Syndiquer le contenu
Mis à jour : il y a 11 heures 31 min

Six nouveaux services chez Framasoft (30 au total)

6 octobre, 2016 - 21:56

Framasoft fête le deuxième anniversaire de sa campagne https://degooglisons-internet.org/ qui vise à :

  1. sensibiliser à la problématique de la centralisation d’Internet ;
  2. démontrer au public que des alternatives (libres) existent et sont utilisables ;
  3. essaimer cette démarche pour éviter que l’association ne devienne elle‐même ce qu’elle combat (un point centralisateur).

À l’occasion, l’association vous propose de nouveaux services tout au long de la semaine.
Alternatives à Google Groups (via Sympa), Evernotes (via Turtl), Google Forms (via Drupal), Skype (via Jitsi Meet) ou Google Calendar (via ownCloud/Nextcloud).

La semaine prochaine, ce sera le tour de MyFrama (un service permettant de ne plus perdre ou oublier les adresses URL de ses Framadates, Framapads, Framacartes et autres). Puis, l’annonce officielle du collectif CHATONS (qui correspond à la phase d’essaimage citée plus haut).

Détails des nouveaux services dans la suite de la dépêche.

Je cite ici l’article du Framablog, histoire de gagner un peu de précieux temps, désolé pour le ton un peu auto‐promotionnel.

Les 6 nouveaux services
  • Framalistes (lundi 3 octobre) [article d’annonce et tutoriel] : cet outil qui repose sur le logiciel Sympa, vous permettra de créer vos listes de diffusions, d’échanger des courriels et de quitter Google Groups !
  • Framanotes (mardi 4 octobre) [article d’annonce et tutoriel] : installez les applications Turtl, connectez‐les via notre serveur pour créer, conserver et chiffrer vos notes, images, fichiers, marque‐pages sur des tableaux, etc., voire les partager avec d’autres ; et ainsi quitter en groupe Evernote !
  • Framaforms (mercredi 5 octobre) [article d’annonce et tutoriel] : basé sur Drupal et Webforms, il vous permettra de créer rapidement des formulaires pour votre doctorat, vos contributeurs ou votre site Web, sans livrer les réponses des participants à Google Forms ;
  • Framatalk (jeudi 6 octobre) [article d’annonce et tutoriel] : avec Jitsi Meet installé sur nos serveurs, vous pourrez créer en deux clics une conversation audio ou vidéo, voire une conférence (si votre connexion le permet) et vous défaire peu à peu de Discord ou du Skype de Microsoft. L’affreux verbe « skaïper » deviendra enfin un mauvais souvenir ;
  • Framagenda (vendredi 7 octobre) [aticle d’annonce et tutoriel] : nous avons amélioré pour vous le code de l’application calendar d’ownCloud/Nextcloud, afin que vos agendas, contacts, rendez‐vous, et plannings puissent être affichés, devenir publics, semi‐publics ou complètement privés… Fini l’espionnage par Google/Apple/Microsoft Agenda.

Et le sixième ?

MyFrama, c’est notre réponse au framabazar. Elle vous sera proposée le lundi 10 octobre. Basé sur Shaarli, il s’agit d’un récolteur‐trieur d’adresses Web (à la Del.icio.us) que JosephK a bidouillé pour vous, afin qu’il classe automatiquement les adresses de nos services que vous y ajouterez. Avec un seul compte, vous pourrez remettre une dose de cathédrale dans ce bazar et retrouver aisément les services que vous utilisez.

Et puis, le mercredi 12 octobre marquera l’acte de naissance officiel du Collectif des Hébergeurs Alternatifs, Transparents, Ouverts, Neutres et Solidaires : les CHATONS ! Annoncé en février dernier, c’est un nouveau travail sur le long terme que nous avons appelé de nos vœux, pour que vous puissiez trouver aisément un hébergement de services libres (dont du courriel ; oui, oui !) partageant la même éthique et proche de chez vous.

Voilà ! Tous les services Frama* disposent de tutoriels d’installation en français, afin de faciliter l’auto‐hébergement.

Il reste évidemment encore plusieurs services et pas des moindres. Mais on continuera à faire de notre mieux.

Si l’initiative vous paraît intéressante, rappelons que + 90 % du budget de l’association provient de vos dons, donc n’hésitez pas à nous soutenir si le cœur vous en dit (et que votre porte‐monnaie le permet).

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

KDE Plasma 5.8 LTS

5 octobre, 2016 - 13:39

Plasma 5.8 LTS, la première version du bureau KDE avec un support à long terme, vient de sortir ce mardi 4 octobre 2016. Cette publication marque une étape à partir de laquelle les développeurs et concepteurs sont heureux de recommander Plasma au plus large public possible, qu'il soit aguerri ou néophyte. Il est temps de réessayer Plasma. Il est simple par défaut et puissant si besoin. Le support de Plasma 5.8 sera maintenu jusqu'en avril 2018 (18 mois).

KDE fête également bientôt ses 20 ans puisque c'est le 14 octobre 1996 que Matthias Ettrich a annoncé une interface graphique pour systèmes UNIX basée sur les technologies Qt et C++ conçue pour l'utilisateur final.

La suite de cette dépêche reprend les fonctionnalités phares de Plasma puis détaille les nouveautés de la version 5.8.

Sommaire

La sortie de Plasma 5.8 LTS a été avancée de 2 semaines afin de permettre aux développeurs openSUSE de l'intégrer dans la prochaine openSUSE LEAP 42.2 qui se veut très stable.

Les fonctionnalités phares de KDE Plasma

Voici une sélection complète de fonctionnalités, sans égales sur les autres environnements de bureau, proposées par Plasma.

Widgets : des éléments graphiques pour le bureau

Les éléments graphiques de Plasma

Vous pouvez placer sur le bureau des éléments graphiques pour avoir les prévisions météo, vous distraire avec des bandes dessinées ou encore vous aider à faire des calculs.

Obtenir des nouveautés

La fenêtre « Obtenir des nouveautés »

Vous pouvez télécharger des fonds d'écran, des styles de fenêtre, des éléments graphiques et des douzaines d'autres ressources directement depuis votre bureau. Nous travaillons avec le nouveau site KDE Store pour vous fournir une large éventail d'éléments complémentaires à installer.

Recherche sur le bureau

Desktop Search

Plasma vous permet de rechercher facilement des applications, dossiers, musiques, vidéos, fichiers, … tout ce que vous voulez.

Apparence unifiée

Différentes applications avec une apparence unifiée

Breeze, le thème par défaut de Plasma, fournit une apparence unifiée pour toutes les bibliothèques graphiques courantes : Qt 4 et 5, GTK 2 et 3, et même pour LibreOffice.

Interaction avec votre smartphone

KDE Connect

Avec KDE Connect vous êtes averti sur votre bureau de la réception de SMS, des notifications de votre téléphone ou de la charge de la batterie. Vous pouvez facilement transférer vos fichiers, contrôler les listes de lecture de vos applications multimédia, avoir votre musique mise en pause automatiquement lors d'un appel, utiliser votre téléphone comme un clavier et pavé tactile sans fil ou encore partager le contenu du presse papier pour effectuer des copier-coller entre votre ordinateur et votre smartphone.
Depuis la dernière mise à jour vous pouvez également répondre à vos SMS à partir de votre bureau Plasma.

Personnalisable à l'infini

Exemple d'un bureau Plasma personnalisé

Plasma est simple par défaut. Mais vous pouvez le personnaliser autant que vous voulez avec de nouveaux éléments graphiques pour le bureau, des panneaux (barres contenant des éléments graphiques), des décorations et des styles.

Les nouveautés dans Plasma 5.8 Apparence unifiée du démarrage à l'extinction

Le nouveau thème unifié

Cette édition fournit une nouvelle apparence unifiée sur le thème Breeze depuis l'écran de démarrage jusqu'à l’extinction. La mise en page a été réorganisée. Elle est maintenant plus appropriée aux postes de travail faisant partie d'un domaine ou d'un réseau d'entreprise. À la simplicité et l'élégance s'ajoute de plus larges possibilités de personnalisation. Par exemple, les fonds d'écran animés ou de type diaporama peuvent maintenant être utilisés sur l'écran de verrouillage.

Prise en charge des écritures de droite à gauche

Le menu Plasma avec une écriture de droite à gauche

La prise en charge des écritures sémitiques, comme l'Hébreu ou l'Arabe, a été grandement améliorée. Les contenus des barres, le bureau et les panneaux de configuration subissent un effet miroir dans ces configurations. Les barres latérales de Plasma comme l'explorateur de composants graphiques, le gestionnaire de fenêtre et le gestionnaire d'activités s'affichent sur le coté droit de l'écran.

Applets améliorés

Menu contextuel pour le contrôle multimedia

L'élément pour changer de bureau virtuel (« Pager ») et celui pour la liste des fenêtres ont été réécrits en se basant sur le code du gestionnaire de tâches qui fut introduit dans Plasma 5.7. Cela leur permet d'utiliser les mêmes jeux de données que le gestionnaire des tâches et d'améliorer leurs performances tout en réduisant la consommation de mémoire. L'élément pour changer de bureau virtuel gagne également une option pour afficher seulement les fenêtres de l'écran courant et partage la plupart de son code avec l'élément pour changer d'activité.

Les gestionnaire de tâches propose de nouvelles fonctionnalités plus efficientes. Les contrôles multimédia qui étaient précédemment disponibles uniquement dans les info-bulles du gestionnaire des tâches sont maintenant accessibles dans le menu contextuel. En plus de mettre au premier plan les fenêtres lors d'un glisser-déposer, les fichiers déposés sur une icône du gestionnaire des tâches s'ouvrent à présent dans l'application associée. Enfin, on peut maintenant naviguer avec le clavier dans les info-bulles des fenêtres groupées et le rendu de leurs intitulés a été amélioré.

Raccourcis globaux simplifiés

Configuration des raccourcis globaux

La configuration des raccourcis globaux a été simplifiée pour se concentrer sur les tâches les plus courantes, c'est à dire le lancement des applications. La liste d'applications déjà proposée dans les versions précédentes permet d’accéder aux tâches spécifiques de chaque logiciel.

Grace à notre travail sur Wayland, nous pouvons finalement offrir des raccourcis avec les touches dites « modificatrices », cela permet d'ouvrir le menu des applications simplement en pressant la touche Méta. En raison de la popularité de cette demande, la fonctionnalité a également été rétro-portée sur la session X11.

Autres améliorations

Nouvelle interface de Plasma Discover

Cette édition apporte de nombreuses corrections de bogues dans la gestion du multi-écran et, avec l'utilisation de Qt 5.6.1, devrait significativement améliorer l'usage de bornes interactives et de projecteurs.

Le gestionnaire de fenêtres Kwin permet maintenant la composition avec llvmpipe, facilitant ainsi le déploiement sur du matériel exotique et sur des périphériques embarqués. Il existe maintenant une interface standardisée et largement utilisée pour désactiver automatiquement la composition pour les fenêtres plein écran, l’option pour le faire a donc été supprimée. Cela conduisait souvent à des problèmes de stabilité car la composition était déjà désactivée par de nombreux pilotes.

Maintenant que Kirigami, notre ensemble de composants graphiques multi plate-formes, est publié, nous sommes heureux de proposer une version rénovée de « Plasma Discover» utilisant Kirigami.

Nous proposons de nouvelles polices de caractères. La police Noto de Google prend en charge tous les caractères du standard Unicode. Notre nouvelle police monospace Hack sera parfaite pour les développeurs et les utilisateurs du terminal.

Sur la route de Wayland

Plasma sur Wayland avec la prise en charge de GTK+

Plasma sur Wayland a parcouru une longue route ces derniers mois. Bien que notre support à long terme ne s'accorde pas avec l'évolution rapide de la pile logicielle Wayland, nous pensons qu'il est prêt à être testé par un plus large public. Il y a toujours de petits défauts et quelques fonctionnalités manquantes, mais nous en sommes maintenant au stade où nous pouvons vous demander de tester et de signaler les bogues.
Les améliorations notables de cette version sont :

  • prise en charge du xdg-shell, c'est à dire que les applications GTK+ sont maintenant gérées ;
  • grande amélioration de la prise en charge des écrans tactiles ;
  • gestion des « gestes » sur les pavés tactiles (l'infrastructure est présente, mais aucun geste par défaut pour l'instant) ;
  • l'effet « fenêtres glissantes » est maintenant pris en charge ;
  • le contenu du presse-papiers est synchronisé entre les applications X11 et Wayland.
Création du KDE Advisory Board

Le KDE Advisory Board a été créé pour soutenir KDE e.V. afin d'organiser une coopération autour du projet KDE et donner un avis sur les activités et les décisions prises. Ce sera également un moyen de faciliter la communication entre KDE et les organisations qui soutiennent KDE.
Les membres qui en font déjà partie sont l’April, Canonical, SUSE, Blue Systems, l’Open Source Initiative, FOSS Nigeria, FSF Europe, The Document Foundation, LiMux et la Free Software Foundation.

KDE store

Le nouveau site store.kde.org remplace les services fournis jusqu'à présent par openDesktop.org (KDE-looks, KDE-apps…) comme plateforme de partage de contenu libre pour KDE.
Ce site a été réalisé en coopération avec la société PLING.

KDE neon

Les développeurs KDE proposent maintenant la distribution KDE neon basée sur la dernière Ubuntu stable mais avec les derniers logiciels KDE à jour (annonce). Deux versions sont disponibles : la Developer Edition avec les logiciels KDE en développement et la User Edition avec les derniers logiciels KDE stables.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Les journaux LinuxFr.org les mieux notés du mois de septembre 2016

5 octobre, 2016 - 13:39

LinuxFr.org propose des dépêches et articles, soumis par tout un chacun, puis revus et corrigés par l’équipe de modération avant publication. C’est la partie la plus visible de LinuxFr.org, ce sont les dépêches qui sont le plus lues et suivies, sur le site, via Atom/RSS, ou bien via partage par messagerie instantanée, par courriel, ou encore via médias sociaux.

Ce que l’on sait moins, c’est que LinuxFr.org vous propose également à tous de tenir vos propres articles directement publiables, sans validation a priori des modérateurs. Ceux‐ci s’appellent des journaux. Voici un florilège d’une dizaine de ces journaux parmi les mieux notés par les utilisateurs… qui notent. Lumière sur ceux du mois de septembre passé.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Dolibarr ERP CRM 4.0 est de sortie

4 octobre, 2016 - 11:09

Dolibarr est un progiciel de gestion intégré (ERP ou Enterprise Resource Planning) et de gestion de la relation client (CRM, ou Customer Relationship Management). Dolibarr est sous licence GPL v3.

Ce logiciel libre vous permet de :

  • gérer ses tiers : contacts (clients ou prospects, fournisseurs) ;
  • gérer ses articles, produits, services ;
  • gérer son commercial : propositions commerciales, contrats, etc. ;
  • gérer ses finances : factures, écritures comptables et rapprochements bancaires, impayés, etc. ;
  • gérer ses opportunités et ses projets ;
  • gérer son personnel : congés, salaires, sondages ;
  • gérer un planning ;
  • il y a une mini GED (Gestion Électronique de Documents), permettant de gérer tout type de documents ;
  • de nombreux autres modules et une place de marché de plusieurs centaines d’extensions et modules supplémentaires.

La version 4.0 est une évolution majeure. La liste des évolutions est si importante qu’il faut consulter le journal des modifications pour en avoir l’exhaustivité (voir la suite de la dépêche).

Un résumé de ce qui semble être le plus important :

  • une modernisation de l’interface (plus épurée, plus moderne) ;
  • une meilleure gestion de l’adaptatif (responsive). Pas encore parfaite, la version 4.0 fait faire un grand pas en avant dans la gestion du responsive design : 100 % de l’application est utilisable sur smartphone, même si des ascenseurs apparaissent encore dans certains cas, par exemple au niveau des listes ;
  • la génération des factures récurrentes ;
  • la probabilité des opportunités peut se définir opportunité par opportunité ;
  • il est possible de choisir les colonnes affichées dans les listes (pour les listes tiers, projets et utilisateurs) ;
  • possibilité de changer sur les pages listes, la longueur maximum du nombre d’éléments affichés ;
  • une nouvelle option pour le calcul des marges : il est possible de calculer les marges sur un prix de revient en plus du meilleur prix d’achat ou du prix PMP (Prix Moyen Pondéré) ;
  • une meilleure internationalisation ;
  • première apparition des traitements en masse (disponible pour l’instant uniquement sur la liste des factures) : on sélectionne plusieurs éléments dans la liste et on choisit l’action (envoyer par courriel, fusionner les PDF…) ;
  • l’apparition d’un module de gestion des demandes de devis fournisseur ;
  • un module ressources permet de créer des ressources (salles, matériel) et les affecter aux événements de l’agenda ;
  • possibilité d’utiliser les caractères d’expressions rationnelles ^ et $ dans les champs de filtres pour trouver ce qui commence ou termine par un motif de recherche.

Enfin, en plus de nombreuses autres améliorations diverses, un gros travail de normalisation du code et de l’interface a été réalisé.
Des travaux sur la comptabilité double partie ou le multi‐devise ont aussi été entamés mais ne sont pas encore disponibles.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Appel à contribution pour la traduction du livre « Gestion de versions avec Subversion »

4 octobre, 2016 - 09:47

Vous avez envie de collaborer à un projet libre, mais vous ne savez pas programmer. Vous maîtrisez l’anglais et vous aimez quand la documentation technique est bien rédigée. Vous voulez approfondir les concepts de gestion de versions et comprendre pourquoi votre logiciel préféré est le meilleur (qu’il s’agisse de Subversion ou d’un autre avec un modèle différent). Si vous vous reconnaissez dans au moins une de ces descriptions, vous pouvez participer !

Subversion continue d’évoluer et la documentation technique qui l’accompagne aussi. Le livre Gestion de versions avec Subversion détaille, non seulement l’ensemble des commandes disponibles, mais fournit aussi des exemples concrets d’utilisation et approfondit les concepts de ces logiciels qui sont au cœur de tout logiciel libre. La version PDF « pèse » environ 500 pages. Autant dire que le travail de traduction ne manque pas.

Ainsi, la version française actuelle du livre Gestion de versions avec Subversion correspond à Subversion 1.5. Afin de recoller à la version anglaise, nous cherchons des volontaires pour poursuivre la traduction pour la version 1.8. Il s’agit donc de :

  • porter la version française 1.5 vers la 1.8 ;
  • traduire les nouveautés depuis la version 1.5 ;
  • faire des lectures croisées pour tout ce qui a déjà été traduit.

Comment participer :

  • pour de petites contribution : soumettez vos améliorations et traductions dans la partie Gestion des tickets de SourceForge ;
  • si vous avez plus d’ambition : créez un compte sur sourceforge.net et demandez les droits de propagation sur le projet.

Au plaisir de vous lire bientôt !

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Revue de presse de l'April pour la semaine 39 de l'année 2016

4 octobre, 2016 - 07:05

La revue de presse de l'April est régulièrement éditée par les membres de l'association. Elle couvre l'actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s'agit donc d'une sélection d'articles de presse et non de prises de position de l'association de promotion et de défense du logiciel libre.

Sommaire

[L'informatique] Adoption du projet de loi Numérique: ce qu’il faut savoir

Par Victoria Manon, le samedi 1 octobre 2016. Extrait:

Le projet de loi Numérique vient d’être adopté par le Parlement. Qu’est-ce que les Français doivent savoir au sujet de cette nouvelle loi?

Lien vers l'article original: http://www.linformatique.org/adoption-du-projet-de-loi-numerique.html

Et aussi:

[Que Choisir.org] Ordinateur et logiciels préinstallés

Par Camille Gruhier, le jeudi 29 septembre 2016. Extrait:

Selon la Cour de justice de l’Union européenne, la vente d’un ordinateur équipé de logiciels préinstallés ne constitue pas une pratique commerciale déloyale. Tant pis si le consommateur ne peut ni choisir librement son système d’exploitation, ni contester la présence non sollicitée des multiples logiciels. Un revers pour les défenseurs du logiciel libre, une déception pour l’UFC-Que Choisir.

Lien vers l'article original: https://www.quechoisir.org/actualite-ordinateur-et-logiciels-preinstalles-la-justice-europeenne-ecarte-la-pratique-deloyale-n22691

Voir aussi:

[Numerama] La Russie reste déterminée à se passer de Windows

Par Julien Lausson, le mercredi 28 septembre 2016. Extrait:

Les autorités russes maintiennent leur plan consistant à remplacer tous les logiciels américains par des solutions locales ou, à défaut, open source pour en contrôler le code.

Lien vers l'article original: http://www.numerama.com/politique/197616-la-russie-reste-determinee-a-se-passer-de-windows.html

[Politis.fr] Numérique: Hollande soigne Bill Gates

Par la rédaction, le mercredi 28 septembre 2016. Extrait:

Le gouvernement français a défendu la pratique de la vente liée d’ordinateurs et de systèmes d’exploitation.

Lien vers l'article original: http://www.politis.fr/articles/2016/09/numerique-hollande-soigne-bill-gates-35442

[ZDNet France] OW2 Con: comment mieux protéger les projets open-source?

Par Louis Adam, le mercredi 28 septembre 2016. Extrait:

À l’occasion de l’OW2Con qui se déroulait à Paris cette semaine, David Wheeler, responsable du programme de badge lancé par la Core Infrastructure Initiative, est revenu sur le succès de cette initiative.

Lien vers l'article original: http://www.zdnet.fr/actualites/ow2-con-comment-mieux-proteger-les-projets-open-source-39842564.htm

[Libération] La ville de demain nous appartient

Par Patrick Cappelli et Xavier Colas, le lundi 26 septembre 2016. Extrait:

«Citadins & Citoyens»: échos de la journée de débats organisée ce dimanche par «Libération» au BHV Marais.

Lien vers l'article original: http://www.liberation.fr/evenements-libe/2016/09/26/la-ville-de-demain-nous-appartient_1511334

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Renouveau de JabberFR

3 octobre, 2016 - 05:09

JabberFR est une association née en 2012 à partir de la structure officieuse existant depuis environ 2003 sous le même nom, qui a avec le temps fusionné avec les services fournis par (feu) l’APINC. JabberFR était plus une fédération de services qu’un simple serveur, avec pour but affiché de rendre la vie plus facile aux utilisateurs francophones de Jabber, via des services mis en commun et exposés de la même façon sur chaque serveur de la fédération :

  • l’annuaire des utilisateurs (JUD), pour faciliter la découverte de contacts ;
  • le serveur de discussions chat.jabberfr.org ;
  • la passerelle IRC irc.jabberfr.org, pour faciliter la transition ;
  • un serveur mandataire SOCKS (XEP-0065) pour assurer un transfert de fichiers efficace.

Les buts affichés de l’association sont :

  • mettre à disposition (enfin, continuer la mise à disposition) des services de messagerie instantanée libres à travers les serveurs gérés par l’association, tels que jabber.fr, chat.jabberfr.org, ou im.apinc.org ;
  • promouvoir les applications et services qui y sont liés, notamment grâce au wiki, ou par la présence de membres à des évènements grand public ;
  • améliorer l’existant en développant des logiciels ou composants lorsque le besoin est ressenti.
Sommaire Fermeture de l’APINC et migration des services Évolutions

Les serveurs Jabber étant hébergés historiquement et à titre gracieux chez l’APINC, qui a annoncé la fin de l’association en avril dernier, il a fallu déménager les services vers de nouveaux horizons afin de garantir la continuité du service après l’arrêt planifié des machines courant juillet.

La migration et le passage d’une ancienne version d’Ejabberd à la dernière version de Prosody (la future version stable, actuellement en période de gel des fonctionnalités) permet, tout d’abord, de ne pas avoir à couper quoi que ce soit en cas de changement de certificat, ce qui est une obligation quand on utilise Let’s Encrypt, en raison de la fréquence des renouvellements.

De plus, il permet également de se débarrasser du composant pour salons [MU-Conference],(http://gna.org/projects/mu-conference) qui n’est plus maintenu depuis des années, au profit du module intégrable dans Prosody, auquel a été ajouté, par exemple, la gestion des archives ou un pastebin, dès qu’un message dépasse une certaine taille.

De la même façon, le service de salons accessible par navigateur sur chat.jabberfr.org est passé de MUCkl, qui n’est plus maintenu, à Candy. Il utilise maintenant un serveur anonyme au lieu d’un compte unique dont les identifiants étaient en clair dans les sources JavaScript. Ce serveur anonyme, en conjonction avec mod_muc_banip_ permettra une modération plus aisée et fine des utilisateurs anonymes qui abuseraient du service, là où l’on devait auparavant bannir toute personne passant par l’interface Web pour être débarrassé d’une seule.

L'ancienne passerelle IRC a été remplacée par biboumi, qui est activement maintenu, simple à utiliser, et performant.

Les utilisateurs auront également droit aux « nouveautés » (comprendre post‐2008) du protocole telles que :

  • Stream Management (XEP-0198), qui permet de savoir si l’on a bien reçu tous les messages du serveur et vice versa, ainsi que de restaurer une session qui s’est terminée de façon impromptue (pour des problèmes de réseau, par exemple) ;
  • Message Carbons (XEP-0280), qui fait que le serveur duplique les messages émis ou reçus aux différents clients connectés qui prennent en charge l’extension, garantissant une transition totalement transparente d’un appareil à un autre ;
  • Message Archive Management (XEP-0313), qui est la spécification de référence pour les archives de messages XMPP côté serveur, et qui succède à Message Archiving (XEP-0136), bien que n’étant pas encore totalement stabilisée ;
  • Client State Indication (XEP-0352), qui permet à un client de signaler son état d’inactivité au serveur, auquel cas le serveur aura l’autorisation de filtrer un certain nombre d’éléments non essentiels quand le client est inactif, diminuant ainsi la bande passante utilisée et améliorant l’autonomie d’autant ;
  • XMPP Subprotocol for WebSocket (RFC 7395), qui vient rejoindre XMPP over BOSH (XEP-0206) pour fournir aux clients Web un moyen de se connecter directement au serveur, cette fois‐ci en collant mieux au fonctionnement par TCP classique, tout en permettant de contourner le blocage mis en place sur certains réseaux ;
  • Blocking Command (XEP-0191), qui vient remplacer Privacy Lists (XEP-0016) pour le filtrage des communications indésirables, d’une façon beaucoup plus simple à implémenter pour les clients et beaucoup plus efficace côté serveur ;
  • HTTP Upload (XEP-0363), pour permettre aux utilisateurs d’envoyer de petits fichiers sur le serveur, certains clients comme Conversations ou Gajim l’utilisent pour envoyer des images à l’intérieur des messages ;
  • Push Notifications (XEP-0357), pour les clients mobiles tournant sur un système d’exploitation restrictif quant aux connexions restant ouvertes (iOS, Windows Phone, Android 6+), permet de notifier au serveur du fabricant que le client a reçu un message, qui le transférera à ce dernier pour le réveiller. Il est à noter qu’à aucun moment les serveurs du développeur de l’application, ni ceux d’Apple, Google ou Microsoft n’ont accès au contenu ni à l’expéditeur du message : uniquement « tel téléphone a reçu un message ».

La plupart des clients mobiles (tels que Conversations ou Yaxim) savent tirer parti de ces extensions pour réduire la consommation de batterie, la bande passante utilisée et fournir une meilleure expérience à l’utilisateur. Des clients de bureau tels que Gajim ou poezio peuvent également en bénéficier, par exemple en cas de connexion instable.

Détails techniques de la migration

Le passage à Prosody ne s’est pas fait sans accroc, à commencer par le script de migration fourni par Prosody qui a des difficultés sur les bases de données de taille supérieure à ce qui est habituel. Il a donc fallu développer des modules Prosody dédiés (depuis Ejabberd et depuis Mu-Conference), afin de réaliser la migration sans tomber à court de mémoire.

Un certain nombre de services s’appuyaient sur des technologies obsolètes voire franchement périmées, telles que Ruby 1.8. Un des effets néfastes est qu’il est impossible de mettre à jour les bibliothèques pour éviter les problèmes de sécurité, puisqu’elles ont évolué avec le langage et ses ruptures de compatibilité. Cette dette technique est bien sûr due au fait que les projets sont uniquement en mode « maintenance » une fois leur but atteint, et Debian oldstable permettait de retarder le compte à rebours des modifications majeures à effectuer.

De la même façon, les morceaux de services écrits en PHP laissaient des warnings indésirables dans les journaux système et utilisaient directement l’interface PHP MySQL, qui n’existe plus depuis PHP 7, au lieu de passer par le plus moderne PDO. Il a donc fallu procéder à une légère mise à niveau. Une partie des services en PHP n’est d’ailleurs toujours pas accessible, car leurs données étaient hébergées sur un autre serveur MySQL que celui qui a été l’objet de sauvegardes (et la connexion n’étant réalisée que dans le fichier .php du service, le problème n’a été détecté que tardivement).

La migration a été l’occasion de mettre en œuvre une certaine automatisation des services et d’avancer sur l’empaquetage de ces derniers, les serveurs de l’association étant restés assez statiques pendant de nombreuses années. Cela permettra, si le besoin apparaît, de migrer à nouveau, en ayant simplement à restaurer les bases de données et en réinstallant les paquets de services et en les reconfigurant, sans avoir de surprises.

Hébergement

Le serveur est actuellement un dédié chez online.net (DC3) fourni par mathieui et administré par Link Mauve. Côté technique, il est équipé d’un processeur Xeon E3-1220, 8 Gio de mémoire vive, 2 × 1 Tio de disque et d’une connexion gigabit, ce qui devrait être plus que suffisant pour tous les services que fournit JabberFR.

Rétrospective sur l’année passée

Bien que le serveur ait subi assez peu de perturbations durant l’année passée (principalement une interruption des composants), nous tenons à présenter nos excuses pour le manque de réactivité quant à la mise à jour du certificat de jabber.fr et des domaines associés, qui a été victime de la procrastination ainsi que des problèmes de dépendances en chaîne (passage à Let’s Encrypt → vieil Ejabberd → impossible de recharger un certificat → volonté de passer à Prosody → bloqué par la version de Debian → bloqué par des problèmes techniques → etc.). Cela faisait un certain temps qu’un certificat valide avait été généré pour jabber.fr, mais devoir recharger à la main Ejabberd tous les deux mois n’était pas une alternative raisonnable.

Évolutions à venir Finalisation de la réécriture d’Omnipresence

Omnipresence, le service disponible sur presence.jabberfr.org qui permet d’afficher son état, son statut ou son avatar XMPP sur le Web fait partie des services en Ruby 1.8, MySQL et PHP qui ont été cassés par la migration. Il est donc maintenant réécrit en Python 3.5, mais toutes les fonctionnalités ne sont pas encore rétablies et la base de données est encore une exportation vers une base temporaire SQLite.

Réouverture et nettoyage des domaines personnalisés

JabberFR propose depuis longtemps d’héberger un serveur Jabber aux gens qui n’ont pas le temps ou l’envie de le faire eux‐mêmes. Cela se traduit techniquement par un enregistrement DNS sur le domaine pointant vers jabber.fr, et un hôte virtuel rajouté dans la configuration de notre serveur. Une bonne partie des domaines ajoutés depuis l’ouverture du service soit n’existe plus, soit pointe ailleurs, ce qui n’intéresse personne. Nous allons donc vérifier au cas par cas quels domaines fonctionnent encore, notifier le propriétaire, si possible, dans le cas contraire, et les enlever de notre configuration s’ils ne sont plus intéressés. Les outils d’inscription automatisée ne sont pas encore remis en route, mais vous pouvez d’ores et déjà nous contacter si vous avez envie de mettre en place ce service pour votre domaine. Nous vous encourageons, bien sûr, à vous auto‐héberger si vous en avez les capacités, et vous fournissons notre aide et ressources dans ce but.

Réouverture des inscriptions aux services Web

Les inscriptions au wiki et au forum étaient fermées depuis un moment. Un des objectifs est de mettre en place le composant pour la XEP-0070 de Chteufleur, afin de fournir une validation via XMPP des comptes utilisateurs. Le greffon MediaWiki nécessaire est en cours d’élaboration.

Recherche de volontaires pour moderniser le site Web

Comme exposé plus haut, JabberFR a tout un héritage de services, notamment Web, qui lui permettent d’être une vitrine pour les fonctionnalités offertes par XMPP. Cependant, il y a des éléments dont l’âge se fait sentir, tels que le design du site Web ou des choses moins visibles comme le code derrière. Il n’est, bien sûr, pas question de devenir un site flashy réclamant du JavaScript pour tout avec des animations dans tous les sens (ce serait mal nous connaître), mais JabberFR est quand même à la recherche de volontaires pour donner un coup de fraîcheur visuelle et technologique pour son site.

Recherche de volontaires pour la mise à jour du wiki

Le wiki de JabberFR est une ressource très complète sur les différents clients, serveurs et autres entités de l’écosystème XMPP. Malheureusement, le contributeur principal du wiki nous a quittés pour de nouveaux horizons il y a quelques années, et la fermeture des inscriptions pour cause de pourriel n’a pas aidé (ce qui est en passe d’être résolu, voir plus haut). JabberFR est donc à la recherche de volontaires pour défricher un peu le contenu du wiki et remettre les fiches d’information au goût du jour.

Spécifications pour les clients et serveurs

Afin d’éviter un travail quasi‐quotidien de maintien du wiki, une spécification pour les clients, serveurs et autres logiciels XMPP est à l’étude, pour pouvoir tirer les informations directement depuis les projets concernés. Tout progrès accompli dans ce sens sera bien évidemment proposé à la XSF, afin de ne pas disperser les efforts.

Clients Web complets accessibles sur le site

Un sujet qui nous tient à cœur est bien évidemment l’accessibilité d’XMPP et, comme ces dernières années ont vu l’arrivée d’un nombre de clients XMPP Web de qualité tels que Salut à Toi, Libervia ou Movim, nous souhaiterions en mettre à disposition directement via le portail JabberFR, afin qu’installer un client lourd ou faire confiance à une tierce partie ne soit pas un prérequis.

En bref

Ce déménagement aura été l’occasion de dépoussiérer nos services de fond en comble, mais ce n’est que le début ! Les prochaines étapes sont les plus importantes, pour améliorer l’ergonomie du site, pour fournir des services que les gens attendent, pour faciliter au maximum la venue d’un nouvel utilisateur et bien plus encore. Nous comptons également rouvrir les adhésions à l’association, afin de subventionner le serveur et pour venir aux différents événements du Libre ; et nous comptons sur vous pour nous y aider !

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires