Syndiquer le contenu
Mis à jour : il y a 35 min 16 sec

Enlightenment Foundation Libraries 1.19

8 mai, 2017 - 21:07

Les Enlightenment Foundation Libraries (EFL) sont un ensemble de bibliothèques logicielles issues du projet de gestionnaire de fenêtres et d’environnement de bureau Enlightenment.

Après huit mois de développement, les développeurs sont fiers de vous annoncer la sortie de la version 1.19 des EFL le 12 avril 2017. Durant ces 32 semaines, nous avons reçu environ 3 500 commits d’une centaine d’auteurs.

NdM. : la dépêche est principalement une traduction des notes de version.

Quoi de neuf ?

Les EFL 1.19 font suite aux EFL 1.18 (parues le 16 août 2016), qui ont été développées pendant six mois, avec des changements importants. Outre les nombreuses erreurs corrigées, voici donc un aperçu des principaux changements de ces deux sorties.

EFL 1.18 Fusion des bibliothèques

Le plus gros changement d’un point de vue des utilisateurs est la fusion des bibliothèques liées aux EFL, incluant : Elementary (bibliothèque de widgets), le chargeur générique d’Evas (incluant des chargeurs pour PDF, PostScript, documents — via LibreOffice —, etc.) et les lecteurs vidéo de la bibliothèque Emotion. C’est la raison du temps de développement plus long qu’habituellement de cette version.

Nouvelles API

Un nouvel ensemble d’interfaces de programmation (API), qui sera la base des EFL 2.0, est effectué via les bibliothèques Eo et Eolian. Eo est un système d’objets et utilise des fichiers abstraits pour générer des fichiers C, ainsi que des liaisons (bindings) pour d’autres langages (Python, C++, JavaScript pour l’instant). Néanmoins, ce travail n’est pas complètement fini.

Elementary

Pour cette sortie, des corrections d’erreurs et des améliorations ont été faites pour Elementary : recherche en temps réel des noms de fichiers dans les entrées de texte du sélecteur de fichiers, animations du widget de défilement, éditeur de couleurs. De nouveaux widgets sont apparus : elm_code, très utile pour éditer du code dans les EDI (voir l’application EDI plus bas), le widget nstate qui factorise du code (comme celui du widget check, entre autres).

Wayland, DRM et Entrées

La nouvelle bibliothèque Elput pour la gestion des entrées, est basée sur la bibliothèque libinput. Elput est pour l’instant utilisée par l’infrastructure Wayland. La prise en charge de Wayland se base sur la version 3 du protocole, gère le glisser‐déposer ainsi que la prise en charge du multi‐couche. Ecore_Drm2 est une réécriture de Ecore_Drm. Enlightenment utilise ces deux bibliothèques. Enfin, une extension a été écrite pour permettre aux applications écrites en EFL de survivre à un redémarrage du compositeur.

Eo et Eolian

De nouvelles fonctionnalités ont été ajoutées à ces deux bibliothèques. Entre autres, Eolian prend en charge les tableaux statiques, les chaînes de caractères partagées (les stringshare, type dans Eina) et les événements ; des changements de syntaxe dans Eo sont apparus, mais une stabilisation d’Eo est en cours.

EFL

Les EFL contiennent une bibliothèque nommée Efl. Elle prend en charge un système de chemin virtuel, comme ~/fichier.jpg. Dans le futur, les adresses URL comme https://example.com/fichier.jpg seront également prises en charge.

Thème des icônes FDO

Un thème d’icônes conforme aux spécifications de FreeDesktop.org a été implémenté.

Ewebkit

En même temps que cette sortie, l’équipe derrière Ewebkit a sorti la version 1.18 de cette bibliothèque utilisant Webkit pour le rendu de pages HTML. Voir le fichier NEWS pour des détails et le site pour des instructions sur sa compilation.

Portabilité (Windows, macOS, OpenBSD)

Le copier‐coller et la prise en charge des curseurs de souris X11 ont été ajoutés dans le portage pour Windows. Le portage pour macOS est considéré comme stable après de nombreuses corrections d’erreurs. Enfin les fils d’exécution et sémaphores ont été améliorés sous OpenBSD.

EFL 1.19 Retrait du support XCB

La prise en charge de XCB a été retirée de l’infrastructure X11 dans Evas et Ecore_X.

Prise en charge du multi‐seat

Un code implémentant le multi‐seat (configuration d’un ordinateur pouvant gérer plusieurs utilisateurs en même temps) a été commencé.

DRM et Input

La prise en charge de libinput dans Elput permet d’avoir le tapoter‐glisser (tap‐and‐drag), drag‐log et dwt pour les pavés tactiles. La prise en charge du shell XDG v6 a été ajouté et Ecore_Drm2 permet de récupérer le résolution, la rotation et le gamma des moniteurs.

Eolian

La documentation a été ajoutée dans les fichiers .eo et est extraite grâce à Eolian.

Applications

Plusieurs applications ont été écrites avec les EFL. Certaines ont déjà été mentionnées dans des dépêches. En voici une liste non exhaustive :

  • Enlightenment, évidemment ;
  • Terminology (terminal avec support multimédia) ;
  • Edi (environnement de développement intégré) ;
  • Rage (lecteur de vidéos) ;
  • Ephoto (gestionnaire de photos) ;
  • Enventor et Eflete, création et édition de thèmes ;
  • Express (client IRC en cours de développement) ;
  • Entrance (gestionnaire de connexion).

Voir le wiki et sur github pour d'autres applications

Statistiques
  • nombre de commits dans 1,19 : 3 475 ;
  • nombre de commits dans 1,18 : 3 364 ;
  • nombre d’auteurs dans 1,19 : 98 ;
  • nombre d’auteurs dans 1,18 : 105 ;
  • 2 491 fichiers changés, 207 951 insertions, 151 443 suppressions dans 1,19 ;
  • 5 072 fichiers changés, 1 149 591 insertions, 87 002 suppressions dans 1,18.
Téléchargement

Voir le site d’Enlightenment.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Urbackup un logiciel de sauvegarde moderne

8 mai, 2017 - 09:48

Urbackup est un logiciel de sauvegarde en mode client‐serveur dont le client comme le serveur peuvent fonctionner à la fois sur GNU/Linux, Windows et macOS. Il effectue des sauvegardes incrémentales et fait de la déduplication de données. Le client GNU/Linux possède une version graphique et une version en ligne de commande.

La deuxième partie de dépêche vous propose de jeter un œil aux fonctionnalités de cette solution de sauvegarde. Une impression d'écran du client texte et de l'interface web sont aussi disponibles.

Quelques fonctionnalités notables :

  • l’interface possède un bon compromis entre simplicité et fonctionnalités ;
  • les transferts sont dé‐dupliqués au niveau fichier (comme BackupPC), donc la seconde full passe à la vitesse de la lumière ;
  • l’installation d’un agent pré‐configuré est possible via la page du serveur ;
  • l’accès se fait via une interface Web et le client est aussi gérable en ligne de commande ;
  • pour les cas les plus complexes, une API est disponible ;
  • en plus des sauvegardes de fichiers, les sauvegardes au niveau volume sont disponibles, au moins sous Windows ;
  • un greffon CBT existe pour les gens utilisant VMware (au prix pas si exorbitant de 15 €, il semble que le développeur essaye d’avoir du budget pour se payer les accès à certaines API propriétaires) ;
  • un système de permissions existe pour autoriser certains utilisateurs à accéder à certaines sauvegardes seulement ;
  • les sauvegardes restent disponibles en tant que fichiers sur le serveur ;
  • le serveur peut utiliser les volumes Btrfs pour économiser encore plus de place ;
  • des options existent pour remettre en correspondance le catalogue et les données stockées ;
  • même si le développeur a l’air un peu seul, le développement est actif et de nouvelles versions sont publiées régulièrement ;
  • la bêta propose de gérer des groupes de serveurs qui partagent les mêmes réglages.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Challenge de code « Code4Life » du 12/05 au 22/05 2017

7 mai, 2017 - 03:55

La plate‐forme CodinGame vous invite à son prochain concours de programmation d’intelligence artificielle en ligne : Code4Life. L’événement se déroulera en ligne du vendredi 12 mai 2017 à 18 h (heure de Paris) au lundi 22 mai à 10 h. La participation est gratuite et ouverte à tous.

Code4Life est un jeu de type multi‐joueur où les participants devront développer un bot capable de rivaliser avec d’autres bots de manière autonome. Même si c’est un jeu multi‐joueur, les adeptes de puzzles d’optimisation s’y retrouveront.

Les participants commencent en ligue Bois 2. De nouvelles règles sont ajoutées à chaque passage de ligue, jusqu’en ligue Bronze. Les ligues Argent, Or et Légende seront ouvertes respectivement le lundi, mercredi et vendredi.

Même si le challenge est sponsorisé (par Roche), il n’y aura aucune mise en relation par l’intermédiaire de CodinGame (aucun partage de code).

Des prix sont à gagner pour les trois premiers : un Oculus Rift avec l’Oculus Touch, un robot humanoïde Alpha 1S ainsi qu’un kit de développement Raspberry Pi.

Un stream spécial sera organisé le lundi 15 mai (heure à confirmer) sur Twitch pour aider les joueurs en retard à démarrer. Il sera réalisé par deux développeurs de CodinGame et durera environ 1 h 30. La vidéo sera ensuite publiée sur la chaîne Youtube de CodinGame.

NdM: (extrait du règlement) « Le Participant accepte de manière irrévocable que toutes les solutions qu’il soumet à la plate‐forme CodinGame lors du concours soient publiées sous licence GPL v3, et qu’elles puissent être mises à disposition de quiconque par CodinGame dès la fin du concours. »

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Agenda du Libre pour la semaine 19 de l’année 2017

7 mai, 2017 - 01:50

Calendrier Web, regroupant des événements liés au Libre (logiciel, salon, atelier, install party, conférence), annoncés par leurs organisateurs. Voici un récapitulatif de la semaine à venir. Le détail de chacun de ces 45 événements (0 en Belgique, 41 en France, 3 au Québec et 1 en Suisse) est en seconde partie de dépêche.

Notons que l’Agenda du Libre FR a franchi la barre des 12 000 événements validés depuis sa création.

Sommaire Agenda du Libre pour la semaine 19 de l’année 2017 [FR Balma] SPIP Party — Du vendredi 5 mai 2017 à 18 h au lundi 8 mai 2017 à 18 h.

Spip Party, c’est reparti !
L’équipe de Toulouse organise une nouvelle rencontre SPIP pour le grand week‐end du vendredi 5 au lundi 8 mai 2017.
L’édition précédente vous a plu ? Rejoignez‐nous pour la v2.017 !

[FR Montpellier] WikiPermanence - Le lundi 8 mai 2017 de 20h00 à 22h00.

Une WikiPermanence est une rencontre physique entre des wikipédiens chevronnés et de nouveaux ou futurs wikipédiens qui souhaitent acquérir des connaissances et des conseils sur le fonctionnement de Wikipédia. Il ne s’agit pas d’une simple rencontre entre wikipédiens : la WikiPermanence est là pour répondre aux questions, permettre des démonstrations, offrir une aide aux premiers pas et, si cela se fait régulièrement, permettre un suivi.
Elles nous permettront d’aborder les sujets tels que :
Un instant est prévu pour l’initiation des débutants

[QC Montréal] Une soirée avec l'équipe de thème d'Automattic / An evening with the Automattic Theme Team - Le lundi 8 mai 2017 de 19h00 à 21h00.

Les tests d'utilisation et la recherche vous intéressent? Curieux de connaître le processus derrière la conception du thème Twenty Seventeen? Vous vous demandez comment le design pour impression se traduit sur le Web? Joignez-vous à nous pour trois courtes présentations sur ces sujets. Les présentations seront suivies d'une session question-réponse avec l'équipe des thèmes de Automattic. Ces professionnels du design seront à Montréal pour un évènement d'équipe et aimeraient vous rencontrer! Venez avec vos questions et votre curiosité!
Inscription gratuite requise
Les principes du design pour impression en développement Web Comment faites-vous la transition entre le design pour impression et le design pour le Web? Je discuterai des façons dont les règles du design traditionel s'appliquent sur le Web, tout comme sur papier, avec quelques différences techniques. Je parlerai aussi des outils populaires dans le domaine du design Web et leurs homologues en design pour impression et en branding.

[FR Teyran] Notions PC - Sweet Home 3D - Le mardi 9 mai 2017 de 10h00 à 12h00.

Ces ateliers vous permettront de manipuler au quotidien, d’expérimenter et de créer :
Prévisualiser en 3D vos travaux ou aménagements avec Sweet Home 3D
Sweet Home 3D est un logiciel libre sous licence publique générale GNU d’aide à l’aménagement des meubles d’un logement sur un plan en 2D, avec une prévisualisation immédiate en 3D (Logiciel de modélisation 3D). Développé en Java, ce logiciel est disponible soit en version en ligne, soit sous la forme d’une application Java Web Start qui nécessite l’installation préalable d’une machine virtuelle Java, soit sous la forme d’une application fournie avec une machine virtuelle Java (pour éviter à l’utilisateur d’installer Java lui-même).

[FR Castelnau-le-Lez] Section GNU/Linux - Le mardi 9 mai 2017 de 10h00 à 12h00.

L’équipe de Montpel’libre vous propose une permanence de dépannages pour vous aider à vous familiariser avec votre système GNU/Linux au quotidien. Le contenu de l’atelier s’adapte aux problèmes des personnes présentes et permet ainsi d’adapter l’acquisition de nouvelles compétences au rythme de chacun.
Vous pourrez y aborder plusieurs thèmes :
Présentation de Linux

[FR Montpellier] Ateliers Logiciels Libres, Shotcut - Le mardi 9 mai 2017 de 17h00 à 19h00.

Salle Nino Rota, Médiathèque Federico Fellini place Paul Bec, 34000 Montpellier
Découvrir Blender, logiciel libre de modélisation, d’animation et de rendu en 3D. Il possède de nombreuses fonctions avancées comme, entre autres, la gestion de montage vidéo et la création de jeux vidéo grâce à son moteur de jeu intégré. Blender est un logiciel libre et gratuit de modélisation, d’animation et de rendu en 3D, créé en 1995. Il est actuellement développé par la Fondation Blender. Il dispose de fonctions avancées de modélisation, de sculpture 3D, de dépliage UV, de texturage, de rigging, d’armaturage, d’animation 3D, et de rendu. Il gère aussi le montage vidéo non linéaire, la composition, la création nodale de matériaux, la création d’applications 3D interactives ou de jeux vidéo grâce à son moteur de jeu intégré (le Blender Game Engine), ainsi que diverses simulations physiques telles que les particules, les corps rigides, les corps souples et les fluides.
Retouchez vos images et vos photos grâce à un logiciel libre, puissant et gratuit, The GIMP. Avec ce logiciel simple d’utilisation pour une prise en main rapide et basique, vous pourrez redimensionner vos images, transformer les couleurs, appliquer des filtres, modifier de nombreux paramètres et bien d’autres choses encore. The Gimp offre de nombreuses fonctionnalités. Il peut être utilisé comme un simple programme de dessin, comme un programme de retouche photo, comme un système en ligne de traitement par lot, comme un générateur d’image pour la production en masse, pour convertir un format d’image en un autre. GIMP est extensible. On peut lui ajouter de nombreux « Greffons » (plug-ins). Une interface de scripts bien développée permet de créer des procédures, les scripts, regroupant plusieurs opérations.

[FR Biot] RAL Learning Centre - Le mardi 9 mai 2017 de 18h00 à 20h30.

Certains les appellent « install party », d’autres encore « Soirées Linux », mais les Rencontres Accès Libre sont tout cela en même temps, et bien plus encore…
C'est l’occasion de :
discuter, échanger, expliquer ;

[FR Nantes] Rencontre OpenStreetMap : prenons le bus ! - Le mardi 9 mai 2017 de 18h30 à 21h30.

Proposition du jour : prenons le bus !
Les lignes de transport en commun peuvent être modélisées sur OpenStreetMap, à l'aide de relations … et de relations de relations !
Alors on retrousse les manches et on se plonge dans la manière et la méthode de cartographier une relation sur OSM. 

[FR Brignoles] Réunion formations & débats - Le mardi 9 mai 2017 de 18h30 à 23h00.

GULLIVAR (Groupe d’Utilisateurs de Logiciels Libres de l’Intérieur du VAR) vous invite à une soirée atelier / présentation qui aura lieu le mardi 9 mai 2017, dès 18h30, en la salle des Saint Anges, chemin de San Sumian à Brignoles.
À partir de 19h30, ateliers proposés par Jérôme Décamps :
Information sur l’évolution du site ;

[FR Grenoble] Permanence des libristes dauphinois - Le mardi 9 mai 2017 de 19h00 à 21h00.

Le Laboratoire Ouvert Grenoblois organise, tous les deuxièmes mardis du mois, une permanence ouverte à tou·te·s, où sont présents les acteurs du Libre locaux :
Le LOG, hackerspace grenoblois ;
La Guilde, groupe d'utilisateurs de Logiciel Libre ;

[FR Nanterre] Portes ouvertes de l'Electrolab - Le mardi 9 mai 2017 de 20h00 à 21h00.

Le mardi soir est le jour où nous invitons les nouveaux et les curieux à découvrir l'Electrolab de Nanterre lors d'une petite visite guidée.
Qui sommes nous ?
Laboratoire, makerspace, atelier, grand garage collectif, ces termes nous décrivent tous un peu sans toutefois parvenir à être exacts ou exhaustifs.

[FR Teyran] Notions PC - Audacity - Le mercredi 10 mai 2017 de 10h00 à 11h00.

Ces ateliers vous permettront de manipuler au quotidien, d’expérimenter et de créer :
Manipulez des fichiers sonores avec Audacity
Audacity est un logiciel libre pour la manipulation de données audio numériques, il permet d’enregistrer du son numérique par le biais des entrées ligne/micro/cd des cartes sons. Il permet d’éditer (copier, coller, sectionner…) les sons sur plusieurs pistes, et il est accompagné de divers filtres et effets : pitch, tempo, réduction de bruit, égaliseur, filtres de Fourier, augmentation de fréquences précises, compression, amplification, normalisation, écho, phaser, wahwah, inversion…

[FR Montpellier] Install Par Tous ! Install Party ! - Le mercredi 10 mai 2017 de 12h00 à 17h00.

Reprenez le contrôle de vos machines. Avec un Gnou et un Manchot
Communément appelées "Install Party" ces événements sont dédiés à l'installation, mais aussi et surtout au support, de systèmes GNU/Linux sur vos ordinateurs personnels (ou pro d'ailleurs), dans le but de se passer des méchants systèmes d'exploitation qui rament, espionnent, et vous ont été imposés.
Bref reprendre le contrôle de vos machines pour de vrai !

[FR Auch] Initiation à Linux - Le mercredi 10 mai 2017 de 14h00 à 17h00.

Cette découverte de Linux est proposée au Café associatif d'Auch, l'Abri des Possibles, tous les mercredi.

[FR Montpellier] Ateliers Logiciels Libres, Gimp - Le mercredi 10 mai 2017 de 17h00 à 19h00.

Salle Nino Rota, Médiathèque Federico Fellini place Paul Bec, 34000 Montpellier
Découvrir Blender, logiciel libre de modélisation, d’animation et de rendu en 3D. Il possède de nombreuses fonctions avancées comme, entre autres, la gestion de montage vidéo et la création de jeux vidéo grâce à son moteur de jeu intégré. Blender est un logiciel libre et gratuit de modélisation, d’animation et de rendu en 3D, créé en 1995. Il est actuellement développé par la Fondation Blender. Il dispose de fonctions avancées de modélisation, de sculpture 3D, de dépliage UV, de texturage, de rigging, d’armaturage, d’animation 3D, et de rendu. Il gère aussi le montage vidéo non linéaire, la composition, la création nodale de matériaux, la création d’applications 3D interactives ou de jeux vidéo grâce à son moteur de jeu intégré (le Blender Game Engine), ainsi que diverses simulations physiques telles que les particules, les corps rigides, les corps souples et les fluides.
Retouchez vos images et vos photos grâce à un logiciel libre, puissant et gratuit, The GIMP. Avec ce logiciel simple d’utilisation pour une prise en main rapide et basique, vous pourrez redimensionner vos images, transformer les couleurs, appliquer des filtres, modifier de nombreux paramètres et bien d’autres choses encore. The Gimp offre de nombreuses fonctionnalités. Il peut être utilisé comme un simple programme de dessin, comme un programme de retouche photo, comme un système en ligne de traitement par lot, comme un générateur d’image pour la production en masse, pour convertir un format d’image en un autre. GIMP est extensible. On peut lui ajouter de nombreux « Greffons » (plug-ins). Une interface de scripts bien développée permet de créer des procédures, les scripts, regroupant plusieurs opérations.

[FR Nantes] Contribution Wikipédia Femme Féminisme - Le mercredi 10 mai 2017 de 18h30 à 21h30.

L'objectif de cet atelier est de rendre les femmes plus visibles sur Wikipédia en écrivant des biographies de femmes ou des articles en lien avec le féminisme.
Ouvert à tou.te.s, sans inscription, ces Ateliers sont libres et gratuits.
Cet atelier a lieu à l'Espace Simone de Beauvoir, 15 du quai Ernest Renaud, Nantes, arrêt ''Gare maritime'' de la ligne 1 du tramway.

[FR Bordeaux] Atelier artiste - hacker - Le mercredi 10 mai 2017 de 19h00 à 21h00.

Ateliers-cours à la fabrique-pola - L@bx
Tous les mercredi, 19h00, à partir du 07 décembre 2016
Passer aux logiciels libres pour toute sa pratique artistique :graphisme, édition, site internet, photo, vidéo, 3D, dossiers, imprimerie, son, installations multimédia…

[FR Aix-en-Provence] L.A.B - Le mercredi 10 mai 2017 de 19h00 à 23h00.

Mercredi 10 Mai à partir de 19h, le L.A.B en partenariat avec la société Nodya Group vous invite au Carrefour de l’Innovation et du Numérique pour le lancement de l'initiative Data L.A.B. 
Ce sera la première occasion de présenter le partenariat et le projet de création d'une communauté Data au sein du L.A.B.  Une initiation à l'open data sera proposée ainsi qu'un exemple de mise en oeuvre sur un sujet d'actualité. 
La soirée sera rythmée par trois temps principaux :

[FR Lyon] Mapathon Missing Maps - Le mercredi 10 mai 2017 de 19h15 à 22h00.

Venez nous aider à cartographier sur OpenStreetMap, la carte du monde collaborative et libre au cours d'un mapathon !
CartONG et l'Atelier des médias, vous invitent à un mapathon Missing Maps pour découvrir la cartographie participative et humanitaire dans OpenStreetMap : pas besoin d'être un expert, c'est accessible à tout le monde !
Un MAPAQUOI?

[FR Toulouse] Rencontre Tetalab - Le mercredi 10 mai 2017 de 21h00 à 23h00.

Rencontre hebdomadaire des hackers et artistes libristes Toulousains.

[FR Paris] OSIS 2017 - Open Source pour l’Internet des Objets - Le jeudi 11 mai 2017 de 09h30 à 18h00.

Cette journée fait partie du Printemps de l'innovation Open Source, rendez-vous de l’excellence scientifique et technologique du libre et de l’open source. Initiée par le GTLL (Groupe thématique Logiciel libre de Systematic) et l’Irill (Initiative de Recherche et Innovation sur le Logiciel libre), l'OSIS vise à montrer le rayonnement international de projets open source et logiciel libre issus de la recherche et de l’innovation française.
Pour l'industrie des objets connectés, intégrer l'écosystème du libre est une nécessité et une assurance de pérennité.
Programme de la journée :

[FR Brest] Hold-Up sur le 214 ! - Du jeudi 11 mai 2017 à 17h00 au samedi 13 mai 2017 à 20h00.

Les 11, 12 et 13 mai prochains, le 214 ouvre ses portes à Brest !
Ateliers, expositions, showcases, rencontres viendront rythmer ces 3 jours pour vous faire découvrir ce nouvel espace brestois dédié à la création numérique et artistique, et vous montrer les synergies festives, ludiques et décontractées qui s'en dégagent.
L'événement s'inscrit dans le cadre de la Fête de la Bretagne. Au programme :• des assortiments de gourmandises numériques et libristes• des animations vidéoludiques culinaires et décalées• des showcases de musiques actuelles endiablées• des ateliers d'arts plastiques ludiques et participatifs• un parcours d'expositions photographique et audiovisuelle• et d'autres surprises.

[FR Riedisheim] Réunion Linux et les Logiciels Libres - Le jeudi 11 mai 2017 de 18h00 à 22h00.

En partenariat avec le Club Informatique de Riedisheim, le Club Linux de la MJC du Cheval Blanc de Wintzenheim organise sa première réunion à Riedisheim.
Ouverte à tous, cette réunion et les suivantes s'adressent principalement aux personnes de la région Mulhousienne et du sud du Haut-Rhin, mais pas que.
Notre objectif est de créer ce lieu pour nous permettre de découvrir, utiliser et approfondir Linux et les Logiciels Libres.

[FR Grenoble] Mapathon Missing Maps - Le jeudi 11 mai 2017 de 18h30 à 21h30.

Venez nous aider à cartographier sur OpenStreetMap, la carte du monde collaborative et libre !
CartONG et La Coop vous invitent à un mapathon Missing Maps pour découvrir la cartographie participative et humanitaire dans OpenStreetMap : pas besoin d'être un expert, c'est accessible à tout le monde !
Pourquoi ?

[FR Paris] Soirée de Contribution au Libre - Le jeudi 11 mai 2017 de 19h00 à 22h00.

Parinux propose aux utilisateurs de logiciels libres de se réunir régulièrement afin de contribuer à des projets libres. En effet, un logiciel libre est souvent porté par une communauté de bénévoles et dépend d'eux pour que le logiciel évolue.
Nous nous réunissons donc tous les jeudis soirs dans un environnement propice au travail (pas de facebook, pas de télé, pas de jeux vidéos, pas de zombies).
Vous aurez très probablement besoin d'un ordinateur portable, mais électricité et réseau fournis.

[FR Lyon] Jeudi Bidouille - Le jeudi 11 mai 2017 de 19h00 à 22h00.

Rendez-vous mensuels d'entraides et dépannages entre utilisateurs de logiciel libres débutants et plus aguerris.
La Maison pour Tous / Salle des Rancy, l'ALDIL et des associations partenaires organisent cet atelier pour permettre à des utilisateurs de logiciels de se rencontrer pour échanger et se dépanner mutuellement dans leurs usages.
L’occasion de voir comment ça marche, de demander un coup de pouce suite à une Install Party, de faire découvrir une astuce… avec la participation des bénévoles de l’ALDIL, Illyse et des utilisateurs de GNU/Linux (Ubuntu, Debian, Mageia, LinuxMint…)

[QC Montréal] CLA - Rencontre des utilisateurs GNU/Linux de Montréal - Le jeudi 11 mai 2017 de 18h00 à 21h00.

Le Club Linux AtomicLe Club Linux Atomic (CLA) regroupe des utilisateurs, novices comme aguerris, de systèmes d’exploitation GNU/Linux et de logiciels libres. Il a pour principal objet de mieux faire connaître l’informatique libre et d’en favoriser l’utilisation par le plus grand nombre.La programmation de la rencontreConsultez la programmation de notre rencontre sur notre site Web.InscriptionNous vous invitons à vous inscrire sur Framadate. Votre inscription nous permet de configurer la salle en fonction du nombre de participants.Tous sont bienvenus à y participer. N’hésitez pas à venir accompagner! Invitez les personnes de votre entourage à fraterniser avec notre communauté.
English speaking people are welcome.

[FR Marseille] JoomlaDay - Du vendredi 12 mai 2017 à 09h00 au samedi 13 mai 2017 à 18h00.

Un JoomlaDay est une rencontre annuelle entre tous les acteurs de Joomla : professionnels, développeurs, webdesigners, débutants, étudiants, particuliers et passionnés. Pendant une journée, vous avez accès à des conférences et ateliers proposés par des experts Joomla! et des professionnels.
Vous pourrez apprendre ou perfectionner vos compétences, rencontrer d’autres passionnés de Joomla! et partager vos expériences. Une session “grand débutant” sur la journée entière est également proposée. Apportez votre ordinateur portable et vos questions… repartez avec votre site web!
Vous pourrez profiter des sessions d'entrainement à l'examen de certification "Joomla! Administrator" puis passer l'examen sur place (* frais d'inscription).

[FR Paris] OSIS 2017 - Blockchains - Réalités techniques et perspectives scientifiques - Le vendredi 12 mai 2017 de 13h30 à 19h00.

Cette journée fait partie du Printemps de l'innovation Open Source, rendez-vous de l’excellence scientifique et technologique du libre et de l’open source. Initiée par le GTLL (Groupe thématique Logiciel libre de Systematic) et l’Irill (Initiative de Recherche et Innovation sur le Logiciel libre), l'OSIS vise à montrer le rayonnement international de projets libres et open source issus de la recherche et de l’innovation française.
Programme détaillé
13:30 - Accueil14:00 - Mot d'introduction

[FR Montpellier] Formation Sécurité Informatique - Le vendredi 12 mai 2017 de 14h00 à 18h00.

Nous avons le plaisir de vous informer que les formations auront lieu deux jours dans la semaine, le vendredi et le samedi de 14h00 à 18h00, à l’ Atelier des Pigistes, qui est situé au 171, rue Frimaire, 34000 Montpellier.
La formation se déroule sur l’ensemble du mois, c’est à dire que vous pourrez assister à toutes les sessions, les vendredis et samedis de 14h à 18h, ce qui fait 32 heures de formation. Bien sûr vous n’êtes obligé d’assister à toutes les sessions, mais c’est mieux.
Après ça, la sécurité informatique n’aura plus de secret pour vous.

[FR Montpellier] Les logiciels libres, parlons-en ! - Le vendredi 12 mai 2017 de 17h00 à 19h00.

Le Faubourg Marché, qu’est-ce que c’est ?
Le Faubourg Marché est une permanence partagée qui permet aux associations d’accueillir ensemble, les publics de ces associations une fois par semaine, le vendredi entre 17h00 et 19h00, au 19, rue du Faubourg de Nîmes, 34000 Montpellier.
L’idée est de s’informer et d’informer les adhérents des diverses associations sur le fonctionnement du lieu et des associations, et notamment sur les 5 partenaires qui l’animent et lui permettent ainsi d’exister (autour.com, L’Accorderie, enercoop, modulauto, La Nef). Lors de cette permanence partagée vous pourrez rencontrer les associations La Graine (monnaie locale de Montpellier), éCOhabitons, Montpellier à pied, et bien sûr Montpel’libre.

[FR Saint-philibert] Atelier technique - Le vendredi 12 mai 2017 de 19h30 à 23h59.

Au menu de l'atelier technique
Ce que vous voudrez bien faire
Matériel prévu et retenu

[FR Le Tholonet] Réunion mensuelle de l'Axul - Le vendredi 12 mai 2017 de 20h00 à 23h55.

Les membres de l'Axul (Association du Pays d'Aix des Utilisateurs de Linux et des Logiciels Libres) vous invitent à leur réunion mensuelle qui aura lieu le vendredi 12 mai de 20h00 à 23h55 au 1er étage du centre culturel Georges Duby du Tholonet (859 avenue Paul Julien, à proximité de la place du marché) à Palette, premier village sur la D7n au Sud-Est d'Aix.
Ordre du jour
20h00 - 20h15 : Accueil

[QC Montréal] Libérer la science, du logiciel à la médecine / Freeing Science — From Software to Medicine - Le vendredi 12 mai 2017 de 13h00 à 17h30.

La Faculté de médecine de l'Université McGill organise un événement intitulé Freeing Science — From Software to Medicine. Lors de cet événement, vous aurez la chance d'entendre trois conférenciers:
Richard Stallman, président et fondateur de la Free Software Foundation (FSF)
Aled Edwards, directeur du Consortium de génomique structurelle (CGS)

[CH Pully] Pully.INTERGEN.digital - Le samedi 13 mai 2017 de 10h00 à 17h00.

Entraide numérique de 7 à 107 ans
Les enfants sont associés aux parents, aux informaticiens bénévoles, et aux seniors, pour assurer une entraide numérique intergénérationnelle mensuelle.
Bien souvent, nos "digital naïfs", heu pardon, nos "digital natifs" sont souvent bien plus appropriés pour expliquer simplement à nos seniors, le fonctionnement d'un Smartphone, explorer des jeux sympas (là ils sont trop forts… ;)

[FR Paris] Contribuez vos compétences à Debian - Du samedi 13 mai 2017 à 09h00 au dimanche 14 mai 2017 à 19h00.

Rejoignez-nous à Paris, du 13 au 14 mai 2017, et on trouvera des possibilités pour vous d'aider Debian en faisant bon usage de vos compétences ! Vous pourriez peut-être même apprendre une ou deux choses au passage (mais ce n'est pas une obligation).
Debian est un système d'exploitation libre pour votre ordinateur. Un système d'exploitation est un ensemble de programmes et d'utilitaires simples qui font tourner un ordinateur. Debian est distribué avec des dizaines de milliers de paquets, des logiciels précompilés rassemblés pour une installation simple sur votre machine. Un certain nombre d'autres systèmes d'exploitation comme Ubuntu et Tails, sont basés sur Debian.
La prochaine version de Debian, appelée Stretch, va sortir plus tard cette année. Nous avons besoin de vous pour nous aider à la rendre géniale

[FR La Couronne] Permanence - accueil public - Le samedi 13 mai 2017 de 10h00 à 13h00.

Notre permanence d'accueil avec le sourire, le café et les gâteaux !
Lieu de rencontre et d'échange convivial pour discuter informatique et outils numériques.
Cette association permet à chacun de découvrir également l'univers de Linux et par extension de tous les logiciels et matériels libres.

[FR Valbonne] Rencontre accès Libre - Le samedi 13 mai 2017 de 10h00 à 12h00.

Linux Azur propose une rencontre accès libre au Cyberkiosc de Valbonne.
Venez découvrir Linux et les logiciels libres.
Venez nombreux.

[FR Cabriès] Présentation de Linux : Mageia - Le samedi 13 mai 2017 de 10h00 à 12h00.

Présentation du système d'exploitation stable et sécurisé Mageia (Linux)  par Yves le samedi 13 mai 2017 de 10h00 à 12h00.
Dans les locaux du magasin LDLC de Plan de campagne, rue Honoré Martin, Chemin de la Grande Campagne13480 Cabriès
Entrée Libre. Tout Public.

[FR Castelnau-le-Lez] Atelier de développement et programmation - Le samedi 13 mai 2017 de 10h00 à 12h00.

Pour cette nouvelle saison, les ateliers Dev/Prog de Castelnau auront lieu chaque semaine le samedi matin, pour satisfaire aux attentes de toutes et tous.
Rendez-vous hebdomadaire, tous les samedis, salle 38 de la mjc (fermé pendant les vacances).
Cet atelier de développement est essentiellement axé sur les langages du Web : html, css (même si ce ne sont pas des langages à proprement parler) javascript et PHP, possibilité aussi d’utiliser Ajax, Jquery, Sqlite et MySql, mais il peut aussi aborder d’autres langages à la demande.

[FR Montpellier] Formation Sécurité Informatique - Le samedi 13 mai 2017 de 14h00 à 18h00.

Nous avons le plaisir de vous informer que les formations auront lieu deux jours dans la semaine, le vendredi et le samedi de 14h00 à 18h00, à l’ Atelier des Pigistes, qui est situé au 171, rue Frimaire, 34000 Montpellier.
La formation se déroule sur l’ensemble du mois, c’est à dire que vous pourrez assister à toutes les sessions, les vendredis et samedis de 14h à 18h, ce qui fait 32 heures de formation. Bien sûr vous n’êtes obligé d’assister à toutes les sessions, mais c’est mieux.
Après ça, la sécurité informatique n’aura plus de secret pour vous.

[FR Ivry sur Seine] Cours de l'Ecole du Logiciel Libre - Le samedi 13 mai 2017 de 14h00 à 18h00.

Présentation de l'E2L
Quel est le rôle de l'école du logiciel libre ?
Tout d'abord, ce n'est pas une école comme les autres. Elle n'a pas d'établissement fixe, pas de cours de récréation, pas de carte d'étudiant, ni de diplôme de fin d'année.

[FR Fontenay-le-Fleury] La sécurité pour les AdminSys en herbe - Le samedi 13 mai 2017 de 14h00 à 17h00.

Monter un serveur pour un usage personnel ou professionnel chez soi ou chez un prestataire peut parfois être étonnant de simplicité, et beaucoup se lancent dans l’aventure sans pour autant  connaître les bases de sécurité informatique.Sécuriser sont serveur est une obligation pour s’assurer de l’intégrité des accès et des données. Sécurité dont la mise en place relève souvent du parcours du combattant.
Dans cette session, nous aborderons avec Aeris, les bonnes pratiques à mettre en place ainsi que les différents petits détails qui nous permettrons la mise en place d’un serveur avec un bon niveau de sécurité, et cela pour ne pas mettre sa machine (et celles des autres) en danger.
Important: ce séminaire est réservé aux adhérent·e·s de l'association Root66

[FR Orléans] Install party dans le cadre de la journée du Libre - Le samedi 13 mai 2017 de 14h00 à 18h00.

Le principe
Vous apportez votre ordinateur et un membre de l’association vous installe dessus un système d’exploitation Libre de type GNU/Linux. C’est également un moment d’échange et de partage pour vous faire découvrir ce nouvel environnement et répondre à toutes vos questions.
L’intérêt

[FR Phalsbourg] Soirée des logiciels libres / install party - Le samedi 13 mai 2017 de 17h00 à 21h00.

2ème édition orientée vers une install party.
Une présentation des logiciels libres pourra être reproposée au besoin.
Repas partagé en cours de soirée. Chacun apporte un truc à manger - les boissons se prennent au bar directement.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Naissance du projet Halium

6 mai, 2017 - 13:06

Halium est un projet libre qui cherche à créer une base commune pour les systèmes d’exploitation voulant réutiliser les pilotes Android. Il a pour but d’unifier les différentes abstractions du matériel via libhybris.

Contexte et naissance du projet

Tout est parti d’un constat : quasiment toutes les distributions GNU/Linux visant les ordiphones et tablettes réutilisent les mêmes procédés pour bénéficier des pilotes Android sur ces matériels.

Des projets comme Ubuntu Touch, Sailfish OS, FirefoxOS (maintenant B2G OS), LuneOS et autres utilisent des couches basses d’Android afin de pouvoir profiter de fonctionnalités matérielles qui n’ont pas de pilotes disponibles dans le noyau Linux : appareil photo, Wi‐Fi, GSM, etc.

Cela est essentiel pour avoir une chance de fonctionner sur du matériel relativement récent, toucher un public plus large et s’accommoder de l’énorme domination d’Android. Cependant, pour ce faire, il faut adapter, modifier, compiler et intégrer ces briques venant d’Android au sein du système d’exploitation cible. Cela demande du temps, des connaissances, un suivi, etc., choses qui ne sont jusqu’à maintenant quasiment pas partagées. C’est là que débarque Halium !

Objectifs

Ce projet veut rassembler les développeurs de Ubuntu Touch ports, de la communauté Sailfish OS / Mer, de WebOS‐Ports (le projet LuneOS), des contributeurs de KDE Plasma Mobile, B2G OS et idéalement impliquer Jolla dans le projet. Ce rassemblement est déjà bien avancé, les développeurs des différents projets voyant assez clairement le bénéfice qu’Halium peut apporter.

Aujourd’hui, Ubuntu Touch, Sailfish OS / Mer, Plasma Mobile, B2G OS et autres n’utilisent pas les mêmes sources Android et ne construisent pas leurs systèmes d’exploitation de la même façon : comment les services Android sont démarrés, quelle méthode de « flashage » du téléphone, etc. Du coup, tous ces projets font la même chose mais de différentes manières, pour ce qui est de la partie bas niveau. L’idée est donc d’en finir avec cette fragmentation bas niveau, notamment pour tout ce qui touche à l’interaction avec le matériel.

Idéalement, tout ce travail devrait être mis en commun, avec un but simple : démarrer le système d’exploitation en utilisant les pilotes fournis par Android. Ainsi, chaque projet peut se concentrer sur sa spécificité et ses valeurs ajoutées.

C’est exactement le but d’Halium : créer une base Linux commune pour tout le monde.

Défis à venir

Halium n’en est encore qu’à ses débuts. Ses contours sont encore un peu flous, l’infrastructure du projet n’est pas encore sur pieds et beaucoup de défis sont à relever.

Voici quelques‐uns de ces défis :

  • standardiser la construction de la base Android pour les différents matériels visés ;
  • avoir suffisamment de flexibilité pour s’intégrer sans trop de problèmes dans les différentes distributions intéressées ;
  • proposer un noyau Linux correspondant à la base Android choisie ;
  • faire une synthèse des différentes approches pour l’abstraction matérielle (gestion du multimédia, gestion de l’appareil photo, etc.) ;
  • garder une interaction forte avec les différentes communautés afin de prendre en compte les besoins et les particularités ;
  • avoir sa propre infrastructure de compilation et de validation de l’abstraction matérielle Android.

Le rôle d’Halium s’arrête au niveau de l’abstraction matérielle : toutes les couches au‐dessus sont gérées et pilotées par chacun des projets, à leur façon.

Ce modèle a le grand avantage d’aider tous les projets mobiles GNU/Linux, car toute la partie qui consiste à l’interaction matérielle sera commune.

Une fois que les fondations seront en place nous aurons donc un standard pour tous les projets.

Participer

Si vous souhaitez en savoir plus sur le projet ou tout simplement en faire partie, le plus simple est de commencer par lire la présentation du projet sur le site Web et de suivre les discussions en cours.

Vous pouvez rejoindre la communauté sur IRC #halium sur freenodef, le groupe _Telegram Halium ou, enfin, en utilisant Matrix #halium:dishroot.org ou #halium:matrix.org. Les forums IRC et Telegram sont synchronisés à travers Matrix.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

L’heure du test — fork 1 — Void (Linux)

6 mai, 2017 - 12:33

Voici un tour d’horizon d’une distribution peu connue mais néanmoins intéressante : Void (Linux) !


Void est une distribution indépendante, créée de zéro (from scratch, pas une divergence de Debian ou autres). Elle est développée par une communauté de volontaires et vous pouvez facilement y contribuer via ses dépôts sur GitHub. C’est une distribution avec mise à jour en continu (rolling‐release), tournée vers les ordinateurs de bureau et qui se veut légère et performante.

NdM. : Cette dépêche est inspirée par L’heure du test — épisode 1 — NixOS postée par gusterhack. Si vous aussi vous voulez parler de votre distribution ou logiciel libre préféré, n’hésitez pas.

Sommaire La distribution Void

L’aventure Void Linux a commencé en 2008 lorsque Juan Romero Pardines, un ancien mainteneur de NetBSD voulait tester son gestionnaire de paquets xbps. Depuis, elle a grandi pour avoir tout ce qu’il faut. Le système de base est totalement libre, dépourvu de blobs binaires venus des constructeurs. Les utilisateurs disposent cependant du dépôt non‐free pour installer des bouts de code propriétaires.

D’un point de vue utilisateur

Void est une distribution avec mise à jour en continu (rolling‐release), orientée bureau et qui se veut légère et performante. Elle se destine principalement à des utilisateurs de niveau intermédiaire ou avancé et peut être conseillée si vous voulez :

  • avoir des logiciels toujours à jour ;
  • ressusciter une vieille machine ;
  • développer en utilisant plein de bibliothèques récentes ;
  • utiliser une distribution avec une approche moderne (gestion des paquets, système d’initialisation…).

En revanche, Void n’est pas à conseiller si vous cherchez :

  • une distribution ultra simple à installer et à configurer ;
  • une logithèque ultra fournie ;
  • une distribution ultra stable qui doit tourner sans redémarrage pendant dix ans.
D’un point de vue technique

Void est une distribution indépendante, créée « from scratch » (pas une divergence de Debian ou autres). Elle est développée par une communauté de volontaires et vous pouvez facilement y contribuer via ses dépôts sur GitHub.

Void est disponible pour les architectures x86 et ARM, ainsi que compilé avec glibc (la bibliothèque C de GNU) ou avec musl-libc (une alternative plus légère à glibc).

Void est une rolling‐release, c’est‐à‐dire que le système et les paquets sont mis à jour en continu ; il n’y a pas de « version » de la distribution. Void utilise son propre gestionnaire de paquets, xbps, qui est très similaire aux classiques apt, dnf, pacman et autres. Il y a un dépôt officiel ainsi qu’un dépôt « non‐free » et il est relativement facile de faire ses propres paquets.

Enfin, Void utilise par défaut LibreSSL (l’alternative à OpenSSL développée suite à la faille de sécurité Heartbleed) ainsi que le système d’initialisation runit (alternative à systemd).

Installation et configuration

L’installation de Void est très classique et bien décrite dans la page Installation du Wiki :

  • on télécharge une image ;
  • on amorce le système sur l’image et l’on arrive sur un shell ;
  • on se connecte en root (mot de passe : « voidlinux ») ;
  • on peut passer le clavier en français avec loadkeys fr et voir la doc avec Alt + F8 ;
  • on lance l’installeur avec void-installer ;
  • on règle les classiques configurations et partitionnement, puis on lance l’installation ;
  • on redémarre sur le système installé et l’on termine la configuration comme décrit dans la page Post‐installation du Wiki.
Le système d’initialisation runit

Void utilise runit pour initialiser le système et gérer les services, ce qui en fait l’une des rares distributions actuelles à ne pas utiliser systemd (sans entrer dans le débat pro ou anti systemd). À l’usage basique de tous les jours, runit se révèle vraiment facile et rapide ; voir la doc runit dans le Wiki.

Activer ou désactiver des services

Les services disponibles sont dans /etc/sv/. Pour activer un service, il suffit d’ajouter un lien symbolique dans /var/service/. Par exemple, pour activer sshd :

# ln -s /etc/sv/sshd /var/service/

Pour désactiver un service, il suffit de supprimer le lien symbolique correspondant, dans /var/service/. Par exemple, pour désactiver sshd :

# rm -r /var/service/sshd Gérer des services

L’utilitaire sv permet de démarrer (start), d’arrêter (stop) ou d’interroger (status) un service. Par exemple, pour interroger sshd :

# sv status sshd run: sshd: (pid 775) 17011s Le gestionnaire de paquets xbps

La gestion des paquets est expliquée en détails dans la page xbps du Wiki. À l’usage, xbps est vraiment rapide (en même temps, ça vaut mieux car le système est en rolling‐release et il y a des mises à jour tous les jours).

Fonctionnalités de base

Installer un paquet (par exemple le client IRC hexchat) :

# xbps-install hexchat

Chercher un paquet parmi les paquets disponibles dans les dépôts :

$ xbps-query -Rs hexchat [*] hexchat-2.12.4_2 A GTK+ based IRC client successor of Xchat [-] hexchat-lua-2.12.4_2 A GTK+ based IRC client successor of Xchat - lua plugin [-] hexchat-perl-2.12.4_2 A GTK+ based IRC client successor of Xchat - perl plugin [-] hexchat-python-2.12.4_2 A GTK+ based IRC client successor of Xchat - python plugin

Afficher les informations d’un paquet installé :

$ xbps-query hexchat architecture: x86_64 build-date: 2017-04-12 08:50 CEST ... short_desc: A GTK+ based IRC client successor of Xchat source-revisions: hexchat:66e4fa9536 state: installed

Mettre à jour le système :

# xbps-install -Su

Supprimer un paquet :

# xbps-remove hexchat

Supprimer tous les paquets obsolètes :

# xbps-remove -Oo

Afficher les autres noyaux disponibles sur la machine :

$ vkpurge list 4.10.10_1 4.9.11_1

Supprimer un noyau :

# vkpurge rm 4.9.11_1 La politique de paquets de Void

Malgré quelques manques (notamment KDE 5), la logithèque de Void est assez fournie, au moins 8 000 paquets. Ce nombre peut paraître faible en comparaison des 43 000 paquets proposés par Debian, mais ce n’est pas tout à fait le cas, car Void réutilise les gestionnaires de paquets proposés par les différents langages et outils. Ainsi, là où Debian propose de nombreux paquets pour les bibliothèques Haskell, les packages LaTex et les greffons Vim, Void préfère généralement passer par les gestionnaires respectifs (cabal / stack, tlmgr, vundle), ce qui n’est pas comptabilisé dans les paquets de la distribution.

Écrire et soumettre des paquets

Void permet bien entendu de compiler et d’installer des logiciels « à la main ». Cependant, si vous voulez faire une installation propre, vous pouvez créer un paquet et l’installer via le gestionnaire xbps (voir la page xbps-src dans le Wiki). Et si votre paquet fonctionne bien, vous pourrez même facilement le proposer aux mainteneurs de Void pour qu’il soit intégré dans le dépôt officiel.

Initialisation d’un dépôt de paquets

Pour créer des paquets Void, le plus simple est de cloner le dépôt officiel de Void, puis d’en diverger en y créant ses paquets.

Le dépôt de paquets contient un programme xbps-src pour compiler des paquets. Pour pouvoir l’utiliser, il faut d’abord initialiser un environnement de compilation :

$ ./xbps-src binary-bootstrap Créer un paquet

Imaginons, par exemple, que vous voulez empaqueter le programme GNU-hello. Commencez par créer une branche « hello » dans le dépôt de paquets :

$ git checkout -b hello

Initialisez un nouveau paquet hello :

$ xnew hello

Ceci crée un fichier srcpkgs/hello/template qui contiendra la description du paquet et les instructions de compilation. Éditez ce fichier pour votre paquet :

# Template file for 'hello' pkgname="hello" version="2.10" revision=1 build_style=gnu-configure distfiles="https://ftp.gnu.org/gnu/hello/${pkgname}-${version}.tar.gz" checksum="31e066137a962676e89f69d1b65382de95a7ef7d914b8cb956f41ea72e0f516b" short_desc="Produces a familiar, friendly greeting" homepage="https://www.gnu.org/software/hello/" license="GPL"

Vous pouvez déterminer la somme de contrôle avec la commande :

$ xgensum -f srcpkgs/hello/template

Une fois le fichier de configuration écrit, lancez la compilation et la création du paquet :

$ ./xbps-src pkg hello

Si tout s’est bien passé, vous pouvez alors installer votre paquet sur votre machine :

# xbps-install --repository=hostdir/binpkgs/hello/ hello Soumettre un paquet

Si votre paquet fonctionne correctement, vous pouvez le proposer à la communauté pour qu’il soit intégré dans les paquets Void officiels. Tout d’abord, comme Void est disponible pour plusieurs architectures et libc, il faut commencer par tester si le paquet peut se compiler correctement sur d’autres architectures, par exemple pour ARM7, avec musl-libc :

$ ./xbps-src -a armv7l-musl pkg hello

Créez ensuite un commit décrivant votre contribution et envoyez‐le dans une branche spécifique sur le serveur :

$ git add srcpkgs/hello/template $ git commit -am "New package: hello-2.10" $ git push -u origin hello

Il ne vous reste plus qu’à vous connecter sur GitHub et à créer une demande d’intégration _— pull request — de votre commit dans le dépôt officiel. Si des modifications vous sont demandées, pensez à travailler toujours sur le même commit et la même branche distante :

$ git commit -a --amend $ git push -f Conclusion

Void (Linux) est une distribution peu connue mais dont les choix techniques originaux sont plutôt appréciables à l’usage. Elle est légère, rapide, très à jour et facile à configurer « dans l’esprit UNIX ». En revanche, elle n’est pas destinée à des débutants et n’a pas la logithèque la plus complète qui soit.

Personnellement, j’utilise Void tous les jours pour des usages classiques de bureautique, Web, multimédia, ainsi que pour développer en C++ et en Python avec toutes sortes de bibliothèques. En un an d’utilisation, je n’ai pas réussi à la casser ni à avoir de conflits majeurs. En deux occasions, la mise à jour du système ne fonctionnait pas, mais à chaque fois il a suffit d’attendre un jour ou deux pour que les mainteneurs corrigent le problème et que les mises à jour fonctionnent à nouveau.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Les journaux LinuxFr.org les mieux notés du mois d’avril 2017

5 mai, 2017 - 00:27

LinuxFr.org propose des dépêches et articles, soumis par tout un chacun, puis revus et corrigés par l’équipe de modération avant publication. C’est la partie la plus visible de LinuxFr.org, ce sont les dépêches qui sont le plus lues et suivies, sur le site, via Atom/RSS, ou bien via partage par messagerie instantanée, par courriel, ou encore via médias sociaux.

Ce que l’on sait moins, c’est que LinuxFr.org vous propose également à tous de tenir vos propres articles directement publiables, sans validation a priori des modérateurs. Ceux‐ci s’appellent des journaux. Voici un florilège d’une dizaine de ces journaux parmi les mieux notés par les utilisateurs… qui notent. Lumière sur ceux du mois d’avril passé :

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Xonotic 0.8.2

5 mai, 2017 - 00:26

Le 1er avril 2017 est sorti Xonotic 0.8.2 !
Au menu de cette version : trois nouvelles cartes, de nouveaux modèles pour les armes, une reprise en profondeur du code, des retours visuels améliorés et plein de petites choses pour rendre l’expérience Xonotic plus ludique même quand on ne frag pas !

Xonotic est un jeu de combat en arène à la première personne, dans la lignée des Quake et Unreal Tournament. Les habitués de l’un reconnaîtront des mouvements familiers, quand les habitués de l’autre apprécieront la diversité des mutateurs ainsi que les tirs secondaires. Xonotic est un projet ancien qui voit son origine dans le jeu Nexuiz sorti en 2005, forké et renommé Xonotic en 2011 après qu’un développeur a revendu le nom à un éditeur de jeu vidéo propriétaire. Basé sur un moteur id Tech 1 profondément remanié (Darkplaces) et inspiré par les ténors du genre, Xonotic n’est pas qu’un simple clone libre et propose de nombreux modes de jeux originaux et une jouabilité propre. Si la richesse des graphismes ne rivalisera pas avec les concurrents propriétaires, leur qualité est d’un niveau tout à fait acceptable aujourd’hui, et Xonotic est un jeu libre intégralement couvert par la licence GPL v2, code et données. La communauté des joueurs, de taille modeste, est suffisamment active pour proposer régulièrement des compétitions.

Sommaire Erbium, Boil, Geoplanetary

Pour commencer, présentons les nouvelles cartes !

Vous vous souvenez peut-être des concours organisés à l’occasion de la sortie de la version 0.8.1 ? Justin avait remporté le concours d’édition de niveau avec la carte Erbium, devenue carte officielle ! Cette carte est désormais accompagnée de la nouvelle musique Nanite par Archer qui avait pour sa part remporté le concours de composition musicale.

La nouvelle carte « Erbium ».

Erbium est une carte pensée pour le match à mort, de même que la superbe nouvelle carte Boil par Kuniu the frog. Ça nous fait deux cartes ajoutées pour ce mode de jeu. Erbium présente un univers industriel envahi par le végétal et Boil vous propose plutôt d’« upériser » vos adversaires avec un jeu tout en verticalité.

La nouvelle carte « Boil ».

Les amateurs de capture du drapeau apprécieront certainement la nouvelle carte Geoplanetary par MintOx, accompagnée de la nouvelle musique Go Get ‘Em, par TheAudioMonkey. Cette carte s’inspire d’une carte très populaire à l’époque de Nexuiz, Geomonetary.

La nouvelle carte « Geoplanetary ».

Avec de si belles contributions, c’est aussi une carte qui s’en va : la très historique carte g-23 est désormais remerciée, sort de l’inventaire officiel et rejoint les quelques milliers de cartes tierce partie déjà existantes. Elle était la toute première carte ajoutée au dépôt, mais elle était ennuyeuse à cause de l’incohérence de son architecture et du trop grand nombre de portes, d’ascenseurs et de couloirs.

Une entrée du forum référence les cartes officielles désormais retirées.

T’as vu mon gros calibre ?

Morphed a beaucoup travaillé sur les modèles d’armes, et cette nouvelle version de Xonotic introduit les nouveaux hagar, devastator (lance‐roquettes), mortier, fusil de précision, fireball et toutes les armes du mode overkill.

Le nouveau « devastator » (lance-roquette).

Morphed, désormais professionnel, n’a plus beaucoup de temps libre pour contribuer à Xonotic, certains membres de la communauté des joueurs se cotisent donc pour financer ces modèles ! Il faut particulièrement remercier Jeff cette fois ! Il est très probable que d’autres modèles pour d’autres modes de jeu soient contribués de cette manière à l’avenir, et pas que des armes. À suivre. ;-)

Boum !

Améliorations en tout genre

Lorsque l’on attend son tour dans une compétition, la patience peut vite céder sa place à l’ennui. Pour remédier à cela, un ensemble de mini‐jeux est disponible aux spectateurs d’un match (touche F9_ par défaut) : puissance 4, pong et autres classiques. Il y a donc toujours moyen de jouer, même quand on ne joue pas ! Ces mini‐jeux ont été ajoutés par Melanosuchus.

Le très traditionnel puissance 4. D’autres mini‐jeux sont disponibles…

En plus du son notifiant les impacts, un indicateur visuel informe désormais de la quantité de dégâts qui ont été infligés à l’adversaire, fonctionnalité désormais très répandue et demandée dans les jeux de cette catégorie.

Et 80 points de dégâts en un seul coup !

Le panneau de chronométrage des bonus, introduit dans la dernière version est désormais activé par défaut pour la période d’échauffement et pour les spectateurs. Pour augmenter l’immersion, l’affichage tête haute peut désormais trembler lors de réceptions violentes ou lorsque le joueur prend des dégâts importants. Le tableau d’affichage des points devient personnalisable et le thème de l’interface a été amélioré par sev.

De son côté, terencehill a ajouté un système de « menu rapide » qui permet au joueur d’avoir à portée de main des options courantes sans avoir à donner à chacune un raccourci clavier dédié. Par défaut, ce menu rapide est accessible avec la touche F8 et très facilement personnalisable en modifiant un simple fichier de configuration.

Menu rapide.

Mario a ajouté trois mutateurs (option modifiant le comportement du jeu, ou ajoutant des accessoires) : Rocket Minsta, Vampire Hook et Breakable Hook. Le populaire mutateur Instagib (éviscération instantanée) est un mode de jeu frénétique où tout coup tue instantanément son adversaire. Le mutateur Rocket Minsta ajoute un dégât de zone (une explosion de roquette) à l’impact, ce qui rend le jeu encore plus délirant. Le Grappin (Hook) est un mutateur qui permet de s’accrocher à des parois avec un grappin lançable (et relançable) afin de sauter de zone en zone comme Tarzan de liane en liane. Le Vampire Hook permet de « voler » de la vie en agrippant des ennemis et de « redonner » de la vie en agrippant ses coéquipiers. Le Breakable Hook permet tout simplement aux joueurs de casser les grappins des autres en tirant au Blaster sur le point d’attache, le porteur du grappin recevant quelques dommages au passage. Mario a aussi ajouté un nouveau bonus, une grenade nommée Entrap qui ralentit les adversaires dans son périmètre afin de vous laisser l’avantage.

Dans le mode de jeu Attaque (qui consiste à capturer des points de contrôle pour détruire un générateur dans la base ennemie), il devient désormais possible de se téléporter entre les points de contrôle préalablement capturés par son équipe. Les équipes peuvent en tirer profit pour élaborer des nouvelles stratégies.

Téléportation.

Lors d’un duel, il devient possible de retarder sa réapparition en jeu après avoir été abattu, cela permet d’échapper à un adversaire qui compte le temps de réapparition pour vous abattre aussitôt, la variable temps n’étant plus prévisible par votre adversaire.

Montre‐moi le code !

Le code réseau est déjà très optimisé, mais Xonotic arrive encore à en extraire le meilleur ! Un grand nombre d’améliorations ont été faites dans le code de prédiction, et tous ces changements rendent le jeu plus agréable pour ceux qui se connectent avec de fortes latences.

Le téléchargement des cartes se fait désormais en parallèle, et le débit de téléchargement maximum ayant été augmenté, il n’a jamais été aussi rapide de rejoindre une partie !

TimePath a profondément retravaillé la base de code, en plus de corriger de vieux problèmes historiques qui remontaient parfois jusqu’à Quake lui‐même. Ces travaux de remise au propre rendent le code beaucoup plus accessible et encouragent la contribution ; et les changements structurels rendent la migration vers un autre moteur de jeu réalisable dans le futur.

Bien qu’ouvertement discuté dans les forums et sur les canaux IRC, on remarquera que c’est la première fois que l’éventualité d’une migration vers le moteur Dæmon est évoquée dans une publication officielle du projet Xonotic.

Le moteur actuel, Darkplaces, est un moteur qui trouve son origine dans le moteur id Tech 1 (le moteur du très historique Quake premier du nom). Darkplaces a été sévèrement amélioré au fil des années pour exploiter avec succès les fonctionnalités de nos processeurs graphiques modernes et pour prendre en charge des formats de données plus récents, comme les formats de carte introduits dans des moteurs plus récents tel id Tech 3 (celui de Quake III Arena) ou le format de modèle IQM. L’expérience Xonotic n’a donc plus rien à voir avec celle de Quake 1, aussi bien en termes de rendu pour le joueur qu’en termes de développement pour le contributeur (cartes, modèles, shaders…). Mais le développement de Darkplaces est bridé par la volonté de toujours le garder compatible avec le jeu Quake original. De son côté, le moteur Dæmon est le moteur du jeu Unvanquished, un moteur qui hérite d’id Tech 3 (Quake III Arena, Wolfenstein: Ennemy Territory et XreaL) sans se soucier de la compatibilité antérieure avec ses prédécesseurs. Et, bien que la base de code ne se recoupe pas, Dæmon prend déjà en charge les formats de données utilisés par Xonotic, moyennant quelques ajustements. La compatibilité avec les milliers de cartes existantes étant une condition non négociable pour Xonotic, Dæmon est un candidat idéal ! Le gros du travail consiste à porter le code du jeu sur le nouveau moteur et, bien que la tâche soit ardue, l’idée de porter le code depuis le très limité langage QuakeC vers du C++ moderne (exécuté nativement dans un bac à sable NaCl) est quelque chose de séduisant !

Contribuer ?

L’intégralité des sources du jeu est hébergée par GitLab : .

Vous y retrouverez notamment le code du jeu et les données sur le dépôt xonotic-data.pk3dir, tandis que vous trouverez les sources des cartes sur le dépôt xonotic-maps.pk3dir, à éditer avec NetRadiant.

Mais le plus simple encore est de passer le mot ! Jouez et faites jouer à Xonotic, le meilleur que vous puissiez faire est d’agrandir la communauté des joueurs ! À bientôt en jeu ?


Et merci à eingousef< pour les parties jouées afin de faire ces copies d’écran en jeu réel, ainsi qu’à celles et ceux qui sont passés sur les serveurs à ce moment‐là ! ;-)

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Expiration des brevets du Fraunhofer Institute sur le format MP3

3 mai, 2017 - 13:22

Le Fraunhofer Institute est à l’origine de la création du format de compression audio MP3. Il détient les brevets majeurs sur cette technologie et en a tiré profit pendant de longues années :

« MP3 license revenues from Technicolor’s administration generated about €100 million for the Fraunhofer Society in 2005. »

Mais, ça, c’était avant. Un communiqué laconique sur le site du Fraunhofer Institute nous apprend que le dernier brevet vient d’expirer officiellement :

« On April 23rd, 2017, Technicolor’s mp3 licensing program for certain mp3 related patents and software of Technicolor and Fraunhofer IIS has been terminated.
We thank all of our licensees for their great support in making mp3 the defacto audio codec in the world, during the past two decades.
 »

Le format MP3 est maintenant complètement libéré des risques juridiques qu’entraînaient son utilisation dans des pays reconnaissant les brevets logiciels. On va donc sans doute voir enfin arriver des encodeurs MP3 dans Fedora, par exemple.

Pour avoir plus de détails sur les derniers brevets arrivés à expiration en 2017, voir la partie brevets de la page Wikipédia sur le MP3.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Retour sur la soirée déc‐ouverte LinuxFr.org, numéro 3

3 mai, 2017 - 11:01

La « soirée déc‐ouverte LinuxFr.org » numéro 3, c’était le jeudi 13 avril 2017 dans les locaux de XWiki (merci Ludo !), avec bouffe et boisson, et une ambiance et un cadre de « bienveillance impitoyable » (pas de « violence complaisante »).

La deuxième partie de cet article présente une petite synthèse, humble et tardive, de l’évènement.

    DemocracyOS, par Caroline Corbal, Laure Kassem, Sophie Gautier

    DemocracyOS France est une association qui défend et promeut le logiciel DemocracyOS, qui est une plate‐forme de prise de décision démocratique. Le logiciel a été créé suite à un mouvement citoyen en Argentine. L’association a travaillé, entre autres, avec la ville de Nanterre qui souhaitait mettre en place une campagne de concertation. L’association souhaite développer un écosystème d’institutions publiques ou d’entreprises autour de ce logiciel.

    Suite à des divergences avec la communauté argentine, une divergence (fork) a été initiée il y a plusieurs années. Tout récemment, un projet de fusionner les deux logiciels a été lancé. L’association recherche donc activement des contributions pour faire avancer ce projet.

    Empowering Students est un projet de déploiement et d’animation de DemocracyOS dans l’École IESA Multimédia. Ce projet a été lauréat à la Student Demo Cup 2016, lors du Paris Open Source Summit.

    Suite à cette présentation, nous avons eu des discussions sur le type d’accompagnement et les services que pouvait proposer l’association DemocracyOS France. Nous avons évoqué la crainte, dans des établissements scolaires, d’avoir les cours filmés ou enregistrés. Les craintes peuvent venir de la peur de faire des erreurs, d’un problème de réputation, mais aussi d’être critiqué par ses pairs. Nous nous sommes demandé en quoi un outil comme DemocracyOS pouvait être engageant dans la prise de décision des élus. Nous nous sommes aussi demandé que faire lors de proposition loufoques comme celle de raser le Sacré‐Cœur, mais aussi du pouvoir des lobbies dans une plate‐forme de prise de décision.

    Vie privée, par petit

    Un militant du logiciel libre (fondateur d'un FAI associatif) nous a présenté son parcours initiatique dans le monde de l'informatique, du logiciel libre et du respect de la vie privé.

    Voici une petite synthèse des thèmes de son discours :
    * revue de plus de trente ans d’histoire de l’informatique ;
    * parcours initiatique ;
    * discours sur le « je n’ai rien à cacher » ;
    * Internet libre et auto‐hébergement.

    Nous nous sommes interrogés sur la place des femmes dans les métiers liés à l’informatique. Nous nous sommes posés comme question si le logiciel libre avait effectivement gagné. Et nous avons évoqué l’évolution des usages de l’informatique (passage d’applications pour le bureau aux applications cloud et pour mobiles). Si le logiciel libre a gagné, qu’en est‐il de l’Internet libre ?

    Rolisteam, par Renaud Guezennec

    Le dernier intervenant est venu nous présenter le logiciel Rolisteam. Il s’agit d’un logiciel libre (GPL v2) de table virtuelle pour jeu de rôle.

    Il propose diverses fonctionnalités :

    • lancement de dés ;
    • messagerie instantanée ;
    • partage de photos ;
    • partage et dessin de plans (matriciels et vectoriels) ;
    • gestion de fiches de personnages ;
    • et bien d’autres !

    Nous sommes revenu sur les origines du logiciel : une divergence de Rolistik pour un portage sur GNU/Linux. La conversation a ensuite dérivé vers une approche un peu technique sur le code.

    Nous avons fait l’état des lieux du secteur. Il existe principalement deux projets propriétaires et une multitude de projets libres (Rolisteam, maptools et divers outils connus dans certaines communautés). L’auteur a abordé ensuite sa démarche d’ambassadeur des problématiques du Libre, d’un Internet décentralisé, des données ouvertes…

    Pour finir, nous avons vu les différents problèmes et prochains objectifs du projet : les contributions, les traductions et la promotion à l’international.

    Retrospective de la soirée

    On y a parlé de :

    • variété, diversité ;
    • guidage, planning ;
    • divergences ;
    • timing, time boxing, timekeeping ;
    • deux vs trois sujets ;
    • supports, visuels ;
    • propositions ouvertes vs contrôle qualité.
    « Sport »

    Et, bien sûr, ça s’est terminé en baby‐foot. Attention, ne pas utiliser la balle blanche. Autorisation spéciale d’utiliser le bouton‐poussoir d’alerte « Bullshit ».

    Remerciements

    Merci à Ludovic Dubost et XWiki pour nous avoir accueilli chaleureusement !

    Télécharger ce contenu au format Epub

    Lire les commentaires

    Open Source Innovation Spring 2017 - du 11 mai au 26 juin 2017, à Paris

    3 mai, 2017 - 08:15

    Du 11 mai au 26 juin 2017 aura lieu la 3è édition du « Printemps de l’Innovation Open Source » (« OSIS ») à Paris. Cet événement est propulsé par l’Irill (Institut de Recherche en Informatique et Logiciel Libre de Inria, Université Paris-Diderot et l’Université Pierre et Marie Curie) et le GTLL (Groupe thématique Logiciel Libre) du pôle de compétitivité Systematic Paris-Region.

    À travers 8 conférences (Big Data, IoT, Cloud, Qualité Logicielle, Blockchain), l’OSIS 2017 va mettre en lumière les projets issus de la recherche et de l’innovation française en matière d’open source et de logiciel libre.

    Sommaire Programme de l’OSIS 2017

    L’OSIS 2017, ce seront 8 événements en région parisienne et plus de 50 conférenciers qui vont se succéder pour évoquer les tendances actuelles de l’open source et du libre en recherche et innovation.

    IoT : Open Source et sécurité pour l’Internet des Objets

    11 mai / 9h-18h / CNRS, Paris

    Les objets connectés sont omniprésents dans le monde qui nous entoure. Chacun de ces objets constitue une cible potentielle pour les pirates. C’est pourquoi de nombreuses entreprises s’attèlent à développer des solutions pour les sécuriser. Pour l’industrie des objets connectés, l’écosystème du libre est un gage de pérennité. C’est ce qui sera abordé lors de la conférence du 11 mai.

    • Direction de programme : Pierre Ficheux, Directeur technique de Smile-ECS et auteur du livre Linux Embarqué (Eyrolles), Mehdi Ammi, Maître de Conférences (Université de Paris-Sud / LIMSI-CNRS) et Isabelle Fantoni, Directeur de Recherche (CNRS)
    • Intervenants : Pierre Ficheux (Smile-ECS), Laurence Devillers (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Philippe Coval (SAMSUNG), Mounîm El Yacoubi (Telecom Sud-Paris), Thierry Val (IRIT, Université de Toulouse), Alexandre ABADIE (INRIA), Vincent Nicomette (LAAS), Marine Minier (LORIA), Pascal Lafourcade (LIMOS, Clermont-Ferrand), Raoul Mallart (Sigfox)
    • En partenariat avec le laboratoire INS2I du CNRS, qui a fait de la sécurité des objets connectés l’une de ses thématiques majeures pour 2017.
    Blockchains - Réalités techniques et perspectives scientifiques

    12 mai / 14h-19h / BPIFrance, Paris

    Apparues en 2008 avec le Bitcoin, les blockchains suscitent de plus en plus l’intérêt des entreprises. De nombreuses questions se posent notamment en termes de fonctionnalités et de sécurité. Ces bases de données qui fonctionnent sans organe de contrôle semblent avoir un avenir prometteur. La conférence OSIS sur les blockchains prendra un angle technique.

    • Direction de programme : Daniel Augot (Inria), Fabrice Le Fessant (Inria, OCamlPro)
    • Intervenants : Romaric LUDINARD (ENSAI / CREST), Fabrice DROUIN (société Acinq), Anuj Das GUPTA, (VP of research, société Stratuum), Thomas Sibut-Pinote (Inria Saclay), Benjamin CANOU (société OCamlPro), Céline Passedouet (Direction de l’innovation, Bpifrance), Eric Théa (IRT SystemX)
    • En partenariat avec BPIFrance
    Qualité logicielle - Langages et Outils pour la fiabilité logicielle

    17 mai / 14h-17h / IRILL, Paris

    La fiabilité logicielle est un enjeu important pour les développeurs et les utilisateurs. Du point de vue des développeurs, cela permet de réduire les coûts de réalisation. Pour l’utilisateur, cela permet d’avoir des outils plus fiables. La conférence portera sur les langages modernes et les outils d'analyse qui permettent d'aider le développeur dans cette tâche.

    • Direction de programme : Emmanuel Chailloux (LIP6/UPMC, Irill), Roberto Di Cosmo (Irif, Irill, Inria, UPD)
    • Intervenants : Raphaël Amiard (Adacore), Vincent Membré & François Armand (Normation), Eric Jaegger (ministère de la défense), Tayssir Touilli (LIPN, univ Paris 13), Mathias Bourgoin (LIFO, univ Orléans), Vincent Balat (BeSport)
    Open Source pour le Cloud

    23 mai / 10h-17h / ESIA, Ivry-sur-Seine

    Depuis quelques années, le Cloud est devenu une technologie incontournable dans le monde du numérique, et les solutions open source foisonnent dans ce domaine. Académiques et industriels partageront leurs savoirs en matière d’optimisation des ressources dans le Cloud, d’architecture des applications et aborderont les problématiques liées à la virtualisation de réseau.

    • Direction de programme : Hervé Leclerc & Jonathan Rivalan (Alter Way), Christophe Sauthier (Objectif Libre) et Gilles Muller (Inria)
    • Intervenants : Julien Sopéna (Sorbonne Universités, LIP6), Romain Rouvoy, Maxime Colmant (Université de Lille/Inria), David Bromberg, François Taiani (Université de Rennes/IRISA), Marc Shapiro (UPMC-LIP6 et Inria), Yacine Kheddache (Red Hat), Alexis Mousset (Rudder), Emile Vauge (Containous), Jacques Roussel (Objectif Libre), Marco Mariani (Alter Way), Mathieu Pasquet (Alter Way), Jonathan Rivalan (Alter Way)
    Qualité Logicielle : Frama-C & SPARK Day - C et ADA : Analyse Formelle et preuve

    30 mai / 9h-17h / Amphithéâtre Buffon, Paris

    Cette journée workshop sera consacrée à Frama-C et à SPARK. Académiques et industriels se succéderont pour partager leurs expériences et évoquer les perspectives liées à ces 2 environnements.

    • Direction de programme : Yannick Moy, AdaCore ; Claude Marché, Inria Saclay ; Florent Kirchner et Nikolai Kosmatov, LIST CEA Tech ; et Mihaela Sighireanu, Université Paris-Diderot.
    • Intervenants : Claude Marché (Inria), Christophe Garion, Jérôme Hugues (ISAE), Jean-Marc Mota (Thales Research & Technologies), Loïc Correnson (CEA List), Arvid Jakobsson (Huawei Technologies France), Alexey Khoroshilov, Mikhail Mandrykin (Linux Verification Center, ISPRAS) Carl Brandon, Peter Chapin (Vermont Technical College), Martin Becker (TU München), Stefan Berghofer (secunet), François Bobot (CEA List), David Bühler (CEA List), Claude Marché (Inria), Florent Kirchner (CEA), Yannick Moy (AdaCore)
    Big Data : PyParis

    12&13 juin / 9h-18h / ESILV, Paris

    La conférence PyParis va rassembler des utilisateurs et développeurs de programmes codés en Python. Cet événement sera l’occasion pour la communauté Python de partager leurs expériences et leurs idées sur de multiples thèmes : analyse de données, cloud computing, développement d’application web, IoT, sciences du numérique…

    • Direction de programme : Stéfane Fermigier (Abilian), Gaël Varoquaux (Inria)
    • Intervenants : En cours de validation [Big Data] scikit-learn day (13 juin // 9h-17h // ESILV, Paris)
    Le scikit-learn day

    Réunira une communauté d’utilisateurs et de développeurs Python. Cette journée permettra d’échanger à propos des usages du langage Python et de ses outils qui évoluent en permanence.

    • Direction de programme : Alexandre Gramfort (Telecom ParisTech) et Gaël Varoquaux (Inria)
    • Intervenants : CFP clos, en cours de validation
    Qualité logicielle, Cloud, IoT : OW2con'17

    26&27 juin / 9h-18h / Orange Labs, Paris (Chatillon)
    New Challenges of Mainstream Open Source Software

    OW2con'17 est l’événement annuel de la communauté OW2. Experts, architectes logiciels, développeurs, chefs de projets et décisionnaires seront réunis pour évoquer plusieurs sujets tels que la sécurité, l’open cloud, l’IoT… Au programme de ces 2 jours de conférences : présentations de projets, démonstrations, tables rondes et keynotes.

    • Direction de programme : OW2, Cedric Thomas, le OW2 Technology Council et le OW2 Management Office.
    • Intervenants : En cours de validation
    Télécharger ce contenu au format Epub

    Lire les commentaires

    Les journaux de LinuxFr.org ont fait des petits !

    2 mai, 2017 - 19:18

    L’une des caractéristiques du logiciel Libre, c’est qu’on peut — et même qu’on est encouragé — à reprendre les excellentes idées. C’est très exactement ce qu’a fait Zeste de Savoir avec sa nouvelle fonctionnalité : les tribunes, qui sont directement inspirées des journaux de LinuxFr.org.

    Sommaire Qu’est‐ce donc que « Zeste de Savoir » ?

    À moins que vous ne soyez déjà passé sur le site ou que vous ayez une excellente mémoire, vous ne savez sans doute pas ce qu’est Zeste de Savoir.

    C’est un site communautaire gratuit et sans publicités de partage de connaissances (au sens large du terme, même si dans les faits on y trouve principalement de l’informatique et des sciences). On y trouve des contenus de préférence sous licence libre (mais on ne force la main à personne) et des forums d’entraide. Le code du site est sous licence GPL v3, et le tout est piloté par une association à but non lucratif (loi 1901 en France) pour garantir que tout ça restera gratuit1.

    Notez aussi que Zeste de Savoir est une initiative créée par une bonne partie du staff démissionnaire du Site du Zéro, qui a donc repris certaines organisations de l’ancienne version du site. Si OpenClassrooms et Zeste de Savoir ont pris des directions très différentes aujourd’hui, cet historique a un impact direct sur le sujet des tribunes.

    Les tribunes : pourquoi ?

    Or donc, au commencement étaient les Contenus (articles et tutoriels, directement inspirés du découpage de feu le Site du Zéro), et les Forums. Ces derniers sont des forums tout ce qu’il y a de plus normaux : tout le monde peut les lire, et il suffit de s’inscrire au site pour pouvoir y participer. Les Contenus, eux, sont présentés comme chacun sur leur page spécifique et se veulent un minimum pédagogique et véridique. Pour ce faire, ils sont validés ; c’est‐à‐dire qu’ils sont relus et retravaillés avec une équipe de bénévoles, pour arriver à la meilleure qualité possible. C’est semble‐t‐il efficace, mais très (trop) long.

    Il manquait donc un moyen de partager un retour d’expérience, de donner son opinion quant à une actualité, de donner un lien intéressant… En bref, de publier simplement des contenus qui peuvent intéresser les lecteurs, mais qui ne nécessitent pas spécialement d’interaction avec les autres membres.
    Or, LinuxFr.org a une fonctionnalité qui répondait bien à ce besoin : les journaux. Vous les connaissez bien : l’auteur écrit son blabla (que ce soit un lien tout seul ou un gigantesque pavé), et c’est immédiatement lisible pour les membres, qui peuvent réagir (ou pas).

    Nous savions que LinuxFr.org, de par sa nature même, nous encourageait à reprendre les idées2 et les adapter à Zeste de Savoir. Il ne restait plus qu’à débattre des détails et de l’implémentation, et à réaliser tout ça.
    Enfin, « plus qu’à… », c’est facile à dire. Comme tout site géré de manière communautaire, l’idée a commencé à générer des pages de considérations diverses, puis il a fallu attendre que l’infrastructure permette d’ajouter facilement la fonctionnalité, puis trouver des personnes motivées et disponibles pour le développement. Un rapide calcul nous montre que « plus qu’à » vaut à peu près deux ans et demi.

    Le vocabulaire choisi est différent de celui d’ici : sur Zeste de Savoir, chaque membre a une tribune dans laquelle il peut publier des billets.

    Les tribunes : comment ?

    D’un point de vue technique et fonctionnel, les tribunes sont un type de contenu un peu spécifique. Voici ce que ça implique :

    • c’est du contenu au format Markdown, enregistré sur le disque (et non en base de données) et exportable sous divers formats (EPUB, HTML, PDF, quand ça sera réparé…) ;
    • le contenu est historisé via Git, comme tous les contenus éditoriaux du site ;
    • l’auteur publie ses billets dans sa tribune quand il en a envie (il y a donc possibilité de faire des brouillons) ;
    • le staff du site peut modérer des billets qui contreviendraient aux CGU ; c’est une modération a posteriori ;
    • si une tribune est intéressante, elle peut être mise en avant sur la page d’accueil. Actuellement, c’est manuel et à la discrétion du staff, mais il y a eu diverses propositions d’algorithmes ;
    • si le sujet s’y prête, la tribune peut être transformée en article — l’équivalent zestien de la transformation d’un journal en dépêche ;
    • les membres peuvent commenter chaque billet — exactement comme ici ;
    • les billets sont rangés dans des catégories et peuvent être étiquetés (« tagués ») ;
    • l’auteur peut choisir sa licence préférée pour son billet (toutes les Creative Commons, et le copyright).
    Les tribunes vs journaux : fight !

    Vous l’avez lu dans la section précédente, les tribunes de Zeste de Savoir ont beaucoup en commun avec les journaux de LinuxFr.org. Mais il y a aussi des différences, en voici quelques‐unes :

    • le contenu est structuré — ce qui est aussi un inconvénient : à l’heure actuelle, la rédaction est un peu compliquée, un développement est en cours pour simplifier ça ;
    • comme les billets sont des contenus (au sens technique), on peut les rédiger à plusieurs ;
    • les commentaires, comme partout sur Zeste de Savoir, sont linéaires alors qu’ils sont arborescents ici ;
    • comme ici, les étiquettes (tags) sont facultatifs ; mais il est obligatoire de ranger son billet dans au moins une catégorie ;
    • les billets peuvent être présents sur l’accueil du site ;
    • la liste des billets ne permet pas d’en lire les chapeaux ;
    • il n’y a pas (encore) de mécanisme permettant de plussoir ou moinser les billets.
    • le vocabulaire choisi ne permet pas d’écrire « Bonjour, Nal ! ».

    Ça ne veut pas dire que l’une ou l’autre version est meilleure, mais que des choix différents ont été faits. Peut‐être que ça vous donnera des idées en retour, qui sait ?

    Merci pour l’idée !

    Cette dépêche, c’est aussi et surtout l’occasion de vous remercier — oui, vous, les moules de LinuxFr.org — pour avoir conçu et réalisé un système qui répondait à notre besoin, pour avoir prouvé depuis des années qu’il fonctionne et pour l’avoir placé sous licence libre ; ce qui nous a permis de repomper ses concepts sans avoir à faire la part entre ce qui tient de l’idée non soumise au droit d’auteur et ce qui tenait de l’implémentation protégée.
    Rien que ça permet de faire avancer les autres, c’est un mode de partage, semble‐t‐il, assez peu reconnu en tant que tel, et qui pourtant est très important. La preuve : il n’y aurait pas autant « d’inspirations » douteuses et d’espionnage industriel sinon !

    Cette dépêche est placée sous licence Creative Commons Paternité 4.0 (CC-BY 4.0).

    1. L’association en elle‐même ne garantit pas la gratuité — une association à but non lucratif peut parfaitement vendre quelque chose, tant que le but n’est pas de faire de l’argent pour l’argent. Cependant, les statuts de l’association garantissent cette gratuité via l’article 2 ; ils pourraient bien entendu être modifiés, mais ceci serait bien plus compliqué qu’une simple décision d’un dirigeant. 

    2. Hélas, nous n’avons pas pu reprendre le code directement, pour cause d’incompatibilité de langages de programmation. 

    Télécharger ce contenu au format Epub

    Lire les commentaires

    GrafikLabor #2, un événement pour la création visuelle libre

    2 mai, 2017 - 18:44

    Suite au succès de l’édition de l’an dernier, l’équipe de l’association francophone des graphistes libres (AFGRAL) a décidé de réitérer les rencontres GrafikLabor cette année.

    Cette nouvelle édition se déroulera à Rennes le 13 mai 2017 avec un programme plus court et cette année, principalement centré sur les jeux. L’objectif est de faire se rencontrer développeurs et graphistes de manière à permettre l’émergence de nouveaux projets de jeux libres, ou de permettre une montée en qualité visuelle des jeux libres existants.

    Suite à un resserrement du planning, le programme annoncé est encore sujet à modification. On attend en particulier des contributeurs venant de projets marquants comme 0 A.D. ou GCompris et aussi d’autres venant de tout l’écosystème.

    Les thèmes :
    • présentation des jeux des étudiants ;
    • Bitbox ;
    • 0 A.D. ;
    • Liberapay ;
    • retour d’expérience sur Godot ;
    • Rolisteam ;
    • la refonte graphique de GCompris ;
    • Pitch my game.

    Pour des raisons d’organisation, en particulier de place, nous invitons le public intéressé par l’événement à faire connaître sa venue à l’aide d’un simple formulaire.

    Pour rappel, l’association francophone des graphistes libres promeut les logiciels libres dans les réseaux professionnels de la création visuelle, organise depuis des années des ateliers de sensibilisation et de formation, tout en contribuant au développement des outils.

    Les rencontres GrafikLabor #2 se dérouleront dans les locaux de l’association au 18 square de la Rance, 35000 Rennes.

    Télécharger ce contenu au format Epub

    Lire les commentaires

    Revue de presse de l’April pour la semaine 17 de l’année 2017

    1 mai, 2017 - 18:38

    La revue de presse de l’April est régulièrement éditée par les membres de l’association. Elle couvre l’actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s’agit donc d’une sélection d’articles de presse et non de prises de position de l’association de promotion et de défense du logiciel libre.

    Sommaire

    [LaDepeche.fr] J’ai testé pour vous : une « install party » au Fab‐Lab
    Par la rédaction, le samedi 29 avril 2017. Extrait :

    « Ce samedi, l’équipe du Fab-Lab de l’association Moissac Animation Jeunes proposait au centre culturel Henri Ena, une journée des plus originales. En toute convivialité et décontraction, on pouvait venir découvrir cet univers mal connu des logiciels libres, véritable alternative aux géants de l’informatique et de l’Internet, qui proposent aujourd’hui des solutions gratuites et faciles d’utilisation, pour tous publics. »

    [Numerama] Open Data : l’État modernise sa Licence Ouverte pour les administrations
    Par Julien Lausson, le vendredi 28 avril 2017. Extrait :

    « Au Journal officiel, un décret concernant la loi pour une République numérique, dite loi Lemaire, a été publié. Il précise la liste des licences Open Data homologuées. Par ailleurs, la mission Etalab a présenté la nouvelle version de sa Licence Ouverte destinée aux administrations. »

    [EducPros.fr] Pour la CNIL, « la France doit garder la souveraineté de ses données scolaires »
    Par Céline Authemayou, le mercredi 26 avril 2017. Extrait :

    « Recours aux algorithmes, émergence de l’intelligence artificielle, gestion des données personnelles scolaires… La CNIL s’est saisie des problématiques du numérique dans l’éducation pour en faire l’une de ses priorités. Explications d’Isabelle Falqu‐ePierrotin, sa présidente. »

    [Numerama] L’Union européenne et l’épineux problème de la dépendance aux logiciels Microsoft
    Par Alexis Orsini, le mardi 25 avril 2017. Extrait :

    « La Commission européenne reconnaît la dépendance de la communauté aux logiciels Microsoft (Office, Windows, Outlook). Elle envisage des alternatives libres, moins coûteuses, mais reste pour l’instant liée à la firme de Redmond, comme le révèle l’enquête des journalistes d’Investigate Europe. »

    [La Tribune] Présidentielle 2017 : Macron et Le Pen, deux visions opposées des enjeux numériques
    Par Sylvain Rolland, le mardi 25 avril 2017. Extrait :

    « Les deux finalistes de l’élection présidentielle présentent un programme diamétralement opposé concernant le numérique, l’innovation et les start‐ups. La Tribune fait le point. »

    Et aussi :

    « Pour ne pas en savoir plus » : pour le moment les deux candidats à la présidentielle n’ont pas répondu au questionnaire https://connaissancelibre2017.fr proposé par le collectif « Pour La Connaissance Libre », dont l’April fait partie.

    [Numerama] Quelle distribution Linux légère peut‐on utiliser pour ressusciter un vieil ordinateur ?
    Par Pierre‐Olivier Chaput, le mardi 25 avril 2017. Extrait :

    « Le souvenir de la lenteur. Vieilles tours qui ont trois ou quatre versions de Windows de retard, laptops de plus de cinq ans et netbooks qui étaient à la pointe de la mode entre 2006 et 2010 trainent désormais dans les caves et les greniers, prennent la poussière au fond d’un placard ou sont cachés sous une pile de papier. Ces appareils méritent pourtant une seconde vie. Grâce à Linux, vous pouvez réveiller leur potentiel. »

    Télécharger ce contenu au format Epub

    Lire les commentaires

    Sortie du noyau Linux 4.10

    30 avril, 2017 - 21:08

    La sortie de la version stable 4.10 du noyau Linux a été annoncée le 19 février 2017 par Linus Torvalds. Le nouveau noyau est, comme d’habitude, téléchargeable sur les serveurs du site kernel.org.

    Sommaire Annonces des versions candidates par Linus Torvalds RC-1

    La version RC1 est sortie le samedi 25 décembre 2016 :

    C’est Noël et deux semaines se sont écoulées depuis l’ouverture de la fenêtre de fusion. Celle‐ci est donc maintenant fermée.

    J’ai accepté quelques demandes d’intégration aujourd’hui, mais j’en ai également rejeté quelques‐unes qui sont arrivées en retard et qui paraissaient douteuses. L’auteur se reconnaîtra.

    Dans l’ensemble, ce n’était pas du tout une grosse évolution — rien à voir avec la 4.9. Cependant, elle n’était pas négligeable non plus. Je pense que la 4.7 était plus petite. La 4.8 aurait pu l’être aussi. C’est le jour de Noël et en ce moment, j’ai la flemme de calculer les statistiques comme je le fais habituellement.

    Tout semble assez normal, même si nous avons eu une quantité inhabituelle de nettoyages ultimes dans toute l’arborescence sur les derniers jours de la fenêtre de fusion. Mais les statistiques générales semblent assez habituelles : un peu plus de la moitié concerne des pilotes. Il y a peut‐être un peu moins de mises à jour d’architecture que d’habitude et un bon nombre de mises à jour de documentation, en raison de la conversion vers sphinx. Et puis, il y a les diverses corrections habituelles un peu partout, bien que les mises à jour des outils de performances se démarquent.

    Le journal abrégé est beaucoup trop grand, comme c’est toujours le cas lors de la fenêtre de fusion, donc comme d’habitude dans ces cas‐là, vous aurez juste le journal de fusion.

    Linus

    RC-2

    La version RC-2 est sortie le dimanche 1er janvier 2017 :

    Eh, ça a été une semaine vraiment lente entre le jour de Noël et le jour du nouvel an et je ne m’en plains pas du tout.

    Cela signifie que la RC-2 est ridiculement et bizarrement petite. J’ai failli décider de la zapper entièrement, mais une petite RC sans importance de temps en temps ne fait de mal à personne. Donc, voilà.

    Le seul travail remarquable ici est la correction DAX. Il aurait vraiment dû se trouver dans la fenêtre de fusion, mais dépendait de plusieurs choses dans cette fenêtre de fusion et a été retardé jusqu’à la RC2 pour cette raison. Même ça n’était pas très important et le reste est constitué de petites corrections insignifiantes.

    Je m’attends à ce que les choses recommencent la semaine prochaine quand les gens se remettront des vacances.

    Linus

    RC-3

    La version RC-3 est sortie le dimanche 8 janvier 2017 :

    Donc, après une très petite RC-2 en raison de la petite pause de Noël, nous semblons être de retour à la normale. Après une période de calme comme ça, j’ai tendance à m’attendre à un gros morceau juste à cause du travail en suspens ; mais je suppose que pendant la courte pause, il y avait vraiment des vacances pour tout le monde, et donc au lieu de cela on observe juste un modèle habituel de RC. Elle est toujours un peu plus petite qu’une RC-3 typique, mais pour la première vraie RC après la fenêtre de fusion (c’est‐à‐dire que je la compare à une RC-2 régulière), c’est assez normal.

    Les stats semblent normales pour le noyau : un peu moins de ⅔ de pilotes, avec presque la moitié restante de mises à jour d’architectures, le reste étant « divers » (principalement des systèmes de fichiers et du réseau).

    Donc, rien de particulier ne sort du lot. Vous pouvez vous faire une idée des détails grâce au journal abrégé ci‐joint ; mais plus important encore, vous pouvez aller la tester.

    Merci,

    Linus

    RC-4

    La version RC-4 est sortie le dimanche 15 janvier 2017 :

    Tout semble plutôt normal, et c’est donc une sortie dominicale comme d’habitude. Nous en sommes à la RC-4 et il est clair qu’on a commencé à trouver des régressions. C’est parfait.

    C’est un ensemble de corrections légèrement plus hétérogène que la semaine dernière : la plus grande partie concerne les pilotes (pilotes graphiques, réseau, son et USB se démarquent), mais il y a aussi les changements habituels d’architectures (principalement x86 cette fois‐ci) et un nombre important de corrections des systèmes de fichiers (XFS, Btrfs, certains pour le cœur de VFS), les outils (surtout perf), la gestion de la mémoire, le réseau, etc.

    C’est le moment où je commence à espérer que la taille des RC va commencer à diminuer. On verra comment la petite taille de la RC-2 va se répercuter sur la suite — techniquement, nous en sommes à la RC-4, mais avec une semaine presque perdue, cela ressemble plutôt à une RC-3. Mais, je croise les doigts pour que nous ayons moins de changements la semaine prochaine.

    De toute façon, allez‐y, testez‐la. Ce n’était pas une énorme fenêtre de fusion ; je pense qu’elle est en assez bon état pour qu’on se jette à l’eau.

    Linus

    RC-5

    La version RC-5 est sortie le dimanche 22 janvier 2017 :

    Les choses semblent se calmer un peu et tout semble en règle.

    Il n’y a eu que 250 modifications (sans compter les fusions) au cours de la dernière semaine et les statistiques concernent moins de 300 fichiers (les pilotes et les mises à jour d’architectures étant en majorité, mais il y a également des mises à jour d’outils, de gestion des réseaux et de systèmes de fichiers).

    Donc, continuez à tester et je pense que nous aurons un calendrier de sortie habituel.

    Linus

    RC-6

    La version RC-6 est sortie le dimanche 29 janvier 2017 :

    Cette semaine semble avoir été vraiment calme. La RC-6 semblait partie pour être une jolie petite version. Pile comme je le veux.

    … puis, vendredi est arrivé et la petite et tranquille release candidate a quelque peu explosé au point de ne pas être si petite après tout.

    Tant pis. Ce n’est pas comme si c’était un nouveau procédé — les gens finissent par m’envoyer leur travail de la semaine le vendredi et cela se passe depuis quelques années maintenant, je l’ai déjà signalé. C’était juste encore plus remarquable que d’habitude.

    Et ce lot tardif de demandes d’inclusions arrivé vendredi (avec quelques‐unes ce week‐end) a fait de la RC-6 la plus grosse RC de ce cycle de publications jusqu’à présent (c’est évidemment sans compter la RC-1).

    Ce n’est cependant pas si gros que ça, puisque la 4.10 a été jusque‐là globalement assez calme, mais c’est un peu pénible. J’espérais passer au calendrier habituel « la RC-7 est la dernière RC » pour une fois (malgré les 4.8 et 4.9 tendant vers une RC-8) et je veux vraiment que les choses se calment pour que cela se produise.

    Nous verrons.

    Quoi qu’il en soit, il n’y a rien qui m’inquiète particulièrement dans RC-6 en dehors du manque de ralentissement, et que c’est peut‐être juste le timing (c’est‐à‐dire que tout le monde n’envoie pas ses mises à jour à chaque RC, alors parfois ça s’accumule). Donc, je ne renonce pas à rêver que « la RC-7 soit la dernière RC ».

    Les changements touchent principalement les pilotes (le processeur graphique et le réseau se démarquent, mais RDMA, média et MD sont assez remarquables également), le reste se composant principalement des mises à jour réseau génériques et XFS, avec le lot habituel de divers correctifs épars.

    Allez le tester,

    Linus

    RC-7

    La version RC-7 est sortie le dimanche 5 février 2017 :

    Eh, regardez ça — tout a été très calme et à moins qu’un problème n’arrive, nous sommes de retour au calendrier habituel selon lequel c’est la dernière RC.

    Bien sûr, en regardant réellement mon calendrier, j’ai remarqué que si ça se déroule comme cela, la prochaine fenêtre de fusion sera gênante pour moi à cause de mon voyage et, donc, il s’avère que je n’aurais pas dû espérer que les choses se calment. Mais, j’ai déjà fait des fenêtres de fusions durant un voyage auparavant, donc cela ne va pas être nécessairement un gros problème.

    Et, de toute façon, n’importe quoi peut arriver pendant la semaine prochaine.

    Quoi qu’il en soit, la RC-7 est assez petite, la moitié des corrections au niveau des pilotes (réseau, pilotes graphiques et HID comptant pour la majorité), 20 % de mises à jour d’architectures (X86, SPARC, PowerPC, un peu de cryptographie ARM64) et le reste est du « divers » : systèmes de fichiers, réseau général, mémoire virtuelle, script Genksyms, etc.

    L’ensemble est relativement petit, et rien de particulier ne sort du lot (à part un rappel supplémentaire de mon aversion pour modversions — nous avons corrigé un autre bogue aléatoire déclenché par un outil spécifique à une architecture en particulier). Le journal de fusion abrégé est en annexe pour les personnes qui veulent une vue d’ensemble du détail des modifications.

    Linus

    RC-8

    La version RC-8 est sortie le dimanche 12 février 2017 :

    Eh, c’est une nouvelle semaine et j’aurais pu sortir la version 4.10.

    Elle n’a pas été si chargée que ça, bien que nous ayons eu un certain nombre de petites corrections de régressions de dernière minute (certaines ne faisant qu’annuler des choses qui posaient problème et demandaient un peu plus de réflexion, d’autres les corrigeant). Mais rien qui sorte de l’ordinaire et je n’aurais eu aucune gêne à sortir la version finale aujourd’hui.

    Mais, j’ai décidé qu’il n’y avait pas non plus d’énormes raisons impérieuses de le faire (autre que de revenir au calendrier habituel « la RC-7 est la dernière RC », ce qui aurait été appréciable) et avec les voyages à venir, j’ai décidé que je ne devais pas forcément ouvrir la fenêtre de fusion. J’ai déjà géré des fenêtres de fusion pendant des voyages, mais je préfère l’éviter. Si nous en étions à la deuxième semaine de la fenêtre de fusion, lorsque la plus grande partie a été fusionnée, ce serait une chose, mais ce n’est pas comme cela que ça se présente.

    Évidemment, tous les développeurs qui sont déjà prêts pour la fenêtre de fusion (et oui, vous devriez, n’est‐ce pas ?) et qui savent que tu seras occupé la semaine suivante [N. D. T : oui, la rupture de syntaxe se trouve aussi dans l’original], vous êtes plus que bienvenus pour envoyer vos demandes d’intégration tôt. Je vais les garder dans un coin, rien à craindre.

    Et, si ce n’est pas le cas, vous avez maintenant une semaine supplémentaire pour peaufiner votre travail. ;)

    Le journal de fusion abrégé est annexé, mais tout semble plutôt normal : pratiquement la moitié du correctif est constitué de pilotes, un tiers du reste étant des mises à jour d’architectures (ARM, PowerPC et x86). Le restant concerne surtout le réseau et quelques mises à jour de systèmes de fichiers, avec un petit nombre d’autres choses (documentation, outil perf, en‐têtes des fichiers et divers). Environ un tiers des commits est marqué comme étant stable.

    Linus

    Version finale

    La version 4.10 finale est sortie le dimanche 19 février 2017 :

    La voilà donc, la version 4.10 définitive. C’est assez calme depuis la RC-8, mais nous avons bien fini par corriger plusieurs problèmes mineurs, donc cette semaine supplémentaire a été complètement bénéfique.

    Globalement, la 4.10 n’a pas fini aussi petite qu’elle en avait l’air au départ. Après l’immense version qu’a été la 4.9, je m’attendais à ce que les choses soient plutôt calmes, mais cela s’est terminé en une version plutôt dans la moyenne, selon les normes des noyaux modernes. Nous avons donc environ 13 000 commits (sans compter les fusions qui représenteraient un peu plus de 1 200 commits supplémentaires, si on les prenait en compte). Le travail est terminé, évidemment. Le journal abrégé ci‐dessous ne concerne que les changements de la semaine dernière, depuis l RC-8.

    Allez‐y, vérifiez que tout va bien. Et je commencerai évidemment à intégrer des soumissions pour la 4.11 dès lundi.

    Linus

    Améliorations apportées à cette version AMD Ryzen

    L’arrivée de cette nouvelle architecture de processeurs a montré un problème dans l’affectation des fils d’exécution (threads) aux cœurs des processeurs AMD Ryzen. En effet, avant cette version, les fils d’exécution des processeurs Zen disposaient chacun d’un numéro d’identification unique (cpuid_core_id), alors qu’avec la nouvelle topologie de cœur Zen, deux fils d’exécution d’un même cœur doivent avoir le même numéro d’identification.
    On peut supposer que cela pouvait nuire aux performances dans certains scénarios, mais rien n’a été précisé à ce sujet dans le commit. À noter que cette correction a été rétro‐portée dans le noyau 4.9.10.

    La prise en charge de ces processeurs a également été ajoutée au module de détection d’erreurs mémoire (EDAC). Ceci ne sera utile que sur les machines disposant de mémoire ECC, principalement les serveurs (dont la gamme AMD Ryzen n’est pas encore sur le marché).

    Microsoft Surface 3

    Amélioration de la prise en charge des boutons de la tablette, ainsi que de la gestion du couvercle (cf. article sur Phoronix).

    Architectures ARM

    L’architecture ARM 64 bits (ARM64/AArch64) prend en charge le bus PCI (Peripheral Component Interconnect) avec l’ACPI (Advanced Configuration and Power Interface). Cette norme a pour but de réduire la consommation d’énergie d’un périphérique. Elle est codéveloppée par Hewlett‐Packard, Intel, Microsoft, Phoenix et Toshiba (cf. article sur Phoronix).

    X86

    L’architecture x86 reçoit de nombreuses corrections de bogues et optimisations : les très anciens processeurs sans identifiant CPUID ne démarraient plus. Il y a aussi des corrections dans la mise à jour des microcodes.

    Pilote audio

    Une meilleure gestion de l’énergie est proposée par le DAPM.
    De nouveaux pilotes pour les puces Cirrus Logic CS42L42, Qualcomm MSM8916-WCD, et Realtek RT5665.
    Et aussi des correctifs pour Intel Skylake.

    Pilote graphique Nouveau (carte graphique NVIDIA)

    La mise à jour du pilote inclut la gestion du contrôle des DEL du logo NVIDIA illuminé sur le côté de certaines cartes graphiques de la marque, la prise en charge du DisplayPort MST (Multi Stream Transports) qui permet une utilisation de plusieurs écrans via un seul câble DisplayPort à condition que votre moniteur prenne en charge la version 1.2 du DisplayPort.

    Très attendue, la prise en charge du changement de la fréquence qui permet enfin de jouer à pleine puissance avec les pilotes libres. En effet, beaucoup de cartes démarrent à basse vitesse, et le pilote propriétaire est chargé de faire varier la fréquence en fonction de la charge demandée, que ce soit pour la 3D ou la décompression vidéo. Ainsi, il était impossible d’utiliser VDPAU pour lire une vidéo en 1080p sur une 9300 M, alors que ça passait en 720p. Cela reste manuel et expérimental, il y a notamment des cas où la fréquence mémoire ne change pas en même temps que le processeur. Il faut écrire le niveau de performance demandé dans /sys/kernel/debug/dri/0/pstate.

    Ces grosses modifications devaient au départ arriver dans Linux 4.9, mais ont été reportées pour améliorer le code.

    Voir l’article du site Phoronix.

    AmdGPU (carte graphique ATI/AMD)

    Cette mise à jour introduit la prise en charge des affichages virtuels multiples et la mise à jour de la gestion de l’alimentation des cartes graphiques.
    Et aussi l’accélération du processeur graphique pour les générations plus récentes lors de l’utilisation du circuit de décodage vidéo universel UVD.

    La prise en charge des processeurs graphiques Radeon RX550 (nom de code Polaris 12) a été ajoutée.

    Elle apporte aussi son lot de nettoyage de code et correction de bogues.

    Voir l’article du site Phoronix dédié à ce sujet.

    Prise en charge des plates‐formes Amélioration de la prise en charge d’Amlogic S905 et suivants

    La gestion des systèmes monopuces ARM 64 bits d’Amlogic fait l’objet d’un gros travail depuis Linux 4.7. Linux 4.10 amène de nombreux changements :

    • prise en charge de l’USB 2 pour la famille GXBB (S905) ;
    • prise en charge de la famille GXL (S905X et S905D), quasi identique au S905 ;
    • prise en charge de la famille GXM (S912), identique à la famille GXL avec 8 cœurs Cortex-A53 ;
    • gestion de l’interface Ethernet interne 100 Mbit/s des familles GXM et GXL ;
    • gestion de la sortie graphique Composite avec un pilote tout neuf DRM/KMS (Direct Rendering Manager / Kernel ModeSetting) qui utilise les derniers composants comme Atomic Modesetting, GEM-CMA, FBDev-CMA ou encore PRIME-CMA, ceci pour les trois familles GXBB, GXL et GXM ;
    • gestion de l’interface SDCard/SDIO/eMMC pour les trois familles GXBB, GXL et GXM ;
    • prise en charge du Wi‐Fi via SDIO pour les trois familles GXBB, GXL et GXM ;
    • prise en charge des cartes Nexbox A1 et A95X.

    La prise en charge de l’affichage par HDMI est prévue pour une prochaine version.

    Autres
    • prise en charge des cartes Luxul XAP-1510, Luxul XWR-3100, Netgear R8500, TP-LINK Archer C9 V1 et Tenda AC9 basées sur des  systèmes monopuces Broadcom ;
    • prise en charge du système monopuce Modem MDM9615 et la carte Sierra Wireless MangOH Green, le système monopuce MDM9515 est dans le module semi‐génerique WP8548 de Sierra Wireless ;
    • prise en charge des Nexus 5X et Nexus 6P à base de systèmes monopuces Qualcomm msm8992 et msm8994 ;
    • prise en charge initiale du Motorola Droid 4 à base de système monopuce TI OMAP4430 ;
    • prise en charge initiale de AM571x-IDK à base de système monopuce TI AM5718 ;
    • prise en charge de la famille DRA71x de Texas Instruments ;
    • prise en charge du Oxford Semiconductor OX820, successeur du OX810SE, et du NAS Pogoplug V3 ;
    • prise en charge initiale du routeur libre OpenHardware Turris Omnia à base de système monopuce Marvell ;
    • prise en charge des cartes à base d’i.MX6 : Toradex Colibri, Engicam i.CoreM6, UDOO Neo, liteBoard, liteSOM, Boundary Devices Nitrogen6_SOM2 ;
    • prise en charge des  systèmes monopuces r8a7743 et r8a7745 de Renesas et des cartes SK-RZG1E et SK-RZG1M ;
    • prise en charge des cartes MK808, Rockchip PX3 Evaluation, Rockchip RK1108 Evaluation à base de  systèmes monopuces Rockchip RK3066 et RK1108 ;
    • prise en charge de la carte PX5 à base de système monopuce Rockchip rk3188 ;
    • prise en charge de la carte Macnica Sodia à base de système monopuce FPGA ;
    • prise en charge de la carte NanoPi M1 SBC à base de système monopuce AllWinner Sun8i ;
    • prise en charge de la carte Pine64 à base de système monopuce AllWinner A64 ;
    • prise en charge des cartes LS1046A-QDS et LS1046A-RDB à base du système monopuce FreeScale LayerScape LS1046A ;
    • prise en charge des cartes TM2 et TM2E à base de système monopuce Samsung Exynos 5433 ;
    • prise en charge de la carte NVIDIA P2771 à base de système monopuce Tegra de NVIDIA ;
    • prise en charge de la carte MicroZed à base de système monopuce/FPGA Zynq-7000 ;
    • prise en charge du microcontrôleur STM32F746.
    Statistiques En nombre de correctifs soumis par entreprise

    Le plus grand nombre de contributions pour cette version 4.10 est d’origine non précisée (Inconnue : 3 103, 23,82 %). Ensuite, on trouve les sociétés Intel avec 1 730 correctifs (13,28 %) et Red Hat, 882 correctifs (6,77 %), suivis par Samsung (3,98 %) et Novell (3,83 %). Les développeurs bénévoles sont en sixième place avec 473 correctifs (3,63 %).

    En nombre de correctifs par nation

    Trente‐sept pays ont participé par leurs contributions à cette version du noyau. En première place, la Chine avec 1 077 correctifs (8,27 %), puis l’Allemagne avec 1 013 correctifs (7,77 %) et les États‐Unis avec 735 correctifs (5,64 %).

    Télécharger ce contenu au format Epub

    Lire les commentaires

    Agenda du Libre pour la semaine 18 de l’année 2017

    30 avril, 2017 - 05:08

    Calendrier Web, regroupant des événements liés au Libre (logiciel, salon, atelier, install party, conférence), annoncés par leurs organisateurs. Voici un récapitulatif de la semaine à venir. Le détail de chacun de ces 35 événements (0 en Belgique, 32 en France, 3 au Québec et 0 en Suisse) est en seconde partie de dépêche.

    Sommaire Agenda du Libre pour la semaine 18 de l’année 2017 [FR Montpellier] Points Libres - Le lundi 1er mai 2017 de 19 h à 21 h.

    L’équipe de Montpel’libre vous propose une permanence logiciels libres, discussions libres et accompagnements techniques aux systèmes d’exploitation libres.
    Il est aussi possible, sur inscription, de présenter plusieurs logiciels libres (Blender, LibreOffice, GIMP…) selon la demande et la présence des intervenants spécialisés.
    Notre bibliothèque de livres, documents, revues… GNU/Linux, systèmes et logiciels libres est disponible à la consultation dans la salle des partenaires, au premier étage.

    [FR Paris] Les premiers mardi de la monnaie libre et équitable - Le mardi 2 mai 2017 de 18h30 à 21h00.

    Afin de faire vivre notre première monnaie libre, Gwan, mise en orbite depuis le 8 mars dernier, nous vous proposons des rencontres mensuelles tous les premiers mardis du mois à PARIS pour:
    1 - échanger nos clés publiques G1et/ou Gtest, en vue d'accorder nos certifications en toute sécurité
    2 - échanger sur nos expériences, idées ou autres propositions sur l'usage de G1

    [FR Bordeaux] j'ai un bug la suite… - Le mardi 2 mai 2017 de 18h30 à 20h00.

    J'ai un bug, qu'est-ce que je peux faire ?
    Mise en  situation, après la présentation nous allons, tous ensemble, découvrir un bug, faire son rapport de bug, et peut-être le résoudre…
    Si vous avez raté la présentation de Samuel, séance de rattrapage par ici ! Et même si vous ne pouvez pas la voir, ce n'est pas grave, venez quand même :) https://abul.org/ http://www.giroll.org/

    [FR Issy les Moulineaux] Mise en bouche PHP - Le mardi 2 mai 2017 de 19h00 à 22h00.

    L'antenne AFUP Paris vous invite à ce rendez-vous pour une 'Mise en Bouche PHP' avant le PHP Tour 2017 de Nantes, avec des intervenants du prochain PHP Tour dans les locaux de Hitema Paris.
    La soirée débutera avec Oliver Dasini qui nous parlera de "MySQL InnoDB Cluster"
      C'est l'occasion de découvrir  la nouvelle solution MySQL InnoDB Cluster, de haute disponibilité native de MySQL. Cette solution est composée de MySQL Group Replication, MySQL Router, MySQL Shell. 

    [FR Nanterre] Portes ouvertes de l'Electrolab - Le mardi 2 mai 2017 de 20h00 à 21h00.

    Le mardi soir est le jour où nous invitons les nouveaux et les curieux à découvrir l'Electrolab de Nanterre lors d'une petite visite guidée.
    Qui sommes nous ?
    Laboratoire, makerspace, atelier, grand garage collectif, ces termes nous décrivent tous un peu sans toutefois parvenir à être exacts ou exhaustifs.

    [QC Québec] Linux-Meetup (Québec) - Le mardi 2 mai 2017 de 02h00 à 21h00.

    Bonjour à tous!
    Vous êtes invités à participer au prochain Linux-Meetup de Québec qui aura lieu le mardi 2 mai 2017 au Centre des loisirs de Saint-Louis de France de 18h à 21h. Vous pouvez souper sur place avec nous et les discussions de groupe commenceront vers 19h.
    Coordonnées :

    [QC Montréal] Mardi c'est Wiki à BAnQ - Le mardi 2 mai 2017 de 17h00 à 21h00.

    Wikimédia Canada, BAnQ, la Fondation Lionel-Groulx et l'Acfas, collaborent pour offrir gratuitement aux usagers de la Grande Bibliothèque, à Montréal, des ateliers de formation portant sur le processus de contribution à l’édition francophone de Wikipédia, l’encyclopédie libre.
    17 h 00 - Accueil
    17 h 15 - Présentation des ressources de BAnQ

    [QC Montréal] Linux-Meetup Montréal - Le mardi 2 mai 2017 de 19h00 à 22h00.

    Local de la rencontre : à confirmé
    Programmation de la rencontre
    ATTENTION Le conférencier invité n'a pas encore été choisi. Si vous connaissez des compagnies œuvrant dans le logiciel libre, n'hésitez pas à m'envoyez un message.

    [FR Montpellier] Install Par Tous ! Install Party ! - Le mercredi 3 mai 2017 de 12h00 à 17h00.

    Reprenez le contrôle de vos machines. Avec un Gnou et un Manchot
    Communément appelées "Install Party" ces événements sont dédiés à l'installation, mais aussi et surtout au support, de systèmes GNU/Linux sur vos ordinateurs personnels (ou pro d'ailleurs), dans le but de se passer des méchants systèmes d'exploitation qui rament, espionnent, et vous ont été imposés.
    Bref reprendre le contrôle de vos machines pour de vrai !

    [FR Auch] Initiation à Linux - Le mercredi 3 mai 2017 de 14h00 à 17h00.

    Cette découverte de Linux est proposée au Café associatif d'Auch, l'Abri des Possibles, tous les mercredi.

    [FR La Roche-sur-Yon] Workshop initiation Docker - Le mercredi 3 mai 2017 de 18h00 à 21h00.

    K’ Rément Libre en collaboration avec Code2Be vous proposent un workshop d’initiation aux bases de Docker.
    Au programme :
     Présentation de Docker et des dernières nouveautés Installation hello world Le store / les images / les conteners Une petite web app en conteneur Présentations des wokshop pro

    [FR Lablachère] Ateliers Linux - Le mercredi 3 mai 2017 de 18h30 à 21h00.

    Ateliers Linux : progresser dans la connaissance des logiciels libres pour aller vers une vraie autonomie.
    Entrée Libre.Tout Public.

    [FR Bordeaux] Atelier artiste - hacker - Le mercredi 3 mai 2017 de 19h00 à 21h00.

    Ateliers-cours à la fabrique-pola - L@bx
    Tous les mercredi, 19h00, à partir du 07 décembre 2016
    Passer aux logiciels libres pour toute sa pratique artistique :graphisme, édition, site internet, photo, vidéo, 3D, dossiers, imprimerie, son, installations multimédia…

    [FR Toulouse] Rencontre Logiciels Libres - Le mercredi 3 mai 2017 de 19h30 à 22h30.

    L'association Toulibre organise une rencontre autour des Logiciels Libres le mercredi 3 mai 2017, de 19h30 à 22h30 au Centre Culturel Bellegarde, 17 rue Bellegarde à Toulouse.
    Pendant toute la soirée, venez poser vos questions au sujet du Logiciel Libre et trouver de l'aide pour installer ou utiliser des Logiciels Libres sur votre ordinateur.
    Pour cela, vous pouvez si besoin apporter votre ordinateur, un accès Internet est disponible sur place.

    [FR Toulouse] Rencontre Tetalab - Le mercredi 3 mai 2017 de 21h00 à 23h00.

    Rencontre hebdomadaire des hackers et artistes libristes Toulousains.

    [FR Quimperlé] Point info GNU/Linux - Le jeudi 4 mai 2017 de 14h00 à 18h00.

    Conseils, aide et infos pratiques GNU/Linux et Logiciels Libres.Pas d’inscription, entrée libre. De 14 à 18h !
    Curieux ? Déjà utilisateur ? Expert ?
    Pour résoudre vos problèmes , vous êtes le bienvenue !

    [FR Poitiers] Jeudi du Libre - Le jeudi 4 mai 2017 de 17h30 à 20h30.

    Comme chaque premier jeudi du mois, les membres de l’APP3L se réunissent au Centre Régional d’Information Jeunesse (CRIJ).
    Et vous invitent à les rejoindre, de 17h30 à 20h30, afin d'échanger et d'en apprendre plus à propos des logiciels libres.
    Si vous le désirez, vous pouvez venir avec votre ordinateur portable ou fixe (nous prêterons écrans, claviers et souris).

    [FR Paris] Mapathon Missing Maps Paris - Le jeudi 4 mai 2017 de 18h30 à 21h30.

    Venez nous aider à cartographier sur OpenStreetMap, la carte du monde collaborative et libre !
    CartONG, Médecins Sans Frontières et La Paillasse vous invitent à un mapathon Missing Maps pour découvrir la cartographie participative et humanitaire dans OpenStreetMap : pas besoin d'être un expert, c'est accessible à tout le monde !
    Pourquoi ?

    [FR Lyon] Atelier du numérique libre - Le jeudi 4 mai 2017 de 19h00 à 21h00.

    Atelier de découverte sur le Numérique Libre (logiciel, internet, programmation)
    Tout public
    Animé par l’ALDIL, nous vous proposons pour ce jeudi de partir  À la découverte de Mastondon.Mastodon est un nouveau réseau social libre et décentralisé sorti le 1er avril.Il vient bousculer les grands réseaux sociaux et s'impose très rapidement auprès des utilisateurs grâce à sa philosophie.C'est l'occasion de découvrir l'utilité et le fonctionnement des réseaux sociaux à travers Mastodon.L'objectif de l'atelier est de faire de vous des Mastodonautes (utilisateurs de Mastodon).Après, une brève présentation du réseau social on découvrira son interface et son fonctionnement. Nous verrons ensemble comment créer son compte.Évidemment, vous utiliserez Mastodon pour écrire vos premiers "pouets". Pour ceux qui le souhaitent, on découvrira les applications pour smartphone. On abordera également les bonnes pratiques à adopter sur les réseaux sociaux.C'est l'occasion de discuter des enjeux et des risques de ces réseaux sociaux en comparant les principaux services existants et faisant preuve de sens critique.Pendant l'atelier, vous aurez besoin d'un PC avec un navigateur internet.Pensez à prendre votre ordinateur portable / tablette / smartphone. Si besoin, des ordinateurs sont disponibles en libre accès à l'EPN.

    [FR Le Mans] Autour d'un verre autour du Libre - Le jeudi 4 mai 2017 de 19h00 à 23h00.

    Libristes, hackers, pasionnés ou néophites, ou même simplement curieux, voici venu le 1er jeudi du mois.
    Le HAUM (Hackerspace AU Mans) et LinuXMaine (Association de promotion du logiciel libre en Sarthe) vous donnent rendez-vous "autour d'un verre autour du libre", à partir de 19h à l'épicerie du pré, 31 Rue du Pré, 72100 Le Mans.
    En mode free, à partir de 19h, vous pouvez venir accompagné, avec des bidouilleries, avec de la presse spécialisée, avec un ordi, avec des questions, avec votre curiosité, etc…

    [FR Paris] Soirée de Contribution au Libre - Le jeudi 4 mai 2017 de 19h00 à 22h00.

    Parinux propose aux utilisateurs de logiciels libres de se réunir régulièrement afin de contribuer à des projets libres. En effet, un logiciel libre est souvent porté par une communauté de bénévoles et dépend d'eux pour que le logiciel évolue.
    Nous nous réunissons donc tous les jeudis soirs dans un environnement propice au travail (pas de facebook, pas de télé, pas de jeux vidéos, pas de zombies).
    Vous aurez très probablement besoin d'un ordinateur portable, mais électricité et réseau fournis.

    [FR Lyon] Jeudi du Libre - Le jeudi 4 mai 2017 de 19h00 à 22h00.

    Un jeudi par mois l'ALDIL (Association Lyonnaise pour le Développement de l'Informatique Libre) organise une conférence.
    Les thèmes abordés sont variés en alternant des sujets techniques avec d’autres qui concernent les utilisateurs et les citoyens.
    Entrée Libre. Tout Public.

    [FR Lyon] Conférence jeudi du libre - Le jeudi 4 mai 2017 de 19h00 à 21h30.

    L’ALDIL et L’EPN des Rancy de la Maison Pour Tous, situé 249 Rue Vendôme – 69003 Lyon propose de vous faire découvrir : Missing Maps et OpenStreetMap, de la carte collaborative à la solidarité internationale
    Le projet Missing Maps, né en 2014, vise à remettre les populations les plus vulnérables sur la carte, considérant la carte comme un outil d’aide à la décision indispensable en cas de crises.
    En effet, c’est grâce à une carte que John Snow a en 1854 découvert que le choléra se transmettait par l’eau et ainsi pu résoudre l’épidémie qui touchait Londres alors. 

    [FR Caen] Le First-jeudi de Calvix : Échange dînatoire canneais - Le jeudi 4 mai 2017 de 19h00 à 21h00.

    Tous les premiers jeudis du mois les membres (et non-membres sont également les bienvenues) se rencontrent pour discuter logiciels libres, tout en mangeant (ou juste pour prendre un café).
    Dans un esprit totalement libre, les sujets vont et viennent en fonction de chacun.
    Venez nombreux.

    [FR Balma] Spip Party - Du vendredi 5 mai 2017 à 18h00 au lundi 8 mai 2017 à 18h00.

    Spip Party, c’est reparti !
    L’équipe de Toulouse organise une nouvelle rencontre SPIP pour le grand week-end du vendredi 5 au lundi 8 Mai 2017.
    L’édition précédente vous a plu ? Rejoignez-nous pour la v2.017 !

    [FR Lyon 3] Usage de la cartographie - Le samedi 6 mai 2017 de 09h30 à 12h30.

    Atelier gratuit de 09h30 à 12h30Inscription obligatoire à epn@salledesrancy.comCe samedi 06 mai : Découvrez les usages de la cartographie
    L’EPN des Rancy de la Maison Pour Tous, situé 249 Rue Vendôme – 69003 Lyon et l’association Altercarto propose une série d’atelier.
    L’objectif est de construire une scène ouverte où l’on partage avec un public les résultats d’une exploration cartographique sur un thème choisi.Le groupe aura à composer avec différents champs qui peuvent être sociaux (disparités urbaines, mutation dans la ville, …), économiques (travailler en ville, …), cadre de vie (santé, …), etc.

    [FR Aix-en-Provence] Samedi Libre - Le samedi 6 mai 2017 de 10h00 à 18h00.

    Ces Samedis Libres sont organisés par l'Axul en collaboration avec plusieurs associations de logiciels libres des Bouches-du-Rhône (et souvent du Var).
    Ils proposent des présentations générales et une aide technique pour le dépannage et la mise à jour d'ordinateurs avec des logiciels libres. Ils présentent aussi des démonstrations de matériels libres.
    Des informations sont disponibles sur la Culture Libre (OpenStreetMap, Wikipedia…).

    [FR La Couronne] Permanence - accueil public - Le samedi 6 mai 2017 de 10h00 à 13h00.

    Notre permanence d'accueil avec le sourire, le café et les gâteaux !
    Lieu de rencontre et d'échange convivial pour discuter informatique et outils numériques.
    Cette association permet à chacun de découvrir également l'univers de Linux et par extension de tous les logiciels et matériels libres.

    [FR Cabriès] Présentation des logiciels libres - Le samedi 6 mai 2017 de 10h00 à 12h00.

    Présentation des logiciels libres par Yves le samedi 6 mai 2017 de 10h00 à 12h00.
    Dans les locaux du magasin LDLC de Plan de campagne, rue Honoré Martin, Chemin de la Grande Campagne13480 Cabriès
    Entrée Libre. Tout Public.

    [FR Marseille] Install Party GNU/Linux - Le samedi 6 mai 2017 de 14h00 à 19h00.

    L’association CercLL (CercLL d’Entraide et Réseau Coopératif autour des Logiciels Libres) vous invite à une install party  GNU/Linux, le samedi 6 mai 2017 de 14 h 00 à 19 h 00, à la Cité Radieuse 280 boulevard Michelet 13008 Marseille.
    Vous avez envie de découvrir un système d’exploitation libre, simple d’utilisation, stable, rapide et sécurisé. Une nouvelle façon d’utiliser votre ordinateur.
    Vous vous sentez une affection naissante pour le Gnou et le Manchot, les mascottes de GNU/ Linux.

    [FR Ivry sur Seine] Cours de l'Ecole du Logiciel Libre - Le samedi 6 mai 2017 de 14h00 à 18h00.

    Présentation de l'E2L
    Quel est le rôle de l'école du logiciel libre ?
    Tout d'abord, ce n'est pas une école comme les autres. Elle n'a pas d'établissement fixe, pas de cours de récréation, pas de carte d'étudiant, ni de diplôme de fin d'année.

    [FR Caen] Fête du printemps - Le samedi 6 mai 2017 de 14h00 à 18h00.

    L'artifaille vous donne rendez-vous à la Coop 5% à Caen (14) le samedi 6 mai à 14h pour une journée dédiée à la reprise en main de sa vie numérique (rien que ça) !
    L'adresse : 20 cours Montalivet 14 000 Caen
    Au programme de la journée :

    [FR Paris] Premier Samedi du Libre - Le samedi 6 mai 2017 de 14h00 à 18h00.

    Chaque premier samedi de chaque mois, les bénévoles des associations du Libre vous accueillent au Carrefour Numérique² de la Cité des sciences et de l'industrie (CSI) lors de l'install party du Premier Samedi du Libre (PSL).
    Venez aider ou vous faire aider à installer et paramétrer des logiciels libres et toute distribution GNU/Linux avec les associations d'utilisateurs de Fedora, Mageia, Ubuntu ou Debian, sur netbook, portable, ou tour, PC ou Mac, éventuellement à côté de votre système actuel. Idem si vous avez des difficultés avec GNU/Linux, un périphérique, ou un logiciel libre.
    Nous avons besoin de volontaires pour l'accueil et les installations. Il est utile, mais pas obligatoire, de vous inscrire comme parrainé, parrain, ou visiteur sur le site premier-samedi.org et/ou ce bloc-notes en décrivant votre matériel et vos attentes.

    [FR Juvisy-sur-Orge] Permanence GNU/LINUX - Le samedi 6 mai 2017 de 14h30 à 16h30.

    Permanence GNU/LINUX, installation et maintenance par LINESS en partenariat avec l'ACJ (Association Culture et Jeunesse) de Juvisy-sur-Orge.
    Il s'agit d'une assistance pour vous aider à installer et utiliser LINUX, mais ce n'est pas un cours à proprement parler.
    Aucune inscription préalable n'est nécessaire, aucune assiduité n'est requise.

    [FR Nantes] Permanence Linux - Le samedi 6 mai 2017 de 15h00 à 18h00.

    Une permanence de Linux Nantes aura lieu de 15 à 18 heure,
    dans l’aile du local associatif "B17".
    Au cours de ces permanences, nous proposons des conseils, des installations ou des réparations.

    Télécharger ce contenu au format Epub

    Lire les commentaires