones du langage Python se retrouvent le temps de quelques jours pour échanger autour de leurs expériences, apprendre les uns des autres et se présenter leurs dernières trouvailles au cours d'ateliers, de conférences et de rencontres.

La PyCon-fr est le meilleur moyen de découvrir le langage Python, d'aller plus loin dans son utilisation, de rencontrer les auteurs de bibliothèques que vous utilisez peut-être tous les jours… et tout simplement de se retrouver le temps d'un week-end.

Cette année, nous serons toutes et tous réunis à Rennes, dans les locaux de Télécom Bretagne, du 13 au 16 octobre 2016.

La PyCon-fr, c'est 300 visiteurs en moyenne chaque jour, et pas moins de 70 conférences et ateliers :

  • les conférences, de tous niveaux, permettent de découvrir différents usages de Python ;
  • les sprints (ateliers auto-organisés de programmation) permettent de faire avancer des projets libres et Open Source.

Les sprints auront lieu les jeudi 13 et vendredi 14. Les conférences et ateliers se dérouleront samedi 15 et dimanche 16. À titre d'exemple, l'an dernier, les associations Bibliothèque Sans-Frontières et l'OCA ont pu bénéficier de l'aide de codeurs débutants et chevronnés.

Vous avez une expérience autour de Python à partager ? Vous souhaitez présenter votre dernier projet à la communauté ? Demander de l'aide et/ou exposer vos doutes ? C'est le bon moment : l'appel à oratrices et orateurs est dès à présent ouvert, et ce jusqu'au 31 juillet ! Que vous soyez une utilisatrice chevronnée ou simplement à la découverte de Python, n'hésitez pas à proposer un sujet : PyCon-fr, c'est avant tout vous :)

Au niveau du format, nous acceptons des présentations longues (45mn) et courtes (25mn) et des ateliers (à vous de nous préciser leur durée en fonction du besoin).

Voici quelques suggestions de thèmes issus des éditions précédentes :

  • Python dans l'éducation : trucs et astuces pour débuter ou enseigner avec Python ;
  • Internet, le Web, la montée en charge et Python ;
  • Clguba et la crypto : chiffrement et vie privée ;
  • Python scientifique : calcul scientifique et statistique, machine learning ;
  • au cœur de Python : packaging, librairies, tests, profiling, bindings ;
  • autour de Python : provisioning, bases de données, framework JavaScript ;
  • Python dans le réel : Fabrication numérique (impression 3D, CNC, IoT, …) ;
  • Python dans le futur : Pypy, Python3 et asyncio ;
  • le Libre avec Python : vos créations ;
  • et aussi, mais surtout, toutes les propositions ne rentrant pas dans ces cases ;).

Parce que vous avez maintenant probablement plein d'idées, vous pouvez utiliser le troisième lien en haut de dépêche pour proposer votre conférence. Attention, la date limite est fixée au 31 juillet !

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Michel Rocard : un ami des logiciels libres nous a quittés

4 juillet, 2016 - 23:28

Michel Rocard vient de nous quitter. Son implication décisive lors de débats sur la directive européenne a permis le rejet des brevets logiciels.

Ce petit extrait d'une émission d'Arte montre un discours bref mais extrêmement puissant de Michel Rocard. Il résume parfaitement la situation.

Pour comprendre l'implication de Michel Rocard, il faut remonter aux RMLL de 2002 à Bordeaux où le problème de la brevetabilité des logiciels avait été évoqué.

Gilles Savary alors député européen, avait suggéré d'envoyer quelqu'un à Strasbourg pour rencontrer Michel Rocard. L'ABUL avait payé le voyage aller à François Pellegrini et l'université son retour… François a raconté n'avoir encore jamais rencontré quelqu'un qui comprenne aussi vite. Michel Rocard, qui n'avait aucune connaissance en informatique, a immédiatement saisi les enjeux et a lui dit : il ne faut pas lutter contre mais inverser le sens de chaque article.

La lutte a été longue mais aux RMLL de 2006 où Michel Rocard était présent, on annonçait la fin des velléités de brevetabilité des logiciels. Sans son implication, l'issue n'aurait sans doute pas été la même.

On peut aussi mentionner sa présence aux Linux Days en 2009 ou sa préface d'un ouvrage de F. Pellegrini et S. Canevet sur le droit des logiciels.

Quelques réactions concernant ses engagements contre la brevetabilité du logiciel et pour les logiciels libres :

Politiques français (Michel Rocard, François Bayrou, Richard Cazenave et Martine Billard) aux RMLL 2006 à Vandœuvre-lès-Nancy :

(source Wikimedia Commons, auteur S. Urbanovski, CC BY-SA 2.5)

Philippe Schil, Richard Stallman, Michel Rocard et Alexandre Zapolsky, Paris Capitale du Libre 2006 :

(Niels Stoltenborg pour l'ASS2L, CC By 2.0)

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

F-Droid 0.100 : près de 2000 applications libres

4 juillet, 2016 - 13:26

F-Droid est un magasin d'applications libres pour les systèmes Android et Replicant. Les applications (au nombre d'environ 2000 actuellement) peuvent être téléchargés librement depuis l'application dédiée sans qu'il soit nécessaire de s'inscrire (ou également depuis le site web du magasin).

L'équipe de F-Droid a annoncé le 14 juin 2016 la version 0.100 de son logiciel client avec notamment des améliorations concernant les mises à jour et une meilleure prise en charge d'Android 6 (Marshmallow).

L'application F-Droid permet aussi d'activer d'autres dépôts comme celui de Guardian Project ainsi que d'en ajouter d'autres manuellement.

Par rapport à la version précédente 0.99.2 de mars 2016, les modifications sont les suivantes :

  • possibilité de télécharger les applications en tâche de fond ;
  • amélioration significative des performances durant la mise à jour des dépôts ;
  • possibilité de déclencher automatiquement les téléchargements de mises à jour ;
  • durée variable de stockage des .apk ;
  • affichage du dépôt d'origine des .apk ;
  • amélioration de la gestion d'Android 6 ;
  • mises à jour des traductions.
Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Revue de presse de l'April pour la semaine 26 de l'année 2016

4 juillet, 2016 - 11:49

La revue de presse de l'April est régulièrement éditée par les membres de l'association. Elle couvre l'actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s'agit donc d'une sélection d'articles de presse et non de prises de position de l'association de promotion et de défense du logiciel libre.

Sommaire

[Libération] Rocard, un «noob» respecté par les défenseurs des libertés numériques

Par Erwan Cario, le dimanche 3 juillet 2016. Extrait:

Le député européen d'alors, qui reconnaissait ne pas avoir «une pratique facile de l’ordinateur», s'est battu avec succès contre une directive qui menaçait les logiciels libres.

Lien vers l'article original: http://www.liberation.fr/futurs/2016/07/03/rocard-un-noob-respecte-par-les-defenseurs-des-libertes-numeriques_1463715

Et aussi:

[ZDNet France] L'Italie, l'autre pays du logiciel libre. Et la France?

Par Christophe Auffray, le vendredi 1 juillet 2016. Extrait:

Les services militaires italiens ont entamé leur migration de dizaines de milliers de postes vers LibreOffice, délaissant ainsi Microsoft Office. En France, l'armée a conclu elle un contrat Open Bar avec Microsoft, et les députés encouragent le libre sans lui donner la priorité.

Lien vers l'article original: http://www.zdnet.fr/actualites/l-italie-l-autre-pays-du-logiciel-libre-et-la-france-39839168.htm

[Numerama] Avec Software Heritage l'Inria crée un sanctuaire pour préserver les logiciels libres

Par Guillaume Champeau, le vendredi 1 juillet 2016. Extrait:

L'Inria dévoile Software Heritage, une plateforme qui ambitionne de réunir et de préserver l'ensemble des logiciels libres distribués sur Internet.

Lien vers l'article original: http://www.numerama.com/tech/179289-avec-software-heritage-linria-cree-un-sanctuaire-pour-preserver-les-logiciels-libres.html

Et aussi:

[Next INpact] Loi Numérique: les codes sources de l'administration communicables par principe

Par Xavier Berne, le vendredi 1 juillet 2016. Extrait:

Suivant la «jurisprudence» de la CADA et du juge administratif, le législateur s’apprête à faire entrer les codes sources de l’administration dans la liste des documents administratifs communicables de plein droit au citoyen (qui en fait la demande).

Lien vers l'article original: http://www.nextinpact.com/news/100492-loi-numerique-codes-sources-l-administration-communicables-par-principe.htm

Et aussi:

Voir aussi:

[Les Echos] La France, un pays discret, mais innovant

Par Grégory Pascal, le jeudi 30 juin 2016. Extrait:

Quand on parle "innovation" et "nouvelles technologies", on pense tout de suite aux États-Unis et plus particulièrement à la Silicon Valley, mais certainement pas à la France. La France, c’est plutôt le vin, la gastronomie, le luxe… et plus rarement la création technologique et les start-ups.

Lien vers l'article original: http://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/cercle-158533-la-france-un-pays-discret-mais-innovant-2011051.php

[zoomdici] Saint-Étienne capitale mondiale du Logiciel Libre en 2017

Par la rédaction, le mercredi 29 juin 2016. Extrait:

Après Strasbourg, Genève, Bruxelles, Montpellier et Beauvais, Saint-Étienne accueillera «Les Rencontres Mondiales du Logiciel Libre» (RMLL) du 1er au 7 juillet 2017.

Lien vers l'article original: http://www.zoomdici.fr/actualite/Saint-Etienne-capitale-mondiale-du-Logiciel-Libre-en-2017-id152417.html

[Silicon] Jim Whitehurst, Red Hat: «Linux a gagné»

Par David Feugey, le mercredi 29 juin 2016. Extrait:

Le patron de Red Hat revient sur la révolution apportée par le modèle de développement participatif, utilisé par des projets comme Linux.

Lien vers l'article original: http://www.silicon.fr/whitehurst-red-hat-linux-gagne-151602.html

Et aussi:

[The Good Life] Intelligence Artificielle: nouvelle cyber-guerre économique?

Par Kahina Meziant, le mercredi 29 juin 2016. Extrait:

Nous assistons à une véritable course à la recherche autour de l'IA. Qu’est-ce donc que cette forme d’intelligence et pourquoi cet engouement soudain?

Lien vers l'article original: http://thegoodlife.thegoodhub.com/2016/06/29/intelligence-artificielle-vers-nouvelle-cyber-guerre-economique

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Revue de presse : été 2016

3 juillet, 2016 - 11:58

L'été s'est installé. Les marchands de journaux restent ouverts pour vous permettre d'y puiser le meilleur de la presse informatique …

Linux Pratique n°96 répond à vos questions existentielles : Vous songez à l'auto-hébergement ? Avec YunoHost, l’auto-hébergement est à portée de main. Peut-être profiterez vous de l'été pour constituer un dossier de permis de construire ? Avec Blender et LibreCAD c'est possible. Vous hésitez entre tablette et PC ? Aquaris M10 Ubuntu Edition c'est les deux. D'autres articles abordent notamment la diffusion de contenus multimédias avec Open Broadcaster Software ou la gestion de projets agiles avec Taiga.

Planète Linux n°91 décortique Ubuntu 16.04 LTS et ses dérivées ainsi que Ubuntu Touch et l'ordinateur portable Dell XPS 13. Vous y trouverez également des conseils pour installer un NAS (avec NAS4Free) ou un cloud Seafile. Les débutants pourront s'initier à la programmation et aux commandes shell.

GNU/Linux Magazine n°195 vous propose de faire vos premiers pas en vision assistée par ordinateur en analysant vos images à l’aide d’OpenCV. Côté sécurité, vous apprendrez à tracer une attaque par buffer overflow à l’aide de gdb. Vous pourrez aussi prendre le contrôle d'objets connectés avec un Raspberry Pi et configurer un serveur OpenLDAP à chaud.

Et enfin, en guise de cahier de vacances, le guide Créez votre première application Android est de nouveau disponible dans les kiosques.

Les sommaires complets de ces magazines sont accessibles via les liens ci-dessous.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Agenda du Libre pour la semaine 27 de l'année 2016

2 juillet, 2016 - 19:25

Calendrier web, regroupant des évènements liés au Libre (logiciel, salon, atelier, install party, conférence) en France, annoncés par leurs organisateurs. Voici un récapitulatif de la semaine à venir. Le détail de chacun de ces 15 événements est en seconde partie de dépêche.

Sommaire Agenda du Libre pour la semaine 27 de l'année 2016 [Montpellier] Rencontre avec les Archives départementales de l’Hérault - Le lundi 4 juillet 2016 de 09h30 à 12h00.

Cette rencontre est prévue pour mettre en lien les contributeurs Wikipédiens intéressés et les personnes des Archives départementales de l’Hérault.
Les archives départementales de l’Hérault proposent de nous recevoir à partir de 9h30, pour une réunion de présentation et de travail, suivi d’une visite des archives, qui devrait se terminer au plus tard à midi.
Les Archives départementales disposent de ressources historiques permettant de créer et de mettre à jour les notices se trouvant dans Wikipédia. Plusieurs niveaux d’interventions peuvent être envisagés :

[Paris] Thème Sécurité RMLL 2016 - Du lundi 4 juillet 2016 à 14h00 au mercredi 6 juillet 2016 à 17h00.

Cette année, les RMLL ne se déroulent pas sous leur forme complète. Cependant, le thème Sécurité se tiendra.
Ce sera à Paris dans les locaux de Mozilla, cela durera 2 jours et demi et les conférences traiteront de sujets pointus ayant trait à la Sécurité et aux Logiciels Libres.
Et ils se pourraient que vous y croisiez une licorne ou deux …

[Lyon] Apéro Admin Sys - Le lundi 4 juillet 2016 de 19h00 à 23h00.

Rencontre mensuelle devant une bière ou autres types de boisson des administratrices/administrateurs système, devops, ….
Pour ce mois, on essaiera de parler d'ansible et des outils de déploiement d'infrastructure

[Corbeil-Essonnes] Initiation Retouche photo GIMP - Le mardi 5 juillet 2016 de 09h45 à 11h45.

Prise en main du Logiciel Libre GIMP
Tous les mardis matin du mois du juillet, de 9h45 à 11h45, l'espace Municipal Multimédia de Corbeil-Essonnes.
Vous propose de venir vous initier ou vous perfectionner au logiciel de retouche photo GIMP.

[Aubenas] @pero du Libre - Le mardi 5 juillet 2016 de 18h30 à 20h30.

L’association ardechelibre[.org] vous invite à nous retrouver ensemble ce mardi 4 juillet pour échanger sur le monde du libre et partager l’heure de l’apéro en toute convivialité.Rendez-vous au Grand Café Français d’Aubenas, de 18h30 à 20h30.A très bientôt!Fred pour @rdechelibre[.org]

[Bordeaux] Atelier VIM débutant - Le mardi 5 juillet 2016 de 18h30 à 20h00.

Mardi 5 juillet 2015, 18h30, atelier Vim débutant chez Giroll, proposé et animé par François-Xavier Lesaffre et Matthias Brony. Vim est un éditeur de texte modal personnalisable. le contenu de l'atelier VIM se composera de la sorte:
présentation (environ 1/4 d'heure)
suivi d'un atelier vimtutor

[Dunkerque] Stage LaTeX - Le mercredi 6 juillet 2016 de 09h00 à 17h30.

Le département Génie Thermique et Énergie de l'IUT du Littoral, en partenariat avec les associations GUTenberg (Groupe des Utilisateurs francophones de TeX) et CLX (Club des utilisateurs de LinuX du Nord Pas-de-Calais) organise son 14e stage gratuit de formation au système de préparation et de production de documents LaTeX .
Pour cette édition, ouverte à tous, nous proposons des cursus de niveaux :
débutant : pour ceux qui n'ont pas (ou que peu) pratiqué LaTeX, au cours duquel seront présentées les bases du logiciel ;

[Corbeil-Essonnes] Découverte et Initiation GNU/Linux - Le mercredi 6 juillet 2016 de 09h45 à 11h45.

Initiation GNU/Linux / Install Party
Tous les mercredis matin de 9h45 à 11h45, à l'espace Municipal Multimédia de Corbeil-Essonnes.
Venez découvrir, apprendre à installer, utiliser au quotidien et mettre à jour, divers systèmes d'exploitation Libres et gratuits comme Ubuntu, Linux Mint, Ubuntu Gnome, Handylinux, Emmabuntus…

[Le Mans] TILiMa réunion hebdomadaire - Le mercredi 6 juillet 2016 de 20h00 à 23h00.

Le projet de création d'un FAI associatif avance.
Cette réunion permettra de faire un bilan des actions menées et de définir les prochaines:
comparatif de banques en vue d'ouvrir le compte de l'association

[Villefranche-sur-Saône] Réunion publique mensuelle - Le jeudi 7 juillet 2016 de 19h00 à 21h00.

Rassemblement local et régulier du groupe d'utilisateurs de logiciels libres du coin.
L'occasion conviviale de se rencontrer et d'échanger IRL.

[Paris] Soirée de Contribution au Libre - Le jeudi 7 juillet 2016 de 19h30 à 22h30.

Parinux propose aux utilisateurs de logiciels libres de se réunir régulièrement afin de contribuer à des projets libres. En effet, un logiciel libre est souvent porté par une communauté de bénévoles et dépend d'eux pour que le logiciel évolue.
Nous nous réunissons donc tous les jeudis soirs dans un environnement propice au travail (pas de facebook, pas de télé, pas de jeux vidéos, pas de zombies).
Vous aurez très probablement besoin d'un ordinateur portable, mais électricité et réseau fournis.

[Tours] L'auto-hébergement et pourquoi pas chez-vous ? - Le jeudi 7 juillet 2016 de 20h00 à 22h00.

Touraine Data Network dans le cadre de son objet "la défense et la promotion du réseau des réseaux Internet" vous propose un atelier sur l'auto-hébergement.
Venez découvrir les principes de l'auto-hébergement de ses propres services numériques: Pourquoi et comment ? L'essayer et pourquoi pas l'adopter !
Des ateliers complémentaires peuvent être organisés sur d'autres créneaux (essentiellement pour la mise en pratique l'atelier du jeudi soir étant la pour la découverte).

[Corbeil-Essonnes] Initiation montage diaporama vidéo - Le vendredi 8 juillet 2016 de 09h45 à 11h45.

Création de diaporama vidéo avec FFDiaporama
Tous les vendredis matin de 9h45 à 11h45, à l'espace Municipal Multimédia de Corbeil-Essonnes.
Venez vous initier au logiciel Libre de création de diaporama vidéo FFDiaporama.

[Montpellier] Permanence « Les logiciels libres, parlons-en ! » - Le vendredi 8 juillet 2016 de 17h00 à 19h00.

Le Faubourg Marché, qu’est-ce que c’est ?
Le Faubourg Marché est une permanence partagée qui permet aux associations d’accueillir ensemble, les publics de ces associations une fois par semaine, le vendredi entre 17h00 et 19h00 (ou au delà sous réserve d’accord préalable), au 19, rue du Faubourg de Nîmes, 34000 Montpellier.
L’idée est de s’informer et d’informer les adhérents des diverses associations sur le fonctionnement du lieu et des associations, et notamment sur les 5 partenaires qui l’animent et lui permettent ainsi d’exister (autour.com, L’Accorderie, enercoop, modulauto, La Nef). Lors de cette permanence partagée vous pourrez rencontrer les associations La Graine (monnaie locale de Montpellier), éCOhabitons, Montpellier à pied, et bien sûr Montpel’libre.

[Villeneuve d'Ascq] Libre à Vous - Le samedi 9 juillet 2016 de 09h00 à 12h00.

Vous souhaitez tester GNU/Linux sur votre ordinateur, vous recherchez un logiciel pour une fonction précise, des conseils ou de l'aide sur les logiciels libres ?
Libre à Vous est une permanence destinée à vous faciliter l'utilisation de l'informatique. Vous repartirez avec « le plein » de logiciels libres, fiables, évolutifs, performants et gratuits.
C'est chaque samedi matin au Centre d'Infos Jeunes à la ferme Dupire, 80 rue Yves Decugis à Villeneuve d'Ascq (métro Triolo) de 9h00 à 12h00.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Slackware 14.2

2 juillet, 2016 - 15:04

Après une longue période de développements et de tests, Patrick Volkerding et l'équipe Slackware sont fiers d'annoncer la disponibilité immédiate de Slackware Linux 14.2. Cette version succède à la 14.1, sortie en novembre 2013. Slackware est la plus ancienne des distributions GNU/Linux à être encore active.

Le projet Slackware édite et maintient la distribution éponyme, qui était, est et restera une distribution simple et légère, au plus près de la philosophie d'Unix et de l'esprit KISS. Slackware met l'accent sur la stabilité du système et la distribution de logiciels en les modifiant le moins possible pour respecter les choix de leurs auteurs. En bref, Slackware propose des briques système stables et éprouvées, pour des logiciels de haut niveau dans leurs dernières versions.

Dans le but de garder la compatibilité avec les anciennes versions et pour ne pas casser ce qui fonctionne, Slackware propose son propre système d'initialisation, ni sysV ni systemd, uniquement composé de scripts aisément éditables. Slackware utilise aussi son propre système d'empaquetage logiciel, lui aussi particulièrement simple et robuste.

Slackware 14.2, les nouveautés

  • La version pour CPU d'architecture x86-64 propose le support pour l'installation et l'amorçage sur les matériels disposant d'un microcode UEFI.

  • Le noyau par défaut est issu de la série 4.4, parfaitement testé, offrant d'excellentes performances, et bénéficiant d'un support long-terme par kernel.org.

  • Le support des tables ACPI et DSDT, le support des différents types d'USB, du FireWire (et bien sûr des cartes PCMCIA et autres Cardbus) permettent à Slackware d'être agréable à utiliser sur les ordinateurs portables, et pas seulement en serveur. Udev (& eudev) sont intégrés pour une gestion dynamiques des matériels.

  • L'ensemble du système a été compilé avec la bibliothèque GNU C 2.23, qui offre aussi une excellente compatibilité avec les binaires tiers.

  • La gestion de haut niveau du réseau est faite par NetworkManager, celui-ci ayant été jugé suffisament simple et performant pour être intégré à Slackware. Il remplace donc les scripts maison et wicd et permet une configuration des réseaux tels que filaires, sans-fil wifi, IPv6, etc. (À noter que les anciens usages sont préservés et toujours pleinement supportés, pour faciliter les migrations et laisser le choix aux utilisateurs)

  • Patrick, qui se méfiait de PulseAudio, a finalement dû l'adopter dans cette version à cause de BlueZ et des casques audio bluetooth.

  • Le serveur d'affichage graphique est Xorg dans sa version X11 R7.7.

  • Slackware propose les deux environnements graphiques les plus avancés disponibles aujourd'hui : Xfce en version 4.12.1 et KDE SC en version 4.14.3, avec ses bibliothèques en version 4.14.21. Ses bureaux ont été choisis pour leur stabilité et leur efficacité respective. En outre, en proposant des abstractions et en suivant les recommendations de FreeDesktop, ils permettent d'avoir un bureau plug and play viable pour tous les usages de Slackware Linux.

  • Du côté des navigateurs Internet, ce sont Konqueror 4.14.13, SeaMonkey 2.40, et Mozilla Firefox ESR 45.2.0. Une installation de Google Chrome est disponible via /extra en paquetage natif Slackware, uniquement pour l'architecture x86-64.

  • Au service des développeurs, Slackware 14.2 propose Perl 5.22.2, Python 2.7.11, Ruby 2.2.5, Subversion 1.9.4, git-2.9.0, et mercurial-3.8.2, entre autres.

  • La suite de compilateurs GCC du projet GNU est la 5.3.0 en version par défaut pour les langages C, C++, Objective-C, Fortran-77/95/2003/2008, et Ada 95/2005/2012.

  • Slackware met aussi à disposition le compilateur C-Lang du projet LLVM en version 3.8.

  • De nombreux logiciels sont d'ores et déjà disponibles pour Slackware 14.2 via les slackbuilds. Par exemple :

    • Octave, célèbre logiciel de calcul numérique, est en version 4.0 ;
    • NumPy en version 1.9.1 ;
    • LaPack en 3.3.0 ;
    • R en 3.3.1 ;
    • QGis v2.14 célèbre suite logicielle de traitement de l'information géographique ;
    • etc .. En bref, tout slackbuilds est prêt pour cette version 14.2 de Slackware.

La mise à jour depuis 14.1, est supportée par le gestionnaire de paquets. Par contre, notez que la mise à jour directe depuis les versions précédentes n'est pas supportée. et qu'il est alors recommandé de faire ses mises à jour à la main dans l'ordre logique, simplement.

La documentation, le Slackware Documentation Project héberge un wiki regroupant des informations sur de nombreux sujets et dans diverses langues. Ce projet a été initié par Eric Hameleers (AlienBob) et Nicolas Kovacs (Kikinovak)

AlienBob a développé la Slackware Live Edition pour non seulement tester Slackware sans installation, mais également our disposer de Plasma5, la dernière version en date de l'environnement de bureau KDE (qui n'est pas inclus dans la nouvelle version)

Slackware est disponible pour les architectures Intel x86 32 bits et 64 bits. Slackware peut être achetée via le magasin du projet, sous la forme de 6 CD ou de DVD double-face, contenant binaires et sources. Elle peut également être téléchargée directement ou via bittorrent. Il existe enfin une version LiveCD.

La communauté d'utilisateurs Slackware se retrouve et discute principalement sur le le forum Slackware de LinuxQuestions (où d'ailleurs Patrick Volkerding, leader du projet, intervient de temps à autres). Le forum francophone Slackware-fr est également là pour vous accueillir.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Studiobox 3 couteau suisse multimédia pour webradio scolaire

30 juin, 2016 - 15:58

Studiobox 3 est une distribution GNU/Linux dérivée de Debian Jessie, conçue depuis 2014 par des enseignants de l'académie de Versailles au moyen du projet Debian Live, pour faire de la webradio dans un cadre scolaire. Orientée multimédia, elle contient un ensemble d'outils utiles à l'enseignement et aux projets menés avec les élèves (création multimédia, montage audio et vidéo, diffusion radio et télévision).

Une attention particulière a été portée à la simplicité d'utilisation (le public visé étant relativement peu familier des distributions GNU/Linux). Ainsi, l'outil de diffusion et d'enregistrement radio, liquidsoap, peut être configuré et utilisé entièrement avec des outils graphiques (boîtes de dialogue gérées par zenity). Les services fournis par l'académie (serveur icecast) y sont préconfigurés.

Sommaire Session Live

Le projet Debian Live permet de disposer d'une version portable sans installation. Après avoir transféré Studiobox 3 sur une clé USB et redémarré votre PC, choisissez « Live » pour fonctionner depuis votre support amovible, sans rien modifier à votre ordinateur. Dans ce cas, l'utilisateur est studiobox et le mot de passe est live.

Vous pourrez au démarrage de Studiobox, choisir l’entrée « Install » ou « Graphical install », et obtenir en une quinzaine de minutes une Studiobox fonctionnelle sur un PC, sans aucune intervention de votre part ni configuration à effectuer ! Dans ce cas, l'utilisateur est studiobox et le mot de passe est studiobox.

Les outils de diffusion radio

Pour améliorer la fiabilité de la diffusion et des enregistrements radio et la configuration, les outils de diffusion radio ont été modifiés. Trois rubriques clairement distinctes permettent de :

  • diffuser et / ou enregistrer dans l’établissement ;
  • diffuser (et enregistrer) sur le serveur académique versaillais ;
  • configurer simplement la webradio (carte son à diffuser, qualité de la diffusion et de l’enregistrement).

À noter
  • l'outil de programmation radiophonique Airtime est toujours de la partie, installable depuis le menu « Outils webradio » ;
  • pour le montage vidéo, Cinelarra est inclus ;
  • afin de répondre à une demande récurrente des enseignants réalisant des émissions de webradio, il est désormais possible de surveiller le flux de diffusion (soit depuis la prise casque de l’ordinateur sur lequel Studiobox fonctionne, soit visuellement, grâce à un vumètre) ;
  • une documentation complète des outils WebRadio est également accessible depuis le menu.

Les principales applications pré-installées
  • Visualiseurs son et vidéo : Vlc ;
  • Montage vidéo : dvgrab, Kdenlive, gnome-subtitles, Cinelerra, kino ;
  • Montage audio : Audacity ;
  • Utilitaires vidéo et son : Winff, Soundconverter ;
  • Webradio : Icecast2, Airtime, Liquidsoap ;
  • Graphisme : Gimp, Gpicview, Gcolor2 ;
  • Gravure et outils divers : Xfburn, Devede ;
  • Bureautique: Abiword, Gnumeric, Gedit, evince ;
  • Système : gdebi, synaptic, gparted, arandr ;
  • Web : Firefox ESR, FileZilla.

Une liste complète peut être consultée sur le dépôt git du projet.

Environnement de bureau

Pour conserver des qualités de légèreté à cette distribution conçue pour fonctionner en session Live sur clé USB, l'environnement de bureau est composé de :

  • Openbox, gestionnaire de fenêtres ;
  • PcmanFM, gestionnaire de fichiers ;
  • LightDM, gestionnaire d'affichage.
Obtenir et essayer Studiobox3

Studiobox se présente sous la forme d’un fichier « studiobox-amd64-v3_2.hybrid.iso » à télécharger (1,2Go) puis à transférer sur une clé USB.

Graver studiobox sur une clé USB pour les utilisateurs de GNU/Linux

Prérequis

  • les paquets suivants sont installés : parted, coreutils, util-linux, e2fsprogs, gawk ;
  • vous disposez d'une clé USB d'au moins 2 Go (Attention ! toutes les données présentes sur cette clé seront détruites) ;
  • vous avez téléchargé l'image iso de la studiobox ainsi que le script d'installation automatique.

Pour créer la clé, placez dans un répertoire dédié l'image iso et le script creation_cle_sb3.sh

Ouvrez un terminal, et rendez ce script exécutable :

# chmod u+x creation_cle_sb3.sh

Lancez le script en indiquant le fichier iso de studiobox, sur le modèle suivant:

# bash creation_cle_sb3.sh fichier.iso

Que fait le script ? Dans l'ordre, il vous demandera d'indiquer l'identifiant de la clé USB sur laquelle graver Studiobox, puis y supprimera tout ce qui s'y trouve, et enfin installera le système Studiobox et créera une deuxième partition qui servira à stocker les données et rendre le système persistant (les réglages et manipulations effectuées seront conservées au redémarrage).

Utilisation dans un contexte non versaillais

Les scripts présents sur Studiobox sont préconfigurés pour fonctionner avec certains services mis en place par l'académie de Versailles. Cependant, il sera très aisé d'adapter Studiobox à un usage dans un contexte différent.

Par exemple, il suffit de modifier la variable

SERVEURACAD='webradio.ac-versailles.fr'

dans le script de diffusion radio (/home/studiobox/.Scripts/diffrec-LS.bash) pour diffuser sur le serveur icecast de son choix.

Installation sur un PC

La publication de cette troisième version de Studiobox regroupe en une seule ISO 64 Bits, les applications libres distribuées auparavant dans une ISO pour le son et une autre pour la vidéo. L'installation en mode preseed efface entièrement le disque dur de l'ordinateur.

Contribuer à Studiobox

Le projet est hébergé sur le Gitlab académique. Les contributeurs sont pour l'instant ;-) uniquement des enseignants du secondaire (autrement dit, aucun développeur professionnel) qui ont profité des possibilités offertes par Debian Live pour créer l'outil répondant exactement à leurs besoins.

Ils travaillent désormais sur le passage à Debian Stretch et la simplification des outils de diffusion TV et vidéo. Toute proposition, remarque, amélioration ou correction de bug est bienvenue ;)

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

GraphDash, ou comment construire une interface web simple pour vos graphes

29 juin, 2016 - 11:53

GraphDash est un outil développé en Python (avec Flask) et publié sous licence Apache v2.

Il permet de construire une interface web à partir de graphes dont vous disposez. Il vous suffit simplement d'ajouter un fichier contenant des métadonnées. Par exemple:

$ ls default_graph_dir graph.svg graph.txt

graph.svg est votre graphe, et graph.txt contient quelques métadonnées au format YAML:

$ cat default_graph_dir/graph.txt name: graph.svg family: Category 1 title: '*Real serious* graph'

Vous pouvez bien évidemment placer autant de graphes que vous le souhaitez dans le répertoire, et ensuite lancez GraphDash. Vous obtiendrez une interface web permettant de naviguer, chercher et d'afficher vos graphes.

$ GraphDash -r default_graph_dir * Running on http://0.0.0.0:5555/ (Press CTRL+C to quit)

Installation

L'installation peut se faire depuis le package Python (ici en espace utilisateur):

pip install --user graphdash Démarrer GraphDash

Pour l'installation en espace utilisateur, vérifiez que votre $PATH inclut ~/.local/bin.

$ GraphDash -r default_graph_dir * Running on http://0.0.0.0:5555/ (Press CTRL+C to quit)

L'interface peut être configurée avec un fichier au format YAML (lui aussi), et l'option -c/--conf:

$ cat docs/example.conf root: ../default_graph_dir title: "Example of title ;)" subtitle: "Example of subtitle" $ GraphDash -c docs/example.conf * Running on http://0.0.0.0:5555/ (Press CTRL+C to quit)

Un exemple de fichier de configuration peut être généré comme cela:

$ GraphDash -C template.conf En production avec Gunicorn

Si vous souhaitez pouvoir facilement démarrer, arrêter et relancer plusieurs instances de GraphDash, alors il est plus simple et plus performant d'utiliser Gunicorn:

pip install --user gunicorn

L'application GraphDash peut être importée via graphdash:app, donc vous pouvez utiliser:

gunicorn -b 0.0.0.0:8888 --pid server.pid graphdash:app

Le fichier de configuration de GraphDash peut être défini via la variable d'environnement CONF.
Avec Gunicorn, vous pouvez définir une variable d'environnement dans les instances avec --env:

gunicorn -b 0.0.0.0:8888 --pid server.pid --env CONF=docs/example.conf graphdash:app

Ces commandes sont encapsulées dans un script appelé GraphDashManage qui permet de démarrer, arrêter et relancer plusieurs instances de GraphDash. GraphDashManage a besoin d'un fichier de configuration définissant les différentes instances et leur fichier de configuration:

$ cat settings.sh ALL_MODES=( ['prod']="docs/example.conf" ['test']="docs/example.conf" ) ALL_PORTS=( ['prod']=1234 ['test']=5678 ) WORKERS=3

Et voilà, vous pouvez gérer vos instances de cette manière:

$ GraphDashManage start prod [INFO] Listening at: http://0.0.0.0:1234 [INFO] Booting worker with pid: 30403 [INFO] Booting worker with pid: 30404 [INFO] Booting worker with pid: 30405 $ GraphDashManage start test [INFO] Listening at: http://0.0.0.0:5678 ...

NdM: les exemples donnés ici sont illustratifs, évitez si possible de le mettre en écoute sur 0.0.0.0 en prod pour limiter les accès non prévus.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

LinuxFr.org, un site adulte

28 juin, 2016 - 10:51

LinuxFr.org fête aujourd'hui 28 juin 2016 ses 18 ans : bon anniversaire LinuxFr.org ! Merci à tous ceux qui ont contribué et contribuent au succès du site : administration système, animation de l'espace de rédaction, développement, modération, dons, écriture de contenus, etc. Le meilleur moyen de nous dire merci est de proposer une dépêche ou d'en rédiger collaborativement dans l'espace de rédaction pour faire vivre le site.

Alors, ça fait quoi d'avoir 18 ans ?

Côté chiffres, le site comporte plus de 96 500 contenus publiés (environ 36 000 journaux, 34 000 entrées de forum, 24 000 dépêches, 360 sondages, 70 pages de wiki), et plus de 1,65 million de commentaires. Mais aussi plus de 200 entrées ouvertes dans le système de suivi des suggestions et des bogues, ce qui représente un gros boulot à réaliser. Bref, nous sommes preneurs de toutes les bonnes volontés pour contribuer sur les nouveaux contenus et améliorer le code du site.

(signalétique CSA moins de 18 ans, merci Wikipédia)

On ne présente plus LinuxFr.org…

(d'ailleurs c'est vrai qu'on ne le présente plus trop, l'équipe manque de volontaires pour aller présenter le site)

(ancienne signalétique CSA moins de 18 ans, merci Wikipédia)

On le célèbre

(signalétique PEGI 18, merci Wikipédia)

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Revue de presse de l'April pour la semaine 25 de l'année 2016

27 juin, 2016 - 22:52

La revue de presse de l'April est régulièrement éditée par les membres de l'association. Elle couvre l'actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s'agit donc d'une sélection d'articles de presse et non de prises de position de l'association de promotion et de défense du logiciel libre.

Sommaire

[ZDNet France] Les logiciels libres, ”seule alternative viable” pour la souveraineté numérique

Par Thierry Noisette, le dimanche 26 juin 2016. Extrait:

Informaticien et commissaire à la Cnil, François Pellegrini plaide pour une priorité aux logiciels libres afin d'assurer une souveraineté numérique réelle.

Lien vers l'article original: http://www.zdnet.fr/actualites/les-logiciels-libres-seule-alternative-viable-pour-la-souverainete-numerique-39838886.htm

[Next INpact] L'Observatoire des libertés et du numérique juge la loi Lemaire «profondément décevante»

Par Xavier Berne, le samedi 25 juin 2016. Extrait:

Même si le Parlement ne l’a pas encore adopté définitivement, l’Observatoire des libertés et du numérique (qui compte dans ses rangs la Ligue des droits de l'Homme ou La Quadrature du Net) juge d’ores et déjà que le projet de loi Numérique porté par Axelle Lemaire est «profondément» décevant et décourageant, tant sur sa méthode d’élaboration que sur son contenu.

Lien vers l'article original: http://www.nextinpact.com/news/100411-l-observatoire-libertes-et-numerique-juge-loi-lemaire-profondement-decevante.htm

[Next INpact] CHATONS: Framasoft veut promouvoir les hébergeurs «responsables»

Par Vincent Hermann, le vendredi 24 juin 2016. Extrait:

Framasoft, après avoir souhaité «degoogliser» Internet, tourne son regard vers les hébergeurs. Il prépare ainsi une nouvelle initiative, baptisée CHATONS, qui doit permettre à n’importe quel type de structure de stocker des données en respectant une stricte charte de transparence. L'idée reste la même: lutter contre les GAFAM.

Lien vers l'article original: http://www.nextinpact.com/news/100393-chatons-framasoft-veut-promouvoir-hebergeurs-responsables.htm

Et aussi:

[ZDNet] L’Open Source est en train de tuer Android

Par Adrian Kingsley-Hughes, le mardi 21 juin 2016. Extrait:

La plupart des problèmes d’Android proviennent du fait qu’il s’agit d’un système d’exploitation Open source.

Lien vers l'article original: http://www.zdnet.fr/actualites/l-open-source-est-en-train-de-tuer-android-39838644.htm

[Silicon] La communauté renforce son soutien en faveur de LibreOffice

Par David Feugey, le lundi 20 juin 2016. Extrait:

The Document Foundation, The GNOME Foundation et KDE e.V. font bloc autour de la suite bureautique Open Source LibreOffice.

Lien vers l'article original: http://www.silicon.fr/la-communaute-linux-renforce-son-soutien-en-faveur-de-libreoffice-150738.html

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Au fait RuggedPOD et OpenTower c'est quoi ?

27 juin, 2016 - 13:54

Je vous parle depuis un certain temps du projet RuggedPOD, et plus récemment du projet OpenTower. Alors qu'en est-il dans la vraie vie ? Rien de mieux que de commencer par une petite photo d'un POD et d'un module OpenTower dans les locaux d'Horizon sur Paris.

Sommaire

RuggedPOD et OpenTower sont deux projets Open Hardware d'origine française ! Les projets sont réalisés sous licence Open Compute et dans le cadre d'Open Compute (ce qui explique notre stand au dernier Summit OCP).

RuggedPOD est ce que l'on appelle un micro-datacenter. Sur la première photo c'est la boite sur la marche la plus haute de l'escalier avec les deux poignées !

OpenTower est un projet de tour télécom (qui ressemble a un donjon de château, on verra la raison un peu plus tard) qui a pour objectif de créer des macrocells, c'est-à-dire des sites télécoms qui peuvent émettre sur de longues distances avec des débits très élevés, et accueillir des équipements lourds comme des antennes satellites et panneaux solaires.

RuggedPod

Un micro-datacenter c'est quoi ? C'est globalement une boite, d'une taille raisonnable, qui va permettre de déployer des équipements IT dehors sans avoir à ajouter d'abris ou de bâtiments. Il y a plein d'usages pour ce type de produits. Un premier qui est la mise en place de solution IT dans les pays émergents, les micro-datacenters peuvent s'interconnecter entre eux et les coûts initiaux sont très faibles. En général leur prix au mètre carré n’a rien à voir avec les usines à gaz que l'on déploie en occident.

Le second avantage du micro-datacenter repose sur sa taille. Il est possible de les envoyer en zone de conflits, ou en zone de désastres naturels relativement facilement. Il est transportable, parachutable, etc. et parfois autonome s'il est associé à une source d'énergie locale.

Un micro-datacenter a pour unique mission (la même qu'un datacenter traditionnel), de protéger des équipements électroniques de son environnement externe. Donc protéger du chaud, du froid, des dégradations diverses, de l'humidité, etc.

Traditionnellement, ces fonctions sont faites avec plein de machines (climatisation, etc). On a pris un virage a 180 degrés sur RuggedPOD pour atteindre un PUE le plus faible possible et idéalement un PUE de 1 (le PUE est le ratio d'énergie consommée par un datacenter sur le ratio d'énergie consommée par les systèmes contenus dans le datacenter). C’est d’ailleurs comme cela que le projet est né, au cours d’une discussion avec un ingénieur réseau de Facebook aux USA qui m’expliquait les excellents résultats que Facebook obtenait sur Primeville. On s’interrogeait sur la possibilité de les battre ou non. On a donc lancé RuggedPOD en mode communautaire afin de relever le défi : comment être en dessous d’un PUE de 1,07.

Dès le départ, on s’est rendu compte qu’il fallait fonctionner sans système de climatisation, idéalement sans ventilateur, et sans système de contrôle d’humidité. On a donc fait le choix de changer de fluide caloriporteur et de partir sur de l’huile plutôt que de l’air. L’humidité ne se mixte pas facilement dans l’huile et les capacités thermiques de ce liquide sont excellentes. On a trouvé des huiles diélectriques industrielles végétales (point important pour le projet, les POD étant destinés à fonctionner en extérieur, il nous fallait protéger l’environnement en cas de fuites) qui fonctionnent parfaitement bien, mais on a eu des problèmes d’oxydation que nous avons corrigés en étanchéifiant le POD aux gaz et en faisant le vide à l’intérieur.

Au final, RuggedPOD est un micro-datacenter qui peut :

  • accueillir 4 cartes au format ATX ;
  • les protéger du chaud, du froid et de tous les aléas climatiques ;
  • supporter jusqu’à 1kW d’électronique (environ 160 cœurs x86 et 1To de RAM) tout en étant sans ventilateur ;
  • s’interconnecter avec d'autres POD.

Présenté comme ça, tout semble rose. La réalité c’est que ça ne l’est pas. Fabriquer un POD est un exercice bien plus complexe que ce que nous pensions au départ. Nous avons d’autre part rencontré d’énormes problèmes à mobiliser en France pour trouver un moyen de financer nos prototypes, accéder aux machines nécessaires pour la réalisation des pièces, et surtout les valider (sans compter le manque d’outil logiciel à un tarif correct pour concevoir un POD). Les délais se sont accumulés et on a dû annuler les commandes des premiers pionniers qui ont souhaité nous aider, dont un service de l’état qui a joué le jeu aussi longtemps qu’il a pu le faire. On tient à les en remercier d’ailleurs.

Au final, Jabil, un ODM américain, nous a donné un coup de main, et franchement on peut avoir une image ultra-négative de la Silicon Valley, mais sans ses acteurs et son écosystème ce projet serait déjà mort en France alors qu’il est en train de connaitre un succès international auquel nous ne nous attendions pas.

Les plus gros problèmes rencontrés sont liés à l’étanchéité au gaz. Le taux de fuite acceptable est très faible et correspond à un trou de 0,1 μm sur l’ensemble du système. Ce qui nous amené à avoir des bons joints (voire très bons joints, sans parler des soudures). Il nous a fallu beaucoup de temps pour comprendre ce problème et surtout accéder au bon détecteur de fuite qui nous a finalement été prêté.

Les problèmes sont maintenant résolus mais on a mis un an… C’est très long — ça fait partie des difficultés des projets Open Hardware d’être un peu pionnier et fou. Jabil vient de relancer la fabrication des POD et les premiers seront livrés cet été !

Les choses vont donc mieux sur ce front et c’est tant mieux. Horizon a maintenant la capacité de reprendre des commandes et l’a même intégré dans son configurateur. Les livraisons devraient reprendre sur le mois de juillet.

Open Tower

Open Tower est un projet connexe qui se base sur RuggedPOD pour créer une infrastructure télécom ouverte et accélérer le déploiement d’Internet en utilisant les réseaux 4G. La fonction réseau est réalisée en utilisant le logiciel d’Amarisoft et les amplis de AW2S

L’objectif d’Open Tower est de concevoir une tour capable de s’élever à plus de 25 m du sol, d’y porter un POD en sa tête afin de limiter les longueurs de câbles entre les amplis et la station-base constituée par le POD.

Une des forces de cette approche est de pouvoir être entièrement programmable et offrir des compléments de services directement au cœur du réseau (comme par exemple du caching)

Le projet Open Tower a pris une forme d’escalier, car nous souhaitions avoir une infrastructure :

  • modulaire ;
  • sécurisée et accessible par des personnes n’ayant reçu aucune pré qualification ;
  • capable d’être réalisée en plusieurs matières premières.

Ce projet est actuellement réalisé en France avec le soutien financier de certains membres de TIP et Open Compute.

Vous pouvez nous aider a progresser, on recherche des développeurs soft pour :

Vous pouvez bien entendu soutenir tout ces projets en commandant des machines ou en en faisant leur promotion !

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Parution de 0 A.D. alpha 20 Timosthenes

27 juin, 2016 - 07:36

0 A.D. : Empires Ascendant est un jeu vidéo de stratégie historique en temps réel (RTS) 3D développé par Wildfire Games.
C’est un projet libre (code sous GNU GPL v3, données sous CC BY-SA 3.0) au développement ouvert, visant des standards de qualité artistique comparables à ceux de l’industrie, ainsi qu’un grand respect de la réalité historique.

Le jeu, multiplateforme et multilingue, permet d’incarner douze factions qui ont marqué l’histoire entre les rives de l’Atlantique et la chaîne de l’Himalaya, au cours de la période allant de -500 à -1.
0 A.D. : Empires Ascendant a été libéré en 2009. Le jeu est actuellement en cours de développement et une communauté de joueurs conséquente s’est déjà construite autour.

Cette dépêche présente la version alpha 20 du projet.

Sommaire

0 A.D. alpha 20 est parue le 31 mars 2016. Le nom de code Timosthenes, du navigateur et géographe grec Timosthène, fait référence aux dix nouvelles cartes intégrées dans cette version. Cette version est apparue quatre mois après la précédente et a nécessité 664 révisions.

Les principales nouveautés de cette version alpha 20 sont l’ajout de dix nouvelles cartes, la caméra cinématique, l’amélioration du mode observateur, une meilleure gestion des ressources : le dépôt des ressources dans les points de collecte alliés, le pillage automatique des ressources transportées par les unités ennemies tuées, de nouvelles technologies : l’attaque au pied des tours de garde, l’amélioration de l’efficacité de pêche et l’ajout de la baraque séleucide.

Thimosthenes apporte les changements suivants :

Code Interface utilisateur
  • Amélioration du menu des options : nouveau réglage de qualité des graphismes qui permet de facilement changer la qualité des graphismes en pleine partie. Auparavant, il fallait modifier un fichier de configuration. Il y a également eu des nettoyages et des corrections de bugs.
  • Activation par défaut des effets graphiques de qualité supérieure sur les ordinateurs ayant une grande puissance graphique. Il est toujours possible de le configurer en basse qualité pour améliorer les performances ou pour d’autres raisons.
  • Le bouton des travailleurs inactifs est maintenant désactivé lorsqu’il n’y en pas. Il n’est plus nécessaire de cliquer dessus pour savoir si des travailleurs sont inactifs.
  • Affichage de l’arbre technologique en pleine partie, en cliquant sur le symbole de la civilisation, en haut, au centre.
  • Vue des crédits : liste des personnes ayant contribué au développement de 0 A.D depuis ses débuts parmi les responsables du projet, les développeurs, les artistes, les donateurs, les traducteurs, les compositeurs et bien d’autres.
Multijoueurs
  • Beaucoup d’améliorations du mode observateur : il est maintenant possible de regarder la partie du point de vue d’un joueur. En cochant la case « Suivre le joueur », on peut suivre les déplacements de caméra et les actions que le joueur exécute.
  • Les spectateurs peuvent voir les scores en pleine partie.
  • Une fenêtre permet de sélectionner à qui s’adresser : à tout le monde, aux spectateurs, aux alliés ou à une personne en particulier.
  • Le brouillard de guerre est présent en mode observateur.
  • Les parties peuvent maintenant accueillir jusqu’à seize personnes.
  • Affichage en surimpression, dans l’angle supérieur droit, de messages à propos de la qualité de la connexion des joueurs : latence, ping et déconnexion réseau.
  • Ajout de la commande /clear qui nettoie les messages dans les salons.
  • Les joueurs rejoignant les parties sont assignés dans des emplacements vides.
  • À présent le blocage des équipes verrouille complètement la diplomatie.
Équilibrage
  • Guérisons sur les champs de bataille : les unités se régénèrent uniquement lorsqu’elles sont inactives.
  • La technologie du bouclier d’argent macédonien ne permet plus l’entraînement de champions à partir des baraques.
  • La quantité de flèches tirées par certains bâtiments et bateaux a été limitée.
  • Les champs sont également capturés après la capture du centre-ville.
  • La promotion des unités améliore leurs capacités à capturer.
  • Le pilier maurya de l’empereur Ashoka donne un bonus de rapidité de marchandage.
  • Les bateaux peuvent être mis en garnison dans les emplacements des grands ports et bénéficient de la régénération de leurs points de vie.
  • L’aura de récupération de deux points de capture donnés par les héros en garnison ne fonctionnait pas sur le bâtiment.
  • Réparation plus lente des remparts.
  • Forteresses macédoniennes et ibériques plus chères et plus longues à construire, respectivement :
    • 800 et 1 200 roches.
    • 1,75 et 1,5 fois plus de temps.
  • Correction de l’aura des héros pour réduire les coûts de construction et la vitesse de marche.
  • En mode merveille, la merveille doit tenir debout dix minutes au lieu de cinq pour que l’équipe gagne.
Gameplay / jouabilité Nouvelles technologies
  • Meurtrières des tours de garde : technologie qui permet aux tours d’attaquer les unités ennemies au pied des tours.
  • Technologies de pêche : amélioration de l’efficacité de pêche des bateaux.
Gestion des ressources
  • Utilisation des dépôts des alliés : cette technologie, présente dans les marchés, donne la possibilité aux unités de déposer les ressources dans les entrepôts, fermes, ports et centres-villes de ces alliés. Cependant, il n’est pas possible de déposer des ressources avec les éléphants mauryas. L’allié doit activer cette fonctionnalité pour permettre de déposer dans la configuration de chaque dépôt afin d’éviter de laisser l’ennemi récupérer les ressources de cette zone.
  • Pillage des ressources portées par l’ennemi : les ressources sont maintenant automatiquement récupérées des unités ennemies tuées. Autrement dit, il faut tuer des bûcherons pour récupérer du bois, les fermiers pour avoir de la nourriture, etc. C’est en surplus du pillage normal lorsque les unités sont tuées.
  • Les ressources portées par les unités sont à présent déposées dans le dépôt qu’elles viennent de construire.
  • Les unités déposent les ressources avant de commencer la tâche suivante.
Moteur
  • Caméra cinématique pour le rendu de scènes : les bases ont été posées pour contrôler la caméra afin de filmer des scènes au cours des parties. Un travail est toujours nécessaire pour faciliter son utilisation car, pour l’instant, les coordonnées de la trajectoire de la caméra doivent être entrées manuellement. Il s’agit d’une base pour de futurs développements. Un aperçu de ce qu’il est possible de faire est disponible dans la seconde moitié de la vidéo de présentation.
Intelligence artificielle Petra
  • Augmentation de l’efficacité du marchandage au cours du jeu.
  • Amélioration du placement des ports.
  • Amélioration de la migration d’île en île.
Art Objets
  • Nouvelle baraque séleucide : après l’introduction de la civilisation séleucide dans la version alpha 16 avec les modèles de bâtiment des civilisations grecs (Spartiates, Athéniens et Macédoniens) les modèles de bâtiments ont été intégrés au fur et à mesure dans les versions allant d’alpha 17 à 20. Les modèles des bâtiments de la civilisation séleucide devraient être au complet dans la version alpha 21, avec l’ajout de la merveille, du marché, du bâtiment de forgeron et du corral.

  • Nouveaux arbres et textures : nouveaux modèles et textures des acacias, pins blanc de Provence, chênes, chênes morts et des génériques d’arbres morts. Textures de vignes.
Animations
  • Affichage de l’aura des femmes civiles qui apporte de meilleures performances chez les hommes.
Cartes

Performances

Cette version apporte beaucoup d’optimisations, principalement portées sur le nouvel algorithme de recherche de chemin introduit dans la version précédente. Ces optimisations offrent un gain de performance inférieur à 5 % par rapport à la précédente version.

Infrastructure Conclusion…

Cette 20e version alpha contient des améliorations essentiellement focalisées sur l’ajout de dix nouvelles cartes, le mode observateur, la caméra cinématique, de nouvelles technologies, une meilleure gestion des ressources et l’ajout de la baraque séleucide, donc…

… contribuez !
  • vous rencontrez un bogue ou souhaitez proposer une amélioration ? Ouvrez un ticket sur le bugtracker ou venez parler de vos idées sur le forum ou les salons IRC  ;
  • vous connaissez le C++ ou le JavaScript ? Vous avez des compétences en programmation dans le domaine des jeux en trois dimensions ? Pourquoi ne pas aider à améliorer le code ?
  • vous maîtrisez Blender ? Vous pouvez dessiner des textures, concevoir des modèles et les animer ? Contactez Enrique via le forum et dessinez le futur de 0 A.D. ! Vous pouvez aussi proposer vos embellissements ou vos icônes, animer la faune, ou poursuivre la modélisation de la faction Séleucide ;
  • vous jouez d’un instrument acoustique ? Vous composez de la musique traditionnelle ou symphonique ? Vous pouvez contacter le compositeur Omri Lahav et contribuer à la bande originale de 0 A.D. ;
  • vous êtes davantage branchés MAO ? Vous pouvez créer, enregistrer et mixer des sons ? Aidez à donner vie aux cités antiques et aux terres vierges de 0 A.D. !
  • vous étudiez les langues anciennes ? Vous connaissez la prononciation de mots latins, grecs, hébreu, sanskrits ou gaéliques ? Et si vous aidiez à donner de la voix aux unités du jeu ?
  • vous êtes passionnés d’histoire antique ? Venez discuter sur les forums et proposer vos améliorations en matière de gameplay ou de graphisme !
  • vous êtes plutôt calés en géographie ? Vous pouvez vous familiariser rapidement avec l’éditeur et concevoir facilement des cartes esthétiques et réalistes
  • vous parlez plusieurs langues dont l’anglais ? Pourquoi ne pas participer à la traduction du jeu et à la documentation ?
  • vous savez compiler un logiciel ? Téléchargez la version SVN et profitez des nouvelles améliorations et des nouveaux bogues avant tout le monde !
  • vous voulez aider à faire connaître 0 A.D. ? Vous aimez faire de jolies copies d’écran ? Participez à l’élaboration de dépêches de qualité sur LinuxFr.org ! \o/
  • passez le mot : parlez de jeux vidéos libres, de 0 A.D. à vos proches et à votre travail. Nous comptons sur des évangélistes du Datalove comme vous <3
Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

CodeBusters, concours d'intelligence artificielle en ligne du 25 juin au 3 juillet 2016

26 juin, 2016 - 00:34

CodeBusters sera le prochain concours de programmation d'intelligence artificielle organisé par CodinGame. L'événement se déroulera en ligne du samedi 25 juin 2016 à 18h (heure de Paris) au dimanche 3 juillet à 20h. La participation est gratuite et ouverte aux développeurs du monde entier.

CodeBusters est un jeu de type multijoueurs où les participants devront développer un bot capable de vaincre ses adversaires de manière autonome. Pendant les 8 jours du concours, il sera possible de modifier son code autant que souhaité pour améliorer sa stratégie (pas de limitations, pas d'obligations). Pour rassurer ceux qui n'auraient pas beaucoup de temps à consacrer à leur programme, sachez qu'on peut démarrer et s'amuser avec une solution minimale qui peut être codée en quelques minutes seulement.

Les participants pourront tenter de décrocher les lots offerts aux meilleurs du classement, et candidater pour des emplois ou des stages auprès des sociétés sponsors de l'évènement.

La plate-forme

La plate-forme CodinGame supporte 25 langages de programmation (C/C++, C#, Java, Javascript, PHP, Python, Python 3, Perl, Go, Dart, Scala, Haskell, Objective-C, Pascal, Ruby, Bash, Groovy, Clojure, VB.NET, Lua, OCaml, F#, Swift et Rust). Pour participer, vous avez la possibilité d'utiliser l'IDE en ligne proposé ou de coder directement depuis votre environnement habituel.

Déroulement du concours

Concrètement, vous devrez réaliser un programme qui lit sur l'entrée standard les données relatives au tour de jeu et vous devez écrire votre action sur la sortie standard. Pour tester votre programme, vous avez la possibilité de faire des matchs contre notre bot par défaut ou contre les adversaires de votre choix. Dès que votre programme est capable de faire quelque chose, même très basique, vous pouvez l'envoyer dans l’arène ce qui vous permettra de vous situer par rapport aux autres. Vous pouvez renvoyer une nouvelle version de votre bot à tout moment donc il ne faut pas hésiter. Le classement final sera celui de l’arène, "gelée" à la fin du jeu.

Pour s'entraîner pour CodeBusters, nous vous conseillons d'essayer :

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Agenda du Libre pour la semaine 26 de l'année 2016

25 juin, 2016 - 19:44

Calendrier web, regroupant des évènements liés au Libre (logiciel, salon, atelier, install party, conférence) en France, annoncés par leurs organisateurs. Voici un récapitulatif de la semaine à venir. Le détail de chacun de ces 22 événements est en seconde partie de dépêche.

Sommaire Agenda du Libre pour la semaine 26 de l'année 2016 [Grenoble] Assemblée générale de la Guilde - Le lundi 27 juin 2016 de 20h00 à 21h30.

La Guilde, le GULL grenoblois, tiendra son assemblée générale ordinaire ce lundi.
Ouverte à tou·te·s, c'est l'occasion de faire le point sur les activités de l'année écoulée, parler des activités à venir pour l'année prochaine, et élire le nouveau CA.

[Paris] Techniques de programmation web à l'état de l'art - Le mardi 28 juin 2016 de 14h00 à 19h00.

Dernier événement du Printemps de l'innovation Open Source, organisé par le GTLL de Systematic et l'Irill, présidé par Roberto Di Cosmo
Techniques de programmation web à l'état de l'art
Programme dirigé par Roberto Di Cosmo, IRILL, Inria, UPD et Basile Starynkevitch, CEA List, Laboratoire Sûreté du logiciel.

[Lay] Mardi du Numérique - Le mardi 28 juin 2016 de 18h30 à 20h00.

Ce mois-ci le Mardi du Numérique va avoir des senteurs d’iode et de sable chaud en prévision des vacances. Nous allons voir comment améliorer ses futures photos de vacances : les agrandir sans les déformer, recadrer sans perte, supprimer les photo bombers, ajouter des effets à ses photos, …
Gimp, logiciel d’édition de photos et retouche, est l’alternative libre la plus connue de Photoshop. C’est un logiciel très complet et à l’occasion de ce Mardi du Numérique nous nous concentrerons sur deux extensions faciles et rapides d’utilisation : Liquid Rescale et GMI’C.
Liquid Rescale permet d’agrandir une photo sans déformer son contenu, mais aussi de recadrer pour mettre un sujet en avant par rapport à un autre en conservant les deux.Liquid Rescale permet aussi de gommer rapidement sans efforts  des éléments peu pertinents ou gênants dans une photo.

[Brignoles] Réunion mensuelle de Gullivar - Le mardi 28 juin 2016 de 18h30 à 21h30.

Les membres de l'association GULLIVAR (Groupe d'Utilisateurs de Logiciels Libres de l'Intérieur du Var) vous invitent à leur réunion mensuelle qui aura lieu le 28 juin 2016, de 18h30 à 21h30, dans la salle des Saint Anges, chemin de San Sumian à Brignoles à partir de 18h30.
Cette soirée est ouverte à tous, adhérents et sympathisants.
Un Accès Haut débit par Ethernet et wifi est disponible pour la mise à jour et l’installation de distributions GNU/Linux.

[Boulogne-Billancourt] Soirée de clôture de la master class CV web Silex - Le mardi 28 juin 2016 de 21h00 à 23h00.

Pour clôturer en beauté cette Master Class composée de 5 Ateliers nous organisons une soirée de networking et de présentation des CV réalisés le mardi 28 juin mai de 21H à 23H à l’Espace Landowski, 28 Avenue André Morizet, 92100 Boulogne-Billancourt.
Cette soirée sera l’occasion pour les participants de présenter les sites web CV réalisés aux partenaires de l’opération et aux membres des réseaux des associations Silex Labs et Activ’Action et de l’Espace Landowski et leur permettra d’interagir avec des professionnels du web.
Cette soirée est ouverte à tous que vous soyez intéressé par Silex ou curieux de voir les CV réalisés lors de cette Master Class vous êtes les bienvenus pour partager un moment convivial d’échange et de networking autour de quelques boissons et amuses bouches.

[Villefontaine] Atelier Yocto Project - Du mercredi 29 juin 2016 à 09h00 au jeudi 30 juin 2016 à 17h00.

Le projet Yocto constitue à ce jour la solution de référence pour les industriels qui veulent concevoir un device basé sur Linux embarqué.
Hébergé par la Linux Foundation et soutenu par de très nombreux fondeurs tels Intel, AMD, Broadcom, Texas Instruments, Freescale, il sert de base à des solutions Linux commerciales, mais peut également être utilisé par tout développeur qui souhaite bénéficier d'une solution Linux embarqué à fort contenu applicatif, avec une grande qualité de production de la distribution tant du point de vue de la richesse que de la fiabilité ou de la reproductibilité.
CIO Systèmes Embarqués animera pour le compte du programme Cap'tronic le 3ème atelier dédié à Yocto les 29 et 30 Juin 2016 à Villefontaine (Isère) .

[Saint-Étienne] L'april, ses dossiers et ses actions en cours - Le mercredi 29 juin 2016 de 17h00 à 22h00.

Frédéric Couchet, délégué général, et Magali Garnero (Bookynette), administratrice de l'April, seront à Saint-Étienne le 29 juin 2016 pour une présentation sur les dossiers et actions en cours suivie d'un apéritif dînatoire.
Cet événement est organisé grâce à l'invitation de l'association Alolise, GULL local.
L'événement aura lieu au restaurant Le Petit Boulogne, 5 Rue Adrien Duvand à Saint-Étienne.

[Nantes] Atelier Wikipédia Femmes et féminisme - Le mercredi 29 juin 2016 de 18h30 à 21h30.

Atelier de contribution à Wikipédia.
L'objectif de cet atelier est de rendre les femmes plus visibles sur Wikipédia en écrivant des biographies de personnages féminins ou des articles en lien avec le féminisme. Ouvert à tou.te.s.
Cet atelier a lieu à l'Espace Simone de Beauvoir, 15 du quai Ernest Renaud, Nantes, arrêt ''Gare maritime'' de la ligne 1 du tramway.

[Montpellier] Rencontre du Groupe OpenStreetMap OSM - Le mercredi 29 juin 2016 de 19h00 à 22h00.

Ces rencontres mensuelles se veulent être des instants conviviaux pour faire un compte-rendu des activités du mois précédent, mais aussi pour présenter les opérations et rendez-vous du prochain mois que proposeront le groupe HérOSM et le Collectif des Garrigues.
Si vous avez des propositions n’hésitez pas à compléter la page dédiée.

[Choisy-le-Roi] Pas Sage en Seine / Hacker Space Festival - Du jeudi 30 juin 2016 à 10h00 au dimanche 3 juillet 2016 à 22h00.

Le festival auto-organisé par vous, l'équipe de Pas Sage En Seine et les membres du /tmp/lab se tiendra à Choisy-le-Roi du 30 juin au 3 juillet 2016.
Nous vous invitons à participer à PSESHSF 2016 en accueillant vos propositions : ateliers et conférences bien sûr, mais aussi installations, performances, discussions et autres formes d'interventions pratiques ou artistiques. Des thèmes sont proposés, pas imposés, pour laisser place à la manifestation d'idées originales.
Depuis le début le hackerspace /tmp/lab vit avec bonheur en banlieue. D'abord à Vitry-sur-Seine, maintenant dans le sous-sol de la Maison Pour Tous de Choisy-le-Roi.

[Mauguio] Infolibres permanence - Le jeudi 30 juin 2016 de 17h00 à 19h00.

Rendez-vous technique, salle de formation informatique de la médiathèque.
L’équipe de Montpel’libre vous propose une permanence de dépannages pour vous aider à apprivoiser votre système GNU/Linux au quotidien. Le contenu de l’atelier s’adapte aux problèmes des personnes présentes.
Jeudis  30 juin 2016 de 17h00 à 19h00 :

[Nantes] Rencontre OpenStreetMap: Missing Maps - Le jeudi 30 juin 2016 de 18h30 à 21h30.

Rencontre le 30 juin à 18h30 au 1 rue d'Auvours
Un grand merci à l'association Médiagraph qui nous accueille dans ses locaux : 1 rue d'Auvours à Nantes (proche place Viarme)
Proposition du jour : mapathon Missing Maps

[Paris] Paris Embedded - Le jeudi 30 juin 2016 de 19h00 à 23h00.

Le meetup Paris Embedded, dédié aux systèmes embarqués et au Libre à Paris, organise sa 9ème édition le jeudi 30 juin 2016 de 19h à 23h, chez Mozilla Paris au 16 bis bd Montmartre, 75009 Paris.
Paris Embedded est une rencontre trimestrielle à Paris, regroupant les amateurs de systèmes embarqués et de logiciel Libre. Nous proposons environ 1h30 de présentations techniques, suivies de discussions autour de pizzas et boissons.
Le programme

[Paris] Soirée de Contribution au Libre - Le jeudi 30 juin 2016 de 19h30 à 23h00.

Parinux propose aux utilisateurs de logiciels libres de se réunir régulièrement afin de contribuer à des projets libres. En effet, un logiciel libre est souvent porté par une communauté de bénévoles et dépend d'eux pour que le logiciel évolue.
Nous nous réunissons donc tous les jeudis soirs dans un environnement propice au travail (pas de facebook, pas de télé, pas de jeux vidéos, pas de zombies).
Vous aurez très probablement besoin d'un ordinateur portable, mais électricité et réseau fournis.

[Tours] L'auto-hébergement et pourquoi pas chez-vous ? - Le jeudi 30 juin 2016 de 20h00 à 22h00.

Touraine Data Network dans le cadre de son objet "la défense et la promotion du réseau des réseaux Internet" vous propose un atelier sur l'auto-hébergement.
Venez découvrir les principes de l'auto-hébergement de ses propres services numériques: Pourquoi et comment ? L'essayer et pourquoi pas l'adopter !
Des ateliers complémentaires peuvent être organisés sur d'autres créneaux (essentiellement pour la mise en pratique l'atelier du jeudi soir étant la pour la découverte).

[Montpellier] Formation sécurité informatique et cryptographie - Le vendredi 1 juillet 2016 de 18h00 à 22h30.

Montpel’libre premier centre formateur Tails en France a le plaisir de vous proposer un nouveau cycle de formation, cryptographie et sécurité informatique. En partenariat avec
Merci d’avoir choisi de participer aux ateliers « Sécurité Informatique et Cryptographie » organisés par Le Club de la Presse et Montpel’libre.
Formation Crypto, séance de préparation, premier module :

[Rennes] Assemblée Générale AFGRAL - Le vendredi 1 juillet 2016 de 18h00 à 20h00.

Assemblée générale de l’association francophone des graphistes libres qui permettra comme partout de faire le bilan annuel et d’élire les nouveaux représentants.

[Villeneuve d'Ascq] Libre à Vous - Le samedi 2 juillet 2016 de 09h00 à 12h00.

Vous souhaitez tester GNU/Linux sur votre ordinateur, vous recherchez un logiciel pour une fonction précise, des conseils ou de l'aide sur les logiciels libres ?
Libre à Vous est une permanence destinée à vous faciliter l'utilisation de l'informatique. Vous repartirez avec « le plein » de logiciels libres, fiables, évolutifs, performants et gratuits.
C'est chaque samedi matin au Centre d'Infos Jeunes à la ferme Dupire, 80 rue Yves Decugis à Villeneuve d'Ascq (métro Triolo) de 9h00 à 12h00.

[Rennes] Grafik Labor - Du samedi 2 juillet 2016 à 09h00 au dimanche 3 juillet 2016 à 14h00.

Cet événement propose des conférences et des ateliers au sujet du graphisme et du logiciel libre.
Les rendez-vous porteront sur un des thèmes suivants :
 Logiciel Libre Graphique

[Aix-en-Provence] Samedi Libre - Le samedi 2 juillet 2016 de 10h00 à 18h00.

Ces Samedis libres sont organisés par l'Axul en collaboration avec plusieurs associations de logiciels libres des Bouches-du-Rhône (et souvent du Var).
Ils proposent des présentations générales et une aide technique pour le dépannage et la mise à jour d'ordinateurs avec des logiciels libres. Ils présentent aussi des démonstrations de matériels libres.
De nombreuses démonstrations sont disponibles sur place

[Mérignac] UNBEE fait son Show ! - Le samedi 2 juillet 2016 de 13h30 à 16h30.

UNBEE organise une deuxième manifestation "UNBEE fait son Show !" à la maison des associations de Mérignac/Bordeaux le 2 juillet 2016 de 13h30 à 16h30
Cette manifestation sera l'occasion de promouvoir le libre autour de l’environnement Linux UBUNTU sur Mérignac.
Venez pour :

[Villeneuve sur Vère] les Moissons du Libre - Le samedi 2 juillet 2016 de 14h00 à 18h00.

Programme 14h – 18h sur le thème :
« Avec les logiciels libres nous avons deux virus, celui de la créativité et celui du partage »
Exposés supports du partage :

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires