Article du Canard Enchaîné « Le lobbying d'enfer de Microsoft pour se payer l'école »

Mots-clefs

Le Canard Enchaîné a publié, dans son numéro du 30 décembre 2015, page 4, un article intitulé « Le lobbying d'enfer de Microsoft pour se payer l'école ». L'article analyse le récent partenariat signé entre Microsoft et le ministère de l'Éducation nationale.

Pour Jean-François Julliard, auteur de l'article, l'objectif de Microsoft consiste à « formater » les élèves à l'utilisation de ses produits, avec, en prime pour Microsoft, « un accès aux données personnelles de millions d'élèves et de milliers de fonctionnaires ». Il poursuit en rappelant que la consultation sur le projet de loi pour une République numérique avait pourtant mis en évidence une véritable tendance de fond en faveur du logiciel libre, notamment dans l'éducation.

Sont également dénoncés les liens très proches qui existent entre Microsoft et certains responsables politiques. Ainsi Marc Mossé, directeur des affaires publiques et juridiques de Microsoft, est un ancien collaborateur de Robert Badinter, élu local et militant socialiste. Ainsi Jean-Renaud Roy, lobbyiste chez Microsoft depuis janvier 2014, a été collaborateur parlementaire de trois sénateurs socialistes. Ainsi Jean-Renaud Roy, avant d'occuper son poste chez Microsoft, était le lobbyiste en chef du Syntec Numérique, syndicat qui s'était opposé fortement, en 2013, à la priorité au logiciel libre lors des débats sur les projets de loi pour la refondation de l'École et pour l'enseignement supérieur et la recherche. Ainsi Marc Couraud, directeur de l'innovation au sein de la division de services de Microsoft, a œuvré au cabinet de trois ministres de l'Éducation nationale : Claude Allègre, Ségolène Royal et Jack Lang.

L'article se termine en rappelant la visite, le 9 novembre 2015, de Satya Nadella, patron de Microsoft, reçu par François Hollande, donc quelques semaines avant la signature du partenariat.

Un article sur le sujet, qui soulève remous et indignation, est déjà paru dans le journal l’Humanité du 18 décembre, qui publiait, le même jour, une interview de Rémi Boulle, vice-président et animateur du groupe de travail éducation de l'April concernant les liens malsains qui perdurent entre Microsoft et Éducation nationale.

En réaction l'April, ainsi que de nombreuses associations et divers syndicats, a lancé un appel au soutien de son action contre cet accord avec Microsoft, et la signature de ce partenariat particulièrement indigne des valeurs de l'Éducation nationale.

Je soutiens le communiqué