Causerie April du 10 octobre 2007: Jabber, les enjeux, et pourquoi la communauté du libre devrait Jabberiser

user warning: Got error 28 from storage engine query: SELECT t.*,v.weight AS v_weight_unused FROM term_node r INNER JOIN term_data t ON r.tid = t.tid INNER JOIN vocabulary v ON t.vid = v.vid LEFT JOIN term_data tac_td ON t.tid = tac_td.tid WHERE (t.tid IN (0) OR tac_td.vid NOT IN (13)) AND ( r.vid = 21808 )ORDER BY v.weight, t.weight, t.name in /usr/share/drupal6/modules/taxonomy/taxonomy.module on line 640.

Page d'accueil des causeries

Introduction

Les « Causeries April » sont des interviews ou des discussions organisées régulièrement (avec un objectif d'une par semaine ou quinzaine), d'une durée d'une ou deux heures, sur un sujet donné.

Le lundi 1er octobre 2007 de 21h00 à 23h40, Nicolas Vérité, membre élu de la XSF (XMPP Standards Foundation) et adhérent April était invité pour répondre aux questions sur le thème « Jabber, les enjeux, et pourquoi la communauté du libre devrait Jabberiser ».

Pour cette causerie, la modération et l'animation étaient réalisées par Benoît Sibaud.

Introduction du modérateur

Bonjour à toutes et à tous, nous avons le plaisir d'accueillir ce soir pour notre neuvième causerie April Nicolas Vérité, membre élu de la XSF (XMPP Standards Foundation) et adhérent April pour répondre à toutes vos questions sur le thème « Jabber, les enjeux, et pourquoi la communauté du libre devrait Jabberiser ». Pour mémoire, les questions sont à envoyer à causerie@april.org ou en message privé au modérateur. Cette causerie est réalisée via Jabber et par IRC.

Compte-rendu de la causerie

Les questions sont en gras.

Bonsoir à tous.

Question : Peux-tu nous présenter Jabber/XMPP en quelques mots ?

Oui ;-). XMPP est un standard ouvert international ce qui signifie que tout le monde peut librement l'implémenter sans royalties à payer, ou craindre des brevets. Ce protocole est mis au point par la XSF : XMPP Standards Foundation et validé par l'IETF, l'organisme qui normalise les protocoles tels que TCP, IP, HTTP, SMTP, POP, IMAP. Jabber est l'ensemble des applications du protocole XMPP. On mélange souvent les deux termes, mais pour faire court, Jabber est à XMPP ce que le web est à HTTP. L'application la plus connue est bien entendu la messagerie instantanée et la présence.

Question : XMPP a-t-il vocation a être normalisé via l'ISO/ECMA/OASIS ? Sinon, quel est le but à terme ?

L'OASIS et l'ECMA, sans doute pas, car ces organismes ont d'autres buts, d'autres objectifs. Pour l'ISO, je ne saurais pas répondre, mais combien de protocole de l'IETF ont été normalisés par l'ISO ? De plus, place-t-on l'ISO au-dessus de l'IETF ?

Question : Quelle est la différence entre les sites xmpp.org, jabber.org, jabber.com ? Faut-il y voir une similarité avec ce que fait la fondation Mozilla (mozilla.{org|com}, spreadfirefox.com, getfirefox.com, etc.) ?

Alors... xmpp.org est le site de la XSF. jabber.org est en refonte, c'est le site des utilisateurs, développeurs et administrateurs de Jabber. jabber.com est le site de la société « Jabber, Inc. » qui commercialise des solutions logicielles XMPP propriétaires. Jabber, Inc. est impliquée dans le développement de XMPP, comme beaucoup d'autres. xmpp.org et jabber.org sont communautaires, vous pouvez aider. Je pourrais ajouter à la liste jabberfr.org, le site de la communauté Jabber francophone. Les contributeurs de ces trois sites communautaires sont en relation à travers de nombreuses tâches, listes de discussion, etc.

Question : Pourquoi avoir changé le nom de la fondation Jabber en XMPP Standards Foundation (XSF), plus abscons et moins facilement « sexy » et prononçable ? N'était-il pas plus simple d'étendre les « responsabilités » de Jabber, avec une sorte de « baseline » précisant son rôle plutôt que de renommer ?

La XSF s'appelait JSF avant de s'appeler XSF. JSF était l'acronyme de Jabber Software Foundation. Premier point : cette organisation n'a pas pour but de faire du « software » mais des « standards », des spécifications, des tests d'interopérabilité, et de la promotion du protocole XMPP. Ensuite, on confondait souvent et facilement jabber.org et jabber.com, conflit évident entre l'ouvert-communautaire et une entreprise commerciale propriétaire, même si elle participe activement à la communauté XMPP. Enfin, dernier point, je me répète, mais XMPP est à Jabber, ce que HTTP est au web (dans l'autre sens), et le rôle de la XSF est de faire des protocoles, il appartient aux communautés de logiciels libres et aux entreprises d'implémenter des applications fondées/basées sur XMPP.

Question : Quel est ton rôle, et plus particulièrement le rôle d'un élu de la XSF au sein de cette fondation ?

Être élu, c'est un peu honorifique, il s'agit de cooptation. C'est une petite reconnaissance de l'activité d'une personne dans la communauté Jabber/XMPP, même s'il est rare - m'a-t-on dit - de refuser quelqu'un (oui, la communauté XMPP/Jabber est très ouverte). Enfin, un membre a des devoirs : ceux d'élire les autres membres, le conseil qui vote les évolutions techniques du protocole, et le board of directors qui a pour rôle de promouvoir XMPP dans le monde des entreprises. Sinon, moi, je ne suis pas très technique, j'essaie de formaliser, documenter, promouvoir un peu Jabber, notamment à travers JabberFR.org et son wiki.

Question : Pourquoi j'utiliserais Jabber alors que tous mes potes sont sous MSN ?

Alors... grande question... Tiens, je vais la reformuler... ;-). Pourquoi j'utiliserais GNU/Linux alors que tous mes potes sont sous Windows ? Sérieusement MSN (ou plutôt WLM désormais) est :

  • un protocole fermé, obscur, changeant, non-standard, non-interopérable
  • un serveur centralisé, aux mains d'une seule entreprise
  • un client propriétaire, lourd, avec des pubs
  • un système bourré de pubs mais aussi de spams et de malware en tout genre (virus, vers, spyware, etc.)

Ensuite pourquoi focaliser sur MSN/WLM, alors qu'il n'a qu'un pourcentage relativement restreint d'utilisateurs face à :

  • AIM, qui domine aux États-Unis
  • ICQ qui domine en Europe centrale et de l'est
  • Yahoo! Messenger, qui domine en Asie
  • QQ qui domine en Chine
  • Nate On qui domine en Corée du Sud
  • et Skype qui est un peu partout quoi que bien différent

Savez-vous que TOUS ces systèmes sont incompatibles entre eux ? Si vous êtes utilisateur d'un de ces réseaux, vous ne pouvez pas contacter un utilisateur d'un autre réseau. Est-ce vous vous posez la question quand vous voulez passer un coup de fil ? Quand vous acheter un appareil électrique, il va se brancher au secteur sans poser de question. Idem avec l'essence dans votre voiture. Le monde doit communiquer avec des standards ouverts. C'est ce qu'offre XMPP. Un moyen de communication qui a pour vocation à être le standard ouvert interopérable que tout le monde peut utiliser afin de garder un monde ouvert. Les utilisateurs des messageries instantanées propriétaires sont enfermés dans leur îlot, leur prison dorée. Ils ont une possibilité d'en sortir : en utilisant Jabber. En effet, Jabber offre un service de passerelles vers les autres moyens de communication : MSN, Yahoo!, ICQ, AIM, mais aussi courriel, IRC, RSS... Jabber va vers les autres réseaux, les réseaux propriétaires ne s'ouvrent pas et ne vont pas vers les autres. À moyen terme, les choses ne vont pas changer.

Question : Existe-t-il dans les protocoles et clients Jabber, quelque chose pour visualiser de manière simple la webcam de son correspondant, comme le permet aMSN ou WengoPhone ? Et le micro ?

Oui et non... ;-). Le protocole arrive : il s'appelle Jingle. C'est basé sur Jabber, c'est un protocole de sessions multimédia, un peu comme SIP. Il permettra à terme de faire de la voix, de la vidéo, du transfert de fichiers... tout en passant les NAT. Jingle est en cours de finalisation. C'est une question de semaines ou mois maintenant, un standard est toujours long à mettre au point, a fortiori un standard aussi attendu que Jingle. Pour ce qui est des clients, les développeurs peuvent déjà implémenter Jingle... même si la spécification bouge encore un tout petit peu. D'ailleurs nombre de développeurs se sont déjà aventurés dans le monde Jingle. Un étudiant au Google Summer of Code (GSoC) a développé Gajim, dont on a ici-même Asterix, le lead-developpeur, et un contributeur actif, roidelapluie, bonjour à tous les deux et merci bien bas. C'est dans la branche de développement, ça ne sera - je crois - pas encore dans la toute prochaine version 0.12. Ensuite, on a Spark, un client Java, développé par Jive Software, dont on a un employé ici, ben (bonjour), un frenchie aux États-Unis. Ces deux clients sont libres et multiplateformes. Ensuite on a SIP Communicator, le petit client multiprotocole qui monte. On a également le framework Telepathy, dont le client Empathy est une implémentation. bard est le développeur de SamePlace, excellent client XUL (Firefox/Thunderbird), mais je ne crois pas qu'il développe encore Jingle...

Pour info, une partie des lecteurs de cette causerie sont sur IRC. La passerelle qui devait assurer la recopie de ce salon vers le canal IRC n'a pas pu être mise en place (effet Murphy du serveur LinuxFr.org qui a occupé ceux qui devaient s'en occuper). Et la recopie est manuelle. Tout ça pour dire qu'il y a d'autres lecteurs via l'IRC donc.

Bonjour IRC ! C'est des potes à nous l'IRC... c'est un standard ouvert, normalisé par l'IETF.

Question : Ça vient d'où le nom « Jabber » au fait ?

Jabber, ça signifie tchatcher en argot anglais...

Question : Comment contrer le danger qu'un serveur puisse logger toutes les conversations pour les exploiter ensuite ?

C'est la même problématique que les serveurs de courriels. Une solution : le chiffrement. OpenPGP est utilisé sur Jabber. Une extension du protocole devrait arriver bientôt : E2E pour end-to-end (mais on n'est pas à une faute près). On me souffle dans l'oreillette que le chiffrement de bout en bout E2E est implémenté dans Gajim depuis le GSoC également.

Question : Comment as-tu connu Jabber ?

En fouillant sur le net, en faisant le curieux, en essayant, en lisant, en essayant de comprendre...

Question : Y a-t-il d'autres protocoles de messagerie instantanée ouverts ?

Oui. IRC, par exemple, mais il ne gère pas la présence ou seulement par un hack. SIP/SIMPLE qui est l'extension de SIP pour la messagerie instantanée et la présence. Zephyr, un ancien protocole universitaire états-unien. SILC.

Question : XMPP/Jabber a-t-il une vocation « grand public » en tant que protocole ? La multiplication des réseaux publics, à l'instar d'IRC, n'est-il pas un frein à sa popularisation ? De même pour le nombre de paramètres compliqués nécessaire à la création d'un compte (un login, un @domaine, un serveur)...

XMPP a vocation à être grand public, autant que « entreprise ». Les clients aujourd'hui manquent un peu il est vrai de look and feel sexy, de killer-features... En gros, il nous manque le Firefox de l'IM. IRC n'est pas un frein à Jabber, c'est un standard ouvert, les deux sont différents. Ah ! Cette satanée perception de complexité... Il n'y a qu'à installer un client Jabber pour créer un compte à l'inverse, un truc propriétaire nécessite de :

  1. aller sur le web (navigateur)
  2. remplir un formulaire d'inscription
  3. recevoir le courriel de confirmation
  4. cliquer sur le lien
  5. retourner dans le navigateur (ou l'onglet)
  6. télécharger le logiciel propriétaire
  7. installer le logiciel via un pénible « assistant »
  8. re-remplir le formulaire
  9. se connecter...
  10. oufffff

Question : Il manque le « Firefox de l'IM » ? Justement y a-t-il eu un avis de la Mozilla Foundation sur Jabber/XMPP (il existe bien Chatzilla pour IRC) ?

Oui... hélas ! La Mozilla Foundation a clairement indiqué via Mitchell Baker (CEO), lors d'une interview par Asa Dotzler qu'elle n'avait pas à moyen terme quelque plan que ce soit en ce qui concerne la messagerie instantanée. Les changements de ces derniers jours/mois confirment cela : la MoFo+MoCo se concentre sur Firefox. Thunderbird lui, hérite de son organisation. Malgré cela, Tristan Nitot a manifesté un intérêt pour la présence et la gestion d'identité... Tout n'est pas fermé, d'autant plus que SamePlace est une future petite bombe... Vous/nous, les utilisateurs et développeurs feront pencher la balance...

Question : Le protocole Jabber a-t-il un intérêt en dehors de la messagerie instantanée ?

Oui ! XMPP sert aussi au transfert de fichiers, par exemple, mais aussi à virtuellement toute application instantanée, certains n'hésiteront pas à parler de (quasi-)temps-réel. XMPP est utilisé dans l'EAI J-EAI par exemple, mais aussi dans l'édition collaborative de documents, comme les dessins dans SamePlace, Coccinella, Inkscape, ou encore le texte dans Abiword... Jingle apporte également les sessions multimédia au sens large ; les jeux sont également de la partie... même si pour l'instant, c'est plutôt du jeu de plateau, ou de cartes, et pas les MMORPG. On peut également envoyer des messages hors ligne, lorsque le destinataire n'est pas en ligne. Bref, c'est très large, encore une fois XMPP n'est qu'un protocole, à vous d'inventer l'application qui va au-dessus. Regardez la simplicité de HTTP, et la somme gigantesque d'applications qui existent dessus.

Question : Y a-t-il des extensions « temps réel » pour gérer un système d'alerte par exemple ?

Je préfère parler de quasi-temps-réel, ou d'instantané car le temps-réel implique respect des contraintes temporelles, ce que XMPP n'a pas spécifié. Le monitoring et les alertes font bien entendu partie des nombreuses applications possibles sur XMPP : monitoring réseau et système, alertes boursières, surveillance des procédés industriels, etc. Tout ce qui nécessite de la réactivité. Il n'y pas d'extensions spécifiques, mais XMPP suffit pour de très nombreux besoins.

Question : Des exemples de bots farfelus ? Il me semble qu'il y a déjà les RSS, la météo, etc.

Je ne suis pas adepte des psy, pierre-papier-ciseau, citations et autres joyeusetés, mais oui, il en existe.

Question : Est-ce qu'il y a des notions de P2P dans Jabber/XMPP à la manière de Skype, si non est-ce prévu ?

Non, l'architecture est complètement différente. Un client se connecte à un serveur. Les serveurs dialoguent entre eux, un peu à la manière du courriel, excepté qu'un serveur Jabber gère à la fois l'envoi et la réception. Jingle essaie de se servir de Jabber pour établir une connexion directe sinon Jingle se sert de serveurs. Une initiative à l'IETF est en cours : P2PSIP. Je ne sais pas où ça en est...

Question : Quel est le rapport entre les contributions d'entreprises et les contributions individuelles à Jabber/XMPP ?

Les contributions aux extensions XMPP se confondent... Tout le monde participe à la liste de discussion Standards. Pour ce qui est du code, les logiciels libres sont ouverts aux contributions, cela dépend de la politique du projet. Pour les logiciels propriétaires, ils n'acceptent que les rapports de bugs, et encore... ;-).

Question : Les serveurs Jabber communautaires sont-ils plus nombreux que les serveurs gérés par des entreprises ?

Le problème se situe dans l'évaluation des chiffres des entreprises. Un serveur Jabber communautaire a souvent des statistiques publiques. Un serveur Jabber d'entreprise n'est pas toujours ouvert sur internet, et on ne sait pas toujours combien d'utilisateurs, humains ou autres, sont créés et connectés. Bon, cela dit, on peut citer Meetic... Qui connaît ? ;-). Le chat est basé sur Jabber. On peut citer Jaiku, également basé sur Jabber (Jaiku est tout fraîchement racheté par Google). MXit en Afrique du Sud pour les mobiles. Sapo au Portugal... Donc ça dépend un peu de ta définition de serveur d'entreprise. Les banques de Wall Street sont aussi de grosses utilisatrices.

Question : Pour arriver à faire adopter massivement l'utilisation de Jabber/XMPP, ne faudrait-il pas être plus agressif au niveau marketing comme le fait Mozilla avec Firefox ?

Sans doute, mais qui va s'en charger ? JabberFR fait déjà un bon boulot je trouve. J'en profite pour saluer bien bas omega, elghinn, talou, Wawa, qui ont déjà fait un gros-gros travail, et il y a encore beaucoup de belles choses à venir. La refonte de jabber.org va aider beaucoup. Ensuite, il nous manque... le Firefox de l'IM, comme dit précédemment ; ensuite, Jabber est utile dans un nombre gigantesque d'applications comme les blogs, les CMS, les forums, etc. donc on a besoin de développeurs... développeurs, développeurs, développeurs, comme disait le singe qui danse (avec des grosses auréoles sous les bras) ; des outils de monitoring, des outils gestion de parc informatique peuvent/doivent également intégrer Jabber. Les forges l'ont bien compris par exemple. Jabber a besoin des hordes entières de développeurs de logiciels libres et les libristes, comme le reste du monde, ont besoin d'un standard ouvert comme Jabber donc intégrons Jabber dans les applis existantes, massivement, maintenant, et on aura d'autant plus de chances d'y arriver.

Question : Quelle est la participation de Google dans XMPP ? Gtalk, l'IM de Google utilise le protocole Jabber. Quel est l'état des relations entre XSF et Google ? Avec « seulement » 100.000 utilisateurs Gtalk est considéré comme un échec (source : Enjeux/Les Echos Mai 2007). Cet « échec » rejaillit-il sur XMPP ?

Le service XMPP de Google est du XMPP et autorise les clients Jabber à se connecter. Google Talk a apporté Jingle à la XSF donc démocratise la voix sur Jabber. Les ingénieurs de Google participent à l'élaboration des extensions d'XMPP. Les ingénieurs de GTalk participent aux tests d'interopérabilité. Les 100k sont contestables, j'ai eu écho de chiffres bien plus élevés, mais ne peux rien prouver, en effet Google est très discret sur ce genre d'infos. On estime le nombre mondial d'utilisateurs entre 50 et 90 millions. Pour comparaison, ICQ est l'ancêtre, le créateur de la messagerie instantanée, racheté et réutilisé par AIM... c'est celui qui a inspiré Jabber... qui est encore largement utilisé, Jabber a dépassé ICQ en 2003. GTalk est arrivé en 2005 donc, je ne vois pas d'échec là-dedans, au contraire, d'énormes succès.

Question : Un déploiement de masse ne passe-t-il pas forcément par des grands acteurs comme Google/IBM/Microsoft/etc. ?

Sans doute, le premier a déjà fait son chemin. Le second également mais dans une bien moindre mesure... une simple compatibilité dans Lotus SameTime. Microsoft entre en collision directe, il ne faut rien attendre d'eux à moyen terme, seulement quand on aura gagné complètement. Yahoo! a dit et répété plusieurs fois qu'ils n'aiment pas Jabber... Mais Sun a ses produits Jabber et des ingénieurs impliqués dans la XSF. Adobe a racheté Antepo et propose des produits de collaboration basés sur Jabber. Oracle a également pondu un serveur et un client. JBoss et RedHat ont aussi des solutions basées sur XMPP. Apple avec iChat-server (et iChat). Donc Google+Sun+IBM+Adobe+JBoss+RedHat+Apple, ça fait tout de même une belle brochette... contre les deux irréductibles MS et Yahoo!, qui se sont d'ailleurs un peu alliés ces derniers temps. Ces entreprises du top10 ne proposent que produits et services aux entreprises, pas au grand public. Un déploiement de masse ? Oui ! Commençons par LinuxFR, Slashdot, SourceForge, Gna!, Savannah, BerliOS... TuxFamily a déjà son serveur Jabber.

Question : Y a-t-il des actions en direction des FAI et gros hébergeurs (Free, Neuf, Orange...) pour qu'ils proposent une adresse Jabber pour chaque adresse de courriel hébergée chez eux ?

Pas à ma connaissance... mais c'est là que la frontière se dessine entre entreprises et communautés. Nous, les communautés, on peut proposer des services et de l'aide aux autres communautés. Je vois assez mal JabberFR démarcher les FAI et opérateurs précédemment cités. C'est plutôt à des boîtes comme Process-One (qui édite ejabberd, J-EAI, OneTeam) ou Jive Software (Openfire, Spark) de démarcher ces grosses boîtes. Mais bon, à tout hasard, comme l'initiative ipv6pourtous a fait son bout de chemin, j'ai réservé http://jabberpourtous.free.fr/. Si vous voulez lancer la pétition, je vous donne les clefs et un coup de main. Oups, j'ai oublié de parler d'accords commerciaux entre Orange et Microsoft par exemple. Mais pourquoi diable Orange est allé se fourvoyer dans un tel bourbier ? Alors que c'est un opérateur dont le métier tout entier repose sur des standards ouverts de la téléphonie et de l'internet. Pour rappel, Sapo au Portugal, MXit en Afrique du Sud, ou encore GMX en Allemagne ont déjà mis en place des services massifs.

Question : De quelles statistiques d'utilisation dispose-t-on pour l'utilisation de Jabber/XMPP ? D'une manière générale connaît-on le taux d'utilisation de l'IM dans un contexte professionnel ?

On dispose des statistiques ouvertes des communautés ouvertes sur internet. Difficile à agrégrer, mais possible à estimer assez précisément. Pour les entreprises, c'est beaucoup plus difficile. Beaucoup d'entreprises se servent de Jabber comme « sauce secrète » donc ils se cachent. D'autre part, l'IM est considéré aujourd'hui par les directions, comme le courriel dans les années 90 : peur des débordements de sécurité, de la baisse de productivité des employés, etc. Donc nombre de déploiements ne sont pas visibles sur internet. Cela dit, la XSF est encore un petit monde, et les boîtes fournissant des services XMPP sont relativement bien identifiées, et participent généralement à l'élaboration des extensions et aux test d'interopérabilité, donc on discute dans les couloirs. « Tiens, j'ai déployé deux millions d'utilisateurs la semaine dernière, avec X comptes actifs et Y connexions simultanées, sur une grappe de N serveurs, M-core, O-CPU » donc les calculs sont super simples : une addition. Le taux d'utilisation est plus complexe à évaluer, et les IM proprio se servent bien de ce flou pour gonfler leurs chiffres. Un compte créé n'est pas un compte actif... en particulier pour les services les plus connus... Je rappelle l'évaluation entre 50 à 90 millions d'utilisateurs de Jabber. Les chiffres des IM proprios oscillent entre quelques millions et 250 millions (bien gonflés). Hélas ! Les IM proprios sont utilisées dans un contexte professionnel. Bonjour la sécurité de vos infos commerciales et techniques qui passent toutes par un tiers centralisé. Pour rappel, l'Élysée a interdit l'utilisation des Blackberry qui faisaient passer tout leur trafic par des serveurs canadiens.

Question : Au delà de l'ouverture, y a-t-il un « killer-argument » qui fera passer mes « potes » à Jabber, une utilisation que seul le Jabber/XMPP permet ? Suivant lesdits « potes » qui sont plus MSN ou plus IRC ?

Hélas non, il faut trouver l'argument sur lequel ton pote est le plus sensible. Mais bon, je me répète encore-encore, mais on n'a toujours pas de Firefox de l'IM. Ce que tu peux montrer, c'est les connexions multiples, la non-limite de bande passante des transferts de fichiers, l'absence de spam et de malware à ce jour, le chiffrement client/serveur, serveur/serveur et de bout en bout, les commandes ad-hoc et le contrôle de client à distance qui arrivent dans Gajim et Psi, PubSub et PEP, Jingle. Mais on n'a peut-être pas le temps de dérouler tout ce que font ces fonctionnalités. Je t'invite à les découvrir avec JabberFR. La liberté aussi bien évidemment. Liberté du client, du serveur, de la plateforme, la liberté de changer tout ou partie quand tu veux. L'ouverture : si tu es développeur, je t'encourage à coder tes propres besoins (scratch own itch). La liste est longue...

Question : Il est aisé de distribuer des liveCD en soirée, à l'école, ou ailleurs pour diffuser GNU/Linux. Mais que peut-on distribuer de concret pour faire connaitre Jabber ? Que conseiller comme logiciel (de préférence libre) pour les utilisateurs Windows notamment ?

Sur JabberFR, on va commencer à être présents sur les salons... On est donc en train de se constituer une banque de « trucs » de promotion : flyers, fiches libres (merci l'ALDIL pour l'idée), stickers, présentations, démos, confs, ateliers, tutoriels, vidéos... Spark semble avoir le vent en poupe sur Windows actuellement... un truc à voir avec le look and feel... mais tout est affaire de goût. Psi est bon, Gajim également. GTalk est propriétaire, mais bien sexy, il faut l'avouer, et avec la voix... Les applications portables sur clefs USB sont pas mal également. Vos idées sont encore à prendre...

Question : Qu'en est-il dans l'éducation nationale ? Notamment sur la Framakey ?

Bonne idée, je n'y avais pas pensé. D'autres y ont certainement pensé. Dommage, Arny est parti, mais il a mis en place un service à l'université de Nantes, avec distribution de clefs USB. Oui, toutes les facs et écoles devraient mettre en place un service Jabber, certaine écoles sont en cours de déploiement... En tant qu'étudiants, aidez à mettre en place de tels services, c'est très formateur et mettable dans un CV. Sachez que des clients Jabber, il y en a pléthore dans les distributions GNU/Linux & BSD, qui ne sont qu'à un clic de l'installation...

Question : Peux-tu parler un peu de DISCO et des « rassemblements » jabber « à la » freenode pour l'irc (quels sont les serveurs ayant cette vocation de rassemblement des développeurs du libre en plus de la fédération http://www.jabberfr.org/federation/ (salons, annuaire...))

Disco... « discover » ou découverte des services qu'un serveur Jabber propose. C'est une fonctionnalité de base des clients Jabber ; elle permet de lister les transports (passerelles) par exemple, mais aussi les salons ou encore les autres services tels que annuaires ou composants météo, courriel ou RSS. L'architecture de Jabber est très différente de celle d'IRC, donc les « rassemblements » n'ont rien à voir. Sur IRC, un réseau est un « rassemblement » ou « groupement » de serveurs qui communiquent enetre eux et partagent des ressources. Malheureusement, de nombreux réseaux sont disjoints. Sur Jabber, il existe un grand réseau mondial fédéré et extensible, celui sur lequel on se trouve ce soir. Des utilisateurs de nombreux serveurs viennent assister à cette causerie. http://search.wensley.org.uk/ est un moteur de recherche de salons. En effet, les salons sont sur des serveur de salons, sur des serveurs Jabber... dont on peut découvrir les services. Je ne suis pas trop clair là, je fatigue un peu ;-). Bref, lorsqu'on a installé un serveur Jabber sur internet et qu'on l'ouvre aux autres, il est fédéré avec tous les autres serveurs fédérés de la planète. On peut également mettre en place un serveur Jabber sur un LAN fermé, ou plusieurs serveurs sur un LAN, formant ainsi un réseau. C'est ce qu'il se passe en entreprise notamment.

Question : Comment sont créées les extensions Jabber (les XEP) ? Quelles sont les entreprises qui participent à ces extensions ?

Il existe une procédure qui décrit tout ça : la XEP-0001. Une XEP est une extension du protocole XMPP : XMPP Extension Protocol. Toi, lui, ou moi, on peut écrire une XEP et la proposer à la liste de discussion Standards. Elle est discutée, revue, corrigée, implémentée, testée, interopérabilisée avant de passer par différents statuts lors de son cycle de vie. À la fin, si elle est vraiment vraiment bien, utile, stable, cool, scalable, déployée, etc., la XSF la propose à l'IETF qui prend le temps de l'examiner et de la valider. Les entreprises et communautés qui participent sont trop nombreuses pour les citer ici. Prends les archives de la liste et filtre sur les adresses de courriel, tu verras c'est surprenant ;-).

Question : Y a-t-il des événements autour de Jabber, des rencontres, ou des fêtes en France ? XSF / Jabber aura-t-il un stand au pochain Solution Linux 2008 pour vous rencontrer ?

Aux JD2L à Lyon, vous pourrez voir omega, c'est une grosse bête il est quasiment incollable, membre de la XSF, codeur, admin et contributeur JabberFR. In-con-tour-nable ! Ensuite, d'autres salons sont plus lointains, mais on envisage... Genre le JD2L à Nice. Par le passé, j'ai donné une conférence aux Solutions Linux 2007 et aux RMLL à Amiens. J'en redonnerai une aux Solutions Linux sur Jingle. Des supports de conférences sont disponibles sur SlideShare. Voilà, donc on aimerait être présents, mais on n'a pas toutes les ressources pour tout faire pour l'instant. Donc un petit début, on verra bien plus tard. Si vous voulez aider : WELCOME !.

Question : Personnellement, quelles sont les fonctionnalités Jabber qui t'intéressent le plus ? Celles que tu voudrais voir se développer ?

PubSub : une grosse tuerie, hélas un peu complexe. En gros, c'est pour publier de l'info sur des noeuds et/ou s'abonner/souscrire à des noeuds d'info, tout ça en instantané et avec tout un système de droits. Mais déjà, les ad-hoc commands, ça devrait bien le faire... Sinon PEP, pour tous les trucs un peu fun et bien sûr, bien sûr, les aspects applications de bureautique collaborative... ainsi que l'intégration de Jabber dans les applications web en tout genre. En fait... y'a tout qui m'intéresse ;-).

Question : Si le chat meetic est basé sur xmpp/jabber, puis-je discuter avec des contacts sans payer ? (non je plaisante)

Hélas... je te vois venir... ;-). Les mecs paient sur Meetic, tu voudrais esquiver ça ? ;-). Non, le serveur Jabber de Meetic est fermé, pas de connexions avec l'extérieur, obligé de passer par le client AJAX ou Flash.

Question : Merci d'avoir répondu à toutes ces questions. Un dernier mot à ajouter ?

Voui. GO JABBER ! Même s'il n'est pas encore suffisamment sexy pour séduire les foules, passez à Jabber, maintenant, apprenez, codez, développez, documentez, participez. On a besoin de vous tous, comme vous avez besoin de standards ouverts forts.

La causerie suivante sera consacrée à un sujet indéterminé pour l'heure, à une date qui sera précisée ultérieurement, avec un intervenant qu'il reste à trouver. D'ailleurs si vous avez des propositions de sujet et d'intervenant, elles sont les bienvenues (causerie@april.org).

Merci à tous ;-). Gof est développeur de Kopete, merci Gof ! ;-).

Merci beaucoup d'avoir tenu aussi longtemps et pour toutes ces réponses.

Note : merci à tous ceux qui ont envoyé des questions par courriel, IRC et Jabber.