Micro-Blogging

Mots-clefs

Qu'est ce que le micro-blogging ?

Sous cet anglicisme se cache en réalité un service simple et rapide de publication de messages. On parle de blogging parce que les personnes les plus actives y sont souvent les bloggeurs mais l'être n'est pas une condition sine qua non pour y accéder et le mot ne doit pas rebuter les non-bloggeurs.

Beaucoup d'usage peuvent en être fait : certains préviennent d'un nouveau post sur leur blog, certains y voient un média d'information, d'autres publient seulement leurs émotions ou des instants fugaces de leur vie qu'ils ont envie de partager, d'autres encore l'utilisent à des fins politiques. Les comportements sont nombreux.

Il existe actuellement plusieurs services de micro-blogging et en tête de ceux-ci l'on retrouve Identi.ca et Twitter. Twitter est historiquement le premier à être apparu, identi.ca a suivi. Ce dernier est une plateforme libre (basé sur StatusNet et la norme OMB) contrairement à Twitter qui est propriétaire.

Le micro-blogging se présente par un aspect très légers : pas de profil publiée, pas d'applications partagées, pas de communautés ou de groupes (sauf identi.ca), pas de photos, de jeux ... seulement une page où l'on agrège en une liste les messages des personnes que l'on décide de suivre. Ces messages sont ordonnés par date de publication et affichées dès qu'ils ont été publiés (temps réel).

Le contenu varie en fonction des gens. L'April diffusera plutôt des annonces. Un poète publiera des haïkus. Je publie ce que je mange le midi. Etc.

Comment ça marche ?

Dans les micro-blogs, il faut distinguer déjà deux notions, il y a les suiveurs et les suivis. On peut bien sûr être les deux à la fois et c'est généralement le cas de tout le monde ou presque.

Le suiveur (préférez follower en anglais - la traduction est médiocre) est celui qui s'abonne aux messages de quelqu'un, le suivi (followed en anglais). Rien n'empêche le suivi de suivre en retour son suiveur mais rien ne l'y force non plus.

Twitter a récement traduit les termes following / follower respectivement par abonnement / abonné.

On parle parfois de réseau social mais rien n'est moins vrai, l'abonnement est à sens unique : Un utilisateur A peut suivre un utilisateur B sans que celui-ci ne le connaisse, par défaut on ne contrôle pas qui va nous lire de la même manière que l'on ne contrôle pas qui lit son blog. C'est ouvert à tous mais pour répondre aux différents besoins des utilisateurs, il existe tout de même des moyens de fermer son compte aux suiveurs.

En pratique, on se fiche du côté réseau social. Un utilisateur fait sa petite vie, il décide de publier des messages et de suivre certaines personnes arbitrairement. éventuellement il peut répondre à des messages ou orienter un message vers quelqu'un qui automatiquement l'aura même si aucun lien n'existe entre eux deux.

Les messages que l'on publie sont nommés des tweets ou twits (gazouillis) par héritage du service Twitter, ce sont des messages courts et limités à 140 caractères maximum. Pour cette raison, parler de blog est dérangeant. On ne publie pas d'articles ou d'essais, seulement des phrases concises contenant l'idée que l'on veut transmettre et souvent une URL qui accompagne ce message pour qui veut en savoir plus. Sous Identi.ca l'équivalent est nommé Dent.

La taille des messages est particulièrement adapté dans le monde mobile et de fait beaucoup d'utilisateurs twittent depuis leurs smartphones.

On voit souvent apparaître les termes RT dans Twitter, RD dans Identi.ca ou le signe ♻. Les RT sont de Re-Twit, comprendre que l'on rediffuse un message tel qu'il a été publié la première fois et avec le nom du créateur originel. Sous Identi.ca ce sont des Re-Dent (mot issu d'identifox). Un caractère non lié à l'une des plateformes est apparu : le signe ♻. Voici le format d'un de ces messages :

RD: @nitot: #Hadopi : La loi anti-piratage n'a pas ralenti le trafic Internet en Suède: http://www.ecrans.fr/La-loi-anti-piratage-n-a-pas,7530.html

Ici Tristan Nitot a émis sur son compte un message contenant un lien vers un article et j'ai rediffusé celui-ci. Le Lien est ici complet. En réalité, on le réduit via un service de réduction de lien tel quel bit.ly, tinyurl ou ur1.ca et ce pour gagner de la place sur les 140 caractères.

Le lien précédent sera réduit comme ceci : http://bit.ly/cQNL5.

Chacun a ses raisons de rediffuser un message. C'est souvent pour transmettre à ses propres followers une info que l'on a trouvé pertinente mais qu'ils n'auront pas eu parce qu'ils ne suivent pas les mêmes canaux. C'est de la diffusion virale.

Dernières notions utiles :

Quand l'on veut adresser un message à quelqu'un précisément, on utilise un code spécifique : un @ suivi du nom (pseudo) de cette personne en début de message. Si je veux envoyer un message à Richard Stallman, j'enverrais ceci :

@rms salut vieux, tu reviens en France pour les RMLL ?

Quand l'on veut faire apparaître son message dans un moteur de recherche, il vaut mieux spécifier des mots clés. Ceci se fait simplement par un # suivi du sujet. Par exemple dans le message de Tristan, le sujet était #Hadopi et son message apparaît alors dans un moteur de recherche de twits si l'on recherche ce mot.

Voir ici : http://identi.ca/tag/Hadopi

Pourquoi utiliser ce service ?

Vaste question. En effet les usages des micro-blogs sont multiples et semblent redondant et limités par rapport aux différents médias à notre disposition. Comme je le disais, chacun a son fonctionnement. Chacun a sa façon d'utiliser Internet et le micro-blogging est un moyen différent de communiquer à la communauté parce son format n'est pas commun et n'a pas le même fonctionnement que les autres services.

Un blog est presque à sens unique, il contient des articles complets, détaillés que l'on peut suivre dans le temps via des flux RSS ou en allant sur le site. Il faut donc quelques minutes pour le lire.

Un forum c'est un lieu d'échange et de débats souvent thématique. Ce ne sont pas des informations que l'on peut suivre rapidement et facilement sans aller régulièrement vérifier le forum.

Une liste de diffusion (Mailing List) est souvent utilisé comme lieu de débats aussi, c'est plus dynamique mais aussi plus intrusif dans la boîte mail.

Un wiki c'est un moyen de mettre à disposition des informations neutres. C'est le résultat de débats et de mise en commun d'informations. C'est une base de connaissance et non un média que l'on peut suivre.

Un mail d'information à fréquence régulière est un média à retardement : le contenu résume succinctement le passé depuis la dernière itération et puis détaille extrêmement. Cela demande un temps de lecture et d'analyse assez long.

L'April met déjà à disposition un certains nombres de ces médias : Liste de diffusion, mail mensuel, flux RSS, etc. Cependant parmi les 5000 adhérents (à ce jour) tout le monde n'a pas le même emploi, le même rythme de vie, le même surf. Les mailing-lists peuvent être très chargées et les informations pertinentes noyées si l'on ne suit pas tout les messages. Les mails d'informations sont pertinents si l'on veut seulement suivre de loin les évolutions de l'association. Les flux RSS donnent la possibilité de suivre l'April en temps réel mais demande une agrégation de flux et du coup la vérification régulière des nouveaux articles.

Il manque à ces médias la possibilité de suivre en temps réel la vie de l'association via des messages concis et simple du type L'April recherche tel information ou [Article] Dernier signataire du pacte du logiciel libre : http://www.april.org/.../ ou encore Actualités sur #Hadopi : http://www.april.org/.../.

Ce sont des exemples mais les formats de messages Identi.ca et Twitter permettent ces informations concises et non-intrusives.

Suivre l'April sur les micro-blogs est donc un choix de plus pour les adhérents de suivre différemment les activités de l'April.

Où et comment peut on utiliser les micro-blogs ?

Les micro-blogs sont bien sûr utilisables directement sur les pages officielles des services identi.ca et twitter :

C'est d'ailleurs sur ces pages que l'on configure son compte et les personnes que l'on choisit de suivre.

Cependant l'un des intérêts c'est la discrétion et l'intégration du service dans les outils que l'ont utilise au quotidien, pour les avoir tous le temps sous la main. En voici une courte liste qui ne peut être exhaustive vu le nombre d'applications existantes.

Intégré à son navigateur Mozilla Firefox via des extensions (NdR : solution la plus pratique) :

Attention, à partir d'ici les applications identi.ca et twitter peuvent être mélangées parce que certaines applications acceptent les deux.

Intégré à son environnement de bureau :

Intégré à son téléphone portable :
  • Android
  • OpenMoko
  • et il en existe pour d'autres téléphones...
Certains services de réseaux sociaux implémente des clients de micro-blogging :

Et encore plus : Client mail, Nintendo DS, Client Jabber (identi.ca) etc.

En voici deux listes non exhaustives :

En bonus quelques réducteurs de liens valables dans tous les cas :

Comment suivre l'April ?

Une fois inscrit sur l'un des deux services il suffit de chercher l'utilisateur April. Nous vous encourageons à vous inscrire sur la plateforme libre Identi.ca.

Pour identi.ca, il est possible en réalité de s'inscrire sur n'importe quel serveur supportant le protocole OMB.

Retour

Retour à la page d'aide générale