L'April publie son rapport d'activités 2015

Mots-clefs

Page de couverture du rapport d'activité 2015

L'April publie son rapport d'activités 2015 (79 pages), et vous invite à le lire en ligne ou en version PDF.

2015 a été une année particulièrement riche en actions.

Au niveau national, l'année a été marquée par le travail de préparation du projet de loi « pour une République numérique ». L'April a effectué de nombreuses actions de sensibilisation auprès des responsables politiques pour faire connaître les enjeux du Libre et pour encourager la mise en place d'une authentique politique publique en faveur du logiciel libre.

Toujours au niveau national, ce travail de sensibilisation s'est poursuivi sur de nombreuses thématiques :

  • les DRM (dispositifs de contrôle d'usage ou menottes numériques) avec réalisation d'une vidéo concernant la question des livres électroniques avec DRM ;
  • l'éducation avec notre appel pour l'interopérabilité dans l'Éducation nationale sujet sur lequel notre liste de discussion ouverte s'est montrée très active ;
  • les accords type « Open Bar » Microsoft/Défense ;
  • les liens malsains entre Microsoft et le ministère de l’Éducation nationale qu'il a fallu mettre en lumière et dénoncer ;
  • le Pacte du Logiciel Libre lors des départementales et des régionales 2015 avec une intense mobilisation pour le faire signer ;
  • notre Guide Libre Association avec réimpression et diffusion de 8 000 exemplaires ;
  • l'ExpoLibre, collection de panneaux d'information concernant le logiciel libre ; sa nouvelle version permet de toucher un public plus large ;
  • une cinquantaine de transcriptions d’enregistrements et de vidéos, concernant le Libre en général afin de faciliter indexation, accessibilité, réutilisation.

Au niveau international, notons la mobilisation sur le rapport de l'eurodéputée Julia Reda concernant l'adaptation de la directive sur le droit d’auteur et sur les accords commerciaux en cours de négociations TAFTA / TTIP / CETA / TiSA.

Par ailleurs, l'April se réjouit de l’adhésion de la ville de Paris, de la ville de Grenoble et de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur qui affirment ainsi leur engagement en faveur du logiciel libre. Convaincue que les collectivités, comme toute entité qui utilise ou développe du logiciel libre, ont intérêt au renforcement et à la protection du modèle du mouvement du logiciel libre, l'April souhaite multiplier de telles adhésions. Elle se propose aussi de favoriser les échanges, retours d'expériences et synergies possibles entre les collectivités membres.

L'équipe de permanents se renouvelle. Jeanne Tadeusz, après six années passées à l'April en tant que responsable des affaires publiques, a quitté son poste pour vivre de nouvelles aventures. Elle n'abandonne pas pour autant l'April, dont elle est devenue membre, et elle interviendra, nous n'en doutons pas, à titre bénévole. Nous lui souhaitons tout le succès qu'elle mérite dans son nouveau parcours professionnel. Étienne Gonnu a rejoint l'équipe de l'April début 2016 pour prendre la succession de Jeanne. Diplômé d'un Master en droit comparé à Paris X puis en « Droit du numérique » à Paris I, il a depuis longtemps le souci des libertés fondamentales, de l'intérêt général et plus largement de contribuer à une société plus libre, plus juste et plus solidaire.

2016 sera, à l'évidence, une année tout aussi active avec, notamment, la poursuite de l'examen du projet de loi « pour une République numérique », l'éventuelle révision de la directive européenne sur le droit d'auteur (EUCD), les nombreux événements auxquels nous participerons, la préparation des campagnes Candidats.fr pour 2017, la mise à jour de notre feuille de route, et la liste n'est pas exhaustive.

La fin de l'année sera marquée par le vingtième anniversaire de l'April que nous comptons fêter dignement partout où cela sera possible.

C’est grâce à l’engagement et au soutien de tous, permanents, bénévoles et membres de l’April que nous pouvons mener nos actions pour les libertés.

Rejoignez l'April dès maintenant.

Ensemble, continuons à promouvoir et à défendre l’informatique libre !