Renforcement de la stratégie de la Commission européenne sur le logiciel libre, en attendant les actes

Mots-clefs

La Commission européenne a publié une nouvelle version de sa stratégie logiciel libre pour la période 2014-2017. Celle-ci reprend largement la stratégie précédente en manifestant cependant une attitude plus volontariste envers le logiciel libre. Cette déclaration d'intention doit être suivie d'actes efficaces pour mettre en place un déploiement du logiciel libre au sein de la Commission.

La stratégie de la Commission européenne tient en 10 points (1) largement similaires aux 10 points de la version précédente. Les améliorations à noter sont essentiellement :

  • une meilleure prise en compte du logiciel libre via les marchés publics (point 2), il s'agit déjà de donner une chance au logiciel libre ce qui est le minimum, mais une politique plus marquante doit s'ensuivre. D'ailleurs le point 4, déjà présent dans la version précédente, propose de donner la priorité au logiciel libre dans certains domaines
  • un pas vers l'utilisation de logiciels qui supportent des formats réellement ouverts, mais la prudence reste de mise sur ce point au vu notamment du recul important sur l'interopérabilité dans la version 2 cadre européen d'interopérabilité (EIF)
  • une volonté de faciliter la participation dans des communautés logiciel libre externes à la Commission

Les améliorations proposées sont dans la lignée de la circulaire Ayrault sur le bon usage du logiciel libre dans les adminisrations mais il convient d'accueillir avec un enthousiasme modéré cette stratégie tant que sa traduction dans les faits ne sera pas tangible. Espérons que cette nouvelle version de la stratégie motive le plus grand nombre de développeurs et fonctionnaires de la Commission à promouvoir et développer l'utilisation de logiciels libres.

Et, il reste encore un long chemin à accomplir pour avoir une réelle politique publique en faveur du logiciel libre.