WindowMaker

user warning: Got error 28 from storage engine query: SELECT t.*,v.weight AS v_weight_unused FROM term_node r INNER JOIN term_data t ON r.tid = t.tid INNER JOIN vocabulary v ON t.vid = v.vid LEFT JOIN term_data tac_td ON t.tid = tac_td.tid WHERE (t.tid IN (0) OR tac_td.vid NOT IN (13)) AND ( r.vid = 11138 )ORDER BY v.weight, t.weight, t.name in /usr/share/drupal6/modules/taxonomy/taxonomy.module on line 640.
[WindowMaker]
    1. Présentation de WindowMaker
      1. Menus
      2. Dock
      3. Clip
      4. Configuration à la souris
    2. Comparaisons
    3. Système requis
      1. Logiciel
      2. Matériel
    4. Licence
    5. Distribution
    6. Voir aussi

WindowMaker est un gestionnaire de fenêtres (window manager) pour XWindow libre et populaire. Il a été développé à l'origine par Alfredo K. Kojima, aussi auteur d'Afterstep . Son apparence est très semblable à celle de l'interface de Nextstep, et il est conçu pour fonctionner de pair avec GNUstep.

WindowMaker est un gestionnaire de fenêtres assez rapide, facile à prendre en main et à configurer. Sa popularité grandissante s'explique aussi par sa finition irréprochable et par son esthétique travaillée.

Présentation de WindowMaker

L'apparence de WindowMaker est assez semblable à celle de Nextstep tout comme à celle d'Afterstep. Ce n'est pas un hasard car WindowMaker a été conçu pour fonctionner de pair avec GNUstep, qui est lui-même une implémentation libre d'OpenStep.

WindowMaker supporte les écrans virtuels, en théorie une infinité. Il est possible d'en rajouter à la volée et de les nommer. Le GUI de WindowMaker inclut la possibilité de donner des dégradés ou des motifs aux barres de titre et de menu, ainsi qu'au fond des barres d'icônes. Un des intérêts de WindowMaker est aussi la possibilité d'utiliser des thèmes, qui sont des fichiers contenant des réglages prédéfinis afin de donner une apparence précise au gestionnaire de fenêtres (par exemple une palette de couleurs précise).

Menus

Une des fonctionnalités de WindowMaker qui frappent le plus est la flexibilité de la gestion des menus déroulants. Il est possible de les modifier sans quitter la session de WindowMaker, et ceci de plusieurs manières:

  • utiliser une arborescence sur un système de fichiers pour créer une arborescence dans un menu
  • lire un fichier 'menu' et le rajouter dans l'arborescence des menus
  • modification 'à la volée' des noms des entrées par le biais d'un raccourci. L'utilisateur saisit alors le nouveau nom directement dans l'entrée du menu.

Une fonction utile est la possibilité de prendre un menu déroulant et de le 'coller' sur le fond de l'écran. Il est alors possible de le déplacer sur l'écran comme une fenêtre normale, et un mécanisme permet de gagner de la place en le mettant en partie hors de l'écran puis en le faisant défiler lors de son utilisation.

Dock

Comme dans la plupart des gestionnaires de fenêtres, chaque instance d'application exécutée lors d'une session de WindowMaker possède une icône qui lui est associée, et qui disparaît avec elle.

Mais WindowMaker possède de plus un mécanisme (le dock) qui permet de stocker l'icône de toute application simplement en la faisant glisser sur le dock lui-même. Une icône supplémentaire apparaît alors dessus, et un double clic sur cette icône permet d'exécuter cette application.

Le dock permet aussi d'exécuter une application sur un fichier précis par le biais du drag & drop (glisser-déplacer). Il suffit de faire glisser l'icône d'un fichier sur l'icône de l'application correspondante pour l'exécuter (seul le protocole DnD d'Offix est reconnu pour le moment).

Il est de plus possible de ranger certaines applications dans le dock, les applications dites dockables. Celles-ci prennent alors la forme et la taille d'une icône. Parmi les applications les plus populaires: des perfmeters (affichage de l'état des ressources du système), une horloge, un joueur de CD audios, ...

Clip

WindowMaker possède un deuxième dock, plus spécialisé que le premier: le clip. Contrairement au dock, il est propre à chaque écran virtuel et change sur chacun de ceux-ci.

Le clip permet :

  • de stocker des icônes d'applications tout comme avec le dock, mais propres à un écran virtuel (on peut par exemple imaginer la création d'un écran virtuel dont le clip ne serve qu'à un seul type d'applications)
  • de le placer n'importe où sur l'écran, et de stocker les icônes d'application un peu partout autour
  • de faire disparaître les icônes sous le clip par un double clic sur celui-ci
  • de basculer d'un écran virtuel à un autre en cliquant sur une des flèches du clip

Configuration à la souris

Un des avantages de WindowMaker par rapport à d'autres gestionnaires de fenêtres est la configuration qui se fait entièrement par l'intermédiaire de la souris : les menus sont éditables ``à la volée'', les couleurs ainsi que les images de fond sont paramétrables par le biais d'un menu, et la création d'un thème se fait même par le biais d'un menu.

Comparaisons

Le plus grand reproche qu'on puisse faire à WindowMaker est sa gourmandise par rapport à la mémoire. Il consomme plus de mémoire que ces concurrents directs (fvwm2, AfterStep), mais ses concepteurs objectent que l'abondance des fonctionnalités de WindowMaker explique et justifie cet écart, ainsi que le caractère modulaire des autres gestionnaires de fenêtres fausse ce calcul.

WindowMaker possède une vitesse d'exécution raisonnable sur des machines puissantes, comparé à ses concurrents. Mais l'utilisation massive de dégradés et de textures ralentit fortement cette rapidité, particulièrement sur les systèmes en mode 256 couleurs ou moins.

Système requis

Logiciel

  • un système UNIX avec XWindow
  • la bibliothèque graphique xpm, jpeg

Matériel

  • un 486 ou machine équivalente
  • au moins 16 M de RAM, selon le thème choisit (il ne s'agit pas que le window manager prenne 90% de la mémoire !)
  • pour plus de confort, un écran et une carte graphique capables d'afficher 65536 couleurs ou mieux

Licence

La licence de WindowMaker est la GNU GPL, dont une traduction française est disponible sur le site web d'APRIL.

Distribution

Aucune version stable n'existe encore, mais les bétas distribuées sont assez stables. La dernière version béta de WindowMaker est la version 0.20.2 à l'heure où ces lignes sont rédigées

Voir aussi

  • une simulation de WindowMaker écrite en dynamic HTML, qui donne déjà une bonne impression de l'apparence de ce window manager. Elle est consultable directement dans le navigateur (mais nécessite un navigateur comprennant les extensions dynamic HTML)
  • une FAQ WindowMaker
  • une page contenant plusieurs applications dockables et des liens
  • themes.org abrite des thèmes, des icônes et des fonds d'écran pour WindowMaker

[Capture d Configuration par défaut

[Capture d Un exemple de thème FreeBSD

[Capture d Un exemple de thème pinguoin